comment pardonner et oublier ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

comment pardonner et oublier ?

Message par Thomas le Sam 10 Sep 2011, 12:24

je suis assez nouveau ici, et je suis venu squatter ce forum car j' ai des problèmes assez imposants, qui m' empêchent un petit peu de vivre.

voila, j' aimerait pouvoir pardonner à mes parents de n' avoir jamais eu la moindre idée de ce que je traversait, de ne pas m' avoir dis que j' était surdoué, et de m' avoir, sans s' en rendre compte, laissé seul dans ma dépression. je n' arrive pas à me dire que ce n' est pas leur faute, car je sais qu' ils auraient pu comprendre si ils avaient essayé. mais je n' ai pas le choix, je dois absolument me débarrasser de cette frustration pour pouvoir avancer. c' est dur....

dites moi comment vous pensez qu' on peu se sortir d' une telle situation : j' aime mes parents, mais je les déteste pour ce qu' ils n' ont pas fait.

merçi d' avance

Thomas
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Luc le Sam 10 Sep 2011, 12:32

Voici une réflexion connexe, un autre point de vue :
http://www.zebrascrossing.net/t3322-que-faire-de-l-enfant-que-j-ai-ete

Luc
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3959
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 58
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par TheCorsican le Sam 10 Sep 2011, 12:33

Bonjour Thomas,

Lorsqu'on éprouve des sentiments ambivalents pour ses parents, c'est toujours une source de souffrance parce que le sentiment de culpabilité n'est jamais loin. Etant parent d'un enfant doué, et ayant pourtant depuis son plus jeune âge tenté de guider notre enfant, il est arrivé qu'il nous fasse des reproches très durs, et difficiles à entendre.
Je ne peux que te donner quelques pistes, sachant que ta prise de conscience est déjà un pas vers le pardon, ou à défaut vers moins de souffrance pour toi.
Penses-tu que tu pourrais aborder le sujet avec tes parents sans que cela ne tourne au drame ? Si oui, c'est peut-être la première chose à tenter.
Mais en parallèle, il me semble qu'une aide extérieure te (vous ?) serait bénéfique (une tierce partie, neutre) pour tenter de dénouer une situation à l'évidence difficile pour toi, mais sans doute aussi pour tes parents.

TheCorsican
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 291
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 52
Localisation : En transit

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par camomille3 le Sam 10 Sep 2011, 12:37

Je pense que tes parents n'ont rien "fait". S'ils ne sont pas zèbres eux mêmes, ils ne peuvent pas réellement comprendre, au fond. Essayer, accepter, oui, mais comment imaginer ce qui se passe dans nos têtes ? cyclops Un peu difficile, tu ne crois pas ?
J'ai appris ma zébritude il y a seulement 2 mois. J'en ai parlé avec ma mère qui m'a du coup appris qu'il avait été question que je saute le CE2. Mes parents ont refusé "parce qu'ils trouvaient que j'étais très bien en CE2, que je n'avais pas l'air d'avoir de problèmes". J'ai failli m'étrangler en entendant ça. Je ne crois pas que sauter une classe m'aurait aidée, mais par contre depuis très jeune je gère assez mal ma "diférence"; ce sentiment de décalage je l'avais déjà profondément à cet âge là. Qu'elle puisse me dire que "j'allais très bien" m'a un peu désarçonnée. Et puis en y réfléchissant, je me dis que c'est moi, aussi, qui ai adopté très tôt cette attitude "caméléon", pour cacher mon mal-être. Comment auraient-ils pu deviner ?
Essaye de voir les choses sous cet angle. Le concept de zèbre c'est pas si vieux, et encore largement méconnu.


Dernière édition par camomille3 le Sam 10 Sep 2011, 12:39, édité 1 fois (Raison : grauce fote d'auretograf...)

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Thomas le Sam 10 Sep 2011, 13:06

probablement que ce n' est pas du tout leur faute, mais c' est tellement difficile à accepter. ils auraient pu tout simplement me dire: tu n' es pas seul, d' autres sont commme toi.... je suis en prépa, et j' ai besoin de me débarrasser de ce genre de problème, sinon trop de frustration et de stress m' empêchent de bien travailler. je veux vraiment vivre normalement, et aimer mes parents, mais j' ai l' impression que je n' y arriverait jamais, parce que ce serait leur donner un amour qu' ils ne méritent pas, et leur laisser croire qu' ils me comprennent et que "je vais très bien"...

comme si le choix le plus rationnel serait le plus stupide, et inversement....

effectivement, je vois une psy depuis peu, mais je doute que sa puisse changer le passé.

je devrai leur parler, parce que j' ai conscience que c' est dur pour eux de se sentir autant haï par leur propre fils, mais c' est tellement dur...

Thomas
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Bliss le Sam 10 Sep 2011, 13:34

Thomas a écrit:effectivement, je vois une psy depuis peu, mais je doute que sa puisse changer le passé.
Ça ne changera pas ton passé, mais ça changera ta façon de te souvenir, de ressentir et de vivre ton passé.
Donc de fil en aiguille, ça te permettra de ne plus subir ce passé, ni de rester figer dedans.
Alors tu pourras enfin aller de l'avant et vivre dans le présent ! Smile

Autrement dit, tu vas pouvoir panser/penser ton enfant intérieur blessé, devenir un bon parent pour toi-même, et donc ne plus attendre que ce soient tes propres parents qui soignent et comprennent cet enfant.
Car eux, au stade où ils en sont, avec ce qu'ils sont et ce qu'ils ont, ne sont peut-être pas capables de le faire, alors que TOI, OUI sunny

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Invité le Sam 10 Sep 2011, 13:51

C'est parfois nécessaire de se raccrocher au fait que:
- c'est "la faute de quelqu'un"
- ou "parce qu'il y a eu ça dans mon passé"

Cela permet de se justifier inconsciemment, que si c'est dur aujourd'hui, c'est pour ça. Plus rassurant de trouver une raison de ce genre. Et humainement normal.
Sauf que si cela empêche ensuite d'avancer, alors ce mécanisme de défense du soi devient comme les allergies, un peu trop fort, et nécessite alors une petite régulation, qui devra être consciente et volontaire cette fois-ci.


Si c'est dur aujourd'hui (prépa entre autres), c'est... Parce que c'est vraiment dur. Mais l'inconscient cherchera une raison pour dire "c'est pas MA faute si je n'y arrive pas". Sans que l'on se rende compte du mécanisme, bien camouflé par ces couches de "c'est la faute à untel, c'est la faute de tel évènement" etc... Même si cela a pu empirer, ou ne pas améliorer, eh bien à la base cela ne change rien au fait que "c'est difficile et c'est comme ça, qu'il va falloir s'y frotter à cette difficulté".
Wink


Accepter que c'est dur, "justement" parce que c'est réellement vraiment dur, est un pas à faire. Cela peut être pour la prépa, pour la vie en générale (dure aussi) etc...




PS: si cette lecture amène à penser que c'est vraiment encore la faute de machin, ou de bidule, alors recommencer, jusqu'au résultat attendu de ne plus installer de faute dans le processus.
flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Bliss le Sam 10 Sep 2011, 14:49

Je plussoie Kara Like a Star @ heaven

Et j'ajouterais que pardonner les autres revient aussi à accepter que certains évènements ont eu lieu et nous ont fait du mal. Autrement dit, pardonner c'est aussi accepter les faits, la réalité. Et accepter qu'on ne peut changer ni cette réalité, ni les personnes qui la composent. On peut seulement changer sa propre représentation de cette réalité et de ces personnes.

Pardonner, ce n'est donc pas oublier, mais plutôt accepter et lâcher-prise. Pour enfin pouvoir construire sa vie à soi, ce qui implique de devenir un bon parent pour soi-même et de ne plus dépendre de ce que nous ont fait/pas fait nos parents...

Courage Thomas, je suis passée par là et je sais ô combien ce chemin est difficile et long, mais ô combien libérateur lorsqu'on arrive au bout !

Bisous

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Thomas le Sam 10 Sep 2011, 14:57

j' aime la prépa, si c' est dur, ce n' est pas pour ça... c' est dur car je suis devenu quelqu’un pour qui la vie est dure. mes parents m' ont laissé devenir ce que je suis car ils ne savaient pas ce qui se passait, et ils ne savaient pas ce qui se passait car ils n' ont jamais essayé de comprendre, même en ayant toutes les cartes en main pour comprendre.

si seulement ils comprenaient eux même, ça annulerait presque leur faute, mais ils ne peuvent pas.......comment leur faire comprendre ?

j' ai du réaliser moi même que j' était zèbre, car eux ne me l' auraient jamais dis, n' en comprenant pas le sens et l' importance....

je crois que je ne suis pas capable d' abandonner l' envie que j' ai d' avoir enfin des parents qui me comprennent. je ne suis pas non plu capable de me dire que c' est dur parce que c' est dur...il faut qu' ils comprennent, pour que je soi libéré de cette frustration, et que je retrouve une certaine santé mentale.

je n' arrive pas à pardonner, car sa reviendrai à les laisser croire que ce n' est pas du tout leur faute, je serait près à pardonner s' ils reconnaissent, comprennent......par eux même. j' ai conscience que c' est stupide, mais c' est la psychologie qui s' impose à moi.


Thomas
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Invité le Sam 10 Sep 2011, 15:17

Thomas, quelque chose qui m'a aidée quand j'en ai voulu à mes parents c'est de regarder le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide.

Plutôt que me dire "ils n'ont pas vu, il n'ont pas su m'aider", voir le fait qu'ils t'aiment et qu'ils ont fait une foule de choses pour toi, pour ton bien-être.

Ils n'ont pas pris la mesure de ce qu'on traversait, ne l'ont pas compris et n'ont pas su réagir, mais c'est extrêmement compliqué. Il y a peu encore j'ai lu le témoignage d'une maman de zébrillonne qui a compris que sa fille ne "faisait pas exprès" d'avoir un comportement un peu agité avec le diagnostic de douance et les explications du psy. Et je ne doute pas que ça soit une maman aimante et attentive.

Interpréter les faits et gestes, même de son enfant, et en ignorant bien des faits...car si toi tu vis 24h/24 avec toi-même, c'est loin d'être le cas des parents, et puis ils ont aussi leurs (pré)occupations qui peuvent les rendre un peu aveugles à ce qui n'est pas de l'ordre du quotidien (mine de rien il faut entretenir toute la petite famille, et c'est du boulot !).

Sans compter que ça doit être dur pour un parent de prendre conscience que son enfant va vraiment mal ; je crois que voir son enfant souffrir est très douloureux et qu'on peut avoir tendance à se cacher la vérité, à minimiser. C'est humain.

Bon bref, se mettre à leur place (qu'ont-ils vraiment vu ? n'ont-ils pas essayé d'aider selon leurs moyens -car n'oublions pas qu'ils sont humains- ?), ne pas oublier qu'ils t'aiment et qu'ils te portent de l'attention, puis les accepter tels que eux sont, voir leurs gestes d'affection et les apprécier...tout ça me semble important.

J'ai fait la paix en réunissant tous mes souvenirs heureux avec mes parents, toutes les sorties, tous les mots tendres, et en voyant au quotidien qu'ils m'aiment et s'intéressent à ce que je suis, ce que je vis.
Et puis ma maman avait essayé de m'aider, de me sortir quand je déprimais, elle m'a même envoyé voir une psy que le médecin nous a conseillée (et qui était nulle à chier). Mon père a eu de longues conversations avec moi aussi...

Mais bon, quand on va vraiment mal je crois que c'est aussi très difficile d'être aidé. Il faut s'en sortir par soi-même quelque part, parce qu'on est hors de portée des autres, enfermé dans le mal-être.
Qu'auraient-ils pu faire à ton avis ? Est-ce que tu étais capable d'entendre ?

J'espère que tout ça pourra t'aider, enfin sache qu'avant ça je me suis énervée un moment, pour me défouler (mais sans blesser mes parents, sur internet Razz).
(D'ailleurs j'ai fait la même version Education Nationale ^^)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Thomas le Sam 10 Sep 2011, 15:46

merci cherokee, ça m' aide beaucoup. c' est vrai qu' ils n' ont pas réussi à faire grand chose pour moi, mais ils auraient surement aimé pouvoir, ça me parait clair maintenant.
ce qui m' embête c' est que je n' arrive pas à oublier les fois ou ils m' engueulaient alors que, et finalement parce que, j' était très déprimé ( et donc insolent à leurs yeux).
j' aimerait leur parler, mais j' ai peur de leur jugement. leur expliquer que si je suis comme ça, c' est parce que je suis trop intelligent ? et puis quoi encore ? je reste persuadé que parler à mes parents est la chose à faire, mais c' est délicat...

Thomas
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Invité le Sam 10 Sep 2011, 15:54

J'ai finalement renoncé à parler à mes parents, parce que c'était remuer les vieilleries et que ça les aurait peinés, mais j'en ai pas eu besoin au final. On tisse les liens au présent, je vais bien maintenant et j'ai repris naturellement les relations avec eux, sur ces nouvelles bases apaisées.

Comme je te disais, il est très difficile de bien interpréter les actes de son enfant, pour ma part mon père me sermonnait parce que je ne travaillais pas, et moi désespérée de ne pas réussir à travailler, de tout gâcher, je culpabilisais de plus belle.

Avec le recul je sais que mon père faisait ça parce qu'il était inquiet pour mon avenir et se sentait impuissant, sauf à espérer que ça rentre dans ma tête et que j'aie un déclic...qui n'est jamais venu.

Je crois qu'il ne faut pas trop exiger de ses parents ; même si on a pleinement dépendu d'eux et qu'on a bien envie de leur demander des comptes je tiens à voir qu'ils ont souvent fait ce qu'ils pensaient bon pour nous, même si c'est tombé à côté.

Et il te reste tout un avenir à toi et tout un avenir avec eux ; ils seront heureux de te voir devenu adulte, allant mieux, et tant pis s'ils ne comprennent jamais (ou bien longtemps après, quand il y aura prescription, que ça ne sera plus lourd pour toi) que ton passage insolent était du désespoir non ? Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par camomille3 le Sam 10 Sep 2011, 16:51

Thomas, je ne sais pas exactement quelle est ta relation avec tes parents, ni ce que tu entends pas "ils avaient les cartes en main". Dans ces conditions, difficile de juger. A part ceux qui ont été testés plus jeunes, pour la plupart d'entre nous la découverte de la zébritude a été un chemin personnel.
Mais je te rejoins dans la difficulté, ensuite, de savoir comment l'expliquer aux autres.
J'ai prêté à ma mère le livre de JSF, Trop intelligent pour être heureux. Je lui en avait parlé, elle n'avait pas rebondi et tu vois moi aussi, à 35 ans, je lui en ai voulu parce que j'aurais rêvé qu'elle me demande de lui prêter pour mieux me comprendre. Mais je commence à percevoir les deux mondes dans lesquels nous vivons. Il n'y avait pas de méchanceté là-dedans, elle n'a juste pas la même capacité que moi à se mettre à la place des autres de manière systématique pour imaginer ce dont ils ont envie, ce qui leur ferait du bien.
Au prix d'efforts sur moi-même, j'ai fini par lui dire que ce serait important pour moi qu'elle le lise... Maintenant elle l'a chez elle, elle s'en sert peut-être pour caler son lit ? Wink
Si tes parents ne sont pas zèbres, il faut que tu arrêtes de penser qu'ils peuvent comme toi "deviner" et faire le premier pas. Tu peux essayer cette option, leur offrir le bouquin en leur disant que (si c'est le cas, évidemment !) tu t'y es complètement reconnu et que tu aimerais qu'ils le lisent pour mieux te comprendre.
Allez, courage, tu n'es plus tout seul ! alien alien alien alien alien alien alien alien alien alien

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Bliss le Sam 10 Sep 2011, 17:15

Moi aussi j'ai offert le livre TIPEH à ma mère en lui disant que c'était important pour moi qu'elle le lise, pour qu'elle me comprenne mieux, etc. (elle n'est pas zèbre mais elle est quand même intelligente et hypersensible. Par contre, on a souvent des incompréhensions mutuelles, dues aux différences dans nos manières de fonctionner et de réfléchir).

Ça fait au moins 2 ans qu'elle l'a sur ses étagères et 2 ans que je la relance gentiment dès que je pense à ce bouquin... elle me dit alors que "oui oui, elle va le lire", mais je vois bien qu'elle bloque, qu'elle n'a pas trop envie de le lire, que ce n'est pas son truc (elle n'est pas très bouquins de psycho, elle préfère les romans)...

Et je ne lui en veux pas. Bien sûr que je préfèrerais qu'elle le lise ! Mais j'ai appris à prendre mes proches comme ils sont, avec leurs failles, leurs blocages... Le fameux lâcher-prise dont je parlais à Thomas... Sinon on reste toujours dans la rancœur et la rumination et on ne vit plus !

Quant à mon père (zèbre borderline, véritable boule disco à lui tout seul et personne la plus compliquée/paradoxale que je connaisse) il a lu ce fameux bouquin. Il l'a même dévoré tant il s'est reconnu dedans ! (et j'étais très contente pour lui)

Mais à aucun moment il n'a fait de rapprochements entre ce qu'il lisait et le fonctionnement de ses enfants (je soupçonne aussi mes 2 frères d'être zèbres) car il ne voyait que LUI : il lisait le bouquin et jubilait "Ohlala, mais c'est tout moi ça !", mais jamais il n'a pensé/dit "ah tiens, mon fils/ma fille fonctionne aussi comme ça"...

Mais là c'est pareil... Je sais que mon père est un égoïste de 1ère, complètement tourné sur lui-même et bien trop empêtré dans son mal-être et ses angoisses pour voir plus loin que le bout de son nez...
Donc au final, même si objectivement je trouve ça nul de sa part, et bien je ne lui en veux même pas, car:

1) ça ne le changerait pas pour autant et il ne s'intéresserait pas plus à ma zébritude (et je ne veux pas me battre contre des moulins à vent).

2) ça me ferait tomber dans la rancœur/aigreur/rumination et ça c'est pas bon, ni pour l'esprit, ni pour le cœur.


De plus, à mon âge j'ai enfin compris qu'il fallait que je vive pour moi et que je cesse d'attendre de mes proches qu'ils pansent mes blessures/comblent mes failles à ma place... et bon sang, qu'est-ce que ça fait du bien de se libérer de ces attentes !! Very Happy


Dernière édition par Bliss le Sam 10 Sep 2011, 18:24, édité 1 fois (Raison : 'tite précision...)

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Invité le Sam 10 Sep 2011, 18:20

Bliss a écrit:Mais j'ai appris à prendre mes proches comme ils sont, avec leurs failles, leurs blocages...
C'est le point crucial à mon avis : accepter les proches tels qu'ils sont, c'est je crois passer à l'âge adulte où on n'attend plus d'eux l'alpha et l'omega mais où on les aime simplement, comme ils sont Smile

Et ensuite il y a plein de choses à se dire ; je partage beaucoup de mes interrogations d'adulte avec eux, et c'est très riche de les (re)découvrir sous un angle moins parental et plus personnel.

Allez, je te souhaite que ton mal-être se défasse au plus tôt ; j'en ai aussi bavé pour ne plus me sentir mal et instable, foutue adolescence difficile Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Thomas le Sam 10 Sep 2011, 18:38

quand je dis qu' ils avaient toutes les cartes en main, c' est parce que j' ai été dépisté surdoué à l' age de sept ans lorsqu' ils m' on emmené chez un spécialiste à cause du retard que j' avais en classe...ils en sont ressorti en se disant: ouf, il n' est pas débile !! et ne m' ont pas vraiment dit que j' était en fait surdoué....donc je ne le savait pas...
ensuite, comme beaucoup d' entre vous je pense, s' en est suivi une enfance et adolescence très très difficile par moment, des dépressions, idées noires, envies de sucide, questionnements "existentiels" qui m' ont en fin de compte amené à une vision très pessimiste de la vie, de l' homme, de la société......la routine quoi.

puis vint l' année dernière, énorme choc lorsque je réalise que je ne suis pas seul....tout correspondait, mais je me suis vite rendu compte que sa ne changeait pas ce que j' était: fataliste et déprimé...

alors je me suis rendu compte que mes parents savaient, et donc qu' ils n' ont rien fait pour m' aider. je n' arrivent toujours pas à accepter qu' ils n' aient pas fait le lien entre HQI et enfant troublé, alors qu' ils ont eu une dizaine d' années pour le faire.

une seule explication s' impose à moi: ils ne se sont jamais vraiment interressé à mes problèmes. ils auraient pu au moin me dire pour le test de QI....mais non...

si c' est la seule chose à faire, alors j' essaierait de me dire qu' ils sont trop différents pour comprendre, mais ça ne résout rien, je garde la frustration pour moi...le problème, c' est que j' aimerait être débarrassé de cette frustration, en m' entourant de gens qui supportent avec moi le fardeau, je me sentirait soulagé et je travaillerait surement mieux....

Thomas
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 25/08/2011
Age : 24
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Invité le Sam 10 Sep 2011, 19:10

Je crois que ça pourra se solutionner quand tu n'auras plus l'impression que tout a été gâché, quand ça ira mieux dans ton présent (que tu auras trouvé une voie et/ou une relation amoureuse épanouissante par exemple). Quand ça va mieux plus vraiment besoin de se retourner sur le passé, vu qu'on est satisfait du présent.

C'est marrant, j'ai aussi eu des parents qui ne prenaient pas la douance comme un souci. Je n'ai pas été testée mais mes parents oui, et ma mère en avait déduit que ses trois filles l'étaient aussi. Mais pour elle ça n'était qu'un avantage, des facilités pour la compréhension, et d'ailleurs j'étais la seule de la fratrie à vivre mal (donc elle se disait que ce mal-être venait d'ailleurs et elle était décontenancée).

Bref, on leur a mal expliqué les tenants et les aboutissants, et du coup ils ont cherché des causes ailleurs, parce qu'il faut le vivre pour savoir que l'intelligence peut amener des choses merdiques (ou justement qu'on vous l'ait bien expliqué) Surprised

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Invité le Sam 10 Sep 2011, 19:27

Regarde avec les yeux clairs.
Tu as vécu, et agis en étant toi. Vraiment toi. Tes parents t'ont élevé comme ils souhaitaient le faire, ou presque, ou au mieux de leur idéal d'éducation à transmettre.

Ce passé est le tien, le vrai.

Tu t'es construit, tu as appris.
Beaucoup appris.
Là, tu as oublié peut-être, ce que tu as appris, parce que tu cherches à coller l'image véhiculée, ou un autre élève peut-être.


Tu veux être toi ?
Mais tu l'es déjà.

Regarde-toi, et surtout rappelle-toi ce que tu es !
Ce que tu aimes !
Retrouve ce que tu as appris et fait, dans tous les domaines: là tu es.


Lorsque j'ai compris en lisant des articles, puis le forum ZC, à l'âge adulte, je me suis demandée ce que j'avais bien pu faire de tout ce temps qui me semblait "perdu" à ne pas utiliser mon don. Je me suis sentie en retard. Et au final, je me suis aperçue en réactivant mes souvenirs, que j'avais exploré un tas de domaines sur mon temps libre. Appris plein de choses. Pris des notes partout. Ecrit énormément. Dessiné. Bricolé des systèmes, etc... Que je pouvais réactiver tout cela.
Et dépasser où je m'étais arrêtée en chemin, reprendre tout cela en mode conscient cette fois. Et je suis encore étonnée aujourd'hui quand je vois l'écart depuis que j'ai réactivé mes capacités. J'en retrouve encore parfois, oubliées dans un coin de mémoire.


Fais tes fouilles archéologiques. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par camomille3 le Lun 12 Sep 2011, 09:53

Thomas, je rejoins ce que te disent les autres.
Et surtout, quand tu dis que tes parents "savaient"... ils savaient quoi ?
Que tu avais un QI plus élevé que la moyenne. Pense au nombre d'idées reçues sur la surdouance... La partie fonctionnement émotionnel n'a été prise en compte que très récemment. Ils n'ont sans doute pas occulté cet aspect délibérément, simplement ils ne pouvaient pas l'imaginer seuls, tu ne crois pas ?


Dernière édition par camomille3 le Lun 12 Sep 2011, 16:08, édité 1 fois

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par mikado le Lun 12 Sep 2011, 14:10

Si cela peut t'aider, il y a un aspect de Tempête de Boulettes Géantes (un film d'animation) qui te parlera surement.

je ne connais pas ta situation, mais voilà ce que ton questionnement m'inspire :

Quand je suis devenue moi même parent, j'ai commencé à réellement percevoir à quel point on fait au mieux en tant que parent (et être un peu plus indulgente avec les miens) ..

pardonner et oublier .. mais pourquoi oublier ?
le plus difficile n'est il pas d'accepter les êtres (dits proches) et la réalité tels qu'ils sont ?

il est aussi difficile pour un parent de donner ce qu'il voudrait (parce qu'il a des limites, des contraintes et qu'il fait avec ce qu'il est !).

Perso, je n'ai toujours pas complètement apaisé ma relations avec mes parents, mais mon acceptation de ce qu'ils sont progresse.
Ce qui m'aide est de me demander jusqu'à quand je leur en voudrais, et ce que cela va m'apporter in fine.
En général, je me rend comte que je suis injuste. Ils ont juste autant de mal à me comprendre (et accepter) que moi les comprendre (et accepter).

mikado
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 60
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par lafeelicite le Lun 12 Sep 2011, 14:32

Merci d'avoir ouvert ce sujet Thomas, j'y lis personnellement des choses qui m'apaisent.

Comme toi, j'ai été testée jeune. Pourtant, quand j'ai rouvert le sujet il y a qq mois, que je m'y suis intéressée dans le cadre de ma thérapie... je n'ai trouvé aucun échos, plutôt du rejet.
Mon père, fidèle à lui-même, n'a rien dit. Ma mère a cru que je lui faisais des reproches, elle a culpabilisé... encore tout ramené à elle Smile
Même après la lecture de TIPH elle m'a dit "tu n'es pas surdouée, tu n'avais pas de pb psycho-moteurs"

Je crois que les conseils qui t'ont été donnés sont très justes. Il te faut d'abord accepter de juger tes parents, t'autoriser à te dire qu'ils se sont trompés, qu'ils n'ont pas su voir, te dire... et que tu en as ltps été blessé.
Cela n'est pas incompatible avec un profond amour, ils ont fait avec ce qu'ils avaient, ce qu'ils pouvaient (ma mère me voulait "normale". Et à l'époque, ils ont simplement été rassurés, j'étais intelligente).

Et pourquoi ne pas essayer, petit à petit, de t'ouvrir de nouveau à eux. De leur offrir un des livres sur la douance qui t'a marqué, de leur proposer d'en discuter.

Je comprends que tu veuilles te débarrasser vite de ta colère et de ta frustration, mais tu veux brûler les étapes.

Et même s'ils ne sont pas réceptifs, je pense que c'est bien de leur dire qui tu es. Pour toi.

Et tourne toi vers l'avant, construit ton présent. Ca t'aidera à accepter le passé.

lafeelicite
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 326
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Invité le Mar 13 Sep 2011, 10:24

bonjour Thomas,

je plussoie en gros tout ce qui a été dit, mais je tenais à apporté quelques petits dégradés Wink

je suis parfaitement inculte niveau psy, cependant, il me semble que le passage de l'adolescence à l'age adulte est ce changement de vision que l'on peut avoir de ses parents.
La dur réalité qu'ils ne sont qu'hommes.

Ta vie est dur, tu as morflé, tu as adopté des stratégies de vie bancales, etc...
et si eux aussi?
(Pire et si tous le monde pareil ^^

ça expliquerais bien des choses Wink )


Ce que je veux dire, (qu'ils soient neuroatypiques ou non), c'est qu'ils ont fait comme ils ont put, avec les bagages qui étaient les leurs. (leurs passés, leurs trauma, leurs vies perso, ainsi que leurs non connaissance des implications de la douance, etc...)
Tu leurs reproche de ne pas t'avoir dit que tu étais "surdoué", c'est bien cela?
(d'ailleurs, c'est quoi un surdoué ou un précoce, sinon un carcan et un stéréotype flou et érroné)
Tu sembles dire/penser que cela aurait tout changé? en est tu bien sur?

Le fait que tu perçoive les choses/gens/évenements avec plus d'intensité est factuel (avec ou sans diagnostique je veux dire), à 7 ans aurais tu eu la maturité pour faire le rapprochement entre la surexicitabilité et de trop forte émotions/ressentis? (aurais tu moins souffert?)
d'ailleurs, aujourd'hui, en es tu capable?

n'est ce pas plutôt le fait de ne pas t'avoir compris et de ne pas être les parents idéalisés (de l'enfance) que tu leurs reproche?
de la même manière, tu pourrais tout aussi bien reprocher à la "société" et aux autres de ne pas être adapté à toi. Là ou je veux en venir, c'est que ce soit soi ou un autre, on est tous complétement incompréhensible par autrui, partiellement oui, mais pas entierement, et reprocher aux autres d'être complexe est un manque de lucidité (à mon sens).

Une question que je me pose: avant C.Bost, JSF, Tiller, Adda ou même encore avant Binet (qui est le père du QI) avant la notion de HQI, comment faisaient les neuroatypiques?

En bref, ce que je dis, c'est qu'il te faudrait peu être décalé ton point de vue :
pour passer d'une colère nombriliste et stérile à une compréhension globale et constructive pour toi (qd a vouloir partagé cette compréhension, j'ai des doutes, car même si elle se veut globale, elle restera parcellaire par le simple fait du point d'observation: soi) .

le passé est le passé et il le restera, tout ce que tu peux changé, c'est le regard que tu portes dessus.
Après, vouloir changer les gens, ou les aider contre leur volonté est sources de désarroi pour tout le monde,...

Je me suis un peu égarer, mais j'espère que ce point de vue t'aidera a avancer.

Amicalement,
Tramb

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par mikado le Mar 13 Sep 2011, 12:33

tramber a écrit:
Après, vouloir changer les gens, ou les aider contre leur volonté est source de désarroi pour tout le monde,...

... et malheureusement vain
comme cela résonne en moi (et pourtant je frotte régulièrement à cette dure réalité)

mikado
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 60
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Foreigner le Sam 24 Sep 2011, 11:01

What a Face


Dernière édition par Foreigner le Dim 07 Avr 2013, 10:45, édité 2 fois

Foreigner
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 641
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Invité le Dim 25 Sep 2011, 10:04

Sur le pardon, l'oubli...

Je conseille un très beau film, à la fois sujet difficile et émouvant.
Le thème est très dur, tiré d'un roman excellent d'humanité et de justesse.

Réalisé par Peter Jackson (Seigneur des Anneaux), avec une lumière et une beauté, une douceur sublimes dans les choix de tournage, en parallèle avec la difficulté et la douleur de l'histoire. Pour tourner les pages douloureuses, et apaiser ce qui doit l'être afin de reprendre ensuite sa route, en lâchant cette douleur qui nous maintient sur place, ou nous coule, et qui empêche donc d'avancer de nouveau.


Film: Lovely Bones
http://www.youtube.com/watch?v=AYGlqV-jYJk&feature=player_embedded


Dernière édition par Kara le Dim 25 Sep 2011, 20:48, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment pardonner et oublier ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:45


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum