Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par nivuniconnu le Jeu 5 Mai 2016 - 12:09

Bonjour,

Je me suis rendue compte récemment que je n'aimais personne et n'avais jamais éprouvé quelconque amour ou amitié envers une personne. Je n'aime ni mes amis, ni ma famille, n'ai jamais été amoureuse.

Je ne suis pas misanthrope parce que je ne déteste pas mes proches. Je ne suis pas non plus narcissique car je m'aime et m'indiffère autant que j'aime les gens et qu'ils m'indiffèrent. Peut-être suis-je aromantique, mais c'est un peu tôt pour le dire et ça n'englobe que les relations romantiques, et non les amitiés, la famille...

Pourtant je ressens de l'empathie, de la pitié (je suis féministe et végétalienne).

Je me suis aperçue qu'à cause de cette incapacité d'aimer les gens, j'avais blessé de nombreuses personnes. En effet, j'ai coupé les ponts brutalement avec beaucoup de mes anciens amis, parce que je ne les aimais pas, mais aussi parce que je ne m'aime pas donc je ne comprends pas qu'on puisse m'aimer ou qu'on soit attaché à moi.

Je ne comprends pas quels sont les critères sur lesquels on se base pour dire qu'on aime une personne : sa personnalité, son comportement, ses valeurs, sa gentillesse? J'apprécie des gens pour leurs valeurs, leurs actions, leur gentillesse, leur intelligence mais s'ils tombaient malades, mourraient, ou ne me parlaient plus jamais, ça n'aurait aucune importance pour moi.

Voilà, voilà, si d'autres personnes sont dans le même cas que moi, et si les gens qui aiment pouvaient m'expliquer, c'est vraiment très abstrait pour moi.
Bonne journée.

nivuniconnu
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 11
Date d'inscription : 05/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par annef le Ven 6 Mai 2016 - 18:22

Pour répondre très vite : moi aussi, j'ai du mal avec ça !

Bon, je verrais deux possibilités :

La première est que comme nous sommes différents, les autres, les "normaux", nous sentent aussi différents. Pour peu qu'ils sachent qu'on est zèbre, ou en tout cas très intelligent (chacun son langage), il peut y avoir une distance qui se fait, voire une jalousie, voire du "oh elle est bizarre...". J'ai connu ça dans ma famille, où on ne pouvait pas s'empêcher de comparer les résultats scolaires de nous autres pauvres gamins, et où on entendait de temps en temps des commentaires des adultes ! Partant du principe qu'une relation se fait à deux, chacun doit tenir le bout de la corde, et si l'autre ne la tient pas... ça va pas...

La seconde est que nous avons une hyper sensibilité, une hyper perception de ce qui se passe autour de nous. La vie fait que (tu ne dis pas ton âge, tu verras le mien) toutes ces émotions, on les controle pour ne pas devenir fou. Peut-être es-tu comme moi, qui ai un controle très développé de mes émotions... je suis souvent taxée de froide ou distante, voire de sans coeur ! alors que j'aime les gens, vraiment, j'aime les voir vivre, libres. J'ai une mémoire d'éléphant, je n'oublie rien. Mais il faut bien se protéger, sinon je pleurerais tous les jours !
Je me suis protégée, j'ai mis les émotions dans un tiroir : quand les gens sont là, je suis contente de les voir. Quand ils sont partis, parfois j'y repense, sans plus, c'est rare. Mais ce qu'il reste d'eux, ce sont des petits détails très significatifs qui vont me nourrir quelque temps, pas le super cadeau qu'on m'aurait offert.

Pourtant certains, en ce qui me concerne, traversent les mailles du filet de protection : des gens simples, sans prise de tête, qui me prennent comme je suis, sans me demander de faire la savante : un cousin éloigné adjudant chef, un autre cousin mécanicien, un autre ouvrier que j'aime beaucoup... Et ceux là, je les aime, parce qu'ils m'aiment comme je suis, ils ne sont pas tordus, n'attendent pas le chien savant. Ils contrastent pourtant avec mes études supérieures... ma mère parlait d'intelligence du coeur : c'est la bonne expression.

Et peut-être une troisième idée : nous avons notre petit monde, rempli d'idées, de quoi largement occuper nos journées et nos nuits ! Dès le matin j'ai refait l'appartement une dizaine de fois, avant le petit dej... Alors nous avons peut-être moins besoin des autres, on ne connait pas trop le vide : une étude récente a montré que "les gens intelligents" avaient moins besoin de relations humaines que les autres. Je mets entre guillemets parce que le mot "intelligent", aujourd'hui, est mis à toutes les sauces.

J'espère que cela t'est utile ! Smile

annef
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 61
Localisation : Versailles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par fleurblanche le Sam 7 Mai 2016 - 3:12

Bonjour nivuniconnu !  Smile

Tu utilises le mot "aimer", je vais le traduire par "ressentir de l'attachement".

Es-tu de certaine de ne  ressentir de l'attachement pour personne ? Si tu devais te retrouver complètement séparée de tous ceux qui t'ont entourée dans ta vie ou t'entourent aujourd'hui, es-tu sure que tu le vivrais bien ?

Si tu étais, comme on dit, "seule au monde" tu te sentirais totalement bien ?

Si tu avais grandi sans famille, te serais-tu sentie bien selon toi ?

Ce sont les réponses à ces questions qui permettront de mieux mettre en évidence si oui ou non tu es incapable de ressentir de l'attachement.

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3581
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par nivuniconnu le Mer 11 Mai 2016 - 12:15

Pour moi, "aimer" définit d'abord un sentiment (donc quelque chose que l'on ressent). On est attaché à elle, on trouve du réconfort à lui parler, de la joie à communiquer avec elle, son absence nous rend triste (tout dépend le degré). Mais je ne sais pas vraiment ce que c'est et c'est pourquoi je pose la question. Puisque je ne suis attachée à personne et que leur départ (déménagement lointain, maladie grave, mort) ne m'atteindrais par, j'en conclus que je n'aime pas ces personnes.

Je vis avec ma famille et j'ai hâte de les quitter pour enfin vivre seule. Peut-être qu'un fois séparée je ressentirai la solitude. Mais je peux passer des mois sans voir mes "amis", "proches" sans que cela me gêne, j'aime ça même.

Si j'avais grandi sans famille mais tout en gardant tout ce qui a trait au "matériel" qu'apporte la famille (nourriture, maison, meuble, eau, chauffage...) ? Oui, je pense. Ma famille et mes amis ne m'ont jamais prodigué l'aide qu'il me fallait en "situation de crise" et toutes mes valeurs, principes, croyances, je les ai forgé seule, ou en tout cas, sans ma famille, mes amis, mes proches.

nivuniconnu
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 11
Date d'inscription : 05/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par nivuniconnu le Mer 11 Mai 2016 - 12:22

Annef : En fait je ne suis pas zèbre, en tout pas que je le sache... Je suis venue sur ce forum parce qu'il me paraissait le plus adapté pour mon sujet et je ne voulais pas en parler sur des forums du type doctissimo ou femina, où on y trouve tout et n'importe quoi...

Et ceux là, je les aime, parce qu'ils m'aiment comme je suis a écrit:
Je sais qu'il y a des gens qui m'aiment, ma famille, mes amis mais ce n'est pas pour ça que je les aime, au contraire, je ne comprends pas ce qui les pousse à m'aimer, moi qui ne suis pas différente d'eux, c'est-à-dire sans grand intérêt ni grandes qualités.

Je ne suis pas un "gens intelligents" mais en effet je parviens à m'occuper seule et m'épanouis beaucoup plus dans toutes mes activités solitaires plutôt que sociales...

nivuniconnu
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 11
Date d'inscription : 05/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par Pieyre le Mer 11 Mai 2016 - 15:58

Nous les aimons parce que nous sommes déterminés à le faire. Il y a une part qui tient au fait d'avoir eu une histoire commune et une autre à l'impression que nous donne la transmission de la vie. C'est à la fois très primaire et très élevé, entre préservation de l'espèce et aspirations supérieures relativement à l'humanité.
Maintenant il y a des variations en tout, et c'est très bien ainsi. Le fait d'être délivré des conditionnements apporte une sorte de contrepoint à ce qu'on peut considérer comme un schéma général.

Pourtant l'idée de ne pas aimer plus que cela ses proches, n'est-ce pas une construction sur laquelle il serait intéressant de s'interroger ? Comme le dit très bien Fleur blanche, c'est de ressentir de l'attachement qu'il s'agit à la racine, et c'est en envisageant de ne pas avoir connu de famille, d'amis ni de soutiens qu'on peut s'en rendre compte.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15351
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par Invité le Mer 11 Mai 2016 - 18:09

Nous les aimons parce que nous sommes déterminés à le faire.

Je ne sais pas si la détermination (consciente ou inconsciente) est intégrée dans l'Âimér. Nous Âimons sans raison, décision ou volonté ?

I
l y a une part qui tient au fait d'avoir eu une histoire commune et une autre à l'impression que nous donne la transmission de la vie.

Et comment expliquez-vous l'éruption de l'Âimer sans aucune mémoire d'histoire commune ; par exemple, nous pouvons Âimer une mère ou un père, que nous n'avons pas connu, avec lequel nous n'avons donc aucune emprunte d'histoire commune ou mémorisée, car inexistante .
Vous me répondrez peut-être que l'Âimer, dans ce cas prend sa source dans la "transmission de la Vie", pourquoi pas ?

Maintenant il y a des variations en tout, et c'est très bien ainsi. Le fait d'être délivré des conditionnements apporte une sorte de contrepoint à ce qu'on peut considérer comme un schéma général.

Là, je vous rejoins ; il n'existe pas de schéma généralisable je pense. Nous sommes tous des exceptions ?
Nous pouvons faire naître l'Aîmer en nous, le créer en quelque sorte et le développer selon notre propre "idéal" de ce qu'il pourrait être. Je m'explique.

Lorsque nous venons au monde, nous devenons donc unique et important pour nos parents, dans l'Âimer. Or, en l'absence de ce contexte, lorsque nous grandissons sans parents, sans famille et seuls, il se peut que notre instinct de survie affectif primaire, crée, développe et nourrisse l'Âimer, d'une façon différente. Un peu comme lorsque nous naissons aveugles, les autres sens, naturellement se développent naturellement pour restaurer un certain équilibre.

Alors, lorsque les racines n'existent pas...serait-il possible que le besoin vital de l'Âimer par projection imaginative, par création de construction, fasse "immerger" ses propres racines ? Et pourquoi pas ?
Comment expliquer alors que malgré la méconnaissance totale de l'Âimer, nous développions cette capacité hors norme dans l'Âimer?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par Energie31 le Mer 11 Mai 2016 - 19:27

Je pense à l'autonomie de ta personne, développée par la force des choses et aussi de plein gré pour mieux t'adapter à ton environnement, ton entourage.

En lisant ce que tu ressens, je pense tout autant à la subtilité de ton amour en général. Et aussi à la différence d'aimer. En effet, certaines personnes peuvent aimer au sens d'éprouver des sentiments courant comme l'affection, l'attachement, l'amitié, la fraternité, la passion, Etc... tout en s'apercevant que cela diffère des autres ou ne correspond pas tout à fait à ce qu'on attend d'elle comme à ce qu'elle attend des autres. En effet, consciemment ou non, on attend toujours quelque chose d'une relation, même non basée matériellement.

Cela rend ou parait abstrait quand on y réfléchi... Pourquoi ? Parce que cela concerne le cœur et pas l'intellect, et ce dernier cherchant à trouver explication ou raison à telle impression, impression d’indifférence qui ne parait pourtant pas justifiée, se bloque ou tourne en rond…


Il y a de fortes chances que ton interrogation vienne de 2 choses :

- Tu n’as pas encore connu le grand amour, ni vécu de grande amitié. J’entends par grande amitié, une relation qui te correspond autant qu’elle te satisfait. Idem pour grand amour où les sentiments éventuels n’ont pas été suffisants pour te sentir amoureuse. Je dis suffisants ou à la hauteur puisque les sentiments, tu n’as pas de mal à les éprouver. Si tu n’étais pas assez sage, je dirais exigeante. Mais peut-être es-tu à la fois sage et exigeante…

- Tu es plus proche d’un amour que peu de personnes pourront atteindre tant qu’ils ou elles tiendront à s’orienter vers ce qu’on appelle les sensations fortes, l’assouvissement égoïste ou le pur sensuel. Cet amour fin et subtil fait grandir. Tu as dépassé le stade de la sensation mais pas par le biais de l’amour courant. Tout amour sincère conduit à cela et tu sembles t’aimer assez dans d’autres mondes que cette dimension pour savoir et reconnaitre ce qui est bon pour toi ou utile pour évoluer. Mais c’est sûr que de la distance et du détachement sont les conséquences ou résultats à la fois positifs pour toi et négatifs pour la très grande majorité.

Si tu ne t’aimes pas, c’est peut-être par rapport au fait que tu remarques cette distance ou ce glissement en toi de tous ces évènements en disparitions ou ruptures pourtant amicales qui ne t’atteignent pas plus que ça. Tu as pourtant augmenté ta lumière intérieure et probablement pénétré sans le savoir quelques mystères de l’univers. Tu es sur le chemin de la connaissance véritable et c’est chouette, même si tu sembles regretter non pas certains faits mais plutôt la manière dont ils se sont réalisés brutalement.

Non il n’y a pas de critères pour ce qui est du domaine des sentiments, c’est l’intellectuel ou l’égo qui veut rationnaliser en attendant que le pont avec ton véritable toi-même, ton unique façon de penser se concrétise assez solidement pour atteindre ta conscience et la toucher aussi. J’étais dans ce cas il n’y pas si longtemps mais plus par exigence que par non amour de ma personne. Et à présent, je suis amoureux comme jamais je n’aurais imaginé !

Je vois que tu es végétalienne et cela m’interpelle en tant que végétarien débutant. Par exemple, j’ai encore pas mal d’ignorances mais la découverte des saveurs végétales est une aventure à elle toute seule ! Le lait végétal d’Amande un délice et là je suis ne train de déguster des chips à la patate bleue spéciale Cordillères des Andes du commerce équitable : un amour !


Bon appétit !

Energie31
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 132
Date d'inscription : 06/05/2016
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par Invité le Mer 11 Mai 2016 - 20:20

"Les plus belles choses, ce sont celles qui naissent sans raison". (mots empruntés et légèrement modifiés par moi).

Oui, je le confirme, non pas par information, mais par couronnement de l'expérimentation vécue, donc par connaissance humble et dépourvue de toute intention autre que le "transmettre".

Les professionnels en la matière se sont accordés pour m'affirmer que dans la Vie, soit nous reproduisons notre "tout est cousu d'enfance", soit nous nous prenons le chemin totalement opposé.

Lorsque nous n'avons pas de "références" de berceau mémorisé, que reproduisons-nous alors ? Lorsque le chemin est totalement vierge de toute emprunte familiale, sécurisante ou réconfortante dans l'Âimer, lorsque nous "grandissons" seuls et sans Âmour, par quelle "magie" sommes nous capables de le créer et de le développer en nous-même, par nous-même, sans aucune idée de ce que peut être l'Âmour, puisque nous ne le connaissons pas ?

Peut-être le créons-nous alors, peut-être le faisons nous naître nous, par projection de notre "esprit" qui le façonne et le développe en fusionnant notre imaginaire, notre pensée, notre besoin et notre "idéal" projeté de ce que représente pour nous l'Âmour.
Lorsque nous sommes dans l'innocence de l'enfance, la présence crée de l'Âmour absent, se crée par l'imaginaire, la pensée, le désir vital de l'Âimer inné.
Un psychiatre m'a dit un jour, que j'avais crée mon "image" de l'Âimer et que je l'avais tellement développée que je l'avais rendue "vivante" dans ma façon d'Être et d'acter. Donnons-nous Vie aux sentiments dont la présence nous crie l'absence ?

Je ne sais pas, je ne comprends pas. J'avais tous les ingrédients pour basculer dans le désaimer et pourtant, l'Âimer m'a façonnée, construite, développée, enseignée, malmenée maltraitée ...

Donc oui, je m'autorise à affirmer que mon Âimer m'a sauvée et continue de me guider.
Et pourtant, je ne l'ai jamais connu, ni enfant, ni adolescente...j'ai fait sa connaissance dans la réalité lorsque je suis devenue maman et c'est à ce moment là, que j'ai enfin compris que l'Âimer est le plus noble des Sentiments, car il prend naissance en nous par nous, et que c'est la plus grande des "magies".

Je ne sais pas pourquoi je vous raconte tout cela, probablement parce que la "raison" ne se marie pas avec l'Âimer.
Nous Âimons vraiment naturellement...sans raison. Et cette absence de raison dans l'Âmour couronne la noblesse de l'Âimer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par nivuniconnu le Jeu 12 Mai 2016 - 23:25

Pieyre
c'est de ressentir de l'attachement qu'il s'agit à la racine, et c'est en envisageant de ne pas avoir connu de famille, d'amis ni de soutiens qu'on peut s'en rendre compte. a écrit:
Je ne suis pas attachée à eux, ce sont seulement des piliers. Les membres de ma familles, mes amis, mes proches sont des piliers car ils sont constamment présents dans ma vie, ils sont une part majoritaire de ma vie. S'ils meurent, je serrais perturbée car tout mon monde s'écroulerai mais je ne serais pas triste que ces piliers se soient effondrés : je m'en créerai des nouveaux.

Energie31
Tu n’as pas encore connu le grand amour, ni vécu de grande amitié. a écrit:
Je n'ai pas connu d'amour et d'amitié tout court. Mais je suis encore jeune, alors j'ai le temps...

Mais peut-être es-tu à la fois sage et exigeante… a écrit:
Je suis sage, en effet. Exigeante, aussi pour les autres, mais pour moi, une personne devrait être de cette façon (considérée comme exigeante). Ces valeurs qu'une personne doit avoir sont pour moi essentielles, comme tout le monde aime que leur interlocuteur se brosse les dents : c'est la base. Je considère ce que j'exige comme la "base".

Tu es sur le chemin de la connaissance véritable et c’est chouette a écrit:
Alors c'est plutôt rassurant Smile

même si tu sembles regretter non pas certains faits mais plutôt la manière dont ils se sont réalisés brutalement. a écrit:
Je ne regrette pas de ne pas aimer, puisque je n'ai jamais aimé, mais je regrette d'avoir pu blesser des personnes de par mon comportement désintéressé.

en tant que végétarien débutant. a écrit:
Fais attention alors parce que les végéta*iens sont l'exception à la règle : je les aime d'un amour inconditionnel! Je ne savais même pas que les patates bleues existaient... Personnellement j'adore le lait d'avoine! Depuis que je suis végéta*ienne, je mange des aliments que je considérais comme inintéressants en tant qu'omnivores et que je trouve maintenant extraordinaires! Le végéta*isme amène a de nombreuses découvertes, si tu veux qu'on en parle en MP!

nivuniconnu
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 11
Date d'inscription : 05/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par nivuniconnu le Jeu 12 Mai 2016 - 23:33

Ethéréa
par quelle "magie" sommes nous capables de le créer et de le développer en nous-même, par nous-même, sans aucune idée de ce que peut être l'Âmour, puisque nous ne le connaissons pas ? a écrit:
Pourtant je vis dans une famille aimante, sécurisante... Je me suis toujours sentie aimée, encouragée, soutenue.
Ce que tu définis par "Âimer" ce sont toutes les sortes d'amour (amicales, familiales, amoureuses...)?
Avant d'avoir un enfant, tu n'aimais pas? Et maintenant, tu aimes "plus"?
Peut être qu'aimer s'apprend, comme on apprend à aimer certaines choses après s'être "déconditionné".

nivuniconnu
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 11
Date d'inscription : 05/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par Energie31 le Ven 13 Mai 2016 - 12:02

nivuniconnu a écrit:Fais attention alors parce que les végéta*iens sont l'exception à la règle : je les aime d'un amour inconditionnel! Je ne savais même pas que les patates bleues existaient... Personnellement j'adore le lait d'avoine! Depuis que je suis végéta*ienne, je mange des aliments que je considérais comme inintéressants en tant qu'omnivores et que je trouve maintenant extraordinaires! Le végéta*isme amène a de nombreuses découvertes, si tu veux qu'on en parle en MP!

Ok, je tâcherai de faire attention ! Moi non plus, je les ai découvertes grâce à une personne aimable d'un amour inconditionnel, vue et connue... Moi j'aime beaucoup le lait d'amande et je découvre les laits végétaux, qui ont un peu plus d'énergie à apporter que le lait de vache, même si ce dernier est entier et bio. Je ne connais pas le lait d'avoine, je vais y gouter prochainement.

Oui je t'enverrai un mp à ce sujet pour 2-3 questions à ce sujet, ce w.e ou la semaine prochaine, vu que j'ai tout à découvrir la dessus. J'ai commencé y'a un mois seulement et certains amis, que je considère comme de simples connaissances, me font déjà la gueule car j'ai décidé de ne manger de la viande qu'une fois par mois au lieu d'une fois par semaine. Y'en a un qui regrette de m'avoir proposé un pari, lors d'un barbecue car je n'ai aucun mal à supprimer toute viande et je veux devenir végétarien depuis que je souhaite m'intéresser sincèrement à la Nature.

Energie31
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 132
Date d'inscription : 06/05/2016
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par Invité le Ven 13 Mai 2016 - 13:09

niviniconnu a dit :

Pourtant je vis dans une famille aimante, sécurisante... Je me suis toujours sentie aimée, encouragée, soutenue.
Ce que tu définis par "Âimer" ce sont toutes les sortes d'amour (amicales, familiales, amoureuses...)?
Avant d'avoir un enfant, tu n'aimais pas? Et maintenant, tu aimes "plus"?
Peut être qu'aimer s'apprend, comme on apprend à aimer certaines choses après s'être "déconditionné".

Tu Âimes ! Je viens de lire ta première "broderie" et le simple fait que tu t'interroges sur le  majuscule et sa couronne, le démontre clairement.
Tu cherches, tu te questionnes, tu te contredis (mais c'est attendrissant et joli), tu te démens, tu te divises par deux.. peut-être le fond du puits de tes interrogations, puise-t-il sa source dans le "ressenti" de l'Âimer ? Sa "manifestation" psychique, physique, intérieure profonde ?

Tu évoques la notion de "critères" de base de l'Âimer ? Pourquoi poser l'Âimer sur un "socle" de critères à définir ?
Et si tu essayais juste de te pencher sur que tu ressens vraiment ?
Tu dis te sentir Âimée par ta famille, donc tu ressens l'Âmour en eux pour toi.

Ce que tu sembles exprimer par "je me suis rendue compte récemment que je n'aimais personne...", pourrait-il être formulé par :
"je ne ressens pas l'absence ou le manque de qui que ce soit" ?

Tout comme toi, j'apprécie beaucoup la "solitude", je ne la ressens pas comme un manque, mais comme une présence. Et pourtant, je ressens de l'Âmour, beaucoup d'Âmour, pour certaines personnes, pour la Nature aussi, etc...

Je ne sais pas comment essayer de l'exprimer par des mots...

A ton opposé, je me suis construite, dès le berceau, sans famille, sans Âmour et seule... jusqu'à l'âge de huit ans, donc mes racines, tronc et feuillage n'ont pas été cultivés par les autres, mais par moi-même peut-être ?
On ne m'a jamais appris à Âimer et pourtant, je pense que c'est le "sentiment" le plus développé dans mon Être ; il dirige et contrôle chacun de mes pas...sans que je m'en aperçoive.

Ce que je définis par Âmour ? Je ne sais pas. Je ne le définis pas, je le vis, le ressens, le "caresse" et je l'ai laissé grandir, s'exprimer, souffrir, agoniser....mais jamais il n'a cessé de se développer et il semble de plus en plus "vivant".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour quelles raisons aimez-vous vos amis/famille/conjoint/enfant...?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum