Théorie de l'attachement

+11
Topsy Turvy
May Lee
Kodiak
Cyril THQI
Cyrille999
Wise
MissMiaouw
kyria
Basilice
oufy-dame
Bonkers
15 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Quel est le schème d'attachement qui vous correspond le mieux ?

Théorie de l'attachement - Page 2 Vote_lcap12%Théorie de l'attachement - Page 2 Vote_rcap 12% 
[ 16 ]
Théorie de l'attachement - Page 2 Vote_lcap46%Théorie de l'attachement - Page 2 Vote_rcap 46% 
[ 64 ]
Théorie de l'attachement - Page 2 Vote_lcap12%Théorie de l'attachement - Page 2 Vote_rcap 12% 
[ 17 ]
Théorie de l'attachement - Page 2 Vote_lcap30%Théorie de l'attachement - Page 2 Vote_rcap 30% 
[ 41 ]
 
Total des votes : 138
 
 

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par May Lee Jeu 25 Nov 2021 - 21:21

Joann, je ne fais que réagir et discuter, je trouvais intéressant cette confrontation entre le concept de 'a résilience et une expérience "spirituelle" (?) souvent évoquée dans la littérature ou autres.

Oui je suis venue me raconter pour voir ce que ça évoque à des "zèbres".

J'entends dans ta dernière phrase que c'est agaçant, ces gens qui se croient importants avec leurs problèmes. Peut être même qu'ils souffrent juste pour le plaisir.

May Lee

Messages : 884
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Prince Joann visite Jeu 25 Nov 2021 - 22:43

Bah vous entendez mal.
Prince Joann visite
Prince Joann visite

Messages : 1774
Date d'inscription : 01/06/2021
Localisation : Je m'en balek

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Prince Joann visite Ven 26 Nov 2021 - 2:02

Chuna:
Prince Joann visite
Prince Joann visite

Messages : 1774
Date d'inscription : 01/06/2021
Localisation : Je m'en balek

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Chuna Ven 26 Nov 2021 - 10:38

Spoiler:

May Lee : Je lui reproche depuis récemment que lorsqu'il parle de résilience il prend toujours exemple de personnes blessées qui finalement aboutissent à un succès social qui les distingue.

Tiens, c'est marrant, jusqu'à présent, je n'ai jamais eu cette sensation. Et j'aurais tendance à avoir compris le contraire.
Il disait par ex qu'il n'était pas lui même un bon exemple de résilience puisqu'il s'est jeté à corps perdu dans ses recherches en médecine, alors qu'une personne résiliente serait aller jouer au foot avec les copains.

Que l'absence de succès notable serait la marque d'une vie écrasée sous le poids des maux ? La marque des faibles ?
Tu saurais me dire à quel endroit tes écoutes/lectures t'ont menée à cette conclusion ?

J'ai plus compris que c'était donner déjà un sens à ses souffrances en en parlant qui aidait. et aller vers les autres.
Dans le masterclass qu'il donne, les prémisses ne montrent pas du tout une obligation de performance. Enfin je ne l'ai pas compris comme ça.
Donner un sens à sa vie, oui. Mais ça implique forcément tenter de briller ?

M'enfin, on est hors sujet. ou pas. Je ne sais pas. J'ai l'impression que tout est imbriqué. Qu'une personne résiliente aura plus facile à s'attacher.

Quand tu dis que tu voudrais t'attacher sereinement, que veux tu dire ? Ou plutôt, quel est la façon dont tu t'attaches aujourd'hui ?

J'ai tenté de bidouiller un moment pour le bouquin, pour le moment c'est chou blanc.
Chuna
Chuna

Messages : 22222
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 41
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par May Lee Ven 26 Nov 2021 - 11:44

Chuna a écrit:
Tiens, c'est marrant, jusqu'à présent, je n'ai jamais eu cette sensation. Et j'aurais tendance à avoir compris le contraire.
Il disait par ex qu'il n'était pas lui même un bon exemple de résilience puisqu'il s'est jeté à corps perdu dans ses recherches en médecine, alors qu'une personne résiliente serait aller jouer au foot avec les copains.
J'ai lu de lui quelques livres (Autobiographie d'un épouvantail, Des chair et d'âmes, Un merveilleux malheur, Mourir de dire... je ne sais plus combien, il m'a beaucoup aidé et je l'ai pas mal lu il y a quelques années), et écouté une conférence.
Il y a un message d'espoir qui se dégage de son oeuvre. C'est plus récemment qu'en le lisant, j'ai eu le sentiment que les exemples qu'il donnait passaient par le succès. Mais aussi par les relations, c'est vrai. Souvent il prend l'exemple de l'écriture comme voie de guérison, et ça me donne l'impression que le schéma qu'il propose c'est : j'ai été blessé - je refais surface en étant reconnu et compris.
Peut-être que je ne suis pas retombée sur les meilleurs passages en le relisant.


Chuna a écrit:
Que l'absence de succès notable serait la marque d'une vie écrasée sous le poids des maux ? La marque des faibles ?
Tu saurais me dire à quel endroit tes écoutes/lectures t'ont menée à cette conclusion ?
Cylrunik n'écrit pas ça, ce sont les questions que je me pose : quid de la résilience si on ne publie pas un livre à succès ou si on ne tire pas son épingle du jeu ? Comme dit plus haut ce sont tous les passages où il prend exemple des personnes qui ont "réussi dans la vie", publié un livre etc... transformer la boue en or. et justement je n'ai pas lu récemment de passage où il proposerait une voie autre que celle de viser le haut, l'or, le succès.

C'est vrai que de mémoire il lie la théorie de l'attachement à la résilience, parce que des liens sécures permettent de se recomposer autrement. Et c'est peut-être là qu'il n'y a pas besoin de succès particulier mais surtout de personnes qui nous aiment.

Sur l'attachement du coup, je disais que je voudrais retrouver une façon plus sécure de me lier aux autres : sortir des schémas qui dominent mes relations.
La façon dont je m'attache aujourd'hui... globalement marquées par une contradiction : envie de se lier mais malaise dans l'intimité. D'où la question sur l'attachement désorganisé.

May Lee
May Lee

Messages : 884
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Topsy Turvy Ven 26 Nov 2021 - 12:01

Ah, désorganisé, je ne (re)connais pas, j'ai tendance à ne considérer que les trois premiers cas :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_de_l%27attachement#Table_des_4_schèmes_reconnus
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 6123
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par May Lee Ven 26 Nov 2021 - 14:04

En qualité de ?
May Lee
May Lee

Messages : 884
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Topsy Turvy Ven 26 Nov 2021 - 14:25

De personne curieuse.
Mort de rire

Le reconnaître était entendu comme "ce que je devine chez les autres" (connaître, c'est en plus expérimenté chez moi). Je ne l'entendais pas comme disqualification. Le lien précédent pointe sur un tableau intitulé les 4 schèmes reconnus, et je me rends compte que je n'en considère toujours que trois (sécure, évitant, ambivalent).

J'ai par ailleurs (mais c'est certainement lié) bcp de peine à comprendre les choix du sondage.
Est-ce qu'il s'agirait des cas "hérités de" 1, 3, 2 et 4 du tableau (avec inversion des deux cas du milieu ) ?
Bonkers a écrit:[...]
Les adultes sécures tendent à adopter une vision positive d'eux-mêmes, de leurs partenaires et des relations qu'ils nouent. Ils se sentent à l'aise dans l'intimité comme dans l'indépendance, équilibrant les deux.

Les adultes anxieux-soucieux recherchent un haut niveau d'intimité, d'approbation et de réponse à leurs initiatives de la part de leurs partenaires, se montrant excessivement dépendants. Ils ont tendance à être moins confiants, à adopter une vision moins positive d'eux-mêmes et de leurs partenaires, et sont aussi susceptibles de montrer au sein de leurs relations un haut degré d'expression de leurs sentiments, de souci et d'impulsivité.

Les adultes distants-évitants recherchent un haut niveau d'indépendance, et semblent souvent éviter totalement l'attachement. Ils se perçoivent eux-mêmes comme auto-suffisants, non susceptibles de subir les sentiments d'attachement et n'ayant pas besoin de relations proches. Ils tendent à faire taire leurs sentiments, gérant le risque de rejet en gardant eux-mêmes à distance leurs partenaires, dont ils ont bien souvent une assez pauvre opinion.

Les adultes craintifs-évitants éprouvent des sentiments partagés au sujet des relations proches, désirant et à la fois se sentant mal à l'aise avec la proximité émotionnelle. Ils ont tendance à se méfier de leurs partenaires et se considèrent eux-mêmes indignes d'affection. De la même façon que les adultes distants-évitants, les adultes craintifs-évitants tendent à fuir l'intimité, réprimant leurs sentiments.


Dernière édition par Topsy Turvy le Ven 26 Nov 2021 - 14:36, édité 1 fois (Raison : complément pour relier les cas chez l'enfant et l'adulte, en imaginant un lien donc)
Topsy Turvy
Topsy Turvy

Messages : 6123
Date d'inscription : 10/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par St'ban Ven 26 Nov 2021 - 14:33

"Ocytocine story"  Papy
https://www.cairn.info/revue-enfance2-2017-4-page-429.htm
St'ban
St'ban

Messages : 10478
Date d'inscription : 24/10/2018
Age : 100
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par May Lee Ven 26 Nov 2021 - 14:42

Ha je comprends mieux, je croyais que c'était reconnaître au sens de valider.

Le schéma désorganisé, je ne sais pas si o peut le reconnaître chez les autres en les observant, à moins de les cotoyer régulièrement ?
Chez moi, je me sens proche de ce schéma, car j'ai souvent envie d'être plus proche de certaines personnes, qu'on m'aime etc, puis lorsqu'un lien est amorcé j'ai du mal à gérer la proximité, je suis méfiante. Donc double contrainte difficile à maîtriser : entre peur de l'abandon (anxieux soucieux) et peur d'être maltraîté dans la relation (évitant).
Et puis ça bouge, selon les moments, phases d'attachement en mode soucieux (je m'accroche à toi, tu es là pour moi? on s'aime, on est lié hein ?), et phases de distance (ah bon ça fait si longtemps que ça ? oui enfin j'ai besoin de temps quand même).
Mais le plus troublant reste le paradoxe je voudrais être proche de toi - ah tu as répondu positivement c'est super - ah merde je ne sais pas quoi faire et je me sens très mal en cette compagnie - j'ai peur de ton jugement et puis de toutes façons ci de toutes façons ça pas besoin de toi - en fait, j'aimerais bien être plus proche de toi -... etc.
May Lee
May Lee

Messages : 884
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Invité Ven 26 Nov 2021 - 19:01

Une grande connaissante en science de l'ame , Marguerite Porete , a témoigné du  "Loin-près " .

Elle fut brulée en place de Gréve avec son oeuvre : " Le miroir des ames simples et anéanties ."

Autres temps autres lieux ?

Constante : l'Esprit ,
sa ( re ) connaissance ou son ignorance/negation .
Le genre de déclaration comme " la parfaite liberté ne connait pas de pourquoi " , toujours , résonnera à l'humain de coeur ( ou réciproquement ) comme qu'il ne pourra que désarçonner , horripiler , voir enrager le mécanicien de la psyché , ane chargé de livres .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Prince Joann visite Ven 26 Nov 2021 - 20:40

âne chargé de livres

Marguerite Porete a écrit:Et parce qu’ils tiennent et savent en vérité qu’ils sont égarés, ils demandent souvent leur chemin avec ardent désir, à celle qui sait, c’est-à-dire à demoiselle Connaissance

(je ne suis vraiment pas sûre que les gens que ça puisse "horripiler" soient tous si tant chargés de livres, ou bon lecteur.)
Prince Joann visite
Prince Joann visite

Messages : 1774
Date d'inscription : 01/06/2021
Localisation : Je m'en balek

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Invité Ven 26 Nov 2021 - 21:04

Puissent les bons lecteurs n'en étre que meilleurs :

" Un âne se croit savant parce qu'on le charge de livres."

Explication
Il ne suffit pas de connaître pour savoir, ni de posséder pour être intelligent.

Origine de l'expression : Coran , sourate 62-5:
"Ceux qui ont été chargés de la Thora mais qui ne l’ont pas appliquée sont pareils à l’âne qui porte des livres. Quel mauvais exemple que celui de ceux qui traitent de mensonges les versets d’Allah et Allah ne guide pas les gens injustes."

Amen .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Prince Joann visite Ven 26 Nov 2021 - 23:25

Amen.
Prince Joann visite
Prince Joann visite

Messages : 1774
Date d'inscription : 01/06/2021
Localisation : Je m'en balek

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Chuna Sam 27 Nov 2021 - 11:44

Coucou May Lee,

Cylrunik n'écrit pas ça, ce sont les questions que je me pose : quid de la résilience si on ne publie pas un livre à succès ou si on ne tire pas son épingle du jeu ?
Je vois. Je n'ai écouté que ses conférences, j'ai certains de ses livres mais je n'arrive pas à aller jusqu'au bout (difficulté à lire depuis quelques années).
Dans les faits, je te dirais que mon grand père a vécu la guerre et a fait le maquis. Puis l'Indochine (comme si la résistance c'était pas assez...). C'était un traumatisé de guerre, et ma mère en a subi les conséquences durant toute son enfance. Ma grand mère me racontait qu'il ne souriait jamais quand elle l'a rencontré. Elle, elle l'a amélioré, on va dire. Mais ce qui l'a vraiment soulagé, c'est d'écrire ses mémoires, sous le conseil de mon père, aux alentours de 70 ans. Il a répété mille fois qu'il ne le remercierait jamais assez d'avoir insisté, le gros des cauchemars qu'il faisait a disparu.
Le livre n'a pas été publié. Mais mon grand père a été entendu d'un certain nombre de personnes.
Je garde espoir donc qu'il ne faille pas aller si loin que le succès pour entrer en résilience.
M'enfin c'est hors sujet, puisqu'on parle ici de théorie de l'attachement.

J'ai tenté de bidouiller un moment sur le net pour convertit le livre, en vain. Je suis très frustrée de ne pas réussir à te le partager, je crois qu'il y a quelques bouts de réponses, dedans. Sur lesquelles je dois me plonger moi aussi.

Du coup je suis retombée sur l'attachement désorganisé (là où je m'étais arrêtée). En lisant les témoignages, j'ai fini par me demander si ça ne me concernait pas un peu. Mais c'est plus complexe.
L'auteure dit qu'en fait, ça dépend des pans de notre vie, et des situations, qu'on peut être les 4 attachements à la fois au final, avec bien entendu des schémas répétitifs dans certaines situations. On peut être sécure au travail et totalement insécure en amour, ou en amitié.

L'attachement désordonné, on m'avait dit que je n'en croiserais pas ou très peu dans ma vie, que c'était des personnes vraiment totalement paumées qui ne savent plus comment elles s'appellent. Gros soucis psy associés. Ces personnes déclenchent leur système d'attachement différemment selon les situations : un coup anxieux, un coup détaché.
Ce qui caractérise la description, c'est les moments de dissociations. D'un coup, on a l'impression qu'elles ne sont plus là.
L'ignorante en psycho que je suis ne saurais dire s'il y a un lien avec un stress post traumatique, mais ça m'y a fait penser...

J'espère pour toi que ça n'est pas le cas.

J'ai travaillé en thérapie pendant 4 ans avec une psy spécialisée dans les schémas familiaux, c'est elle qui m'a parlé de la théorie de l'attachement (et de douance d'ailleurs), elle savait que j'adorais aller lire et me renseigner par moi même. C'est compliqué de définir ce qu'on faisait avec elle, sur le moment ça me frustrait beaucoup parce que je voyais que ça marchait mais je ne comprenais pas comment.
Avec le recul, je vois plusieurs choses : déjà, prendre conscience de certaines choses (admettre les manquements de ma famille, on va dire, admettre le côté manipulateur de ma mère, comprendre pourquoi je suis devenue ce que je suis/étais?), puis identifier toutes les croyances délétères que j'avais en moi (un très bon paquet), comprendre ce que je faisais mal (si les gens abusaient de moi, et donc me confortaient dans l'idée qu'on ne peut avoir confiance en personne, c'était surtout parce que je ne mettais pas de limites et que je ne disais mes besoins), et enfin, apprendre à gérer mes émotions, en les approchant dans un cadre sécurisé.
J'ai pu donc expérimenter un lien de confiance avec elle. Puis ensuite avec des amies.
La confiance en soi revient, on sait quelles sont nos limites, et du coup, c'est plus facile d'interagir.
Le dernier gros point de blocage était de dépasser la peur de dire non. Donc mettre des limites, quoi. Mettre des limites, dans mon esprit, c'était risquer de se faire abandonner. Peur de se retrouver seule. Une peur viscérale, comme si j'allais mourir. Je dirais que le dernier burn out m'a poussé suffisamment fort dans mes retranchements pour dépasser ça. Ce qui l'a déclenché : une énième relation amoureuse où j'ai tout accepté en me croyant bienveillante.
Je suis certaine que je vais refaire la connerie encore plusieurs fois avant de stabiliser et oser mettre mes barrières dès le départ.

Je me dis que dans ton cas, donc problématique différente, si je comprends bien, tu veux aller vers l'autre, mais sans réussir à te sentir en confiance ce qui te donne envie de fuir ? Le mieux serait de trouver une personne qui t'aide à vraiment décortiquer les tenants et les aboutissants, toutes ces pensées qui te traversent l'esprit sans que tu en sois consciente.
Tout seul, ça me semble compliqué de prendre du recul, et de voir ce qu'il y a à voir.
Et j'avoue que j'ai très peu confiance en la psychanalyse pour aider les gens. Même s'il y a des praticiens très compétents.
Je suis incapable de dire si une TCC serait adaptée.

ça fait 6 ans que je galère, mais progresse tout de même. J'espère que c'est pas si long pour tout le monde ^^ Bon, après, je comprends vite mais faut m'expliquer longtemps, c'est ptèt pas le cas de tout le monde lol
Par contre, je reste persuadée que c'est par l'autre que tout passe. Même si ça m'arrange pas.
A ton âge, j'avais des questionnements similaires (cf ton fil de présentation), et travailler sur mes relations m'ont permis de débloquer tout ça, et de choisir une voie (même s'il reste des doutes). J'ai pu réaliser une partie de mes rêves (un peu trop d'ailleurs lol mais là, c'est plutôt un pb avec mon probable TDAH).

J'espère surtout te donner un peu d'espoir, même si je suis pas certaine que mon chemin soit celui dont on pourrait rêver ^^ C'est celui que je veux, je pense que c'est tout ce qu'il y a à retenir.
J'espère pour toi que ça s'améliorera, et le plus rapidement possible.
Chuna
Chuna

Messages : 22222
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 41
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par May Lee Sam 27 Nov 2021 - 17:26

Bonjour Chuna,

Merci de partager ton expérience. Tu parles d'une psy spécialisée dans les schémas familiaux : elle faisait aussi des thérapies familiales, analyse systémique ? Sur le lien à l'autre, je crois qu'il y a les Gestalt thérapeutes aussi...
Actuellement je vais essayer une TCC pour le trouble anxieux et les relations interpersonnelles. Je continue de voir mon analyste à côté, ce qui m'encourage à continuer c'est que c'est quelqu'un qui a de la bouteille, qui travaille avec l'empathie et qui interagit beaucoup.

Cette histoire d'attachés désorganisés qui seraient des grands paumés, ça fait un peu peur^^ on dirait que ça veut dire : c'est mal barré pour eux, on peut rien faire.

Ne t'acharnes pas pour le livre, je le trouverai autrement Wink

May Lee
May Lee

Messages : 884
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Chuna Sam 27 Nov 2021 - 17:41

Tu parles d'une psy spécialisée dans les schémas familiaux : elle faisait aussi des thérapies familiales, analyse systémique ?
Oui, tout à fait.

Je continue de voir mon analyste à côté, ce qui m'encourage à continuer c'est que c'est quelqu'un qui a de la bouteille, qui travaille avec l'empathie et qui interagit beaucoup.
Je pense que tout lien thérapeutique de qualité qui fait du bien est à préserver, quelle que soit la méthode utilisée.

La TCC pour l'anxiété est une bonne idée.

Quand ya un gros micmac, je ne suis pas certaine qu'il y ait un bout meilleur que les autres pour s'attaquer au changement.

Cette histoire d'attachés désorganisés qui seraient des grands paumés, ça fait un peu peur^^ on dirait que ça veut dire : c'est mal barré pour eux, on peut rien faire.
Je te dirais quand j'aurais lu le livre. Rien à faire ptèt pas, mais de ce que j'avais compris, c'est compliqué. Enfin... encore plus. Et les "vrais" désorganisés, c'est très rare, c'est pour ça que Topsy disait qu'elle ne les (re)connaissait pas, je pense.Du coup, ya quand même plus de chances que tu sois uniquement évitante (sauf si ça alterne fortement dans tes couples). Les évitants que je connais (mes ex, en gros, ben oui, hein, rien de mieux pour une personne anxieuse qu'une personne évitante lol), ils n'ont qu'une idée : aller vers l'autre, mais ils ne savent pas faire, et sont vraiment distants ensuite dans le couple.

Maintenant un thérapeute ou un spécialiste aura une meilleure réponse bien plus juste, hein.
Chuna
Chuna

Messages : 22222
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 41
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Opossum Dim 28 Nov 2021 - 20:40

craintif - évitant (craintif anxieux ? )
C'est le seul article que je trouve sur le site à ce sujet (?).

C'est rempli de pub, mais iel ( Dent pétée ) cite ses sources.
Note : la traduction automatique donne "pièce jointe" pour attachement.

_________________
INTJ, ne m'en veuillez pas si au passage, je vous écrase 6 fois le coeur.  J'ai du mal à situer et le referai sans doute encore.
Opossum
Opossum

Messages : 3037
Date d'inscription : 04/08/2019
Age : 45
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par May Lee Dim 28 Nov 2021 - 20:52

Merci pour l'article Smile c'est plus rassurant que le terme de "désorganisé". Mais oui ça me correspond très bien, cette description du craintif évitant.

J'ai déjà vécu une relation avec quelqu'un de sécure, ce qui m'a influencé très positivement. Bon, c'est fini. Mais ça me confirme ce que suggère la fin de l'article sur les "styles de pièces-jointes" Wink sur le rôles des relations de couple pour reconstruire un attachement sécure.
May Lee
May Lee

Messages : 884
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Théorie de l'attachement - Page 2 Empty Re: Théorie de l'attachement

Message par Opossum Dim 28 Nov 2021 - 21:01

Je pense aussi que des relations de longue durée, style amitié, peuvent aussi améliorer la qualité future du lien d'attachement.
Opossum
Opossum

Messages : 3037
Date d'inscription : 04/08/2019
Age : 45
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum