Rapport entre profil hétérogène ou homogène, estime de soi et relations aux autres

Aller en bas

Rapport entre profil hétérogène ou homogène, estime de soi et relations aux autres Empty Rapport entre profil hétérogène ou homogène, estime de soi et relations aux autres

Message par fleurdesel le Jeu 4 Avr 2019 - 13:14

Résumé de l'étude Profil intellectuel et relations interpersonnelles chez des enfants et des adolescents surdoués (N. Kostogianni
, A. Daoudi, A. Andronikof (Département de psychologie, laboratoire IPSé, université Paris-Ouest Nanterre La Défense &
Eurotalent, comité européen pour l’éducation des enfants et adolescents précoces, surdoués, talentueux)

Je mets en gras ce qui me paraît intéressant :

Le but de l’étude est de repérer les liens entre le profil intellectuel (homogène versus hétérogène en faveur des aptitudes verbales), les troubles psychopathologiques et la perception de soi et des relations interpersonnelles chez des enfants et des adolescents surdoués.
Méthode. – Nous avons recruté des surdoués (QIT ≥ 130 au WISC-III) âgés entre neuf et 15 ans et ayant un profil homogène (QIV-QIP ≤ 12, groupe des surdoués globaux, n = 52) et des surdoués ayant un profil hétérogène en faveur des aptitudes verbales (QIV-QIP > 20, groupe des surdoués verbaux, n = 46). Ils sont tous scolarisés dans des établissements scolaires classiques. Nous avons utilisé le Rorschach en système intégré (RSI) pour étudier la perception de soi et des relations interpersonnelles et la liste de comportements pour enfants (CBCL) pour évaluer la présence de problèmes émotionnels et comportementaux.
Résultats. – Les deux groupes de surdoués ne se différencient pas à la CBCL. Le RSI met en évidence dans le groupe de surdoués verbaux une dévalorisation de soi (indice EGO) qu’ils abordent de façon très intellectualisée (Hx > 0). Les surdoués verbaux montrent moins d’intérêt pour les autres (H < 2 ; COP < 2 et AG < 2) et éprouvent plus de difficultés dans les relations interpersonnelles (CDI > 3) que les surdoués globaux.
Conclusion. – Nous n’avons pas trouvé de lien entre le profil intellectuel et les troubles émotionnels et comportementaux dans ces groupes
d’enfants et d’adolescents surdoués. Un écart important entre les QIV-QIP ne devrait pas être interprété comme étant indicatif d’une organisationpsychopathologique. Cependant, les surdoués verbaux présentent un investissement de soi plus faible et des difficultés plus importantes à se lieraux autres.


Dernière édition par fleurdesel le Ven 19 Avr 2019 - 17:09, édité 2 fois (Raison : une hôrrrrriiible faute)
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 945
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Rapport entre profil hétérogène ou homogène, estime de soi et relations aux autres Empty Re: Rapport entre profil hétérogène ou homogène, estime de soi et relations aux autres

Message par Keigo le Ven 19 Avr 2019 - 8:50

J'avais lu quelque part qu'un indice verbal élevé par rapport à un indice de performance à la traîne pouvait signifier un investissement important de l'intellect : comme quand on lève les bras pour se faire plus grand (c'est ma façon d'avoir compris le bidule). Ce [peut-être] surinvestissement de l'intellect se fait-il par conséquence du manque d'intérêt pour les relations sociales, ou des difficultés à en lier, qui provoquerait alors ce désinvestissement (ou même une "absence" d'investissement depuis jeune à rapprocher d'un mode de pensée type opératoire) ?

Pour info, je suis dans ce cas d'avoir un fort indice verbal sans briller ailleurs, et fus alexithymique dans ma jeunesse (mais je me soigne).

Keigo

Messages : 31
Date d'inscription : 13/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum