Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Pola le Lun 25 Sep 2017 - 22:55

Mystère Blue a écrit:Alors adresse toi à lui comme à un enfant, avec des mots simples ! Dent pétée

PS : Ça veut dire quoi infantilisation ?

Le monsieur il m'embête Bouhouhou

Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4746
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Belou le Lun 25 Sep 2017 - 23:00

alors pendant longtemps je n'ai pas voulu d'enfants.
j'étais la nana qui allait se faire bouffer par ses 4 bouledogues.
je ne voulais pas d'enfants car référentiels parentaux terribles et une enfance que j'ai voulu quitter au plus vite et une innocence perdue très jeune.
puis l'année dernière je suis tombée enceinte sans que je veuille bien l'être.
on continue l'histoire dramatique?
Mon conjoint de l'époque me dit "soit tu avortes soit je te quitte;"
ok mec!
et moi dans ma tête: mais quest ce que je vais apporter à cet enfant?
si je ne suis pas capable de dépasser ce que j'ai vécu?
et si je reproduis des schémas que je pense avoir travaillé dessus?
et si je pète un plomb pendant l'accouchement et que je maltraite mon gosse?
et je ne l'aime pas car Isa tu n'aimes pas les enfants?

mais qu'est ce que je fais?
alors je prends rdv pour avorter.
ca rassure tout le monde, ma vie ne change pas et je reste dans cette optique je ne suis pas faite pour être maman et je rends service à cette âme de ne pas m'avoir comme maman.
et le lendemain je me réveille avec les mains sur le ventre.
et je me dis "ok bon je crois que j'aime ce "truc"...
alors je fais confiance en la Vie
je fais confiance en cet enfant qui fait quelques millimètres.
je montre à mon conjoint la porte de sortie et j'avance dans cette aventure flippante pendant 9 mois avec un état émotionnel en dents de scie
au final j'ai accouché en janvier
on va se le dire en toute objectivité jai le plus beau bébé de la Terre
et je me suis rendue d'une chose
de part ce passé digne d'un film glauque américain, j'ai la chance de pouvoir transmettre une force à mon fils qu'il pourra avoir sans connaître mes déboires passés.
je peux lui transmettre ce recul sur la vie et sur les autres sans qu'il le vive par les drames et la souffrance
j'ai donné vie à ce garcon et il ne mappartient pas, ce n'est pas un "mini moi"
et même quand il est 4h du mat
que j'ai dormi 30 minutes et que je me prends un jet d'urine dans la tronche, je n'ai pas ces accès de violence que j"ai pu connaître petite
alors oui on peut être blessé mais avoir des enfants
il faut juste les voir comme des êtres à part entière et non un outil de réparation
je considère mon fils dans son potentiel à lui et surtout je marche à l'instinct
jécoute à demi oreille les conseils des autres mamans
je hoche la tête chez la pédiatre bien comme il faut mais jélève mon fils selon mon coeur et ce qui me semble le plus juste
donc on peut etre heureux avec ou sans enfant
le but est déjà d'avoir travaillé sur soi avant de chercher le bonheur dans les yeux dun autre
bon ca part un peu dans tous les sens mais cest écrit comme je le ressens

Belou
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 24/09/2017
Age : 31
Localisation : CAEN

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Cacendre le Lun 25 Sep 2017 - 23:10

Bon Alors voila j'ai les larmes aux yeux moi.

Bon.

Je suis passee par tes doutes.
J'avais peur de ne pas savoir faire, d'être impatiente.
Je voulais pas d'enfant.
Je suis tombée enceinte du 1 car j'avais mal calculé mon bazar dans mon corps, les cycles etc.
Et j'ai aimé l'haricot que j'ai vu, et lors de la deuxième écho j'ai vu qu'il faisait deja sa vie.
Je voulais pas qu'il soit seul Alors j'ai fait sa petite sœur.
On a deja fait un bon bout de chemin nous.
Je les ai jamais battus, malgré mes doutes et mes phobies de faire mal.m, j'avais tout faux.
Je les ai toujours profondément respectes et leur apprend à se respecter, prendre soin d'eux etc.

Je pense que la part de doute les questionnements sont plutôt tres sains. Mon psychiatre m'avait dit : mais vous avez une phobie, celle de faire mal/du mal.
Mon compagnon de l'époque riait de moi en disant : toi? Mais t'es pas capable de faire du mal
A une mouche.

Au final il avait raison.
avatar
Cacendre
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 168
Date d'inscription : 12/09/2017
Localisation : En Tipathie.

http://helioscrossing.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par davidabricot le Lun 25 Sep 2017 - 23:19

C'est pas tant d'avoir des blessures qui peut poser problème, ça dépend de leur nature! Comme je disais, c'est embêtant avec des blessures qui vont impacter l'enfant.

@Belou, dans ton récit, on voit que tu t'ai posé des questions déjà (comme dit par un autre, c'est déjà un signe de responsabilité important), et je ne crois pas que ton histoire soit problématique pour l'enfant. Certes ça doit apporter son lot et pas toujours faciliter la vie, mais rien de dangereux pour l'enfant semble-t-il.

Dans ma famille lointaine, il y a un couple qui ne se pose aucune question, et là ça devient dangereux. Leur fille, environ 5 ans, ils l'engraissent, lui font manger de tout, aucune hygiène de vie, mange de la bouffe industrielle devant les clip à la TV (donc devant des femmes en bikini qu savonnent des grosses voitures, et depuis l'âge de 3 ans... pendant que ma nièce de 2 ans regarde Choupi et Doudou et ours brun avec ma sœur qui se demande si Oui Oui c'est pas encore trop tôt...). Bon ben la pauvre fillette est obèse, je l'ai vu récemment, et j'ai cru qu'elle faisait un arrêt cardiaque après avoir monté une mini côte (10m de long, inclinaison façon 2x la pente d'un accès handicapé...).

Il y aura toujours de mauvais parents. Ceux qui se posent des questions, qui pensent à l'enfant et qui veulent son bien même avant d'avoir appelé la cigogne, sont déjà par défaut de bon parents, qu'ils exercent ou non ce rôle par la suite.
avatar
davidabricot
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 683
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 29
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Belou le Lun 25 Sep 2017 - 23:25

je te comprends tout à fait
je voyais mon entourage sûr de moi en rigolant de mes peurs
en me disant "mais tu seras une super maman!"
et je me disais "mais bande de fous vous ne savez pas ce qu'il y a au fond de moi..."
jai du préparer les affaires de mon futur fils en plusieurs fois
je faisais des crises d'angoisse à chaque fois que je commencais à mettre en place sa chambre..
et avec les hormones c'était le top question "mais pourquoi je pleure?"
à l'accouchement jai failli partir..
les sages femmes m'ont retenu en me disant que c'était le moment, qu'il fallait être forte et pousser.
et moi "non non je reviens demain je ne peux pas être maman..."
et au final quand je lai eu dans les bras ca a été le meilleur moment de ma vie
même si ce n'est pas normal de survivre à un truc pareil!
même si du coup cela a renforcé l'incompréhension que j'ai vis à vis de mes propres parents d'avoir fait ce qu'ils ont fait sur leur propre chair
aujourd'hui je ne me considère plus comme une enfant intérieure blessée
je suis une maman libre dans sa tête et dans son coeur
je m'adapte à mon fils chaque jour
et du haut de ces 9 kilos il m'apprend beaucoup de choses comme je lui en apprend
mais je pense qu'il faut faire confiance en la vie
on m'a toujours qu'on ne vivait pas plus que ce qu'on ne pouvait supporter
et surtout on est maître de son destin et de sa vie qu'importe ce qu'on a vécu
soit on laisse la vie nous donner ce statut de victime et de soumission aux évènements et aux autres
soit on reprend les rênes et on reprend le contrôle
jai fait confiance en cette vie que jai que trop souvent haï plus jeune et au final ce n'est que du bonheur!
bon je vais pas dire que cest facile tous les jours
ma vie en est complètement bouleversée!
mais purée cest un cadeau de tous les jours
donc la morale de l'histoire cest faire confiance en la vie et en ses synchronicités


Belou
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 24/09/2017
Age : 31
Localisation : CAEN

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Cacendre le Lun 25 Sep 2017 - 23:29

Et oui, et ca continuera.
Ce truc la que tu sens, il perdurera.
Il vit en moi chaque jour.
avatar
Cacendre
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 168
Date d'inscription : 12/09/2017
Localisation : En Tipathie.

http://helioscrossing.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par davidabricot le Lun 25 Sep 2017 - 23:29

Je suis bien d'accord. C'est pour ça que ce qui doit empêcher de faire un enfant est seulement ce qui est vraiment problématique. 2 parents séropositifs, faire un enfant ce serait juste de l'inconscience par exemple.

En dehors de toutes ces choses que l'on ne peut combattre même avec toute l'envie possible, si la motivation est là tous les feux sont verts. C'est comme de tout, le succès se rencontre à force de travail et d'implication...
avatar
davidabricot
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 683
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 29
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Belou le Lun 25 Sep 2017 - 23:34

Cacendre je suis du même avis que toi je ne souhaite pas que mon fils soit tout seul sans frère et soeur mais on verra ca dans 20 ans!!!!!

David je suis daccord avec toi aussi
mon ami "zèbre" qui est le parrain de mon fils a été le seul de mon entourage à me dire les choses cashs et à me dire que si je me posais des questions cétait déjà un point positif sur ma parentalité
de toute facon les parents parfaits nexistent pas
les familles parfaites non plus..
mais je souhaite pouvoir regarder mon fils droit dans les yeux et répondre à toutes ses questions sans être mal à l'aise et sans baisser les yeux
cest pour cela que jai fait les choses selon mon coeur et en total respect de qui il est et non la projection de lenfant idéal que jaimerai
de toute facon vu que je voulais pas denfants lenfant imaginaire nexistait que très peu!
je voulais juste qu'il ait les yeux bleus et cest le cas!
le reste tant qu'il se respecte lui et les autres il aura toujours ma totale approbation
et sil veut élever des poules en Ardèche je laiderai!

Belou
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 24/09/2017
Age : 31
Localisation : CAEN

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par oufy-dame le Lun 25 Sep 2017 - 23:42

@riendautre, je dirais : guérir d'abord et ensuite tu verras bien.

Imposer la vie dans une société qu'on désapprouve ? (capitalisme et patriarcat ultra-violents pour la majorité, milliardaires qui ne paient pas un centime d'impôt quand la classe moyenne est imposée à 45 % TTC, TVA incluse ?!)

Cacendre a écrit:Les responsabilités qu'engendrent la parentalite sont lourdes oui.
Temos, énergie, décisions.
L'enfant a besoin de cadre secure.
Plus que le droit à l'enfant pour l'adulte, je trouve essentiel le droit de l'enfant à naître
Je pense que des cours sur la parentalite et les besoins de l'enfant seraient plus utiles que des cours pour accoucher.

+1
avatar
oufy-dame
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 993
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 51
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Zorglub_33 le Mar 26 Sep 2017 - 9:11

Cacendre a écrit:Les responsabilités qu'engendrent la parentalite sont lourdes oui.
Temos, énergie, décisions.
L'enfant a besoin de cadre secure.
Plus que le droit à l'enfant pour l'adulte, je trouve essentiel le droit de l'enfant à naître
Je pense que des cours sur la parentalite et les besoins de l'enfant seraient plus utiles que des cours pour accoucher.

Entièrement d'accord avec toi Cacendre.

Riend'autre : il y a fort à dire sur le sujet. Je pense que ce n'est parce qu'on est "abîmé" (et reste encore définir ce qu'est être abîmé) qu'on ne peut pas être un bon parent, si on a conscience de ses failles (et qui n'en n'a pas ?). La parentalité, c'est avant tout être capable de donner et d'exprimer son amour pour l'enfant que l'on met au monde, et avoir la capacité de l'élever avec quelques valeurs.

Zorglub_33
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 49
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Beautymist le Mar 26 Sep 2017 - 10:00

[quote="chuna56"]


Parmi les rares qui se posent des questions, ceux qui estiment qu'ils ne seront jamais de bons parents car trop abimés et qui auraient pu être au contraire des parents merveilleux.


D'un côté, je suis sûre et certaine que je ferais une mère merveilleuse, et de l'autre, mon enfant intérieur est encore (et toujours) prisonnier d'un noeud incestueux inextricable. Sad
avatar
Beautymist
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 941
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 44

http://teatatteredpages.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Pola le Mar 26 Sep 2017 - 15:27

Tu devrais rencontrer numero 6 Wink

Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4746
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Fata Morgana le Mar 26 Sep 2017 - 16:01

C'est vrai que les nœuds ça le connait. Dent pétée
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19457
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Pola le Mar 26 Sep 2017 - 16:08

Bordel !!

Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4746
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Fata Morgana le Mar 26 Sep 2017 - 16:10

DSL... Embarassed
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19457
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Beautymist le Mar 26 Sep 2017 - 16:47

[quote="Pola"]Tu devrais rencontrer numero 6 Wink[/quote]

et ta soeur ? Battement de cils
avatar
Beautymist
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 941
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 44

http://teatatteredpages.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par riendautre le Mar 26 Sep 2017 - 17:26

Disons aussi ? que faire une longue pause dans les psychogenealogies ferait beaucoup de bien a l'espece humaine... bien prendre son temps avant d'enfanter quoi

est-ce que des gens font des enfants par ennui pour s'occuper? pour être comme les autres? pour se sauver affectivement ? pour trouver un rôle de femme?


riendautre
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 124
Date d'inscription : 13/06/2017
Age : 33
Localisation : Vers Pignan

http://brouardthomas.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Pola le Mar 26 Sep 2017 - 17:37

Ne sois pas insolent petit garnement Fouet

Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4746
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Fab. Fabrice le Mar 26 Sep 2017 - 19:44

chuna56 a écrit:
Parmi les rares qui se posent des questions, ceux qui estiment qu'ils ne seront jamais de bons parents car trop abimés et qui auraient pu être au contraire des parents merveilleux.

Alors que Gérard, il va faire 5 gosses sans trop se questionner, mettra des baffes sans trop se questionner, humiliera sans trop se questionner, et pourrira la vie future de son gosse sans trop se questionner tongue

+1, Gérard fera même parfois des HP inextricablement malheureux gonflant le rang précédent...

( Quand au premier point... rien à ajouter)
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1238
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par sebraz le Mer 27 Sep 2017 - 0:46

J'ai fait le choix de garder un enfant non désiré, dans ma vie abîmée. Seul le temps dira si il ne sera pas à son tour abîmé. Mais plus le temps passe, plus je m'éloigne de lui. Je ne veux pas qu'il ait ma vie, à lui d'avoir la sienne, bien plus belle.
avatar
sebraz
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 76
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 33
Localisation : Sanary

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Beautymist le Mer 27 Sep 2017 - 7:14

"J'aime tant mon enfant que je ne le fais pas." - cette expression, lue quelque part (j'ai oublié la référence) me correspond tout à fait.
avatar
Beautymist
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 941
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 44

http://teatatteredpages.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

La transmission

Message par Alanislearn Hier à 11:31

Si on décide, en son âme et conscience, de ne pas fonder une famille afin d éviter à son ou ses enfants de souffrir, de développer un mal-être, un "décalage" que l on connait toutes et tous ici je pense, on peut transmettre autrement. L équation : parents+enfants = bonheur accomplit : est une "doxa" irrecevable à mon avis.
Mais chaque cas est Unique ...

Alanislearn
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 1
Date d'inscription : 16/10/2017
Age : 44
Localisation : BEGLES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Beautymist Aujourd'hui à 12:42

Pola a écrit:Tu devrais rencontrer numero 6 Wink

Assomme
avatar
Beautymist
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 941
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 44

http://teatatteredpages.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas faire d'enfant quand on est trop abîmé(e).

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum