trouble bipolaire, un forum qui pourrait en interresser certain(e)s....

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: trouble bipolaire, un forum qui pourrait en interresser certain(e)s....

Message par Ardel le Dim 10 Mar 2013, 23:39

Je réactive ce sujet pour un grand MERCI à Clémentine, pour son intervention sur la bipolarité et le courage qu'elle a eu de prendre son propre exemple pour mieux en parler.

Alors, très vite, la bipolarité :

de type I, la plus courante, c'est le cas de Clémentine : phases maniaques (avec parfois symptômes psychotiques, donc, pas juste un "up"), et phases dépressives. Eventuellement états mixtes, les plus dangereux : énergie et impulsivité maniaque avec idées dépressives, en gros si on a l'idée de se foutre en l'air, on a la volonté et le physique pour le faire rapidement.

de type II : pas de phases maniaques, "juste" hypomaniaques où on est hyperactif, intéressé ... le rêve, quoi. Sauf que souvent, après, vient la dépression. Et qu'elle est beaucoup plus longue.

Plus des dérivées infinies (ex : la cyclothymie, c'est -très grossièrement- comme la BP II sauf que l'alternance est beaucoup plus rapide (parfois, plusieurs variations dans une journée). Et ça peut ne pas être pathologique, juste "de tempérament".).

Les médicaments pris par un BP "classique" (en supposant que ça existe), sans noms, juste leur catégorie :

Principalement, un thymorégulateur (parfois plus d'un, en association). Comme son nom l'indique, il stabilise l'humeur. Il ne rend pas fade, plat ou quoique ce soit si il est bien dosé. Il évite juste que l'humeur ne sorte des limites normales, ou si c'est le cas (ça arrive à tout le monde d'être super heureux ou très triste), que ça ne perdure pas trop.
C'est lui qui est indispensable. Pour un BP, c'est à vie, et pour beaucoup ça leur permet de vivre. L'analogie avec le SIDA est très pertinente.

Dans les phase dépressives, un anti-dépresseur, avec précautions pour ne pas provoquer un "virage maniaque".

Dans les phases maniaques intenses, oui, parfois, des "psychotropes", cad des anti-psychotiques, pour contenir les symptômes psychotiques que Cléméntine décrit bien.

Les comorbidités (maladies qui vont souvent avec) :
- dépendances de toutes sortes (beaucoup à l'alcool)
- troubles anxieux (et l'anxiété, c'est pas seulement avoir peur)
- autres pathologies psychiatriques.
- ...

Alors bien sur, ce que j'ai dit est surement faux par endroit et très incomplet, mais ce sera sur le forum si on revoit apparaitre que "les bipolaires, on les bourre de psychotropes", ou encore des "quand on voit les saloperies qu'ils choisissent de prendre" (ouais, ben une crise maniaque, ça doit faire peur. Vraiment. Et si on veut éviter que ça se reproduise, des fois la volonté ne suffit pas).
Pour plus d'infos, Wikipédia est très bien (nouveau membre, je ne peux poster le lien, mais y taper "Troubles bipolaires", ou même le faire sur google, vous y mènera tout droit).

Bises

Ardel

Ardel
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4760
Date d'inscription : 10/03/2013

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: trouble bipolaire, un forum qui pourrait en interresser certain(e)s....

Message par laDivine le Jeu 07 Aoû 2014, 10:12

Bonjour,

Oui effectivement les troubles bipolaires sont extrêmement difficiles à gérer.
De toute façon la société a tendance à cristalliser sur des populations ses craintes.
La " folie " en fait partie. Perso je connais ( trop ) l'univers de la psychiatrie.
Les phases maniaques sont terriblement douloureuses pour moi. J'y associe un sentiment de honte lorsque je " retombe " dans la réalité.
Mais il faut bien composer avec.

Je partage le point de vue d'Ardel, les gens ne sont pas tendres avec ce qui fait peur ou ce que l'on ne connait pas.

avatar
laDivine
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 141
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 27
Localisation : entre palluaud et ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: trouble bipolaire, un forum qui pourrait en interresser certain(e)s....

Message par OCB le Dim 07 Déc 2014, 19:18

Bonjour à tous chez Z'amis,

Un nouveau forum vient d'être crée à l'initiative de ce blog sur la bipolarité : http://laviedunbipolaire.wordpress.com/

La thématique du haut-potentiel y sera abordée, donc pour ceux qui veulent échanger uniquement sur la bipolarité pourront se retrouver là-bas. C'est mon cas, je fais partie des deux familles. Au plaisir de vous y voir !

http://bipolaire-et-alors.forumactif.org/
avatar
OCB
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 34
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: trouble bipolaire, un forum qui pourrait en interresser certain(e)s....

Message par ISIS75 le Mer 02 Mai 2018, 18:54

bjr, perso, ce ne sont pas les étiquettes qui me font peur (sur les autres Wink) mais les symptômes de la maladie, ce qui en découle : lapins, mensonges... je ne les accepte pas, surtout quand ils sont à répétition. Après, que cela soit dans le caractère de base de la personne ou pas... qu'en pensez-vous ?
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2795
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: trouble bipolaire, un forum qui pourrait en interresser certain(e)s....

Message par Invité le Sam 26 Mai 2018, 19:04

Je m'excuse, comme ça parle de bipolarité, je vais venir poser ma petite question itou.

Voilà, suite à bilan psychiatrique, je suis en traitement pour soigner un état borderline et dépressif bipolaire. Je prends de la Quetiapine à doses inférieures à celles données en cas de Schizophrénie, pour activer les effets secondaires positifs du médicament... les effets sont pour le moins surprenants.

Est-ce que quelqu'un ici prend ce genre d'antipsychotiques, et si oui, comment vous faites pour gérer ça avec la douance ?

Hier j'ai littéralement senti les rouages de mon cerveau passer en mode sommeil :
il y a un réel ralentissement, un genre d'anesthésie mécanique du cerveau à la prise qui m'empêche complètement de fonctionner du bulbe quand j'ai pris le médicament et facilement encore une heure voir deux heures après le réveil le matin.

Bref, du coup, je n'arrive plus à réfléchir.
Là, oui. Mais après la prise et le matin, c'est comme si les connections entre les idées ne se faisaient pas. Là où habituellement je VOIS ce que je dois faire, je me retrouve coincée (ex : ce matin j'ai pas réussi à conduire parce que je n'arrivais pas à opérer d'actions simultanées)

Merci pour vos réponses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum