Pourquoi pardonner ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Pourquoi pardonner ?

Message par ifness le Mar 31 Jan 2017 - 1:28

Je sais que je pique un titre en le détournant
mais j'm'en fous un peu : chuis fou.

J'ai remarqué que des gens intelligents se font ch... à essayer de pardonner,
comme s'ils étaient Dieu himself,
alors qu'on s'en fout, en fait.

Je me réfère au problème global de la Shoah.
Comment pardonner ? se demandèrent-ils (les juifs, en premier lieu).
(Bon, ils avaient d'autres problèmes à régler, du style "mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?"
je crois que je mélange les thématiques, mais c'est pas grave, tout cela se rejoint.)
Ceci dit, je les compris, les comprends, j'ai toujours été juif de coeur.

Pourquoi pardonner ? Mais pourquoi ?
Lorsque j'étais gamin (dans la Somme, vous voyez, les cimetières militaires, et tout le toutim)
des adultes autour de moi affirmaient "je pardonnerai jamais aux boches" (qui avaient exécuté, concentrationné, gazé, un ou plusieurs de leurs proches) Horreur
Ca m'est resté.
Et puis quand ont débarqué dans ma classe de seconde (cause jumelage ) des super-nanas allemandes sexys et court-vêtues, Crazy
ben j'ai pensé : faudrait passer à autre chose.

Mais je pardonne pas pour autant aux premiers.
je n'ai jamais pardonné à ce con de bourge qui avait foutu ma Panhard dans le caniveau de l'école maternelle,
et je l'ai eu : face à l'avocat qu'il était devenu j'ai gagné mon procès. 50 ans plus tard. Vengeance.
Pourquoi lui aurais-je pardonné ? C'était un sale petit con vicieux.

La notion de "pardon" nous vient d'un certain christianisme,
on est imbibé,
on ne sait plus réfléchir par nous-mêmes.

Pourquoi pardonner ? A quoi ça sert ?
Je vais répondre ce que je pense depuis (presque, faut pas exagérer non plus, lorsque j'avais 6 mois je philosophais pas encore) toujours.
Ca nous sert à nous. C'est un acte égoïste, en vérité (je vous le dis...) Papy
Ca nous soulage.
Le Grand Maître de la Résilience prononcerait (mais en mieux!) les mêmes mots. Respect
Je pardonne, donc je suis (Dieu, ou un Dieu) Evil or Very Mad

C'est tout.
Provoc. Boxe
On verra.
Ronfle

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2298
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Invité le Mar 31 Jan 2017 - 1:48

ifness a écrit:on ne sait plus réfléchir par nous-mêmes.
:

C'est vrai ! Je sais plus, je sais plus par moi même !
C'est affreux ! Ma tête est à un autre, et qui ? qui ?
Je crois que t'as raison, je crois au pardon.
Tu vois bien ?! Ma tête ne sait, ma tête qui sait...
C'est beau comme ça ?
Attends ! je peux faire des blagues aussi, des trucs salaces et du rire gras.

Où alors, je peux bien sur, tout à fait prendre un air sérieux et composer ma réponse. Je te parlerais du christianisme que c'est pas vrai (si je suis athé) que faut pas tout mélanger hé !
Et puis si je suis humaniste comme l'est ma tête à un autre, j'te dirais que c'est bon, peace, pardon, allez.

Ou bien je m'appelle Roger et je dis que toi, les valeurs, le christianisme, la liberté, vous êtes tous des cons, qu'il faut tout casser, tout casser, tout casser !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par LoreleiSebasto le Mar 31 Jan 2017 - 20:13

La question est pour moi : comment se libérer de la Haine qui nous empoisonne et du sentiment d'Injustice qui nous emprisonne ?

  La Réparation lorsqu'elle est possible -la réparation exacte des torts, des torts purement matériels- le permet souvent.
  Lorsque la Réparation est impossible, notamment pour les torts immatériels, la Vengeance soit est impossible ou interdite, soit s'avère inefficace pour nous libérer de la Souffrance.
  Le Jugement lui ne permet de juger que des Actes et non des Hommes, car un être humain ne peut juger l'Essence d'un autre qui est fondamentalement son égal et son semblable. Juger un Homme en bien ou en mal c'est juger tous les Hommes, c'est pourquoi il faut juger le Criminel comme le Juste, le Complice comme la Victime. Un Jugement équitable est une Introspection pour voir la Vérité humaine de tous les actes humains en soi-même. Alors le Pardon devient possible, qui est le contraire de la Négation et de l'Oubli.
  Pardonner c'est accepter la réalité de ce qui a été, se libérer de l'Emprise du Passé, entrer pleinement dans le Présent de Ce(lui) qui est.
  On pardonne donc à Dieu -à la Vie, au Destin, à l'Histoire, à l'Homme...
avatar
LoreleiSebasto
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 290
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 30
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par ifness le Mar 31 Jan 2017 - 20:55

Merci, Lorelei, pour ta participation. Précieuse et rare. Ou inversement.

La question ne se pose pas pour moi de la même manière qu'à toi, semble-t-il.
Je ne me sens pas empoisonné ou emprisonné par
alors je n'emploierai pas le mot haine, qui est violent et imprécis
mais volontiers celui d'injustice, même s'il me semble un peu trop doux. Smile

Je trouve , veuille m'en excuser, que c'est un peu "facile", ce que tu déclares.
Et je me réfère à Hannah Arendt, en particulier dans sa "Banalité du Mal".
Je me référerai aussi à Milan Kundera ("La plaisanterie") et à son alter-ego Vaclav Havel, l'un et l'autre ayant choisi des voies discordantes.

Ce que tu écris ressemble selon ma lecture à une sorte de "sermon sur la montagne",
mais je n'y crois pas.
Je crois en la banalité du Mal, en l'impossible pardon,
en la folie (j'écris bien : folie) des hommes,
en l'impossibilité de pardonner face à l'Etrange. Face à l'excès de brutalité.

Oui, longtemps après, il est bon, doux, de "pardonner". mais alors : s'agit-il de pardon ?
Le temps a passé, et il devient ridicule de succomber.
(C'est pourquoi je juge névrotiques, pour ne pas écrire psychot, les paroles de Mr Le Pen, qui vit encore dans la Guerre d'Algérie. Le pis est qu'il est encore entendu....)

Tu es très extrême, lorsque tu écris : "On pardonne donc à Dieu......"
Ta phrase me semble curieuse.
Moi, pardonner à Dieu (si j'y croyais).
Tu penses à Job ?
Le "Livre de Job" est une des plus belles révoltes de l'esprit humain.
Mais il présuppose une foi .
Et ce me semble absurde d'avoir à pardonner à Dieu (ou à un Dieu).
Dieu est-il si bête ?
(je sais, je ne suis pas dans l'esprit de la judaïté, p-ê m'exprimerais-je autrement ? Peut-être (cf Finkelkraut, que j'aime, malgré ses maladresses) penserais-je autrement ?

Bon, je n'ai pas de haine.
Je ne fantasme pas non plus sur une rédemption à l'échelle de notre vie.
Je suis athée, voire païen.
(Je préfère païen : le a privatif de a-thée me dérange. j'aime pas me définir comme "privé de")
Je suis tolérant (en un sens que je veux noble, c'est à dire hérité des grands esprits du Siècle des Lumières).

Mais, Lorelei, ne me demande pas l'impossible : je ne me sens pas investi du Pouvoir de pardonner (certains, faits ou actes)
Il en revient aux dieux.
(Cf Iliade, Odyssée)
Autant dire : aux mystères.

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2298
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par LoreleiSebasto le Mar 31 Jan 2017 - 22:52

Auriez-vous lu trop vite cher Ifness ?

     J'abondais dans votre sens  ("Ca nous sert à nous. C'est un acte égoïste, en vérité (je vous le dis...) Ca nous soulage. Le Grand Maître de la Résilience prononcerait (mais en mieux!) les mêmes mots.")

     La "banalité du Mal" me semblait évoquée sans équivoque dans mon petit texte. J'y ajoutais simplement la "banalité du Bien".

   Le mot haine me semblait le meilleur, le plus général car le plus primaire. Remplacez par rancune si vous n'acceptez pas de voir de la haine en vous. Quoi qu'il en soit, un sentiment négatif vous hante qui vous empêche de pardonner. Mais pour vous, on pardonne à un ou des hommes, or nous sommes bien d'accord qu'on ne peut parfois oublier certains actes criminels : d'où la nécessité de les juger le plus objectivement possible, et de les consigner ainsi pensés, délimités, décrits, expliqués, assumés en tant qu'expression tragique de la nature humaine.

  On ne peut juger selon moi que des actes et non des êtres. Vous utilisez Dieu -c'est votre droit, tout le monde le fait- quand ça vous arrange, pour pardonner les hommes. Vous vous permettez donc de les juger auparavant en tant qu'êtres : voilà ce qui me dérange.
   
  Je trouvais la question très bien posée au début. "Mon Dieu pourquoi m'as-tu abandonné" n'étant évidemment pas une digression mais bien le coeur de la question, celle de l'injustice. A qui peut-on s'en prendre en étant victime d'injustice ? On peut si l'injustice semble venir d'une personne s'en prendre à celle-ci, mais si c'est le hasard : l'accident naturel... le nazisme n'est-il pas à sa manière un accident naturel ? toute chose négative qui nous arrive n'est-elle pas un accident naturel ?

  Clore la souffrance, l'achever, arrêter de rêver que le passé eût pu être différent, vivre pleinement, au présent : résilience, le mot était parfait, du verbe résilier. On pardonne à tous les Dieux, ma liste n'était qu'une esquisse...

  J'aime votre mot de "païen" et votre rejet du privatif. Je suis aussi païenne, en partie. Doublement hérétique. (Cela dit, l'athéisme est devenu une religion, avec dogme et Dieux tutélaires.)
avatar
LoreleiSebasto
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 290
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 30
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Bimbang le Mar 31 Jan 2017 - 23:11

"Alors Pierre s’approcha et lui dit : Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu’il péchera contre moi ? Jusqu’à sept fois ? Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois."
Matthieu 18.21-22

C'est une façon de faire entrer la paix en nous.
Une fois que c'est apaisé, on peut à nouveau réfléchir de façon plus correcte. Ça permet de se décentrer sur nous même.(hem).

Si c'était seulement égoïste, alors ce serait facile. Pardonner, c'est d'abord pouvoir se positionner à la place de l'autre, et accepter sa vision. Non pas comme quelque chose de vrai, de juste, mais comme quelque chose que nous comprenons comme possible.
Ça n'excuse rien à mon avis. Ça rend les choses "dépassables". Ça redonne une humanité, le droit à l'erreur pour chacun.

Le plus difficile étant de se pardonner à soi-même.


Dernière édition par Bimbang le Mer 1 Fév 2017 - 8:35, édité 1 fois (Raison : Pléonasme)

Bimbang
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3549
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Invité le Mer 1 Fév 2017 - 0:03

Si tu n'es pas capable de pardonner, alors n'attends aucun pardon !

PS : Ne pas pardonner est un acte impardonnable ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par ortolan le Mer 1 Fév 2017 - 0:07

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 23:35, édité 1 fois
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9718
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : ZC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Invité le Mer 1 Fév 2017 - 0:14

Objection votre Honneur, mon client est innocent des faits qu'on lui reproche, de plus c'est un irresponsable ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par ifness le Mer 1 Fév 2017 - 19:22

Il fut interdit d'interdire,
il est impardonnable d'impardonner Embarassed

Je vais commencer par un exemple concret.
Une personne proche m'a agressé et a causé (pas seulement à moi) beaucoup de torts (de dégâts). Cette personne refuse de reconnaître ses responsabilités. Je pense qu'elle ne les reconnaitra jamais. Pour retrouver un peu d'équilibre (je ne me sentais complètement innocent dans l'incident), j'ai ressenti le besoin de conter mon histoire à deux ou trois ami(e)s, qui ont immédiatement considéré comme inacceptable l'agression commise.
Je ne pardonne pas, à cette personne. Parce qu'elle a clairement spécifié qu'elle refusait toute responsabilité en l'affaire. Je pense que je ne lui pardonnerai jamais. Je ne désire pas, lui pardonner : elle ne mérite pas mon pardon.
Je crois seulement que l'évènement va s'amenuiser au fur et à mesure que ce passé va s'éloigner de mon présent.
Toute compréhension étant impossible entre nous (elle et moi), aucun discours ne peut panser la plaie. Lui faire savoir que je "passe l'éponge" ne ferait que m'humilier et renforcer son orgueil, qui est un peu trop obèse. Smile

Bimbang, je comprends totalement ton discours, mais je n'y entre pas, il ne me concerne pas. La connotation spirituelle m'est étrangère, et je n'accepte pas la vision de l'Autre dans l'histoire précédente (prise comme exemple) parce qu'elle permet, et augmente, une prise de pouvoir préexistante, et à laquelle (tel Hugo à Jersey) je refuse de me soumettre.

Lorelei, non, je ne puis nommer ni haine ni rancune ce que je ressens. Simplement, sur les bases actuelles (qui risquent de perdurer, voire de s'aggraver, la personne en question sachant influer sur l'entourage) je refuse la paix.(Mais je ne fais pas non plus la guerre, la terre est vaste, je m'éloigne Au dodo !
...Veuille m'en excuser, mais je trouve un peu "léger" de dire du nazisme qu'il fut un accident naturel. En premier lieu parce que c'est quand-même un drôle d'accident Crying or Very sad, que les massacres hutus ou kmers rouges, que j'ai pu vivre au jour le jour, ne peuvent décemment pas être considérés comme des "accidents", pas plus que les massacres staliniens (exemples entre cent), non, je ne vois pas ainsi les choses,
D'AUTANT que ce genre de saloperies risque de se reproduire, on le sait tous.
Et "vivre pleinement, au présent", est un bonheur peut-être provisoire.
Quoiqu'il en soit, c'est un impossibilité ACTUELLE pour nombre d'humains...

....En revanche, je suis d'accord avec toi (vous) sur l'analyse de l'athéisme comme religion, avec dogmes et dieux (tutélaires, le mot est bien choisi),
et ça m'irrite au plus haut point.
Ah! Les hommes seront-ils toujours les hommes ? Ou sauront-ils donner réellement corps et sens au mot "liberté"?
NB. Et ce n'est pas Eluard auquel il faut penser. Beau, beau et con à la fois....
Smile  que je teinterais de alien

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2298
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Invité le Mer 1 Fév 2017 - 19:31

Pardon, tu peux très bien te pardonner de ne pas accorder ton pardon ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Bimbang le Mer 1 Fév 2017 - 20:04

Le catholicisme dit qu'il faut tendre vers le pardon, Jésus renforce la chose en parlant des 77 fois 7 fois, pour dire qu'il n'y a aucune limite (le 77 fois 7 fois représentant l'infini dans la symbolique).

Ensuite, à chacun de se positionner là dessus. Il y a bien sûr le coté guérison intérieure qui est évident. Pardonner n'est pas effacer. C'est accepter de dépasser sa souffrance, son traumatisme, en ne restant pas fixé dessus. C'est un peu la même chose que passer chez un psy à mon avis.

J'entends bien que de nos jours, tout ça a l'air d'un autre temps, même si je trouve ça dommage de ne pas s'arrêter pour réfléchir à cette possibilité.
Je n'ai moi même pas de règle précise à ce sujet. Je vois en fonction de mes possibilités du moment. Je n'ai d'ailleurs pas eu de pardon vraiment difficile à accorder donc ma vision des choses est seulement partielle.

Mais la question était "pourquoi" le faire, et du coup, je tendais d'y répondre.

Bimbang
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3549
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Invité le Mer 1 Fév 2017 - 20:14

Peut être parce que la vengeance appelle la vengeance ? Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par EtoileduParadoxe le Jeu 2 Fév 2017 - 0:44

Le Pardon d'Amarante
 

       
     
Pourquoi pardonner en la prairie de Vie ?
      Si grande parfois que fut notre souffrance
      Quand face au mal des hommes nous maudissions la chance
      Et que le désespoir attirait la malchance

      Tel qu'il est dit dans les paroles du Siracide:
      "Car celui qui pardonne à l'autre son péché
       A son tour de ses fautes se verra pardonné"
      Et connaîtra la joie, la grâce d'une âme limpide

      Car celle qui pardonne fait preuve de Grandeur
      Cette âme s'élevant en montrant sa bonté
      Dans toute sa Puissance et toute sa hauteur
      Et celui qui pardonne se verra honoré

      Accueilles dans ton cœur cette rose d'amarante
      Pour qui être près de toi en Elle est ce qui prime
      Retrouvant le chemin, la demeure accueillante
      De ta Maison, repentante de sa faute, émouvante
      car émue de ta grâce, toi Seigneur des hautes cimes

      Accueilles dans ton âme d'aurore ton Serviteur
      Revenu du Chaos brûlant en sa poitrine
      Qui cherche le refuge de ta Paix, salvateur
      Repentant de ses fautes, du regret qui le mine

      Car il faut il est vrai à notre humanité
      Rendre sa tranquilité, nouvelle sérénité
      Car nous sachant capables nous aussi de péché
      En pardonnant à l'autre, grande notre dignité

      Car il s'agit de ne pas succomber à la rancœur
      Ce poison de la haine qui dans le cœur toxique
      Nous entraine si loin de la quiétude biblique
      Et nous donnes nous aussi une méchante humeur

      Au fond de nous sachant que nous sommes faillibles
      Nous reconnaissons là que la plus grande lueur
      Brille pour l'âme qui suit la sagesse des Bibles
      Du Savoir naturel qui sauve de la fureur

      Ne pas croire cependant que c'est une faiblesse
      Car rien n'est effacé au Livre de la Vie
      Mais ce don du Pardon devient une Noblesse
      Qui nous rend à nous-même à travers l'Empathie
     


     
avatar
EtoileduParadoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 336
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 29
Localisation : dans l'univers, dans les étoiles, sous la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Invité le Jeu 2 Fév 2017 - 1:43

ifness a écrit: J'ai remarqué que des gens intelligents se font ch... à essayer de pardonner,
comme s'ils étaient Dieu himself,
alors qu'on s'en fout, en fait.

Et bien alors moi je dois être très con parce-que pardonner ne me pose pas de soucis (selon l'échelle de la faute, cela va de soi), par contre ne plus culpabiliser pour une faute, même si la faute n'était pas très consciente, c'est très très compliqué.
Ainsi, il est bon de faire attention à qui on inflige un "non-pardon". Pour un cœur sensible, la souffrance engendrée sera plus terrible que le peu de mal qu'elle aura fait. Alors, le châtiment infligé par l'autre est souvent bien plus terrible que l'erreur commise.
Elle ronge et puisse partout l'énergie vitale. Parfois un jour fautif suscite des mois de souffrance, mais personne ne peux obliger une autre à pardonner alors : tu es vengé, que grand bien te fasse. Je ne puis laisser partir quelqu'un qui implore un pardon dans son néant.
Alors on la laisse là : accablée, fautive : c'est un monstre. Et tu peux dire : bien fait ! Oui le mal sera fait ! C'est ton choix.

Ainsi le non-pardon devient lui-même impardonnable pour qui le fait subir en guise de châtiment ou pire de vengeance.
Alors il ne reste plus qu'à se pardonner à soi-même, ce qui n'est pas évident pour tout le monde.

Et tu sais le plus drôle c'est que les personnes qui ne pardonnent jamais, et bien un jour pardonnent. Quand? et bien quand elles commencent elles-même à ressentir ce sentiment ignoble qu'est la culpabilité de ne pas avoir pardonné. Elles le font donc pour elles et non pour l'autre. Mais cela est toujours mieux que rien.

Voilà, j'espère que tu apprendras à pardonner de temps à autre. (Selon l'échelle de la faute commise bien entendu).
La culpabilité tue, il faut le savoir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Invité le Jeu 2 Fév 2017 - 2:04

ifness a écrit:Vengeance. Pourquoi lui aurais-je pardonné ? C'était un sale petit con vicieux.

tu as l'air vraiment ni con, ni vicieux toi.

(provoque bien évidemment pirat No  Neutral  Idea  Suspect  Question  pale  pig  rabbit  monkey )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par EtoileduParadoxe le Jeu 2 Fév 2017 - 3:19

Ce qu' Ifness veut dire quelque part, c'est qu'il peut encore vouloir offrir les fleurs du pardon...mais en envoyant le pot avec ! Very Happy ( Pour rire. ....)
De façon sérieuse, le pardon est pour les croyants un acte
Qui rappelle le pardon de Dieu pour les péchés des hommes,
en pardonnant l'on est aussi pardonné de ses fautes.
Le pardon est un acte d'humanité.
Il existe plusieurs degrés dans le pardon.
Certaines choses sont plus faciles à pardonner que d'autres.
Dans certains cas il s'agit d'un long processus de guérison
existentielle. Je pense notamment au pardons qui ont
lieu après les atrocités commises par les dictatures, comme
celle de Hissein Habre, au Tchad. Pourquoi la victime pardonné
t - elle ? Pour retrouver sa dignité, et pour montrer aussi
la faiblesse de son bourreau, qui s'est vendu au diable.
Pourquoi le bourreau demande - t - il pardon?
Pour revenir dans la communauté des hommes , dont son
crime l'a exclu.
Le meilleur pardon est un pardon voulu par les deux parties.
Il est difficile c'est vrai de pardonner à qui ne veut pas
être pardonné, qui n'a aucun remords.
Mais dans ce cas on le fait pour retrouver une sérénité,
et en pensant à ce qui reste de bien en l'autre.
Ou bien on succombe au désir de vengeance froide.
On garde la liste en prévision de l'addition finale.
Mais souvent on se rend compte qu'on finit par se ruiner soi - même le moral,
et qu'on finit mieux portant et plus riche,
quand on garde l'oeil de la mansuétude ouvert,
ouvert sur l'essentiel.
avatar
EtoileduParadoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 336
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 29
Localisation : dans l'univers, dans les étoiles, sous la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par bodhi le Jeu 2 Fév 2017 - 11:23

je pardonne simplement rien de si compliqué.
je par du principe que j ai tout un tas de bonne raison.
je ne cherche pas à pardonner ce que je ne peu comprendre.
Tent que je ne suis pas en conflit avec la colère, la vengeance, l incompréhension, la souffrance, la peur.

avatar
bodhi
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 84
Date d'inscription : 24/01/2017
Age : 51
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Invité le Jeu 2 Fév 2017 - 12:06

EtoileduParadoxe a écrit:Le meilleur pardon est un pardon voulu par les deux parties.
Il est difficile c'est vrai de pardonner à qui ne veut pas
être pardonné, qui n'a aucun remords.
Mais dans ce cas on le fait pour retrouver une sérénité,
et en pensant à ce qui reste de bien en l'autre.

Je suis en accord avec ça. La personne qui n'a aucun remord, le pardon n'a alors aucun sens sauf pour soi bien évidemment. Le mal pour le mal est effectivement beaucoup moins pardonnable. Je parlais ici des personnes prises de culpabilité.

La bonne solution aurait été de dire : "tu te souviens quand tu m'as jeté ma bagnole dans le caniveau, j'y tenais vachement et je t'en ai toujours voulu".
Bon si le mec est intelligent, ça va le toucher, il va te dire "merde, désolé". S'il est drôle, il va aller t'en acheter une à la grande récré en guise de réconciliation (perso c'est ce que je ferais je crois). S'il est resté con, alors il en aura rien à foutre, regardes le avec dédain et tournes les talons.
Après je comprend carrément ton ressenti, moi ma mère m'avait jeté mon disque 33 tour de Madonna ( Very Happy ) de quand j'étais petite, je lui en veux encore (un peu)....je la vois pas souvent mais à chaque fois : "non mais tu es certaine que tu ne sais pas où il est mon 33 tour de Madonna"? Je te comprend donc. C'est ta madeleine de Proust. Après se venger 50 ans après, bon, à moins d'une faute "super level" je vois pas trop l'intérêt. Qu'est-ce qu'il en a foutre le mec que tu es gagné ton procès. Je pense pas qu'il fasse le lien tout seul. Ça va pas l’empêcher de dormir je vais te dire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par ifness le Jeu 2 Fév 2017 - 15:11

Ben voilà, je savais bien qu'on allait me rentrer dedans, c'est provoc mon truc. Mais néanmoins sincère.Diable

Quelques cas d'espèce (il y en + que ça, évidemment)

- sur l'autre fil j'ai écrit que pardonner à quelqu'un qui s'en fout , je vois pas où est le sujet. On peut même lâcher ce fil. Y'a plus de sujet

-mon histoire de bagnole de cours de récré, c'est juste pour dire qu'un non-pardon, lié à un sentiment d'injustice sociale (ses parents étaient riches, les miens pauvres) non-pardon exercé par un enfant de 4 ans, peut durer 50 ans, et trouver une soluce rigolote 50 ans après. Le mec, bien entendu, ne s'est aperçu de rien.

-si je ne manifeste pas mes regrets (mon pardon... c'est souvent lié) à une personne qui le désire sincèrement, je suis un con, bête et méchant.

-mais tout dépend du tort commis. S'il a gazé ma famille, je vais avoir du mal. Gazé ou démembré. Il y a des gens qui sont bien mieux placés que moi pour en parler.

-@Etoile, tu cites le Tchad. Bon, et machin le successeur d'Hissène a recommencé les exactions. On en sort quand ?(principe de réalité).

-Je ne vois pas trop (pour ma part) le rapport entre pardon/non pardon et culpabilité.
Je suis le roi de la culpabilité, mais pas pour avoir omis de "pardonner".  Le reste me suffit amplement. Fou

Bon, ceci posé, les psys causent et les esprits spirituels  mouais
SCPB, je trouve pas de je de maux. A l'aide ! SOS

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2298
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Invité le Jeu 2 Fév 2017 - 16:24

ifness a écrit:
SCPB, je trouve pas de je de maux. A l'aide ! SOS

Va en paix, je te pardonne ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par EtoileduParadoxe le Jeu 2 Fév 2017 - 18:41


Bonsoir @Ifness, pour te répondre, à ta question: "On en sort quand ?"
Et bien, je dois dire que ma compétence est largement dépassée par la folie des hommes:
je ne sais pas, quand on en sort, car il est vrai souvent le mal paraît sans fin,

mais la chose que je peux dire, c'est que le pardon est justement une porte de sortie
parfois face à l'absurdité des guerres et des atrocités sans fin.

Oeil pour oeil finira par rendre le monde aveugle a écrit:

C'est ce que disait Gandhi.
Je crois que le Pardon est cette faculté pour nous d'ouvrir un troisième œil
sur la réalité des faits, l'œil d'un nouveau départ.

La philosophe Hannah Arendt disait ceci du Pardon:

"Le pardon est certainement l'une des plus grandes facultés humaines, et peut-être la plus audacieuse des actions, dans la mesure où elle tente l'Impossible-A savoir défaire ce qui a été-et réussit à inaugurer un nouveau commencement là où tout semblait avoir pris fin." a écrit:

...Je pense @Ifness qu'il n'y a pas besoin d'être con et méchant Smile , pour hésiter
à donner son pardon: le pardon c'est quelque chose qui se mérite,
on n'a pas envie de le donner à la légère.

Mais quand il est accordé, le pardon est cette action audacieuse
qui seul est capable parfois de dépasser les ruptures du passé.
Cela dit c'est vrai moi aussi des ruptures me donnent parfois envie de ne pas croire au pardon. Cependant je me souviens que c'est une force, de pardonner....
Je n'accorderai pas moi non plus mon pardon à la légère.

avatar
EtoileduParadoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 336
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 29
Localisation : dans l'univers, dans les étoiles, sous la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Invité le Jeu 2 Fév 2017 - 18:50

Ben moi je m'accorde le pardon à la légère, bien obligé, tellement ch'uis con, si quelqu'un attentait à mes gosses, je l'anéantirai, et après lui demanderai pardon ainsi qu'à sa famille ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par ifness le Jeu 2 Fév 2017 - 19:24

T'arrête avec ton spoiler, scpb...... Punk

Comme d'hab', pas con, mais c'est à voir si tu passerais à l'acte.
Why not ?

Je vais détonner :
en fait, je pardonne facilement, et je suis d'accord avec tou(te)s les fans du Pardon.
(cf Afrique du Sud, Mandela, for exemple)

Mais je ne pardonne pas......
à ce vieux con de toubi planqué à la préf de Nîmes qui m'a reçu (et recevait les autres ainsi) comme un bestiau, sous prétexte qu'il avait le putain de pouvoir de réattribuer le permis de conduire suspendu.
Je le voyais bien dans la Milice, celui-là.
C'est un con, qui méprise les autres à longueur de journée,
lui "pardonner" serait un acte de lâcheté, en fait.

Les résistants, même vertueux, exécutèrent des traîtres, ou des ennemis, pendant la Guerre. Avec dégoût pour leur acte. Mais ils le firent.

Oui, Etoile, je sais, Hannah Arendt....
Mais tous les juifs n'étaient pas sur sa ligne.
La famille Klarsfeld, par exemple, a procédé par d'autres moyens pour survivre à l'insoluble question : elle a pourchassé tous les criminels potentiels pour les livrer à la Justice des hommes.

Alors, oui, le pardon est ambigu.
Il ne s'accorde pas à la légère.
Parfois, il ne s'accorde pas, et c'est aussi bien ainsi.
Sinon, tout vaut tout,
nous ne sommes pas des Dieux.
("Mes" dieux antiques avaient le pardon difficile....Cf Poséidon et Ulysse....).

La "Vertu" (même païenne, a-thée) voudrait que l'on privilégie le Pardon.
C'est pourquoi, en anar de la réflexion, je m'insurge. Smile

Bisous I love you à tou(te) s vous êtes des Anges, et
pardonne-t-on aux Anges ?
That's the question.

ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2298
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi pardonner ?

Message par Invité le Jeu 2 Fév 2017 - 20:03

Non, Ils sont déchus, satan bouche un coin ? Diable

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum