L'aphantasie

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par ArthurS le Lun 9 Avr 2018 - 14:32

Bonjour Asperzebre, et bonjour aux membres de ce topic. Je viens de découvrir ce qu'était l'"aphantasie" et... je suis concerné. En parcourant le Topic que vous avez créé, j'ai lu que vous (Asperzèbre) alliez tenter de remédier à ce souci. Pour ma part, je ne lis que peu de romans. Je ne savais pas pourquoi, mais je crois que j'ai un élément de réponse sérieux maintenant. La lecture m'est plus aisée à partir du moment où je regarde les mots simplement, sans chercher à visualiser ce que l'on me raconte, ce qui est épuisant et vain. Avez-vous constaté une évolution de votre côté?
Aussi, je n'ai absolument pas le sens de l'orientation, y voyez-vous une corrélation?
Bien cordialement.

ArthurS
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 15/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Asperzebre le Lun 9 Avr 2018 - 20:08

Bonjour.
De mon côté, il y a eu une légère évolution, mais rien de fantastique.
Tant que je ne suis pas proche des phases de sommeil, il m'est très difficile de visualiser une image, ça me demande de gros efforts pour obtenir une image de très mauvaise qualité, qui n'est pas persistante (elle disparaît très vite, je dois fournir des efforts encore plus gros pour ne pas la perdre une fois que je l'ai créée).
Par contre, quand je suis réveillé le matin, mais encore dans mon lit, je peux parfois visualiser absolument tout ce que je veux, avec une qualité d'image comparable à celle que j'aurais si ce que je visualise était présent physiquement devant mes yeux.

J'ai un bon sens de l'orientation, ma mémoire visuelle étant d'assez bonne qualité.
Contrairement à la création d'images imaginaires qui m'est très difficile, je sais me représenter sans effort des images réelles, liées à ma mémoire visuelle.
Mais je fais ça sans vraiment voir l'image, je vais essayer d'expliquer.
Je génère un mouvement mentalement (je visualise comme une pointe de crayon que je déplace à ma guise), et je balaie mon champ de vision mental avec ce crayon imaginaire.
C'est un peu comme si je dessinais l'image dans ma tête, sauf que les éléments dessinés s'effacent au bout d'une fraction de seconde.
Je dois les redessiner en permanence pour maintenir un semblant de visualisation, et bien que j'aie accès de cette façon à la totalité des éléments de mon image mentale, de manière assez bien détaillée, je ne suis jamais en mesure de visualiser l'image complète.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1822
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par ArthurS le Lun 9 Avr 2018 - 20:22

Merci beaucoup pour ces précieux renseignements et ces détails. Etant donné que cela est une "révélation" récente pour moi, je vais de mon côté tenter de mieux cerner la chose et essayer d'améliorer la situation. Donc, probablement que mon sens de l'orientation inexistant ne vient pas de là. Après surdoué, aphantasique que vais-je découvrir dans les prochaines années? Martien peut-être...
Je vous tiendrai informé si je trouve quelque chose de concluant. Merci encore. Passez une bonne soirée (et les suivantes aussi).

ArthurS
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 15/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Nicolas_72 le Sam 19 Mai 2018 - 13:32

Nous sommes dans l'ignorance du mode de pensée "visuel" de nos proches pour plusieurs raisons :
- on n'est pas dans leur tête
- on n'en discute presque jamais (pas un sujet de conversation courante...)
- on ne le sait même pas clairement pour soi (car variable selon l'âge, la forme, a santé, etc.)
- il y a un continuum entre l'incapacité de visualiser quoi que ce soit et l'aptitude à se représenter fidèlement une image mais pas vraiment de vocabulaire pour jalonner le niveau de fidélité

De plus, il n'est même pas évident de faire le lien entre l'imagerie mentale, le rêve éveillé, la mémoire visuelle et l'aptitude au dessin ! Toutes les combinaisons semblent possibles.

Je ne sais pas où en sont les chercheurs en psychologie cognitive.
avatar
Nicolas_72
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 198
Date d'inscription : 18/05/2018
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par ArthurS le Jeu 12 Juil 2018 - 14:47

Quelques nouvelles sur l'aphantasie. L'université d'Exeter en Angleterre mène depuis 2015, si je ne m'abuse, des recherches sur le sujet. Il devrait y avoir une présentation des résultats les 6 et 7 avril 2019.

ArthurS
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 15/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par ArthurS le Jeu 12 Juil 2018 - 14:53

Un message pour Cyril THQI. (N'ayant pas encore assez d'activité sur ce site, je ne peux pas envoyer de message privé). Pourriez-vous me donner quelques pistes sur la façon dont vous avez procédé pour parvenir à créer quelques images mentales et me dire les éventuels bénéfices/inconvénients que vous avez pu en tirer?
Je perçois éventuellement quelques couleurs le soir avant de m'endormir, mais complètement incontrôlées et fugaces.
Merci!

ArthurS
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 15/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Hortense le Jeu 12 Juil 2018 - 15:12

Voilà un sujet passionnant.

Pour ma part, je ne vois rien. Déjà avec mes yeux, j'ai un mal fou à voir les choses, enfin, à focaliser mon attention visuelle (une chance que j'arrive à conduire prudemment).

Impossible pour moi de poser une opération mentalement, s'il y a une retenue, je dois la garder de manière sonore mais, du coup, le son de mes pensées brouille l'écoute.

Impossible de visualiser quoi que ce soit, à part peut-être en rêve.

Pourtant, ça va t'étonner, Asperzèbre, j'ai des "images mentales" mais elles ne sont pas visuelles. Pour moi, c'est lié à la musique soit quand je travaille un morceau, soit quand j'en écoute un et c'est fait d'impressions (être à tel endroit, me déplacer... etc...). J'aimerais bien avoir les odeurs (le parfum d'une rose, par exemple) mais je n'ai pas cette chance. Par contre, ça a beau être très décevant au niveau visuel, c'est vraiment puissant au niveau émotionnel.
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4820
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Hortense le Jeu 12 Juil 2018 - 15:47

ArthurS a écrit:. Pour ma part, je ne lis que peu de romans. Je ne savais pas pourquoi, mais je crois que j'ai un élément de réponse sérieux maintenant. La lecture m'est plus aisée à partir du moment où je regarde les mots simplement, sans chercher à visualiser ce que l'on me raconte, ce qui est épuisant et vain.
Je comprends bien ça. De mon côté, je me laisse bercer par la musique des mots. Quand je lis des descriptions de paysages, ça ne m'évoque rien mais s'il y a un bon rythme, un balancement à chaque virgule, j'apprécie. Pour la poésie, j'y suis quasiment hermétique sauf si c'est drôle ou si c'est musicalement à mon goût. J'ai une préférence marquée pour les alexandrins.

ArthurS a écrit:
Aussi, je n'ai absolument pas le sens de l'orientation, y voyez-vous une corrélation?
Bien cordialement.
Ah, moi aussi. Je ne capte rien mais alors rien du tout à l'orientation.

Et je suis prosopagnosique aussi. Petite, j'étais terrorisée par quasiment tous les visages d'adultes. Incapable de reconnaître les gens et paniquée par la difficulté à décoder leurs intentions (avec un présupposé fréquent sur la colère de l'autre). Je me suis adaptée mais, au fond, c'est resté. J'ignore si c'est lié.
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4820
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Asperzebre le Jeu 12 Juil 2018 - 18:39

Tes "images mentales" non visuelles ne m'étonnent pas Hortense.
Je connais ça aussi, mais c'est très difficile à expliquer par des mots.
Je "vois sans voir", d'une manière probablement très différente de la tienne (aucun lien avec la musique chez moi).
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1822
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Hortense le Jeu 12 Juil 2018 - 18:58

Pour moi, le lien avec la musique, c'est que c'était à l'occasion d'un travail en chant que la prof m'a demandé d'accéder à des images mentales. Je n'avais jamais testé ça.

L'idée, c'était de mettre l'émotion adaptée pour interpréter correctement un air. J'ai tout de suite adopté ça et je me suis mise à inventer un scénario pour chaque morceau. Je n'aurais pas découvert cette possibilité sans cet exercice. C'est bien agréable, sauf quand je me sens attaquée par un tyrex pendant un morceau écrit en hommage aux victimes de la déportation. Je me méfie donc beaucoup de ce que j'écoute.
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4820
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Valdemort le Ven 10 Aoû 2018 - 14:42

J'ai découvert aujourd'hui le concept d'aphantasie et je suis très contente d'avoir trouvé ce topic. Jusqu'ici je n'avais encore jamais vraiment réussi à communiquer autour de cela car la plupart des gens sont visuels et ne conçoivent que difficilement une autre forme de pensée, et expliciter ses propres mécanismes de pensée a un côté mise en abyme dont il est difficile (impossible?) de s'extraire Smile

J'ai toutefois en son temps abordé la chose avec mon psy, en prenant notamment l'exemple de l'absence quasi totale d'images et de représentations lors de la lecture de romans (et je suis une très grosse lectrice!), on avait trouvé que la métaphore de la matrice (au sens matrixien du terme évidemment) pouvait être assez parlante. Comme si j'avais accès directement au code sans passer par la représentation qu'il crée. Je ne vois pas la chaise mais je connais/sens/pense l'"idée" de la chaise (merci Platon). Du coup lorsque je lis je "vois" plutôt une sorte de paysage de mots-concepts qui évolue au fil de ma lecture.

Je peux voir des images si je me concentre mais ce n'est pas naturel, ça me demande un effort. Je ne suis par exemple pas du tout réceptive aux types de relaxation qui se basent sur la visualisation. Quand je suis face à un interlocuteur qui me parle, de nouveau pas d'images mais ce brouillard de mots-concepts. Evidemment cela impacte mon imagination: je n'ai pas de représentations visuelles que je pourrais mettre en œuvre à travers un acte créatif (dessin, peinture, écriture, etc.), et je me sens amputée de ma créativité depuis des années.

Au niveau des souvenirs, là j'arrive à invoquer des images, mais ce sont des natures mortes, des clichés figés et dont les gens ont disparu. Plus le lien avec la personne du souvenir est émotionnellement fort, plus vite elle disparaît du tableau (je n'ai pas vu ma fille depuis quelques jours et je suis incapable de visualiser son visage. En revanche je peux visualiser des photos d'elle).

Voilà pour mon petit témoignage Smile
avatar
Valdemort
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 31
Date d'inscription : 07/06/2016
Localisation : Romandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Antinéa le Ven 10 Aoû 2018 - 14:49

Ce que j'aime ici, c'est que si je ne me sens pas de poster parce que je n'ai pas les mots adéquats, ou une assez bonne structure textuelle, j'attends et il y a souvent quelqu'un qui exprimera mes pensées mieux que je ne l'aurais fait..!
Donc merci Valdemort ! Tout pareil pour moi. Wink
avatar
Antinéa
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2146
Date d'inscription : 07/06/2018
Age : 35
Localisation : l'Atlantide

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par darlene sweetheart le Ven 24 Aoû 2018 - 17:46

Voilà le fil dont nous avons parlé. Pour ma part, je ne vois pas d'image mentale quand je pense à un mot, je vois le mot écrit, comme sur une ardoise ou au tableau, ou sur une page.
Pour reprendre l'exemple que nous avions évoqué, si je pense à une girafe, je vois le mot "girafe" écrit, et non l'animal.
avatar
darlene sweetheart
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1624
Date d'inscription : 12/06/2018
Age : 50
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Nicolas_72 le Ven 24 Aoû 2018 - 22:45

Est-ce que votre aphantasie supposée va jusqu'à vous empêcher de résoudre le problème des tours de Hanoï avec seulement 3 disques ?
Rem : je parle évidemment de le résoudre de tête sans aucune aide (les yeux fermés).

A partir de combien de disques vous saturez ?


Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit de faire passer tous les disques du plateau A sur le plateau C en ne bougeant qu'un disque à la fois et en ne posant un disque que sur un disque de diamètre supérieur.

Position de départ :
avatar
Nicolas_72
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 198
Date d'inscription : 18/05/2018
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Hortense le Ven 24 Aoû 2018 - 23:02

Les yeux fermés ? affraid

C'est tordu !
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4820
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Nicolas_72 le Ven 24 Aoû 2018 - 23:05

Sérieusement ? Tu trouves ça difficile de résoudre le problème les yeux fermés avec seulement 3 disques ??
avatar
Nicolas_72
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 198
Date d'inscription : 18/05/2018
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Hortense le Ven 24 Aoû 2018 - 23:33

Bah, j'ai pas fermé les yeux, de toutes façons, je suis obligée de dire tout haut le numéro du disque que je mets ici ou là. Comme je ne les vois pas, il faut déjà que je les localise. Bon, il est tard et j'ai mal aux cervicales. Dans de bonnes conditions (ce qui n'arrive presque jamais), je pourrais faire mieux mais je trouve ça déjà très inconfortable.

C'est d'ailleurs le genre de truc que j'évite.

On peut me décrire un paysage et me demander de le dessiner, je mettrai les bons éléments mais plus ou moins n'importe où. Sans que ça ait du sens.
Et si on me décrit un paysage que je connais en me demandant de deviner où c'est, je ne suis pas sûre de deviner. Je vais dire qu'il y a des éléments qui me font penser à tel ou tel endroit, mais ça s'arrête là.

La lecture de certains romans est donc pénible pour moi.
Mon pire cauchemar a été "premier de cordée" (ça me gonfle qu'on en parle ces temps-ci). Je n'avais aucune idée de ce à quoi ressemblait la montagne en général (habitante du plat pays) alors je ne pouvais pas me baser sur un paysage connu pour me faire une idée.

Mais, il y a encore peu de temps, je pensais que c'était la même chose pour tout le monde. De temps en temps, une remarque m'interpelait, mais je me taisais, je n'osais pas en parler.
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4820
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Invité le Ven 24 Aoû 2018 - 23:38

Asperzebre a écrit:
Je peux visualiser des choses bien plus nettes lorsque je suis fatigué, la part inconsciente de mon esprit se mettant alors en route (je n'ai aucune explication à ce sujet, je suppose que ce sont sans doute d'autres circuits neurologiques qui s'activent, ceux qui produisent les rêves par exemple),

c'est un peu comme quand on est fatigué on rigole et pleure plus facilement
jme dis le cerveau est fatigué il gère moins bien

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Asperzebre le Sam 25 Aoû 2018 - 16:44

Les tours de Hanoï:

-Je serais incapable de le résoudre de façon purement visuelle pour 5 disques (j'y arrive pour 3 tout de même, je n'ai pas encore essayé 4), et j'exploite ici ma façon assez particulière de visualiser, basée sur le mouvement (je 'visualise' des mouvements, pas des images fixes, hors dans ce problème l'image à visualiser est en mouvement constant, ce qui m'aide beaucoup).

-En utilisant la visualisation comme méthode principale, et en employant la mémoire auditive en support, j'ai fait péniblement 5 disques (en 'pseudo visualisation', c'est à dire que visualiser un seul disque est déjà difficile pour moi, donc je ne visualise que de manière très réductrice l'ensemble de la figure), et ce avec la mémoire auditive en support, et une résolution par petits morceaux:je vais jusqu'à un point du développement (par exemple les 3 plus petits disques transférés sur la troisième pile), puis je m'embrouille les pinceaux, et je reprend depuis le point que j'avais atteint (et non depuis le point de départ).
Tout visualiser du début à la fin m'est impossible.

-De manière purement auditive, sans recours à la visualisation, j'y arrive bien mieux, je peux aller à au moins 8 disques, je n'ai pas encore essayé d'avantage.
Exemple pour 5 disques en 100% auditif (yeux fermés, sans recours à la visualisation mentale):
Les tirets séparent les piles (sont marqués en mémorisation auditive par un court temps de pause) et les x sont les piles vides (marqué en mémorisation auditive par une sorte de "hum" très léger).
"54321-x-x" -> "5432-x-1"->"543-2-1"->"543-21-x"->"54-21-3"->"541-2-3"->"541-x-32"->"54-x-321"->"5-4-321"->"5-41-32"->"52-41-3"->"521-4-3"->"521-43-x"->"52-43-1"->"5-432-1"->"5-4321-x"->"x-4321-5"->"1-432-5"->"1-43-52"->"x-43-521"->"3-4-521"->"3-41-52"->"32-41-5"->"321-4-5"->"321-x-54"->"32-x-541"->"3-2-541"->"3-21-54"->"x-21-543"->"1-2-543"->"1-x-5432"->"x-x-54321"

La façon m'étant la plus naturelle étant de le faire de façon principalement auditive, avec la mémoire visuelle en support, pour désencombrer un peu la mémoire auditive (je gère les "-" et les "x" visuellement, par des 'mouvements mentaux').
Là je peux probablement gagner un ou deux disques par rapport à l'utilisation de la mémoire auditive pure.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1822
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Nicolas_72 le Sam 25 Aoû 2018 - 17:19

Merci pour ce retour qui me déconcerte et donc m'instruit  Mad

Pour ma part, les yeux fermés, sans aucune aide auditive (du genre "je prends le petit disque..." ou bien en convertissant en chiffre les disques), je suis arrivé sans trop d'effort à dérouler la séquence optimale des 31 déplacements nécessaires pour 5 disques.
Précisons que je ne visualise pas les couleurs des disques mais seulement leur forme et leur largeur.
avatar
Nicolas_72
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 198
Date d'inscription : 18/05/2018
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Pieyre le Sam 25 Aoû 2018 - 17:58

Asperzebre, j'aimerais savoir ce que tu appelles une mémoire auditive. Personnellement, quand je dois recopier des données numériques d'un lieu à l'autre à l'ordinateur, il m'arrive de les prononcer de façon sonore, de façon à ancrer davantage leur trace en ma mémoire, le fait de les avoir vues n'étant pas toujours suffisant.

Maintenant, si je résous le problème des tours de Hanoï de tête, je fais bouger mentalement les disques d'une pile à l'autre (mais ta notation me convient tout aussi bien : je peux déplacer mentalement les numéros d'une position à l'autre, même si je dois davantage me répéter la configuration courante, puisqu'elle est moins concrète). Mais cela se fait sans que j'aie autant besoin de prononcer de façon sonore les séries de numéros : ce sont toujours les mêmes placés autrement; je ne risque pas de les oublier complètement.

C'est-à-dire que je me demande quelles distinctions nous opérons. Quand il y à voir, c'est spatial, plutôt en deux dimensions mais cela peut être aussi en trois; quand il y à lire, c'est symbolique et linéaire, mais tout de même spatial. Alors que, du côté de ce qu'on entend, il s'agirait de hauteur, de durée et de puissance du son, mais est-ce bien de cela dont il s'agit ? Quand je dis : « 5467 » pour m'en souvenir mieux, l'ensemble des paramètres du timbre de ma voix doit contribuer pour que quelques secondes plus tard je puisse retrouver plus facilement mon nombre, comme s'il y avait un écho dans ma tête.

Alors, est-ce que ce que tu appelles auditif correspond à un écho de ce type ou bien au fait de te répéter mentalement une information exprimée dans un langage (ici un disque devenant un numéro) ? Cela me paraît différent.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20245
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Asperzebre le Sam 25 Aoû 2018 - 18:27

Pieyre, comment prononces-tu les données numériques que tu recopies?
Une prononciation verbale? (mots prononcés avec la bouche, audibles par l'entourage?).

Je fais le même procédé, mais intérieurement: je les prononce mentalement, sans émettre aucun son (j'entend les sons, et suis le seul à les entendre:je peux créer des sons à volonté dans mon esprit).
Les paramètres du timbre de ma voix mentale me sont inutiles pour me souvenir des chiffres, mais me sont indispensables pour me souvenir de la signification des chiffres que je prononce (pour distinguer "54-321" de "5-4-321" par exemple).

Pour les tours, il est plus agréable (et rapide) de les bouger mentalement que de les prononcer mentalement, mais mes capacités sont limitées pour ce qui est du traitement par voie visuelle.
Je fais beaucoup plus vite la tour à 3 étages visuellement qu'oralement, mais oralement je peux faire la tour à 8 étages, alors que visuellement j'ai du mal à faire celle à 5 étages.

De plus, la mémoire auditive est, comme son nom l'indique, un outil de mémorisation, et non un outil de traitement.
Dans mon exemple avec la tour à 5 étages, j'ai détaillé, par souci d'expliciter ma façon de procéder, mais c'est très lent de procéder ainsi en faisant passer chacune des 31 étapes par la mémoire auditive.
Si je veux aller vite (imaginons un test chronométré), je peux gagner du temps en ne prononçant mentalement que certaines phases clés, en utilisant d'un côté la visualisation d'une fraction du problème comme outil de traitement (et uniquement de traitement), et la verbalisation mentale comme outil de stockage de la situation globale du problème (et uniquement pour cela).

Ainsi, ma résolution de la tour à 5 étages devient la suivante:
-"54321" (je ne mémorise pas le "-x-x" car c'est évident) -> traitement visuel avec 3 disques -> mémorisation auditive: "54-x-321" (ou plutôt directement "5-4-321" car le premier déplacement de 3 disques avait pour but de permettre le déplacement du disque 4) ->traitement visuel pour déplacer les trois disques sur le 4 afin de permettre de bouger le disque 5 sur la 3ème pile -> mémorisation auditive:"x-4321-5", et ainsi de suite.

Pour plus d'étages, le visuel prend une place de plus en plus réduite, puisque je me limite à 3 disques avec.
Ainsi, pour n disques, je ferais du traitement visuel sur 3 disques, et un traitement auditif sur n-3 disques.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1822
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Asperzebre le Sam 25 Aoû 2018 - 18:38

un pseudo pas trop long1 a écrit:
Asperzebre a écrit:
Je peux visualiser des choses bien plus nettes lorsque je suis fatigué, la part inconsciente de mon esprit se mettant alors en route (je n'ai aucune explication à ce sujet, je suppose que ce sont sans doute d'autres circuits neurologiques qui s'activent, ceux qui produisent les rêves par exemple),

c'est un peu comme quand on est fatigué on rigole et pleure plus facilement
jme dis le cerveau est fatigué il gère moins bien


Sauf que là c'est l'inverse, il gère bien mieux fatigué que dans son état normal.
Fatigué, je visualise en couleurs un paysage, avec une grande netteté, des tas de détails, et la couleur.
Je peux voir un champ, avec le mouvement des herbes déclenché par le vent, un lac avec le miroitement du soleil sur l'eau, avec des images d'une telle qualité qu'on pourrait croire que c'est la réalité, que le paysage que je vois existe réellement et se situe devant mes yeux (d'ailleurs, quand je parviens à prendre le contrôle de mes rêves, je prends un plaisir indescriptible à voyager en survolant de grandes étendues, en volant à une trentaine de mètres de hauteur et une cinquantaine de km/h).

Bien réveillé, je visualise une forme géométrique basique en 2D (disons un triangle), sans couleur. Je peine beaucoup si je cherche à visualiser quelque chose de plus étoffé.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1822
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Hortense le Sam 25 Aoû 2018 - 20:46

Je l'ai refait hier soir, dans mon lit, avant de m'endormir. Finalement, le fait d'être détendue m'a permis de refaire le 3 disques sans support visuel. J'ai tenté le 4 disques et j'y suis arrivée (enfin, je pense ne pas m'être trompée, qui sait ?). J'ai commencé le 5 disques, et là, je me suis vite crispée et j'ai perdu le fil. J'ai retenté, même problème. J'ai laissé tomber (mieux vaut dormir que de s'énerver avec des jeux, pas vrai ?)



Sinon, pour stocker les infos, j'étais au croisement entre l'auditif et le kinesthésique.
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4820
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Bimbang le Sam 25 Aoû 2018 - 22:56

Asperzèbre a écrit:Bien réveillé, je visualise une forme géométrique basique en 2D (disons un triangle), sans couleur. Je peine beaucoup si je cherche à visualiser quelque chose de plus étoffé.

Je trouve ça vraiment surprenant. Comme si ton cerveau éveillé filtrait plus sévèrement, épurait au final, des choses qu'il peut faire par ailleurs puisque fatigué, tu les fais. J'essayais de faire le lien avec ton sentiment que tu avais moins de biais que la moyenne, une sorte de simplification qui va te porter vers l'essentiel.
Peut être que nos "possibilités" par ailleurs, nous perturbent dans certaines approches et nous embrouillent ou ralentissent certains traitements ?

Perso, quand j'ai fait le jeu, je me suis carrément projeté dans un petit film, où je me percevais comme une gamine assise en tailleur devant les anneaux. Des sortes de galets plus ou moins lourds avec une texture, tous de la même couleur, et qui faisaient un léger bruit au moment où ils retombaient, genre. Je parlais intérieurement aussi, je me parlais. Je me redisais les règles, au moment des hésitations. Je me posais des questions pour faire des bilans de mi-étape pour mieux me concentrer.

J'ai essayé de ne pas me parler en faisant l'exercice, mais ça ne m'amuse plus. Je n'ai pas envie de réussir sans rentrer dans un jeu. Pour moi, le jeu, le coté drôle, c'est mon petit film. Sans ça, c'est un exercice qui m'ennuie.
Je n'avais jamais vraiment pris conscience de tout ça.

Il y a des inconvénients dans toutes les cas, mais ça doit aussi nous donner des avantages à des moments différents suivant la façon dont on "voit" les choses. Mais j'étais loin de me douter qu'on pouvait avoir de telles différences intérieures.
C'est passionnant en fait ^^

Bimbang
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3587
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'aphantasie

Message par Hortense le Sam 25 Aoû 2018 - 23:04

Oui, passionnant, Bimbang (j'aimerais mieux être visuelle, surtout pour me retrouver quand je me perds... enfin, pour ne pas me perdre).

Tu vois, moi aussi, j'ai mieux réussi quand j'étais proche de l'endormissement, parce que le stress ne me bridait pas.

Mais ça, je le savais déjà. Mes meilleures idées, je les ai eues en me concentrant sur autre chose (genre la conduite sur une route connue) ou en phase de grande détente ou d'endormissement.
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4820
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum