L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Mer 21 Nov 2012 - 11:20

Bonjour à tous et toutes,

Difficile art que celui de se présenter, surtout que je ne suis pas super familière des forums et autres communautés. D'avance pardon pour le pavé indigeste qui va suivre...(d'ailleurs il est plus là pour moi que pour vous)

J'ai 23 ans, née et élevée au grain en Seine et Marne, gamine dite surdouée, testée deux fois (à 7 et 9 ans), avec des résultats qui me paraissent improbables (les deux fois bien au dessus de 150 Shocked) et que je vais tenter de vérifier. Ma mère me dit ne pas avoir eu le dossier en sa possession, j'ai contacté hier l'hôpital qui m'avait testée à l'époque pour qu'ils ressortent mon dossier, c'est donc parti pour au moins deux semaines d'angoisses le temps qu'ils fouillent leurs archives! J'ai assez peu de souvenirs de cette période, je me souviens des jeux des tests, que la psy m'avait fait beaucoup pleurer et m'avait dit que j'étais une petite fille hors normes mais qui conservait une très grande tristesse au fond d'elle (alors que j'avais conscience qu'une petite fille devait être joyeuse et insouciante pour être normale). J'ai enfoui pas mal de choses de cette époque, alors que j'ai des souvenirs bien plus précis d'avant les tests...L'essentiel vient donc de ce que ma mère a pu me dire de cette période (et de ce qu'elle racontait quand on recevait du monde à la maison, même si je m'isolais souvent car j'en avais marre qu'on parle tout le temps de moi).

Ma scolarité s'est bien passée, surtout après le saut de ma seconde classe (GSM puis CE2). Comme beaucoup de petits zèbres j'ai été un peu hautaine, j'ai agacé pas mal de mes profs qui ne me comprenaient pas, j'ai été admirée (beurk) par d'autres, jalousée par mes "amis", j'ai voulu être comme tout le monde et finalement j'ai fini mes études il y a 1 an 1/2 en sortant d'une école de commerce correcte sans plus et en me disant que je ne m'étais pas trop foulée et que j'avais pas exploité mon "immense potentiel" (combien de fois je l'ai entendu celle-là!!).
Bref ça va sûrement vous paraître débile (ça l'est pour moi maintenant en tout cas) mais jusqu'il y a deux jours, je restais persuadée que mon passé d'enfant surdoué ne m'avait laissé qu'un cadeau souvenir : celui de ma très bonne mémoire et de ma facilité à apprendre et m'adapter à des situations complexes.

Mon frère (17 ans aujourd'hui) est lui aussi THQI, mais beaucoup plus orienté vers tout ce qui est scientifique. Il s'est royalement emmerdé pendant toute sa scolarité (il n'a sauté "qu'une" classe à cause de son hypersensibilité) et semble enfin trouver en prépa un environnement un peu plus stimulant.
Contrairement à moi, son hypersensibilité étais très visible quand il était plus jeune. Aujourd'hui il est beaucoup plus mystérieux et personne ne sait vraiment ce qu'il ressent réellement. A l'inverse, étant enfant je paraissais très dure (avec mes proches notamment), très autoritaire, très à l'aise avec les gens et je ne montrais jamais mes sentiments, me moquant des sensibles comme mon frère et ma mère, alors qu'en réalité j'étais encore pire, que j'absorbais tout comme une éponge, et aujourd'hui j'ai l'impression d'être gorgée d'eau et de fuir de partout dès qu'on m'effleure.
Durant tout le collège et le lycée, à force de vouloir à tout prix être comme tout le monde, j'ai fini par m'en persuader. Je me suis mise en retrait, refoulant mes réactions, essayant de m'adapter au système qui valorisait le raisonnement logique et non les explosions instinctives qui me caractérisaient. Je suis devenue une élève et une ado discrète, presque réservée, ayant du mal à m'affirmer dans les groupes, alors que j'avais les capacités pour être au dessus de tout le monde. C'était mon moyen de m'intégrer, mais malheureusement ma différence a toujours été perçue comme une menace par les autres, et j'ai connu beaucoup de déceptions amicales.

Aujourd'hui je suis une petite souris, je ne mets en avant que ma mémoire, ma culture, ma capacité à percuter certaines choses plus rapidement. Je parle très peu de moi et de mon enfance, d'ailleurs je donne rarement mon âge pour éviter que les gens ne calculent que j'avais deux ans d'avance scolaire. Je sais que je suis mature pour mon âge, d'ailleurs je m'entends beaucoup mieux avec mes collègues de 40 piges qu'avec des jeunes tout justes sortis du four de leur études. J'ai à la fois l'impression d'être née 20 ans trop tard, que c'est pour ça que personne ne me comprendra jamais, que je suis en train de passer à côté de l'insouciance de la jeunesse, que je me complique trop alors que ma vie devrait être simple (je suis intelligente, cultivée, jeune, en bonne santé merde!), que je cherche à être malheureuse parce que je ne sais juste pas profiter de ce que j'ai. Que je n'ai aucune raison de ne pas avoir confiance en moi, à fuir dès que je m'attache ou dès qu'on s'attache à moi, à ne rien partager, même avec les gens qui comptent pour moi et que je perds les uns après les autres.

Je ne comprenais pas d'où venait mon hypersensibilité ces dernières années, pourquoi les sens du goût et du toucher sont si importants pour moi, pourquoi je chiale quand je regarde les infos, que j'écoute certaines chansons, que je lis un bouquin ou qu'un petit éléphanteau meurt parce qu'il s'est pris la patte dans un piège sur Arte. Pourquoi je peux retrouver le moral en passant un quart d'heure dans la salle des Nymphéas ou devant le lever du soleil, ou devant les vagues, ou juste dans la rue à regarder les gens et les trouver juste beaux, pourquoi je suis une contemplactive (ou une spectactrice), pourquoi j'ai besoin de toujours bouger parce que ça m’empêche de me poser et de trop penser. Pourquoi je m'attache si vite aux gens (surtout aux cons) mais que les laisse s'éloigner pour pas qu'ils s'attachent trop et pour ne pas les décevoir (parce que c'est sur que ça finira comme ça), pourquoi je suis si naïve dans mes relations aux autres, pourquoi je comprends autant la souffrance des autres et pourquoi elle m'atteint autant. Pourquoi j'ai peur d'aller dans une association et aider les gens qui en ont besoin alors que j'en crève d'envie, juste parce que j'ai peur d'être confrontée à trop de souffrance, que je ne pourrai pas porter, pourquoi je me lasse de tout, tout le temps, pourquoi j'ai besoin de souffrir pour me sentir un peu vivante (dans le sport comme dans mes relations amoureuses), pourquoi je chiale quand je suis en colère, pourquoi je n'arrive pas à parler de mes sentiments ou à dire ce que je suis, pourquoi il m'arrive de ne pas pouvoir m'endormir tellement je pense à trop de choses, pourquoi j'ai tant de mal à gérer/contrôler/calmer/extérioriser/ parler de (rayer la/les mention(s) inutile(s)) mes émotions dès que je suis contrariée, angoissée ou triste...pourquoi ça fait deux jours que j'hésite à m'inscrire et écrire.

C'est super fort les zèbres, ça sait même se camoufler en souris déglinguée...

Je suis tombée par hasard sur le terme de Zèbre sur Internet (z'avez remarqué que c'est comme nous, ça pense en arborescence Internet, avec plusieurs liens hypertextes par pages, qui nous emmènent sur plein d'autres pages...), et j'ai cliqué par curiosité, et je suis tombée sur la croupe, et j'ai chialé, et je pense plus qu'à ça, et j'ai peur et je suis contente et paumée, mais surtout rassurée de ne pas être juste une petite pétasse qui se prends la tête pour rien et qui doit juste accepter son passage à l'âge adulte (en gros c'était la conclusion de la psy que j'ai vu une fois par semaine de février à juillet cette année, quelle courge!).

Je sais pas ce que je cherche, mais je crois que je suis juste contente de pas être seule dans la savane.
Merci à ceux qui ont tout lu Very Happy


Dernière édition par iWok le Sam 23 Mar 2013 - 20:48, édité 1 fois (Raison : j'ai grandi d'un an!)

iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par Invité le Mer 21 Nov 2012 - 11:36

Salut iWok et bienvenue ici Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par Broutille le Mer 21 Nov 2012 - 11:41

Je suis émue par ta présentation.
J'hésite à te souhaiter la bienvenue ici en tant que nouvelle-non testée etc. (j'aurais l'impression d'être le renard qui accueille la poule dans son propre poulailler). Je tenais simplement à dire que j'avais lu ces lignes.

Une musaraigne tout aussi déglinguée.

Broutille
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 138
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par Fa le Mer 21 Nov 2012 - 11:50

Pourquoi pourquoi pourquoi Very Happy "les oiseaux ont des plumes", tu viens de me rappeler ma mère me raillant de cette chanson Razz

iWok a écrit:et je suis tombée sur la croupe, et j'ai chialé, et je pense plus qu'à ça, et j'ai peur et je suis contente et paumée
Ouais, c'est étrange tout ça, hein ?

Bienvenue Cool

Fa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1849
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par Invité le Mer 21 Nov 2012 - 12:02


Bienvenue iWok sunny


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Mer 21 Nov 2012 - 12:12

Merci à vous Smile

En fait je ne sais pas trop quoi penser du fait d'avoir été testée jeune. Jusqu'à dimanche dernier, ça signifiait que j'étais ainsi étant enfant, mais je ne suis toujours pas convaincue qu'un nouveau test confirmerai mes rayures...ou peut-être que je sais que ça les confirmerait, que ça me fait flipper, parce que ça expliquerait certaines zones d'ombre. C'est pour ça que je pense pouvoir parler facilement de mon enfance ici, c'est une période que je pensais digérée, je pensais être rentrée dans le moule.

Broutille : En fait je suis même pas sûre non plus d'entrer dans le bon poulailler...

Mazarine-la-grenadine : haha mes parents en avaient aussi trop marre de mes questions quand j'étais petite!


Dernière édition par iWok le Mer 21 Nov 2012 - 12:15, édité 1 fois (Raison : grammaire)

iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par Darkside le Ven 23 Nov 2012 - 4:50

Bienvenue Pour Toi

J'ai beaucoup aimé ta présentation, notamment les passages où il est question de sensibilité...c'est à dire du début à la fin je crois Dent pétée

Darkside
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 46
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Ven 23 Nov 2012 - 20:41

Bonsoir et merci pour ton message nocturne...pas tellement surprise quand je regarde ton avatar Wink

C'est vrai qu'en ce moment dès qu'on m'effleure...tout affleure...à flower de peau...

Mais je sens le flot d'émotions qui m'a submergée en début de semaine qui s'apaise lentement, les pièces se mettent en place, certes pas toujours de façon harmonieuse...mais l'esquisse prend forme peu à peu, au fil de mes lectures ici ou ailleurs.

Je sais que je ne pourrai jamais totalement expliquer mon mode d'emploi à un non-zèbre, mais je suis soulagée de savoir que les rayés n'en ont presque pas besoin Very Happy

iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Mar 26 Fév 2013 - 12:51

Back to the savane après quelques mois d'errances, de lectures sur ZC et sur papier...

Je viens de recevoir le dossier des tests et entretiens datant de mon enfance, 3 mois après ma demande ( Râleur ), je sens que je vais passer une partie de la soirée à lorgner cette enveloppe du coin de l'oeil, à me demander si je dois l'ouvrir, si je veux revoir ces chiffres pourtant gravés en moi depuis tant d'années. Je ne sais même plus quoi en penser, j'ai hâte, peur...est-ce que je vais aller chercher le recommandé à la Poste ou le laisser pourrir là-bas encore une semaine avant qu'il ne soit détruit ou retourné à l'expéditeur?

Je suis pétrie de trouille à l'idée de lire ce que je sais déjà (tout en étant consciente que c'est complètement con). Je suis convaincue que cette lecture soulèvera de nouvelles interrogations mais pas persuadée qu'elle m'offrira des réponses, et d'aileurs est-ce que je veux vraiment trouver des réponses, au fond?

Est-ce que je veux voir écrit noir sur blanc que je déborde de possibilités dont je n'exploiterais même pas le millième?

Est-ce que je veux vraiment me rendre compte que je suis en train de flotter sur un radeau qui prend l'eau, que je survis alors que je pourrais sur-vivre?

Est-ce que j'ai vraiment envie de tendre la joue, de me prendre un gros mur en pleine face alors que je peine déjà à lécher mes blessures?

Mais surtout : est-ce que je pourrais pas arrêter de me prendre le chou 2 secondes et lire ce p***in de dossier pour voir ce qu'il peut renfermer?

iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Mer 6 Mar 2013 - 10:03

Citation du jour sur evène : "C'est l'extrême sensibilité qui fait les médiocres acteurs ; c'est la sensibilité médiocre qui fait la multitude des mauvais acteurs ; et c'est le manque absolu de sensibilité qui prépare les acteurs sublimes. " D.Diderot

Preuve que dès le XVIIIème les zèbres pouvaient déjà tout faire mais toujours de façon médiocre...

J'essaierai l'optimisme demain (enfin ptêtre)

iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Sam 23 Mar 2013 - 20:54


iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Sam 23 Mar 2013 - 21:09

Parce qu'elle me fait penser à un Z...nous formions un beau couple d'enculeurs de drosophiles


iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par Odime le Sam 23 Mar 2013 - 21:12

Hello Iwok Smile

Odime
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Sam 23 Mar 2013 - 21:18

Hey Odime Smile Ton avatar m'hypnotise, je l'adore Ouaah !

Eh oui, je viens de déterrer mon fil...pour ce qui n'a pas vraiment sa place ailleurs.

iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par Invité le Sam 23 Mar 2013 - 21:23

Hey hey,

Au plaisir, j'ai bien aimé ta présentation Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Sam 23 Mar 2013 - 21:31

Bonsoir et merci adrienh, au plaisir de discuter ici (IRL ça risque d'être un chtouille plus compliqué Wink )

En fait j'ai hésité à la modifier parce que j'ai évolué dans ma recherche d'identité et de sens depuis... mais c'est sorti comme ça à l'époque alors je l'ai laissée comme telle.


iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Mer 27 Mar 2013 - 10:53

...faire de l'insomnie dans ses rêves parce qu'on n'arrête pas de rêver qu'on se réveille...




iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par Ardel le Mer 27 Mar 2013 - 13:19

Hello iWok,

tu as bien fait de dépoussiérer un peu ta présentation, ça m'a permis de la lire avec beaucoup d'intérêt (ce n'était pas du tout indigeste, au contraire). Pas grand-chose à dire, juste :

iWok a écrit: pourquoi je chiale quand je suis en colère

Une des seule fois de ma vie où j'ai été hors de moi, j'ai passé un bon quart d'heure sous la douche à pleurer toutes les larmes de mon corps pour amortir le choc. ^^

Au plaisir de te croiser dans le coin !

Ardel

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3833
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Jeu 28 Mar 2013 - 11:57

Merci pour ton message Ardel Very Happy

Bonne journée à toi, et à tous !

iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Jeu 28 Mar 2013 - 12:05

Encore du boulot, mais je sais que le zèbre va finir par tuer la petite souris qui s'empêche de ressentir la vie et même de VIVRE...cette sale petite chose au fond de moi qui me donne l'impression de vivoter...tourner autour de l'essentiel sans l'atteindre...j'aspire à vivre au lieu de subir la vie. Par moments j'ai juste l'impression de survivre.

[img][/img]

iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par ♡Maïa le Jeu 28 Mar 2013 - 16:22

Bonjour iWok,

quelle bonne idée d'avoir déterré cette présentation que j'avais loupée lors de sa sortie Smile



Etant la fille spirituelle de Yoda et d'un Ewok, je ne pouvais pas laisser passer ta présentation qui, en plus, m'a beaucoup touchée. Why, why, why......?

Alors, tu l'as ouverte cette enveloppe ?
Pourquoi ne pas aider la souris à s'épanouir plutôt que d'essayer de la tuer ?

sunny

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Dim 31 Mar 2013 - 19:51

Hah j'adore cette image! D'ailleurs quand j'étais petite, j'esayais de persuader les gens que guizmo était un cousin des ewoks, mais personne ne me croyait Crying or Very sad Maintenant j'ai la preuve, merci Mog*why cheers

Je ne sais pas si tu te souviens de moi, mais on s'était croisées à Paris...(je suis une voleuse de tabouret)

Oui j'ai ouvert l'enveloppe, mais pas de grande révélation (en même temps, je m'attendais à quoi? je ne suis même pas sûre de ce que j'espérais/redoutais/pensais y trouver). En fait l'hôpital n'a retrouvé que mon WISC III passé à 7 ans et demi, pas de trace du test effectué deux ans plus tard...ma mère ne se souvient pas s'il y avait eu un compte rendu ou un dossier la seconde fois (mon père ne bossais pas le mercredi, c'est lui qui s'occupait de tous les rendez-vous, sorties, activités). Et impossible de parler de ça à mon père aujourd'hui...il y a une faille abyssale entre nos sensibilités (beaucoup de traits PN, aucun tact et aucune empathie, tout bonnement ingérable pour moi en ce moment), on ne parle pas la même langue.

Donc, dans cette enveloppe : une feuille sur l'entretien préalable, le test en lui même et une seule page Exclamation de compte rendu ou cette conne de psy n'est pas capable d'écrire mon prénom correctement (j'ai un prénom composé)...je sais que je suis mélangée à l'intérieur mais quand même, elle aurait pu faire gaffe merde! Du coup ma première réaction a été : elle s'en fout!

Oui oui, j'accouche Razz

Bilan :
- Apparemment, la psy n'avait jamais vu d'enfant faire en même temps les 4 puzzles de la salle d'attente...
- THQI ==> d'après ma mère j'étais encore au dessus à 9 ans
- Rorschach bon ==> je me souviens que ça m'avait perturbé pourtant, parce que je ne comprenais pas ce qu'on attendait de moi, mais que c'était quand même marrant, comme imaginer les formes dans les nuages
- mais TAT inquiétant : forte dimension dépressive, individus malades, difformes et rejetés (je ne me souviens absolument pas de cette partie de l'examen). ==> sympa, à 7 ans j'étais déjà mal barrée!
- paradoxalement (?) les relations aux autres enfants sont présentées comme bonnes ==> par mon père lors de l'entretien? par moi?
- je m'ennuie à l'école (malgré le saut de 2 classes) à cause de mes sentiments dépressifs ==> là je comprends pas le lien mais bon...
- Ca pourrais être une bonne idée de me mettre dans une école pour grosses têtes ==> mais à 9 ans et l'entrée au collège, quand il a fallu prendre une décision, ça m'a beaucoup angoissé, ça signifiait m'éloigner de mes parents géographiquement, impossible! J'ai commencé le sabotage... J'ai peu de souvenir de cette période, ma mémoire a effacé pas mal de trucs, c'est surtout ma mère qui m'a raconté à quel point j'étais perturbée à ce moment-là (eczéma, agitation, isolement, refus de parler/entendre parler de ma douance...)

Voilà!

@ Mog*why : non, ma souris, je la vois comme la forme qu'a pris mon faux-self. c'est mon "cancer"...une sale bête en moi...mon carcan...mon "moi" lisse et sans vague, sur lequel la vie, les gens glissent sans laisser de trace...sans que je leur en laisse en retour... Je ne suis pas timide et réservée, à ne as savoir dire quand ça va pas, à me laisser enfermer dans des situations qui me sont anxiogènes, je le suis devenue, je me suis infligée "CA". Elle ne disparaîtra probablement jamais...mais je vais lui faire faire une chimio et des rayons, elle sera sans poils comme sur la photo Razz

iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Dim 31 Mar 2013 - 19:52

Je commence à comprendre pourquoi j'aime autant ce film Wink



Dernière édition par iWok le Lun 1 Avr 2013 - 8:46, édité 2 fois (Raison : Merci Raton!)

iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par De passage le Dim 31 Mar 2013 - 20:49

.


Dernière édition par unnamed le Ven 3 Mai 2013 - 13:41, édité 1 fois

De passage
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 18/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par iWok le Dim 31 Mar 2013 - 22:19

Pfiou il est long ton pseudo sell your car, get a bike Wink

Merci pour ton message... c'est vrai que sans les sauts de classe, je serai probablement morte de neurasthénie à l'école! Honnêtement, je ne suis pas à plaindre par rapport à pas mal de monde ici, je ne suis pas dépressive, isolée, rejetée, et d'ailleurs j'ai toujours une gêne à parler de mes petits problèmes...mais bon c'est mon fil j'y fais ce que je veux, d'abord!

Restent quand même ces périodes de doute, où je sens que je pourrais basculer du côté tout noir de mes rayures, et c'est pour cela que ce travail sur moi est important maintenant, pour non seulement ne pas risquer d'aller vers le bas, mais aussi pour grimper un peu là haut, là haut, oui tout là haut, là haut...

Je pense que les difficultés que je peux ressentir en ce moment viennent surtout du fait que j'ai occulté mes zébrures, alors même que j'ai été diagnostiquée enfant, j'ai (inconsciemment?) voulu mettre de côté cet aspect de ma personne. Je me suis persuadée que c'était passé, assimilé, digéré, que toute ma vie je comprendrais certaines choses plus vite que tout le monde et basta!

Mais c'est tout le reste qui me revient en pleine face ces derniers temps...avec, je pense, la même force que pour les zèbres découverts sur le tard...l'impression de m'être voilé la face, d'être une grosse débile de ne pas avoir compris tout ça...
Ce décalage dont je me sens toujours coupable ("je suis super intelligente, tout le monde le croit, le dit, me le répète en tout cas, alors cette histoire de décalage, ça doit être un complexe de supériorité mal placé, allez, je vais faire semblant de rentrer dans le moule").
Cette sensibilité que j'ai masqué en me construisant une carapace de grosse dure ("les gens intelligents, ça pleure pas, ça doit tout savoir gérer, surtout ses émotions, et puis celles des autres par la même occasion").
Et tous ces petits symptômes de rien du tout que je gardais pour moi de peur qu'on me prenne pour une petite conne prétentieuse ou une dingue ("comment ça ton cerveau ne t'empêche jamais de dormir et tu vois pas les chiffres en couleurs? euh...ah et ça te révolte pas que des gens crèvent de soif alors qu'on arrose nos plantes, qu'on lave nos voitures et qu'on tire la chasse avec de l'eau potable?"). J'ai même souvent l'impression que j'ai construit de toutes pièces mes doutes permanents et mon estime de moi faiblarde, que je me suis fabriqué un complexe d'infériorité, si si, vous savez, pour aller avec le complexe de supériorité foireux, ça va être top moumoute!

Je parle de tout ça ici mais dans la vraie vie personne ne voit ni ne sait, je ne montre même pas le bout du gros iceberg. Alors je suis la gentille fifille cultivée, sportive, gentille, pétillante, bien dans sa peau qui arrose ses nombreuses plantes vertes avec l'eau des enfants africains, mais j'ai pas trop d'amis (des vrais, des potes et connaissances j'en ai comme tout le monde) qui savent tout ça, au cas où ils s'attachent et s'intéressent un peu à l'intérieur en vrac...

Enfin je commence à en parler, à petits pas, et ça fait du bien, et ça fait du mal aussi parfois, mais je me dis que ça me fait avancer....et je vais retrouver un équilibre, dont le centre de gravité se sera déplacé mais un équilibre tout de même, qui me conviendra mieux.
Alors oui ça aide de le savoir plus tôt et d'être entouré! Savoir c'est le premier pas, et c'est un pas de géant, mais il y a plein de plus petits pas à faire encore pour aller...quelque part (on trouvera bien où quand on sera arrivé!)

Voilà tu voulais me relire, alors je t'ai fait une belle tartine de Pâques Razz

iWok
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 26
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une zébrée qui se prenait pour une souris

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum