Les pervers narcissiques

Page 1 sur 20 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Les pervers narcissiques

Message par anianka05 le Mar 23 Avr 2013 - 21:27

Bonjour à tous et à toutes,

Le terme "pervers narcissiques" est récurrent dans ce forum. Et certains disent que les surdoué-es sont des proies faciles pour eux. OK, soit. Mais je m'interroge, ou plutôt m'étonne!
Comment se fait-il que des zèbres se fassent si facilement avoir?

Je ne juge pas, j'essaie juste de comprendre.

Mais pour ma part, lorsque je rencontre quelqu'un: très vite je capte son fonctionnement, perçois ses limites et suis plus ou moins capable de déterminer le degré de confiance que je puis lui accorder (variable en fonction de l'évolution de la relation, bien sûr!) Et ce, parce que l'instinct et la sensibilité tiennent une grande place dans ma vie; en plus, d'une forte réactivité analytique. Ces caractéristiques n'étonnent personne, puisque nous avons à peu près tous les mêmes, ici. Donc, je suis capable de les voir arriver à des kilomètres, ces PN! Du coup, je ne me fais pas avoir...

Avis...

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Mar 23 Avr 2013 - 21:44

Salut ! Perso, j'ai essayé de m'y mettre à la perversion narcissique, mais je n'arrive pas à accorder suffisamment d'importance aux autres (je pense que je suis juste un enfoiré ^_^) héhé

Déconne à part, certains zèbres se font avoir car ils n'ont pas conscience de leur propre valeur, leur lucidité leur fait d'avantage voir leurs défauts que leurs atouts. J'ai vu beaucoup de personnes souffrant de dépendance affective, bon béh c'est la même mécanique derrière, c'est un transfert. L'estime que l'on ne voit pas chez soi, on la voit chez l'autre, et il s'en suit une idéalisation. Dans le cadre du PN, l'autre en profite pour sceller la relation d'une manière assez malsaine. Dans quel but ? C'est un truc qui m'échappe complètement x_X


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par anianka05 le Mar 23 Avr 2013 - 21:50

oui, ça se tient...

J'ai connu quelqu'un de destructeur, beaucoup trop paumé pour être un pervers narcissique mais qui me pompait tout mon fluide vital. slurp! Miam! Grignote
J'étais en très grande demande affective, à ce moment-là. J'ai bien failli y rester! J'ignorais ce que j'étais à ce moment-là.

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Ainaelin le Mar 23 Avr 2013 - 22:10

J'ai plus ou moins la même analyse que Str_ange(r). Concernant le but des narcissiques, mon hypothèse est qu'eux-mêmes ont besoin d'amour, qu'il soit réel ou faussé, voire forcé. Ils ont besoin d'avoir quelqu'un qui les idéalise, car cela leur permet de remonter leur ego blessé. En fait, ils ne sont pas si différents que nous, je pense, mais il y a une grosse différence c'est qu'il ne voient que leur propre besoin, et tant pis pour l'autre.
Ainaelin
Ainaelin

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Mar 23 Avr 2013 - 22:14

anianka05 a écrit:oui, ça se tient...

J'ai connu quelqu'un de destructeur, beaucoup trop paumé pour être un pervers narcissique mais qui me pompait tout mon fluide vital. slurp! Miam! Grignote
J'étais en très grande demande affective, à ce moment-là. J'ai bien failli y rester! J'ignorais ce que j'étais à ce moment-là.
Bah autant j'arrive à comprendre la dépendance affective, autant j'ai du mal à capter ce principe (qui va être volontairement provoqué) dans des rapports entre individus. Quel intérêt ? Ca ne rapporte rien, ça ne rend pas heureux, ça monopolise tous les centres d'intérêts, pinaise quelle chiasse lol

Le gros problème de la dépendance affective est que ça repose sur un comportement psychotique. La personne n'a pas conscience d'avoir un problème, elle met cela sur le compte de l'amour, de ses aléas, de son conjoint, etc. Ca peut durer des années, et la seule façon de casser les scénarios, c'est de mettre un terme à la relation. Ca ne finit jamais bien.

La personne qui projette son idéal sur l'autre, a besoin de l'autre pour se sentir "complète", pour retrouver l'image qu'elle a d'elle-même. Sauf que l'autre, a besoin de souffler, et il aura envie de prendre du recul. Que se passe-t-il ? On redouble d'effort pour que l'autre ne s'en aille pas, on se dit qu'on a fait un truc de mal, on essaie de combler le vide. Puis dans des situations plus ou moins malsaines, on se verra peut-être devenir jaloux, ou psychoter complètement. La dépression chronique n'est plus très loin... erf.

Fait est que l'amour est censé rendre heureux, pas l'inverse (à moins bien sûr d'un décès ou autre, mais bon...).
Des gens se font prescrire des AD alors qu'ils devraient juste rompre, et réapprendre à se connaître, réapprendre à être libre.

Pour avoir cotoyer des PN, (idem j'ai tendance à bien les repérer ^^), j'ai remarqué qu'il y avait toujours un problème au-delà de ce type de comportement. J'ai vu quelques alcooliques entrer dans des scénarios assez pervers, mais comme j'en ai rien à carrer du social, ça me passe souvent au-dessus ^_^ Mais parfois cela cachait un trouble borderline ("tu m'aimes ou tu me détestes"), en sachant que l'alcool peut également cacher un trouble bipolaire...

albino

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par anianka05 le Mar 23 Avr 2013 - 22:25

C'était un alcoolique et les premiers mois avec lui, je respirais mal quand je n'étais pas dans la même pièce que lui! L'horreur! Mais par-contre contrairement à un PN, il ne m'a jamais donné d'espoir et a plusieurs fois essayé de me faire partir, car il ne voulait pas de relation sérieuse avec moi. (voisin de pallier donc complication!)
Au début c'est moi qui me suis fait mon truc toute seul comme une grande (mais une grande fille fragile, seule et persuadée de ne pas valoir mieux que ce tortionnaire!)

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Mar 23 Avr 2013 - 22:54

anianka05 a écrit:C'était un alcoolique et les premiers mois avec lui, je respirais mal quand je n'étais pas dans la même pièce que lui! L'horreur! Mais par-contre contrairement à un PN, il ne m'a jamais donné d'espoir et a plusieurs fois essayé de me faire partir, car il ne voulait pas de relation sérieuse avec moi. (voisin de pallier donc complication!)
Au début c'est moi qui me suis fait mon truc toute seul comme une grande (mais une grande fille fragile, seule et persuadée de ne pas valoir mieux que ce tortionnaire!)
Argh. Je me suis un peu douté pour l'alcool (l'addiction la plus commune). L'APN (alcoolo pervers narcissique) n'a pas toujours conscience d'entrer dans des scénarios à la con. Il suffit simplement de rabaisser la personne, ou juste faire des réflexions anodines et ciblées (un classique chez les agressifs-passifs), c'est suffisant pour que l'autre se sente minable et désarçonné. Si son ego est déjà fragile, il y a peu de chance qu'il ou elle mette un terme à cette relation, puisque c'est tout ce qui lui reste dans sa vie. Je peux imaginer le calvaire psychologique que ça peut représenter.

La méthode est la suivante. Il faut mettre son bras droit devant soi, et faire un 180° de son poing droit vers la droite en faisant un arc de cercle (je sais, c'est un peu technique). Il faut lever son doigt le plus long vers le haut, et dire à haute voix (attention) : "Va te faire foutre sale con, je te largue, j'ai rencontré un mec qui n'a pas de problèmes d'érection" ^_^
Et tu te casses !! :-)

Evidemment que tu vaux beaucoup mieux !!! Ce n'est pas toujours évident de savoir le pourquoi du comment, connaître le truc qu'on a pu vivre dans notre enfance et qui va provoquer tel ou tel sentiment en nous, mais on peut toujours le sentir venir et lui dire "non merci vieux, c'est cool d'être passé". Quand on part du principe que nous sommes tous imparfaits, que nous doutons tous, et que l'important c'est de vivre ; il n'y a pas de raison de se dire qu'on ne vaut pas plus qu'un autre.

Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Bliss le Mar 23 Avr 2013 - 23:32

Str_ange(r) a écrit:La méthode est la suivante. Il faut mettre son bras droit devant soi, et faire un 180° de son poing droit vers la droite en faisant un arc de cercle (je sais, c'est un peu technique). Il faut lever son doigt le plus long vers le haut, et dire à haute voix (attention) : "Va te faire foutre sale con, je te largue, j'ai rencontré un mec qui n'a pas de problèmes d'érection" ^_^
Et tu te casses !! :-)
Ah oui je vois ! Une sorte de croisement entre le mawashi geri circulaire et le fulguro-poing, en somme What a Face





Les pervers narcissiques Goldor10


Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Mer 24 Avr 2013 - 7:13

anianka05 a écrit: Comment se fait-il que des zèbres se fassent si facilement avoir?

Parce qu'à la base quand même on les aime.. donc on essaie, on s'évertue à comprendre ce qui a provoqué leur colère et, comme on est zèbre, on y est très sensible et on a le cerveau qui se met à bouillonner, à tourner en boucle sur le "pourquoi" de cette colère qu'on ne comprend pas parce qu'on ne peut pas la comprendre. On s'évertue à mettre du sens sur ce qui n'en a pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Mer 24 Avr 2013 - 9:36

Bliss a écrit:Ah oui je vois ! Une sorte de croisement entre le mawashi geri circulaire et le fulguro-poing, en somme What a Face
mdrrr
Oui c'est totalement ça =)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par anianka05 le Mer 24 Avr 2013 - 11:41

Me concernant, c'était une toute autre relation. Malsaine, très même. Mais pas de PN. Mais je pense que les PN agissent consciemment (sans se dire:" je suis un pervers narcissique! gnark, gnark, gnark!" Twisted Evil ) Mais je pense qu'ils savent très bien ce qu'ils font lorsqu'ils cherchent à manipuler et à dévaloriser.

Donc si j'ai bien compris les réponses de certains: un PN va d'abord cacher sa vraie nature, rendre l'autre amoureux et ensuite agir?

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par anianka05 le Mer 24 Avr 2013 - 11:43

Str_nge, faudra m'apprendre à faire des fuguro-poings! Ca peut servir!

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Laetitia le Mer 24 Avr 2013 - 11:45

http://wiki.zebras-crossing.org/doku.php?id=articles:manipulateur
Laetitia
Laetitia

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par anianka05 le Mer 24 Avr 2013 - 11:48

Merci pour le lien, mais la question n'est pas qu'est-ce qu'un PN? mais pourquoi se fait-on "eu?" Alors qu'on est si "intelligent et si réceptif..." Cool

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Laetitia le Mer 24 Avr 2013 - 11:49

Il y a un paragraphe sur le profil des victimes qui répond plus ou moins à la question
Laetitia
Laetitia

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Mer 24 Avr 2013 - 14:24

anianka05 a écrit: Donc si j'ai bien compris les réponses de certains: un PN va d'abord cacher sa vraie nature, rendre l'autre amoureux et ensuite agir?

Voilà, tout à fait ! J'ai vu le ON-OFF le lendemain du jour où j'ai emménagé chez lui ! le lendemain, d'un coup ! plus la même personne... tu hallucines.

Car bien sûr, s'il avait été comme ça dès le départ, ben je veux bien être un peu conne mais bon, pas à ce point ! je n'y serais pas allée..


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Mer 24 Avr 2013 - 22:28

anianka05 a écrit:Me concernant, c'était une toute autre relation. Malsaine, très même. Mais pas de PN. Mais je pense que les PN agissent consciemment (sans se dire:" je suis un pervers narcissique! gnark, gnark, gnark!" Twisted Evil ) Mais je pense qu'ils savent très bien ce qu'ils font lorsqu'ils cherchent à manipuler et à dévaloriser.

Donc si j'ai bien compris les réponses de certains: un PN va d'abord cacher sa vraie nature, rendre l'autre amoureux et ensuite agir?
Un alcoolique boit pour différentes raisons, mais souvent il a une image de lui-même assez désastreuse. Il y a plusieurs issues possibles, soit il va déprimer, soit il va projeter sur les autres. S'il projette, tout le monde va lui paraître minable, et s'il a une compagne, c'est elle qui va prendre. Donc on n'est pas vraiment dans un cas de perversion narcissique "calculée", c'est plus un scénario psychologique où l'on va retrouver ce phénomène. A ce jour, en dehors de la psychopathie (à ne pas confondre avec la sociopathie), je ne comprends pas le cas du pervers narcissique "pur". S'il n'y a pas un diagnostique plus haut, je ne saisis pas du tout ce type de fonctionnement (nul n'est parfait :p). Je n'arrive pas à me foutre dans la tête de ces gens.

anianka05 a écrit:Str_nge, faudra m'apprendre à faire des fuguro-poings! Ca peut servir!
Avec plaisir =) Je ne comprendrais jamais qu'on puisse s'en prendre à une femme, d'autant plus que sans les femmes, le bonheur n'existerait pas sur cette Terre. S'en prendre à plus faible que soi, cela fait partie des nombreuses choses que je ne capterais probablement jamais. Ca me rendrait presque violent ^_^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par anianka05 le Jeu 25 Avr 2013 - 12:16


anianka05 a écrit: d'autant plus que sans les femmes, le bonheur n'existerait pas sur cette Terre. [/justify]

Que c'est mignon! ^^

Mais contrairement à toi, je comprends très bien le fonctionnement de ces personnes. Je pense qu'elles sont avant tout insatiables; et qu'elles ont, soit avoir un ego surdimensionné, ce qui implique que "tout leur serait dû et donc la fin justifie les moyens." Et ce quoiqu'il en coûte aux autres. Après tout, nous sommes si inférieurs... Ou au contraire, ils souffrent d'un complexe d'infériorité qu'ils n'acceptent pas. Ils sont jaloux, envieux, ne supportent pas que d'autres aient ce qu'ils n'ont pas. Donc on prend tout ce que peut.
Et comme, ces personnes ont bien compris que ce n'est pas comme ça que ça marche, normalement, on cache son jeu. Ce jeu de cache-cache est d'autant plus palpitant qu'on se rend compte à quel point on est puissant! Le Monde leur appartient et leur tourne autour! C'est jouissif! Et comme beaucoup de gens on pense qu'en écrasant les autres, on s'élève... Quelle erreur!

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par anianka05 le Jeu 25 Avr 2013 - 12:23

Laetitia: merci pour le lien, effectivement je n'étais pas aller au bout et ça répond plus ou moins à ma question.

Mais ça fait drôle car, je me suis beaucoup reconnue dedans! Hier comme aujourd'hui à une différence près, je suis devenue rancunière avec le temps et surtout les évènements!

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Laetitia le Jeu 25 Avr 2013 - 12:27

Ce que tu appelles être rancunière, c'est peut être tout simplement refuser de te laisser blesser, et c'est bien. C'est un moyen de défense, non un défaut.
Laetitia
Laetitia

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par anianka05 le Jeu 25 Avr 2013 - 12:33

C'est pas faux. En fait mon pardon est accordé à la seconde où je sais que la personne qui m'a fait du mal, a compris et que je sais qu'elle ne recommencera pas. Par-contre, si malgré sa prise de conscience, je sais qu'elle va persister... grrr! Mais je préfèrerais pardonner qd même, car ça permet un lâcher-prise libérateur. Je voudrais ne pas avoir besoin d'attendre quelque chose de l'autre pour passer à autre chose...

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Laetitia le Jeu 25 Avr 2013 - 12:39

Pardonner n'oblige pas à excuser, oublier ni même à compatir.



Laetitia
Laetitia

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par anianka05 le Jeu 25 Avr 2013 - 13:06

oui je sais

anianka05

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Stephanieee le Jeu 25 Avr 2013 - 13:23

Les PN sont des psychopathes socialement intégrés. Ils ne ressentent aucune émotion sincère (du moins consciemment). Et le pb est qu'ils sont incapables de répondre à des schémas classiques de deuils, blessures affectives etc... Du coup, ils objetisent l'Autre pour lui renvoyer tout ce qu'ils ne peuvent pas vivre émotionnellement. L'Autre lui sert du punching-ball émotionnel. Imaginez ce que vit un Zèbre, lui qui ressent tout!

Par dessus cela, les PN n'ont pas une bonne estime d'eux-mm (mm s'ils le cachent bien) car ils ont de gros conflits intérieurs à régler (les psys considèrent que les PN deviennent ansi, ou du moins se stabilisent dans cet état, à l'âge de 7/8 ans...). Ils vont donc s'en prendre à des gens qu'ils vont envier, pour les aspirer. Les Z sont des gens souvent brillants, qui dégagent une certaine aura, mais bcp n'en ont pas conscience et doutent (syndrôme de l'imposteur). Les PN les détectent, les séduisent puis font volte-face pour les détruire.

Les PN sont des gens malades mais qui s'ignorent. Ils ne souffrent pas car ils ne ressentent rien et, mm s'ils sont très doués pour jouer les règles sociales, ils n'éprouvent pas d'empathie ou de culpabilité.
Un PN est donc irrécupérable car pour être soigné, il faut être conscient d'être malade... Et là, c'est complètement raté.

J'ai également un grand feeling, et avec moi, ça passe ou ça casse. Et ça casse très vite et très souvent. C'est direct. Ce qui ne m'a pas empêchée de tomber sur un PN. Un homme que je connaissais depuis mon adolescence, ami de la famille, le gendre idéal, tjs prêt à rendre service etc... J'étais sur un nuage. Et puis, qd je suis arrivée dans la région pour le rejoindre : Janus aux deux visages. Et là, j'ai déchanté. Il m'a isolé avant de me sucer mon énergie, mes rêves, ma vie. Je crois que si je serais restée, il m'aurait battu ou m'aurait rendu folle (c'est ce qu'il commençait à faire d'ailleurs).
C'est un psy qui m'a sauvé de là, qui m'a dit que j'avais à faire avec un PN et en démontant toute la toile qu'il avait tissé autour de moi...

On est peut-être intuitif, mais on n'est jms sûr de rien. Les circonstances jouuent bcp aussi. Si j'avais rencontré ce type à un autre moment de ma vie (je venais de me séparer et étais en pleine réflexion personnelle), s'il n'avait pas été un ami de la famille, instinctivement, je ne serais pas allée dans cette histoire.... D'ailleurs, j'ai eu un recul au démarrage, il l'a senti et m'a endormi de belles phrases (mariage, bébé...) que j'avais envie d'entendre...
Alors, chers amis Z, ne jouons pas les fanfarons et ayons conscience que cela peut nous arriver à tous, un jour ou l'autre....

Stephanieee

Messages : 18
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 38
Localisation : var

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Jeu 25 Avr 2013 - 13:51

anianka05 a écrit:Que c'est mignon! ^^
Mééé heu !! Embarassed
Sans mes amies je serai tout perdu x_x

anianka05 a écrit:Mais contrairement à toi, je comprends très bien le fonctionnement de ces personnes.
Bah s'il s'agit bien de psychopathie (comme l'a écrit Stephanieee plus haut), je saisis beaucoup plus facilement le mode de fonctionnement : très froid, très calculateur, et chaque individu ne représente qu'un pion que l'on peut utiliser comme bon nous semble... Il y a une cohérence.
A la rigueur, je pourrais comprendre le truc dans le milieu professionnel, où l'on voit des mecs sans scrupule. Mais très souvent, c'est juste la peur qui les fait agir de façon très pourrie, et de fait, ils peuvent très facilement être mis "hors jeu". En dehors de cas de figure, si la personne n'est pas amputée de ses émotions, de son empathie, de son "humanité" ; il m'apparait inconcevable qu'on puisse nuire à une personne s'il n'y a pas un pète au casque quelque part (je ne suis pas un adepte du mal absolu ^^).

Stephanieee a écrit:Les PN sont des psychopathes socialement intégrés. Ils ne ressentent aucune émotion sincère (du moins consciemment). Et le pb est qu'ils sont incapables de répondre à des schémas classiques de deuils, blessures affectives etc... Du coup, ils objetisent l'Autre pour lui renvoyer tout ce qu'ils ne peuvent pas vivre émotionnellement. L'Autre lui sert du punching-ball émotionnel. Imaginez ce que vit un Zèbre, lui qui ressent tout!
Là, ça me semble plus censé, mais pourquoi avoir inventé le concept de "perversion narcissique" alors qu'il existait déjà le mot "psychopathe" ? A moins qu'on puisse être psychopathe sans souffrir de perversion narcissique ? Moui, pourquoi pas...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Bliss le Jeu 25 Avr 2013 - 14:05

Str_ange(r) a écrit: mais pourquoi avoir inventé le concept de "perversion narcissique" alors qu'il existait déjà le mot "psychopathe" ? A moins qu'on puisse être psychopathe sans souffrir de perversion narcissique ? Moui, pourquoi pas...
Parce que la psychopathie appartient à la structure psychotique (un psychopathe est avant tout psychotique), alors que la perversion est, selon le classement lacanien Névrose/Perversion/Psychose (d'autres lui préfèrent le classement Névrose/Etats-limites/Psychose. Ce qui ne signifie pas que Etats-limites = PN, wouoh attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit !), ni dans la Névrose ni dans la Psychose.
Donc en gros, un pervers narcissique qui décompense, il va "juste" être dépressif (mais contrairement au névrosé, il ne ressent pas de culpabilité, juste de l'humiliation. Sentiment qu'il compense rapidement grâce au déni et à la projection sur autrui > "tous des connards, je n'ai rien à me reprocher, je ne suis qu'une victime", ce qui lui permet de ne jamais tomber en réelle dépression. D'ailleurs, vous ne verrez JAMAIS de pervers narcissiques chez un psy ! Car ils sont dans le déni complet par rapport à leurs pathologies).
Alors qu'un psychopathe qui décompense, bein il va carrément péter un boulon dans le sens d'halluciner, de délirer, voire de passer à l'acte (agressions contre lui-même ou contre autrui). C'est ainsi que l'on retrouve des psychopathes en psychiatrie, mais point de pervers narcissiques, qui pensent toujours que tout va bien pour eux et que ce sont les autres qui sont tarés/faibles/agressifs/stupides (y compris les psy qui leur proposent de l'aide) Laughing


(bon, c'était un gros résumé plein de raccourcis hein)



Mis dos centavos.


Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Jeu 25 Avr 2013 - 14:36

Merci pour la leçon Bliss ! Wink

Bliss a écrit:
Str_ange(r) a écrit: mais pourquoi avoir inventé le concept de "perversion narcissique" alors qu'il existait déjà le mot "psychopathe" ? A moins qu'on puisse être psychopathe sans souffrir de perversion narcissique ? Moui, pourquoi pas...
Parce que la psychopathie appartient à la structure psychotique (un psychopathe est avant tout psychotique), alors que la perversion est, selon le classement lacanien Névrose/Perversion/Psychose (d'autres lui préfèrent le classement Névrose/Etats-limites/Psychose. Ce qui ne signifie pas que Etats-limites = PN, wouoh attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit !), ni dans la Névrose ni dans la Psychose.
Alors si je capte bien... Les psychopathes sont des psychotiques (jusque là, pas de souci, d'autant plus qu'il s'agit souvent d'un problème neurologique), ce qui n'est pas le cas des PN. Mais on ne peut pas non plus dire qu'ils sont des névrotiques. Ils ne sont donc pas dans la même veine des borderlines par exemple, ce qui est logique puisqu'ils ne sont pas du tout impulsifs (mais calculateur). La perversion serait alors une 3e voie possible, chose que j'ignorais totalement Embarassed

Bliss a écrit: Donc en gros, un pervers narcissique qui décompense, il va "juste" être dépressif (mais contrairement au névrosé, il ne ressent pas de culpabilité, juste de l'humiliation. Sentiment qu'il compense rapidement grâce au déni et à la projection sur autrui > "tous des connards, je n'ai rien à me reprocher, je ne suis qu'une victime", ce qui lui permet de ne jamais tomber en réelle dépression. D'ailleurs, vous ne verrez JAMAIS de pervers narcissiques chez un psy ! Car ils sont dans le déni complet par rapport à leurs pathologies).
Oui, j'ai déjà vu ce comportement chez certains alcooliques, mais je n'arrive pas à comprendre qu'on puisse être comme ça "naturellement". J'ai l'impression de débarquer dans un autre monde lol -_-

Bliss a écrit: Alors qu'un psychopathe qui décompense, bein il va carrément péter un boulon dans le sens d'halluciner, de délirer, voire de passer à l'acte (agressions contre lui-même ou contre autrui). C'est ainsi que l'on retrouve des psychopathes en psychiatrie, mais point de pervers narcissiques, qui pensent toujours que tout va bien pour eux et que ce sont les autres qui sont tarés/faibles/agressifs/stupides (y compris les psy qui leur proposent de l'aide) Laughing
Pour le coup, ça me fait plus penser au comportement du schizophrène, je ne savais pas qu'un psychopathe pouvait exprimer un sentiment de haine, puisqu'il ne ressent rien. Le sadique (comme on peut le voir dans les films) et le mec qui prendra plaisir à faire souffrir, serait plutôt le sociopathe. Oulalalah je suis en train de m'embrouiller sévère lool

Bliss a écrit: Mis dos centavos.
Tu es chère ^_^
On peut négocier en nature lol =)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Jeu 25 Avr 2013 - 14:56

D'ailleurs, vous ne verrez JAMAIS de pervers narcissiques chez un psy !
Yesssss, moi j'ai psy.

Je suis un nervers parcissique!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Bliss le Jeu 25 Avr 2013 - 15:19

Str_ange(r) a écrit: Ils ne sont donc pas dans la même veine des borderlines par exemple
Euh attention, Border Line = Etat limite
Par contre, la structure Etat-limite (ou "Border Line" pour la version anglo-américaine) n'appartient ni à la Névrose ni à la Psychose. Et ce n'est pas non plus un mixe des deux.
C'est une structure A PART ENTIÈRE.
Comme l'est la Perversion dans la classification lacanienne, héritée de Freud (et qui réfute le concept d'Etat-limite, structure qui est "apparue" beaucoup plus récemment) Névrose/Perversion/Psychose.


Str_ange(r) a écrit:ce qui est logique puisqu'ils ne sont pas du tout impulsifs (mais calculateur).
Oh mais bien sûr que si, un pervers peut être impulsif. C'est d'ailleurs cette impulsivité qui, si elle est mal contrôlée, peut l'amener à agresser psychologiquement/physiquement/sexuellement autrui (d'autant plus qu'il nie l'autre en tant qu'être pensant et séparé de lui, avec sa propre sensibilité, etc. Donc l'autre est un objet qui est là pour lui permettre d'assouvir ses désirs/fantasmes/besoins, rien de plus).


Str_ange(r) a écrit:Pour le coup, ça me fait plus penser au comportement du schizophrène,
Oui, parfois il est difficile de faire la différence entre les deux (puisque psychopathie et schizophrénie sont deux psychopathologies appartenant à la psychose).


Str_ange(r) a écrit:je ne savais pas qu'un psychopathe pouvait exprimer un sentiment de haine, puisqu'il ne ressent rien.
Si, il ressent des choses, comme tout être humain. La différence avec le névrotique, c'est que, à l'instar du Pervers Narcissique (c'est là qu'on peut effectivement voir des traits communs entre psychopathe et PN), il dénie complètement l'autre en tant que personne à part entière, séparé de lui, doué de sensibilité, etc. Donc il n'a aucune empathie pour autrui, il est dans la projection permanente, et il traite les autres comme de purs objets. Donc il peut faire du mal à l'autre sans s'en vouloir car il est INCAPABLE de se mettre à la place de l'autre (ex: "je suis pas bien... tiens, je vais aller me défouler sur le p'tit garçon/la vieille dame/le caniche qui est là-bas" Crazy).

Par contre, la différence entre le psychopathe et le pervers narcissique, c'est que le psychopathe, en tant que psychotique, n'a pas du tout intégré ce que l'on appelle "la loi du Père", autrement dit la loi tout court. Donc pour lui, point d'interdits, point de lois (ni de règles, ni de notions de bien et de mal, etc.).
Contrairement au Pervers Narcissique qui a, non pas intégré, mais "touché du doigt" cette "loi du Père" durant son enfance, et qui aura donc conscience des lois, des règles, des notions de Bien/Mal, mais qui aura le don de toujours vouloir les contourner/détourner/nier, voire de s'en servir lui-même pour traîner les autres en justice et leur pourrir la vie (ce que subit d'ailleurs l'une de mes meilleures amies, qui est séparée depuis 18 ans de son ex mari PN, mais qui se voit traîner dans la boue/de procès en procès par ce connard depuis 18 ans... et cette femme est adorable, zèbre... et heureusement très forte mentalement... mais ce mec est tellement affreux - et intelligent, c'est ça le pire - et les pousse tellement à bout, que leur fils - qui vit avec sa mère depuis ses 2 ans mais qui a été obligé de vivre avec son père pendant 5 ans quand il était ado, car son père avait manipulé la juge et la psychologue, parvenant ainsi à avoir la garde de son fils pendant 5 longues années durant lesquelles il l'a littéralement pourri psychologiquement et même maltraité physiquement - donc à tel point que le fils, même s'il revit avec sa mère depuis 5 ans, et qu'il est tout à fait normal - en plus d'être zèbre-, rêve de faire subir des trucs à son père à la "Saw" - le film d'horreur).

On pourrait donc dire, en extrapolant un peu, que les psychopathes sont plus comme des animaux, directement en prise avec leur Ça, leurs pulsions, etc.
Alors que le pervers narcissique va être effectivement plus réfléchi et calculateur (et beaucoup plus structuré mentalement donc plus intelligent... on dit même qu'il y a beaucoup de surdoués parmi les PN, alors que je ne pense pas que tu en trouves parmi les psychopathes).


Str_ange(r) a écrit:Le sadique (comme on peut le voir dans les films) et le mec qui prendra plaisir à faire souffrir, serait plutôt le sociopathe.
Euh là je sais pas, toi aussi tu m'embrouilles, lol !
"Sociopathe", je n'ai jamais vu cette terminologie durant mes études, ni après, mais bon, entre les termes européens et les termes anglo-américains qui sont traduits en français, etc., ça n'aide pas toujours à y voir clair ! Wink


Str_ange(r) a écrit:
Bliss a écrit: Mis dos centavos.
Tu es chère ^_^
Ah bein attends, faut bien que je me rembourse les 50 ponchos en alpaga que j'ai ramenés du Pérou, woh !


Str_ange(r) a écrit:On peut négocier en nature lol =)
Oui, je fais de très bonnes confitures What a Face
(dit celle qui ne cuisine pratiquement jamais)

Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Jeu 25 Avr 2013 - 16:03

@Bliss : Ah putaing, j'y étais pas du tout...
J'espère que j'ai pas écrit trop de conneries par le passé erf ^^

En fait, je pensais que dans la névrose, la personne était consciente de sa maladie (ex : les phobies, la dépression, etc.), et que dans la psychose, c'était l'inverse (ex : la paranoïa, les troubles bipolaires, la schizophrénie, etc.)

Et voilà qu'on vient me dire que la perversion est ni l'un ni l'autre, ça me chamboule un peu ^^ Mais oui, tu as raison, par définition le borderline (l'Etat limite) se situe à la frontière. Je le voyais comme une névrose, mais il est clair que quand la personne pète un câble, elle ne réalise pas ce qu'elle fait.

Du coup, je comprends mieux au fait que j'avais du mal à situer la perversion, puisque cette dernière était une catégorie à part entière erf ^^ Je capte beaucoup mieux l'idée qu'un individu passe ses nerfs sur quelqu'un, de façon très sadique, sans qu'il soit pour autant psychopathe. Il est conscient de ce qu'il fait et ça le soulage... Mais sérieux, il y en a vraiment beaucoup de mecs comme ça ? lool

Bliss a écrit: Par contre, la différence entre le psychopathe et le pervers narcissique, c'est que le psychopathe, en tant que psychotique, n'a pas du tout intégré ce que l'on appelle "la loi du Père", autrement dit la loi tout court. Donc pour lui, point d'interdits, point de lois (ni de règles, ni de notions de bien et de mal, etc.).
Contrairement au Pervers Narcissique qui a, non pas intégré, mais "touché du doigt" cette "loi du Père" durant son enfance, et qui aura donc conscience des lois, des règles, des notions de Bien/Mal, mais qui aura le don de toujours vouloir les contourner/détourner/nier, voire de s'en servir lui-même pour traîner les autres en justice et leur pourrir la vie (ce que subit d'ailleurs l'une de mes meilleures amies, qui est séparée depuis 18 ans de son ex mari PN, mais qui se voit traîner dans la boue/de procès en procès par ce connard depuis 18 ans... et cette femme est adorable, zèbre... et heureusement très forte mentalement... mais ce mec est tellement affreux - et intelligent, c'est ça le pire - et les pousse tellement à bout, que leur fils - qui vit avec sa mère depuis ses 2 ans mais qui a été obligé de vivre avec son père pendant 5 ans quand il était ado, car son père avait manipulé la juge et la psychologue, parvenant ainsi à avoir la garde de son fils pendant 5 longues années durant lesquelles il l'a littéralement pourri psychologiquement et même maltraité physiquement - donc à tel point que le fils, même s'il revit avec sa mère depuis 5 ans, et qu'il est tout à fait normal - en plus d'être zèbre-, rêve de faire subir des trucs à son père à la "Saw" - le film d'horreur).
Oky, j'ignorais tout de cette "loi du Père". J'ai eu un peu peur un moment, car j'ai aussi ce côté calculateur, froid et revanchard. L'injustice me fait péter un plomb, un truc de malade, je peux devenir un véritable serpent... Je pense que je dois avoir un complexe du sauveur quelque part ^^

Mais putaing, ce mec-là, 18 ans à pourrir la vie de sa famille, c'est comme ça qu'il souhaite donner un sens à sa vie ? Comment est-il possible qu'un père soit indifférent à la haine qu'éprouvera son propre fils contre lui ? C'est pas possible, ce mec doit être en enfer, son esprit doit être tourmenté à un point inimaginable... Je ne saurais même pas s'il faudrait le plaindre, ou le maudire...

Bliss a écrit: Euh là je sais pas, toi aussi tu m'embrouilles, lol !
"Sociopathe", je n'ai jamais vu cette terminologie durant mes études, ni après, mais bon, entre les termes européens et les termes anglo-américains qui sont traduits en français, etc., ça n'aide pas toujours à y voir clair ! Wink
lool En fait, il y a un épisode de Dr House (on ne se moque pas, je suis fan), où il est question d'une patiente psychopathe, et elle ne ressent aucune émotion. Toutes ses relations sociales sont basées sur l'intellect (par intérêt) et les sensations (sexualité débridée). Si elle s'énerve c'est par jeu, elle fait semblant pour pouvoir manipuler les autres. Ensuite, béh... certains concepts ont pas mal changé, ou n'ont peut-être pas la même définition si on les aborde d'un point de vue neurologique ou psychologique, ça me semble aussi assez nébuleux ^_^ Quant à l'ajout d'autres concepts (ici sociopathie), ce n'est peut-être pas toujours si clair que ça =)

Bliss a écrit: Ah bein attends, faut bien que je me rembourse les 50 ponchos en alpaga que j'ai ramenés du Pérou, woh !
lol ^_^
Bon... avec deux pots de confiture ça peut peut-être se négocier, mais tout va dépendre de l'endroit où je pourrais la manger Very Happy

Embarassed

je sors =>

^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Bliss le Jeu 25 Avr 2013 - 16:34

Str_ange(r) a écrit:En fait, je pensais que dans la névrose, la personne était consciente de sa maladie (ex : les phobies, la dépression, etc.), et que dans la psychose, c'était l'inverse (ex : la paranoïa, les troubles bipolaires, la schizophrénie, etc.)
Oui, il y a de ça...
Mais un psychotique peut également être conscient de sa maladie. Ce n'est que dans les moments de décompensation (c'est-à-dire le moment où tout ce qu'il avait mis en place pour "tenir" et compenser, vole en éclat. Un peu comme des barrières qui cèdent), qu'alors il se "décolle" du réel, et que là oui, effectivement, il n'a pas conscience de l'anormalité de son état.


Str_ange(r) a écrit:Mais oui, tu as raison, par définition le borderline (l'Etat limite) se situe à la frontière. Je le voyais comme une névrose, mais il est clair que quand la personne pète un câble, elle ne réalise pas ce qu'elle fait.
Euh... ce n'est pas si simple... même une personne de structure névrotique peut péter un cable et ne pas réaliser, sur le coup, ce qu'elle fait.
De plus, je l'ai bien dit : les Etats-limites, tout comme les Pervers, selon ces classifications, ne sont NI dans la psychose NI dans la névrose. Ce sont des structures A PART ENTIÈRE (hein ? comment ? j'ai une banane dans l'oreille !!). Donc on ne peut même pas dire "ah oui, donc en fait ces personnes sont un mixe des deux : un peu de névrose, un peu de psychose".

...........................................

Bon mais ça c'est ce qu'on nous apprend à la fac.
Et ce sur quoi se base le DSM.
Mais paraît-il qu'on aurait tous (oui, TOUS) une part de psychose (plus ou moins grande) en nous et que ces classifications ne sont que des classifications, des cases, et qu'on est loin de tout avoir compris à ce niveau, etc...

Bon ok, je vous embrouille autant que je me suis en train de m'embrouiller là, c'est ça ? Dent pétée
Bein j'vais aller me faire des œufs brouillés tiens pour la peine !
(comment ça c'est pas l'heure ?)

Arrow



Str_ange(r) a écrit: J'ai eu un peu peur un moment, car j'ai aussi ce côté calculateur, froid et revanchard. L'injustice me fait péter un plomb, un truc de malade, je peux devenir un véritable serpent... Je pense que je dois avoir un complexe du sauveur quelque part ^^
Ah oui, mais ce que j't'ai pas dit c'est que toute personne de toute structure psychique peut présenter des traits pervers (sans forcément être pour autant un abominable Pervers Narcissique, HAANNNN !!!! affraid)



Str_ange(r) a écrit:En fait, il y a un épisode de Dr House
Il était une fois un piti breton qui croyait que tout ce qu'il y avait à la TV c'était vrai What a Face
(bein oui, la réalité est parfois tellement ennuyeuse... faut bien édulcorer !! Quitte à dire n'importe nawak...)


Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Jeu 25 Avr 2013 - 17:11

Bliss a écrit: Mais un psychotique peut également être conscient de sa maladie. Ce n'est que dans les moments de décompensation (c'est-à-dire le moment où tout ce qu'il avait mis en place pour "tenir" et compenser, vole en éclat. Un peu comme des barrières qui cèdent), qu'alors il se "décolle" du réel, et que là oui, effectivement, il n'a pas conscience de l'anormalité de son état.
A zut, je pensais que c'était un état constant (comme pour le paranoïaque), et je pensais que le phénomène de décompensation se retrouvait que chez les bipolaires (phases up & down). Pinaise, je sens qu'il va me falloir des cours particuliers moi ^^

Bliss a écrit: Euh... ce n'est pas si simple... même une personne de structure névrotique peut péter un cable et ne pas réaliser, sur le coup, ce qu'elle fait.
ah oui. L'hystérie. Comment n'y ai-je pas pensé ? x_x
(je me flagelle)

Bliss a écrit: Donc on ne peut même pas dire "ah oui, donc en fait ces personnes sont un mixe des deux : un peu de névrose, un peu de psychose".
Je comprends vite mais il faut m'expliquer longtemps lol
En fait, je pensais que la psychose c'était noir, que la névrose c'était blanc, et que les états limites c'était Michael Jackson (gris... mouais l'est moyenne cette vanne) ^^ Je suis quelqu'un de visuel, quand on me file des nouveaux cubes, j'ai besoin de savoir où je vais pouvoir les mettre dans mon esprit =) Je ne sais pas pourquoi j'étais partie dans une logique booléenne alors qu'il y a en définitive plusieurs classifications qui n'ont rien en commun... Space...

Bliss a écrit: Bon ok, je vous embrouille autant que je me suis en train de m'embrouiller là, c'est ça ? Dent pétée
lol nan ça va de mieux en mieux Smile

Bliss a écrit: Ah oui, mais ce que j't'ai pas dit c'est que toute personne de toute structure psychique peut présenter des traits pervers (sans forcément être pour autant un abominable Pervers Narcissique, HAANNNN !!!! affraid)
Ah mais j'en suis parfaitement conscient, ce qui fait que je ne suis pas un psychotique ^_^ (ouf...) M'enfin, c'est juste qu'avec certains individus, je n'ai aucun scrupule, car eux-mêmes n'en ont aucun. Rock&roll quoi ^_^

Bliss a écrit: Il était une fois un piti breton qui croyait que tout ce qu'il y avait à la TV c'était vrai What a Face
méééé t'es méchante, je vais le dire à tout le monde !!! mdr Embarassed

Tu me croiras si tu veux, mais on passait des épisodes de Dr House dans certaines fac de médecine, car tous les cas sont réels (en revanche, le timing pour résoudre les cas et le scénario sont propres à la série).

Bliss a écrit: (bein oui, la réalité est parfois tellement ennuyeuse... faut bien édulcorer !! Quitte à dire n'importe nawak...)
Clair, c'est plus fun avec de la vicodin hihi ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Wise le Jeu 25 Avr 2013 - 17:24

Salut,

tu ne peux pas voir arriver un "PN" de loin... cela concerne la moitiée de l'humanité.

http://www.zebrascrossing.net/t1033p260-pervers-narcissique
Wise
Wise

Messages : 2153
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 33
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Jeu 25 Avr 2013 - 17:39

Wise a écrit:Salut,
tu ne peux pas voir arriver un "PN" de loin... cela concerne la moitiée de l'humanité.
http://www.zebrascrossing.net/t1033p260-pervers-narcissique
Sophisme de généralisation hâtive ?
La moitié de l'humanité éprouverait un plaisir de se défouler sur les autres en les manipulant et en les trainant dans la boue ? Je pense au contraire que ce n'est qu'une poignée de personnes qui entubent le reste du monde (Karl Marx, tu sors de mon corps !! ^^).

D'un point de vue plus individuel, il peut effectivement y avoir des alcoolos, du chantage affectif, des mensonges, des mythos, des mégalos, mais delà à conclure qu'ils sont *tous* des pervers narcissiques, je trouve que c'est un peu too much. Je sais que le concept a été développé par un psychiatre qui a écrit un livre, et c'est tout dans son intérêt de promouvoir la chose, mais il ne faut pas entrer non plus dans un délire de persécution. M'enfin bon, je n'ai rien contre ceux qui aiment vivre en tant que victimes ou victimes potentielles, je respecte, mais j'en sais rien, c'est pas trop mon truc Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Shiriya le Jeu 25 Avr 2013 - 21:49

J'avoue être effarée, sur le lien de wiki zèbre, je me reconnais ( et sapho aussi) dans tout le paragraphe qui décrit le profils commun des victimes ...

C'est effrayant ...
Shiriya
Shiriya

Messages : 1013
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 47
Localisation : Dans ma pataugeoire !

http://chroniquesdunezebrume.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Bliss le Jeu 25 Avr 2013 - 22:19


Sinon, vu que beaucoup de personnes ici ont subi des Pervers Narcissiques, il y a énormément de topics qui ont été créés à ce sujet.
Pour ceux qui ne les auraient pas encore lu et qui s'intéressent à ce thème des PN, voici l'ensemble de ces topics :

http://www.zebrascrossing.net/search?mode=searchbox&search_keywords=perversion+pervers+narcissique+PN&show_results=topics





A part ça, Wise, on sait que tu souffres depuis des années et que tu as tendance à voir le monde/les gens comme tous pourris, mais dire que la moitié de l'humanité est perverse narcissique est, excuse moi du terme, une connerie monumentale.

Et puis tu vois, moi si, je les "sens" de loin, à tel point qu'eux-mêmes se méfient de moi comme de la peste et qu'ils n'osent même pas m'approcher What a Face (j'ai comme l'impression que je vais encore figurer sur ta liste des exceptions qui infirment tes règles... ça va en devenir lassant à force, hein Laughing)

Mais ce n'est pas pour autant que je dis que "TOUT LE MONDE sent les PN à 3Km". Parce que chaque personne est DIFFÉRENTE, que chacun a sa propre personnalité, son propre vécu, a hérité de ses propres transmissions psychiques inconscientes et schémas familiaux psychopathogènes, etc.

Donc je te serais gré si, à ton tour, tu veillais à ne pas faire de tes ressentis subjectifs des généralités. Surtout sur ce forum.


Bliss
Bliss

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 7:58

.


Dernière édition par Bayadère le Ven 26 Avr 2013 - 11:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Shiriya le Ven 26 Avr 2013 - 8:19

Moi je pense aux parents des PN , le sont-ils aussi ? ne le voient ils pas ? puisque ce sont ceux qui les connaissent et les côtoient le mieux.

Mais dans tout ce que je lis en dehors de la fuite pour les victimes, je ne vois pas grand chose concernant le reste de l'entourage, le PN peut-il avoir des amis non-victimisés par lui ?
Qu'est-ce qui peut le déstabiliser ?

Ah une question, comment réagit un PN à un rejet ? ( surtout si c'est la victime qui le rejette ) est-ce que cela dépend de sa propre personnalité ou est-ce que c'est relatif à la pathologie en elle même ?

Merci bliss pour tout ces éclaircissement, tes messages ont le mérite d’être constitués de paragraphes clairs et concis, et surtout aérés du coup étonnamment même i tu fais long, ça se lit tout seul !

merci pour mon pauvre cerveau qui s'enchevêtre dés que les écrits sont compactes ( ce qui est souvent le cas dans d'autres messages ! )
Shiriya
Shiriya

Messages : 1013
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 47
Localisation : Dans ma pataugeoire !

http://chroniquesdunezebrume.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 8:38

.


Dernière édition par Bayadère le Ven 26 Avr 2013 - 11:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Shiriya le Ven 26 Avr 2013 - 8:47

je suis effarée .. et j'ai mal pour l'enfant que le pn a été petit ... cette souffrance de ce manque qui se transforme en ça ... Le pire c'est que tout le reste de ton post me parle ... et j'ai encore plus de pitié ( moi ça a été l'option pas de réaction ( ou alors provocations silencieuse sur les chose censée me faire mal et qui en fait ne me font plus mal, comme la jalousie etc )-fulmination et nouvelle victime ) pour tout le reste à une ou deux exception près ... je reconnais tout.

Bon j'arrête là je sors me balader et manger au resto ( une éternité que je n'y étais pas allée ...
Shiriya
Shiriya

Messages : 1013
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 47
Localisation : Dans ma pataugeoire !

http://chroniquesdunezebrume.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 9:25


Un joli passage qui explique cette attitude :

"L'autre n'existe pas en qu'individu, mais en tant que miroir. Un Narcisse est une coque vide qui n'a pas d'existence propre ; c'est un "pseudo", qui cherche à faire illusion pour masquer son vide. Son destin est une tentative pour éviter la mort. C'est quelqu'un qui n'a jamais été reconnu comme un être humain et qui a été obligé de se construire un jeu de miroirs pour se donner l'illusion d'exister. Comme un kaléidoscope, ce jeu de miroirs a beau se répéter et se multiplier, cet individu se construit sur du vide. (...)

Comme les vampires, le Narcisse vide a besoin de se nourrir de la substance de l'autre. Quand il n'y a pas la vie, il faut tenter de se l'approprier ou, si c'est impossible, la détruire pour qu'il n'y ait de vie nulle part.

Les pervers narcissiques sont envahis par un "autre" dont ils ne peuvent se passer. Cet autre n'est même pas un double, qui aurait une existence, seulement un reflet d'eux-mêmes. D'où la sensation qu'ont les victimes d'être niées dans leur individualité. La victime n'est pas un individu autre, mais seulement un reflet. Toute situation qui remettrait en Question ce système de miroirs, masquant le vide, ne peut qu'entraîner une réaction en chaîne de fureur destructrice. Les pervers narcissiques ne sont que des machines à reflets qui cherchent en vain leur image dans le miroir des autres.

Ils sont insensibles, sans affect. Comment une machine à reflets pourrait-elle être sensible ? De cette façon, ils ne souffrent pas. Souffrir suppose une chair, une existence. Ils n'ont pas d'histoire puisqu'ils sont absents. Seuls des êtres présents au monde peuvent avoir une histoire. Si les pervers narcissique se rendaient compte de leur souffrance, quelque chose commencerait pour eux. Mais ce serait quelque chose d'autre, la fin de leur précédent fonctionnement".






Dernière édition par Bayadère le Ven 26 Avr 2013 - 11:04, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Noumenie Dysnomie le Ven 26 Avr 2013 - 9:46

Greuh Bayadere de poster en meme temps que je veux poster :p


Sur les fils de discussion sur les pn, je ne sais generalement pas trop quoi dire.
Non pas que ca ne me parle pas, parce que mon pere, mon dernier ex en date et un pote le sont tout trois, mais je ne vois pas en quoi mon temoignage peut changer quelque chose.

Oui les pn sont des monstres.
Oui, on s'en rend accro.
Et oui, on donne aussi le baton pour se faire battre parce qu'on a une faiblesse qu'on met en avant (type peur de l'abandon) et que bien trop souvent on donne on donne on donne et l'autre en profite.
Oui, on se rend bourreau et complice du pn et oui, on le traite de pn quand on ouvre les yeux si on est assez fort pour oser arreter de donner et de se laisser manger vivant.
Oui ils tentent par tout les moyens de vous isoler en vous faisant passer pour folle au mieux, soit en vous coupant de tout parce qu'il a decide, de vous laisser sans ressources financieres ou d'un point de vue mobilite, de vous affaiblir physiquement, jusqu'a etre capable de soit vous donner envie de vous pendre en vous culpabilisant, soit en devenant lui meme violent envers vous. J'ai failli mourir un nombre incalculable de fois a cause de mon pere (souvent de noyade, reanime par les pompiers) et maintenant je sais que j'ai eu une enfance d'enfant battue, mon dernier ex m'a completement rendu anorexique et a totalement deforme la vision que je pouvais avoir de mon corps, je ne compte plus les crises de larmes, de nerfs...
Oui, c'est tres dur de les quitter, on peut mettre plusieurs annees, surement qu'en tant que fille de pn en tout 3ans m'auront suffit a me defaire de mon ex.
Oui, quand on arrive a les faire parler, on sait qu'ils ont une vie de merde et un gros conflit avec l'paternel (en tout cas pour ceux que je connais, donc mon pere, mon ex, un pote, plus qu'avec la mere qu'etait du genre absente parce que pas apte a s'occuper des gamins ou juste elle meme deja vampirisee).
Oui, en tant que fille de pn j'ai la capacite de le devenir moi meme et emploie deja des techniques propres aux pn mais principalement parce que j'ai ete a tres bonnes ecoles mais pour autant, faire du mal a autrui, le mettre en esclavage, le couper de tous, ca me branche vraiment pas. J'ai trop souffert de ca pour vouloir le reproduire. Ce qui m'apprend a vivre seule, pour moi, ne pas trop donner et c'est supra positif.
Oui, j'ai de base peur de l'abandon mais presque tout autant peur de l'abus et c'est ce qui me fait me rebeller contre eux des lors que je commence a prendre conscience que je ne suis plus moi, que je sommatise, que le desir s'en va etc. Je fus la premiere dans ma famille a me rebeller face a mon pere, et c'est grace a moi que ma fratrie et ma mere furent un peu menage, parce que j'ai pris pour eux, et grace a moi que m'a mere a pu ouvrir les yeux.
Oui, quand on est gosse et qu'on vit avec une personne pareil, on peut developper une resilience de malade ou sombrer totalement.
Oui, couper les ponts est la seule chose a faire. Je n'ai pas revu mon pere depuis mes 13ans et je ne m'en porte que mieux.
Oui, eux meme sont coupes du monde et c'est pour cela qu'ils emprisonnent dans une toile les autres, parce qu'il n'y a que comme ca qu'ils se sentent aime et porter aux nues par les personnes qu'ils ont emprisonnees et qui ne pourront qu'aller dans leur sens.
Oui, plus tu vas mal, mieux ils vont et plus ils te feront aller mal.
Mais non, si tu arretes ou si tu les met face a un temoin, ils arretent de facon brutal et cherchent a etre plus insidieux, encore plus sur la corde de la sensiblerie, du chantage affectif, a la recherche fourbe, rapide et sans anesthesie de la moindre petite faille ou faiblesse a exploiter pour te rendre chevre, te faire culpabiliser, te faire rester, quitte a ce que lui se mette meme a chialer devant toi alors que jamais au grand jamais il ne pleure ou ne comprend meme ce que c'est.
Oui, ils ne peuvent absolument pas se mettre a ta place et comprendre, pas plus qu'ils ne peuvent t'accompagner dans la vie comme le ferait une personne normale et bienveillante soucieuse de ta personne et de ton bien etre. "Chacun sa merde et baigne dedans ca m'amuse, mais reve pas, je vais pas bouger le petit doigt, j'vais me salir"
Oui, jamais ils n'iront voir de psy ou se reconnaitrons dans une accusation. Lors du jugement du divorce de mes parents, mon pere apres avoir fait son cinema avec son avocat, a dechante vite fait lorsque ma mere a presente un rapport psy expliquant que mon pere etait un pn. Ce qui a au final profite a ma mere car celle ci qui devait etre destituee de tout et de ses enfants, a tout garde. Comprennez, ma mere etait folle et trop jeune voyons, lui seul etait apte a s'occuper de nous et a penser a notre bien etre... Bien evidement, il a rendu chevre les deux petits qui le voyaient et ils sont parti vivre avec lui a leur risques et perils. La 2eme est revenue vivre chez ma mere parce qu'elle n'en pouvait plus et le dernier fait un revival de la vie qu'imposait mon grand pere paternel - que personne n'a connu - a mon pere, a mon frere a present. Sympa l'ambiance non ? Et of course, il a tente avec nous 3 avant, mais les filles furent les plus fortes, reste a sauver le p'tit dernier de 15piges descolarise depuis presque 5ans... Ca promet oui oui.

Bref, qu'ajouter...
Noumenie Dysnomie
Noumenie Dysnomie

Messages : 1442
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 10:04

.


Dernière édition par Bayadère le Ven 26 Avr 2013 - 11:05, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Arkhèss le Ven 26 Avr 2013 - 10:07

Ze brume va bene ! a écrit:je suis effarée .. et j'ai mal pour l'enfant que le pn a été petit ... cette souffrance de ce manque qui se transforme en ça ... Le pire c'est que tout le reste de ton post me parle ... et j'ai encore plus de pitié ( moi ça a été l'option pas de réaction ( ou alors provocations silencieuse sur les chose censée me faire mal et qui en fait ne me font plus mal, comme la jalousie etc )-fulmination et nouvelle victime ) pour tout le reste à une ou deux exception près ... je reconnais tout.

Bon j'arrête là je sors me balader et manger au resto ( une éternité que je n'y étais pas allée ...
mdr.
Désolé, je trouve cette intervention tout à fait géniale.

Dans le même genre : "oh putain, je suis totalement choqué, c'est horrible !! tu te rends compte le malheur, la souffrance immense que machin doit endurer !!... Oh un donut !"
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 10:11

Captain Obvious à la rescousse !

Je vais finir par te dire que l'idée était plutôt : "ça me terrifie tellement que je vais arrêter de lire et préférer prendre l'air".

Un peu d'empathie, adcvh.
Mais le "oh, un donut" m'a achevée. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Arkhèss le Ven 26 Avr 2013 - 10:13

Bah évidemment... Mais bon, la preuve : t'as réagi comme moi.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 10:14

L'humour, ça détend l'atmosphère...
Et je te garantis que ça me fait du bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Noumenie Dysnomie le Ven 26 Avr 2013 - 10:17

Bouais.

Perso, je sais pas si c'est de l'inconscience ou une sagesse, mais j'ai pas peur de retomber sur un autre pn.
Je sais que de toute facon, j'suis une tres mauvaise plante qui a grandie dans l'adversite, et qui a deja survecue a bons nombres de trucs.
En tout cas, a defaut d'etre presomptueuse, au moins, je stresse pas et la vie est plus belle.
Noumenie Dysnomie
Noumenie Dysnomie

Messages : 1442
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Arkhèss le Ven 26 Avr 2013 - 10:17

Sinon....

Les paroles sincères ne sont pas élégantes.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Les pervers narcissiques Empty Re: Les pervers narcissiques

Message par Invité le Ven 26 Avr 2013 - 11:10

Je compatis vraiment à tout ce que vous avez enduré les miss...

Ca me fait un peu cogiter, car il y a des aspects dans lesquels je me retrouve complètement (le côté mi-ange, mi-démon), mais c'est aussi l'esprit rock qui veut ça... On ne peut pas vraiment demander à certaines personnalités d'écouter "Oh Macarena" dès le matin, si leur trip c'est d'écouter du KoRn ^_^

Néanmoins, la ciment d'un couple reste la liberté à mes yeux. L'autre ne nous appartient pas. La liberté est le plus beau garde-fou que l'on peut espérer dans une relation, et là-dessus, le PN a encore beaucoup de chemins à faire j'ai l'impression...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 20 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum