document "questionnaire et explication" pour aborder le sujet de la douance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

document "questionnaire et explication" pour aborder le sujet de la douance

Message par Catre le Jeu 26 Juin 2014 - 17:37

Bonjour,

j'ai vu dans le sujet "De vrais échanges sur la douance avec des non hqi ? Qui a fait la démarche ?" que certains proposaient un questionnaire à tester un peu comme une manière d'aborder le sujet de la douance et d'échanger. Ça tombe bien parce que j'en ai fait un il n'y a pas longtemps et sur un groupe Facebook de surdoués, les gens semblaient bien intéressés. Alors je le partage ici pour ceux et celles qui aimeraient en discuter et améliorer ce questionnaire.

Voici les liens pour les télécharger:
En PDF: http://www.petit-fichier.fr/2014/06/26/questionnaire-explication-en-un-1/
En WORD: http://www.petit-fichier.fr/2014/06/26/questionnaire-explication-en-un/

Désolée pour les fautes s'il y en a encore...

Une universitaire au Québec fait une thèse sur la douance (dans l’espoir qu’un jour l’université donnera des cours sur ce sujet) et je lui ai donné des documents que j’avais préparé sans trop savoir si j’allais m’en servir, et elle a été enthousiaste. Je me dis donc que ça peut intéresser le groupe ici aussi.

Il s’agît d’un questionnaire et d’un document explicatif sur la douance. Durant le questionnaire, le participant ne sait pas où on s’en va avec ces questions (suspense intéressant). À la fin, on lui explique ce qu’est la douance, la façon de lui expliquer dépend de notre calcul si on estime qu’il risque fort d’être intéressé ou non par le sujet. On peut expliquer aussi pourquoi on voulait lui en parler.

Je n’ai pas encore essayé mais j’ai l’intention de le faire avec deux amies ouvertes d’esprit pour voir.

Personnellement, le document pourrait sans doute être amélioré (ça fait deux fois que je le corrige et je ne suis pas encore vraiment satisfaite). Il faut dire aussi que l’explicatif a été écrit d’une façon un peu personnelle par bout, mais rien ne vous empêche de le modifier.

Qu’en pensez-vous?
Et si vous l’essayez, faîtes part de vos impressions svp.

(P.-S.: Je me demande si à certaines questions, il ne faudrait pas modifier quelque chose... Comme demander si on avait envie de bombarder le professeur de questions (au lieu de demander si on bombardait le prof de questions), si on avait envie de le faire... parce que même si on a envie de le faire, on ne le faisait peut-être pas, parce qu'on peut être gêné ou peu importe la raison... si on refait le questionnaire et qu'on recalcul ses points, on risque d'arriver à un autre résultat.)

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: document "questionnaire et explication" pour aborder le sujet de la douance

Message par guyom zigre doUx le Jeu 26 Juin 2014 - 17:53

super clair, super fluide, super initiative

guyom zigre doUx
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 895
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : milkyway

http://dandandan.net/

Revenir en haut Aller en bas

Dialogue imaginaire... impact réel

Message par Catre le Dim 3 Aoû 2014 - 17:46

Merci guyom zigre doUx


SUITE - Autre méthode

Ce dialogue imaginaire a été publié sur fb le 1er août 2014 ,  4 personnes aiment en 2 jours depuis sa publication et l’unes d’elles m’a dit que ça l’avait fait réfléchir.


1- l’organisme LGBT a un nom, mais je serai discrète ici
2- 25 cents (un sacre égal un don de 25 cents à l’organisme)
3- Ce dialogue est imaginaire, les membres du organisme lgbt sont devenus mes personnages


Dialogue imaginaire avec le ORGANISME LGBT
Je me demande si le Organisme lgbt ne va pas me snober après avoir lu ça… Anti-sexiste, anti-raciste, c’est bien. Mais voilà : après la diversité sexuelle et affective, voici la diversité des cervelles.


N :-Faut que je vous annonce quelque chose.

SP :-Enfin, tu t’es trouvé une blonde!

N :-Non, c’est pas, c’est…

M1 :-Quoi t’es pas une vraie lesbienne?!

N :-LOL Arrêtez de m’interrompre esti!

M2 et M3 : 25 cents!

N :-Fuck! Le donnerai tantôt. Je peux-tu parler, là?

C :-Non.

N :-Toi tu te tais.

C :-C’t’une joke. Mais oui vas-y, c’est quoi?

N :-Me trouvez-vous un peu fuckée?

SP :-C’est moi la fuckée icitte!

N :-Je veux dire, comme si je prenais parfois les choses trop à cœur, comme si j’accordais de l’importance à ce qui ne devrais pas en avoir, comme si parfois j’étais à côté de la plaque dans mes relations? J’arrive pas à aller porter un cv sans avoir un haut le cœur, j’arrive pas à me faire une blonde même si je suis gentille, etc.

Hochement de tête de quelques-uns, les autres ne m’ont sans doute pas connues d’assez près.

LN1 :-Oui pis on le sais que t’aime avoir raison! Hi! Hi!

N :-Bon. Ben j’ai été surprise du pourquoi, moi, je pouvais être comme ça. Ça fait des années que j’étudie cette possibilité. Et c’est dur de le dire, parce que le nom que ça porte suscite encore trop d’incompréhension et de tabous… Mais j’ai besoin de le partager avec vous, parce que vous êtes une gang formidable et que j’ai beaucoup d’estime pour chacun d’entre vous.

M1 :-Haaaa, on t’aime aussi!

LI1 :-Ok, vas-y. C’est quoi?

N : Attends une ou deux lignes, là, j’suis pu sûr que c’est le bon moment.

LI1 :-Pourquoi tu veux nous le dire maintenant?

N :-Parce que je m’allie à une autre cause que la nôtre (sans vous laisser tomber) et je ne veux pas avoir à me cacher, ça a rapport avec une partie de moi. Rien ne le prouve encore mais je suis peut-être à alter-doué, ou à Haut Potentiel. Ce qu’on appelle généralement (et d’une façon totalement ignorante) surdouée. Vous avez sûrement vu sur Facebook que j’aimais certaines pages, peut-être, mais il y a aussi un organisme en rapport à ça auquel j’essaierai de donner du temps, et je ne veux pas qu’il y ait de malaise entre nous.

Silence dubitatif… Rire retenu. Ça y est, elle a pété un câble l’hypersensible qui se prend pour une autre.

C :-Tu te penses plus intelligente que nous?

SP :-Ben oui, ducon, puisque tout le monde le fait!

LN1 :-Ben tu sais, on est tous surdoués pour des choses différentes.

SP :-En fait, c’est surtout qu’on se sent tous différents, dans ben des affaires, on a besoin de se sentir plus importants que les autres.

N :-Ok, je vais expliquer autrement. Vous êtes d’accord que les gais et bis ne sont pas différents des hétéros? Leur amour et leur sexualité ne sont pas meilleurs ou moins bonnes?

C :-Right.

N :-Mais vous admettez qu’ils ont leur spécificités, leur différences qu’il faut prendre en compte?

C :-Right.

N :-Vous savez sans doute aussi qu’on ne peut enseigner à une personne asperger de la même façon qu’à la majorité du monde?

SP :-C’est sûr, mais faut pas capoter avec ça.

N :-Capoter? Est-ce qu’on capote quand on se retrouve entre LGBT? Est-ce qu’on se ferme aux autres?

LN1 :-Non, bien sûr. Y en a qui le font, des groupes, mais pas nous, en tout cas je pense pas.

N :-Est-ce qu’on capote quand on fait des démystifications dans les écoles?

LN1 :-Non… c’est même nécessaire.

N :-C’est pour ça que je vous en parle. Vous êtes pour la diversité sexuelle et affective. Et moi aussi. C’est juste qu’en plus, je suis pour la diversité des cervelles.

SP :-Oui mais ça n’a pas rapport. Surdoué, ça veut dire « plus intelligent que les autres ». Ils ne souffrent pas.

N :-On a prouvé neurobiologiquement depuis longtemps que c’est un fonctionnement différent du cerveau. Une intelligence différente qui peut aussi bien devenir un handicap si on est mal guidé dans la vie et surtout incompris. Est-ce que vous appelez un autiste un sous-doué même s’il peut briller en société, voir même être célèbre? Intelligence différente, pas quantifiable.

LN1 :-Je comprends ce que tu veux dire. T’as l’air d’avoir étudié le sujet. Mais, normalement, ça paraît, non? On les reconnais facilement les p’tit génies.

N :-Le meilleur exemple que je peux te donner c’est Einstein. Il était un cancre à l’école. On a découvert très tard qu’il fonctionnement différemment.

C :-Ha oui?

N :-Ben oui. Quand t’es à haut potentiel, tu peux autant être excellent en maths mais te perdre tout le temps en ville, ou être excellent en français mais rater tes gâteaux. Les Marie Curie, les Grégory Charles… On les reconnaît facilement. Mais la plupart n’ont pas une idée de réussite de leur vie en faisant d’aussi grosse carrière. Beaucoup sont anonymes… et beaucoup ne savent pas en quoi ils sont différents.

LN1 :-Juste une question : s’ils ne sont pas plus intelligent que les autres, pourquoi ils ont un quotient intellectuel plus élevé?

N :-Le QI n’est qu’un indice. En plus, tu peux refaire le test plusieurs fois sans avoir le même chiffre. Ça prend des tests poussés qui examinent la personne dans son fonctionnement global (sa façon de percevoir, de comprendre, d’analyser, d’apprendre, de ressentir), par un expert en douance.

SP :-Donc, si j’ai bien compris, on peut être surdoué sans le savoir. Mais alors qu’est-ce qui te fais penser que tu l’es peut-être? Comment est-ce que tu en est venue à t’intéresser à ça?

N :-En fait, comment j’en suis arrivé au sujet, c’est, il y a quelques années, quand je faisais des recherches sur les chamanes, je suis tombée sur un paragraphe qui disait que les surdoués étaient souvent appelés à devenir chamanes. J’ai fait des recherches sur le surdon et quand j’ai vu les caractéristiques, je trouvais que ça me ressemblait beaucoup. De fil en aiguille, je m’y suis intéressée de plus près.

C :-C’est quoi les caractéristiques?

N : Il y en a à peu près 22, pas obligé de tous les avoir, mais c’est surtout l’intensité de ces caractéristiques, pas juste le nombre, qui donne un bon indice.

O :-J’ai vu les caractéristiques de comment reconnaître un adulte surdoué sur internet, ça ressemble beaucoup aux enfants indigos.

N :-Y aura toujours une façon mystique ou ésotérique d’expliquer un phénomène. Certains préfèrent les données scientifiques, d’autres non. Moi j’aime les deux.

LN1 :-Oui mais… Tu n’as pas passé les tests?

N :-Non pas encore. Ça coûte cher… et puisque je ne suis plus à l’école et que je ne suis pas suivie par un psy, je ne vois pas l’importance d’en être sûre maintenant. Le fait est que, on ne peut pas élever, évaluer, diagnostiquer une personne en générale sur la même base qu’un haut potentiel. Y aura toujours une nuance, un décalage, et malheureusement, peu de gens sont au courant de comment s’y prendre puisque ce n’est même plus enseigné dans les universités au Québec depuis la chicane des années 80 avec la peur de l’élitisme. Par contre, les livres des experts sur le sujet m’ont aidé à voir plus clair en moi durant une introspection. Si ça ne m’avait pas aidé, je ne vous en aurais sans doute pas parlé.

K :-Pas sûr moi, qu’on soit capable de bien s’auto-analyser.

N :-Y aura toujours un doute. C’est bon d’avoir l’avis d’autres personnes, aussi. D’ailleurs, j’en connais au moins deux, une en personne et l’autre sur le chatt, qui ont été testées et déclarées surdoués. Elles m’ont dit que si je ne l’étais pas, on n’aurait pas eu ce genre de conversation elles et moi. Du moins, la conversation ne se serait pas déroulée de la même façon. Et puis je suis contente qu’il y en ait une autre qui fasse sa thèse universitaire sur ce sujet, elle s’investie beaucoup pour le ramener dans les cours de psy et d’enseignants.

LN1 :-Et toi tu disais que tu t’impliquais aussi dans la cause des hauts potentiel, c’est ça ? Ok mais, même si tu n’es pas testé ?

O :-Ben, je crois que N peut le faire. On en a bien une qui est hétéro dans notre conseil d’administration.

LN1 :-Ouin. Puisque le but c’est de mieux faire connaître et de repousser les préjugés. Tu seras bonne là-dedans.

N :-Merci.

SP :-Mais pourquoi tu t’impliques autant ? Pourquoi c’est si important pour toi ?

N :-Y a 2 raisons : 1-si ma découverte m’a aidé à mieux me comprendre (bien que la psychologie n’a pas fini d’évoluer et de découvrir d’autres types de cerveaux), elle peut aider d’autres personnes à se comprendre, y compris au ORGANISME LGBT. 2-J’adore m’attaquer aux tabous et défendre les marginaux.

K :-Moi, je pense qu’il y a des limites à catégoriser…

N :- Le but n’est pas de catégoriser et diviser. Le but est de comprendre les différences pour pouvoir les apprécier dans leur diversité. Je veux que les enfants à l’école qui se découvre alter-doué puissent voir combler leurs besoins spécifiques en apprentissage de de même qu’un élève qui a des troubles d’apprentissage.

K :-C’est vrai qu’on fait ça nous aussi, en quelques sortes. On va faire des démystifications dans les écoles pour faire comprendre les spécificités des LGBT tout en leur montrant qu’on des humains pareil comme eux.

SP :-Mais ce n’est pas juste à l’école. C’est dans nos relations au travail et dans notre couple aussi, qu’il peut y avoir des malentendus. Y a des explications dans tes livres ?

N :-Oui. J’ai bien aimé comment ils ont expliqué les malentendus. Par exemple, on prend souvent un hypersensible pour un immature, alors que beaucoup souffre d’hyperesthésie. On prend souvent aussi les remises en questions de l’autorité comme de l’insolence. On prend l’affirmation de ses opinions pour de l’imposition de ses opinions aux autres. La créativité comme de l’opposition. La précision absolue comme du harcèlement. L’enthousiasme est pris pour de l’excitation… Des choses comme ça. C’est dur de s’adapter à la façon de percevoir de la plupart des gens… on se sent comme un immigré mais dans son propre pays.

LN1 :-Mais ça nous arrive à tous d’être obsédés ou hypersensible, ou trop anxieux ou dépressif de temps en temps. Eux, ils sont comme ça tout le temps, quoi ?

N :-En fait, c’est qu’ils sont incapables d’arrêter de penser, de rêver, d’analyser… même quand ils vont BIEN ! Par exemple, ils échappent un verre qui se casse par terre et ils peuvent automatiquement penser à la fragilité de la vie et partir dans des philosophies et questions existentielles.

M1 :-Ouf ! J’en connais des comme ça moi.

N :-Voilà. Je ne voulais juste pas vous cacher que je vais faire du bénévolat pour un organisme à but non lucratif qui est en plein essor, et que cet organisme s’appelle Haut Potentiel Québec. Tout ça pour éviter des phrases méprisantes ou des moqueries de votre part les quelques fois que je vais en parler. Parce que vous êtes ma gang. Ma gang du ORGANISME LGBT, et je n’ai pas envie de vous lâcher. C’est peut-être mon trop gros cœur, mais j’ai besoin de votre appuie.

C :-Inquiète-toi pas. De toute façon c’est tellement pas rapport de rire de quelqu’un comme ça « ha ha, t’es plus intello que nous comme ça ?! » C’est un peu comme s’insulter soi-même en se disant moins intello, et sans même sans rendre compte.

SP :-En effet, ça fait penser à « Je t’encule p’tit pédé ! » Ha ? Et celui qui encule, il n’est pas pédé peut-être ?! lol
FIN

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: document "questionnaire et explication" pour aborder le sujet de la douance

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:55


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum