Case départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Case départ

Message par elpulsco le Sam 1 Juin 2013 - 17:31

Bonjour à tous les êtres rayés ou quadrillés qui me liront
Je suis diagnostiquée encombrée voire très encombrée du cerveau depuis 3 mois déjà/seulement
ce fut une libération car je crois que je cherche ce qui ne va pas chez moi depuis que je sais parler et après avoir épuisé tout un tas de pistes : les traumatismes, le stress, la dépendance affective, mon rapport aux émotions... et épuisé peut-être quelques psy-cho-cha-path, enfin, j'ai vu la lumière, enfin une explication cohérente qui expliquait pourquoi j'étais toujours en décalage et si incapable de vivre une vie "normale" en faisant comme les gens normaux.
Depuis c'est le chantier...
après 30 ans de lutte entre moi et un espèce de faux moi, voilà enfin une piste sérieuse pour être moi-même
c'est pas gagné, j'ai pris des mauvaises habitudes
j'essaie l'art thérapie pour avancer là en ce moment

voilà
j'ai déjà parcouru ce forum plusieurs fois et c'est vraiment formidable qu'il existe des endroits comme ça qui permettent aux extraterrestres perdus de s'identifier, d'échanger et de voir que leur fonctionnement n'est pas isolé alien
merci!!!

elpulsco
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 29/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par Ainaelin le Sam 1 Juin 2013 - 19:02

elpulsco a écrit:j'ai déjà parcouru ce forum plusieurs fois et c'est vraiment formidable qu'il existe des endroits comme ça qui permettent aux extraterrestres perdus de s'identifier, d'échanger et de voir que leur fonctionnement n'est pas isolé alien
merci!!!
Oui, comme suggéré par ailleurs dans un topic qui n'a rien à voir, on pourrait suggérer comme sous-titre de ce forum : E.T. phone home Very Happy

Bref, Bienvenue, Elpulsco ! Courbette

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par Invité le Sam 1 Juin 2013 - 20:15

Bienvenue chez toi Elpulsco Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par Lucilou Sauvage le Sam 1 Juin 2013 - 20:48

Ainaelin a écrit:
elpulsco a écrit:j'ai déjà parcouru ce forum plusieurs fois et c'est vraiment formidable qu'il existe des endroits comme ça qui permettent aux extraterrestres perdus de s'identifier, d'échanger et de voir que leur fonctionnement n'est pas isolé alien
merci!!!
Oui, comme suggéré par ailleurs dans un topic qui n'a rien à voir, on pourrait suggérer comme sous-titre de ce forum : E.T. phone home Very Happy

Bref, Bienvenue, Elpulsco ! Courbette

je ne sais plus qui a dit "La preuve de l'intelligence extraterrestre c'est qu'ils nous n'aient pas contactés"
Bienvenue Epulsco!

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par elpulsco le Dim 2 Juin 2013 - 14:35

Merci!!!
E.T ? en y réfléchissant, en fait je me suis identifiée à ce magma compact parlant de sa voix rauque et mystérieuse...
j'ai oublié de préciser que, comme vous j'imagine, je suis un aimant à autres zèbres, qui s'ignorent, plus ou moins, encore une preuve là hier soir j'en ai "récupéré" un dans un endroit très bruyant et très lumineux et très agité, 10 ans qu'il est diagnostiqué et il semble complètement perdu sur le sujet zèbresque et de surcroit dépassé par son bouillonnement intérieur... j'en ai pleuré... ben oui quoi, c'est quoi encore cette coïncidence de ouf, sur ma route là en pleine sortie "lâcher prise" samedinuitesque, un zèbre à guider... alala

elpulsco
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 29/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par Lucilou Sauvage le Dim 2 Juin 2013 - 14:59

Si tu ne sais pas quoi lire un jour, essaye "Une prière pour Owen" de John Irving. Le personnage parle avec une voix étrange, est vraiment atypique.
L'art thérapie? Ça consiste en quoi?

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par Invité le Dim 2 Juin 2013 - 15:02

Bienvenue !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par elpulsco le Mer 5 Juin 2013 - 7:16

L'art thérapie, ça peut être sous plusieurs formes, perso je suis des séances d'Art thérapie qui utilisent les arts plastiques comme moyens d'action. Le but, pour moi c'est de parvenir à créer sans me dire que ce que je fais c'est archi nul, me débloquer vis à vis de ça pour pouvoir peindre et dessiner avec plaisir et plus largement, trouver des techniques "lâcher" mon mental, parce que lui là il se croit vraiment tout permis et ça me gâche un peu la vie quand même. L'idée n'est pas de travailler sur le verbal mais sur l'émotion pure, de trouver le primate en nous Wink

elpulsco
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 29/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par Lucilou Sauvage le Mer 5 Juin 2013 - 16:06

elpulsco a écrit:trouver des techniques "lâcher" mon mental, parce que lui là il se croit vraiment tout permis et ça me gâche un peu la vie quand même.

Quel chenapan ce mental, il mérite qu'on le châtie vertement Fouet
Je ne me moque pas hein? C'est pas mon genre, simplement que ta phrase était légèrement humoristique.
Ok l'art-thérapie, c'est un peu ce qu'on fait faire dans certaines institutions aux malades? Cela présuppose qu'il ne faut pas porter de jugement sur ce que l'on fait, ni avoir peur du jugement d'autrui, si j'ai bien compris. J'espère que tu pourras un jour nous faire partager ça, si ce n'est pas trop intime. En tout cas, si j'en avais la possibilité j'en ferais aussi!

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par elpulsco le Jeu 6 Juin 2013 - 5:45

C'est bien le problème du jugement sur ce que l'on fait, le mien est toujours trop trop trop critique et il en va pour l'art comme dans ma vie ce qui est au final étouffant. Ca mène à des tempêtes cérébrales et émotionnelles tellement fortes et douloureuses... ou alors à des crises de panique violentes et autres... pour moi donc c'est nécessaire de trouver des solutions pour "guérir" euh... ou juste apprioiser la bête : ce cerveau Namek... J'imagine que tout ça c'est des problèmes qu'on retrouve parmi la population zèbre. Pourquoi tu n'aurais pas la possibilité de faire de l'art thérapie ?

elpulsco
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 29/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par Lucilou Sauvage le Jeu 6 Juin 2013 - 17:05

A qui le dis-tu! J'ai vu quelques posts et sujets intéressants à ce sujet. C'est un des soucis auquels j'ai dû faire face, je ne sais pas si c'est la cas pour tous les zèbres ici, mais chez moi c'est très fort, car ça m'a mené au bord de la schizophrénie. Je n'en ai pas encore vraiment parlé sur ce forum. C'est un peu le hasard de te trouver ici aussi, toi qui en parle, alors Merci !
Voir donc http://www.zebrascrossing.net/t10826p60-etes-vous-dans-le-non-jugement#469807

Et je te cite Mog*Why, une zébrette dont j'aime beaucoup les posts:

"Je rejoins Roland7 sur la double idée de :
1- "travailler sur la prise de conscience de nos fonctionnements psychologiques"
2- "inscrire en soi, de nouveaux processus désamorçant les anciens".
C'est un travail de longue haleine, qui nécessite un regard extérieur. Pour moi, ce regard n'est pas là pour "donner des conseils" mais pour aider à s'arrêter sur des points qui sont tellement ancrés en nous qu'on ne les voit plus (je plussoie à nouveau Roland7, peu de psys sont capables de faire ça bien, sans tenter d'interférer dans le réel de nos quotidiens...).

Un exemple : quelqu'un que je connais avait pour habitude de dire plusieurs fois dans une même journée, à l'occasion d'actions anodines, "C'est pas bien !". Il auto-commentait ses propres actes sans même s'en apercevoir. Je lui ai simplement fait remarquer dans un "C'est curieux non ?" qui invitait à poser son attention sur ce contrat intérieur. Un jour nous sommes allés manger ensemble chez sa mère. Au demeurant fort charmante, celle-ci a prononcé de manière très caractéristique au détour d'une phrase ce "C'est pas bien"... Nous avons sursauté tous les deux en échangeant un regard. C'est parce que j'étais présente que cette personne a écouté avec une oreille neuve ces mots qui avaient dû être prononcés un nombre incalculable de fois dans son enfance sans qu'il s'en souvienne.

En partant du principe que ce "regard jugeant" a pu être un jour intériorisé, je me dis qu'il est possible d'ajouter un "méta-regard bienveillant" dans le système interne de manière volontaire. C'est un peu ce qu'Alice Miller nous invite à faire lorsqu'elle replace l'enfant au centre du ressenti, mettant ainsi en exergue toute l'absurdité de l'environnement de son point de vue à lui.

La prise de conscience commence donc par porter une écoute attentive, sans chercher à modifier le comportement dans un premier temps. Qu'est-ce qui se passe si au lieu de juger ton regard jugeant, tu te mets simplement à l'observer, à constater sa présence chaque fois que c'est possible ? "Ah tiens, je viens de me juger durement là...". Il y a des situations où c'est évident, mais il y en a beaucoup où c'est très subtil, voire carrément inconscient. En aiguisant peu à peu ce regard-constat, on fait émerger de plus en plus la conscience du regard-jugeant.
Les zèbres ont une grande facilité à poser ce genre de regard analytique sur leurs propres actes (et ceux des autres), pourquoi ne pas tenter de mettre cette compétence au service d'un objectif différent ?

Il y a un exercice très intéressant à faire pour essayer d'identifier ces "contrats inconscients" qui sont inscrits en nous : dessiner un arbre généalogique (jusqu'aux grands-parents déjà c'est pas mal), et tenter d'associer à chaque personne une "petite phrase" caractéristique, puis essayer d'identifier où, quand et comment ces phrases sont encore actives en nous.

L'étape suivante (ou parallèle), serait de désamorcer la force du regard-jugeant. Juge-t-on les actes d'un enfant de 5 ans comme nous jugeons ceux d'un adulte ? Non. Je m'applique au quotidien à m'appliquer à moi-même ce raisonnement : j'essaye de ne plus juger mes comportements à l'aune de ce que je sais de moi et du monde à un instant T. Je me dis "J'ai fait du mieux que j'ai pu, à ce moment-là de ma vie, avec les connaissances de moi et des autres que j'avais". Petit à petit, on peut appliquer ce filtre à son soi-enfant, puis à son soi-adolescent, et finalement à son soi-adulte, d'abord passé, et finalement pratiquement en temps réel. Cela demande un effort conscient au début, ça fait un peu "artificiel", et on oublie souvent de le faire (tu le dis très bien d'ailleurs : "Comment ai-je pu oublier cela ! "). Mais peu à peu, avec le temps et l'entraînement, ce "méta-regard" bienveillant s'inscrit comme un comportement naturel, intériorisé.

Je ne dis pas qu'il faut faire sauter tous les verrous bien entendu. Le but n'est pas de devenir un psychopathe et de se déresponsabiliser de tous ses actes. La culpabilité a une fonction régulatrice importante. Mais quand elle est présente en permanence, dans tout ce que l'on fait, on peut penser que sa fonction a été dévoyée par l'environnement. A titre d'exemple, j'ai fini par comprendre que je me sentais coupable du simple fait d'exister, et d'avoir une autonomie propre ! Dans un cas extrême comme celui-là, on peut raisonnablement penser que "ce n'est pas normal"

J'ai envie de finir sur le concept d'inconscient amential proposé par Christophe Dejours. Certes, nous pouvons tenter de conscientiser un maximum de choses stockées dans notre inconscient "freudien" et de les désamorcer. Mais ce psychanalyste propose l'idée que lorsque l'enfant est trop stimulé au niveau corporel, il ne refoule pas au sens freudien du terme, c'est à dire qu'il stocke l'information non pas avec des mots, des images ou des symboles, mais directement dans un inconscient que je qualifierais de "physique". Impossible dans ces conditions de faire remonter à la conscience des choses qui n'ont pas été stockées sous forme "cérébrale". Les seules issues sont la psychose, le passage à l’acte ou la somatisation.
(=> Voir un texte long et pointu mais rudement intéressant.)
J'ai même envie d'émettre une hypothèse en lien avec ton post sur la maltraitance : les zèbres étant hypersensibles au niveau sensoriel, donc étant plus sur-stimulé corporellement que la moyenne par l'environnement, n'auraient-ils pas plus tendance que les autres à faire appel à cet inconscient amential ? Ce qui rendrait une bonne partie de nos raisonnements et de nos psychothérapies presque vains ?
Ce que je cherche à dire (mais tu le sais déjà ), c'est que le mental ne peut pas suffire à nous faire avancer. Notre corps est aussi une source particulièrement riche et intéressante de compréhension et de transformation... Tenter d'identifier et d'accueillir au mieux et sans jugement les ressentis, les émotions et les somatisations me paraît tout aussi important que de "cérébraliser" notre processus interne..."


Et sinon, pourquoi je ne pourrais pas faire de l'art-thérapie? Je travaille en ce moment, donc peu de temps pour des activités en CMS (Centre Médico Social) Et assez mal payée, j'ai peu d'argent disponible pour un loisir. Je suis en train de réfléchir quand même car les choses se décantent et au mois de septembre prochain j'aurais de l'argent disponible pour un loisir. Ayant un peu grossi, je voulais faire une activité sportive, mais je ne vais pas pouvoir tout faire.
Voilà, tu sais tout Very Happy
Bonne soirée à toi!


Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par elpulsco le Mar 11 Juin 2013 - 6:22

C'est intéresant tout ça, pour ma part, je trouve que la théorie du faux self est suffisante pour expliquer mon cas à moi : je me suis construis une personnalité ultra adaptée à mon environement et aux autres, par nécessité voire pour survivre (psychologiquement), petit à petit, avec des aides extérieures bien sûr, livres de développement perso ou des psy ou même des kiné, en fait je crois que croiser les regards est très intéressant, j'ai plus appris en cherchant pourquoi je pouvais avoir un rapport avec la nourriture compliqué qu'en lisant des livres de psycho pure. bref je me perds, donc petit à petit j'ai avancé...cela dit si tu as toi aussi un rapport affectif avec la nourriture, je te conseille de lire les livres du docteur Zermati si tu ne le connais pas déjà, grâce à lui j'ai tellement avancé sur la découverte de moi que voilà j'en suis là maintenant à comprendre pourquoi je suis si...... trop...... enfin voilà, tellement de mots peuvent remplir ces cases. En tous cas il faut du temps pour ne plus faire de notre mental un ennemi je crois, et ça passe à mon avis par une lutte pour consolider ou carrément construire son estime de soi vaste programme...bonne journée!

elpulsco
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 29/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par Lucilou Sauvage le Mar 11 Juin 2013 - 8:40

Merci pour le conseil, je note Wink . Je pense avoir pas mal avancé moi aussi. Le livre Les Etats d'âme de Christophe André que je suis en train de lire est passionnant. Je me suis retrouvée lorsqu'il parle de l'hypersensibilité. Il y est question de faux-self aussi, qui fait qu'on a besoin de se retrouver seul assez souvent. Je prends rendez vous le 17 avec une psy spécialisée en douance pour un autre regard, justement.
Je suis sûr que ce travail que nous faisons porte ses fruits.
Bonne journée!

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par elpulsco le Mer 23 Oct 2013 - 11:34

Je suis fascinée par la capacité des zèbres actifs sur ce forum à écrire et lire tout cela. Pour ma part, je suis envahie par tellement de questionnements et de doutes que je mets des heures à lire ce qui concerne un questionnement et aussi des heures à cogiter une éventuelle réponse. Et malheureusement le temps n’est pas élastique. Ben du coup pour l’instant je n’ai pas réussi à en écrire tant que ça des messages (d’ici 10 ans j’aurai atteint les 80 messages peut-être Wink. Et, ça fait peur tous ces esprits affutés qui peuvent déceler la moindre faille et parfois cruellement y planter un hachoir effilé et incandescent (n’entrez pas là dedans c’est une véritable boucherie). Cela dit, j’ai besoin d’échanger avec des êtres qui me ressemblent alors j’espère y parvenir même si ça prend du temps. Je me demande quand même quelles sont toutes les réactions possibles des différents zèbres qui zieutent ce forum, parce qu’on ne peut accéder qu’à ceux qui se (dé)livrent (en pâture) (rayez la/les mentions inutiles)…

elpulsco
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 29/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Case départ

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum