Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Invité le Sam 4 Avr 2015 - 20:03

Chez moi ca fonctionne enfin ca me sort des ????????? car il n'a pas la locale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Stauk le Sam 4 Avr 2015 - 20:06

Darth Mitch Connor a écrit:Chez moi ca fonctionne enfin ca me sort des ????????? car il n'a pas la locale.
Ce sont des chaînes UTF aussi en C++ ? Bon bon, admettons.

ah mais j'ai copié le input, les outputs c'est "???????" effectivement. C'est suspect que ça s'affiche correctement dans le programme, mais pas en sortie tout de même.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Petitagore le Lun 6 Avr 2015 - 8:59

J'ai un peu tourné dans ma tête l'argument -- au demeurant fort classique -- du bug introuvable parmi des millions de lignes en C++, rendant absolument nécessaire l'adoption de langages plus sûrs. Et je me dis:

- qu'il correspond bien à une réalité qui a été constatée en pratique (des failles de sécurité énormes dans des outils puissants et très répandus);

- qu'il est quand même largement fallacieux.

Premièrement, parce qu'il n'est pas si courant que ça de travailler sur des programmes ayant des millions de lignes. Statistiquement, l'analyste-programmeur qui gagne sa croûte est plus souvent occupé à écrire le petit script PHP qui va bien pour alimenter ou exploiter un petit bout d'une base SQL de taille moyenne, voire modeste, qu'à revoir de fond en comble un système d'exploitation ou, plus modestement, un gros logiciel de bureautique. Donc, d'emblée, on pourrait remarquer que la nécessité absolue de ne jamais écrire de bug indétectable au milieu d'un million de lignes est beaucoup plus prégnante pour de très très gros projets que pour ceux qu'en pratique un analyste-programmeur lambda a des chances de rencontrer (et même si l'analyste-programmeur finit par être recruté pour bosser sur un projet pharaonique, ce sera vraisemblablement après s'être fait la main sur des projets sensiblement moins ambitieux).

Deuxièmement, parce qu'en pratique, les très très gros projets sont très majoritairement écrits en C, C++ ou à la rigueur Java, ce qui semble indiquer que ces langages ne mènent pas aussi infailliblement aux plantages dramatiques qu'on le prétend. C'est à leurs fruits qu'on juge les arbres, a dit le Seigneur Jésus (qui ne disait pas que des conneries), or les fruits de C/C++ sont quand même très très abondants et loin d'être aussi radicalement pourris que le prétendent les ennemis de ces langages.

Troisièmement, parce qu'un très très gros projet intègre toujours des tripotées de librairies qui n'ont pas été spécifiquement pensées pour ce très très gros projet-là, et qui en pratique plantent quand même très peu (il y a des exceptions notoires, mais ce sont des exceptions), ce qui n'est sans doute pas sans rapport avec deux considérations: 1) ces librairies ont été écrites par des gens qui avaient du talent (je maintiens que c'est le noeud du problème); 2) ces librairies ont déjà été archi-testées et déboguées au fil des ans, en sorte que leur réputation de fiabilité correspond à une réalité éprouvée dans la pratique, non à de simples promesses enthousiastes.

Un langage très fiable reste en théorie nettement préférable à un langage faillible. Il n'empêche qu'en pratique, on construit de plus grands projets informatiques avec des langages médiocres, mais répandus et employés par des programmeurs géniaux, qu'avec des langages irréprochables mais marginaux, employés par des programmeurs simplement talentueux voire médiocres.

Ou pour le dire autrement: si les mauvais ouvriers ont toujours de mauvais outils, les bons outils ne suffisent pas à faire les bons ouvriers, et les très bons ouvriers arrivent à bosser très bien avec des outils de qualité moyenne mais acceptable. C'est pas le Seigneur Jésus qui l'a dit, mais ça a quand même été maintes fois constaté. Or C/C++ sont des outils de qualité moyenne mais acceptable, et ça fait des dizaines d'années qu'ils le prouvent tous les jours. Ca fait aussi des dizaines d'années que des outils de meilleure qualité, type Ada, ne percent pas.

Certes, l'idéal reste le très bon ouvrier travaillant avec le très bon outil. C'est vrai, mais c'est une affirmation à peu près aussi stupéfiante et constructive que le fait d'énoncer qu'il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade.

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Stauk le Lun 6 Avr 2015 - 9:10

Petitagore a écrit:
- qu'il est quand même largement fallacieux.

Premièrement, parce qu'il n'est pas si courant que ça de travailler sur des programmes ayant des millions de lignes. Statistiquement, l'analyste-programmeur qui gagne sa croûte est plus souvent occupé à écrire le petit script PHP qui va bien pour alimenter ou exploiter un petit bout d'une base SQL de taille moyenne, voire modeste, qu'à revoir de fond en comble un système d'exploitation ou, plus modestement, un gros logiciel de bureautique. Donc, d'emblée, on pourrait remarquer que la nécessité absolue de ne jamais écrire de bug indétectable au milieu d'un million de lignes est beaucoup plus prégnante pour de très très gros projets que pour ceux qu'en pratique un analyste-programmeur lambda a des chances de rencontrer (et même si l'analyste-programmeur finit par être recruté pour bosser sur un projet pharaonique, ce sera vraisemblablement après s'être fait la main sur des projets sensiblement moins ambitieux).

Deuxièmement, parce qu'en pratique, les très très gros projets sont très majoritairement écrits en C, C++ ou à la rigueur Java, ce qui semble indiquer que ces langages ne mènent pas aussi infailliblement aux plantages dramatiques qu'on le prétend. C'est à leurs fruits qu'on juge les arbres, a dit le Seigneur Jésus (qui ne disait pas que des conneries), or les fruits de C/C++ sont quand même très très abondants et loin d'être aussi radicalement pourris que le prétendent les ennemis de ces langages.

Troisièmement, parce qu'un très très gros projet intègre toujours des tripotées de librairies qui n'ont pas été spécifiquement pensées pour ce très très gros projet-là, et qui en pratique plantent quand même très peu (il y a des exceptions notoires, mais ce sont des exceptions), ce qui n'est sans doute pas sans rapport avec deux considérations: 1) ces librairies ont été écrites par des gens qui avaient du talent (je maintiens que c'est le noeud du problème); 2) ces librairies ont déjà été archi-testées et déboguées au fil des ans, en sorte que leur réputation de fiabilité correspond à une réalité éprouvée dans la pratique, non à de simples promesses enthousiastes.


Je ne comprends strictement rien à ce que tu essayes de dire. A moins que le propos ne soit de dire qu'il est possible d'utiliser C++, et que C++ est très utilisé. Oui c'est vrai. Java aussi est très utilisé. Tes propos concernant les bons ouvriers c'est de la politique, ou alors carrément de la théologie, et je ne comprends pas le rapport avec le thème du fil.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Petitagore le Lun 6 Avr 2015 - 9:48

Stauk a écrit:Je ne comprends strictement rien à ce que tu essayes de dire. A moins que le propos ne soit de dire qu'il est possible d'utiliser C++, et que C++ est très utilisé. Oui c'est vrai. Java aussi est très utilisé.

Eh bien tu vois que tu comprends! (en revanche, tu ne réponds guère)

Tes propos concernant les bons ouvriers c'est de la politique, ou alors carrément de la théologie, et je ne comprends pas le rapport avec le thème du fil.

C'est de la théologie si tu y tiens, ça ne me vexe pas... Pour ma part, j'aurais juste dit "jus de crâne", mais si tu préfères des mots plus glorieux, ça me va.

Tu sais, il m'arrive couramment de parler pour ne rien dire d'important, c'est même à peu près la seule raison pour laquelle je fréquente ce forum. Mais si tu préfères que je te foute la paix sur ton fil, OK, OK, je me casse, pardon pour le bruit, bonne journée. Very Happy

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Stauk le Lun 6 Avr 2015 - 11:07

Petitagore a écrit: Mais si tu préfères que je te foute la paix sur ton fil, OK, OK, je me casse, pardon pour le bruit, bonne journée. Very Happy
Disons que je préfère qu'on reste dans le sujet : le langage Rust. A la rigueur le langage C++ 11 (concurrent donc, et bien mieux implanté dans l'industrie)

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Levans le Mar 7 Avr 2015 - 12:07

Je viens lâcher mon petit commentaire, étant pour ma part un fan assumé de Rust.

Je replace un petit contexte sur ma personne : Je suis familier du C++ depuis 7 ans (en autodidacte), et ça inclut le C++11 que j'ai pas mal suivi également.
Je pratique Rust depuis l'été dernier de manière assez intensive, et j'ai également un petit peu participé au compilateur Rust.

Je vais donc me contenter d'exprimer mon point de vue, et pourquoi je préfère (de très loin) Rust à C++.

Rust est un langage qui force à la rigueur. Le compilateur est très chiant sur ce plan, et n'hésitera pas à vous envoyer paître si vous lui demandez de la merde.

En Rust, la memory-safety (je sais pas quel serait le meilleur terme français pour ça) est là par défaut, il faut explicitement demander au compilateur pour passer outre (avec des blocs unsafe). En C++, c'est le contraire, il faut explicitement demander de la memory-safety pour en avoir (avec std::unique_ptr et es copains).

Rust intègre naturellement des éléments de programmation fonctionnelle. De même sa programmation orientée objet est très différente du C++ (il n'y a pas d'héritage, uniquement des traits, que l'on pourrait assimiler aux interfaces de Java). Ça le rend un peu déconcertant au début, mais dans l'ensemble beaucoup plus élégant que C++.

Et oui, les principes de RAII et de traits de Rust forcent à concevoir les programmes très différemment de C++, mais je trouve que ça leur donne une structure plus claire, plus explicite.

Et maintenant que je regarde C++14 et C++17, avec les nouveautés qu'ils apportent, je trouve que C++ ressemble de plus en plus à de la magie noire.

Donc pour résumer, ce qui me fait aimer Rust, c'est que je trouve le langage très confortable. Quand on veut refactorer un morceau du programme par exemple, souvent il suffit de faire la modification là où on veut la faire puis suivre les erreurs du compilateur jusqu'à ce que ça compile à nouveau.

Le fameux troll « ça compile donc ça marche » du C/C++ se révèle souvent vrai avec Rust. Et quand ça compile mais que ça ne marche pas, c'est très souvent que la logique sous-jacente est fausse. Je n'ai pas encore rencontré de situations sournoise comme les « use after free » du C/C++ dans Rust. Wink

Levans
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 24
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Invité le Mar 7 Avr 2015 - 13:40



Dernière édition par 11Road le Dim 26 Avr 2015 - 0:45, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Invité le Mar 7 Avr 2015 - 14:16

Rust est un langage qui force à la rigueur. Le compilateur est très chiant sur ce plan, et n'hésitera pas à vous envoyer paître si vous lui demandez de la merde.
C++ le permet tout autant suffit d'ajouter une analyse statique a sa toolchain et ca fera le meme chose, j'ai juste pas envie de me taper une analyse statique sans arret, surtout que l'analyse statique que peut faire le compilateur peut empecher de faire des choses legales car il n'est pas parfait.
Avec C++ j'ai donc le choix et plus de flexibilite.

En Rust, la memory-safety (je sais pas quel serait le meilleur terme français pour ça) est là par défaut, il faut explicitement demander au compilateur pour passer outre (avec des blocs unsafe).
Y a rien de pire pour un programmeur systeme que de ne pas pouvoir gerer sa memoire comme il le veut, par exemple quand je veux optimiser mes allocations je vais faire de l'allocation in place dans un gros block poubelle, en rust je peux pas le faire je perds en performance car le compilateur est chiant.

Ça le rend un peu déconcertant au début, mais dans l'ensemble beaucoup plus élégant que C++.
L'elegance c'est subjectif, je trouve les interfaces et les traits ignobles.

Je n'ai pas encore rencontré de situations sournoise
comme les « use after free » du C/C++ dans Rust.
Moi non plus mais je ne l'ai jamais rencontre en C++ non plus car je sais programmer.

Du coup on en revient a ce que je disais, le Rust est concu pour lutter contre l'incompetence de certains, mais pour moi les incompetents ont pas leur place dans la programmation systeme je ne comprends donc pas cette recherche de garde fou.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Levans le Mar 7 Avr 2015 - 14:23

Samplet a écrit:je suis presque sûr que les apports n'ont rien de révolutionaires. Juste une époque voire une lubie.

Ben non, et ils n'ont jamais prétendu l'être. Rust se veut être une alternative moderne au C et au C++, qui sont de très vieux langages dont l'évolution est contrainte par des choix ayant été faits il y a 20 ans. L'informatique a beaucoup évolué depuis. Neutral

C est un langage tout à fait pertinent si on cherche de la performance pure, mais ce n'est plus le seul objectif aujourd'hui, on note une demande croissante en terme de sécurité. Et si on regarde rapidement, la plupart des failles de sécurité sont dues à des buffer-overflows, des use-after-free, des data-races ou des non-zeroed-memory. Ce sont en effet des erreurs de programmeur, en général des oublis, ou un design mal conçu.

Mais Rust lui fait ça tout seul, plutôt que de laisser le programmeur se démerder avec. Et c'est ça son cheval de bataille : laissons le langage s'occuper des erreurs courantes et parfois vicieuses à détecter, pour laisser le programmeur s'occuper du véritable problème.

Et là clairement, oui, la productivité du programmeur dépend du langage qu'il utilise. Certains langages sont plus adaptés que d'autres à certaines tâches, il faudrait être stupide pour ne jurer que par un seul langage. Et en l'occurence, C/C++ et Rust n'ont pas les mêmes objectifs de design. Et même si dans ses moutures récentes, C++ essaie tant bien que mal d'intégrer certains designs récents, le langage est surtout très vieux, et ça donne une ignoble soupe de templates incompréhensibles. Neutral

Edit: pour Mitch : ton argumentation se résume à « Il suffit de savoir programmer. », mais dans ce cas, pourquoi ne fais-tu pas tout en assembleur ? Wink

Levans
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 24
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Invité le Mar 7 Avr 2015 - 14:31

Mon argumentation se resume a "quand on travaille sur des choses complexes qui demandent de la programmation systeme il faut savoir ce qu'on fait".

Je fais beaucoup d'assembleur, mais uniquement quand je sais que je suis meilleur que le compilateur (par exemple pour tout ce qui est extension du processeur SIMD et autres), le compilateur C++ est tres performant et je peux faire tout ce que je pourrais faire en assembleur en C++ donc je ne vois pas pourquoi perdre du temps a le faire en assembleur.

Le rust m’empêcherai de faire des choses que je peux faire en C++ et en assembleur et je doute fort qu'il soit capable de battre les performances du C++ avec un memory model dit safe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Petitagore le Mar 7 Avr 2015 - 14:32

Levans a écrit:Edit: pour Mitch : ton argumentation se résume à « Il suffit de savoir programmer. », mais dans ce cas, pourquoi ne fais-tu pas tout en assembleur ? Wink

C'est vraiment un argument très très polémique. Tu sais parfaitement que "pour la portabilité", qui est la réponse originelle des tout tout débuts du langage C, il y a plus de quarante ans, reste totalement pertinente. Il y en a plein d'autres et plein de meilleurs, mais celui-là reste absolument valide, tandis que l'argument du "fais donc ça en assembleur", c'est vraiment le point Godwin de la discussion informatique. Un peu de sérieux.

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Levans le Mar 7 Avr 2015 - 15:21

Petitagore a écrit:
Levans a écrit:Edit: pour Mitch : ton argumentation se résume à « Il suffit de savoir programmer. », mais dans ce cas, pourquoi ne fais-tu pas tout en assembleur ? Wink

C'est vraiment un argument très très polémique.

Oui, c'est ce qu'on appelle un troll. À son argument pourri « Il suffit de savoir programmer. », je lui réponds par un encore pire « Tu n'as tout faire en assembleur. ». Wink

Darth Mitch Connor a écrit:le compilateur C++ est tres performant et je peux faire tout ce que je pourrais faire en assembleur en C++ donc je ne vois pas pourquoi perdre du temps a le faire en assembleur.

Le compilateur Rust est très performant et je peux faire tout ce que je voudrais faire en C++ en Rust, donc je ne vois pas pourquoi perdre du temps à le faire en C++. Courbette

Ah oui, et au passage:

Darth Mitch Connor a écrit:je doute fort qu'il soit capable de battre les performances du C++ avec un memory model dit safe.

Levans a écrit:C est un langage tout à fait pertinent si on cherche de la performance pure, mais ce n'est plus le seul objectif aujourd'hui, on note une demande croissante en terme de sécurité.

Oui, Rust ne permet pas d'abuser des monstrueuses optimisations que l'on pourrait faire en C/C++. Et alors ?
Dans beaucoup de situations aujourd'hui, les projets sont prêts à sacrifier une partie de leurs performances inutiles pour gagner en sécurité et en lisibilité de code, afin que ce dernier puisse facilement être repris par les successeurs.

Avec tes argument Mitch, au vu des bugs qui ont été découvert ces dernières années, on en conclurait que ceux qui ont programmé OpenSSL, le noyau Linux, et de nombreux autres projets sont des incompétents, puisque ce sont des bugs qui auraient été attrapés par le compilateur d'un langage comme Rust.

Levans
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 24
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Invité le Mar 7 Avr 2015 - 15:51

@Stauk : Attaque gratuite ... Attaque gratuite ...   Attaque gratuite  ... Attaque gratuite ...


Dernière édition par 11Road le Dim 26 Avr 2015 - 0:51, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Petitagore le Mar 7 Avr 2015 - 15:56

Levans a écrit:Oui, Rust ne permet pas d'abuser des monstrueuses optimisations que l'on pourrait faire en C/C++. Et alors ?
Dans beaucoup de situations aujourd'hui, les projets sont prêts à sacrifier une partie de leurs performances inutiles pour gagner en sécurité et en lisibilité de code, afin que ce dernier puisse facilement être repris par les successeurs.

Ne peut-on pas dire rigoureusement la même chose pour défendre Java? Je sais que le bytecode Java étant interprété, la dégradation des performances que cela entraîne est plus que notable (quoique pas forcément insupportable), mais il est désormais possible de compiler du Java directement en langage machine, avec GCJ. Est-ce que le compilateur Rust bat GCJ à plate couture?

C'est une vraie question. Si la réponse est oui, ça me donnera envie de m'intéresser à Rust (je déteste Java). Si la réponse est non, en revanche... l'abondance des librairies disponibles en Java risquerait de me faire préférer Java (et j'en serais bien triste car je déteste Java, bis).

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Levans le Mar 7 Avr 2015 - 15:57

Samplet a écrit:@Levans : je vois que tu n'es gros débutant naïf... Tu n'y connais rien en système d'exploitation pour sortir des âneries pareilles ! L'os t'empêche de faire n'importe quoi depuis 10 ans au moins.


  • buffer overflow
  • use after free
  • data race
  • use of non zeroed memory


Ces 4 erreurs sont à la source de la majorité des failles de sécurité qui ont été découvertes ces dernières années (coucou openSSL Smile ). Fait intéressant : elles tombent toutes sous le coup de l'« undefined behavior » du C et du C++.

Par ces 4 erreurs, je serais curieux de savoir lesquelles sont empêchées par le système d'exploitation.

Petitagore a écrit:Ne peut-on pas dire rigoureusement la même chose pour défendre Java?

Bien sûr que si, et ce serait pertinent. Le reproche que je fais à Java, personnellement n'est pas d'être semi-interprété, mais d'être un langage à garbage-collector où tout est implicitement passé par référence.

Levans
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 24
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Invité le Mar 7 Avr 2015 - 16:33



Dernière édition par 11Road le Dim 26 Avr 2015 - 0:48, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Levans le Mar 7 Avr 2015 - 16:58

Samplet a écrit:Nan et puis SSL, je te rappelle que cela reste encore le meilleur protocole utilisé pour les chiffrages sur la toile http.

On parle bien de ce protocole obsolète et dépassé que tout le monde est en train d'abandonner au profit de TLS ? Courbette



Et sinon mon cher Simplet, à part brasser du vent, tu pourrais apporter des trucs constructifs à la discussion ?

Nan parce que ok, dans les cas très particuliers que du as cité, Rust n'est peut-être pas pertinent, mais il n'a jamais prétendu l'être.

Vous êtes bien gentil les gens, à attaquer Rust sur ce qu'il n'a jamais prétendu faire et être, mais c'est un peu comme si vous reprochiez à une scie de ne pas être pratique pour enfoncer un clou. Ben non, ça n'a pas été fait pour ça. Non désolé

Alors peut-être que vous, vos ordinateurs personnels et le serveur sur lequel vous hébergez vos mails et votre blog sont en RISC (ce qui d'ailleurs, est à opposer à X86 et non à Linux ou Windows, si je ne m'abuse), mais ce n'est pas mon cas, ni celui de beaucoup de gens. Wink

Levans
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 24
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Invité le Mar 7 Avr 2015 - 17:06



Dernière édition par 11Road le Dim 26 Avr 2015 - 0:48, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Levans le Mar 7 Avr 2015 - 17:22

Samplet a écrit:Oui mais y'a que les gros ignorant qui ne savent que linux c'est forcément non risc.

https://github.com/riscv/riscv-linux

Samplet a écrit:Désactive sur ton navigateur les SSL et tu feras moins le malin, même si tu n'achètes rien... Donc il est pas dépassé et c'est toi qui repasseras avec tes preuves.

Firefox a désactivé le support de SSLv3 à partir de la version 34.0 (https://www.mozilla.org/en-US/firefox/34.0/releasenotes/). J'utilise cette version ou une plus récente depuis sa sortie, donc depuis décembre 2014. Ma navigation se fait donc en TLS uniquement depuis, sans aucun problème. Smile

Ah oui, et pour suivre ton edit, que tu as si joliment ajouté après coup, si TLS = SSL 3.1, alors que sont TLS 1.1, et TLS 1.2 et TLS 1.3 ?
C'est si joli de déformer la réalité pour la faire coller à ses propos... Si le nom a été changé, il y a peut-être une raison, tu ne crois pas ?


Permets donc moi de ne pas prendre pour parole d'évangile ce que tu affirmes sans aucune justification. Courbette

Levans
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 24
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Invité le Mar 7 Avr 2015 - 17:32

Flot d'insultes ban de 48h

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Invité le Mar 7 Avr 2015 - 18:53

À son argument pourri « Il suffit de savoir programmer. », je lui réponds par un encore pire « Tu n'as tout faire en assembleur. ».

Pour ma part je trouve toutes les conferences sur Rust pathetique, ca va passer des heures a vendre des concepts qui existent depuis super longtemps. Je trouve l'argument du "ca va empecher les gens qui font n'importe quoi de faire n'importe quoi" encore plus ridicule, les mauvais programmeurs ont rien a faire sur des projets de prog systeme c'est tout, si dans mon equipe y a un mec qui fait des erreurs aussi stupide qu'un double free, je le vire tout simplement.

Le Rust a aussi comme désavantage d’être illisible je trouve.

Si tu n'as pas besoin des optimisations que le C++ t'offre tu n'as pas besoin d'un langage de programmation système, va faire du python ou du java. Si tu utilises un langage de programmation système c'est que tu veux absolument TOUT contrôler, je peux pas taper dans un block de mémoire et allouer in place ? Et bah ca degage, pas besoin de compilateur nazi, je veux vérifier que ca passe une analyse statique, je lance une analyse statique, c'est pas complique.

Pour moi oui si il y a des erreurs aussi simple qu'une analyse statique peut soulever alors on est face a quelqu'un qui ne devrait pas faire ca. Le fait que les gens soient pas bons et ne sachent pas utiliser les outils qu'on leur donne ne fait pas d'un langage un mauvais langage.

Un compilateur a comme travail de compiler pas de faire attention a ce que fais le programmeur, c'est de l'analyse statique et ca n'a rien a faire dans un compilateur.

Donc on résume :
Tu choisis un langage de programmation parce qu'il inclue de l'analyse statique dans sa compilation au détriment des performances, des libertés d’implémentation et d'une des plus grandes communauté parce que tu ne savais pas que l'analyse statique existe (si tu l'avais su tu te serais rendu compte a quel point l'argument de la securite est idiot).

Soon : Les perceuses qui empêchent de percer tant qu'un ingenieur n'est pas venu verifier qu'on peut percer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Levans le Mar 7 Avr 2015 - 19:08

Darth Mitch Connor a écrit:Le Rust a aussi comme désavantage d’être illisible je trouve.

Le C++ a aussi comme désavantage d'être illisible je trouve.

On tourne en rond, tu ne crois pas ?

On a bien compris que tu voues une haine viscérale à tout ce qui n'est pas C++, et que tout ce qui n'est pas le domaine dans lequel tu travailles n'est pas de la vraie programmation, mais un travail d'incompétents.

Comme je l'ai dit précédemment, je ne choisis pas Rust pour son analyse statique, mais pour son modèle mémoire pertinent (il fait de la vraie RAII contrairement à C++), son système de traits et de génériques à la fois élégant et puissant (et qui est je trouve beaucoup propre que les templates et l'héritage du C++), pour son intégration d'éléments de la programmation fonctionnelle de manière naturelle et agréable à utiliser, ainsi que son support immédiat de l'ABI C, qui efface de nombreux soucis de compatibilité.

Maintenant, si pour toi ce ne sont pas de bons critères pour choisir un langage, et bien je suis fier d'être un abruti incompétent à tes yeux. Very Happy

Levans
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 24
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Bibo le Mar 7 Avr 2015 - 19:17

Darth Mitch Connor a écrit:
Je trouve l'argument du "ca va empecher les gens qui font n'importe quoi de faire n'importe quoi" encore plus ridicule, les mauvais programmeurs ont rien a faire sur des projets de prog systeme c'est tout
Petitagore a écrit:
1) ces librairies ont été écrites par des gens qui avaient du talent (je maintiens que c'est le noeud du problème);
[...]
Si je comprend bien, au vue de ces seuls arguments, cela veut dire que ce qui justifie le non abandon d'un outils complexe c'est le fait que des gens doués l'utilisent sans faire d'erreurs et que donc, il vaut mieux ne rien changer parce que l'on est de ce fait sûr que la méritocratie en place ne sera pas dérangée et que le mec un peu moins doué n'arrivera pas à décrocher des résultats équivalent au mec super doué ? Ca sonne un petit peu comme lorsque l'on propose une modernisation des outils de travail en usine, que l'employé pour lequel la qualification n'est plus utile vient crier parce qu'on lui vole son job, non ?

Petitagore a écrit:
Il n'empêche qu'en pratique, on construit de plus grands projets informatiques avec des langages médiocres, mais répandus et employés par des programmeurs géniaux, qu'avec des langages irréprochables mais marginaux, employés par des programmeurs simplement talentueux voire médiocres.
L'historicité n'est pas un argument.
En pratique, on doit se lever pour aller gagner de l'argent le matin, donc c'est ce qu'il faut faire. Neutral

Petitagore a écrit:
Certes, l'idéal reste le très bon ouvrier travaillant avec le très bon outil. C'est vrai, mais c'est une affirmation à peu près aussi stupéfiante et constructive que le fait d'énoncer qu'il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade.
Parce qu'un argument est évident il est mauvais ? Perplexe

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Petitagore le Mar 7 Avr 2015 - 20:02

Bibo a écrit:Si je comprend bien, au vue de ces seuls arguments, cela veut dire que ce qui justifie le non abandon d'un outils complexe c'est le fait que des gens doués l'utilisent sans faire d'erreurs et que donc, il vaut mieux ne rien changer parce que l'on est de ce fait sûr que la méritocratie en place ne sera pas dérangée et que le mec un peu moins doué n'arrivera pas à décrocher des résultats équivalent au mec super doué ?

En ce qui me concerne, ce n'est absolument pas le seul argument que j'ai cité, je ne sais pas si ta précaution oratoire visait à l'admettre ou à me faire un reproche -- en l'occurrence injustifié.

Il ne s'agit pas de méritocratie, mais d'abondance de librairies disponibles (notamment sous licence libre), la richesse d'un socle sur lequel on peut s'appuyer pour construire autre chose. Ce socle est plus abondant avec un vieux langage très répandu qu'avec un nouveau qui se lance, ce n'est pas stupéfiant mais ce n'est pas pour ça que l'argument ne vaut rien. Je mentionnais aussi -- et ça me paraît une raison aussi classique que légitime de se méfier d'un nouveau langage -- le risque de dépenser de l'énergie sur un truc qui peut tomber dans l'oubli comme avant lui pas mal d'autres langages, que j'ai cités, les exemples ne manquent pas. A part ça, j'affirmais la nécessité du talent dans tous les langages, les nouveaux comme les anciens -- je veux bien qu'on m'accuse en l'espèce de faire de l'enfoncement de portes ouvertes, mais ce n'est pas une raison pour faire comme si on le talent algorithmique était un truc secondaire pour faire une carrière de développeur. Il faudra aussi du talent en Rust, non?

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Introduction de 30 minutes au langage Rust. (Un meilleur C)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum