Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Lun 13 Juin 2011 - 14:03

Je vis ça tout le temps, il y a un gouffre entre ce qui me touche et touche les autres.

Par ex un mot de travers, un irrespect, un mensonge, que je remarque et que je le prends mal. Je comprends bien qu'on dérape, qu'on soit en colère, qu'on m'en veuille, etc, cependant quand j'ai en face de moi une personne qui ne reconnait pas son mensonge, sa colère, ou qu'elle m'en veut, ça me rend dingue Embarassed . Ça me met en colère et je peux couper tous les ponts même avec une personne proche.

On me dit que c'est disproportionné :s mais quand j'explique mon point de vue on me dit "ah oui tu as raison machin a quand même eu un comportement exagéré, t'as pas tort", sauf que machin continue sa petite vie sans se poser de questions et que moi je me retrouve seule, malheureuse, avec l'étiquette "asociale à soigner, ultra susceptible" au -dessus de la tête. Et que la personne qui me dit que je n'ai pas eu tort continue des relations amicales avec machin.

Je pense que je suis trop exigeante en terme de respect et de prise en considération de l'autre, qui sont des notions qui se perdent dans la société. Mais bon que faire ? Lorsque je prends sur moi ça va une fois, deux fois, ensuite soit je me mets en colère soit j'hiberne chez moi 15 jours en pleurant :s

Au finale je suis le problème, inadaptée sociale Sad

Je voudrais arriver à tracer ma vie sans regarder à gauche et à droite, sourde et aveugle aux jugements mais je n'y arrive pas. Et les petits malins repèrent les gens sensibles et en profitent, ce qui n'aide pas :s

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Wise le Lun 13 Juin 2011 - 14:24

trouve des z ou presque z.
ceux qui ont un trop gros écart avec moi je ne m'y attache pas, je n'apprécie pas leur présence.
on a tous une limite de tolérance, c'est normal.
apres l'énorme erreur c'est la façon dont on réagit, il ne faut surtout pas se mettre en colère.
moi je reste calme et j'évite les gens avec qui il n'y a aucun espoir d'arriver à s'entendre.
si j'ai un malentendu avec un z, je lui explique calmement et sincèrement ce qui me dérange, et ça s'arrange (capable d'évoluer).
les mecs z je les trouve assez facilement, par contre les filles z introuvables (vs zètes où?).

Wise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 30
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Lanza le Lun 13 Juin 2011 - 14:42

cramique a écrit:Mais bon que faire ?

Alors...

cramique a écrit:Lorsque je prends sur moi
Mauvaise réponse.

cramique a écrit:soit je me mets en colère
Bonne réponse.

cramique a écrit: soit j'hiberne chez moi 15 jours en pleurant :s
Mauvaise réponse.

Tu as pu constater que lorsque les gens sont en conflit, ils restent tout de même en contact. Donc, le conflit ne signifie pas le rejet de la personne d'en face. Donc te mettre en colère ne signifie pas que tu vas couper les ponts avec l'autre. Donc tu peux.

L'ennui, c'est que trop sensible, on a trop tendance à penser que la colère de l'autre est une remise en question de notre personne toute entière, un rejet, donc on s'empêche soi-même de se mettre en colère, et on empêche le processus de résilience qui permettrait une saine réconciliation. Menant par là même à la vérification (biaisée) de la croyance du début : se mettre en colère signifie le rejet. Cercle vicieux.

C'est faux. C'est la réponse passagère à un dépassement de mes limites par l'autre. Et il est de mon devoir envers moi-même de les faire respecter. Sinon, comment l'autre peut-il savoir où et quand s'arrêter, si lui n'a pas les mêmes ? Et s'il ne les trouve pas, il va continuer, jusqu'à ce que tu exploses.

cramique a écrit:Je pense que je suis trop exigeante en terme de respect et de prise en considération de l'autre, qui sont des notions qui se perdent dans la société.
Ce que tu as perdu, toi, dans cette histoire, c'est le respect et la prise en considération de toi-même.

Ce qui mène à un autre cercle vicieux, dont l'un des symptômes est... la susceptibilité.


Dernière édition par Lanza le Lun 13 Juin 2011 - 15:03, édité 1 fois (Raison : précisions supplémentaires.)

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par paela le Lun 13 Juin 2011 - 14:51

Bonjour, et bienvenue sur le forum par la meme occasion Smile

Peut etre qu'il y a un décalage entre la réaction et le "méfait" commis, à moins que tu ne sois entourée par des personnes antipathiques, laches ou sans scrupules. En effet tout comme tu peux justifier ta colère et ton impossibilité d'apprécier ce genre de gens, tu peux aussi rationnellement te rendre compte que ces gens ont des raisons d'agir ainsi (je ne dis pas qu'ils n'ont rien à se reprocher, mais ils n'agissent pas par pure méchanceté et donc plutot que juger, il convient de leur parler quand c'est possible pour que les choses aillent mieux), et c'est ce que tu sembles faire.


Puisque malgré ça la colère persiste, c'est qu'il y a quelque chose de plus qui te touche personnellement dans ce qu'ont fait ces gens. Je te laisse trouver ce que c'est par toi-meme car je sais qu'il y a sur le forum plusieurs explications de ces émotions (colère, tristesse).

En tout cas, comme j'ai dit qu'il ne faut pas juger les gens pour les juger mais pour les aider à mieux agir, il ne faut surtout pas se dire que tu es le problème pour conclure que tu es nulle ou inadaptée. Plus que connaitre le responsable, ce qui importe est de trouver une solution, tu en trouveras surement ici, et tu reconnaitras qu'il est tout de meme plus facile de trouver le moyen de ne plus etre bouleversée par ce genre d'évènements que de changer toutes les personnes que tu rencontreras dans la vie. En plus, c'est en ça qu'on résout dans un premier temps le problème.

Je répète: Il ne sert à rien de se dévaloriser ou de se catégoriser comme inadaptée, comme un problème. Réaliser que tu as tendance à te dévaloriser va surement permettre de réduire cette tendance. De toute évidence, "un problème" n'est pas une personne qui cherche des solutions, de ce point de vue, la seule chose que tu fais de mal est de te dévaloriser et de culpabiliser. Je pense que dans un second temps, accepter les erreurs des autres et les comprendre est nécessaire, au moins pour te débarrasser de ce qui supporte ta colère. (rien n'empeche d'etre lucide et tolérant).
Ensuite, tu pourras probablement arriver à prendre de la distance par rapport à la colère, à la haine et à la douleur qui y est liée peut-etre, à te demander "Pourquoi cela m'énerve?", puis j'espère "Puisque je sais que je suis une personne fondamentalement bonne et capable, pourquoi en arrivais-je à me trouver nulle, coupable ou impuissante?".

En attendant, bonne visite du forum, j'espère que ce que j'ai écrit t'aura un peu aidé!
Very Happy

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Lun 13 Juin 2011 - 15:09

Wise a écrit:trouve des z ou presque z.
ceux qui ont un trop gros écart avec moi je ne m'y attache pas, je n'apprécie pas leur présence.
on a tous une limite de tolérance, c'est normal.
apres l'énorme erreur c'est la façon dont on réagit, il ne faut surtout pas se mettre en colère.
moi je reste calme et j'évite les gens avec qui il n'y a aucun espoir d'arriver à s'entendre.
si j'ai un malentendu avec un z, je lui explique calmement et sincèrement ce qui me dérange, et ça s'arrange (capable d'évoluer).
les mecs z je les trouve assez facilement, par contre les filles z introuvables (vs zètes où?).

J'en trouve pas sauf sur le net.
Je travaille bcp au lacher prise pour ne plus m'énerver, ça va déjà mieux qu'avant mais c'est encore facile de me pousser à bout.

Parfois ce sont des connaissances de longue date qu'à part ça j'ai du plaisir à fréquenter. Donc j'y perds. Et en même temps je ne peux pas laisser passer certaines choses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Lun 13 Juin 2011 - 15:17

Lanza a écrit:
cramique a écrit:Mais bon que faire ?

Alors...

cramique a écrit:Lorsque je prends sur moi
Mauvaise réponse.

cramique a écrit:soit je me mets en colère
Bonne réponse.

cramique a écrit: soit j'hiberne chez moi 15 jours en pleurant :s
Mauvaise réponse.

Tu as pu constater que lorsque les gens sont en conflit, ils restent tout de même en contact. Donc, le conflit ne signifie pas le rejet de la personne d'en face. Donc te mettre en colère ne signifie pas que tu vas couper les ponts avec l'autre. Donc tu peux.

L'ennui, c'est que trop sensible, on a trop tendance à penser que la colère de l'autre est une remise en question de notre personne toute entière, un rejet, donc on s'empêche soi-même de se mettre en colère, et on empêche le processus de résilience qui permettrait une saine réconciliation. Menant par là même à la vérification (biaisée) de la croyance du début : se mettre en colère signifie le rejet. Cercle vicieux.

C'est faux. C'est la réponse passagère à un dépassement de mes limites par l'autre. Et il est de mon devoir envers moi-même de les faire respecter. Sinon, comment l'autre peut-il savoir où et quand s'arrêter, si lui n'a pas les mêmes ? Et s'il ne les trouve pas, il va continuer, jusqu'à ce que tu exploses.

cramique a écrit:Je pense que je suis trop exigeante en terme de respect et de prise en considération de l'autre, qui sont des notions qui se perdent dans la société.
Ce que tu as perdu, toi, dans cette histoire, c'est le respect et la prise en considération de toi-même.

Ce qui mène à un autre cercle vicieux, dont l'un des symptômes est... la susceptibilité.

J'ai travaillé sur les limites. Avant je m'écrasais complètement donc j'ai progressé. A présent j'ose dire (sous forme de colère) que cela ne va pas. Mais comme les gens ne sont pas habitués ils se disent que je suis malade (véridique). En fait je n'arrive pas à ne pas tomber dans l'autre extrême.

Par ailleurs la plupart des gens n'acceptent pas leurs émotions négatives, ou d'avoir posé un acte erroné. (On est dans la société du tout parfait). Donc avec ma colère je suis forcément mal perçue et leur acte avait forcément raison d'être.. Or, comme je l'écris plus haut, j'accepte qu'on soit en colère contre moi, simplement j'ai besoin de savoir pourquoi. Et dans ce cas comme tu dis on clôt ensuite le conflit.

Je ne pense pas tomber systématiquement dans la susceptibilité, mais je suis dans la méfiance systématique et je me ferme plus pour moins souffrir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Lun 13 Juin 2011 - 15:24

paela a écrit:Bonjour, et bienvenue sur le forum par la meme occasion Smile

Peut etre qu'il y a un décalage entre la réaction et le "méfait" commis, à moins que tu ne sois entourée par des personnes antipathiques, laches ou sans scrupules. En effet tout comme tu peux justifier ta colère et ton impossibilité d'apprécier ce genre de gens, tu peux aussi rationnellement te rendre compte que ces gens ont des raisons d'agir ainsi (je ne dis pas qu'ils n'ont rien à se reprocher, mais ils n'agissent pas par pure méchanceté et donc plutot que juger, il convient de leur parler quand c'est possible pour que les choses aillent mieux), et c'est ce que tu sembles faire.


Puisque malgré ça la colère persiste, c'est qu'il y a quelque chose de plus qui te touche personnellement dans ce qu'ont fait ces gens. Je te laisse trouver ce que c'est par toi-meme car je sais qu'il y a sur le forum plusieurs explications de ces émotions (colère, tristesse).

En tout cas, comme j'ai dit qu'il ne faut pas juger les gens pour les juger mais pour les aider à mieux agir, il ne faut surtout pas se dire que tu es le problème pour conclure que tu es nulle ou inadaptée. Plus que connaitre le responsable, ce qui importe est de trouver une solution, tu en trouveras surement ici, et tu reconnaitras qu'il est tout de meme plus facile de trouver le moyen de ne plus etre bouleversée par ce genre d'évènements que de changer toutes les personnes que tu rencontreras dans la vie. En plus, c'est en ça qu'on résout dans un premier temps le problème.

Je répète: Il ne sert à rien de se dévaloriser ou de se catégoriser comme inadaptée, comme un problème. Réaliser que tu as tendance à te dévaloriser va surement permettre de réduire cette tendance. De toute évidence, "un problème" n'est pas une personne qui cherche des solutions, de ce point de vue, la seule chose que tu fais de mal est de te dévaloriser et de culpabiliser. Je pense que dans un second temps, accepter les erreurs des autres et les comprendre est nécessaire, au moins pour te débarrasser de ce qui supporte ta colère. (rien n'empeche d'etre lucide et tolérant).
Ensuite, tu pourras probablement arriver à prendre de la distance par rapport à la colère, à la haine et à la douleur qui y est liée peut-etre, à te demander "Pourquoi cela m'énerve?", puis j'espère "Puisque je sais que je suis une personne fondamentalement bonne et capable, pourquoi en arrivais-je à me trouver nulle, coupable ou impuissante?".

En attendant, bonne visite du forum, j'espère que ce que j'ai écrit t'aura un peu aidé!
Very Happy

Merci Smile

Intéressant ce que tu écris .. Je le relirai encore une fois plus tard.
Oui pq suis je touchée ? J'attends bcp des autres, tout ne sachant qu'idéalement il ne faut rien attendre de personne.

J'ai été bernée par mon ex (enfin c'est le sentiment qui persiste) et depuis je ne passe plus rien aux gens. Ce qui me désole aussi c'est qu'avant j'étais une personne aimable, certes imparfaite hein, mais bon ça allait. A présent je râle, je boude, je suis en colère, je ne laisse plus rien passer et je leur mets le nez dans le caca.. Et j'ai pas le droit de faire cela.

Cette sensation d'être le problème est assez récente, avant j'estimais juste que j'avais des problèmes et qu'apprendre certains trucs comme poser des limites et les codes sociaux les résoudraient en grande partie. A présent je ne le pense plus, ou nettement moins. Je me vois un peu comme une handicapée qui doit apprendre à accepter son handicap.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par bluecat le Lun 13 Juin 2011 - 15:28

jte comprends, je ne supporte pas non plus la plus petite mauvaise foi en amitié ou difficilement et je m'attache tjs le plus profondément à ceux qui voient ça comme moi...je plussoie Lanza et aussi Wise. la bonne nouvelle c'est que des zèbres, y en a à Bruxelles, déjà y a moi hihi pis les derniers temps ça bouge un peu ici et donc faut que t'ailles jeter un oeil dans la section attroupements/belgique (nord de la france aussi, c pas loin) ou te signaler pr une prochaine rencontre Very Happy

bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Lun 13 Juin 2011 - 15:31

Oui j'y compte bien Smile

Merci !

Je ne fais pas que parler de moi hein, juste que ici j'ai un trop plein à déposer Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Lanza le Lun 13 Juin 2011 - 15:35

Sans exemple, il est difficile de savoir si l'acte est erroné ou pas.

Un acte qui paraîtra anodin à l'un peut ne pas te le paraître et dans ce cas, erroné n'est pas le terme exact. L'autre n'a fait que ce qu'il fait à tout le monde et ta limite le surprend, parce qu'elle est... atypique What a Face

L'ennui à present c'est qu'effectivement, une fois que tu libères la colère, ça peut sortir un peu trop souvent, un peu trop fort. Hé, faut bien libérer celle que tu as accumulée auparavant, hein What a Face.

De façon plus pratique, le mieux est d'être sec, intransigeant, et d'arrêter l'autre à temps. "Tu ne fais/dis pas ça avec moi !", et d'éviter d'être dans la plainte ou la revendication, même énervée. D'essayer d'éviter d'attendre, aussi. Eviter l'escalade.

Je reconnais que ça n'est pas évident. Mais c'est efficace.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par bluecat le Lun 13 Juin 2011 - 15:40

cramique a écrit:j'ai un trop plein à déposer

tiens:




et voui, Lanza a raison: faut surtout apprendre éviter de laisser monter la pression, c très utile de savoir repérer les signes précurseurs bien à l'avance et poser les limites pr éviter que ça pète trop fort.



bluecat
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Lun 13 Juin 2011 - 15:55

Lanza a écrit:Sans exemple, il est difficile de savoir si l'acte est erroné ou pas.

Un acte qui paraîtra anodin à l'un peut ne pas te le paraître et dans ce cas, erroné n'est pas le terme exact. L'autre n'a fait que ce qu'il fait à tout le monde et ta limite le surprend, parce qu'elle est... atypique What a Face

L'ennui à present c'est qu'effectivement, une fois que tu libères la colère, ça peut sortir un peu trop souvent, un peu trop fort. Hé, faut bien libérer celle que tu as accumulée auparavant, hein What a Face.

De façon plus pratique, le mieux est d'être sec, intransigeant, et d'arrêter l'autre à temps. "Tu ne fais/dis pas ça avec moi !", et d'éviter d'être dans la plainte ou la revendication, même énervée. D'essayer d'éviter d'attendre, aussi. Eviter l'escalade.

Je reconnais que ça n'est pas évident. Mais c'est efficace.


Pas trop d'exemple ça arrive régulièrement c'est pour ça que c'est un problème.. Parfois de valeur, parfois de comportement (le plus souvent).

La dernière fois c'est un gars qui a extériorisé sa mauvaise humeur sur moi au tél (sans que j'en sois l'objet). J'ai été touchée parce que ce n'était pas la première fois et que d'après ce que je peux voir il se contient avec les autres mais râle sans cesse en ma présence. Je lui ai dit, après avoir accusé le coup, que je n'acceptais pas qu'il extériorise sa mauvaise humeur sur moi. Il prétend ne pas avoir été désagréable. J'ai dit que dans ce cas le problème était résolu et qu'il n'y avait pas à en discuter. A présent son épouse reconnait qu'il a parfois du caractère mais je me suis quand même "malade dans ma tête" (texto). Alors que non. Je pense que le problème est plus profond et résulte d'autres limites que je n'ai pas mises (et que lui n'a pas mise). Enfin j'ai placé ma limite et eux m'ont éjecté de leur vie ce qui n'était pas le but.

Enfin j'y arriverai surement un jour .;


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Lun 13 Juin 2011 - 15:56

bluecat a écrit:
cramique a écrit:j'ai un trop plein à déposer

tiens:




et voui, Lanza a raison: faut surtout apprendre éviter de laisser monter la pression, c très utile de savoir repérer les signes précurseurs bien à l'avance et poser les limites pr éviter que ça pète trop fort.




Laughing Laughing Merci Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Licorne le Sam 16 Juil 2011 - 14:31

Bonjour Cramique et les autres !

En fait, je pense qu'il est surtout important de ne pas confondre l'acte et la personne, la parole et celui qui la prononce.
Donc quand tu es en colère, je préconise deux attitudes successives dans le temps:
1- laisser refroidir le bouillonnement interne pour ne rien dire/faire sous le coup des émotions négatives et attendre d'être dans une certaine posture mentale, plus froide, pour intervenir.
2- Au moment de parler, dire ce que TU ressens plutôt que d'accuser l'autre d'avoir dit ou fait ceci ou cela, dire en quoi tu n'acceptes pas. Dire que tu réprouves le comportement mais que ça n'a rien à voir avec la personne.


Enfin, ne pas attendre que cela se soit produit trop souvent, éviter donc les débordements émotionnels.....

Toujours plus facile à dire qu'à appliquer !

Rolling Eyes

Licorne
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 10/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Sam 16 Juil 2011 - 16:51

;


Dernière édition par Mazarine le Lun 14 Mai 2012 - 17:05, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Licorne le Sam 16 Juil 2011 - 18:36

Mazarine a écrit:

C'est tellement ce que je ressens, ce que je vis...
Alors par rapport à ce que je vis et ce que j'eprouve et tu as su mettre avec brio par écrit Smile, je me pose la question : pourquoi???

Sad

Je ressens la même chose.
Un jour un ami m'a dit que je lui faisais penser à la farine : dès qu'on la touche, on laisse une empreinte dessus, c'est vrai... d'autres sont plus "granitiques", vous ne laisserez pas la moindre trace sur un roc de granite ni avec un doigt, ni avec un stylo ou un gourdin!

A moins d'un grand coup de hache, vous ne les atteindrez pas....

Pourquoi le cactus diffère-t-il du bambou dans son besoin d'eau ????

Chacun sa nature.... bien sûr, chez les humains, on se jauge, on se juge, on se critique et on se rassure avec le fait que les autres rentrent bien dans le moule commun, contrairement à la vie végétale !!!

ça aide un peu.... ou bien ?

drunken

Licorne
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 10/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Sam 16 Juil 2011 - 20:15

Licorne a écrit:Bonjour Cramique et les autres !

En fait, je pense qu'il est surtout important de ne pas confondre l'acte et la personne, la parole et celui qui la prononce.
Donc quand tu es en colère, je préconise deux attitudes successives dans le temps:
1- laisser refroidir le bouillonnement interne pour ne rien dire/faire sous le coup des émotions négatives et attendre d'être dans une certaine posture mentale, plus froide, pour intervenir.
2- Au moment de parler, dire ce que TU ressens plutôt que d'accuser l'autre d'avoir dit ou fait ceci ou cela, dire en quoi tu n'acceptes pas. Dire que tu réprouves le comportement mais que ça n'a rien à voir avec la personne.


Enfin, ne pas attendre que cela se soit produit trop souvent, éviter donc les débordements émotionnels.....

Toujours plus facile à dire qu'à appliquer !

Rolling Eyes

Merci pour ton intervention.

Si j'y réfléchis finalement
- je ne dis rien sur le moment et je me consume de l'intérieur (maux psychosomatiques)
- je dis les choses à froid selon les techniques connues, + souvent technique du disque rayé, sans trop de résultat.

Je pense arriver à bien faire la différence entre les personnes et les comportements, et à moins essayer de comprendre pourquoi/comment tel comportement pour juste me positionner par rapport à ces comportements.

Mais quand on me propose une activité, que je la refuse,qu'on me la repropose ensuite x fois sans avoir entendu le non de la première fois, je t'avoue que je ne sais plus si je dois m'énerver ou pas. quand on s'énerve mine de rien le message finit par passer What a Face Et j'ai moins de maux psychosomatiques ensuite !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Sam 16 Juil 2011 - 21:03

:


Dernière édition par Mazarine le Lun 14 Mai 2012 - 17:04, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Dim 17 Juil 2011 - 11:47

Mazarine a écrit:En gros, je voudrai savoir pourquoi je n'ai pas la dureté du granite et pourquoi quand il est nécessaire je n'arrive pas à avoir un moyen de défense qui empêchera les malsains de s'approcher de moi sous peine de se piquer avec mes épines?
C'est un mélange d'hypersensibilité et d'idéalisme. L'idéalisme te pousse à voir le meilleur en chacun, ou à penser que tout le monde est parfait, que personne ne te fera jamais de mal, puisque tu n'en fais pas aux autres. L'hypersensibilité fait que, lorsque des incidents arrivent, tu tombes de très haut, et tu es très déçue, donc très en colère : tu n'as rien fait pour mériter "ça" mais c'est arrivé quand même.

Sauf que ta réaction est complètement coupée de la réalité. D'abord, parce que des gens toxiques, il y en a partout, et tu en trouveras toujours sur ton chemin. Tu peux limiter leur influence en ne les acceptant pas dans ton cercle d'amis, mais tu ne pourras pas leur échapper dans ta vie professionnelle ou familiale. Ces gens-là sont tout simplement inconscients du mal qu'ils te font. Ils ont dit cela sur le moment, c'était peut-être une blague, c'était peut-être pour se faire mousser auprès de leur auditoire, restreint à la circonstance précise "ici et maintenant" (oui, tu avais un bout de salade entre les dents, et puis après ?). Ils voulaient peut-être te faire réagir ou t'ont dit cela « pour ton bien » (ceux-là sont les pires : fuis à toute vitesse) ou pour te blesser parce qu'une de tes remarques leur aura déplu (oui, tu avais raison, mais tu n'avais pas le droit de le dire devant la conquête du jour). Ils ont mille raisons de te faire ces remarques déplacées et blessantes.

Mais le fait est que tu le prends comme une généralité, alors que c'est rarement le cas. On te dit « t'as vraiment une sale gueule » et au lieu de traduire « ouah t'as dû bosser toute la nuit pour boucler le dossier que le boss a posé sur ton bureau à 18h30 hier » ou « alors cette soirée, c'était bien ? » ou « tu devrais peut-être aller consulter un médecin, tu as l'air malade », tu comprends « dégage, j'aime pas ta tronche ». Ca, c'est simplement le décalage entre Z et non-Z, qui conduit à une foultitude de malentendus. Commence par replacer la remarque dans son contexte. Réponds : « comment ça ? » ou, si tu es très énervée « tu veux dire quoi par là ? », de manière à te faire expliquer le message subliminal. Qui est, je le répète, le plus souvent inoffensif.

Une fois comprise, cette remarque sera replacée à son degré normal, et tu pourras à ton tour expliquer, plus calmement, que tu ne trouves pas ça très gentil ou que tu préférerais qu'on te le dise plus poliment, plus respectueusement, bref, autrement.

Le but n'est pas de te laisser malmener par les autres sous prétexte que leurs remarques sont justifiées. Je ne te conseille pas de laisser passer une seule remarque blessante, mais de faire prendre conscience aux autres que tout le monde ne réagit pas bien aux agressions, même inoffensives. C'est blessant, tu es blessée, tu dois le dire et ne pas te laisser faire. Mais pour toi comme pour eux, fais-toi toujours traduire ces remarques. Avec le temps, tu verras, tu comprendras de toi-même ce qu'ils ont voulu dire, et tu ne te sentiras plus autant blessée. En tout cas, ça a marché pour moi. Mais je ne vais pas te mentir : avant de connaître d'avance la plupart des traductions, il faut du temps.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Dim 17 Juil 2011 - 12:31

Cæruleum a écrit:
Mazarine a écrit:En gros, je voudrai savoir pourquoi je n'ai pas la dureté du granite et pourquoi quand il est nécessaire je n'arrive pas à avoir un moyen de défense qui empêchera les malsains de s'approcher de moi sous peine de se piquer avec mes épines?
C'est un mélange d'hypersensibilité et d'idéalisme. L'idéalisme te pousse à voir le meilleur en chacun, ou à penser que tout le monde est parfait, que personne ne te fera jamais de mal, puisque tu n'en fais pas aux autres. L'hypersensibilité fait que, lorsque des incidents arrivent, tu tombes de très haut, et tu es très déçue, donc très en colère : tu n'as rien fait pour mériter "ça" mais c'est arrivé quand même.

Sauf que ta réaction est complètement coupée de la réalité. D'abord, parce que des gens toxiques, il y en a partout, et tu en trouveras toujours sur ton chemin. Tu peux limiter leur influence en ne les acceptant pas dans ton cercle d'amis, mais tu ne pourras pas leur échapper dans ta vie professionnelle ou familiale. Ces gens-là sont tout simplement inconscients du mal qu'ils te font. Ils ont dit cela sur le moment, c'était peut-être une blague, c'était peut-être pour se faire mousser auprès de leur auditoire, restreint à la circonstance précise "ici et maintenant" (oui, tu avais un bout de salade entre les dents, et puis après ?). Ils voulaient peut-être te faire réagir ou t'ont dit cela « pour ton bien » (ceux-là sont les pires : fuis à toute vitesse) ou pour te blesser parce qu'une de tes remarques leur aura déplu (oui, tu avais raison, mais tu n'avais pas le droit de le dire devant la conquête du jour). Ils ont mille raisons de te faire ces remarques déplacées et blessantes.

Mais le fait est que tu le prends comme une généralité, alors que c'est rarement le cas. On te dit « t'as vraiment une sale gueule » et au lieu de traduire « ouah t'as dû bosser toute la nuit pour boucler le dossier que le boss a posé sur ton bureau à 18h30 hier » ou « alors cette soirée, c'était bien ? » ou « tu devrais peut-être aller consulter un médecin, tu as l'air malade », tu comprends « dégage, j'aime pas ta tronche ». Ca, c'est simplement le décalage entre Z et non-Z, qui conduit à une foultitude de malentendus. Commence par replacer la remarque dans son contexte. Réponds : « comment ça ? » ou, si tu es très énervée « tu veux dire quoi par là ? », de manière à te faire expliquer le message subliminal. Qui est, je le répète, le plus souvent inoffensif.

Une fois comprise, cette remarque sera replacée à son degré normal, et tu pourras à ton tour expliquer, plus calmement, que tu ne trouves pas ça très gentil ou que tu préférerais qu'on te le dise plus poliment, plus respectueusement, bref, autrement.

Le but n'est pas de te laisser malmener par les autres sous prétexte que leurs remarques sont justifiées. Je ne te conseille pas de laisser passer une seule remarque blessante, mais de faire prendre conscience aux autres que tout le monde ne réagit pas bien aux agressions, même inoffensives. C'est blessant, tu es blessée, tu dois le dire et ne pas te laisser faire. Mais pour toi comme pour eux, fais-toi toujours traduire ces remarques. Avec le temps, tu verras, tu comprendras de toi-même ce qu'ils ont voulu dire, et tu ne te sentiras plus autant blessée. En tout cas, ça a marché pour moi. Mais je ne vais pas te mentir : avant de connaître d'avance la plupart des traductions, il faut du temps.


C'est intéressant.
Par contre comment gérer les gens non toxiques ? Je suis d'accord avec la première partie de ton discours à savoir l'idéalisme, le fait qu'on tombe chaque fois de haut. Mais comment arriver à tomber de moins haut ? J'en arrive à changer mon comportement à moi, à voir moins des gens que j'ai envie de voir parce que j'ai du mal à gérer ça.

Autre chose, on me dit souvent bizarre. Ça ne m'énerve plus même si je corrige et dis "je te parais différente".
Il est arrivé qu'un proche me dise cela, une personne qui avait appris à me connaitre et avec qui je parlais bien. Je lui ai demande ce qui en moi lui paraissait bizarre, et il m'a répondu "Je ne peux pas le traduire en mots, mais tu l'es" Very Happy que répondre à ça sincèrement ? Les gens ne voient-ils donc pas que c'est déplacé comme remarque ? Si moi j'allais dire aux cons que je les trouve cons sans pouvoir le traduire en mots mais que c'est comme ça..

Je me demande si, voyant qu'on est sensible, certains ne prennent pas un malin plaisir à en rajouter une couche plus ou moins volontairement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Dim 17 Juil 2011 - 13:03

;


Dernière édition par Mazarine le Lun 14 Mai 2012 - 17:00, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par kittie le Dim 17 Juil 2011 - 22:55

cramique a écrit:Je vis ça tout le temps, il y a un gouffre entre ce qui me touche et touche les autres.

Par ex un mot de travers, un irrespect, un mensonge, que je remarque et que je le prends mal. Je comprends bien qu'on dérape, qu'on soit en colère, qu'on m'en veuille, etc, cependant quand j'ai en face de moi une personne qui ne reconnait pas son mensonge, sa colère, ou qu'elle m'en veut, ça me rend dingue Embarassed . Ça me met en colère et je peux couper tous les ponts même avec une personne proche.

On me dit que c'est disproportionné :s mais quand j'explique mon point de vue on me dit "ah oui tu as raison machin a quand même eu un comportement exagéré, t'as pas tort", sauf que machin continue sa petite vie sans se poser de questions et que moi je me retrouve seule, malheureuse, avec l'étiquette "asociale à soigner, ultra susceptible" au -dessus de la tête. Et que la personne qui me dit que je n'ai pas eu tort continue des relations amicales avec machin.

Je pense que je suis trop exigeante en terme de respect et de prise en considération de l'autre, qui sont des notions qui se perdent dans la société. Mais bon que faire ? Lorsque je prends sur moi ça va une fois, deux fois, ensuite soit je me mets en colère soit j'hiberne chez moi 15 jours en pleurant :s

Au finale je suis le problème, inadaptée sociale Sad

Je voudrais arriver à tracer ma vie sans regarder à gauche et à droite, sourde et aveugle aux jugements mais je n'y arrive pas. Et les petits malins repèrent les gens sensibles et en profitent, ce qui n'aide pas :s



Je suis de votre avis, je viens d'arriver sur ce forum et je découvre des gens qui me ressemblent ENFIN, je vous lis et je me dis qu'il existe des gens aussi tordus d'esprit que moi. Wink
Je ne conçois pas les relations humaines autrement , cette exigence me fait defaut et m'isole un peu plus chaque jour. Je préfère me savoir seule plutot qu'entourée de personnes qui ne mettent pas la même energie que moi dans les relations qu'elles entreprennent. Amicalement parlant du moins.
Inadaptée sociale, j'adore ce terme car j'en suis arrivée à un stade qui me pousse à me qualifier ainsi.

kittie
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Invité le Lun 18 Juil 2011 - 1:37

"Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?"

Les centres d'intérêt et les méthodes diffèrent complètement.
On ne peut donc qu'avoir ce genre de situation, énervante, mais logique, entre deux façons de penser et de vivre qui sont opposées.
Chacun poursuit son but, et a donc de l'intérêt pour des choses différentes.

Un artiste ne songera qu'à créer et parler de la Beauté.
Un sportif ne voudra que courir et parler du respect du corps.
C'est pareil pour les rayures: les uns cherchent le détail, les autres ne le voient pas du tout, ou n'y trouvent pas intéressant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce qui est anecdotique pour les autres est important pour nous ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum