Des définitions (globales et précises) du surdoué

Aller en bas

Des définitions (globales et précises) du surdoué  Empty Des définitions (globales et précises) du surdoué

Message par Clément le Dim 18 Mar 2012 - 17:58

Actuellement en train de lire (assidûment) "Les formes de l'intelligence" de Howard Gardner (Edition 2010), je me rend compte de moins en moins coller à l'archétype du surdoué, ni même à des définitions éloignées.

Revenons-en à la définition du surdoué. Dans un sens général, en occident, aux états-unis et ailleurs, un surdoué est définit comme "une personnes étant dotée d'un niveau de performance exceptionnelle, au sein d'une catégorie d'âge particulière, dans une ou plusieurs des intelligences définies par Howard Gardner".

Je rappelle que les intelligences que l'on peut discerner, sont :
- L'intelligence Logico-mathématique ("Mesurée" par les tests d'intelligences du types "Echelle Weschler")
- L'intelligence Kinesthésique (du corps)
- L'intelligence Musicale
- L'intelligence Spatiale (rien à voir avec la cosmologie, hein Wink )
- Les intelligences Personnelles :
- Intrapersonnelle (sur soi, ou de soi)
- Interpersonnelle (vis à vis des autres)

Ainsi, on peut reconnaître qu'une petite fille de 7 ans qui a commencé le karaté à 5 ans, et qui en championnat national, finit deuxième, avec un niveau technique exceptionnel, est surdouée ; qu'un peintre qui maîtrise tout les styles est surdoué ; qu'un musicien qui à l'âge de 18 ans maîtrise plus de 50 instruments, fait partie de 4 groupes de musiques très différents, et qui compose est surdoué ; qu'une personne qui sait précisément où elle se trouve sur une carte, où se trouve les points cardinaux, sans regarder ni boussole ni carte, est surdouée, ou qu'une personne qui sait extrêmement bien gérer les autres, prendre en compte l'hétérogénéité d'un groupe afin de lui donner l'impression qu'il est homogène, est surdouée.

J'appelle ces surdoués, des surdoué au sens général du terme (notés S).

Or, en Europe, un surdoué ne pouvant être reconnu que par un résultat donnant plus que 132 de QI à un test WAIS ( IV actuellement), la population n'inclue donc que les surdouées de l’intelligence logico-mathématique, et exclue toute possibilité pour les surdoués des autres intelligences de se reconnaître en tant que surdoué. (Je note une sous-branche de surdoué S-{LM, M, L, K, S, I(interpersonnel), P(intrapersonnel)}). En france donc, un surdoué est donc un S-LM uniquement.

Je ne me reconnais absolument pas dans la surdouance de l'intelligence Logico-mathématique. Ni dans les autres d'ailleurs, et pourtant, je fonctionne comme un surdoué, je partage cette sensation que l'on a en présence d'autres surdoués, et que je ne peux nier.

Je sais bien que l'on doit sûrement pouvoir définir d'autres intelligences, mais ce n'est pas dans les "spécialités" des intelligences que je ne me reconnais pas. C'est dans le niveau de performance.

En effet, en étant objectif, je ne suis "extrêmement bon" dans aucun domaines d'applications des diverses intelligences connues, et je ne me sens "extrêmement bon" dans aucun domaine particulier. En revanche, je sais que je possède un potentiel certain dans bon nombre, pour ainsi dire toutes les intelligences décrites. Et c'est là que tiens à en venir.

Il serait je pense judicieux de s'ouvrir la description de surdoué, et de fonctionnement de "gifted ones" à des personnes étant "potentiellement bonnes" dans tous les domaines, et en mesure d'exprimer une bonne performance d'un domaine dans un autres. Je serais d'avis que l'on considère que surdoué, au sens large du terme ("S"), prenne aussi en compte des personnes se trouvant dans la partie droite de la cloche de Gauss de bon nombre voir de toutes les intelligences actuellement définies.

S'il l'on tente de définir les "condition" (je précise qu'il s'agit là plus d'une transcription d'un tentative de symbolisation d'une théorie plus que de quelque chose de réel) d'accès au différentes définitions de surdoué, on obtiendrait :

- Une personne x est S, ssi elle est extrêmement douée (dont le score de mesure de ses performance au sein d'une intelligence en particulier se trouve à l'extrême droite de la courbe de Gauss) dans au moins 1 intelligences définies par HG.

(Une personne est S en France ssi elle obtient un score de test d’intelligence (logico-mathématique uniquement) supérieur ou égal à 132. Ce qui revient à dire comme plus haut, qu'une personne S en France est en réalité S-LM).

- Une personne y est également S ssi tous les scores obtenus dans l'ensemble des intelligences se situe dans la partie droite de la courbe de Gauss, sans pour autant que l'une d'entre elle se situe dans l'extrême droite de la courbe.


Pour prendre un exemple concret, je suis doué en Linguistique Théorique (qui est pour moi, le résultat d'un bon niveau d'intelligence logico-mathématique et d'intelligence Linguistique.
Je suis cependant incapable de faire des maths de haut niveau, ni de faire de la littérature (ou lire de la littérature) à haut niveau.
Je suis bon en sport, sans pour autant, en 16 ans de pratique de mon sport (le karaté) avoir un niveau d'aller en championnat national.
Je suis mon dans les rapports avec les autres sans pour tant savoir gérer les groupes.
Je sais m'orienter de manière correcte, mais je me paume facilement si je suis en ville.
J'ai un bon équilibre et je gère bien l'espace, sans pour autant, j'ai du mal à voir plus de deux déplacements d'avance aux échecs.



Dites-moi ce que vous pensez, j'attends bcp de critiques, positives ET négatives !^^

______________________________________________________________________________

"Conclusion (Qu'est-ce que l'intelligence)
[...] Pour finir, un point capital avant que je me tourne vers les intelligences elles-mêmes. Nous auyres hommes, nous ressentons universellement la tentationd e donner du crédit à de smots auxquels nous sommes attachés parce qu'ils nous aidés parfois à mieux comprendre certaines situations. C'est le cas avec le mot intelligence : nous l'utilisons si souvent que nosu en sommes venu à croire en son existence. Nous pensons que c'est une entité authentiquement mesurable, tangible, et pas seulement un moyen commode de désigner certains phénomènes.
Ce danger de réification est grave. Surtout quand il s'agit de proposer de nouveaux concepts scientifiques. [...] Ces intelligences sont des fictions - du moins des fictions utiles - désignant es processus et aptitudes qui (comme la vie dans son ensemble) sont continus les uns par rapport aux autres. [...] Il est permis de commetre le péché de réifier tant que nous restons conscients que c'est bien là ce que nous faisons. [...], Je dois répéter qu'elles n'existent pas commes entités physiquement vérifiables, mais seulement comme des constructions spécifiques opératoires."Howard Gardner, Les formes de l'intelligence, conclusion chapitre 3



Dernière édition par Clément le Dim 18 Mar 2012 - 18:40, édité 1 fois (Raison : Citation d'Howard Gardner)
Clément
Clément

Messages : 902
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 32
Localisation : Corps à Paris, esprit à Beihai

Revenir en haut Aller en bas

Des définitions (globales et précises) du surdoué  Empty Re: Des définitions (globales et précises) du surdoué

Message par Waka le Lun 19 Mar 2012 - 14:55

A lire sur le sujet de la définition de la douance :

QI or not QI that is the question

Note N°2.
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 35
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Des définitions (globales et précises) du surdoué  Empty Re: Des définitions (globales et précises) du surdoué

Message par GekoNora le Jeu 17 Mai 2012 - 17:00

Je pense qu'il y'a differents niveaux de surdoues, je sais plus ou j'avais lu ca mais on considere qu'il y'a autant de difference entre un grand zebre et un petit zebre qu'il y'en a entre un extra surdoue (au dela des 150) et des grand zebres (globalement au dela des 130 encore que ca me parait reducteur) et que c'est de cette agregation que vient cette impression je pense.

GekoNora

Messages : 2
Date d'inscription : 17/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Des définitions (globales et précises) du surdoué  Empty Re: Des définitions (globales et précises) du surdoué

Message par imposteur le Lun 3 Mar 2014 - 14:37

Très belle mine d'information, ton lien, Waka
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 27
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Des définitions (globales et précises) du surdoué  Empty Re: Des définitions (globales et précises) du surdoué

Message par Sigma le Mar 4 Mar 2014 - 16:39

Je reprends un extrait : "J’ai reçu des témoignages poignants de personnes particulièrement malheureuses de ce résultat. Ce n’est pas en soi le fait d’être classé « surdoué » qui les intéresse. C’est le fait de pouvoir valider que les souffrances ressenties correspondent bien à un état de fait et qu’elles peuvent se fonder sur quelques chose de patent pour pouvoir (enfin!) trouver une issue à une partie de leurs difficultés."

Je ne comprends pas que l 'on puisse " valider " des souffrances en se fondant sur un test de qi seul, considéré comme étant ici quelque chose de patent. Cela me paraît dénué de sens par rapport à la complexité humaine .

Sigma

Messages : 44
Date d'inscription : 26/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum