IRP>ICV dans le Wais 4

Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty IRP>ICV dans le Wais 4

Message par kooper le Mar 19 Aoû 2014 - 12:01

Bonjour à tous,

On voit souvent dans le profil type HPI (et pour ceux qui ont passé les tests) que ICV > IRP.
Y en a t il parmi vous qui sont dans le cas inverse : IRP > ICV ?

Comment cela se traduit-il concrètement dans la vie de tous les jours ? (la question n'est pas simple)
kooper
kooper

Messages : 164
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 44
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Mehdi76 le Mar 19 Aoû 2014 - 12:59

C'est mon cas IRP > ICV pourquoi?
ICV = Parceque j'était en échec scolaire de A à Z et en plus mon environnement n'est pas "top" pour l'éveil intellectuel... Heuresement que j'ai une insatiable curiosité qui a fait de moi un autodidacte mais il faut prendre en compte aussi chez certain HPI
des troubles qui pertube le résultat de cette indice, ce n'est pas mon cas. (cette indice en résumé test notre culture général + notre capacité à nous exprimé et notre façon de pensé.)

IRP = Parceque je suis un très bon joueur en club d'échec sans vouloir me vantait... Et c'est aussi parceque je crée des petits jeux vidéo, effets spéciaux et écrans de veille à partir d'un logiciel de conception 3D "Blender".
(cette indice test notre logique + notre capacité à manipulé mentalement des concepts comme par exemple faire mentalement des rotations à des pièces de puzzles pour les assemblés)

PS: Je précise que je suis dans l'attente des résultats de mon Wais IV donc je ne suis pas HPI mais c'est la psy qui ma fait comprendre que L'IRP risque d'être beaucoup élevé que les autres indices. Regarde le sujet que j'ai posté sur cette section pour voir mon  ressentie sur L'IRP et L'ICV si ça te dit.


Dernière édition par Mehdi76 le Jeu 21 Aoû 2014 - 1:08, édité 3 fois
Mehdi76
Mehdi76

Messages : 24
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 30
Localisation : 76

Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par kooper le Mar 19 Aoû 2014 - 13:29

Pourquoi cette question ? Parce que c'est mon cas aussi.
Généralement chez les HP , l' ICV est l'indice le plus haut et l' IVT, l'indice le plus bas
Mes indices sont totalement à l'opposé de ce qui est habituel, en gros : indice IRP le plus élevé, suivi par l'IVT, l'IMT et enfin ICV indice le plus bas (les 3 premiers indices étant>130 et ICV dans la moyenne...)
Zèbre à carreaux... (?)
Pour mon ICV plus bas, il y a également chez moi un problème de cristallisation de ma mémoire. En gros j'ai bcp de RAM, et peu de disque dur ^^
Donc, je n'ai pas de problème d'anticipation, d'analyse et de déduction. Par contre, je ne me trouve pas très créatif...
Je me demandais également s'il n'y avait pas une corrélation entre ces résultats et le fait que je sois un HP plutôt de type laminaire...
kooper
kooper

Messages : 164
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 44
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Mehdi76 le Mar 19 Aoû 2014 - 13:54

Quand je disais "pourquoi" au début c'était pour expliqué mes résultats (pas encore officialisé mais qui ne présente aucun doute sur la différence entre ICV et IRP). Je suis content de trouvé un HPI qui est dans ce cas Smile 
Par contre si je devait mettre dans l'ordre mes indices du plus faible au plus fort je metterai IVT ICV IMT IRP donc je n'ai pas exactement le même ordre que toi en indice et j'ai une bonne mémoire sur le long terme et une très bonne capacité de créativité car je conçoit des jeux vidéo, jeux de sociétés et systéme de cryptages en cryptographie. Par contre je suis "lent" à réagir (pas lent à comprendre) donc l'IVT sera surement dans la moyenne. Quesque ça veut dire " HP de type laminaire s'il te plaît "? Smile 
Mehdi76
Mehdi76

Messages : 24
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 30
Localisation : 76

Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par kooper le Mer 20 Aoû 2014 - 10:45

kooper
kooper

Messages : 164
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 44
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Mehdi76 le Mer 20 Aoû 2014 - 12:39

Merci, je me retrouve plutôt dans le type HPI complexe
Mehdi76
Mehdi76

Messages : 24
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 30
Localisation : 76

Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Invité le Mer 20 Aoû 2014 - 13:00

Moi je ne me retrouves ni dans l'un, ni dans l'autre. Barnumite-inverse peut être. Esprit de contradiction diraient certaines. Nihilisme. On m'a traité de nihiliste souvent. Sérieux ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Invité le Mer 20 Aoû 2014 - 13:17

stauk a écrit:Nihilisme. On m'a traité de nihiliste souvent. Sérieux ?


Simple projection, peut être.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Invité le Mar 26 Aoû 2014 - 22:38

Ah tiens (il faudra que je vérifie demain pour être sur) mais c'est aussi mon cas! ^^ On est peut être plus que ce que tu crois...

Comment ca se traduit? Euh... Difficile a dire... Je n'ai jamais vécu l'inverse donc bon... En tous cas en ce moment c'est pas très positif... Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2014 - 1:19

IRP>ICV dans le Wais 4 Tiger-4
Petit rappel pour ceux qui nous liraient sans rien y comprendre:
WAIS-4: (en anglais) Wechsler Adult Intelligence Scale, numéro 4
ICV: Indice de Compréhension Verbale
IRP: Indice de Raisonnement Perceptif
IMT: Indice de Mémoire de Travail
IVT: Indice de Vitesse de Traitement
HPI: Haut Potentiel Intellectuel (équivaut à surdoué, zèbre, etc).

Mes résultats, dans l'ordre croissant: ICV, IRP, IMT, IVT.
Ce que j'ai omis de dire, c'est que la notation de mes indices ICV, IRP et IMT est la même (et IVT presque au max) !
Il se peut que ma dyslexie (orienté: dysorthographie) et ma flemme (tant sociale que personnel), aient pu influencé cette notation.


Dernière édition par Tibo le Jeu 8 Oct 2015 - 2:00, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par kooper le Mer 27 Aoû 2014 - 9:17

Mon écart entre icv et irp est de >30 points. L'icv étant dans la moyenne superieure.

Donc a ce que je vois, aucun rapport entre le profil laminaire et cet écart...

D'autre part bon nombre de zèbres ont eu des difficultés liées a leur decalage. Je n'ai pas vraiment ressentis ces malaises dans mon enfance bien que je me sois posé des questions. Et vous avez ressentis ces forts décalages ? (J'image que oui puisque c'est un peu l'objet de ce forum ^^)
kooper
kooper

Messages : 164
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 44
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2014 - 15:55

IRP>ICV dans le Wais 4 Tiger-4

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Edel le Ven 29 Mar 2019 - 0:57

Je déterre le sujet pour relancer les hostilités et la question de départ de kooper que j'agrémente : est-ce que certains d'entre vous ont un IRP > ICV et/ou un IRP proche du plafond ou au plafond ? comment cela se traduit concrètement dans votre vie de tous les jours ?

Je me retrouve peu dans les témoignages des HQI sur les forums dont le profil récurrent se caractérise par un ICV > IRP et me sens différente des personnes T-HQI que j'ai pu croiser en réel dans divers contextes. Je n'ai pas l'impression de percevoir les choses de la même manière ni de rencontrer les mêmes difficultés au quotidien (sentiment certainement partagé par d'autres mais qui dans mon cas m'a amené à de nouveaux questionnements). A l'inverse, les témoignages et caractéristiques des autistes de haut niveau me parlent beaucoup et faire partie du spectre autistique était devenu une évidence pour moi (beaucoup trop de choses collaient). Sauf que cette hypothèse a été écartée par deux neuro(psychologues) pour des raisons tout à fait louables : j'ai réussi les tests neuropsychologiques et ne rentre donc pas dans la dyade autistique.

Certaines études (Laurent Mottron) tendent à mettre en évidence une expertise visuo-spatiale propre aux autistes de haut niveau (sauf chez les Asperger dont l'expertise toucherait le langage). Ils réussiraient notamment très bien les subtests Cubes ainsi que les Matrices de Raven. Ils sont capables de dessiner des objets directement au stylo bille, de reproduire avec aisance des figures complexes comme le triangle de l'impossible et sont des experts en rotation d'images mentales. C'est très exactement mon cas !

Ma question derrière tout cela est à la fois très simple et très complexe : peut-on imaginer que le profil HQI de type IRP > ICV (différence significative) et/ou un IRP proche du plafond ou au plafond, nous rapprocherait du fonctionnement cognitif des autistes de haut niveau sans pour autant nous faire rentrer dans le spectre autistique ?

Avez-vous des éléments de réponses à m'apporter ?
Je recherche en vain des personnes avec une prédominance en raisonnement perceptif pour échanger sur nos particularités mais je ne trouve pas. No

Edel

Messages : 47
Date d'inscription : 16/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Blackmail le Ven 29 Mar 2019 - 5:52

Pour te répondre brièvement, j'ai un profil laminaire, et mon ICV et mon IRP sont sensiblement aux mêmes niveaux, c'est à dire quasiment au score maximum permis par le test. Mes autres scores aux sub-tests sont en revanche jusqu'à 15 points en-dessous.

Quant à ton hypothèse, elle n'est pas inintéressante... du fait qu'un jour on m'ait diagnostiqué Asperger, avant, quelques temps plus tard, de reconnaître qu'il y avait trop d'incohérences dans ce même diagnostic (empathie et capacité à anticiper les émotions d'autrui trop développées notamment), même s'il y avait bien un problème en ce qui concerne le traitement sensoriel (vue et ouïe en particulier).
Il y a donc des points communs... mais aussi de nettes différences apparemment.
Blackmail
Blackmail

Messages : 5137
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Edel le Ven 29 Mar 2019 - 12:51

Blackmail a écrit:Quant à ton hypothèse, elle n'est pas inintéressante... du fait qu'un jour on m'ait diagnostiqué Asperger, avant, quelques temps plus tard, de reconnaître qu'il y avait trop d'incohérences dans ce même diagnostic (empathie et capacité à anticiper les émotions d'autrui trop développées notamment), même s'il y avait bien un problème en ce qui concerne le traitement sensoriel (vue et ouïe en particulier).

Merci Blackmail.

Je me retrouve dans ce que tu dis, cela fait du bien. A l'exception que j'ai un profil plutôt complexe. J'ai l'impression d'avoir le c*l entre deux chaises, zèbre dans certains domaines et autiste de haut niveau d'en d'autres mais pas Asperger (ayant à l'inverse des difficultés langagières et je rejoins Izo dans un autre fil de discussion : je rencontre un grand décalage entre ma perception du monde et le lexique à ma disposition pour en faire une description, raison pour laquelle j'arrive rarement à me faire comprendre quand j'essaye d'exprimer un point de vue personnel). J'ai effectivement de l'empathie et une forte capacité à me mettre dans la peau des autres, ce qui me sauve dans certaines situations mais m'exclus de la dyade autistique. J'ai aussi de nombreux traits autistiques et je suis hypersensorielle (ouïe, odorat et grande sensibilité à la lumière blanche). Je vis dans un monde d'images, de films et de représentations 3D.

Profil-tres-heterogene-performance-verbal-des-difficultes-au-quotidien:

http://www.zebrascrossing.net/t32363-profil-tres-heterogene-performance-verbal-des-difficultes-au-quotidien

Izo a écrit:Les mots m'échappent, je ne les trouve pas et sont très éloignés de ce que je veux dire. Je suis confuse et mes interlocuteurs me le font savoir. Cependant sur les choses concrètes, je suis plus rapide que les autres pour envisager des solutions, étant en prise avec la réalité qui ne me trouble pas. Je m'y adapte bien car je la conceptualise bien. Pour me faire comprendre notamment lors des réunions je formalise ma pensée à l'aide de schémas qui se font facilement.

les-zebres-asperger:

http://www.zebrascrossing.net/t37722-les-zebres-asperger#1555561

Edel a écrit:
River a écrit:
- Sentiment de ne parfois pas être Zèbre ou pris pour tel, parmi les Zèbres (ça dépend ptet aussi de HP ou THP, personnellement je ne suis pas THP).
Être HP me permet parfois à peine de compenser certaines difficultés lié à l'Asperger, mais pas sans garder certaines maladresses.

- Rationaliser en cumulant les étiquettes atypiques pour y décrire les différences ou tendances.

- Un côté bisounours ou enfantin (voire naïveté) plus prononcé, qui peut s'alterner avec un cynisme/une asocialité plus prononcés selon le contexte, le vécu ou le ressenti.
Être parfois un peu trop vite définitif dans ce qu'on apprécie ou pas. Changement d'avis plus rare ou difficile, mais ça arrive si y'a des raisons.
Être parfois plus catégorique sur ses propres avis, sans pour autant refuser d'écouter ou concevoir les autres visions. Mais ne pas donner cette impression. Oublier de préciser des choses, ce qui donne des incompréhensions.

- Être rarement immobile. Jouer avec les objets. (étant petite oui, constamment)

- Surcharges sensorielles plus fréquentes que chez un bon nombre de Zèbres.
Inconfort physique plus fréquent dans les milieux surchargés en informations/présences.
Grande fatigabilité.

- Hypersensibilité émotionnelle beaucoup plus internalisée, pas forcément exprimée. Parfois moins dépendante de l'extérieur.
Donc qui semble absente ou inexistante.
Parler avec des Hypersensibles prolixes sur leur émotivité peut même être difficile dans certains cas... Very Happy

- Empathie différente, partielle, étrange, non explicitée, plus rationnelle qu'émotive... Pas toujours perçue.
D'où le préjugé disant que les Asperger n'ont aucune empathie.

- Avoir un parler quelque peu direct. Pas beaucoup de détournements, ou ça demande de l'effort.

- Avoir du mal avec la nouveauté, mais après l'avoir intégrée, bonne mémoire, bon réflexes, car ça rentre dans le registre connu...

- Une curiosité plutôt centrée sur les intérêts restreints, même si pas que.
Des intérêts restreints parfois plus nombreux, larges ou englobants que ceux des Asperger.
De sorte que ces intérêts se renouvellent en eux-mêmes ou accumulent beaucoup de nouvelles choses/idées, et ne se répètent pas forcément, ou différemment.

- Être plus littéral, ou faire des métaphores peu communes. Les discussions qui vont vite, qui se mêlent avec d'autres, peuvent sembler ne pas aller au fond des choses. Ne pas se satisfaire d'idées reçues ou de raccourcis, même dans une discussion légère.

- Rationaliser même dans la socialisation. Ne pas voir les jeux implicites, ou les voir mais ne pas y trouver d'intérêt.

- Ne pas aimer (ou peu) rencontrer beaucoup d'inconnus en même temps.
ça peut être un trait d'Introversion, d'Hypersensibilité, ou d'Asperger, ou autre...

- Être plus sujet à l'anxiété, la phobie sociale, la personnalité évitante.

- Discours qui passe parfois pour pédant, car trop précis ou pas assez nuancé en apparence. Mais ça repose sur des analyses ou beaucoup de documentation en arrière, ce qui donne cette impression de trop grande certitude. Mais ça n'exclut jamais qu'il y ait des avis opposés. On dira notre avis, c'est tout. Pas que c'est une vérité.

- Poser beaucoup de questions pour décoder. Demander de répéter.
D'où l'impression de ne pas comprendre les choses "simples" ou "factuelles".

- Et puis locution qui fait parfois que les autres demandent de répéter.
Faire des gaffes de langage, donner l'impression de lancer des sous-entendus, alors que non.
Tendance non-voulue à être contrariant ou vexant.

- S'ennuyer ou avoir du mal à suivre quand quelqu'un parle trop longuement. (trait qu'on peut avoir chez les TDA(H) aussi...)

- Prendre trop de précautions langagières.
Même si elles ne sont pas toujours comprises ou prises en compte.
Les fameux "ça dépend", "parfois", "plutôt", ...

- Envie possiblement plus forte de sortir de la routine que certains Asperger non Zèbres.

- Je peux passer du général au détail, voir les deux pour un peu plus de nuance, là où d'autres ne vont que voir l'idée ou le fait, et ne pas voir l'autre.
Même pour la précision, besoin de voir le contexte.

- Et être Zèbre et Asperger peut être difficile même pour communiquer avec des Asperger non Zèbres, pour des raisons diverses...

Je me retrouve dans tous ces aspects que tu cites ci-dessus, dans les témoignages des Aspies, dans La différence invisible, en très grande partie dans les caractèristiques des adolescentes Asperger ou AHN de l'AFFA ainsi que dans ceux des femmes Asperger ou AHN.

- J'ai des stéréotypies dès que je suis debout immobile ou quand je suis anxieuse

- Je n'aime pas que l'on me touche, surtout le visage

- Je suis également atteinte de misophonie

- Je suis parfois impulsive

- Le mensonge ne fait pas partie de mon quotidien

Sauf que je ne suis pas Asperger ni AHN et n'ai aucun trouble : TDA-H, dys... juste zèbre. J'ai évolué dans un environnement favorable. Pourtant je galère dans ma vie personnelle (isolation, pas d'avenir dans une vie de couple) et professionnelle (je cumule les mauvaises expériences : soit je m'ennuie à mourir et on me propose un poste pérenne, soit je m’épanouis et on ne me garde pas car ma singularité dérange). Et ce que je suis aujourd'hui est le fruit d'efforts constants depuis mon enfance. Dernière illustration en date : intégration dans une nouvelle équipe sportive réussie parce que je m'efforce de faire strictement le contraire de ce que je ferais naturellement, ce qui m'épuise mais au moins cela se passe relativement bien.

Conclusion, je pense qu'il faut se méfier des listes de caractéristiques, même si c'est intéressant cela peut aussi engendrer des fausses routes très douloureuses.
Pour ma part je reste dans une incompréhension totale de mon cas. Zèbre à carreaux ou zèbre raté ? Je ne sais pas.

Edel

Messages : 47
Date d'inscription : 16/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

IRP>ICV dans le Wais 4 Empty Re: IRP>ICV dans le Wais 4

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Sam 30 Mar 2019 - 13:19

Cette question m'a intéressée aussi, il y a quelques années. Et je n'ai pas trouvé grand chose puis je suis passée à autre chose...

Moi aussi je suis IRP> ICV. Après c'est un petit écart entre les deux et j'ai un profil laminaire. J'ai quelques concordances avec les personnes asperger, je m'entends très bien avec certaines d'entre elles ou avec certaines personnes en ayant les caractéristiques mais je sais que je ne le suis pas (enfin je crois...).

Après je ne me sentirai jamais "zèbre" vu que ça ne signifie pas grand chose pour moi cette catégorie. Il y a un moment, c'est bien de sortir des catégories. C'est bien pour se comprendre au début puis après, il y a l'individu, avec tout ce qu'il recèle en lui, qui fera sa singularité, sa façon d'appréhender la vie.

Pourquoi vouloir à tout prix te qualifier de zèbre "raté" ou "à carreaux"? Ils sont multicolores, aucun n'est identique.

Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1287
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 100
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum