La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé.

Message par uaz le Sam 26 Déc 2015 - 12:09

Bonjour à tou(te)s,

Derrière cette citation de Socrate se cache 17 années de galère. Galère au singulier pour une moitié de vie gâchée, galère au pluriel pour les épreuves surmontées avec plus ou moins de brio.

  • J'ai 8 ans et j'apprends le dictionnaire tous les jours en rentrant de l'école.
  • J'ai 12 ans et je suis autonome à la maison, plus besoin de personne pour me faire à manger.
  • J'ai 15 ans et je pense déjà à la mort, que je ne vaux rien et que les autres ont bien de la chance de ne pas être comme moi.
  • J'ai 18 ans et je prends mes premiers antidépresseurs, j'en prends tellement que je ne sais même plus ceux que j'ai déjà testé sans succès.
  • J'ai 20 ans et je m'autodétruis, l'anorexie m'empoisonne et les autres m'étouffent.
  • J'ai 23 ans et je commence à travailler, tout est nouveau, intéressant, riche en réflexion, j'ouvre un nouveau chapitre "Workaholic".
  • J'ai 30 ans et j'ai déjà écumé pas mal de forums autour de la dépression, la bipolarité, les troubles borderline, les violences conjugales, les pervers-narcissiques. J'aide ceux qui sont en souffrance.
  • J'ai 34 ans et je suis "diagnostiqué" Zèbre, j'arrive enfin à mettre un mot derrière cette singularité, cette hypersensibilité et souffrance en continu, cette turbine qui ne s'arrête jamais, et ce goût amer d'avoir gâché 17 années de ma vie.

Maintenant, même quand je chute et que j'ai mal, je me relève et je continue à avançer Arrow

uaz
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé.

Message par CD_CD le Sam 26 Déc 2015 - 13:25

uaz a écrit: et ce goût amer d'avoir gâché 17 années de ma vie.

Il en reste entre 36 et 66. Il reste la plus grosse partie (mais pas classiquement la plus intense, mais comme nous ne sommes pas classiques, ce n'est pas grave).

(Cela dit, oui, probablement en grande partie gâché pas mal d'années, le savoir... mais si on se tape la tête sur les murs, mieux vaut avoir mis un matelas dessus avant, sinon, ça fait mal et ça ne fait qu'empirer la douleur, et puis, par delà les multiples inconvénients, l'avantage de notre "statut" ou "état" est qu'on peut remonter carrément plus vite la pente que d'autres (professionnellement parlant, par exemple)).

Bonne journée,

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé.

Message par uaz le Sam 26 Déc 2015 - 14:03

J'ai la "chance" d'avoir eu un parcours scolaire / professionnel quasi exemplaire, sauf que cette chance était déclenchée et non subie. C'est peut-être la seule chose qui ne m'ait pas fait vasciller définitivement, avoir cette capacité à dessiner une trajectoire vers un point très lointain et faire en sorte de ne pas trop dériver.

Désormais je réapprends à vivre en acceptant la "différence". Je ne suis plus en conflit avec moi-même, bien qu'il me reste un _gros_ travail à poursuivre notamment sur la confiance en soi (thématique récurrente chez les Z).

uaz
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum