Zèbres et musique?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est-ce qui décrit le mieux votre lien avec la musique? (si plusieurs réponses conviennent, merci de choisir la plus intéressante))

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
13% 13% 
[ 6 ]
13% 13% 
[ 6 ]
8% 8% 
[ 4 ]
10% 10% 
[ 5 ]
40% 40% 
[ 19 ]
10% 10% 
[ 5 ]
6% 6% 
[ 3 ]
 
Total des votes : 48

Zèbres et musique?

Message par paela le Dim 11 Nov 2012 - 21:49

Ca a souvent été dit, la musique occupe pour certains zèbres une place très importante dans leur "sphère personnelle". Certains, beaucoup? Ca, c'est au sondage de le dire. (bon le choix de la section "j'aime la musique" risque de biaiser les résultats, en plus du fait que je suis très subjectif dans l'approche. Vous avez compris: c'est nul d'être dans la première partie du sondage Wink)

Il me semble qu'il y a un phénomène analogue concernant la littérature, pour ne parler que d'art, et qu'il est moins prononcé pour le reste.
Corrigez-moi si je me trompe, la littérature est une discipline plus intellectuelle que la musique (l'écriture comparée à la composition et au jeu). Je trouve donc naturel que les surdoués puissent nouer une relation passionnelle si ce n'est mystique à la littérature; entre autres raisons.

Je ne parviens pas à expliquer que ça soit la même chose pour un bête enchaînement de sons, toujours formalisé, peu explicite que sera un morceau, une chanson; vous saisissez l'idée. L'idée, c'est que justement, on ne saisit jamais beaucoup la musique, qu'on la crée ou qu'on l'écoute; on saute directement d'une pensée, d'une "intuition", d'une émotion ou que sais-je à un son, puis l'inverse.
Parce que je comprends mieux les choses en général, je devrais comprendre mieux ce qui à la base et a priori n'a pas de sens? (le son)
Je ne veux pas mettre de côté la provenance humaine de la musique et ses conséquences sur les différentes informations qu'elle peut porter. Cependant, pour ceux qui ont une "relation" transcendantale avec elle, je doute que cette explication soit adaptée.

Dans le temps un topic avait été créé qui posait la question du lien intelligence/goûts musicaux. Le présent topic s'en démarque joliment par le fait qu'il vous demande plutôt de proposer des raisons qui pourraient expliquer ce que le sondage donnera comme résultat.


Il serait intéressant d'explorer la piste neurologique (je dis souvent ça mais c'est vrai que ça m'ennuie ou me largue rapidement).


paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbres et musique?

Message par Claire² le Lun 12 Nov 2012 - 22:40

Topic intéressant, en effet.
J'ai entendu parlé récemment de "Idose" ou quelque chose comme ça... des sons spécifiques qui s'adresseraient à des zones spécifiques du cerveau pour avoir l'effet d'une drogue.
J'explique mal et bien que je sois sceptique (c'est peu de le dire), on peut y puiser là un embryon d'explication. Certains sons qui déclencherait des émotions plus fortes chez les zèbres qui ont tendance à être hypersensibles.

Le reste me semble assez mystérieux, de ces mystères que je préfère ne pas trop élucider : ce que je sais c'est que la musique me parle là où les mots sur les maux font défaut. Il se dégage une énergie de toute musique qui est indescriptible. Pour moi la musique s'adresse directement à l'âme sans avoir à passer par la pensée formulée, c'est là sa "force".

Je ne sais pas si c'est le genre de réponse que tu souhaitais ^^

Claire²
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 45
Date d'inscription : 05/11/2012

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbres et musique?

Message par Kyphros le Lun 12 Nov 2012 - 23:27

C'est Idoser. Malgré le fait que je sois anti-drogues, anti-alcool et anti-clopes, j'ai déjà testé. Et ça a eu parfois des effets prévus dans la description des "doses", comme une sensation de peur inexplicable ou une perte de sensation dans les bras et jambes.

Mais ça n'est pas de la musique, seulement une suite de sons étudiés pour faire réagir le cerveau, qui, s'il le faut, misent plus sur l'autosuggestion que sur une quelconque réaction chimique ou physique.

La musique, pour moi, c'est la vie. Il y a dix ans, j'en écoutais peu, mais aujourd'hui, si je n'ai pas mon "fix" dans le métro (vive les baladeurs) et que je suis condamné à écouter les bruits de la rame et des gens qui toussent, j'ai l'impression que le temps va au ralenti.
C'est la musique qui me fait tenir le matin, qui me réveille quand je suis fatigué à la fin de la journée, qui me pousse à être créatif le reste du temps.

Mais il faut définir aussi ce qu'est la musique. Pour moi, la musique, ce n'est pas seulement un rythme accompagné de paroles dénuées de sens (alias le rap, je vais pas disserter là dessus même si y'a 1 ou 2 exceptions); mais aussi une mélodie, un accord entre plusieurs instruments qui se répondent et qui valsent dans des mondes imaginaires plus florissants que tout ce qu'il peut y avoir sur cette Terre.
A chaque fois que j'écoute de la musique, je suis transcendé par ce qui en ressort et ne peux m'empêcher de me voir là, dans un monde que je n'atteindrai jamais, mais que je peux observer pendant le bref instant que dure la chanson. Que ce monde soit luxuriant ou ravagé par les flammes et dénué de vie, c'est toujours une expérience incroyable que de laisser son inconscient remplir les blancs quand on écoute de la musique qu'on aime.

Tous les matins, dans le métro, quand j'écoute Mute City de Powerglove, je suis Captain Falcon; quand j'écoute Another Day de Axxis, je suis dans un petit monde de paradisiaque où il fait bon vivre et où les oiseaux chantent harmonieusement; quand j'écoute Broken de Sonata Arctica, je vois toute la vie d'un homme solitaire et déprimé défiler devant mes yeux.
Et quand c'est moi qui fais la musique, eh bien, j'ai l'impression d'être un dieu, qui façonne le monde tel qu'il l'entend, en ajoutant des variations personnelles et des idées nouvelles de partout à des univers déjà fabuleux.

Pour toutes ces choses là et bien plus encore, la musique représente à mes yeux quelque chose d'irremplaçable, au point de me faire hurler intérieurement quand mon baladeur s'est déchargé parce que je ne l'ai pas mis en veille la nuit.


En relisant un peu le thread, je m'aperçois que le problème se pose vis à vis de la différence entre la musique et la littérature.
Très honnêtement, j'ai été pendant des années un lecteur assidu de tout ce qui me passait sous la main. Et plus particulièrement de fantasy et science-fiction. Aujourd'hui j'ai fini la plupart des séries que j'aime et j'attends la sortie des prochains livres donc c'est un peu ralenti, mais ça m'arrive encore.
J'estime que la musique est de valeur identique à la littérature, parce qu'au final, les deux laissent autant place à l'imaginaire. Que ce soit lors de l'écriture de partitions ou de livres, et de la lecture de livres ou de partitions, le résultat est toujours le même pour moi: des univers fictifs entiers se forment dans ma tête, et me donnent envie de vivre plus longtemps pour peut être voir un jour quelque chose y ressemblant.

Donc pour résumer, la musique et les livres, c'est pareil, parce que l'effet qu'ils ont est de faire imaginer des mondes qui leur collent. A partir de là, on peut envisager une réaction globalement fusionnelle entre la musique et les utilisateurs du forum.

Kyphros
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 220
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 23
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbres et musique?

Message par Invité le Lun 12 Nov 2012 - 23:45

Ah! Bien ce topic!
La musique...
Plusieurs choses:
Tout d'abord, l'écoute de la musique m'envahit de sensations comme si je plongeais toute entière dans cet univers, goût particulier dans la bouche, images, et d'autres choses en relation avec le toucher...un peu compliqué à expliquer...Je peux aussi ressentir des choses désagréables avec certaines musiques, une sorte de malaise ou d'agacement presque insoutenable.
Une autre dimension avec les chansons, musique et textes, qui me procurent des sensations, me font vivre des émotions plus "intellectuelles".
Enfin, le must! Quand l'univers musical est au service des paroles et inversement, quand les 2 me semblent faire un tout fantastiquement cohérent..alors là...Je peux être submergée et écouter un morceau en boucle jusqu'à plus soif, figée.
La musique représente pour moi une émulsion de sensations. Elle est vitale et suis mes émotions du moment...(ou les provoquent).


Dernière édition par steph le Mar 13 Nov 2012 - 6:35, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbres et musique?

Message par Pieyre le Mar 13 Nov 2012 - 1:43

Ce qui m'étonne toujours c'est que, lorsqu'on parle de musique, on envisage surtout la chanson.
Dans la mesure où le sujet comparait musique et littérature notamment, il importerait de distinguer ce qui est spécifiquement musical. Ainsi l'on peut considérer la chanson comme un mixte de musique et de poésie, de même que la bande dessinée comme un mixte de dessin et de littérature.
D'ailleurs il me semble que les trois dimensions premières de l'art plus intellectualisé (par opposition aux arts du corps, notamment à la danse) que sont la poésie, la musique et le dessin restent toutes trois vivantes dans leurs formes enrichies que sont la littérature, la chanson et le roman dessiné (plutôt que la bande dessinée donc).

Ce qui me paraît spécifique à la musique au sens large (incluant la chanson), c'est qu'elle se situe entre art intellectuel et art du corps, dans les effets qu'elle suscite.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15257
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbres et musique?

Message par paela le Mar 13 Nov 2012 - 2:03

J'avais "essayé" Idoser, sur les conseils insistants d'un ami. Résultat: pas grand chose, rien, mis à part la perte de 10 PRECIEUSES MINUTES DE MA PRECIEUSE VIE.
Je n'avais écouté que deux morceaux, mais je me suis dit, quand même, que j'étais hyper fort pour n'avoir rien ressenti de particulier et persévéré dans ma quête plus élevée.
Cependant, il est très probable que l'hypersensibilité entraine les zèbres relativement loin dans la musique.

Il faut être prudent dans la définition de la musique de manière à ne pas exclure tout un registre sous prétexte qu'il nous semble inférieur.
Spoiler:
Musique: "Combinaison harmonieuse ou expressive de sons." Qu'en pensez-vous?

Je ne pense pas que la musique laisse autant de place à l'imaginaire que la littérature, ni dans la production ni dans la consommation (meilleur mot?).
L'inspiration, en littérature, doit être nourrie, guidée, travaillée tandis qu'en musique elle sera surtout mise à l'épreuve. Il est difficile de comparer, mais je pense que par nature le travail d'écriture est plus rigoureux que le travail de composition (interprétation, encore plus difficile à dire). De plus, on n'est pas obligé d'imaginer, de visualiser quoi que ce soit en écoutant de la musique; alors qu'avec la lecture, si.
Il est possible que ce que je dis ne reflète que ma pauvre connaissance des deux arts; un peu trop vastes d'ailleurs pour en tirer ce genre de généralisations.

On voit qu'il y a plusieurs tendances qui se dégagent. Que la musique a des prises dans l'imaginaire, dans le corps, dans l'âme.
Sans parler du facteur psychologique quand la musique devient le mode sacralisé d'expression.
Le lien zébritude/musique apparaît à travers le corps et l'imaginaire, peut-être plus facilement investis par les surdoués.

Certaines choses que vous dîtes me parlent, d'autres moins.
La musique m'apporte rarement des "émotions", ou des sensations autres que visuelles. Je suis incapable d'expliquer ce qu'elle m'apporte en général, mais je sais que ça se distinguerait de tout autre ressenti que je pourrais donner comme analogie non musicale. Le "beau" musical n'est pas de même nature que les autres "beau"x.

Ce que tu dis est juste Pieyre. Je me permets de mélanger tout de même musique instrumentale ou sans paroles et chanson parce qu'il existe une partie des liens zèbre/musique qui m'intéressent dont la dimension poétique ou intellectuelle (ou "humaine") de la chanson n'est pas une source.
Voilà de quoi situer pour moi ta caractérisation de la musique.

Bonne nuit!

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbres et musique?

Message par Pieyre le Mar 13 Nov 2012 - 2:20

Il n'y a pas de problème. Pour moi les choses sont claires. Quand je distingue trois formes premières, il n'y a pas de jugement quant à la valeur qu'elles pourraient représenter ni quant à la forme que l'art prend dans la réalité de son approche ici et maintenant.

D'ailleurs, même en remontant dans le temps, on trouvera toujours la musique dans sa composante de grandeurs physiques (fréquence, durée, puissance) associée à la parole, dans le chant. C'est remarquable, dans la mesure où le poème et le dessin se présentent d'une façon séparée de tout autre art.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15257
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbres et musique?

Message par Invité le Lun 19 Nov 2012 - 1:52

steph a écrit:Ah! Bien ce topic!
La musique...
Plusieurs choses:
Tout d'abord, l'écoute de la musique m'envahit de sensations comme si je plongeais toute entière dans cet univers, goût particulier dans la bouche, images, et d'autres choses en relation avec le toucher...un peu compliqué à expliquer...Je peux aussi ressentir des choses désagréables avec certaines musiques, une sorte de malaise ou d'agacement presque insoutenable.
Une autre dimension avec les chansons, musique et textes, qui me procurent des sensations, me font vivre des émotions plus "intellectuelles".
Enfin, le must! Quand l'univers musical est au service des paroles et inversement, quand les 2 me semblent faire un tout fantastiquement cohérent..alors là...Je peux être submergée et écouter un morceau en boucle jusqu'à plus soif, figée.
La musique représente pour moi une émulsion de sensations. Elle est vitale et suis mes émotions du moment...(ou les provoquent).

Pour résumer, je dirais : Tout pareil. Wink

Je peux écouter plusieurs fois de suite une chanson qui est en totale adéquation avec mon émotion du moment

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbres et musique?

Message par Invité le Lun 19 Nov 2012 - 11:52

Ah! je commençais à me demander si je n'étais pas une martienne! alien



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbres et musique?

Message par Invité le Lun 19 Nov 2012 - 12:09

Oh que non, tu n'es pas la seule dans ce cas!

Par contre, je confirme. Tu viens bien de la planète Mars. Very Happy

& là aussi, tu n'es pas la seule. À votre santé !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbres et musique?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum