Peur de ce que je suis

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par dodow le Lun 2 Mar 2015 - 13:15

Ça gazouille ajd?

dodow
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 25
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par dodow le Lun 2 Mar 2015 - 13:54

http://www.youtube.com/watch?v=EDBGwF9c7fk

Disclosure, self loathing
This time you've gone too far
Or could it be my nemesis
That you are?

[...]
Are you dead yet?

My death will soon come


Dernière édition par dodow le Lun 2 Mar 2015 - 13:56, édité 1 fois (Raison : ...)

dodow
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 25
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Sérendipité le Mar 3 Mar 2015 - 12:10

Coucou Sherlock,

La mort est une fin en soit, alors VIS pleinement jusqu'à que cette fin arrive...

Sérendipité
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 35
Localisation : Dans la Ville Rose

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Invité le Jeu 5 Mar 2015 - 22:30

petite réflexion sur une étude sur le cannabis
ça reste une étude, la dernière en date certes, mais ça reste une étude, donc ...

Etude familiale d'utilisateur de cannabis avec ou sans psychose
2014 Jan

Le cannabis est l'une des drogues des plus utilisées dans le monde. Plusieurs études suggèrent un lien entre l'utilisation de cannabis à l'adolescence et la schizophrénie. L'objet de l'étude présentée dans cet article est de déterminer si le risque familial de développer une schizophrénie est le facteur crucial impliqué dans l'association entre l'utilisation de cannabis à l'adolescence et le développement de schizophrénie. Pour répondre à cette question les auteurs ont recruté quatre groupes de sujets : 1) 87 contrôles non psychotiques ne prenant pas de cannabis ; 2) 84 contrôles non psychotiques utilisant du cannabis ; 3) 32 patients souffrant d'une psychose du spectre schizophrénique n'utilisant pas de cannabis ; et 4) 76 patients souffrant d'une psychose du spectre schizophrénique utilisant du cannabis. Toutes les personnes prenant du cannabis l'utilisaient depuis l'adolescence et ne prenaient pas d'autres toxiques à l'exception d'alcool. Puis tous ont été interrogés, ainsi qu'un membre de leur famille, pour obtenir des informations sur leur diagnostic et ceux de leurs proches. Les résultats montrent qu'il existe une augmentation du risque de schizophrénie chez les apparentés des patients utilisant et n'utilisant pas du cannabis par rapport aux contrôles. Par contre, il n'est pas retrouvé de différence du risque de schizophrénie chez les apparentés des patients fumant ou ne fumant pas de cannabis. En conclusion, ces résultats suggèrent que le fait d'avoir une augmentation du risque familial de schizophrénie est l'une des bases impliquées dans la schizophrénie, que les patients soient fumeurs ou non-fumeurs de cannabis.


je ne crois pas que cela implique qu'il faut continuer à fumer, et cela ne veut pas dire que fumer entraîne obligatoirement la schizophrénie
Idem pour les causes et conséquences de ces pathologies.
Mais je ne suis pas psy donc ne pas se baser sur mes maigres connaissances... Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Lucilou Sauvage le Sam 7 Mar 2015 - 4:52

Hummm salut dodow, je n'ai pas tout lu mais je m'incruste parce que j'ai été aussi été diagnostiquée schizophrène par un psy. Ma mère l'a vu un jour entre deux portes et il lui a balancé que je n'étais pas droguée comme elle le croyait, mais que c'était la drogue qui avait révélé ma maladie. Le fait est que je ne me drogue pas vraiment, je suis juste une grosse fêtarde.

Je pense qu'il vaut mieux voir une psychothérapeute ouverte à la douance, surtout pas un psychiatre du cmp. J'ai été suivi par un psychiatre du CMP (là encore ma mère a ramené sa fraise) et c'était très aliénant, très humiliant, il n'avait que faire de mon potentiel! Il fallait que je suive l'ordonnance à la lettre ( je considère que mon corps m'appartient pourtant et ça pour lui c'était de l'auto-médication), que j'aille bien sagement au travail (le fait que je travaille dans un job alimentaire était d'ailleurs considéré comme un miracle) et quand je râlais sur les techniques de management un peu sauvages c'était considéré comme une "mauvaise interprétation des ordres de la hiérarchie". Non mais ces mecs là! Ils me sont restés en travers du gosier!

Donc actuellement je ne suis pas suivie par un psy, mais je suis en train de chercher un psychothérapeute qui fait des thérapies brève/hypnose comme on me l'a conseillé.

Quant aux médocs attention! Ils distribuent ça comme des petits pains mais après pour les diminuer voire les arrêter comme par hasard il n'y a jamais personne! Je ne renie pas leur efficacité par contre, mais du côté des anti-psychotiques, il y a pas mal d'effets secondaires (troubles sexuels, prise de poids)

Pour le cannabis, l'alcool, j'ai des amis qui ont fait/ font des cures (assez courtes), et je peux t'assurer que ça a l'air carrément plus sympa que mon taf!

On se tient au jus? Bon courage Bye!

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Sérendipité le Sam 14 Mar 2015 - 1:21

'Tit bon'nuit
Long hug  Au dodo !

Spoiler:
Tu y vas, j'y vais !

Sérendipité
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 35
Localisation : Dans la Ville Rose

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par dodow le Mer 8 Avr 2015 - 22:19

Bon, c'est le retour hein!


Alors, déjà j'ai autant à y faire sur atoute (bien que j'y aille pô, c'est juste pour dire).
Oui c'est confirmé sur et reuh-sur, suis bien schizo. Yeepee yoopee yeah!!!

Wouhhh la pure ironie du soir...
Alors je le vis.... pas bien^^ ahah! Je prend conscience de mes travers juste après que ceux ci se produisent, c'est déconcertant...
Je procrastine beaucoup, d'ailleurs mon dernier arrêt maladie tiens! fume! il est toujours sur table^^
Je cause moins (encore moins), j'ai pas envie de faire la causette, j'ai l'impression que je m'emm****e avant même de commencer. Euhhh.... j'ai pas confiance en moi (bon au moins c'est reconnu, ça avance)
Quand j'ai besoin de rire je regarde les infos, c'est vraiment poêlant^^!!!!
Je fais des crises au volant dès que je me sens en insécurité (merci pour les chauffards :-) ), conduite suicidaire, bagarre... bref, que du lourd et du bien croustillant (sans sucres ajoutés!)
- je prend un traitement à la c** - Je n'arrive plus à écrire de long pavé comme je le faisais avant, j'ai trop d'impatience et je perd plus vite le fil de ma pensée. A l'inverse je passe plus facilement du coq au requin (eh oui l'âne est déjà loin!)


Je dis ça en publique mais y a des gens qui me manque (je même pô envie de vous les citer) (rhôôô la complainte à deux balles....), ça me chagrine...

Sinon ce fil je crois qu'il va bientôt s'éteindre, je ne croit plus être dans la douceur et la courtoisie. Je mettrai à dispo. des gants de boxes si le coeur vous en dit. (aller on affronte clairement ce que les autres ont à dire!)(ah mais en faite il en a de la motivation l'gamin!)


Je vais très certainement demander une aide, que ce soit pour le taf comme pour l'administratif ou encore financièrement. Je pense ne pas l'avoir volé (et tant pis si ça plait pas)
J'aime la musique, c'est pas nouveau, alors je me lance (avec élant et sans filet) dans l'audiophilie.
Ahhhh le pure son, le frémissement à l'écoute d'une bonne part bien endiablée.
Bref, platine, ampli; enceintes et roule ma poule!
S'ajoute à cela pour m'occuper, je customise le meuble hifi (la miss me fait la peinture. Pfiou ça envoie :-D ) et je construis un meuble de rangement pour mes galettes ( une 60aine au dernier recensement). Je remercie la frangine - une gros big up! - pour les idées de construction de meuble :-)


A ce propos, mais j'y mettrai dans le post approprié, je vends un électrophone vintage "Pathé Marconi" des années 60/70, il est en cours de restauration mais je compte bien le céder (si il y a des amateur ;-))
Ainsi qu'un petit électrophone radialva (bon c'est un mange disque avec un clou, mais pour une écoute le dimanche c'est ben pratique!)
Sinon, pour parler musique, y a t il des passionnés (en tout cas dans ceux qui vont me lire)?
J'aime bien lire les impressions, tests, rendus du matos hifi et des platine alors n'hésitez pas!


A grand regret je ne serait pas trop présent aux différents meeting entre Z prochainement (santé de merde!), mais je ferai surement mon entrée (avec tapis rouge et champomy) quand ça ira mieux.


Sur ce, merci de votre courage et votre patience à essayer de suivre le fil de cette pensée



Le Dodow






dodow
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 25
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Angède le Jeu 9 Avr 2015 - 17:15

Bonjour Dodow,

J'arrive un peu tard.
[Contenu édité par la modération]
Qu'est ce qui te fait pensée que c'est du skizo ?
Je sens bien la panique, l'agressivité, une décompensation mais pas la perte de repère. Donc j'ai des doutes.

La pensée en image est typique selon moi dans la douance (juste au cas où). Le cerveau met des images quand il n'y a pas de mot. il faut les décrypter, trouver des mots et ensuite, l'image est détruite.

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par dodow le Ven 10 Avr 2015 - 9:15

Bonjour z'a vous et bonjour à toi Angède,



Les avis convergent avec ma frangine. Vous avez grosso modo les même interrogations. Ca m'a fait tilter.
Mais bref, je vais réécrire ce que j'ai écris à ma grande sœur hier soir.

Déjà je vais employer le terme "crise" afin de définir mes moments pas très catholique.
Lorsque je ne gère pas une émotion je bascule dans un mode de survie. Je ne me sens plus "humain" (oui foutez vous d'moi :-)), je ne me contrôle plus.
Je perd notion du temps, je suis dans l'esprit de conservation "je doit me défendre pour pas que l'autre me tue en premier" (paradoxale pour qqn qui y a qq temps voyais la vie comme une formule mathématique sans solution à part remettre à zéro....).
Je tremble, la tension à 20 (je me comprend), j'ai chaud/froid, des frisson, des tremblements et parfois jusqu'à l'envie de gerber.

Un exemple, la semaine dernière je rentrais chez moi en voiture, j'étais sur une voie rapide et après un dépassement puis un rétrécissement sur une voie je me prend une queue d'poisson m'obligeant à mettre un coup d'patin, sans clignotant, sans un geste le main. Bref conduite suicidaire, je le double, zig zag, ça file à 150 sur la la portion deux fois deux voies, je l'oblige à se faire flasher. Bref pépère n'étant pas content, dans un petit bled il me force le passage et m'oblige à m'arrêter sur une parking de routiers.
Il sort et tombe sa veste "pardon?!". Bon je sort et je lui en colle deux et lui ai refait le rétro gauche. Ah lé content pépère, l'a tout gagné à me couper la route.
J'ai repris le volant et je suis rentré en pleurant.
Le sur lendemain on me fait la même, je garde mon sang froid, là c'était en ville, je me met en mode "protection de ma femme", façon body guard qui évacue sa personnalité. Bref! j'ai fait de la conduite de précision dans mon bled (je savais pas que je pouvait être aussi adroit au volant, sachez le!) le jeune jacky branleur me filant plus ou moins le train (eh oui le pare-choc d'une r19 tuné c'est fragile ^^ XD (pffff branleur de merde (parodon la modo pour les termes!)), j'ai fini par rigoler nerveusement et arrêter de rouler à 50. Me suis mis à 20/30 km/h, tranquilou, le genre pas à l'aise au volant, et direction la gendarmerie (sur conseils de mon infirmier psy si j'en venais à une situation similaire). Et là comme y avait la place (et que la route est lisse hein!) Môsieur jacky branleur m'a tapé une pointe à 110 dans la rue. pfiou ça fume noir mouahahah!!!! il arrive au rond point, pile sur le dos d'âne, se dandine, et fait son travers dans le grand rond point.... de la gendarmerie! Nous on a juste fait demi tour et on est rentré (pas eu le temps d'aller s'expliquer au poste, dommage)
Bref, j'avais pas eu mon mot de la fin dans cette histoire et j'ai passé une sale nuit.
Le lendemain je passe devant la gendarmerie et je vois.... la r19 de jacky branleur devant la gendarmerie. Pffff j'y vais ou j'y vais pas. Mais attend si j'y vais rien à cirer qu'il y ai les flics, je m'en occupe moi même. Et je reste bloqué, incapable de prendre une décision. Je crise je tremble je pleur et je me résout à laisser le branleur dans son coin...


Pour ce qui est des crises et du traitement tu as surement raison dans le fait que je soit d'avantage agresseif, mais c'était déjà le cas avant. Ca à toujours été comme ça d'ailleurs.
Ma mère ma sorti l'autre jour "tu était capable de faire des petits bonhommes à peindre pendant des heures et à l'inverse tu t'énervais pour un rien et tu me faisais des crises de colères"
J'avais entre 12 et 17ans quand je faisait mes p'tits bonhomme à peindre donc ça date pas d'hier ces conneries là.

Après pour le traitement en lui même je note malgré tout une amélioration de mon moral et moins d'épisodes trop dark, j'ai d'avantage confiance en moi donc je me permet d'exprimer avec une assurance différente.
C'est plu virulent mais ça ne me met plus dans des états trop sale.


Rien à voir
- SALUT A TOI L'ARBRE!
J'ai pensé à toi avant hier, j'ai roulé derrière une cox, conduite par ton double féminin, une miss avec ses lunettes de soleil, en débardeur avec les Clash à balle!
Ah voui j'oubliais, la titine était peinte façon "choupette" pfff la classe :-D!!! -


Pour en revenir à mon histoire, j'ai augmenté la dose il y a 10 jours maintenant et je te rejoins sur une partie de ton point de vue - lis ça soeurette j'ai oublié de t'en parler hier - concernant les effets indésirables. J'ai plus de mal à me concentrer, je me déshydrate plus facilement (j'ai les coins des lèvres gercées), je ne fume pas moins, je bouffe plus (oui mais pas forcément bien, c'est ça qui m'embête, avec mon "ex-projet" tu parle d'une morale....), j'ai besoin de m'occuper d'avantage manuellement, j'ai des impatiences dans les jambes, les bras, les abdos, la mâchoire

Le revers de la médaille certainement.
Pour donner une idée cela fait plus de deux heure que je rédige ce message. D'habitude 45min, 1h si je fait autre chose à coté et c'est bon.
Je note tout ces désagrément mais bon, je me dis que ça pourrait être pire.


Y a qqn qui connait un psychiatre chouette qui s'occupe des schizoZ sur Rennes ou Caen ou Paname si y a que ça!
(cool comme étiquette ça,
"t'as quoi toi?"
"J'suis SchizoZ"
"Gné?!"
... )


Bon aller je vous laisse vous crever les yeux à lire.


Bonne journée à vous les Z (en plus il fait beau et chaud),

J'embrasse mon chat pour vous :-)



Le Dodow

dodow
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 25
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Bitterlings le Ven 10 Avr 2015 - 14:06

dodow a écrit:Déjà je vais employer le terme "crise" afin de définir mes moments pas très catholique.
Lorsque je ne gère pas une émotion je bascule dans un mode de survie. Je ne me sens plus "humain" (oui foutez vous d'moi :-)), je ne me contrôle plus.
Je perd notion du temps, je suis dans l'esprit de conservation "je doit me défendre pour pas que l'autre me tue en premier" (paradoxale pour qqn qui y a qq temps voyais la vie comme une formule mathématique sans solution à part remettre à zéro....).
Je tremble, la tension à 20 (je me comprend), j'ai chaud/froid, des frisson, des tremblements et parfois jusqu'à l'envie de gerber.

Un exemple, la semaine dernière je rentrais chez moi en voiture, j'étais sur une voie rapide et après un dépassement puis un rétrécissement sur une voie je me prend une queue d'poisson m'obligeant à mettre un coup d'patin, sans clignotant, sans un geste le main. Bref conduite suicidaire, je le double, zig zag, ça file à 150 sur la la portion deux fois deux voies, je l'oblige à se faire flasher. Bref pépère n'étant pas content, dans un petit bled il me force le passage et m'oblige à m'arrêter sur une parking de routiers.
Il sort et tombe sa veste "pardon?!". Bon je sort et je lui en colle deux et lui ai refait le rétro gauche. Ah lé content pépère, l'a tout gagné à me couper la route.
J'ai repris le volant et je suis rentré en pleurant.
Le sur lendemain on me fait la même, je garde mon sang froid, là c'était en ville, je me met en mode "protection de ma femme", façon body guard qui évacue sa personnalité. Bref! j'ai fait de la conduite de précision dans mon bled (je savais pas que je pouvait être aussi adroit au volant, sachez le!) le jeune jacky branleur me filant plus ou moins le train (eh oui le pare-choc d'une r19 tuné c'est fragile ^^ XD (pffff branleur de merde (parodon la modo pour les termes!)), j'ai fini par rigoler nerveusement et arrêter de rouler à 50. Me suis mis à 20/30 km/h, tranquilou, le genre pas à l'aise au volant, et direction la gendarmerie (sur conseils de mon infirmier psy si j'en venais à une situation similaire). Et là comme y avait la place (et que la route est lisse hein!) Môsieur jacky branleur m'a tapé une pointe à 110 dans la rue. pfiou ça fume noir mouahahah!!!! il arrive au rond point, pile sur le dos d'âne, se dandine, et fait son travers dans le grand rond point.... de la gendarmerie! Nous on a juste fait demi tour et on est rentré (pas eu le temps d'aller s'expliquer au poste, dommage)
Bref, j'avais pas eu mon mot de la fin dans cette histoire et j'ai passé une sale nuit.
Le lendemain je passe devant la gendarmerie et je vois.... la r19 de jacky branleur devant la gendarmerie. Pffff j'y vais ou j'y vais pas. Mais attend si j'y vais rien à cirer qu'il y ai les flics, je m'en occupe moi même. Et je reste bloqué, incapable de prendre une décision. Je crise je tremble je pleur et je me résout à laisser le branleur dans son coin...


Pour ce qui est des crises et du traitement tu as surement raison dans le fait que je soit d'avantage agresseif, mais c'était déjà le cas avant. Ca à toujours été comme ça d'ailleurs.
Ma mère ma sorti l'autre jour "tu était capable de faire des petits bonhommes à peindre pendant des heures et à l'inverse tu t'énervais pour un rien et tu me faisais des crises de colères"
J'avais entre 12 et 17ans quand je faisait mes p'tits bonhomme à peindre donc ça date pas d'hier ces conneries là.

Après pour le traitement en lui même je note malgré tout une amélioration de mon moral et moins d'épisodes trop dark, j'ai d'avantage confiance en moi donc je me permet d'exprimer avec une assurance différente.
C'est plu virulent mais ça ne me met plus dans des états trop sale.


Salut,

Ne pourais tu pas arrêter de prendre le volant momentanément, le temps de demander l'avis de ton médecin généraliste ? En lui montrant, par exemple, ce que tu as écrit ici.
Il pourait te donner un avis médical sur le dosage du médicament, sur ses effets secondaires, et sur la possibilité de conduire  ta voiture pour l'instant.

Sans avis médical, ce n'est pas une bonne idée, d'après ce que tu décris, de continuer à prendre le volant.  

Certains états, certains médicaments, ne sont pas compatibles avec la conduite de machines, du moins de façon temporaire, tant que le traitement n'est pas stabilisé.  
Par prudence, il vaudrait mieux lui poser la question.

Bitterlings
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 285
Date d'inscription : 08/08/2012
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par dodow le Sam 11 Avr 2015 - 9:11

Salut à toi Bitterlings,


Et bien par chez moi ça semble bien compliqué (en province, malgré que j'habite dans une petite ville), rien que pour aller faire les courses c'est la bagnole.
Ces jours ci j'arrive à me modérer. Quand on me fait une crasse je laisse. Et pis je fait plus que de court trajet. Fini les grand périple. Je roule max 20min/trajet.

Mais merci quand même pour ce prudent conseil.



Dodow

dodow
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 25
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Angède le Sam 11 Avr 2015 - 10:34

Bonsoir,

Il n'y a pas de délire donc pas de paranoîa non plus. Dissociation et agressivité.
C'est un sacré traitement de cheval pour peu d'effet.

La gestion de la colère cela s'apprend. Sport, respiration, méditation, psychothérapie pour revenir à la source.

Les pleurs nerveux sont normaux quand le corps est en surcharge. Surtout si pousses les émotions. Un peu de vin rouge le midi. C'est connu pour être un calmant naturel des émotions, j'ai testé c'est bluffant mais petite dose sinon c'est l'effet inverse. Tu dois couper tes émotions avant la surcharge car tu endommages tes nerfs d'où le manque de contrôle. Tu mets tes nerfs à vif, il faut du temps pour qu'ils se réparent. N'oublie pas de dormir à heure fixe et dix heures au moins. Sinon t'étonne pas. Super QI, super cerveau, super activité, super dodo sinon superKO.

Le blocage mentale c'est un manque de concentration. La méditation te recalera. C'est une position de vide mental idéal pour réfléchir, mais c'est vrai que les premières fois cela fait peur.
Il faut s'entrainer à ouvrir et fermer ton mental. C'est un muscle et ton nerf s'est relaché. Il faut donc l'actionner mentalement au lieu d'automatiquement.
Les bouddhistes ont de très bonnes techniques de contrôle du mental naturelles, tu pourrais y trouver des pistes et des exercices. Smile

Mais dormir c'est la loi ici. Ainsi que travailler ton esprit.

Bon courage,

++
Nadège;

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par playmobile5 le Sam 11 Avr 2015 - 13:47

...


Dernière édition par playmobile5 le Sam 11 Avr 2015 - 15:43, édité 1 fois

playmobile5
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 03/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Sérendipité le Sam 11 Avr 2015 - 14:02

Angède a écrit:[Contenu édité par la modération].
J'en veux beaucoup à la modération car j'aurais bien aimé connaître les propos d'Angède, car la fin de son post est pertinent. Je me doute que le début devais l'être tout autant... pfff. No

Bitterlings a écrit:Certains états, certains médicaments, ne sont pas compatibles avec la conduite de machines, du moins de façon temporaire, tant que le traitement n'est pas stabilisé.
Tout à fait d'accord avec toi, sur les effets nocifs que peuvent avoir les médicaments sur la conduite.
Je pense que les "crises" nerveuses dû à la conduite dangereuse des autres sont accentuées par cette prise de médicaments.

Il ne faut pas en attendre trop de ces médocs, ils sont là juste pour améliorer pas pour éradiquer. Le travail personnel, est à mon sens, le seul moyen d’évincer cette nervosité.

dodow a écrit: concernant les effets indésirables. J'ai plus de mal à me concentrer, je me déshydrate plus facilement (j'ai les coins des lèvres gercées), je ne fume pas moins, je bouffe plus (oui mais pas forcément bien, c'est ça qui m'embête, avec mon "ex-projet" tu parle d'une morale....), j'ai besoin de m'occuper d'avantage manuellement, j'ai des impatiences dans les jambes, les bras, les abdos, la mâchoire

Y a qqn qui connait un psychiatre chouette qui s'occupe des schizoZ sur Rennes ou Caen ou Paname si y a que ça.
Pour ta concentration, il est assez connu que les médicaments affectent cette dernière.
Tu peux éventuellement faire quelques petits exercices de mémoire pour entretenir ton niveau de concentration (je n'aimerais pas te savoir légume à cause de ces pilules).
De toute façon le corps humain à besoin d'1l d'eau minimum chaque jour. Prends une bouteille avec toi qui te suivra partout afin de t'hydrater. Et puis, qui sait, ça pourra peut-être diluer les effets de tes médocs (mouais je sais que je rêve un peu, mais l'espoir fait vivre).
Labello, tu connais pas ? lol. Demande celui de ta Miss... Pété de rire
Râleur Tu sais ce que je pense de la bouffe... Bio et sain ! Prépare tes repas la veille, ainsi tu auras moins de tentation de grignotage (et puis il existe le grignotage sain, les fruits !!!)
Ton projet (ne dit JAMAIS ex... Scrogneugneu ! ) même si pour le moment tu le mets en veille, cela n'a rien à voir avec ton état, dissocie bien ces 2 choses.
Tu vas me faire croire qu'un policier n'a jamais piqué la gomme de sa petite voisine de table quand il était gamin ?... Prouve-moi le contraire et peut-être, j'ai dit peut-être que je remanierais ma position.
Commence pas à faire un amalgame entre ton projet et ta "mal bouffe". Même j'y vois un intérêt, puisque tu sais ce que c'est, tu peux que mieux avertir et préparer ce projet. De ton expérience tu en feras une force, un argument.

Pour les travaux manuels, fais le canap'. Tu n'es pas obligé de le terminer.
Ttu peux déjà fomenter un plan (le dessin est manuel), ensuite tu attaqueras la construction et pour finir tu feras les finitions.
Et si tu proposais à ta môm2° de lui fabriquer des abris...? Tu serais dans la nature, entoure d'une présence rassurante, tout en faisant des travaux manuels.

Je sais que Lyon c'est loin. Mais je démords pas qu'il te faut un 2ème avis.
De plus, je trouve que tu avales trop de médicaments. Et j'ai peur que tu penses que ces derniers soient la solution à tes problèmes.
Je pense que certain médicament que tu prends, peuvent être remplacé par de placebo... Suspect
Et puis l'étiquette "schyzo"  Horreur c'est pas celui qui te convient. Certes je suis loin d'être psy, mais je fais appel à mes instincts (accessoirement aussi mon vécu).

Ah...aussi... Sommeil, sommeil, dodo... Tu dois te reposer un maximum. Les heures fixes ne sont pas une mauvaise idée (j'avais pas pensé à ça, merci à Angède).
Papy Fais ce que je dis pour ton sommeil, pas ce que je fais...  Nargue

Usoon Long hug

Sérendipité
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 35
Localisation : Dans la Ville Rose

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Sérendipité le Sam 11 Avr 2015 - 14:03

playmobile5 a écrit:J'espère que les valises sont déjà prêtes .

Tu peux développer ?
Je trouve ton commentaire déplacé.

Sérendipité
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 35
Localisation : Dans la Ville Rose

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par playmobile5 le Sam 11 Avr 2015 - 14:23

La sonde Philae n'est plus en activité ou fin de ne pas l'être Smile
(Pas besoin de tout coucher sur papier Bibo Wink )

Entre les voisins , les sirenes qui leur sont adressés et pas adressés, les intermédiares qui ne vérifient pas l'exactitude des informations(théories), certains commentaires sur les enfants-Roi,des remarques d'il y a un moment, on se rapproche de la vérité ^^

playmobile5
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 03/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Angède le Sam 11 Avr 2015 - 15:33

edit modération : propos modérés, attaque ad hominem.

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par playmobile5 le Sam 11 Avr 2015 - 16:27

Rololo,comme elle balance ses couteaux.Il n'y a aucun mal à se sentir déstabilisée... Smile
Il y a comme un doux parfum de profondeur et d'expérience saisissante dans les parages...j'aime beaucoup cette odeur Wink
Who are you lady ? repeat me your name one more time ...


Dernière édition par playmobile5 le Lun 11 Mai 2015 - 15:17, édité 3 fois

playmobile5
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 03/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par dodow le Sam 11 Avr 2015 - 16:28

Bonjour,


Cela me perdra un jour.
J'ai bien pris note de tout ces messages "d'alarme".
Je me sent pommé en lisant tout ça.
Si suis pas schizo que suis-je? (le premier qui répond un piaf la perdu).
Suis juste un Z franchement décalé? eh ben purée!



Pour les médocs:
"Depuis que tu as commencé ton traitement tu es plus "extrême", tu est plus empathique comme tu es plus énervé"
Elle va vraiment finir par en avoir marre

Voilà ce que m'a dit ma miss tataleur.
Donc vous avez surement raison sur les médocs mais du coup faut que je reprenne mes recherches.

Ne démord pas Séren' ne démord pas :-D

Faire du sport moi? j'suis déjà un piaf qui vole pas, y a bien une raison^^
Nan plus sérieusement faut que je discute avec ma 2° môman, c'est toujours pô fait (oui je sais je devais y aller jeudi...) peut être effectivement de la construction d'abri en perspective, des buttes de culture...
Faut voir.


Mon projet j'ai envie de l'enterrer. C'est mon ancien moi et je me sens pas faire ça (j'ai des arguments pas d'inquiétudes).


J'applique ta phrase sur le sommeil mais sur la bouffe^^ quand j'ai pas envie de cuisiner ben.... suicide gastro^^




Pour le canap' ça sera pitêtre plutôt un banc. oué je sais plus trop enfaite, j'ai trop d'idées!




Eh dis Angède, tu trouve que ça fait beaucoup tout le traitement?
J'ai parfois l'impression d'être perché (au sens toxico du terme)

dodow
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 25
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par dodow le Sam 11 Avr 2015 - 16:30

Salut playmobil5,

Si tu pouvais poster dans la section philo tes remarques ce serait super ;-)

Bonne fin d'journée à toi

dodow
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 25
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Angède le Sam 11 Avr 2015 - 18:05

Je ne suis pas médecin. Mais des problèmes de concentration chez nous, c'est plus lié à une dépression, un manque de travail intellectuel qu'à la schizophrénie.

Maintenant je ne suis pas psychiatre, j'ai une bonne connaissance du fond, et surtout des gens qui ont besoin d'une mémoire forte pour fonctionner. Sans sport moi, ma concentration saute. Avec sport plus de pb.
Mais si tu ne veux pas faire d'effort pour t'en sortir voit un deuxième avis médical et ajuste ton traitement.

Comprends ton cerveau c'est une machine de compétition, ça se traite avec force et volonté, sinon c'est ton cerveau qui commandera et pas toi.

Un traitement doit t'aider à voir clair pas à t'abrutir, et calmer tes émotions, il en existe de nombreux, donc quand ça ne va pas met ton psy face à ses responsabilités.

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par dodow le Dim 12 Avr 2015 - 7:54

Salut Angède

(j'suis de mauvais poil désolé d'avance)

Merci pour tes conseils. Je vois où tu veux en venir. Sauf que je suis mal aidé pour déménager, trouver un taf adéquat, trouver une thérapie adaptée, trouver un traitement adapter, trouver des amis adaptés.

Bref je suis dans le trou du cul de l'ouest de la france (faut franchement être un normo pensant pour aimer rester ici à rien foutre!)



Si j'étais pas en couple ça ferai long time que je serait sur rennes ou caen, j'en peux plus des bulots, du manque culturel, du manque de vis, des putain de facho aigri par la vie, les alcoolo qui ont tout vu tout fait en sortant du pmu.

Dernière chosqe, mon problème n'est pas de dire mais de faire (le fameux déclic), j'entend tout tes messages. J'ai commencé à refaire de la natation, il y a toujours qq choses qui fini par m'en empêcher et je m'arrête au bout d'un moment. J'ai toujours fait pleins de trucs en auto-didacte, enfin quasi tout. Là j'ai besoin qu'on me prenne un peu la main (ouai ça fait con mais je sens que j'en ai besoin). J'ai qu'une béquille médicamenteuse OK CEST PAS LA SOLUTION mais la seule main que j'ai à portée elle n'est pour l'instant que virtuelle (le réel viendra, je sais, je sais)



Là j'ai un déménagement ce matin. On doit dégager des affaires à ma mère depuis chez son ex jusqu'à chez elle.
Ce mec est un foutu hypocrite et c'est moi qui trinque. Ca me fait gerber de devoir être aussi hypocrite pour faire comme si tout allait bien. CA ME GAVE!
23ans qu'on me demande des conneries et aujourd'hui ça continue!




Bon ne faites pas attentions aux fautes et au ton employé j'suis pas d'bon poil en ce dimanche matin à la con.





Bonne grass' mat' à vous,



Dodow

dodow
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 25
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Angède le Dim 12 Avr 2015 - 8:24

Comprends mon petit que dans la vie tu as toi et toi. Personne ne viendra te donner la main, au contraire plus tu iras mal plus les requins arriveront.

Il y a un moment il faut arrêter d'attendre et se donner la main à soi mm, et là tu vas t’apercevoir que les choses vont rentrer dans l'ordre et les requins vont s'éloigner.

Plein de gens ont besoin d'aide, mais étonnement quand il faut choisir entre dix mains et qu'on a une main a donner, on prend celle qui est déjà lever. Pourquoi? C'est elle qui a la meilleure chance de survie, et qui mérite de voir ses efforts récompensés. Smile

Ne brule pas les étapes. Une chose à la fois. Ne te laisse pas distraire, ne te trouve pas d'excuse. Fais.
Le quotidien est chiant, mais c'est la vie pour tout le monde Smile

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Sérendipité le Dim 12 Avr 2015 - 11:36

Angède a écrit:Personne ne viendra te donner la main, au contraire plus tu iras mal plus les requins arriveront.
Non Angède, justement c'est dans les moments de détresse qu'il faut savoir demander de l'aide.
Certes les malhonnêtes guettent les proies faciles, voilà pourquoi il faut s'entourer, mais bien s'entourer. Tout le monde n'est pas requin.

Angède a écrit:Il y a un moment il faut arrêter d'attendre et se donner la main à soi mm.../...
Ne brule pas les étapes. Une chose à la fois. Ne te laisse pas distraire, ne te trouve pas d'excuse. Fais.
Le quotidien est chiant, mais c'est la vie pour tout le monde Smile
Je plussoie ces dires.

La discipline même si elle est difficile à maintenir, permet un équilibre émotionnel.
Dans la vie faut aussi se forcer à être rigoureux avec soi-même. Surtout que pour les Z c'est une étape qui est nécessaire pour s'éviter trop de divagations.
Commence petit à petit. Trouve un objectif, un facilement réalisable, dans un temps imparti (de préférence court pour commencer).
Une fois réalisée, donne toi un 2ème but, toujours aussi facilement réalisable et toujours dans un court laps de temps. Ainsi de suite.
Viendra de cette façon une certaine rigueur, qu'il faudra que tu maintiennes par la suite.
Si tu ne réussis pas ton objectif, râle un bon coup et SURTOUT passe à un autre objectif.
Ne reste pas sur celui raté. Ça ne sert à rien, à part donner de l'eau à ton moulin de pensée négative.

Soyons un peu plus léger, alors ce déménagement, tu as fait saillir tes muscles au soleil ?!  Pété de rire

Sérendipité
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 35
Localisation : Dans la Ville Rose

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Angède le Dim 12 Avr 2015 - 14:09

@Sérendipité
Je ne disais pas de ne pas demander de l'aide, je parle d'ailleurs de main tendu. Mais parfois on doit sélectionner qui aider, où quand les aider, et mon expérience, c'est quand le sursaut intérieur d'arrêter d'attendre un sauveur est fait, mais devenir son propre sauveur que l'on peut commencer à travailler pour reconstruire.
En matière de psychologie ou psychiatrie, c'est le malade qui doit se sauver, il doit faire le travail sur lui même, je peux donner des conseils, montrer une voie, mais si il n'est pas prêt à regarder, écouter, ou changer ses habitudes ou même croire en moi, et bien mon expérience m'a montré que c'est peu utile, cela le maintient en vie, mais c'est tout.

Et pour arriver à ce moment il faut arrêter d'attendre un sauveur, mais chercher à trouver de l'aide et des réponses. Smile
C'est une nuance psychologique importante qui prouve que là on peut sauver une personne. Sinon le boulot du psy c'est se contenter d'attendre ce moment par la psychothérapie, le challenge, la remise en question etc etc etc.

Angède
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 38
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur de ce que je suis

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:20


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum