la représentation du mouvement et l'être statique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la représentation du mouvement et l'être statique

Message par oyans le Ven 8 Aoû 2014 - 19:21

Ce que nous constatons en premier lieu à notre naissance, c'est le mouvement de ce qui est autour de nous parents, animaux, feuille tombante, insectes etc...
Notre regard n'est pas fixe, un bébé ne peut poser son attention d'où son regard aléatoire de tout vouloir saisir en même temps, sans connaître de réelle concentration, sauf dans certains cas où c'est un vis à vis.
Certaines mimques comme le rire, la joie, les pleurs, sont presque assimilés dès nos premiers pas, même si le sujet peut porter à caution; saisir l'humeur n'est peut-être qu'une tentative de compréhension, qui s'assimilera avec les années et l'expérience.

Donc le mouvement est l'une de nos première représentation des sens, afin d'évoluer dans un monde en constant changement, il faut donc se référer au caractère comme saisie de ou des situations environnementales et l'adaptation qui en découle.
Faire preuve de force ou de faiblesse par ex... (le postionnement)


L'enfant n'a pas d'histoire, pas de recul, évidemment aucune capacité rétrospective, il absorbe le savoir présent l'utilité mise en application.

En résumant deux points cruciaux des paragraphes précédents nous pouvons affirmer deux choses; le mouvement comme source de savoir et l'absence d'existence passée.
le sujet ne vis qu'au présent l'induction étant l'état biologique et la mouvance des pensées, qui en ce cas, relève de l'état présent.

L'Etre prend le mouvement telle une cohésion naturelle, ce qui implique de ne pas pouvoir connaître, ce qui lui est naturelle, de ce qui ne lui est pas.

L'être statique par le mouvement; le mouvement est une ordonnance résiduelle et complémentaire de la fonctionnalité de l'être par rapport au présent, du fait que le mouvement entraîne l'état de stase d'un peuple, d'une nation ou d'une race selon ses besoins et non pas rétrospectivement...


L'évolution; mouvement biologique et mouvement des formes naturels donc statique.
Un homme marche à l'inverse d'un escalator au même rythme que celui-ci; l'escalator tourne et l'homme avance, mais la vitesse étant égale, la prédominance de l'illusion intègre l'impression d'avancer, alors que l'homme reste en surplace tout en intégrant la conception du mouvement.

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1641
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: la représentation du mouvement et l'être statique

Message par Invité le Lun 11 Aoû 2014 - 2:00

Qu'est-ce que tu veux dire ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la représentation du mouvement et l'être statique

Message par oyans le Mer 13 Aoû 2014 - 20:08

virée de nuit a écrit:Qu'est-ce que tu veux dire ?
Je ne sais pas vraiment comment répondre, alors on pourrait dire que nos sens captent tout ce qui est externe, que le prolongment des sens c'est la science donnant le comment se fait-il que.
Ma question se situe différemment non pas dans le comment ou dans le pourquoi, mais dans l'essence du mouvement, car ce qui détermine le mouvement se sont nos sens, nos sens sont réels, qu'est-ce que le réel pour nos sens? que déterminent nos sensations?
nous ne pouvons pas le savoir puisque à l'évidence nous ne nous posons pas la question du pourquoi de nos sens, mais analysons ce que nous ressentons, ce que l'on est... mais pas la raison de nos sens en ont-ils une tout d'abord? A partir de là je démêle leur fonction; un sens sert à apprivoiser le réel qu'est-ce que le réel au stade foetal; le néant parce qu'il n'a aucune possibilité d'analyse. Alors j'en déduis que les sens n'ont pas d'existence sans pensée.
C'est donc la pensée qui crée la notion de mouvement et non pas l'inverse, le mouvement n'existe pas sans penser l'inverse est possible mais ne peut être vrai à partir de l'instant où tous ont la même approche du problème du fait d ela même naissance, hors le problème se situe en dehors de nous qu'est-ce que la pensée sans le mouvement?
J'en reviens à l'escalator, il faurdait imaginer la capacité d'abstraction à celui-ci, pour concevoir réellement ce qu'est le mouvement pour la pensée.

J'espère avoir été assez clair

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1641
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: la représentation du mouvement et l'être statique

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum