Tout abandonner ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tout abandonner ?

Message par cid le Sam 20 Juil 2013 - 8:54

(j'ai peut-être mal cherché mais je n'ai trouvé nulle part de sujet similaire, si je me suis trompé j'effacerai ce sujet volontiers)

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, je me sens l'envie de partir loin, très loin, et laisser derrière moi tout ce que j'ai vécu et construit ces dernières années. Comme si tout ce que j'avais fait n'avait eu aucun sens, comme si c'était un étranger (faux-semblant...) qui avait décidé à ma place. Pas de colère, pas de tristesse, juste un sentiment très désagréable de vide, d'inachevé. De ne pas être à ma place là où j'ai décidé d'aller jusque ici. Et que partir serait la meilleure manière de me sentir apte à mieux m'assumer, et mieux choisir ce que je veux réellement être et devenir aujourd'hui.

Étant encore en questionnements, je doute encore énormément de la possibilité de faire ce choix, ou plus précisément, je change d'avis cinq fois par jour sur la décision que je devrai prendre, mais le simple fait que cette question soit la seule que je me pose quotidiennement me persuade qu'elle m'est fondamentale...

Avez-vous, après prise de conscience de vos rayures, douté de vos choix de vie, au point de réfléchir à tirer une croix sur tout ce que vous aviez construit ou entrepris de construire ?

cid
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 29
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par -Wa- le Sam 20 Juil 2013 - 9:18

Bonjour totop Smile alors perso je ne sais pas encore si j'ai des rayures ou pas, mais je sais que parfois je ressens ce que tu décris et je trouve ça normal : on a conscience de ce que l'on fait ou pas et des répercussions de nos actes (surtout lorsque l'on est surdoué). De savoir que l'on a pas l'influence que l'on souhaiterai est un peu désespérant lorsque l'on a envie de changer le monde. Mais reprend courage et je suis sûre que si tu regardes autour de toi, tu verras que lorsque tu parles au gens ou que tu souris a quelqu'un, un changement infime se produit. Et c'est la qu'il faut regarder Smile il y a parfois des passages a vide lorsqu'on réfléchit trop et d'un coup plus rien ne semble logique. Ce que je fais dans ces cas la : je respire un grand coup et je focalise les pensées sur quelque chose de concret et léger - l'humour par exemple ou apprendre les différentes sortes de parfums etc. Les choix dans notre société sont effectivement limités mais pour l'instant on y peux rien (même si ce n'est pas l'envie qui manque) douter est une grande qualité lorsque l'on sait la tempérer !
Cela dit je ressens la même chose que toi tu n'est pas seul Wink

-Wa-
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 238
Date d'inscription : 26/06/2013
Localisation : Sur Wakah Chan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Invité le Sam 20 Juil 2013 - 9:25

C'est une question très signifiante que tu te poses.

Tout refaire, effacer et recommencer ? Entre l'avant et l'après ?

J'ai des envies de partir ailleurs, moi aussi, de construire une autre vie. Mais c'est une envie qui dit plus l'envie de changer quelques "petites" choses que l'envie de partir réellement (quoique, je ne sais pas trop). Pour autant, à moins de perdre la mémoire, ou de penser que le changement de lieu peut permettre d'oublier, on n'efface pas sa vie comme ça. On ne s'efface pas soi-même, alors je pense que c'est un peu une illusion que de "tout abandonner".

Evidemment, il y a des gens qui partent, qui refont leur vie, qui sont heureux, j'en ai eu un exemple récemment, et c'était beau à voir, à écouter, une belle rencontre. Mais dans ce cas, les choses se sont enchaînées petit à petit, le premier pas a été d'avoir envie d'arrêter de vivre bêtement, de travailler trop, d'être fatiguée, stressée, de ne pas avoir de temps pour sa vie personnelle. Et puis de fil en aiguille, cette personne, quand je l'ai rencontrée, était sur le départ vers un lointain ailleurs, une autre vie, tout avait été préparé et mûrement réfléchi depuis des mois, des années, les conditions matérielles réunies. Elle était heureuse et sereine, une source d'inspiration.

Enfin, je pense que ce n'est pas un étranger qui a vécu ta vie d'avant la découverte, ou qui a fait des choix qui ne te correspondent pas. C'est bien toi, mais un toi qui ne se connaissait pas comme tu te connais aujourd'hui. A partir de ce que tu apprends de toi, de tes besoins, de tes désirs, je suis convaincue que tu feras d'abord des petits aménagements, des rencontres, puis des choix plus importants, et que de fil en aiguille, oui, tu seras quelqu'un d'autre, tout en restant toi-même, mais plus en accord, en cohérence. Et ta vie sera différente, que tu ais tout abandonné ou pas.

C'est peut-être une question d'âge aussi. A partir d'un certain âge, difficile d'imaginer qu'on pourrait être quelqu'un d'autre (et pourtant, ô combien j'aurais voulu être quelqu'un d'autre, jusqu'à il n'y a pas si longtemps !). Et les souvenirs, ce qu'on n'aimait pas de sa vie, avant, ce qu'on voulait fuir, on le ressent plus comme une partie intégrante de sa personnalité, de sa vie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par cid le Sam 20 Juil 2013 - 18:32

@-Wa- : le gros souci quand je regarde autour de moi aujourd'hui, c'est que je ne vois rien qui me donne profondément envie de rester où je suis ! Il y a toujours des moments agréables, et un peu d'attachement, mais bien trop peu pour me permettre d'éluder la question...

Gallinago Imperialis a écrit:
Evidemment, il y a des gens qui partent, qui refont leur vie, qui sont heureux, j'en ai eu un exemple récemment, et c'était beau à voir, à écouter, une belle rencontre. Mais dans ce cas, les choses se sont enchaînées petit à petit, le premier pas a été d'avoir envie d'arrêter de vivre bêtement, de travailler trop, d'être fatiguée, stressée, de ne pas avoir de temps pour sa vie personnelle. Et puis de fil en aiguille, cette personne, quand je l'ai rencontrée, était sur le départ vers un lointain ailleurs, une autre vie, tout avait été préparé et mûrement réfléchi depuis des mois, des années, les conditions matérielles réunies. Elle était heureuse et sereine, une source d'inspiration.

Enfin, je pense que ce n'est pas un étranger qui a vécu ta vie d'avant la découverte, ou qui a fait des choix qui ne te correspondent pas. C'est bien toi, mais un toi qui ne se connaissait pas comme tu te connais aujourd'hui. A partir de ce que tu apprends de toi, de tes besoins, de tes désirs, je suis convaincue que tu feras d'abord des petits aménagements, des rencontres, puis des choix plus importants, et que de fil en aiguille, oui, tu seras quelqu'un d'autre, tout en restant toi-même, mais plus en accord, en cohérence. Et ta vie sera différente, que tu ais tout abandonné ou pas.

Beaucoup de sagesse dans ces paroles Smile
En effet, dans l'ensemble c'est bien moi qui ai vécu ma vie jusqu'à présent. Mais le regard que je porte sur tout aujourd'hui, y compris moi-même, est radicalement différent. Il me reste énormément de pièces du puzzle à assembler avant d'avoir les pensées claires par rapport à mes choix passés ; ce n'est qu'après que je me sentirai apte à des décisions nettes sur mon futur. Mais les doutes et envies que j'ai aujourd'hui ne sortent pas de nulle part, d'où mes interrogations !

cid
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 29
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Invité le Sam 20 Juil 2013 - 19:46

totop a écrit:Avez-vous, après prise de conscience de vos rayures, douté de vos choix de vie, au point de réfléchir à tirer une croix sur tout ce que vous aviez construit ou entrepris de construire ?

En fait, moi c'est avant que ça m'est arrivé. A une période de ma vie où, faisant le point, j'ai ressenti ce vide, cette vacuité, cette futilité. Alors, s'est faite jour l'impérieuse nécessité de tout quitter. Tout.

J'avais envie de me débarrasser de tout, tous mes meubles, livres, bibelots auxquels je tenais pourtant avant, j'avais envie de vivre sans rien. Dans l'authenticité la plus totale et extrême, rien que moi. Et j'ai fini (par des ressorts alambiqués) à y arriver, je n'ai pas "tout" quitté (j'ai toujours un job mais j'ai changé et pas en mieux ! mais j'ai changé), j'ai changé de ville, je n'ai plus rien qui m'appartienne hormis ma voiture et des vêtements, je vis dans un meublé. Et je me sens .. libre, légère.

En racontant par le menu tout ça à ma psy ce matin, elle m'a expliqué ce que j'ai vécu (cette analyse me concerne mais je te la livre si jamais ça fait écho en toi d'une manière ou d'une autre...) outre la désintégration positive : elle m'a dit que j'avais fait une scission entre AVOIR et ETRE. Que pour moi l'être ne pouvait se concevoir que sans le Avoir (les possessions), que ma quête de moi-même (à l'époque je ne me savais pas zèbre mais je souffrais de me savoir différente malgré mon faux self qui était en train d'imploser) m'avait fait choisir entre Etre moi-même ou Avoir. Et je n'étais pas obligée d'en arriver là, mais je le croyais.

C'est ma piste de réflexion pour la semaine qui vient, avant le prochain rdv, et elle me semble pertinente pour mon cas.

Du coup, toujours pour moi, je comprends mieux :

- que je n'arrive pas à concrétiser mon projet d'acheter un appartement (depuis le début de l'année, je m'étais fixée cet objectif), je m'affole si je m'approche trop près de la signature.

- mon post d'hier sur le fait que "j'avais" des choses ("beauté", job, santé) mais que je ne n' "étais" pas heureuse pour autant (alors qu'on me renvoyait à l'idée que je "devrais" être heureuse "tu as tout pour toi") => scission entre AVOIR et ETRE.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par cid le Sam 20 Juil 2013 - 20:06

Mary Poppins a écrit:(cette analyse me concerne mais je te la livre si jamais ça fait écho en toi d'une manière ou d'une autre...)

Oh que oui... Je te donne des détails en mp

cid
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 29
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Invité le Sam 20 Juil 2013 - 20:15

totop a écrit:
Mary Poppins a écrit:(cette analyse me concerne mais je te la livre si jamais ça fait écho en toi d'une manière ou d'une autre...)

Oh que oui... Je te donne des détails en mp

ok... Courbette 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Sinquécisse le Jeu 8 Aoû 2013 - 22:46

Je partage l'idée de l'auteur.

J'aimerais bien me barrer aussi. C'est surement du à mon état mental actuel.

Sinquécisse
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 23
Localisation : Essonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Invité le Ven 9 Aoû 2013 - 13:50

Je commence à me poser des questions car j'ai constamment envie de me barrer depuis quelques années.
Depuis 2008, année où j'ai tout quitté (me suis barrée avec quelques fringues et mes papiers) et tout recommencé à 0, j'ai rencontré mon homme, j'entame à la rentrée mon 7ème boulot et j'ai déménagé 5 fois (dont 3 fois avec mon homme).
Et là, je m'inquiète car j'éprouve à nouveau le besoin de partir !
Alors c'est pas vraiment le désir de partir qui m'inquiète mais je me demande simplement si ça ne cache pas des choses. Va falloir que j'analyse ça...

Totop : je connais ça, ce sentiment que rien ne nous rattache là où l'on est. Moi du moment que mon homme et ma fille suivent tout va bien !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Invité le Ven 9 Aoû 2013 - 20:00

Kettricken a écrit:Je commence à me poser des questions car j'ai constamment envie de me barrer depuis quelques années.
Depuis 2008, année où j'ai tout quitté (me suis barrée avec quelques fringues et mes papiers) et tout recommencé à 0, j'ai rencontré mon homme, j'entame à la rentrée mon 7ème boulot et j'ai déménagé 5 fois (dont 3 fois avec mon homme).
Et là, je m'inquiète car j'éprouve à nouveau le besoin de partir !
Alors c'est pas vraiment le désir de partir qui m'inquiète mais je me demande simplement si ça ne cache pas des choses. Va falloir que j'analyse ça.
J'ai connu ça aussi, cette période de déménagement et changement complet de vie (métier, région). J'ai changé 7 fois en 10 ans (avec des déménagements Paris/Province). Et je me posais la même question que toi... et d'ailleurs, même si je suis plutôt stable depuis 2008. J'ai quand même changé 3 fois de job et déménagé 2 fois, et je m'apprête à ... recommencer lol! 

Ce qui m'a fait dire un temps que j'étais instable. Mais je ne crois pas... je m'ennuie ferme, ça oui !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Invité le Ven 9 Aoû 2013 - 22:05

Mary Poppins a écrit:
Kettricken a écrit:Je commence à me poser des questions car j'ai constamment envie de me barrer depuis quelques années.
Depuis 2008, année où j'ai tout quitté (me suis barrée avec quelques fringues et mes papiers) et tout recommencé à 0, j'ai rencontré mon homme, j'entame à la rentrée mon 7ème boulot et j'ai déménagé 5 fois (dont 3 fois avec mon homme).
Et là, je m'inquiète car j'éprouve à nouveau le besoin de partir !
Alors c'est pas vraiment le désir de partir qui m'inquiète mais je me demande simplement si ça ne cache pas des choses. Va falloir que j'analyse ça.
J'ai connu ça aussi, cette période de déménagement et changement complet de vie (métier, région). J'ai changé 7 fois en 10 ans (avec des déménagements Paris/Province). Et je me posais la même question que toi... et d'ailleurs, même si je suis plutôt stable depuis 2008. J'ai quand même changé 3 fois de job et déménagé 2 fois, et je m'apprête à ... recommencer lol! 

Ce qui m'a fait dire un temps que j'étais instable. Mais je ne crois pas... je m'ennuie ferme, ça oui !
Tu me rassures !! Ya beaucoup d'ennui aussi de mon côté, surtout niveau pro. Tu te dis pas que c'est un problème de place ? Moi j'ai cette impression là, de ne pas trouver ma place. Parfois je me dis que si un jour je la trouve, je n'éprouverai peut-être plus ce désir de partir...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 8:35

L'ennui et les multiples idées entrainent chez moi aussi une instabilité et une envie de partir.
J'ai beaucoup bougé étant enfant, et j'ai gardé cette inertie (12 déménagements et 11 écoles en 25 années). J'en retire à chaque fois une nouvelle énergie, une nouvelle motivation propre à ce qui est nouveau, que je ne connais pas.

Ce qui m'attriste c'est de ne jamais trouver le bon endroit, le bon travail etc...
Je me rassure en me disant que je suis un "voyageur", qui va continuer à hanter les endroits, les gens jusqu'à la fin de mon temps.
Une sorte de malédiction en fait Twisted Evil 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par ehpotsirhC le Sam 10 Aoû 2013 - 18:24

Une citation de René Char résume bien mon état d'esprit et celui des personnes qui participent à ce sujet : "Comment vivre sans inconnu devant soi ?".

Beaucoup de personnes ont peur de l'inconnu, et restent dans leurs habitudes même si elles ne leur conviennent pas. L'inconnu peut être meilleur ou moins bien, tu ne peux le savoir qu'en le découvrant. J'ai déménagé de nombreuses fois, dans de nombreuses villes différentes, tout d'abord sans avoir le choix en étant enfant puis en l'ayant choisi par la suite, pour trouver un lieu qui me convienne, qui me plait. Et où je suis actuellement est la ville qui correspond le mieux à mes attentes jusqu'à présent.

L'important est que tu puisses trouver ta stabilité et ton bonheur, que ce soit par une famille, par un mode de vie ou une profession qui te plaise, par des activités, des rencontres, des amis etc. Mais il faut se demander ce qui nous fait vraiment quitter un endroit : est-ce par fuite par rapport à un problème que l'on arrive pas à régler ou pour être plus en adéquation avec une vie qui nous rende heureux ?

ehpotsirhC
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 31
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 20:18

Kettricken a écrit:Tu te dis pas que c'est un problème de place ? Moi j'ai cette impression là, de ne pas trouver ma place. Parfois je me dis que si un jour je la trouve, je n'éprouverai peut-être plus ce désir de partir...
Je l'ai cru. J'ai donc bougé mes fesses, et j'ai changé de job pour devenir chef de service. Ben... c'est pareil. Quelque soit le niveau, je finis par m'ennuyer (et pire, comme ces dernières années, même en changeant de ville, je retrouve le même genre d'emploi, je m'ennuie encore plus vite !).


ehpotsirhC a écrit: Beaucoup de personnes ont peur de l'inconnu, et restent dans leurs habitudes même si elles ne leur conviennent pas.
...

il faut se demander ce qui nous fait vraiment quitter un endroit : est-ce par fuite par rapport à un problème que l'on arrive pas à régler ou pour être plus en adéquation avec une vie qui nous rende heureux ?
Autant l'inconnu est anxiogène, autant il est excitant. Je m'ennuie donc je finis par partir (pas de fuite pour moi puisqu'à chaque fois c'était pour du mieux, le mieux consistant parfois juste en "le changement"). Si j'arrive dans un job qui est bof.. je patiente un peu, en reportant mon intérêt sur la ville où j'habite et que je ne connais pas (mais dès que j'en ai fait le tour... je m'ennuie). Si le job est génial (rare), je m'ennuie moins vite (d'autant moins si c'est couplé à une ville nouvelle). Bref.. j'agis sur deux ou trois paramètres comme ça, mais la fin est inéluctable (à plus ou moins brève échéance).

En fait... l'inconnu m'attire, le challenge m'attire (déménagement, nouvelle ville, nouveau job) et si je ne l'ai plus, ciao Tchao 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 20:39

totop a écrit:(j'ai peut-être mal cherché mais je n'ai trouvé nulle part de sujet similaire, si je me suis trompé j'effacerai ce sujet volontiers)

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, je me sens l'envie de partir loin, très loin, et laisser derrière moi tout ce que j'ai vécu et construit ces dernières années. Comme si tout ce que j'avais fait n'avait eu aucun sens, comme si c'était un étranger (faux-semblant...) qui avait décidé à ma place. Pas de colère, pas de tristesse, juste un sentiment très désagréable de vide, d'inachevé. De ne pas être à ma place là où j'ai décidé d'aller jusque ici. Et que partir serait la meilleure manière de me sentir apte à mieux m'assumer, et mieux choisir ce que je veux réellement être et devenir aujourd'hui.

Étant encore en questionnements, je doute encore énormément de la possibilité de faire ce choix, ou plus précisément, je change d'avis cinq fois par jour sur la décision que je devrai prendre, mais le simple fait que cette question soit la seule que je me pose quotidiennement me persuade qu'elle m'est fondamentale...

Avez-vous, après prise de conscience de vos rayures, douté de vos choix de vie, au point de réfléchir à tirer une croix sur tout ce que vous aviez construit ou entrepris de construire ?
Bonsoir

Que veux-tu quitter exactement ? Un emploi, des études ? Une ville, un pays ? Ta famille ? Ton conjoint ? etc.

Comme j'ai lu dans des précédents posts, on peut tout quitter par choix, mais aussi par fuite. J'ai toujours fait un peu des deux. Et j'ai déjà recommencé à zéro plusieurs fois.

Je crois que c'est dans l'essence même du zèbre, mais aussi de la nature humaine. On se fixe des objectifs, et dès qu'on y arrive... A la place de la satisfaction, on ne ressent que du vide. Parce que le bonheur, c'est aussi : "le chemin, et non pas la destination".

Où est le challenge de s'asseoir sur un tas de lingots d'or ? ( Qui peut être aussi symbolique ).

La psychologue qui m'avait administré le test avait tenté de me déculpabiliser complètement. Le changement EST dans la nature du zèbre, plus que quelqu'un d'autre. En statistique, il change environ tous les 3 ans de métiers. La monotonie, un travail répétitif, tout est plus usant que pour une personne à la sensibilité modérée. Pas étonnant que nous vivions des vies aussi atypiques. Il faut l'intégrer.

En ce qui me concerne, ce sont les lieux. J'ai besoin de changer de ville, voire de pays, je ne tiens pas 2 ans en place. J'ai changé d'études aussi. Tant que je le pourrais, j'accepterai le changement. Mais il y a de la stabilité comme en amour, en famille, en amitié.

Il reste simplement à voir quel type de changement tu veux effectuer, si c'est possible matériellement parlant

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par altima le Lun 25 Nov 2013 - 10:40

Je fais remonter...

J'ai ce problème aussi.
Disons que j'ai eu un modèle parental d'insatisfaction permanente avec à la clé l'envie constante de partir, donc ça n'aide pas.
Je n'ai pas connu en modèle ce sentiment rassurant de se sentir suffisamment bien quelque part socialement, professionnellement, pour pouvoir s'y stabiliser, s'y épanouir.

Du coup (enfin je pense que c'est une conséquence), j'en suis atteinte aussi.

Merci à l'invité qui a posté le message précédent, ça m'aide beaucoup de lire ça. Wink

Je ne sais pas pour ceux qui ont écrit avant, mais je sais qu'effectivement pour moi le fait de se stabiliser "de trop", ça me fait peur...peur d'être prisonnière d'une vie routinière, peur surtout de ne pas pouvoir continuer à me cacher sous un faux-self. Obligée d'être moi à la longue, obligée de tomber un peu le masque.

Mon conjoint ne comprend pas bien pourquoi j'ai envie de partir. Je suis bien avec lui mais oui j'ai besoin comme vous dites de ce challenge d'aller voir ailleurs, de ressentir le plaisir de découvrir d'autres endroits...et parfois par contre, je rêve de me sentir simplement bien là où je suis et d'y construire des repères stables, de pouvoir y avoir des attaches.

altima
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 18/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Waga le Ven 2 Mai 2014 - 22:42

En statistique, il change environ tous les 3 ans de métiers. La monotonie, un travail répétitif, tout est plus usant que pour une personne à la sensibilité modérée. Pas étonnant que nous vivions des vies aussi atypiques. Il faut l'intégrer.

En ce qui me concerne, ce sont les lieux. J'ai besoin de changer de ville, voir de pays, je ne tiens pas 2 ans en place. J'ai changé d'études aussi. Tant que je le pourrais, j'accepterai le changement. Mais il y a de la stabilité comme en amour, en famille, en amitié.


Ouf! Je vous avouerai que vous me rassurez. Dans le sens où j'ai aussi besoin de changer souvent au niveau professionnel. Je termine juste mon cursus d'étude dans mon nouveau boulot (que j'ai commencé en septembre je précise) que je pense déjà à passer à autre chose dans un an maximum. Ca ne m'inquiête pas dans le sens où je sais que je suis comme ça, la question est plutôt de savoir comment adapter ce besoin de changement à sa vie, et dans ce sens que vous me rassurez, apparemment d'autres zèbres y arrivent très bien.

Et pour tout quitter et partir je pense qu'il faut partir pour les bonnes raisons, partir parce-qu'on a besoin de changer, de découvrir autre chose, de tout recommencer. Mais pas partir parce-qu'on se sent si mal ou si seul dans tel endroit car à mon sens le mal être nous accompagne, peut importe l'endroit.
J'ai aussi une réelle envie de partir à l'étranger, dans un pays inconnu (au choix la Norvège, le Canada, l'Australie) sans laisser de traces ici. Tout redémarrer de zéro, être seule dans un espace immense où rien ne m'est familier, tout à faire...
Mais les contraintes matérielles et les attaches affectives ne rendent pas toujours cette option possible.

Waga
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 28
Localisation : Dans l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par gnomon le Sam 3 Mai 2014 - 10:05

Bonjour !
Je partage moi aussi cette envie de partir, de changer et grosso modo j'ai changé de boulot, de lieux à peu près tous les cinq ans. Une petite idée me gratouille tout de même : que c'est un peu moi que je cherche à fuir ... ça c'est quand mon moral n'est pas au top  Very Happy 
Avec le recul, puisque je commence à en avoir, il y a un tas de choses passionnantes à faire et quand on a fait le tour d'une question, on a besoin d'explorer autre chose, c'est comme ça.
J'aurais 26 ans aujourd'hui avec ce que je sais de la vie, je foncerais et je mettrais de côté les conventions et les conseils Smile 

gnomon
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 72
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Waga le Sam 3 Mai 2014 - 13:15

Pourquoi tu as quel âge?
L'envie de partir loin très loin me trotte de plus en plus dans la tête. Seulement, j'ai une fille que je ne peux pas couper de sa famille paternelle, ça serait trop égoïste à mon sens.
Tu dis que si tu avais 26 ans tu le ferais, pourquoi tu ne peux plus le faire?

Oui c'est exactement ça je pense à certains moments, se fuir soi-même sauf qu'une fois l'euphorie de la nouveauté passée on retrouve nos vieux démons et tout le reste... J'essaye pour le moment de chercher à être le mieux possible là où je suis.

Waga
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 28
Localisation : Dans l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par gnomon le Sam 3 Mai 2014 - 13:37

Ce n'est pas forcément une question d'âge en effet, mais une question de circonstances. Ce que j'ai voulu dire c'est que j'ai besoin surtout de remplissage et de stimulation et que l'envie de partir n'est qu'un symptôme. Ceci-dit à 25 ans mais surtout quand on a que soi à entrainer avec soi, ce qui n'est pas ton cas je l'ai bien compris, il faut faire ce que l'on veut faire et non ce qu'il nous semble être attendu... C'est très difficile de se connaitre et encore plus de connaitre ses besoins.
Pour répondre à ta question, j'ai presque le double beurk ... mais je ne le ressent pas comme ça
Cela fait très peu de temps qu'on m'a expliqué pourquoi j'avais l'impression d'être une extra-terrestre depuis toujours alors là c'est la période du bilan Wink 

gnomon
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 72
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Waga le Sam 3 Mai 2014 - 14:10

il faut faire ce que l'on veut faire et non ce qu'il nous semble être attendu...
Tout à fait d'accord mais alors vraiment! Mais le risque est de se perdre aussi lorsqu'on suit ses envies sans jamais prendre un moment pour se poser et se dire je suis qui? je veux quoi? je vais où? même si ce n'est pas facile à définir.

Pour l'âge, c'est un phénomène curieux. Je te crois tout à fait quand tu dis que tu ne le ressens pas comme ça. J'ai toujours l'impression d'en avoir 15-20 ans avec la même fougue, les mêmes idées folles et quand je marque 25 ans (pour l'inscription sur le forum par exemple) ça connote "adulte", "sérieux" alors qu'au fond...

Je crois que c'est vraiment ça le plus dur, se connaître soi-même et connaître ses besoins. Et alors ce bilan?

Waga
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 28
Localisation : Dans l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par gnomon le Sam 3 Mai 2014 - 14:55

Faut faire confiance à son instinct, son intuition et c'est en faisant plein de choses qu'on arrive à cerner qui on est et ce qui est bon pour soi.
Le problème quand on est différent, ce sont les autres, surtout les proches et plus particulièrement ceux qui collent les étiquettes. Même si on arrive à l'arracher, il reste toujours une trace de colle.

Pouvoir échanger avec des personnes qui comprennent est une vraie chance  Smile 

Concernant la question du bilan : pfff ce serait long ... et ennuyeux

gnomon
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 72
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Waga le Sam 3 Mai 2014 - 16:05

Oui, avoir trouvé le forum m'aide beaucoup.
Pour le bilan, ok comme tu veux

Waga
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 28
Localisation : Dans l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par gnomon le Sam 3 Mai 2014 - 20:02

Est ce que tu as été testée ? Comment as-tu su que tu étais zèbre ?

Pour ma part, vu mon parcours, la manière dont ça se passait quand j'étais enfant, j'étais sûre d'avoir été une enfant précoce mais je pensais qu'à partir du collège mes capacités s'étaient ralenties et que juste la bizarrerie du genre passer des après-midi entières dans des encyclopédies avait persisté. Et puis récemment à l'occasion d'une démarche dans mon boulot la consultante m'a dit : "ça vous dit quelque chose la douance ..." J'ai rigolé mais elle m'a conseillé de lire un bouquin et là j'ai eu l'impression qu'on parlait de moi et j'ai compris plein de choses.
J'ai un enfant THQI et il parait que les chiens ne font pas des chats  Very Happy sauf que pour elle, comme elle a été dépistée très tôt j'ai essayé de limiter les dégâts quoique ... enfin j'ai fait ce que j'ai pu
Donc après avoir pris conscience de tout ça comme je disais l'heure du bilan a sonné : je me dis que si j'avais su, au lieu de chercher à me transformer en bonne mère, bon boulot, un peu bourge et asphyxiée je me serais fait confiance et j'aurais fait des choses passionnantes ...
Heureusement dans ces cas-là, arrive un jour où les copains qui comparent la largeur de leur piscine finissent par devenir insupportables et le mari plon-plon qui va avec aussi, on jette tout ça par dessus les moulins et on commence à penser à soi  Razz 
Je ne voulais pas montrer cet exemple-là à mes enfants, j'avais pour elles, l'ambition d'une vie plus authentique
Voilà le raccourci très synthétique  Wink 

gnomon
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 72
Date d'inscription : 26/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Waga le Dim 4 Mai 2014 - 22:23

gnomon a écrit:Est ce que tu as été testée ? Comment as-tu su que tu étais zèbre ?

enfin j'ai fait ce que j'ai pu
Donc après avoir pris conscience de tout ça comme je disais l'heure du bilan a sonné : je me dis que si j'avais su, au lieu de chercher à me transformer en bonne mère, bon boulot, un peu bourge et asphyxiée je me serais fait confiance et j'aurais fait des choses passionnantes ...
Heureusement dans ces cas-là, arrive un jour où les copains qui comparent la largeur de leur piscine finissent par devenir insupportables et le mari plon-plon qui va avec aussi, on jette tout ça par dessus les moulins et on commence à penser à soi  Razz 

C'est ça le non sens que je ressens, je fais tout pour me construire une vie "bien" aux yeux de la société alors que je sais pertinemment qu'elle ne me rendra pas heureuse...
Et tu as donc quitté le père de tes enfants? Est-ce qu'après avoir découvert la zébritude tu vas remettre en cause ton boulot ou certaines choses dans ta vie?
Pour tes enfants c'est sûr que l'idéal est d'être en couple et heureux de l'être. D'un autre côté, un bonheur factice n'est pas préférable et je pense aussi qu'avoir un parent zèbre apporte d'autres choses, une ouverture, un regard sur la vie qui compensent largement la "stabilité" d'un couple normopensant.

Je n'ai pas encore été testée, je pense le faire le plus tôt possible. En ce moment je suis plus ou moins en dépression même si j'arrive encore à assurer mon boulot, mes études, ma fille etc... et je sais que ça peut fausser le test.

J'ai eu une adolescence très compliquée pendant laquelle l'hypothèse d'hp avait été prononcée à un moment mais j'étais bien trop mal pour m'y intéresser et croire que cela changerait quelquechose à ma vie.
Des mots aussi comme "état limite" (entre la névrose et la psychose) ont été posés et certains praticiens ont dit à mes parents en gros "elle est perdue et ne s'en sortira jamais".
Quelques années plus tard j'ai eu ma fille et rattrapé beaucoup de mes années de retard, j'ai retrouvé une vie "normale", repris mes études, un boulot, me suis assumée etc... mais pendant ces années je me suis sentie très différente, je déprimais car je ne voyais pas le sens de la vie, le but, j'étais incapable d'aller bosser car le rapport aux autres me mettait trop mal et je me disais à quoi sert tout ça? je ne serai pas heureuse même lorsque j'aurai ce qu'il me manque, boulot, appart, copain etc...

Maintenant je fais face mais j'ai toujours ce vide immense au fond, je me sens différente, je suis hypersensible, écorchée, envie de comprendre le sens de plein choses, je m'ennuie dans ma vie, je la comble au maximum mais malgré ça il y a cet ennui pesant. Mon ex a découvert qu'il était zèbre et c'est lui qui m'a dit "mais tu l'es". Je n'en suis pas sûre mais cette année d'étude j'ai senti un réel décalage dans la compréhension, la manière de voir les choses, je me sentais à la fois plus "intelligente" (ce n'est pas le mot exact") et parfois presque une débile. J'ai aussi un flot de pensées tout le temps, une empathie, très perfectionniste, une mauvaise image de moi-même etc...
Le problème c'est que tous ces facteurs peuvent être aussi liés à un mal-être sans être hp. Je doute beaucoup, surtout depuis que je suis sur le forum. Parfois je me dis que non, ce n'est pas possible et il m'arrive de me dire mais si.

En toute honnêteté j'ai très peur de passer les tests et en même temps je suis impatiente. D'un autre côté j'ai mon ex qui est zèbre et mon ami d'enfance de qui je suis très proche alors je me dis que même si je ne le suis pas je m'entends surtout avec des personnes hp, il doit y avoir quelquechose à creuser.
J'espère ne pas avoir trop pourri le sujet avec tout ce pan de "moi", ce n'est pas que j'aime ça mais je me pose tellement de questions... Ca me fait du bien d'être sur le site et en même quand je vois certains je me dis que je ne suis pas la hauteur et pas hp...

Waga
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 02/05/2014
Age : 28
Localisation : Dans l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout abandonner ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum