L'histoire d'un gamin

Aller en bas

L'histoire d'un gamin Empty L'histoire d'un gamin

Message par Flambear le Ven 18 Jan 2013 - 11:01

Je suis retombé dernièrement sur un petit texte écrit adolescent très peu de temps avant d'être diagnostiqué Zèbre.
On ne m'a rien expliqué sur la surdouance a l'époque et je n'ai lu TIPEH qu'il n'y a que très peu de temps. Relu a l'aulne ce cet éclairage ce texte m'a beaucoup fait rire et je ne résiste pas a l'envie de vous le faire partager.
Doucement les moqueries j'étais un ado en soufrance Laughing Mais Certains attributs Zèbres me paraissent très marqués voire stéréotypés avec le recul !


Complainte d'une grenouille


C' est l'histoire d' une petite grenouille, Moins forte que autres grenouilles elle était sans arrêt sujette aux railleries de ses congénères.La petite grenouille n'était pas aussi colorée que les autres, elle nageait moins vite, sautait moins haut et moins loin, son croassement était rauque et sans charme aucun.Mais cette petite grenouille refusait d'être malmenée, elle se démena et s’entraîna, elle sautait maintenant plus haut et plus loin que tous, un jour elle voulu sauter par dessus le grand vide circulaire. Elle en était capable, mais la peur de ne pas réussir la fit douter, puis trembler, et c'est ainsi que son corps entravé par son esprit l'envoya vers le fond.

Au fond de ce vieux puits abandonné elle ne peut pas se reposer, il faut nager pour ne pas couler, arracher sa place aux autres animaux plus forts qu'elle, il lui faut se contenter de petits bouts de végétaux, ne jamais s' arrêter de nager pour ne pas couler, toujours sembler forte qu'elle ne l'est pour ne pas être agressée, l'eau est sale et ne se renouvelle que peu avec la pluie.. Le temps passât, la grenouille ne mourut pas. Elle sa faiblesse avait muté en peur de mourir, elle n'avait plus le temps de douter d'elle-même. Elle était maintenant devenue forte, plus rien ni personne ne lui faisait peur, elle mangeait tous les insectes assez imprudents pour s' être aventuré au fond du puits, son royaume de moisissures et de déjections. Les larves de ces insectes étaient également ingérés, La grenouille ne pouvait plus cracher sur aucune nourriture. Parfois même de minuscules poissons qui naissaient après une pluie intense. Elle avait conquit un bout de bois, son bout de bois, pour se reposer. Des années passèrent sans que rien ne perturbe sa survie, et elle perdit toute notion du temps. Elle ne savait même plus pourquoi elle était là, elle ne savait plus rien.Un jour elle se hasarda a lever la tête ... Tiens... Elle n'avait jamais remarqué les étranges couleurs vives et bariolées d'en haut...C'était quelque chose qui la fascinait, Ce rond était parfois gris, parfois rose-rouge, parfois bleu strié de blanc, parfois noir comme les murs, et enfin régulièrement, quand la fatigue la prenait, noir incrusté de magnifiques petits points blancs. Elle en rêvait chaque jour et chaque nuit, dans son obscurité, ce cercle avait quelque chose de divin, d' encore plus beau et magnifique qu'il lui était inaccessible, c'était son rêve... Plutôt vivre un jour dans ce rond que milles ans dans ce monde pensait-elle.

Cela fait maintenant 8 jours qu'il pleut, la grande grenouille est maintenant épuisée, elle sent la fatigue la recouvrir comme une opercule d'eau froide sur sa conscience. Il pleut trop pour se stabiliser sur le bout de bois. Elle a faim, plus aucun insecte ne peut l'atteindre sous cette pluie battante, le puits est trop rempli pour aller chercher quoi que ce soit a manger dans les profondeurs, l'eau du puits a énormément monté, le bord semble plus proche, le disque semble plus proche, et elle sait qu'il ne restera pas gris longtemps. Elle se rapproche du mur, cale ses pattes arrières dans des aspérités de la roche, Elle pousse sur ses jambes arrières, elle saute. Elle saute avec toute sa peur, elle saute avec toute sa solitude, elle saute avec toute sa hargne, elle saute avec toute sa cruauté, avec toute sa douleur. Elle saute avec toute la force qu'elle a acquise dans la noirceur de son monde. Aussi puissante que misérable. Elle se rapproche du du bord, pleine d'espoir elle s'en rapproche, mais déjà l'angle n'est plus bon, elle va cogner le mur et retomber dans la mort...Elle est sortie! elle a reprit appui en atteignant le mur opposé, sans y avoir pensé, ni même l'avoir voulu. Peut être a t' elle appris ça au fond du trou, à survivre e avant de penser. Son corps et son esprit ont apprit a se préserver, et à improviser pour ne pas couler.

La grenouille plisse des yeux, elle se méfie... Tout cela est trop étrange: Le sol a mille autres nuances que son ancien monde, sa texture est douce et pleine de vitalité Il existe une infinité d' autres couleurs inconnues. C'est beau, c'est immense, mais la petite grenouille est perdue ici. Elle n'imaginait même pas un monde si vaste. Rien ne lui semble familier, elle a peur, elle est toujours seule, mais perdue en plus. Les autres grenouilles la regardent, elles sont éclatantes a côté d'elle, si belles et parfaites mais également incroyablement petites. Elle pourrait prendre leur peur pour ce qu'elle est devenue pour du dégoût. Il lui serait tellement facile de se méprendre. Mais ce ne sont plus les mêmes que celles qu'elle connaissait. Plus important, elle n'est plus celle qu' elle connaissait, et elle saura trouver sa place maintenant.

Elle est forte maintenant, La peur fait partie de son quotidien elle l'a acceptée, comme une partie d'elle même, elle peut l'aider si elle ne la paralyse pas. Plus rien n' est insurmontable désormais.


Flambear
Flambear

Messages : 33
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 29
Localisation : Ilde de France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum