Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par ViVie le Jeu 6 Juin 2013 - 4:42

Bisous

ViVie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 762
Date d'inscription : 02/10/2010
Age : 56
Localisation : Toulouse, France, Europe, Terre

http://www.zebrascrossing.net/t4546-parler-de-moi-aie-_

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Jeu 6 Juin 2013 - 13:29

Long hug

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Jeu 6 Juin 2013 - 14:28

Ton colis est arrivé - STOP - Je répète, ton colis est arrivé - sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny
;-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Jeu 6 Juin 2013 - 18:13

Merci Kasha. Big bisous. Je vois que tu multiplie les petits soleil. Quel talent Bisous Bisous Bisous Bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Basilice le Ven 7 Juin 2013 - 11:51

Tchao Marie-Laure.
Tu n'as pas l'air bête du tout, bien au contraire.
Bisous

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Ven 7 Juin 2013 - 12:32

Merci basilice

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Mar 2 Juil 2013 - 22:19

Bonsoir les zèbres d'ici et d'ailleurs,
Qu'ai-je fait pendant le mois de juin: du triturage de neurones, comme  savent le faire les zèbres ( nan, c'est vrai??!!) J'y vois un peu plus clair, j'ai trouvé le GPS pour prendre la bonne route dans cette savane. D'ailleurs, je n'étais pas vraiment dans la savane, plutôt dans la jungle, une jungle très dense et très sombre; il était temps que j'en sorte. Idée Idée 
A  bientôt 24 ans  ( heu, j'ai dit 24 ? facepalm ) , mieux vaut tard que jamais.
Des bises sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Lun 22 Juil 2013 - 23:36

Insomnie oblige, je bouquine et fouine sur internet.  Un extrait de livre sûrement  intéressant sur les PN, je m'en vais le lire de ce pas :
Spoiler:
Extrait du livre : "pour en finir avec les tyrans et les pervers dans la famille", d' Yvonne Poncet-Bonissol.  

Une famille formidable

Toute la difficulté pour l’enfant confronté à un parent pervers narcissique réside dans un paradoxe : sa souffrance est d’autant plus gigantesque que tous les signes extérieurs de son développement, ainsi que ceux relatifs à son milieu familial, non seulement ne laissent transparaître aucune faille, aucune souffrance, mais renverraient même l’image d’une famille quasi parfaite, dans laquelle l’enfant se développe et grandit dans l’harmonie sans jamais poser de problème.
Par conséquent, cet enfant n’a aucun moyen direct de crier son malaise, aucune accroche possible dans cette illusion d’harmonie et cette réalité factice, aucune place pour une quelconque révolte : le piège est bien ficelé, l’image renvoyée est lisse, socialement correcte. C’est un peu comme avoir un revolver braqué dans le dos et être obligé de faire bonne figure pour ne pas que celui qui le pointe tire. Ne surtout pas attirer l’attention sur la face cachée de la réalité.

Seul au monde

« le sentiment dominant, de loin, chez cet enfant, est celui d’un isolement profond et d’une immense solitude », précise Catherine Salobir, psychologue clinicienne. D’abord parce qu’il n’existe entre son parent pervers narcissique et lui aucune transmission, quelle qu’elle soit. Rien ne lui est dit, rien ne lui est jamais raconté, ou alors, bien « enrobé » et « lissé ». Il prendra conscience, au fil des années, qu’il y a des trous dans son histoire, parce qu’il n’y a jamais eu de véritable récit à ce sujet. Les bribes d’information que l’enfant finira par obtenir ne seront que celles qu’il aura pu glaner de ci de là, au fil des conversations dont il aura été le témoin avec certains proches de la famille, ou de recoupements que lui seul sera parvenu à établir. Le pervers narcissique ne se dévoile pas, il ne livre rien. Ainsi, tant sur le plan de son histoire personnelle que sur celui des connaissances générales, l’enfant comprend très tôt qu’il doit tout découvrir et apprendre par lui-même. Il sait qu’il devra grandir seul, ce qu’il aura beaucoup de mal à pardonner.
L’enfant a par conséquent du mal à se situer dans son histoire, à trouver sa place, comme si le lien de la filiation n’existait finalement que sur les registres d’état civil. C’est là encore un paradoxe : son parent est bien vivant, mais en réalité, l’enfant se sent orphelin, à ceci près qu’il n’a aucune chance d’être adopté, ce à quoi il pense d’ailleurs parfois car cela signifierait enfin avoir un parent, c'est-à-dire quelqu’un qui sait que l’essentiel est dans le don et l’échange, quelqu’un qui « sait vivre ».
Le pervers narcissique vit avec son enfant, mais séparément ; ils ne partagent rien. Sécheresse absolue. Un gouffre infini les sépare. Le parent ne sait pas ouvrir les portes de son cœur, symboliquement tenir chaud et envelopper. C’est un langage qu’il ignore complètement et dont il ne veut rien entendre, préférant se réfugier dans une intellectualisation quasi systématique des évènements de la vie, qui lui permet habilement, (car il s’agit en général d’un être brillant), de ne pas aborder les sujets sensibles tout en jouissant d’un pouvoir de fascination sur son entourage, qui se laisse, hélas, berner.
De cette mascarade, l’enfant est témoin, mais il a appris à dissimuler sa nausée et son chagrin. Sa plaie est à l’intérieur, comme sa solitude. Que son parent soit donc rassuré, pour l’heure tout semble – désespérément – normal.
Le pervers narcissique ne présente son enfant aux autres qu’à travers son propre narcissisme, ce qui le valorise aussi. De fait, l’extérieur ne perçoit cet enfant qu’à travers la description qu’il lui en fait, et le méconnaît. Une fois encore, nous sommes dans le domaine de l’image, de l’apparence. L’enfant expérimente la solitude qu’il y a à ne pas être reconnu et compris, à peaufiner l’image du foyer parfait, comme un accessoire dernier cri qu’il est de bon ton d’afficher.
Il arrive néanmoins que certaines personnes proches de l’entourage familial parviennent à saisir quelque chose de cet enfant : capables d’une réelle écoute et de se faire leur propre idée sur lui, sans être influencés par le discours ambiant des parents, ils établissent avec lui une relation sincère et vraie, simplement parce qu’ils le regardent, lui.
Cette situation nouvelle procure à l’enfant un profond bien-être, même si, dans le même temps, cela ne fait qu’intensifier sa souffrance de réaliser que ses proches sont incapables de saisir au quotidien ce que d’autres, plus éloignés et plus anonymes, ont su percevoir.
Un dernier aspect du sentiment d’isolement est directement lié à l’autre parent, le conjoint sur lequel le pervers narcissique exerce une emprise considérable, pris dans une relation de soumission, avalé par celui qui organise et centre chaque instant de la vie autour de lui, devant abandonner presque totalement son rôle de parent pour se dévouer exclusivement à celui d’époux ou d’épouse. L’enfant est doublement orphelin de ses parents : il réalise l’impensable, il lui faut faire son deuil et surmonter l’anachronisme qu’il y a à vivre avec ceux qui sont déjà morts, qu’il doit déjà « enterrer ».

Qui suis-je ?

L’affirmation de soi est également très délicate pour l’enfant : n’ayant pas de place réelle, il a beaucoup de mal à se manifester autrement qu’à travers ce qu’il a compris de ce qu’il devait être. Il ne réclame jamais grand-chose, n’est quasiment jamais demandeur. Il sait qu’il doit se glisser dans le costume tristement étroit qu’on a confectionné pour lui, sinon il deviendra un étranger. Il n’y a pas d’espace pour la contestation, qui serait immédiatement étouffée et violemment réprimée. L’enfant perçoit très tôt, dans ce simulacre d’équilibre, l’intolérance de son parent à toute forme de différence, à tout ce qui ne lui ressemble pas. La singularité est taboue.
La discrète mais réelle dictature ambiante ne laisse évidemment pas de place à la discussion, à l’échange de points de vue différents, puisque rien ne doit risquer de menacer l’ordre établi et le sentiment de toute puissance que le pervers narcissique défend envers et contre tout. L’enfant sait que c’est ailleurs qu’il pourra vivre libre, qu’il doit pour l’instant se taire s’il ne veut pas être rejeté ou risquer de confronter son parent à son propre néant. Il ne s’oppose pas de front au pervers narcissique, il se réfugie souvent dans le silence, ce qui lui vaut alors d’être défini comme un enfant sage et bien élevé, un enfant modèle qui vient redorer bien malgré lui le blason du narcissisme du parent, qui, incapable de la moindre empathie, à aucun moment ne réalise l’artificiel de cette attitude.
Ce silence imposé verrouille chez l’enfant toute verbalisation des sentiments et des affects. La parole avec le pervers narcissique ne s’articule qu’autour de discussions où les émotions ne transparaissent jamais parce qu’elles sont dangereuses pour lui, risqueraient de l’affaiblir, de le rendre vulnérable et de lui faire perdre son pouvoir. Son discours, souvent empreint d’une culture à vertu protectrice, est toujours sérieux ». Sa parole, sa pensée, doit occuper tout l’espace, tant celui des autres que celui de leurs émotions. Ici, on ne s’épanche pas, on raisonne. Ici, on ne vit pas, on est mort.

Une île au milieu des gens

Le fardeau que supporte l’enfant du pervers narcissique a un impact sur ses relations avec le monde extérieur.
Sur le plan relationnel, l’enfant dans sa famille témoigne d’une raideur forte vis-à-vis du contact physique. Les rares étreintes avec le parent ne sont pas chaleureuses, comme si l’enfant se préservait de manière inconsciente, d’une dangereuse contamination. Au quotidien, ce contact physique se réduit au strict minimum, comme s’il fallait mettre le plus de distance entre la vie et la mort. Il faut dire que le parent narcissique n’est pas lui non plus enclin au contact physique.
Sur le plan social, il ne sera pas facile à l’enfant de nouer des contacts avec les autres. D’avoir vécu auprès d’un parent intolérant à toute différence, systématiquement dans le jugement et préoccupé par l’apparence lui aura rendu difficile toute spontanéité et toute intégration dans un groupe : du temps lui sera nécessaire.

L’enfant du pervers narcissique, qui a appris à survivre à la tragédie des faux-semblants, a toujours eu en lui la connaissance intuitive et très précoce qu’il échapperait au piège de son parent et qu’il trouverait, dehors, la terre qu’il devait conquérir pour vivre libre (sauf si les manipulations font apparaître le monde extérieur comme dangereux, auquel cas il sera pris dans un filet de contradictions inconscientes plutôt paralysant).
Plus âgé, il « sait » qu’il est un rescapé, qu’il est passé à côté de ce qui aurait pu l’enterrer vivant, le rendre taciturne ou pire. C’est pourquoi il a parfois la rage de vivre chevillée à l’âme, la rage d’exister, de dire, de se dire, et surtout de partager, de transmettre. Dans ce duel ultra sophistiqué, le pervers narcissique n’est pas parvenu à mettre la voix de son enfant en échec, ni sa richesse, ni sa chaleur.
L’immense solitude dans laquelle il l’aura fait vivre pendant des années aura fait naître un sentiment de force et d’indépendance, même s’il met du temps à se révéler. Il a grandi seul, est devenu fort et avide de liberté, lui qui a connu la prison. Il saura jouir de la vie d’une manière qui déplaira certainement à son parent, confronté à son propre vide et à son affligeante inconsistance. Tel est le destin d’un enfant parvenu à faire de sa souffrance l’œuvre d’art de sa vie.
Cependant, les enfants n’ont pas tous, face au drame d’avoir un parent pervers narcissique, ce potentiel de lutte et de survie. Pour la majorité d’entre eux, certains symptomes empreints de souffrance s’expriment très tôt : agressivité, terreurs nocturnes, troubles alimentaires, psychosomatisations, allergies… Toutes ces manifestations expriment une soif d’être aimé, regardé et entendu. Tyrannique, coléreux, agressif… Non, il n’est pas caractériel. Mais en révolte.
Dans la constellation familiale du pervers narcissique, on constate que l’enfant est très tôt désigné comme l’héritier du parent pervers. C’est celui qui, généralement, est le préféré de ce dernier, comme s’il avait reconnu d’emblée celui qui serait digne de lui « succéder ». Alors peu à peu, une toile d’araignée perverse se tisse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par mrs doubtfull le Mar 23 Juil 2013 - 10:22

Bonjour Marie Laure!

Avoir peur de paraître bête, ça me colle bien souvent à la peau...
Je lutte! Mais c'est pas si simple...d'autant plus que n'étant pas testée / étiquetée , je n'arrive pas à me sentir toujours légitime sur ce forum.

Quel est ton métier dévalorisé???
Le mien l'est aussi....enseignante. Pfffffffff. En maternelle. Repfffffffffffff.

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Mar 23 Juil 2013 - 11:13

Salut, on a le même truc qui colle à la peau : il fait chaud aussi dans le Rhône ? comme à Toulouse ? Ah non, c'est pas ça. Pfff. Very Happy Very Happy Wink Very Happy 
Je suis aussi enseignante, je t'assure ce n'est pas une blague. Je suis formatrice pour adultes, pas dans l'Educ Nat qui ne me convenait pas. Et les adultes que j'ai en face ne rentrent pas non plus dans le moule... certains sont clairement zèbres et l'ignorent, d'autres non mais ont aussi peur de paraître bête alors qu'ils ne le sont pas... comme quoi.
A bientôt de recroiser sur le forum

Marie-Laure

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Jeu 1 Aoû 2013 - 22:53

Tchum dis, m'chou, j't'ai pas encore souhaité bon nanif to youuuuuuuuu ;-) mon petit doigt toulousain m'a dit que c'était sympa ;-)
Je t'embrasse la belle, profite bien de tes vacances :-)
et juste pour toi (souvenirs souvenirs d'il y a peu ... ) tadam :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Ven 2 Aoû 2013 - 8:30

Un p'tit coucou par ici Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par lapin le Ven 2 Aoû 2013 - 8:51

Bienvenue chez les Z !


lapin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1151
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par remyy le Ven 2 Aoû 2013 - 13:52

Bienvenue !! clown 

remyy
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 479
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Ven 2 Aoû 2013 - 14:39

Et oui Kasha, c'était bien sympa cette fête d'anniv. Il me tarde la prochaine ( pfff, sans rire!!). On devrait en faire plus souvent des fêtes comme celle-ci! Après tout, il y a un seul jour d'anniversaire dans l'année mais plein de jours de non -anniversaires.
lol! Moi aussi je t'embrasse et travaille bien la téléportation pour venir admirer les futures locataires de mon balcon dont tu connais le nom flower 

Tchao Long hug

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Ven 2 Aoû 2013 - 14:41

Ferdi, lapin23 et rémyy: coucou aussi !!
Bises, à bientôt;) 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Ven 9 Aoû 2013 - 12:49

Des bisous à tous ceux que j'aime: I love you C'est la saint-Amour aujourd'hui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Jeu 29 Aoû 2013 - 11:30

Il est de bon ton pour certains de ne partager que les moments difficiles..
Et bien moi j'ai mangé hier un tiramisu au thym et à la pêche... Hmmmm. Bave Bave 
Voilà, c'était la minute " je partage un ptit moment sucré "!


a +

Tchao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Mer 4 Sep 2013 - 9:34

"Fatigue,
C'est la fatigue
Qui me vertige
Et je tombe.
Fatigue,
C'est la fatigue
Qui me dérive,
Vagabonde
Mais
Qu'est-ce qui m'arrive ?
Où va-t-il, ce train ?
J'ai perdu la rive
Qui s'efface
Au loin.
Vos voix qui s'éloignent
M'éloignent
De tout.
Je crie
En silence
Mais
Personne ne vient.
Mais
Qu'est-ce qui m'arrive ?
Nausée,
J'ai la nausée
Dans la lourdeur
D'un ciel
Qui me plombe.
Je cherche mon chemin
Mais c'est fatigue
Dans ma tête.
Embrumée,
Je tourne
Dans le vide
Mais
Où me poser ?
Je sombre
En silence.
Je tombe
En eaux troubles.
Diffuse,
Ma pensée
Confuse
Se cogne
Et j'ai mal,
J'ai peur,
Dans ma fatigue.
Arrêtez ce train
Qui m'emporte,
Qui m'emporte
Au loin
Dans ma fatigue,
Fatigue,
Fatigue"

Barbara

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Sam 7 Sep 2013 - 12:59

Bonjour ma belle :-)
Magnifique texte de Barbara ... moi, je te partage celui-ci :
Ça ne prévient pas quand ça arrive
Ça vient de loin
Ça c´est promené de rive en rive
La gueule en coin
Et puis un matin, au réveil
C´est presque rien
Mais c´est là, ça vous ensommeille
Au creux des reins

Le mal de vivre
Le mal de vivre
Qu´il faut bien vivre
Vaille que vivre

On peut le mettre en bandoulière
Ou comme un bijou à la main
Comme une fleur en boutonnière
Ou juste à la pointe du sein
C´est pas forcément la misère
C´est pas Valmy, c´est pas Verdun
Mais c´est des larmes aux paupières
Au jour qui meurt, au jour qui vient

Le mal de vivre
Le mal de vivre
Qu´il faut bien vivre
Vaille que vivre

Qu´on soit de Rome ou d´Amérique
Qu´on soit de Londres ou de Pékin
Qu´on soit d´Egypte ou bien d´Afrique
Ou de la porte Saint-Martin
On fait tous la même prière
On fait tous le même chemin
Qu´il est long lorsqu´il faut le faire
Avec son mal au creux des reins

Ils ont beau vouloir nous comprendre
Ceux qui nous viennent les mains nues
Nous ne voulons plus les entendre
On ne peut pas, on n´en peut plus
Et tous seuls dans le silence
D´une nuit qui n´en finit plus
Voilà que soudain on y pense
A ceux qui n´en sont pas revenus

Du mal de vivre
Leur mal de vivre
Qu´ils devaient vivre
Vaille que vivre

Et sans prévenir, ça arrive
Ça vient de loin
Ça c´est promené de rive en rive
Le rire en coin
Et puis un matin, au réveil
C´est presque rien
Mais c´est là, ça vous émerveille
Au creux des reins

La joie de vivre
La joie de vivre
Oh, viens la vivre
Ta joie de vivre




Je t'embrasse fort Bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Sam 7 Sep 2013 - 13:22

Moi z'aussi je t'embrasse fort. Bises

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par krapopithèque le Lun 9 Sep 2013 - 1:07

[img][/img]


l'important est au-dedans flower sunny flower 

krapopithèque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2081
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 65
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Lun 9 Sep 2013 - 14:06

L'important est au-dedans, tu as raison krapopithèque; le problème c'est quand l'au-dedans...comment dire... ché pa trô!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Lun 9 Sep 2013 - 18:22

Vide. C'est la sensation que j'ai depuis ...je ne saurais dire. Un vide tellement grand qu'il me remplit toute entière; j'ai la sensation d'être remplie de vide. Plus d'émotions, je ne ressens rien, même pas la douleur physique. Les moments partagés au goût de sucré ne sont que des pauses qui me laissent un souvenir vite lointain.
Et pourtant j'ai conscience d'être bloquée par une force trop grande pour que j'ai le dessus.
Démarrer, initier quelque chose pour avancer, les choses fonctionnent ainsi, normalement. Moi je n'arrive même pas à démarrer; bloquée. Tout me lasse avant même d'avoir commencé. Ras-le-bol.
Comme si un parasite s'était invité et me bouffait pour ne laisser qu'une enveloppe vide; tiens "enveloppe vide" ça pourrait devenir mon nouveau pseudo. Moi qui n'en voulait pas car jouer un personnage pour me cacher derrière me rebutait....J'avais juste envie d'être moi-même, mais existe t-il vraiment ?
Tellement incapable de cracher deux mots. C'est quoi cet Alien qui m' empêche de vivre. Casses-toi!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 14:07

Souffrances destructrices
Paroles libératrices

Dedans
Dehors




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hello, une nouvelle zébrette aimerait bien faire votre connaissance

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum