Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Luc le Dim 9 Mai 2010 - 23:09

Louise lune a proposé un deuxième article
The Too Many Aptitudes Problem:
The Too Many Aptitudes Problem
by Hank Pfeffer

Talent is a force, not a tool. Talent is neither good nor bad. Being multi-talented is a very mixed blessing. For some people, it is a curse.

Ability or performance is the result of complex interaction between various parts of the mind/body system. Some parts of ability are due to "nurture." The most important of these environmental factors is knowledge in one form or another. Nature is the basis of talent.

We all know, understand, and operate on more levels than just the conscious. Talents or aptitudes are unlearned abilities--gut-level and non-conscious ways of operating.

Some people call them knacks. Aptitudes have a major impact not just on performance, but on our individual and unique states of being. They are a big part of the reason "One man's meat is another man's poison."

Most people know far more than they realize about knacks and talents. People usually know if they are mechanical, have a sense of direction, pick up languages, enjoy puzzles or are good with their hands.

Anyone who has managed or trained people has seen the clear impact of unlearned abilities. In any area, some folks take to it like ducks to water. Once trained, they stay ahead of the crowd. Others sweat to keep up, or fail miserably.

Strong talents do not equal high performance. Having the right knacks or talents provides a head start and ongoing advantage. They are not very useful without knowledge and motivation.

Aptitudes have to be trained in order to be used well. Peak performance occurs when one has the right combination of talents, knowledge, motivation, opportunity, courage, luck, tools and the X factors.

About two dozen different and independent aptitudes are pretty well known, with another couple dozen possibles and probables (see attached list). These talents are simple things: types of memory, ways of processing information, levels of perception.

They are building blocks for more complex ways of operating. They operate in a systemic way and are important factors in long-term performance and behavior.

Everyone seems to have each aptitude to some degree--high, mid-range or low. These seem to be genetic in origin, though a case can be made for the influence of early childhood stimulation. It is a moot question for adults.

By the time someone passes puberty, the aptitudes are roughly stable (when performance on aptitude tests is compared to others in the same age group).

Talents can be consciously directed into constructive channels. However, they seem to work at a pre-conscious level--the gut level. They are always operating--continuous forces that cannot be turned off. This is very important under stress, when people tend to forget their training and revert to gut-level functioning.

People with the right aptitudes/talents/knacks for a task don't fatigue as quickly and are less or not at all stressed by it.

Though most of the research has focused on their functional aspects, talents impact on people in ways both obvious and subtle. Aptitudes are not simply tools to be used at will. They are ongoing forces within the mind/body system.

In a way, talents are vectors affecting behavior in predictable ways. You don't just do things with talent--it does things to you. Aptitudes--high and low--have an extremely strong psychological, social and even philosophical impact.

Aptitudes have an important impact on motivation. It feels good to use a high aptitude, thus reinforcing operating that way. Feeling good about using yourself in a particular way is almost certainly related to the production of endorphins.

Not only pain killers, endorphins are also known to be mood regulators. Several kinds of endorphins have been isolated. There are probably as many endorphin types as there are aptitudes.

Some of the feelings associated with strong talents are negative. An unused aptitude is a source of frustration and restlessness. A talent is also a need. Ongoing in its functioning, an unused aptitude must either be stifled or ignored.

It takes energy to stifle a part of yourself and to neutralize or ignore a natural and ongoing tendency. It also doesn't feel good. This takes its toll in the long run. Motivational energy seems to be finite--the extra effort needed to stifle a part of yourself is an important factor in burnout.

Low aptitudes are also important. Almost anyone can learn to do a task or pass a class by rote, but if the gut level "knowing" is lacking, performance is inferior to those who have the knack (other factors being equal).

Without that deep level of knowing or understanding, self-confidence is lower. If people don't have a gut-level feel for a situation, they are never really comfortable there. It is anxiety producing and energy draining to operate in low-talent areas. Without the inherent rewards associated with high aptitude, motivation is lower. It isn't impossible to get motivated--just harder.

Low-aptitude people make more errors and achieve less in that area--or work a lot harder to achieve the same results. This can lead to burnout, accidents, and a high level of stress-related illness.

It is possible to learn to be better at anything, whatever the level of aptitude. However, with the same effort, people with the right talents for that activity stay ahead--and enjoy what they're doing. For them, operating in a particular way is cost-effective on many levels.

Most jobs and tasks are best performed by folks with certain high and low aptitude combinations (plus other things like training, of course). High aptitudes beyond job needs cause problems. The optimum combination for any given job or task resembles a recipe--a lot of some things, some of this, a bit of this, and none of that.

Just one wrong high aptitude can make a job intolerable for a person--like onions in a chocolate cake. A person with a strong knack for working with others might hate solitary work and quit, but be tremendously productive and satisfied as part of a team.

Whether a high or low aptitude is good or bad depends on the context. Anything can be an advantage or disadvantage depending on the situation. Talent is no exception.

Most people have about four or five strong talents out of the roughly two dozen independent aptitudes known to exist. Most jobs require about four or five. As many as 10% of the population has double that number of aptitudes--and that is a problem for them and their employers.

The Johnson O'Connor Research Foundation, the oldest aptitude-testing organization in the country, has statistical evidence that people with too many aptitudes (TMAs) are less likely to obtain advanced education and/or succeed in a career than those with an average number of talents.

Being a TMA is a very mixed blessing. Strong talents are extremely powerful internal forces. One of the most important implications of my aptitude research is the strong possibility that emotional intensity is directly correlated with the intensity of a talent.

Someone operating at a high-intensity level of talent (including reasoning) will also be operating at a high-intensity level of emotion. Every thought, memory or perception is directly connected to emotion--a wholistic phenomenon.

It is quite possible that TMAs are continually operating in a hypersensitive manner. People hypersensitive to external and internal data in many forms and operating at a high emotional intensity level might very well become overstimulated.

Ongoing overstimulation could explain the paralysis felt by some TMAs. They are so overwhelmed by perceptions, memories, thoughts and feelings that they can't commit themselves to anything. Many of them need a lot of time alone to regenerate. Yet, this same turbulence can also lead to great insight and creativity.

The existence of a powerful force implies difficulty in learning to harness that force. Having a lot of strong talents is a bit like dealing with high voltage. You can do a lot of things with high voltage. However, it can also fry you. It takes a lot more knowledge and more safety precautions to work with high voltage rather than low. A lot of that voltage for TMAs is emotional. Few people know how to handle normal emotion, let alone powerful, ongoing emotion.

Among the clearest psychological effects of having many talents are problems of focus. TMAs are drawn in many different and conflicting directions. It is like being an engineer, a lawyer, a cook, a teacher and a musician--all at once, with all of them demanding their share of time and energy. Self-structuring thus becomes a major problem for TMAs. Unable to use themselves well, they usually end up as employees--and resent it.

TMAs often become job hoppers, instinctively trying to satisfy their diverse needs. Job hopping rarely leads to financial success. It also doesn't lead to the consistent building of knowledge, expertise and reputation that is necessary for significant success in any area.

TMAs often don't fit in well with organizations or groups. They are rarely willing to give up their perceptual and decision-making independence for the sake of group membership. Basically, they are saying "I will join only on my own terms," which is unacceptable to most groups.

Pecking orders exist in any human activity. TMAs often cause problems to the hierarchy. Most TMAs aren't really motivated (or all that impressed) by money or power. They feel that they are anyone's equal and want to be treated as such--a state of mind that is often seen as a direct challenge to authority and the authority structure.

Hyper-critical and often irreverent, TMAs cannot act as if the boss were always right. They notice the Naked Emperor and comment, or expend a lot of energy stifling themselves. Consistently commenting on imperial nudity is seen by others--especially bosses--as aggressive.

TMAs usually have high reasoning aptitudes. Folks like this don't like applying pat answers to routine problems--it doesn't use their reasoning ability. They need to work things out by themselves, need to solve real problems. This can be a strength or a weakness (ever wonder why some people won't read instructions?). At work they often feel they are operating in low gear and tend to gravitate to fringe or trouble areas. Without problems, TMAs will often find some or make some.

TMAs are powerful people. They are competent in many ways. They tend to be either domineering or overwhelming in relationships with others--only strong people aren't threatened by them. TMAs often develop considerable informal power at work or in groups. At work a strong manager is thus likely to require more submission gestures from a TMA than from others. That invites covert (or overt) retaliation and TMAs often find themselves in conflict with authority.

Rarely identifying with group norms, and sometimes challenging the basic assumptions of the group, TMAs are often resented and feared by peers and subordinates as much as by authority figures. Clearly perceived by others as powerful, they are also seen as dangerous and unpredictable and therefore untrustworthy.

Thus, TMAs often don't receive the rewards and protection offered by the group. They recognize this. Their alienation leads directly to the idea that "The system and the rules don't work for me, so I've got to do something else." This can mean crime or creativity, or both. It also seems to mean internal conflict, self-esteem problems and confusion.

These problems are usually not apparent at first glance. At any given time the TMA appears to be functioning very well. Often, the TMA will be brilliant in many aspects of work and life. It is only over time that the pattern of difficulties begins to emerge. It often leads to destructive self-criticism or self-hatred--TMAs seem to have a rather high suicide rate.

The worst-off TMAs seem to be the ones who try to be normal. This includes using normal definitions of success. TMAs often find it personally destructive to try to fit into normal molds. They aren't normal. Not better, not worse. Different, and with different needs.

TMA is not something that can be ignored or cured. It is something that has to be worked with. For most multi-talented people, it is likely to cause problems at one stage of life or another. Many TMAs never learn to use themselves well. Usually their worst problems are associated with lack of financial or professional success. Though there are no easy answers, there are better or worse ways to work with TMA.

Not all TMAs are unsuccessful. TMAs seem to function best at frontiers--intellectual, social or physical. These are the places where learning and doing are the same thing. They can operate well at interfaces between different parts of society--liaison and translation. They often do well as troubleshooters, innovators or problem solvers, in research or investigation, and in product or method development. They also seem to do quite well in situations like the Alamo, fighting long odds and staving off the inevitable.

TMAs are most likely to be happiest with work that provides a lot of variety, challenge and opportunity for use of diverse talents--usually multi-disciplinary areas. Even then, many TMAs feel that they are underachieving, that they could do great things. And they are usually right. The only thing that can motivate the TMA to focus enough for really high achievement is a value judgment.

TMAs are usually hypercritical, a side effect of high reasoning aptitudes. They notice flaws and loopholes, errors and inconsistencies. They notice that 90% of almost anything is bullshit. They are usually good arguers and can tear just about anything to shreds--including themselves.

TMAs will sometimes set goals, prove to themselves that these goals are worthless, and then repeat the entire cycle. Each decision can be challenged, each goal can be laughed at--and thus nothing is worth doing. This destroys personal motivation and energy.

Money, power and self-aggrandizement don't really motivate TMAs. Only finding something worth doing--by their own high standards--can motivate TMAs to focus enough for sustained very high achievement. Then and only then can the powerful forces of the diverse aptitudes be channeled.

TMA is a broader category than high IQ. Most members of high-IQ groups will be TMAs, but there is a bias in favor of people with high Near Point Visual Efficiency, which makes them more likely to be prolific readers, have more formal education and do better on computerized tests. Many TMAs don't walk the intellectual path. Mensa claims to be the top 2%. I think there are a lot more TMAs than that.

List of Apparently Independent and Unlearned Aptitudes

A. Category: Reasoning/Processing

1. Systems reasoning: an information organizing aptitude that takes data and puts it into a system, or takes data and organizes it into a system. Often the basis of an interest in history. Analyzing things. Useful for programmers, editors, process planners.

2. Flash reasoning: condition of (mostly) accurately jumping to conclusions, quickly seeing discrepancies and errors, with a need to be critical and answer questions. Natural debaters, they take strong partisan positions. Therapists, troubleshooters, detectives, lawyers.

3. Cause/effect reasoning: seeing extended parallel cause and effect sequences. This awareness of the long term makes it easier to conceptualize and achieve long-term goals in diverse areas.

4. Numerical reasoning: a feel for the patterns and rhythms in numbers. Arithmetical type activities.

5. Logical reasoning: naturally processing data in the form of syllogisms. Programmers, logicians.

B. Category: States of Being

1. Mechanical/spatial: an aptitude for things and 3D space. Mostly found together, the mechanical and spatial can exist separately. Engineers, air traffic controllers, doctors, truckers.

2. Semantic equivalence: aptitude/need for group functioning, including people politics and the ability to identify with others, read vibes well. High: sales, management. Low: useful for specialists, artists and independent decision makers.

3. Idea production: rate at which ideas are produced (independent of idea quality). High: communicators of various types. Low: useful in high concentration areas like accounting, surgery.

4. Sensory discrimination: making fine sensory discriminations. Winemakers, coffee buyers, decorators.

C. Category: Memory/Perceptual Sensitivity

1. Observation: aptitude for looking at things, recognizing and remembering them.

2. Number (visual): remembering, noticing numbers.

3. Design: sensitivity to and memory for designs.

4. Word (visual): memory for and sensitivity to written words.

5. Color: memory for and sensitivity to color.

6. Tone: memory for and sensitivity to tones.

7. Rhythm: memory for and sensitivity to rhythm and timing.

8. Number (audible): memory and sensitivity to spoken numbers.

9. Word (audible): memory and sensitivity to spoken words.

D. Miscellaneous

1. Near Point Visual Efficiency: close-in visual scanning as in paperwork, CRT screens.

2. Finger dexterity: good hands.

3. Small tool dexterity: tweezers, eyebrow pencils.

Possible aptitudes:

Hands-on task-organizing ability, spatial orientation, sensory threshold/overload point, body memory, common sense, green thumb, competitiveness, auditory identification, day/night alertness, intuition, synesthesia, healing, affinity for animals, seeing auras.
J'ai fini par le lire, et il s'avère qu'il est aussi intéressant que le premier. En voici donc une traduction :

Le problème consistant à avoir « trop d'aptitudes »

Le talent est une force, pas un outil. Le talent n'est ni bon ni mauvais. Être polyvalent est un don qui a ses bons et ses mauvais côtés. Pour certaines personnes, c'est une malédiction.

La capacité ou la performance est le résultat d'interactions complexes entre les différentes parties du système constitué par l'esprit et le corps. Certaines capacités sont dues au fait qu'elles ont été nourries ou pas. Le plus important de ces facteurs environnementaux est la connaissance, sous une forme ou sous une autre. Les talents sont basés sur la nature innée de la personne.

Tous, nous savons, nous comprenons, et nous vous opérons sur plusieurs niveaux qui ne sont pas tous conscients. Les talents ou les aptitudes sont des capacités qui n'ont pas été apprises, ce sont des manières de fonctionner instinctives et non conscientes.

Certaines personnes appellent ça avoir un don pour ceci ou cela. Les aptitudes ont un impact majeur non seulement sur la performance, mais sur la manière unique qu'a chacun d'être au monde. Elles sont à la base du principe qui dit que ce qui nourrit un homme peut être un poison pour un autre homme.

La plupart des gens en savent beaucoup plus qu'ils ne le pensent au sujet des dons et des talents. Habituellement, les gens savent s'ils sont doués pour la mécanique, ont le sens de l'orientation, apprennent facilement les langues, aiment les puzzles ou sont habiles de leurs mains.

Toute personne qui a dirigé ou formé des gens a vu clairement l'impact des capacités innées. Dans n'importe quel domaine, certaines personnes se sentent comme un poisson dans l'eau. Une fois entraînés, ils restent devant le reste du peloton. Les autres transpirent pour rester à niveau, ou échouent misérablement.

Des talents forts n'aboutissent pas automatiquement à une performance élevée. Le fait d'avoir les dons appropriés ou les talents adéquats donnent un avantage au départ et en continu. Ils ne sont pas très utiles sans connaissances ou sans motivation.

Les aptitudes doivent faire l'objet d'un entraînement afin d'être bien utilisées. La performance maximale intervient quand quelqu'un a la bonne combinaison de talents, de savoirs, de motivation, d'opportunité, de courage, de chance, d'outils et du facteur X.

Environ deux douzaines d'aptitudes différentes et indépendantes sont bien connues, avec deux autres douzaines d'aptitudes possibles et probables (voir la liste à la fin). Ces aptitudes sont des choses simples : types de mémoire, manières de traiter l'information, niveaux de perception.

Elles sont des matériaux de construction pour des modes de fonctionnement plus complexes. Elles opèrent de manière systémique et sont des facteurs importants dans la performance à long terme et le comportement.

Tout le monde semble avoir chaque aptitude à un certain degré : élevé, moyen ou bas. Il semble d'être d'origine génétique, encore qu'on puisse argumenter sur l'influence de la stimulation pendant la petite enfance. C'est une question théorique pour les adultes.

À l'époque où quelqu'un traverse la puberté, les aptitudes sont à peu près stables (lorsque la performance aux tests d'aptitude est comparée à d'autres individus dans le même groupe d'âge).

Les talents peuvent être consciemment canalisés de manière constructive. Cependant, ils semblent travailler à un niveau pré-conscient, à un niveau viscéral. Ils sont toujours actifs, ce sont des forces continues, elles ne peuvent pas être mises à l'arrêt. C'est très important en situation de stress, lorsque les gens ont tendance à oublier leur entraînement et à revenir un fonctionnement constitué de réactions viscérales.

Les personnes avec les bonnes aptitudes ou les dons appropriés pour une tâche se fatiguent moins rapidement et sont moins voire pas du tout stressées par cette tâche.

Bien que la plupart des recherches aient porté sur leurs aspects fonctionnels, les talents ont sur les gens des impacts à la fois évidents et subtils. Les aptitudes ne sont pas simplement des outils qui peuvent être utilisés à volonté. Ce sont des forces en action à l'intérieur du système physique et mental.

D'une certaine manière, les talents sont des vecteurs qui affectent le comportement de façon prévisible. Vous ne faites pas seulement des choses avec talent, le talent agit sur vous. Les aptitudes, élevés ou faibles, ont un impact psychologique, social et même philosophique extrêmement fort.

Les aptitudes ont un impact important sur la motivation. Cela fait du bien d'utiliser une aptitude élevée, et cela renforce le fait de travailler de cette manière. Le fait de se sentir bien en s'utilisant soi-même d'une certaine manière est presque certainement relié à la production d'endorphines.

Les endorphines sont non seulement des analgésiques, mais aussi des régulateurs de l'humeur. Il y a probablement autant de type d'endorphines qu'il y a d'aptitudes.

Quelques-uns des sentiments associés à de forts talents sont négatifs. Le fait d'avoir un talent inutilisé est une source de frustration et d'inquiétude. Un talent est également un besoin. Vu son fonctionnement permanent, une aptitude qui n'est pas utilisée doit être soit étouffée soit ignorée.

Cela consomme de l'énergie d'étouffer une partie de vous-même et de neutraliser ou ignorer une tendance naturelle et permanente. Cela amène à ne pas se sentir bien. Cela a un coût à long terme. L'énergie de motivation semble être en quantité limitée. L'effort supplémentaire nécessaire pour étouffer une partie de vous-même est un facteur important dans l'épuisement professionnel (burnout).

Les aptitudes faibles sont également importantes. Presque n'importe qui peut apprendre à effectuer une tâche ou à passer d'une classe à l'autre en apprenant par coeur, mais si la connaissance instinctive est manquante, la performance est inférieure à celle de ceux qui ont un don (tous les autres facteurs étant égaux).

Sans ce niveau profond de connaissance et de compréhension, la confiance en soi est plus faible. Si les personnes n'ont pas une vision instinctive de la situation, ils ne vont jamais s'y sentir réellement à l'aise. Le fait d'avoir une activité dans un secteur où on n'est pas très doué est usant et produit de l'anxiété. Sans les récompenses associées de manière inhérente avec des aptitudes élevées, la motivation est plus faible. Il n'est pas impossible d'être motivé, c'est juste plus difficile.

Les gens peu doués font plus d'erreurs et obtiennent moins de résultats dans ce domaine, ou travaillent plus dur pour arriver au même résultat. Cela peut conduire à l'épuisement professionnel (burnout), causer des accidents, et amener à un niveau élevé de maladies liées au stress.

Il est possible d'apprendre à être meilleur dans n'importe quel domaine, quel que soit le niveau d'aptitude au départ. Toutefois, en faisant autant d'efforts, les gens avec les talents appropriés pour cette activité resteront devant, et apprécieront ce qu'ils font. Pour eux, le fait de travailler d'une manière particulière est rentable à plusieurs niveaux.

La plupart des emplois et tâches sont mieux réalisés par les gens qui ont une certaine combinaison d'aptitudes élevées et d'aptitudes faibles (plus d'autres choses comme la formation, bien sûr). Le fait d'avoir des aptitudes qui vont au-delà de l'emploi que l'on occupe cause des problèmes. La combinaison optimale pour un emploi ou une tâche donnée ressemble à une recette : beaucoup de certaines choses, une certaine quantité de ceci, un peu de cela, et rien de ça.

Le fait d'avoir une seule aptitude élevée et inappropriée peut rendre un emploi insupportable à une personne, un peu comme des oignons dans un gâteau au chocolat. Une personne avec un don développé pour travailler avec les autres peut haïr un travail solitaire et donner sa démission, mais peut être extrêmement productive et satisfaite quand elle fait partie d'une équipe.

Le fait qu'une aptitude élevée ou faible soit bonne ou mauvaise dépend du contexte. Tout peut être un avantage ou un désavantage en fonction de la situation. Les talents ne font pas exception à cette règle.

La plupart des gens ont environ quatre à cinq aptitudes fortes parmi les environ deux douzaines d'aptitudes indépendantes dont on sait qu'elles existent. La plupart des emplois en nécessite quatre ou cinq. Jusqu'à 10 % de la population ont deux fois ce nombre d'aptitudes, et c'est un problème pour eux et leurs employeurs.

La Johnson O'Connor Research Foundation, la plus ancienne organisation de tests d'aptitudes dans le pays, a la preuve statistique que les personnes avec trop d'aptitudes (TA) sont moins susceptibles d'obtenir une éducation supérieure et / ou de réussir dans une carrière que ceux avec un nombre moyen de talents.

Etre un TA est une bénédiction très ambiguë. Les aptitudes élevées sont des forces internes extrêmement puissantes. L'une des implications les plus importantes de ma recherche sur les aptitudes est la forte possibilité que l'intensité émotionnelle soit directement corrélée avec l'intensité d'un talent.

Quelqu'un qui travaille à un niveau très élevé d'un talent (y compris le raisonnement) fonctionnera aussi à un niveau émotif très élevé. Chaque pensée, souvenir ou perception est directement liée à l'émotion, c'est un phénomène holistique.

Il est très possible que les TA aient en permanence un comportement hypersensible. Les personnes hypersensibles aux données externes et internes sous toutes leurs formes, et fonctionnant à un niveau émotionnel élevé, peuvent très bien devenir surstimulées.

L'hyper-stimulation continue pourrait expliquer la paralysie ressentie par certains TA. Ils sont tellement submergés par les perceptions, les souvenirs, les pensées et les ressentis qu'ils ne peuvent pas s'engager à quoi que ce soit. Beaucoup d'entre eux ont besoin d'être seul longtemps pour se régénérer. Pourtant, cette même turbulence interne peut aussi aboutir à une grande intuition et à une grande créativité.

L'existence d'une force puissante implique des difficultés pour apprendre à exploiter cette force. Avoir beaucoup de talents forts est un peu comme avoir à travailler avec de la haute tension. Vous pouvez faire un tas de choses avec de la haute tension. Cependant, vous pouvez aussi vous faire griller. Il faut beaucoup plus de connaissances et beaucoup plus de précautions pour travailler avec de la haute tension par rapport à de la basse tension. Pour les TA, une bonne partie de ce voltage est émotionnel. Peu de personnes savent comment gérer des émotions normales, sans parler d'émotions puissantes et continues.

Parmi les effets psychologiques les plus clairs résultant du fait d'avoir de nombreux talents, il y a le problème de la concentration. Les TA sont attirés dans les directions nombreuses, différentes et contradictoires. C'est comme être à la fois un ingénieur, un avocat, un cuisinier, un professeur et un musicien, tous en même temps, avec chacun d'entre eux réclamant leur part de temps et d'énergie. Se structurer devient alors très problématique pour les TA. Étant incapable de s'utiliser correctement eux-mêmes, ils finissent généralement en tant qu'employés, et en éprouvent du ressentiment.

Les TA deviennent fréquemment des personnes qui sautent d'un emploi à l'autre, en essayant instinctivement de satisfaire leurs divers besoins. Le fait de passer rapidement d'un emploi à l'autre mène rarement à la réussite financière. Il ne conduit pas non plus à la construction cohérente des connaissances, de l'expertise et de la réputation qui sont nécessaires pour avoir un succès significatif dans n'importe quel domaine.

Souvent, les TA ne s'insèrent pas bien dans les organisations et les groupes. Ils sont rarement disposés à renoncer à l'indépendance de leur point de vue et de leurs décisions pour le bien de l'appartenance au groupe. En gros, ils disent « je n'accepterai de me joindre au groupe qu'à mes propres conditions », ce qui est inacceptable pour la plupart des groupes.

Les niveaux hiérarchiques existent dans toutes les activités humaines. Les TA cause souvent des problèmes à la hiérarchie. La plupart des TA ne sont pas vraiment motivés (ou impressionnés) par l'argent ou le pouvoir. Ils sentent qu'ils sont l'égal de tout le monde et veulent être traités comme tels - un état d'esprit qui est souvent perçu comme un défi direct à l'autorité et à la structure hiérarchique.

Hypercritique et souvent irrévérencieux, le TA ne peut pas agir comme si le patron avait toujours raison. Il remarque l'Empereur Nu et fait des commentaires, ou dépense beaucoup d'énergie à se contrôler. Le fait de faire des commentaires en permanence sur la nudité impériale est vu par les autres, spécialement les patrons, comme agressif.

Les TA ont généralement une capacité de raisonnement élevée. Les personnes de ce genre n'aiment pas appliquer des réponses toutes faites aux problèmes courants, cela n'utilise pas leur capacité de raisonnement. Ils ont besoin de travailler les choses par eux-mêmes, ont besoin de résoudre des problèmes réels. Cela peut être une force ou une faiblesse (vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certaines personnes ne lisent pas les manuels d'instruction ?). Au boulot ils ont tendance à avoir l'impression d'être coincés en première vitesse et ont tendance à se rapprocher des limites ou des zones à problèmes. Sans difficultés, les TA vont en trouver ou en créer.

Les TA sont des personnes puissantes. Ils sont compétents de plusieurs façons. Ils ont tendance à être soient dominants soient écrasants dans les relations avec les autres - seules les personnes fortes ne sont pas menacées par eux. Souvent, les TA développent un pouvoir informel considérable au travail ou dans des groupes. Dans un emploi, un chef autoritaire est ainsi enclin à exiger plus de marques de soumission de la part d'un TA que de la part des autres. Cela incite à des représailles clandestines ou explicites, et les TA se retrouvent souvent en conflit avec l'autorité.

S'identifiant rarement avec les normes du groupe, et parfois contestant les fondamentaux du groupe, les TA sont souvent mal vus et craints par les collègues et les subordonnés autant que par la hiérarchie. Clairement perçu par les autres comme puissants, ils sont également considérés comme dangereux et imprévisibles, et donc peu fiables.

Ainsi, souvent les TA ne reçoivent pas les bénéfices et la protection offerts par le groupe. Leur aliénation mène directement à l'idée que « le système et les règles ne fonctionnent pas pour moi, donc je dois faire autre chose ». Ceci peut signifier un comportement criminel ou créatif, ou les deux. Il semble également signifier un conflit interne, des problèmes d'estime de soi et de la confusion.

Ces problèmes ne sont généralement pas apparents à première vue. À un moment donné, le TA semble fonctionner très bien. Souvent, le TA va être brillant dans de nombreux aspects du travail et de la vie privée. C'est seulement au fil du temps que les types de difficultés vont finir par apparaître. Cela mène souvent à l'autocritique destructive ou à la haine de soi. Les TA semblent avoir un taux de suicide plutôt élevé.

Les pires TA semblent être ceux qui essaient d'être normaux. Ceci inclut le fait d'utiliser les définitions habituelles du succès. Les TA trouvent souvent qu'il est destructeur pour eux de tenter d'entrer dans les moules habituels. Ils ne sont pas normaux. Ni meilleurs, ni pires. Différents, et avec des besoins différents.

Le fait d'avoir trop d'aptitudes (d'être un TA) n'est pas quelque chose qui peut être ignoré ou guéri. C'est quelque chose avec lequel on doit travailler. Pour la plupart des gens avec de nombreux talents, c'est susceptible de causer des problèmes à un stade de la vie ou à un autre. Beaucoup de TA n'apprennent jamais à bien s'utiliser. Habituellement leurs pires problèmes sont liés au manque de succès financier ou professionnel. Bien qu'il n'y ait pas de réponse facile, il y a des manières meilleures ou pires de travailler avec les TA.

Les TA ne sont pas tous en situation d'échec. Les TA semblent mieux fonctionner aux frontières : intellectuels, sociales ou physiques. Ce sont les endroits où apprendre et faire sont la même chose. Ils peuvent bien fonctionner au niveau des interfaces entre les différentes parties de la société : liaison et traduction [NDLT : ah oui tiens]. Souvent, ils ont de bons résultats en temps que conciliateurs, innovateurs ou dans la résolution de problèmes, dans la recherche ou l'investigation, et dans le développement de produits ou de méthodes. Ils semblent aussi avoir un bon taux de réussite dans des situations de type Fort Alamo, combattant des probabilités défavorables et conjurant l'inévitable.

Les TA sont plus susceptibles d'être heureux dans un travail qui offre beaucoup de variété, de défi et d'opportunités pour l'utilisation de talents divers - souvent des domaines multidisciplinaires. Même là, beaucoup de TA estiment qu'ils sont sous-performants, qu'ils pourraient faire de grandes choses. Et ils ont habituellement raison. La seule chose qui peut motiver un TA à se concentrer suffisamment pour un résultat vraiment important est un jugement de valeur.

Les TA sont généralement hyper critiques, c'est un effet de bord de leur capacité élevée à raisonner. Ils remarquent les défauts et les lacunes, les erreurs et les incohérences. ils constatent que 90 % de presque tout c'est de la connerie. Ils sont en général très capables d'argumenter et peuvent réduire à peu près tout en miettes - y compris eux-mêmes.

Les TA vont parfois se fixer des objectifs, puis se prouver à eux-mêmes que ces objectifs ne valent rien, puis répéter l'ensemble du cycle. Chaque décision peut être contestée, chaque objectif peut être ridiculisé - et par conséquent rien ne vaut la peine. Ceci détruit la motivation personnelle et l'énergie.

L'argent, le pouvoir et l'autoglorification ne motive pas vraiment les TA. Seul le fait de trouver quelque chose qui vaille la peine d'être fait - vis-à-vis de leurs normes élevées - peut motiver les TA à se concentrer suffisamment pour obtenir une réussite durable. Alors et seulement alors les forces puissantes des aptitudes diverses pourront être canalisées.

Les TA sont une catégorie plus large que les HQI. La plupart des membres des groupes à haut QI seront des TA, mais il y a une tendance en faveur des personnes qui ont une haute efficacité visuelle de proximité (high Near Point Visual Efficiency), ce qui les rend plus susceptibles d'être des lecteurs prolifiques, d'avoir une éducation plus formelle et d'obtenir de meilleurs résultats sur les tests informatisés. Les TA sont nombreux à ne pas emprunter la voie intellectuelle. Mensa prétend être le top 2 %. Je pense qu'il y a beaucoup plus de TA que ça.



Liste des aptitudes apparemment indépendantes et innées

Catégorie A.: raisonnement, traitement de l'information

1. Raisonnement sous forme de systèmes : une aptitude à organiser l'information qui prend les données et les met dans un système, ou qui prend les données et les organise en un système. C'est souvent la base d'un intérêt pour l'histoire. Analyser les choses. Utile pour les programmeurs, les rédacteurs, les planificateurs de processus.

2. Raisonnement instantané : la capacité à sauter directement aux conclusions, la plupart du temps sans se tromper, à voir rapidement les incohérences et les erreurs, avec un besoin d'être critique et de répondre aux questions. Ils sont naturellement bons dans un débat, et prennent des positions partisanes et fortes. Thérapeute, dépanneur, détective, avocat.

3. Raisonnement par cause et effet : voir en parallèle des séquences étendues de causes et d'effets. Le fait d'être conscient de ce qui appartient au long terme rend plus facile la conceptualisation et la réalisation de buts à long terme dans différents domaines.

4. Raisonnement numérique : une perception des séquences et des rythmes dans les nombres. Activités de type arithmétique.

5. Raisonnement logique : traitement naturel de l'information sous la forme de syllogismes. Programmeur, logiciens.

Catégorie B.: Les États de l'Etre

1. Mécanique / spatial: une aptitude pour les choses et l'espace en 3D. Généralement trouvés ensembles, les talents mécaniques et spatiaux peuvent exister séparément. Ingénieur, contrôleur de trafic aérien, médecins, camionneurs.

2. Équivalence sémantique : aptitude / besoin pour le fonctionnement en groupe, y compris les politiques des personnes et la capacité à s'identifier aux autres, et une bonne lecture des vibrations. Capacité élevée : vente, management. Capacité faible : utile pour les spécialistes, les artistes et les décideurs indépendants.

3. production d'idées: vitesse à laquelle les idées sont produites (indépendamment de la qualité de l'idée). Capacité élevée : les communicateurs de différents types. Capacité faible : utile dans les domaines où il faut être très concentré comme la comptabilité, la chirurgie.

4. Discrimination sensorielle : capacité à faire des discriminations sensorielles fines. Oenologues et vignerons, acheteurs de café, décorateurs.

Catégorie C.: Mémoire / sensibilité perceptive

1. Observation: l'aptitude à voir les choses, à les reconnaître et à s'en souvenir.

2. Nombre (visuel): s'en souvenir, remarquer les nombres.

3. Design : sensibilité aux dessins et modèles, et capacité à s'en souvenir

4. Mots (visuel) : sensibilité aux mots écrits, et capacité à s'en souvenir.

5. Couleur : sensibilité à la couleur, et capacité à s'en souvenir.

6. Sons et tonalités : sensibilité à, et capacité à s'en souvenir.

7. Rythme : sensibilité au rythme et aux écarts temporels, et capacité à s'en souvenir.

8. Nombre (auditif) : sensibilité aux nombres prononcés, et capacité à s'en souvenir.

9. Mots (auditif) : sensibilité aux mots prononcés, et capacité à s'en souvenir

Catégorie D.: Divers

1. Efficacité visuelle de proximité : capacité à scanner rapidement une zone proche comme dans le travail sur papier ou sur écran d'ordinateur.

2. Dextérité des doigts : habileté manuelle.

3. Dextérité avec les petits outils : pincettes, crayon à sourcils.

Aptitudes possibles :

Capacité à organiser des tâches sur le tas, orientation spatiale, seuil de sensibilité sensorielle et niveau de surcharge, mémoire du corps, sens commun, avoir le pouce vert, désir de compétition, identification auditive, vigilance de jour et de nuit, intuition, synesthésie, capacité à guérir, affinité pour les animaux, capacité à voir les auras.

Article condensé à partir de "Danger : Haute Tension" (Danger: High Voltage) ; copié à partir de Noesis - Le Journal de la Société Mega, numéro 138 Septembre 1998


Dernière édition par Luc le Sam 1 Aoû 2015 - 19:04, édité 7 fois (Raison : suppression d'un passage copié deux fois, corrections diverses)
avatar
Luc
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4169
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 59
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Caval le Dim 9 Mai 2010 - 23:36

.


Dernière édition par Caval le Mer 18 Avr 2012 - 0:38, édité 1 fois

Caval
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 285
Date d'inscription : 14/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par L.Lune le Lun 10 Mai 2010 - 11:02

Merci Luc! Smile
et merci Chrissieb63, qui a trouvé l'article à l'origine

L.Lune
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 619
Date d'inscription : 18/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Lanza le Lun 10 Mai 2010 - 14:37

Merci Luc !

Très intéressant.

Je m'étais fait la réflexion que le Z avait peut-être une combinaison de spécificités cérébrales qu'on retrouve chez d'autres de manière plus éparse, mais pas vu ça sous forme d'aptitudes, et encore moins fait la liste.

(Intéressant aussi, on retrouve les "scanners" de Barbara Sher en lien en bas de l'article original. Le lien est mort, cela dit, voici le vrai http://talentdevelop.com/articles/AYAS.html.)

On va finir par comprendre ce qu'on est au final. Reste à comprendre comment s'en servir.
avatar
Lanza
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1909
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 41
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par (angoisse+joie)xVivre le Lun 10 Mai 2010 - 15:25

Attention, tu as redoublé la copie d'un passage entier, "Bien que la plupart des recherches ait porté" jusqu'à "de faire des commentaires en permanence sur la nudité impériale est vu par les autres, spécialement les patrons, comme agressif."

intéressant comme théorie, on se croit un peu dans la définition d'un perso de jeu de rôle, mais c'est convainquant je trouve Smile
avatar
(angoisse+joie)xVivre
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 53
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 40
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par (angoisse+joie)xVivre le Lun 10 Mai 2010 - 15:28

"plus de marques de soumission de la part d'un TA queue de la part des autres" écrit comme ça, on pense à la meute Very Happy
avatar
(angoisse+joie)xVivre
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 53
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 40
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par graymalkin le Mer 12 Mai 2010 - 14:00

"Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes"

le vrai problème serait de ne pas en avoir (assez).

le seul risque serait de s'éparpiller à force de tout commencer et de ne rien terminer.
avatar
graymalkin
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 229
Date d'inscription : 02/03/2010
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Cerra Top le Dim 16 Mai 2010 - 0:09

wooouuuu^^

C'est presquecommedécouvrir.. le bouquin de JSF (entre autre)

Bravo et merci Smile

Je t'avais déjà "remarqué" dans d'autres posts, proximité toutcommemoi et tout le tralala (genre très pertinent, je crois ds la "section" parents veneneux, vraiment bien formulé ton "avis" et tout ce qu'il y a derrière), mais là tu dépasses mes espérances, encore merci, encore un ...ben plein de trucs pour continuer mon travail sur moi Very Happy et tout et tout.......

Ah les mots sur les choses, c'est autres choses que de penser les choses tout seul dans son coin Wink
c foutrement con mais ça deviens vrai, ça prends "substance"...

Merci pour ce gros "plus"...
avatar
Cerra Top
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 458
Date d'inscription : 05/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par tribal40 le Lun 17 Mai 2010 - 9:17

z135 a écrit:"Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes"
le seul risque serait de s'éparpiller à force de tout commencer et de ne rien terminer.

manifestement, c'est un problème récurrent dans notre communauté, non ?

en tout cas, ce texte éclaire encore un peu plus mes problèmes de boulot, d'instabilité, et d'immobilisme (entre autres...), génial !

merci d'avoir trouvé ce texte et de l'avoir traduit...
avatar
tribal40
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1169
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 51
Localisation : près de mont de marsan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par chironex le Lun 17 Mai 2010 - 15:03

Merci encore une fois Luc pour ce texte ébouriffant! Il offre un nouvel éclairage sur mon burnout! Wink
avatar
chironex
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 175
Date d'inscription : 27/12/2009
Localisation : bruxelles

http://http//:out-of-the-bok-s.skynetblogs.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Phedre le Mer 19 Mai 2010 - 11:32

oui c'est la question du choix face à de nombreux possibles...pas forcément simple ou facile...Wink
avatar
Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 40
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par chironex le Mer 19 Mai 2010 - 14:36

Pour l'instant, du fond d emon divan, je me fais l'effet d'un Jack Russel dans un club de squach: il voit plein de ba-balles intéressantes partout mais ne sait pas après laquelle courir. Au bout de la journée, il est crevé comme s'il avait couru après toutes mais au bout du compte, il est frustré.
avatar
chironex
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 175
Date d'inscription : 27/12/2009
Localisation : bruxelles

http://http//:out-of-the-bok-s.skynetblogs.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par tribal40 le Mer 19 Mai 2010 - 14:46

oulah ! tu parles de moi là, non ?
avatar
tribal40
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1169
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 51
Localisation : près de mont de marsan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par chironex le Mer 19 Mai 2010 - 14:58

Apparamment on a des points communs. Réussir, c'est mettre tous ses oeufs dans le même panier. Moi je fais une grosse omelette en mettant du baveux partout ce qui fait enrager les obsédés de l'orde et les gros plein d'existence comme disait Sartre
avatar
chironex
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 175
Date d'inscription : 27/12/2009
Localisation : bruxelles

http://http//:out-of-the-bok-s.skynetblogs.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par tribal40 le Mer 19 Mai 2010 - 15:10

certes, mais à l'arrivée c'est toi qui trie ou celui à qui tu sers une part ?
avatar
tribal40
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1169
Date d'inscription : 11/03/2010
Age : 51
Localisation : près de mont de marsan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par chironex le Mer 19 Mai 2010 - 15:14

Pour l'instant je ne vois pas l'arrivée éta&nt dans le processus de création Twisted Evil
avatar
chironex
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 175
Date d'inscription : 27/12/2009
Localisation : bruxelles

http://http//:out-of-the-bok-s.skynetblogs.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par augenblick le Mer 19 Mai 2010 - 19:24

Je fonctionne plutôt avec deux paniers. On peut en avoir trois mais j'imagine qu'il faut moins avoir besoin de dormir que moi Very Happy
avatar
augenblick
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Rootless le Mar 22 Juin 2010 - 22:17

Incroyable,j'avais jamais entendu parler des TA je m'y reconnais bien..

J'avais déjà émis ce raisonnement que trop d'aptitudes et de curiosité n'est pas bon.

Et l'anecdote du TA qui "se retient" et dépense énormément d'énergie, criant de vérité. Moi le stress et la frustration ça me paralyse,et quand c'est une personne qui me "stresse" (genre au travail) je retiens tellement mon agressivité envers elle que je peux rien faire d'autre, on me demanderait de compter 2+2 j'aurais du mal...

L'autorité c'est ce qui permet à celui qui a tort d'avoir raison..et il y a peu de choses qui m'énervent plus que ça..

Je le ressens au niveau nerveux, ça m'épuise mais bon c'est ce qui m'évite les problèmes..
avatar
Rootless
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par chironex le Mer 23 Juin 2010 - 8:32

Je plussse rootless étant en burn out à force d'essayer de maintenir le couvercle sur la casserole à pression
avatar
chironex
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 175
Date d'inscription : 27/12/2009
Localisation : bruxelles

http://http//:out-of-the-bok-s.skynetblogs.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par fleurblanche le Mer 23 Juin 2010 - 11:30

Merci !

Je me comprends mieux.

J'avais un problème avant : je culpabilisais d'avoir des talents multiples et de ne pas pouvoir tous les utiliser. En plus, je me demandais qui j'etais réellement : Schéhérazade, le Prince Saphir ou le Professeur Tournesol ?

Dans un forum, j'ai rencontré une ainée qui avait le temps d'etre toutes les parties d'elle-meme. Je lui ai demandé comment elle faisait, elle m'a répondu qu'elle laissait a chacun de ses talents du temps pour s'exprimer : un temps pour la scientifique, un temps pour l'ecrivain, un temps pour la musicienne, un temps pour la guérisseuse, un temps pour la sculptrice etc...

C'était la première fois que je rencontrais quelqu'un qui me ressemblait et ça m'a rassurée (sur ma normalité car je me demandais si j'étais pas une sorte de schizo) et déculpabilisée (je ne fais pas mal en choisissant un métier plutot qu'un autre car on peut pas faire tous les métiers à la fois) Smile
avatar
fleurblanche
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4132
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 49
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Socrate

Message par B&W le Dim 4 Juil 2010 - 9:04

Merci à Luc et à tous pour vos témoignages.

Vous m'aidez à me comprendre ; c'est beaucoup.

Qu'est-ce que j'en essayé des choses professionnellement...me suis fait viré de mon dernier job et cette analyse tend à étayer mon analyse de cet épisode douloureux (et plus globalement de mon parcours ?).

Je suis à chaud et m'arrête là.

Recevez ma gratitude.

B&W
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Invité le Dim 4 Juil 2010 - 9:27

Moi j'ai déjà du mal a cerner précisément les miennes, ou du moins celle que je pense avoir ne me semblent guère utile professionnellement...
D'ailleurs si quelqu'un peut me permettre d'y voir clair ça m'aiderait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par b&w le Mar 6 Juil 2010 - 21:47

Bonsoir HariSeldon,

As-tu eu l'occasion de lire dans le post "rencontre" que samedi prochain à Bruxelles aurait lieu une rencontre autour de la vie pro ?

Tu n'es pas le seul à porter ses questionnements. Et il n'y a pas de raison, pour que toi aussi, tu trouves à terme une équation plutôt équilibré, de ce point de vue.

Histoire de démarrer ce chemin, 2 pistes :
- disposes-tu de quelques personnes pouvant te faire des feed-back bienveillants sur tes qualités et compétences ?
- as-tu fait un bilan de compétences ?

Bon courage
avatar
b&w
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 446
Date d'inscription : 18/06/2010
Age : 50
Localisation : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par an.a.co.lu.the le Ven 16 Juil 2010 - 19:23

pale affraid pale


... eh bien, j'avais mis en todo de lire ce post et me suis retrouvée littéralement scotchée par cet article... Au secouuuuuuuuurs ! Quelqu'un pour m'apporter mes sels et me tenir la main ? Ça fait un effet bœuf de lire ça un vendredi soir, au J5 d'un (encore) nouveau job – un cdd, pas folle... quand-même (quoique ?). Là, je sens que je vais m'évanouiiiiiir...

Bon, je gèrerai ça demain Rolling Eyes

an.a.co.lu.the
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 449
Date d'inscription : 02/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Phedre le Ven 16 Juil 2010 - 20:11

*tient la main à qui veut !*
avatar
Phedre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 40
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème consistant à avoir trop d'aptitudes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum