Energie cinétique

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par Badak le Ven 26 Fév 2016 - 21:40

hobb a écrit:
Bapak-Badak a écrit:
Donc tu ne fais pas une "carrière académique", je te croyais prof hahaha.

L'un n'empeche pas l'autre. Je suis plus ou moins dans l'académique, et je suis aussi prof en M2 ;-)

TOUS les chercheurs dans l'académique ne sont pas obligés de publier, meme si c'est une très très grosse majorité.

Le rêve quoi ! Wink . L'exception française encore une fois peut-être ? Wink Ici (canada), il faut remplir des demandes de bourses et justifier ensuite en montrant ce qui a été fait. Évidemment comme tu le dis toi même, une rechercher non-publiée ne compte pas, puisqu'elle n'est pas partagée.
Je me cherche un postdoc et mon improductivité en nombres de publications me gêne (je suis déjà vieux...merde )... Si j'avais été unilatéral comme l'autre me disait, j'aurais bien mieux réussis...et ça, ça me choque.

Autrement, c'est "amusant" de voir ici la dynamique des échanges lorsque les titres, les CV de chacun ne sont pas visibles. (et on se permet un ton plus familier aussi Wink ).
Mais, il y a ici (chez les zèbres, mais aussi dans la société postmoderne en général) de plus en plus de confusion entre rejet des arguments d'autorité et rejet des connaissances. J'essaie de rectifier cela.... Et j'ai l'impression que toi aussi tu sembles aimer te "battre contre des moulins à vent" à la Don quixotte. Je me légitime en me disais que c'est utile, mais en réalité je ne sais plus.. Toi tu semblais plus pessimiste encore que moi, mais qu'est-ce qui te motive aussi à continuer ?


Badak

Messages : 1138
Date d'inscription : 02/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par Invité le Ven 26 Fév 2016 - 22:26

Hmmm pas tant que ça. le fait d'avoir plusieurs spécialisations font que c'est plus difficile que ceux qui n'en n'ont qu'une seule (logique), mais au final tu es beaucoup, beaucoup plus recherché, justement pour ça.

Sans indiscrétion. math app' pour les schémas numériques ? Si oui appliqués à quoi ? CFD ?

Par contre se battre contre les bonnes gens qui ont tout comprit sans faire d'effort, en fait quelque soit le domaine, ce sera le cas. C'est juste que le net leur laisse la porte ouverte...

Quant à moi je continue parce que je m'éclate, et j'ai réussi à ne pas avoir les inconvénients (enfin pas touts. On peu parler salaire mais bref... :-/). Après vis à vis de la société en général je me suis souvent posé la question, mais c'est juste que maintenant je m'en fous. Peu de gens apprécient ce que je fait, mais ceux qui l'apprécient l'apprécient bien, pour moi c'est l'essentiel. Les autres, ben tant pis. Comme dirait l'autre : OSEF, c'est pas ça qui devrait plomber ma vie (surtout après tout ce que j'ai traversé, et idem pour toi).

Quant à mon pessimisme, je suis de plus en plus convaincu (meme plus qu'une conviction : une observation) que les gens se foutent de tout, comprennenet de moins en moins les choses élémentaires, et par soucis de mise en valeur sociétale se réfugient dans la superficialité la plus complète (traduction : ils se la pète sur des sujets qu'ils ne maitrisent pas). Je les laisse faire, si ça marche tant mieux puor eux, entre gens superficiels ça doit bien marcher. De mon coté je suis (malheuresement ou pas) extremement sélectif sur mes potes / amis / entourrage en général, qui sont des gens (comme moi, meme si on dirait pas comme ça :-D) qui savent avoir de l'humilité de la méconnaissance. C'est pas socialement glorieux, mais au moins c'est humainement respectable.

Après : fais ton choix... Tu peux te la péter sur plein de trucs que tu connais pas et où 99% des gens seront admiratif (allez au pif comme ça : la nouvelle star ou le foot), ou parler en sachant de quoi, meme si 99% des gens s'en cognent (au pif : les sciences) ;-)

EDIT : pour répondre à ta question, mes finances ne sont pas (plus) des ANR donc je ne suis pas (ou peu) assujettit au comité AERES, ce qui me laisse beaucoup plus de temps pour la recherche, beaucoup plus que si je devais sortir des publis pour justifier du fait que j'ai bossé... enfin ça c'est un système bien franco-français qui a foutu le bordel. Mon postdoc était dans un labo quasi exclusivement financé par des ANR (désengagement quasi complet de l'état, faut bien trouver l'argent où il est), et là oui, il fallait publier, encore et toujours, quitte à publier de la merde (enfin j'exagère peut etre) pour que le labo soit A+ et que les finances tombent par la suite. A ce moment là j'ai publié des trucs qui à mon sens n'avaient pas réel intéret (enfin si, pour le labo, mais pas forcément pour la communauté), et en ça pour moi c'est une perte de temps, meme si ça relève le niveau des stats du labo...
La preuve : une publi pour le fun dans mon domaine a été cité une quarantaine de fois en 2 ans. une autre pour faire monter les stats (sans conviction) jamais. Comme quoi nous laisser aussi savoir ce qui peut etre intéressant ou pas relève de notre ressort, pas de celui de ceux qui ne sont pas du domaine (ministères, etc).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par Badak le Sam 27 Fév 2016 - 7:40

hobb a écrit:Sans indiscrétion. math app' pour les schémas numériques ? Si oui appliqués à quoi ? CFD ?
Non, ça c'est un de mes amis qui a fait ça.  Math appliquées, c'était des systèmes dynamiques nonlinéaires appliqués à des réseaux de neurones. Donc davantage système d'ODE que des PDE. J'ai étudié quand même les éléments finis et d'autres trucs, mais je ne travaille pas là dedans.
Au doctorat, c'était officiellement dans une faculté de médecine, mais c'est encore des histoires de couplage d'oscillateurs et d'étude de bifurcation de modèles ioniques cardiaques  "réalistes" (genre 25 ODE ).  Ça se met aussi dans des systèmes de réaction diffusion, mais je ne l'ai pas encore fait.  La fibrillation ventriculaire qui cause l'infarctus, par exemple, se modélise comme de la turbulence dans un système de réaction diffusion avec un tenseur de diffusion anisotrope.

hobb a écrit:... Après vis à vis de la société en général je me suis souvent posé la question, mais c'est juste que maintenant je m'en fous. Peu de gens apprécient ce que je fait, mais ceux qui l'apprécient l'apprécient bien, pour moi c'est l'essentiel. Les autres, ben tant pis. ...Quant à mon pessimisme, je suis de plus en plus convaincu (meme plus qu'une conviction : une observation) que les gens se foutent de tout, comprennenet de moins en moins les choses élémentaires, et par soucis de mise en valeur sociétale se réfugient dans la superficialité la plus complète ....  
  Mais quand même, le plus grave est que ces gens se considèrent MOINS SUPERFICIELS, comme si la valorisation de l'ignorance devenait effectivement une force qui les rendait libre.  C'est assez Orwellien..  Et si encore il se foutaient de la science, ce serait moins pire aussi, beh non, ils tiennent à intervenir sur des questions scientifiques en croyant que toute opinion est un savoir égal. Et ce qui est bizarre est que ça se gargarise de mécanique quantique et de vibrations sans même vouloir apprendre ce qu'est un sinus ou une fréquence.  
De l'autre côté la science attire encore de la reconnaissance, de la fascination, mais principalement sous des formes mythifiées.   Pourtant au jour le jour, un chercheur n'est pas appelé docteur comme les médecins (sauf en milieu hospitalier): c'est seulement le gars dont personne ne sait exactement ce qu'il fait devant son ordi et ses papiers.

Quand tu dis que maintenant tu t'en fous, j'ai de la difficulté à te croire...  En fait faut-il mieux qu'on se détache pour ne pas trop être affectés, ou vaut-il mieux qu'on se batte pour défendre un idéal démocratique de connaissance partagé ?

hobb a écrit: EDIT : pour répondre à ta question, mes finances ne sont pas (plus) des ANR donc je ne suis pas (ou peu) assujettit au comité AERES, ce qui me laisse beaucoup plus de temps pour la recherche, beaucoup plus que si je devais sortir des publis pour justifier du fait que j'ai bossé... enfin ça c'est un système bien franco-français qui a foutu le bordel. Mon postdoc était dans un labo quasi exclusivement financé par des ANR (désengagement quasi complet de l'état, faut bien trouver l'argent où il est), et là oui, il fallait publier, encore et toujours, quitte à publier de la merde (enfin j'exagère peut etre) pour que le labo soit A+ et que les finances tombent par la suite. A ce moment là j'ai publié des trucs qui à mon sens n'avaient pas réel intéret (enfin si, pour le labo, mais pas forcément pour la communauté),......
  Je ne me rends pas trop compte comment ça se passe en France.  Je vois que ANR = agence nationale de la recherche, donc c'est du financement public, donc je ne vois pourquoi tu parles de désengagement de l'État dans ce contexte.  Mais je vois bien qu'il s'agit d'évaluer la recherche dans un sens productiviste pourri et tordu comparativement au labo, plus libre où tu te trouves.  Autrement j'ai remarqué, que les salaires de postdoc étaient bien plus mauvais en France, qu'en Allemagne ou qu' États-Unis.  C'est quand même dommage, vu de chez nous, la France est un pays à fuir et à éviter pour la recherche.
Badak
Badak

Messages : 1138
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par Invité le Sam 27 Fév 2016 - 10:53

Bapak-Badak a écrit:
Quand tu dis que maintenant tu t'en fous, j'ai de la difficulté à te croire...  En fait faut-il mieux qu'on se détache pour ne pas trop être affectés, ou vaut-il mieux qu'on se batte pour défendre un idéal démocratique de connaissance partagé ?

La seconde option est utopique. Je reste sur la première, tout ce que je demande, c'est que personne ne vienne me faire chier, et ceux qui s'y risquent quand meme... ben tant pis pour eux. Aucun scrupule.

hobb a écrit:C'est quand même dommage, vu de chez nous, la France est un pays à fuir et à éviter pour la recherche.

Plus ça va, plus je me tate à partir à l'étranger (les salaires sont à l'aise x5), soit dans le privé en france (x3)... J'attends que l'occasion se présente. En attendant je m'éclate dans mon coin.

Pour le reste je suis parfaitement d'accord avec toi. Très bien résumé.

(pour les ANR, ce sont des financements sur dossier, plus des allocations ministérielles, donc la note du labo compte, donc l'AERES joue, donc il faut publier, et pour publier il faut avoir du pognon, et donc faut que l'ANR en file, donc il faut etre A+, donc etc... c'est un bon gros cercle vicieux ). En gros soit tu ne fais que publier, tout le monde est content mais tu ne cherche rien parce que pas le temps, soit tu cherches et tu publies quand t'as un truc intéressant, mais tu sera mal noté et n'aura plus aucun crédit. Il suffit de voir l'explosion du nombre de publications ces dernières années, et leur intéret... Il y en a pas mal tu vois bien que c'est juste pour ça (genre le mec qui a fait une simulation avec 100 000 000 de mailles, ben s'il arrive à 150 000 000 hop ! meme config, tout pareil -> publi).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par fift le Mar 26 Avr 2016 - 22:34

hobb> je comprends ta frustration sur la recherche française (et pour cause), mais par contre je te trouve un peu optimiste sur les salaires "ailleurs". Mon épouse est maître de conf', et je bosse (ou plutôt je bossais) dans le privé. Il y a certes une différence significative, mais très loin du x3 que tu mentionnes. En net, on est plus proche du x1,5 à x2, et encore pour une grosse boîte. Pour une PME, la différence est moindre.
Pour les salaires à l'étranger (mon frère est en Suisse), gaffe aux cotisations diverses et variées qui plombe allègrement le salaire.
Même si, comme pour l'écart public/privé en France, il reste une différence significative.

A titre d'illustration, il fut un temps où j'ai failli partir pour Singapour. Pour garder un niveau de vie similaire à celui de la France, il fallait viser un salaire au moins multiplié par 2,5 : le coût de la santé et des écoles y est juste exorbitant.


Mais il semble qu'on est parti loin de l'énergie cinétique et de la pénétration de la balle dans l'eau Laughing .

fift

Messages : 3456
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par Invité le Mar 26 Avr 2016 - 23:40

Merci pour ton intervention ;-)

Pour le x2 / x3, franchement ça dépend vraiment des boites... Là où je suis (je ne citerai pas), déjà ce sont les memes grilles où que tu te trouves en France, et quelque soit ton niveau d'étude dès lors que tu as passé le M2...

Et meme pire : que tu sois d'une grande école ou pas jusqu'en M2, tu as une différence salariale, meme si tu as fait une thèse derrière (sachant que quelque soit l'école ou la fac, une thèse c'est du meme niveau...).

Et encore, je ne me plains pas trop quand je vois les salaires de maitre de conf...

Enfin bref, encore pas mal de chemin à faire pour qu'on arrete de nous prendre pour des vaches à lait...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par fift le Mer 27 Avr 2016 - 0:28

Juste pour ma compréhension, vu que je suis nouveau ici : tu es dans le privé ou le public ? Si ça te gêne de répondre, je comprends.

Ce qui est curieux, c'est que je suis presque dans une démarche inverse de la tienne. A presque 40 ans, j'ai quitté mon boulot dans l'industrie pour (essayer de) reprendre une thèse ...

fift

Messages : 3456
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par Invité le Mer 27 Avr 2016 - 11:34

Dans le public. Ne connaissant pas le privé, et comme on dit "l'herbe étant toujours plus verte ailleurs", peut etre que je me fourvoie assez violemment...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par Badak le Ven 29 Avr 2016 - 10:18

fift a écrit:Juste pour ma compréhension, vu que je suis nouveau ici : tu es dans le privé ou le public ? Si ça te gêne de répondre, je comprends.

Ce qui est curieux, c'est que je suis presque dans une démarche inverse de la tienne. A presque 40 ans, j'ai quitté mon boulot dans l'industrie pour (essayer de) reprendre une thèse ...

Bonne chance et courage ! Dans quoi tu veux aller ? Tu es ingénieur de formation ?
Badak
Badak

Messages : 1138
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par fift le Ven 29 Avr 2016 - 14:03

Hobb> Oh tu sais, c'est peut-être la même chose pour moi en sens inverse.

Badak> Merci !
J'ai un DESS (aujourd'hui un Master 2) en matériaux avancés, et je voudrais m'orienter dans la recherche en nanomatériaux / nanostructures.
A priori, ça colle bien au niveau de la formation initiale, mais visiblement, l'âge pose quelques soucis ...

fift

Messages : 3456
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par Invité le Ven 29 Avr 2016 - 20:17

Du point de vue de l'age, je ne pense pas. Une bonne thèse, quelque soit l'age du thésard, c'est recherché. J'ai déjà vu des personnes de 40/45 ans, ingénieurs, tout plaquer pour faire une thèse (et pas des moindres) et qui maintenant sont chercheurs.

Le coup de l'age, ça pour le coup je ne pense pas me planter en disant que c'est beaucoup plus dans le privé où on cherche des performances que dans la recherche publique où on cherche des idées, indépendamment de l'age.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par Badak le Ven 29 Avr 2016 - 22:18

hobb a écrit:Du point de vue de l'age, je ne pense pas. Une bonne thèse, quelque soit l'age du thésard, c'est recherché. J'ai déjà vu des personnes de 40/45 ans, ingénieurs, tout plaquer pour faire une thèse (et pas des moindres) et qui maintenant sont chercheurs.

Le coup de l'age, ça pour le coup je ne pense pas me planter en disant que c'est beaucoup plus dans le privé où on cherche des performances que dans la recherche publique où on cherche des idées, indépendamment de l'age.

Est-ce que tu es en train de dire que l'age est un facteur plus important dans le privé que dans le public ?? Si oui, merci aussi de ton avis encourageant.

Et prendre beaucoup trop de temps pour finir sa thèse, tu crois que c'est un handicap quand ils évaluent les candidatures au post-doc ? (Pour être honnête, ça fait des années que je suis supposé avoir fini pour moi.. )

hobb a écrit: reprendre une thèse ... nanomatériaux
Tu veux dire que tu avais déjà commencé une thèse il y a quelques temps. Si tu as déjà fait par exemple l'examen pré-doc et les cours, et qu'il ne te reste vraiment que la thèse, alors puisque tu as de l'expérience concrète, on pourrait penser que tu sais déjà comment mener une recherche (appliquée et expérimentale ?) dans ton domaine, auquel cas, tu pourras écrire ta thèse sans prendre une éternité.
Badak
Badak

Messages : 1138
Date d'inscription : 02/12/2011
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par fift le Sam 30 Avr 2016 - 9:37

Hobb> En fait, tous les interlocuteurs que j'ai rencontrés (mon ancien prof de couches minces, différents responsables de master ou de labo, etc) m'ont clairement dit que les responsables de labo étaient loin d'être friands de gens plus âgés … et que donc il ne fallait pas compter continuer dans cette voie. De plus, mon expérience professionnelle n'est pas directement en rapport avec le domaine concerné.
Cela dépend peut-être du domaine, je ne sais pas. Je sais qu'en Histoire par exemple, ils sont très attachés à la tradition du mandarinat et de tout ce qui s'ensuit, alors qu'en section 24 (urbanisme), ce n'est pas le cas du tout.

Badak> J'ai fait un petit raccourci de langage : j'ai mixé "reprendre mes études" et "m'inscrire en thèse", ce qui donne "reprendre une thèse". Donc non, je n'ai jamais commencé de thèse.

fift

Messages : 3456
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par Invité le Sam 30 Avr 2016 - 18:26

Plus dans le privé que dans le public...

Après il ne faut pas faire de ce que je dis (qui n'est qu'une tendance complètement subjective) une généralité...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Energie cinétique

Message par fift le Sam 30 Avr 2016 - 20:45

Disons que dans le privé, c'est plus facile pour moi car j'ai une expérience qui me permettrait de postuler à des postes correspondant à mon âge. Le truc, c'est que ça n'est pas vraiment (voire vraiment pas) ce que je souhaite faire.

fift

Messages : 3456
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum