La peur de voyager seul

Aller en bas

La peur de voyager seul

Message par Jo' le Mer 27 Jan 2016 - 17:07

Je suis actuellement dans une grande période de stagnation dans ma vie et le besoin de voyager est de plus en plus présent dans mon esprit. Je n'ai pas envie de partir dans le but de trouver mieux ailleurs, mais de me plonger le temps de quelques jours, quelques semaines dans un environnement inconnu. C'est aussi un défi que je veux me lancer, celui de me retrouver seul avec moi-même, sans personne, sans béquille pour m'accompagner. J'ai envie de créer une coupure dans mon quotidien monotone, de me ressourcer en me créant de nouvelles images, de nouvelles expériences.

Au delà de cette envie, je me pose tout un tas de questions qui amènent leur lot d'appréhensions. Pour vous aider à mieux comprendre le contexte, je dirais que je n'ai jamais voyagé seul. Je suis déjà parti plusieurs fois durant mon enfance avec ma famille en vacances. J'ai fait deux colonies aussi en tant qu'animateur, mais c'était dans le contexte d'un job. Il m'est arrivé également de faire une escapade de quelques jours à l'étranger avec des amis, mais jamais très loin de chez moi. J'habite pas très loin de la frontière belge donc le périmètre s'étalait de la Belgique, à l'Angleterre jusqu'aux Pays-Bas.
Je n'ai pas pris de vraies vacances depuis 6 ans maintenant et j'ai envie d'y remédier.

Accompagné, j'avais souvent la sensation de me restreindre pour respecter les envies du groupe. Et je me suis retrouvé plusieurs fois dans des positions opposées, soit je me contentais de suivre et je n'arrivais pas à apprécier le voyage, soit je me retrouvais à tout organiser et je devais faire face à des inconvénients : le manque de motivation, d'enthousiasme de mon entourage.
J'ai dû me résoudre plusieurs fois à abandonner des idées car le manque de moyens de mes amis ne nous permettait pas de partir. Je ne suis pas riche non plus, mais je ne suis pas dépensier. Je préfère épargner un peu plutôt que de claquer le peu d'argent que j'ai tous les mois dans des accessoires inutiles.
Et s'il y a bien une chose que j'ai appris, c'est qu'en attendant après les autres je m'empêche de réaliser mes envies.

Aujourd'hui, je suis solitaire, je ne fréquente plus personne et je vis plutôt bien ma solitude au quotidien. Mais j'ai envie de l'assumer pleinement en dehors de mon cocon. J'ai envie de sortir de ma tanière, apprécier la vie pour ce qu'elle est. J'ai un petit projet depuis 2 ans : faire un séjour itinérant aux Pays-Bas. J'aime ce pays, sa culture atypique, sa mentalité, sa propreté, son avancée. J'ai eu l'occasion de faire quelques week-ends là-bas mais toujours avec un goût de trop peu. Je me dis que choisir une destination qui ne m'est pas inconnue pour un premier voyage en solitaire pourrait être un bon point de départ. J'envisage deux parcours : Rotterdam-La Haye-Amsterdam en bus et en train. J'aime beaucoup l'aspect moderne et technologique de cette région et en même temps le côté historique et culturel. Ou alors aller du côté de la campagne avec un arrêt à Groningen, l'une des plus grandes villes du nord du pays. Le transport serait plus compliqué mais l'aventure pourrait être tout aussi intéressante. J'ai une voiture mais je souhaiterais ne pas la prendre.
Évidemment, j'ai peur. Je n'ai pas encore franchi le pas de l'organisation, du concret. Vais-je oser partir sans rebrousser le chemin ? Une fois sur place, j'ai peur de paniquer, de rester enfermé dans la chambre ou dans la tente que je louerai. Et dans les lieux publics, d'art, dans les cafés, dans les restaurants, vais-je réussir à apprécier l'ambiance sans subir la solitude ? Ne pas m'ennuyer, ne pas tourner en rond. Je ne parle également que le Français, avec quelques notions d'anglais dispersées par-ci, par là. Je comprends plutôt bien le message global dans une conversation écrite ou parlée, mais je ne sais pour le moment pas en engager une.
J'ai développé une phobie sociale, et je suis quelqu'un de très anxieux et introverti. Oser ce voyage serait pour moi un moyen de m'affirmer, de prendre davantage confiance en moi. J'ai conscience que c'est un travail à faire au quotidien, qu'il ne faut pas se rendre dans un autre pays et se mettre une pression monumentale, pour au final en tirer une expérience douloureuse.

Dernier petit point, j'ai vécu deux ans seul en appartement mais je suis retourné vivre chez mes parents. Ils me trouvent un peu fou d'avoir ce genre d'idée. Ils pensent que c'est une conséquence de plus de mon repli sur moi et de mon manque de perspective dans la vie, ils souhaiteraient pour moi une vie cadrée avec des envies "comme tout le monde". Ils sont vite inquiets, et je pense qu'en partant, je les laisserai dans une grande angoisse. Mais même si je n'ai pas les moyens de m'émanciper, j'aimerais arrêter de dépendre de leur avis, de m'accorder des petits moments seul, une "semi-émancipation" quelques semaines dans l'année.

Si vous avez des craintes similaires, ou que vous en avez eu, que vous avez connu un déclic, que vous avez osé, ou même si vous souhaitez partager votre première expérience ou vos expériences de voyage en solitaire, n'hésitez surtout pas Wink

Jo'
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 167
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 25
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

La peur de voyager seul

Message par Elly le Mer 27 Jan 2016 - 18:21

salut Brouillon (ton message est tout sauf ça What a Face )

ton message m'a interpellée parce que j'ai eu aussi ce type d'envie il y a quelques années - avec le même background que toi.
Je voulais alors me lancer sur Compostelle mais j'ai reculé devant l'ampleur du défi, le manque de temps, d'argent et pour une fille seule, c'est encore plus flippant (depuis j'ai pu appréhendé justement la facilité des rencontres et la solidarité sur le Chemin de Compostelle - donc je me faisais des idées  Exclamation ). Je me suis rabattue sur des voyages plus à ma mesure pour apprendre à les apprécier en soi.
Effectivement comme tu l'as pointé, partir ne vas pas résoudre ton problème d'anxiété sociale mais par contre, construire ton projet de voyage pas à pas est un moyen de gagner en estime de toi. Et c'est déjà une aventure en soi  Smile
Tu peux aussi concevoir ton périple avec des étapes où tu anticipes un repli possible : ne pas te mettre la pression de la réussite à tout prix.
Et ce ne sera pas un échec !! simplement, tu revoies tes priorités...

depuis, j'ai réalisé de "nombreux" voyages seule mais avec des destinations où vivaient des amis (jusqu'au Burkina Faso  Rolling Eyes ).
J'aime beaucoup ça et régulièrement je projette sur de nouveaux horizons, même si je ne les concrétise pas tous, juste pour le plaisir de me dire que c'est possible, si je veux. Car rien n'est plus dur que vivre sans perspectives, au propre comme au figuré...

Pour finir, je t'invite à lire le livre de Josef Schovanec : Eloge du voyage à l'usage des autistes et de ceux qui ne le sont pas assez
Il voyage seul et est autiste Asperger. Il y a aussi des vidéos sur YouTube. C'est très encourageant, je trouve.

Je garde précieusement dans mon portefeuille la citation suivante :
"En route, le mieux c'est de se perdre. Lorsque l'on s'égare, les projets font place aux surprises et c'est alors, mais alors seulement que le voyage commence". Nicolas Bouvier, écrivain suisse.

bon voyage !
sunny


Dernière édition par Elly le Mer 27 Jan 2016 - 18:25, édité 1 fois (Raison : insertion de lien)
avatar
Elly
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 51
Date d'inscription : 10/11/2015
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Ouf le Jeu 28 Jan 2016 - 9:40


Il y a quelques années, j'avais peur de voyager seule pour plein de bonnes (ou mauvaises) raisons : une femme à l'étranger, l'insécurité, la gestion de l'inconnu, la timidité, l'absence de partage, la peur "en général" ...

Puis les vies amoureuses font qu'à des moments (plus ou moins longs), il n'y a personne pour partir avec soi. Ca m'a donné l'occasion/forcé à partir seule. Un vieux rêve : New York pour mes 40 ans. Je suis partie très vite, quasiment sans réfléchir/préparer. J'ai faillit reculer à l'aéroport et un SMS m'a donné le bout de courage qui était en train de s'enfuir. J'ai passé 15 jours aux Etats-Unis, un très très bon souvenir ...

Il y a beaucoup d'avantages à partir seul(e) : tu fais ce que tu veux, dans le sens que tu veux, tu marches (ou pas), tu photographies, tu vas au musée (ou pas), tu discutes, tu manges (ou pas) à l'heure que tu veux ... Il n'y a personne à consulter, tu vis à ton rythme pendant ce temps.
Je suis partie vite, pas équipée (juste un petit guide de NY et un de Washington), je n'avais rien préparé. Comme je ne dormais pas, je regardais le soir/la nuit/le matin tôt ce que je voulais faire. J'ai eu peur 3 fois (a posteriori : pour rien). Ce voyage m'ai appris que je pouvais le faire, qu'il y a un certain nombre d'avantages. Et je l'ai refait plusieurs fois depuis.

En fonction de ce que je perçois de ton message :
- choisi plutôt un pays où la langue ne soit pas un problème (Francophone -ou en grande partie- dans ton cas),
- choisi une destination où les transports en commun marchent bien (train notamment),
- choisi un pays/coin sans problème de sécurité (ça sera toujours un souci de moins),
- le fait de préparer t'aidera à calmer tes peurs et l'enthousiasme aidera aussi à en vaincre quelques unes,
- tu peux choisir de conserver ton introversion et ne pas parler ou te forcer à aller vers les autres, tu pourras choisir à chaque moment, rien de t'oblige à l'un ou à l'autre,
- tu vas découvrir plein de choses, vivre à ton rythme, pas besoin de se forcer, la curiosité l'emportera,
- pour tes parents, un petit mail le soir et ça les apaisera (il y a du WIFI partout, c'est très pratique) ...

Courage, c'est une expérience positive !

Ouf
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 20
Date d'inscription : 24/11/2015
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Jo' le Jeu 28 Jan 2016 - 16:23

Je vous remercie pour vos réponses, ça me conforte dans l'idée que mon envie n'est pas une folie comme mon entourage tente de me le faire croire mais un réel besoin de me dépasser, de sortir de ma zone de confort pour l'agrandir.

Je me suis un peu perdu sur Youtube avec des tas de vidéos sur le voyage seul, ça fait rêver, les gens sont dans un super état d'esprit également.

Je comprends tout à fait que pour une femme, la question de voyager seule amène tout un lot de questionnements et d'appréhensions. Pour un mec introverti, plutôt replié sur lui-même je dirais que la sécurité, le danger, la façon d'aborder les gens se pose aussi.

En ce qui concerne la langue, n'étant pas bilingue il serait effectivement préférable de choisir un pays francophone, je serais heureux de pouvoir visiter le Québec un jour par exemple, mais ce n'est pas la destination que j'envisage actuellement. Surtout que je n'ai pas de passeport.
Le fait de choisir les Pays-Bas, c'est parce que ce n'est pas une terre inconnue pour moi. Je connais les transports, je n'aurais pas de difficulté pour trouver un endroit où me loger et je n'ai jamais rencontré de grande difficulté pour accéder à une information.
Disons que le plus difficile pour moi, c'est d'être accompagné de quelqu'un parlant anglais, je me sens vite bloqué et tenté de me reposer sur lui et un peu humilié par la même occasion. Si je suis seul, j'aurai plus de facilité pour dialoguer et la personne face à moi sera bien obligée de s'adapter elle aussi. Si j'agace, tant pis, je passerai mon chemin. Un occidental qui se balade seul à l'étranger sans parler Anglais, ça peut être mal vu, mais bon, j'estime que ce n'est pas une raison pour m'empêcher de voyager. Et puis c'est de cette façon que je m'améliorerai.
Cela risque de poser problème pour me faire des connaissances, discuter avec des gens mais bon, même si j'aimerais m'ouvrir aux autres, ce n'est pas l'objectif absolu que je me mets en tête, si je n'y arrive pas ce n'est pas grave.
J'ai eu l'occasion de discuter avec une Australienne une fois qui venait visiter la France, elle ne parlait pas un mot de Français. J'ai réussi à tenir la conversation, à la comprendre et à me faire comprendre même si j'avais du mal par moment. C'était un exercice plutôt drôle et je pense que je pourrais vite m'améliorer si j'avais ce genre d'occasion plus souvent.

Ce qui me fait le plus peur, c'est la solitude. Même si je la vis plutôt bien au quotidien, j'ai peur de la recevoir en pleine face une fois en voyage. À l'étranger, je n'aurai pas accès à internet partout et à tout moment. Il faudra bien que je m'occupe autrement : un appareil photo, un carnet de dessin, de la musique, un bouquin, de quoi écrire… Ce sont des choses que j'aime faire mais que je ne pratique pas souvent car Sainte-Procrastination prend souvent le dessus. Est-ce que je ne risque pas de me lasser rapidement et de trouver le temps long avec ce type d'occupation ? Et puis dans un bar ou un restaurant, si je prends un verre ou à manger, vais-je bien supporter de rester seul avec mes pensées devant tout le monde ? Comment me comporter, m'occuper si je n'ai pas internet ? Comment lâcher prise et n'avoir aucun soucis pour me plonger dans mes pensées ?

J'en suis encore au stade où je vacille entre l'idéalisation "oui ce sera une expérience géniale, je me vois déjà faire telle ou telle chose, je n'aurai aucun problème" et l'inverse "c'est pas une bonne idée, ce sera la panique, je ne vais pas savoir profiter et souffrir de ma solitude". J'ai bien conscience que ce n'est pas un bon raisonnement mais bon, j'ai pas encore réussi à changer la mécanique en place dans ma tête.

Jo'
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 167
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 25
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Kass le Jeu 28 Jan 2016 - 18:17

pour la peur de la solitude: c'est justement quand on part seul qu'on fait le plus de rencontres ! tu vas loger chez l'habitant ?

pareil pour les pensées, c'est pas un problème, au contraire: quand tu te retrouves à t'adapter en permanence à un nouvel environnement, pas le temps de ressasser du superflu, y'a trop de données nouvelles à ingurgiter avec voracité, de sensations à imprimer.

t'as le droit d'essayer, et de changer d'avis - quoiqu'il se passe, t'auras appris un truc sur toi, et c'est un des plus grands bénéfices des voyages.
avatar
Kass
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6954
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Jo' le Jeu 28 Jan 2016 - 23:15

J'ai trouvé une petite chambre 1 personne dans un camping, avec connexion internet pour 25€ la nuit, c'est abordable je trouve. Je n'ai pas encore réservé, j'attends d'être sûr de mon coup.

Je pourrai écrire, trier mes photos, publier. Pourquoi pas créer un blog d'ailleurs, cela me permettra de me donner un rôle et d'avoir un but le temps du séjour.



Jo'
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 167
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 25
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par gwynplaine le Dim 7 Fév 2016 - 2:03

Kass a écrit:pour la peur de la solitude: c'est justement quand on part seul qu'on fait le plus de rencontres !

pareil pour les pensées, c'est pas un problème, au contraire: quand tu te retrouves à t'adapter en permanence à un nouvel environnement, pas le temps de ressasser du superflu, y'a trop de données nouvelles à ingurgiter avec voracité, de sensations à imprimer.

je plussoie. 2 fois plutot qu une
avatar
gwynplaine
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 812
Date d'inscription : 10/06/2013
Localisation : sous un pont, à la belle étoile... sinon le vinatier

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Zelena le Dim 6 Mar 2016 - 0:52

Salut,
je me réjouis de savoir que tu t'es lancé Brouillon, voyager seul est une expérience extraordinaire... que j'essaie de renouveler tous les ans.
Partir sans trop de préparation, ni d'a priori te permet de profiter à fond des rencontres, des paysages, de l'ambiance.
Tu te lèves quand tu veux, tu sors quand tu veux, tu manges où tu veux, tu choisis ton trajet comme tu veux, on t'invite plus facilement à manger, à dormir (sympa quand ton budget est short), aux fêtes, aux soirées etc.
Le seul souci rencontré en tant que femme voyageant seule, est d'avoir vu le doute dans les yeux des personnes croisées dans les hotels 5* (après des périples et crapahutes et avant un trajet de 18h, ça fait toujours un peu de bien) qui ne savaient pas si j'étais une prostituée ou un agent des renseignements... Crying or Very sad Laughing Sinon, dans les bidonvilles, sur les routes, aucun souci : l'attitude joue pour beaucoup.
Hâte de lire ton récit de voyage et tes impressions.
avatar
Zelena
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 26
Date d'inscription : 04/03/2016
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par utilisateurdebase le Lun 25 Juil 2016 - 21:07

salut,
j'en suis un peu au même point là... une forte envie de bouger et ptete l'opportunité de le faire... partir seul est un peu flippant mais bon... s'il faut attendre les autres... on est pas arrivé (on est pas parti d'ailleurs ^^).
je n'ai pas encore de destination arrêtée. j'ai des critères un peu à la con ^^ mais si certains ont des conseils à me donner ou veulent juste échanger à ce sujet, mon mp est ouvert Smile

utilisateurdebase
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 787
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par DéBé le Ven 29 Juil 2016 - 11:39

J'ai voyagé 13 mois seul, partant en bus depuis Paris direction la Chine, via la Turquie l'Iran l'Afghanistan, l'asie centrale, la mongolie et retour par le transsibérien vers Moscou. J'ai parcouru une 40taine de pays seul.
N'ayez pas peur de partir seul, car vous ne voyagerez pas seul: vous rencontrerez d'autres routards, d'autres groupes, et vous passerez quelques instants ou quelques jours ensembles avant de vous séparer et d'en retrouver d'autres. Etant seul, les gens viendront spontanément vers vous car il n'est pas commun de voir un étranger seul. Ils voudront vous aider, vous conseiller... les étudiants viendront tester leur anglais avec vous, vous emmèneront en visite. Vous serez plus souvent invités à dormir chez les locaux ou à partager un repas, voire un mariage...
ce qui vous semblera des galères sur le moment se révèleront des opportunités à postériori. Restez vigilant mais souriant et ouvert, ayez confiance dans les gens, très rares sont les méchants.
Un grand principe en voyage: aide toi et le ciel t'aidera: tu rates un bus, pars à pied ou fais du stop, demande au gens ! change de destination. Ne négocier pas une demi heure le tarif d'un transport pour 10 centimes (une fois ramenée la monnaie locale à l'euro)
Voyagez seul c'est être libre, et la liberté est rare...
Voyagez seul c'est aussi n'avoir personne avec qui se rappeler et partager les moments merveilleux, c'est le seul souci peut-être mais l'écriture et la photo (et le web) compensent ce manque

avatar
DéBé
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 29
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 44
Localisation : Pour vivre heureux, vivons cachés

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Alaintuitif le Ven 29 Juil 2016 - 14:11

utilisateurdebase a écrit:
je n'ai pas encore de destination arrêtée. j'ai des critères un peu à la con ^^ mais si certains ont des conseils à me donner ou veulent juste échanger à ce sujet, mon mp est ouvert Smile

Si tu partages tes critères-un-peu-à-la-con, on pourra pitet te conseiller plus finement ?..

Sinon, personnellement, j'ai adoré atterrir à Dakar (j'avais une vague adresse d'une dame habitant à une heure de l'aéroport) pour aller à Kayes au Mali (deux points de chute). Fatigant mais sympa. On apprend la patience on fait des rencontres.

J'ai beaucoup aimé voyager au Québec, c'est très sympa en raison de la langue. Avant mon départ, j'avais pris des contacts sur Internet (forum québécois) et le guide du routard. Ca revient assez cher mais c'est une super destination pour se lancer dans les voyages. Les Etats-Unis (New York) sont à 8 heures de bus de Montréal.

J'ai beaucoup aimé mon trajet de Lhassa (Tibet) à Katmandou (Népal). J'espère un jour retourner au Népal pour des treks par exemple. Les habitants sont d'une très grande gentillesse et les paysages sont magnifiques.

Je conseille aussi Auroville comme point de chute "occidentalisé" si on veut découvrir tout doucement l'Inde. Ce n'est pas très loin de Pondicherry. Le trajet en avion revient cher bien sûr mais c'est hyper sécure sur place.

N'ayant pas un sens de l'orientation très développée, je me suis perdu dans toutes ces villes (mais toujours retrouvé, la preuve!), j'ai toujours fait des rencontres formidables et gardé de bons souvenirs à vie dans ma tête.
Je note que j'ai quand même "les pieds sur terre" (bonne préparation préalable qui me permet de me lâcher une fois sur place) mais mon fils est plus "tête dans les étoiles" et, à 20 ans, il accumule les voyages qu'il pratique seul.

Bonne route à tous...
avatar
Alaintuitif
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1147
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 51
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Saltymbanque le Mar 16 Aoû 2016 - 8:59

Me concernant, ras le bol d'éponger les contraintes du groupe !
Je pars à 2/3 personnes et mon prochain grand voyage en Amérique Latine sera seule. (ou avec une personne de sûre sûre sûre)
avatar
Saltymbanque
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2043
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : down on earth

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par zebra1723 le Mer 21 Sep 2016 - 21:38

Pour ma part, cela fait maintenant 3 ans que je me fais de petites vacances par-ci par-là. En fait, j'ai commencé après une douloureuse rupture, d'avec une zébrette, qui m'a amené chez le psychologue et avoir appris à 22 ans que j'étais également un zèbre. J'avais bien sûr voyagé avec des amis dans le cadre des études mais j'en ressortais toujours avec un plaisir très mitigé.

Il y a deux ans, j'ai fait mon premier roadtrip seul, le tour de la Baltique en voiture sur 6000 km pendant 2 semaines. Je pouvais enfin profiter de mes vacances, en étant libre de toute contrainte mais effectivement la solitude peut être parfois un peu présente.

Puis fort de cette expérience, j'ai effectué cet été un périple en moto de 11500km à travers toute l'Europe de "l'Est" à l'exception de la Russie. 5 semaines de rêve et la moto est un bon moyen de faire des rencontres et combattre son introversion.

Une chose est sûre, à présent je rêverais de partager ce genre d'expérience avec une chérie mais pour rien au monde je ne partirais en groupe.

zebra1723
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 8
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 25
Localisation : Fribourg, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Saltymbanque le Sam 24 Sep 2016 - 9:08

Tu touches le point : je pars seule notamment parce que je n'ai pas de conjoint.
avatar
Saltymbanque
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2043
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : down on earth

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Saltymbanque le Dim 5 Mar 2017 - 20:54

les billets sont pris
avatar
Saltymbanque
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2043
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : down on earth

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par gwynplaine le Dim 5 Mar 2017 - 21:18

zebra1723 a écrit: Je pouvais enfin profiter de mes vacances, en étant libre de toute contrainte mais effectivement la solitude peut être parfois un peu présente.

le meilleur moyen est encore le stop, je trouve... pour en avoir usé et abusé a travers toutes l'Europe, proche-moyen orient, afrique du nord et amérique du sud... bah au final.... t'es jamais seul... tu fais des rencontres tout les jours...
et quand t'en as ras le cul... tu marches... en dehors des sentiers battu, la ou il n'y a personnes... qu'est ce qu'on est tranquille




avatar
gwynplaine
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 812
Date d'inscription : 10/06/2013
Localisation : sous un pont, à la belle étoile... sinon le vinatier

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par eryn le Mar 25 Juil 2017 - 13:59

J'aimerais tant voyager seule moi aussi..
avatar
eryn
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 40
Date d'inscription : 08/07/2014
Age : 31
Localisation : Arles

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par davidabricot le Jeu 25 Jan 2018 - 1:31

J'ai fait mon premier voyage tout seul l'année dernière, à Londres. J'y vais plusieurs fois par an, mais curieusement c'était la première fois tout seul. Et j'appréhendais un peu. J'en ai profité pour faire un voyage bizarre, difficile à partager avec d'autres personnes. Pour moi c'était thème historique, surtout autour de la reine Victoria et du prince Albert, plus d'autres choses. Voici le détail pour comprendre ce que j'ai fait, seul :
- Victoria & Albert Museum
- Palais de Kensington
- déambulation dans Hyde Park, autour du monument Albert, du Royal Albert Hall
- bunkers de la guerre
- Handel & Hendrix museum
- marché de Noël (c'était en décembre)
- National Gallery
- Shopping : Regent Street, Camden...

Du coup, en voici le bilans, et les biais éventuels :

AVANTAGES:
- liberté totale, des lieux, des horaires, des choix de repas
- concentration 100% sur ce que je voyais, des fois les musées lorsque l'on est accompagné, on a pas le même rythme
- comme je suis une pipelette, très vite j'ai eu besoin de parler, au guichet, dans les salles des musées, aux commerçants, alors qu'accompagné en fait je parle pas tellement aux gens
- le sentiment d'avoir pu enfin voir tout ce qui n'intéressait pas mon entourage. Le genre de choses qui vous font râler de pas les avoir faites quand vous êtes plusieurs
- possibilité de faire des activités en fonction de votre niveau de langue : si vous parlez pas bien, vous ne risquez pas d'aller au cinéma. Et si vous parlez bien et que d'habitude vous êtes accompagné de gens qui parlent mal, là vous pouvez aller où vous voulez

INCONVÉNIENTS:
- repas tristes. Je m'ennuyais, par excès d'enthousiasme, j'aurais aimé discuter sur ce que je venais de voir
- prise de photo. J'aime bien avoir des photos de moi-même de temps en temps, et là il faut soit demander, soit faire des portraits
- soirée un peu triste. Balade au bord de la Tamise après le repas, mais du coup, pas envie de boire une bière tout seul
- Marché de Noël à Hyde Park qui a failli me mettre en dépression. Tout seul, je n'allais pas faire d'attraction, et je me demandais ce que je foutais là. Quand je voyais en plus des couples de garçons tous jeunes et tout mignons, j'étais jaloux et dégoûté

BIAIS:
- je connais bien Londres
- c'était un weekend de 3j, pas comparable je pense avec un long voyage

DIVERS:
Je voyage beaucoup seul en France. Bizarrement, je ne m'ennuie moins lors des repas (pourquoi???). Peut-être est-ce parce que les décisions vont plus vites, qu'il y a peu à réfléchir (tout en français, on connait les boutiques, les marques, les us et coutumes, etc...). Peut-être aussi car il n'y a pas le stress des transports, avions (du moins pour le 1/4 de la France pour lequel je n'ai pas besoin d'autre chose que ma voiture).

Du coup, il y a des soucis, mais franchement je recommande. Car à plusieurs il y a aussi des soucis. Ou alors il faut vraiment trouver la bonne personne. J'ai fait plein de voyages avec ma sœur et c'était génial car on avait faim à la même heure, on a les mêmes centre d'intérêt, on prend la même chambre (économies!), on co-voiture pour aller à l'aéroport et on s'arrange entre nous pour les diverses dépenses, etc...

Enfin, je dirais que certaines destinations peuvent rendre dépressif de les faire seul, lorsque l'on est hypersensible et célibataire. Ça m'ai arrivé à :
- Rome sur le monument Emmanuel Victor II, quand on voit le coucher de soleil sur les toits de Rome...
- Budapest, lors du feu d'artifice sur le Danube
- Londres au marché de Noël
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2332
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Jo' le Ven 26 Jan 2018 - 23:19

Voilà un bon moment que je ne suis pas retourné sur ce sujet, très heureux de voir du monde partager ses expériences.

Déjà près de 2 ans que j'ai ouvert le sujet, je n'ai pas encore franchi le pas d'un voyage en solo mais cela reste tout de même une obsession dans ma tête. Comme je l'ai écrit dans mon premier message, je suis quelqu'un de solitaire et au quotidien je vis plutôt bien le temps libre que j'ai à me consacrer. Il y a bien sûr des moments de mélancolie où je regrette de ne pas avoir plus de liens, de partager des choses diverses et variées avec des gens avec qui j'ai le feeling. Et dans ces choses bien sûr, il y a cette envie de voyage. Mais pourquoi passer ma vie à attendre les autres ? Pourquoi devrais-je me priver de grands espaces, d'inconnu, d'aventure sous-prétexte que je n'ai personne pour me suivre ? Ce sont des questions dont les réponses sont déjà toutes trouvées, le frein est seulement dans la tête.

J'ai eu l'occasion cet été de vivre une expérience en solo. Je suis parti en vacances avec mes parents, après 7 ans sans pouvoir me libérer à cause du travail, saisonnier la plupart du temps. L'inconvénient en partant avec eux, et je le savais, c'est que je n'ai pas du tout la même approche des vacances. Je me suis dit : tant pis, si l'envie m'en prend je ferai des activités par moi-même. Durant les 12 jours que j'ai passé en Espagne, je suis resté la plupart du temps avec eux. Les premiers jours c'était bien, voir un nouveau pays, des paysages à l'opposé de la grisaille et de la platitude du nord, puis je me suis lassé. Restos, marchés, plage, apéros, farniente, ça va bien un moment. À l'approche de la fin, j'ai eu ce moment de panique où je me suis dit : merde, je n'ai rien fait de ce que je voulais. J'ai l'impression d'être ce fils qui est incapable d'être indépendant. Alors j'ai pris mon courage à deux mains, j'ai fait un parc d'attractions en solitaire. Les parcs d'attractions sont une passion pour moi, et plus exactement les montagnes russes, j'aurais été déçu de ne pas en avoir fait un en rentrant des vacances, sachant que je n'avais que 10 minutes de route pour y aller.

J'ai vécu de très bons moments, j'ai apprécié pouvoir faire les choses à mon rythme, mais le fait de faire l'attente seul, au milieu d'une foule compacte pendant plusieurs dizaines de minutes, d'embarquer dans un wagon ou un bateau au milieu d'une famille, qui en plus ne parle pas français, quel sentiment d'étrangeté. Je n'étais pas à l'aise, je me sentais comme un intrus.
Le midi, j'ai dîné seul à la table d'un resto. J'avais envie d'une bonne bouffe, je ne me suis pas privé. Mais j'ai ressenti une certaine mélancolie. Je me sentais seul, j'avais besoin de me rappeler pourquoi j'avais choisi cette vie, ce qui m'avait amené là. Plusieurs fois. Le fait de me remémorer d'anciennes amitiés, avec qui je n'ai plus de contact, j'aurais été prêt à leur reparler juste pour ne pas être seul à la table de ce resto.
Je me suis senti jugé aussi, j'ai conscience qu'il s'agissait de mon propre jugement, de mon propre regard, que de toute façon j'étais dans un pays étranger, que je ne captais rien de ce qu'il pouvait se dire, j'ai quand même eu pitié de moi par moments.
Puis ce malaise est passé, durant l'après-midi j'ai vécu des moments d'enthousiasme, mais quelle torture de tout garder pour soi, de rester enfermé dans sa tête. J'étais là, je me comportais comme si j'étais muet, d'une très grande timidité par peur de devoir entrer en contact avec des gens, ce qui aurait été un fiasco puisque je ne parlais pas la langue.
Bref, j'en tire une expérience mitigée. Est-ce que je le referais ? Je ne sais pas... Peut-être qu'un parc d'attractions n'est pas l'endroit idéal pour débuter une expérience en solo. Je sais que je ne dois pas m'arrêter à ça, que dans d'autres lieux, d'autres contextes et circonstances je pourrais apprécier l'expérience autrement. J'ai toujours en tête cette idée de road-trip aux pays-bas et je suis persuadé que je le vivrai bien mieux, mais ces moments de mélancolie risquent de salir un peu l'expérience, et c'est très dur d'en sortir quand on est confronté à soi-même.

davidabricot a écrit:INCONVÉNIENTS:
- repas tristes. Je m'ennuyais, par excès d'enthousiasme, j'aurais aimé discuter sur ce que je venais de voir
- prise de photo. J'aime bien avoir des photos de moi-même de temps en temps, et là il faut soit demander, soit faire des portraits
- soirée un peu triste. Balade au bord de la Tamise après le repas, mais du coup, pas envie de boire une bière tout seul
- Marché de Noël à Hyde Park qui a failli me mettre en dépression. Tout seul, je n'allais pas faire d'attraction, et je me demandais ce que je foutais là. Quand je voyais en plus des couples de garçons tous jeunes et tout mignons, j'étais jaloux et dégoûté

Je n'ai aucun mal à imaginer ce que tu as pu ressentir, c'est là qu'on voit les limites de la solitude. Elle a beau être confortable dans la vie de tous les jours, il y a des choses qu'elle ne permet pas. Quand tu as au fond de toi cette tendresse, cette envie d'amour, aller dans des lieux qui pourraient se vivre à deux c'est une torture...

Jo'
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 167
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 25
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par davidabricot le Ven 26 Jan 2018 - 23:56

Je ne peux qu'être d'accord avec toi et tout particulièrement ta dernière phrase. Une véritable torture oui! Je pense que l'on peut améliorer ça en choisissant bien le voyage. Comme expliqué, moi j'étais content de revenir à Londres pour faire tout ce que mes accompagnants n'avaient pas voulu faire. Donc j'étais boosté par un sentiment de "enfin!!!!!".

Et comme c'était des musées, bon quand même, tu passes du temps à lire, à observer. Mais malgré, tout il reste l'envie de partager. Puis il y a des petits détails qui te flinguent, un couple, une activité, un truc génial que tu vois...etc... et dont l'effet semble plus puissant que les effets positifs.

Et pour les endroits romantiques, c'est clair que c'est affreux.

Je le compare aux voyages pro. J'ai fait beaucoup de voyages pro. J'auditais souvent en Italie, à Arenzano, non loin de Gênes. Plage, soleil couchant, resto sympa. C'est clair qu'après une journée de travail, ça offre un cadre plus qu'agréable. D'un côté, c'est super de vivre ça, mieux qu'un endroit nul, d'autant plus que c'est payé. Et d'un autre côté on a le sentiment de toucher du doigt un super voyage, sans pouvoir vraiment visiter. Chaque fois je me suis baigné, j'ai mangé, une bière avec les collègues, mais impossible de faire des excursions, des musées, etc...

Une fois j'ai fait un team building à Gênes, avec activité bateau, un truc trop bien. Mais fatalement à un moment tu te dis que tu aimerais le vivre en famille, avec des amis, en couple. Et en même temps c'est un super privilège aussi.

Du coup mitigé aussi. Car j'ai pas envie de me priver de voyage, mais à l'avenir je serais hyper vigilant. Et puis c'est question de contexte. Dès que je fais un entretien d'embauche, je m'arrange pour toujours visiter quelque chose à coté. Et là, j'ai l'impression que c'est que du plus, puisque ce n'était pas l'objectif du voyage.

Au final en y pensant, je crois que l'avion aussi me rend mal. Seul, voir tous ces gens qui vont et viennent. Je me demande toujours ce que je fais là. Pourquoi je suis venu. Bref, je cogite trop, alors qu'accompagné, ben je discute!
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2332
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Jo' le Sam 27 Jan 2018 - 0:35

Je pense aussi qu'il y a une part d'idéalisation dans le fait de partir seul. On a tendance à anticiper, à se convaincre que tel endroit mérite d'être vu, telle expérience d'être vécue, à organiser des visites par peur de s'ennuyer ou de combler ce qu'on a pas pu faire avec un entourage. Et même si on essaie de se détendre une fois sur place, de se donner une certaine liberté il y a quelque chose qui nous échappe, une perte de contrôle. Des éléments extérieurs qui viennent résonner en nous. Et c'est un paradoxe, car vouloir la liberté en gardant le contrôle... Mais dans tout ça, on oublie juste de s'oublier. On emporte avec nous, dans nos bagages, nos obsessions, nos manques, en espérant les combler dans une quête de soi qui peut vite s'avérer déstabilisante.

Alors quelle est la recette miracle, est-ce un apprentissage ou un état d'esprit ? Peut-être les deux à la fois ? Quel est le but réel d'un voyage comme celui-ci, s'échapper ou se rencontrer ?

Il faut aussi prendre en compte le paramètre de la solitude, même si elle est choisie, elle est née d'une situation où il n'y avait pas beaucoup de choix justement. La solitude est vécue comme un compromis, c'est "mieux que de...". Il y a toujours cette comparaison seul/accompagné et forcément, il y a des choses qui peuvent nous frapper violemment l'esprit et donner à l'expérience son avis mitigé.

C'est pour ça que je m'interroge, sur internet il y a beaucoup de bloggeurs qui vantent le bien-fait du voyage seul. Mais sont-ils vraiment seuls ? Je veux dire, dans leur esprit. Ils partagent leur expérience à une communauté, et même si elle est virtuelle ils se sentent écoutés, soutenus. Ils organisent des activités dans le but de les partager. Il y a une forme de partage dans ce périple solitaire, est-ce qu'il est vraiment vécu en tant que solitaire ?

Jo'
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 167
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 25
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par Zorglub_33 le Mer 11 Avr 2018 - 18:41

Je pars régulièrement en longs week-end sur Paris, j'aime bien ça, ça ne me dérange pas d'y être seule, Paris est un endroit où on peut s'attabler seule sans avoir des regards étonnés. J'ai eu l'occasion d'aller à NYC deux fois avec mes fils, et j'envisage d'y retourner seule, maintenant que je connais la ville. Voyager seule ne me dérange pas, je ne suis jamais vraiment seule dans ma tête ;-) En ce qui concerne le partage, j'envoie des photos à mes fils et mes amis via Messenger ou FB, ça me convient.

Pour l'étranger, je pars en circuits organisés. Je trouve ça pratique, rassurant, et très reposant. En effet quand on vit seul on doit tout gérer tout seul, tout organiser, se préparer à bouffer, conduire, etc, or en voyage organisé, on pose son cul dans un bus et on s'occupe plus de rien. Bien sûr, ça limite la liberté de mouvement et c'est un peu frustrant de devoir se tenir à des horaires imposés, mais c'est une formule qui me convient bien.

Zorglub_33
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 109
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de voyager seul

Message par davidabricot le Ven 11 Mai 2018 - 0:29

J'ai remis ça. Je suis allé à Milan, pour un mix : championnats du monde de patinage artistique + visite de Milan.

Ce fut un énorme plaisir. Car le premier soir (arrivé dans l'après-midi), j'étais libre de ma soirée. Je me suis fait une virée au lac de Côme, à mon rythme, j'ai choisi mon resto, pas de souci pour le tarif, je me suis fait une super table, parce que l'envie m'en a pris.
Lendemain, patinage du matin jusqu'à la moitié de l'après-midi. Visite du centre de Milan en fin d'aprèm. Et comme j'avais garé la voiture à la patinoire (à côté du métro), en revenant à mon véhicule, j'ai eu le coup de folie de me prendre un billet à la sauvette pour l'épreuve du soir. Là j'étais content d'être seul. Car quand tu es mordu d'un truc, dur de l'imposer à quelqu'un qui aime peut-être, mais n'a pas la même endurance Very Happy !
Le lendemain je repartais en début d'après-midi. Je me suis lamentablement viandé pour trouver des pompes à essence pour recharger la voiture de location. Avantage : personne ne m'a vu galéréer XD.

Bilan plus ou moins pareil :
- plaisir sur la spontanéité, les horaires, les choix de repas, les activités, etc...
- parfois pénible sur les repas
- toujours le même manque d'une personne pour partager l'enthousiasme
- toujours plus de contact en local, puisque seul. A deux, tu te replis quand même sur le duo

@Jo' intéressant la notion de solitude avec l'exemple des bloggeurs. Je vais y méditer.

@Zorglub_33 Je n'ai jamais fait de voyage organisé, mais je comprends tout à fait. J'ai le même sentiment dans le quotidien (lavage auto, restaurant...). Souvent il y a des choses que je peux faire moi-même, mais que je choisis de faire en sous-traitance, pour lâcher prise, et être au repos. Donc oui, le voyage organisé peut-être bien, si l'on a envie de profiter, même si on perd en mouvement. Mais dès lors que l'on en est conscient, on trouve aussi la formule adaptée, et on sait dans quoi on s'engage.
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2332
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum