Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par Invité le Jeu 15 Déc 2011 - 19:39

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2011/12/15/les-genes-intelligence-remis-en-question/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Re: Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par Watou le Jeu 15 Déc 2011 - 20:12

Premier à y répondre .. Smile

C'est une nouvelle pierre qui s'ajoute au débat de l'inné et de l'acquis dans le domaine de l'intelligence. Même si je trouve qu'elle est loin d'être décisive.. C'est sans rappeler les autres recherches afin de déterminer s'il y avait un gène de l'homosexualité ..

J'ai lu leur article un peu en diagonale en regardant les résultats donc vous me corrigerez sinon.. Il était écris qu'ils n'ont observé aucune différence malgré les différentes mutations des gènes. Autrement dit, il y a aucune corrélation entre ces mutations et le Qi .. sauf à gauche de l'échelle gaussienne.

Il y a toujours eu le débat de l'inné et de l'acquis avec un certain consensus à 50/50.
--> est-ce que la participation à 50% des gènes est suffisant pour obtenir une corrélation positive ?
--> est-ce qu'un effet de l'inné peut aussi gêner l'expression des gènes ?

Puis y a la remarque des gènes choisis.. 12 sur beaucoup plus.. Autrement dit un caillou jeté au milieu de la marre. Rolling Eyes

Cet article ne fait que rajouter une nouvelle pierre à cet éternel débat inné/acquis ..
Watou
Watou

Messages : 204
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 30
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Re: Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par Lanza le Sam 17 Déc 2011 - 11:17

Le verre est à moitié vide, donc à moitié plein. Comme d'hab... What a Face
Lanza
Lanza

Messages : 1913
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 44
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Re: Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par Invité le Sam 17 Déc 2011 - 11:22

Lanza a écrit:Le verre est à moitié vide, donc à moitié plein. Comme d'hab... What a Face
le must de l'article/étude reste:
Le seul gène s'approchant d'un résultat significatif était le même que pour l'échantillon de Framingham mais... la corrélation avec l'intelligence marchait dans l'autre sens, dans le sens d'un QI plus bas
!
il y a quand même de quoi être mort de rire Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Re: Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par chaman_cyclant le Sam 17 Déc 2011 - 12:43

Tien, Lanza, de retour ?

Juste pour info, cela fait plusieurs fois que des articles des blogs lemonde.fr sont partagés à tort comme étant du journal Le Monde. Certains blogs en *.blog.lemonde.fr sont effectivement des blogs des journalistes du Monde, c'est le cas ici (avec je suppose un recyclage d'articles qui ne sont pas passés dans le journal), mais la plupart sont des blogs de particuliers, on peut tous en ouvrir un.
Donc attention aux sources, c'est important en terme de qualité d'information.
chaman_cyclant
chaman_cyclant

Messages : 248
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 37
Localisation : Rayé de la carte

Revenir en haut Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Re: Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par Lanza le Sam 17 Déc 2011 - 15:42

Bah, y'a toujours moyen de vérifier, en remontant aux sources.

(De retour, moi ? Je passe parce que j'ai le temps ^^)
Lanza
Lanza

Messages : 1913
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 44
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Re: Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par Raton le Jeu 26 Jan 2012 - 10:24

12 gènes sur les 23 000 qu'on estime chez l'homme...du grand n'importe quoi..

Faut savoir que l'intelligence est quelque-chose de culturel, elle est liée à l'organisation et la quantification des raisonnements possibles...on peut être intelligent sans être doué. Mis à part quelques réactions instinctives, on a peu de rapport entre les gènes et l'intelligence..

La douance, due notamment à la plasticicité cérébrale, synaptique, à la myélinisation, au développement cérébral, etc...phénomènes physiologiques bien dépendants de la génétique, est donc bien en partie héréditaire. Maintenant, avoir des capacités d'apprentissage des raisonnements, de mémoire, etc, ne veut pas forcément dire être capable de bien les utiliser, car on peut avoir "le cerveau gavé d'idées fausses".
Douance n'implique pas forcément intelligence.

Mais admettons qu'on soit dans le cas d'une personne douée et intelligente.
Prenons la comparaison avec une voiture. Smile
Etre doué veut dire avoir un moteur qui marche du feu de dieu.
Etre intelligent veut dire savoir la piloter.

Pour qu'une voiture soit en panne (gauche de la courbe de Gauss), il suffit souvent d'une seule pièce en panne, pour faire tout déconner...une mutation délétère.
Par contre, pour qu'une voiture fonctionne bien, on a plusieurs façons d'arriver au résultat (plusieurs technologies possibles)...donc plusieurs combinaisons génétiques, épigénétiques, etc, possibles, pour avoir des facilités intellectuelles.
Les convergences évolutives sont nombreuses, ça a été montré notamment pour l'oeil chez les animaux...

Ils n'identifieront jamais un ou 2 gènes de l'intelligence, mais un "cocktail" de gènes qui doivent être dans une certaine configuration d'expression, d'épissage alternatif, de modifications post-traductionnelles, pour donner un résultat physiologique.. Smile
Raton
Raton

Messages : 205
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 34
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Re: Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par Raton le Jeu 26 Jan 2012 - 11:12

shini a écrit:
Il y a toujours eu le débat de l'inné et de l'acquis avec un certain consensus à 50/50.
--> est-ce que la participation à 50% des gènes est suffisant pour obtenir une corrélation positive ?
--> est-ce qu'un effet de l'inné peut aussi gêner l'expression des gènes ?

Puis y a la remarque des gènes choisis.. 12 sur beaucoup plus.. Autrement dit un caillou jeté au milieu de la marre. Rolling Eyes

Cet article ne fait que rajouter une nouvelle pierre à cet éternel débat inné/acquis ..

Ca dépend de quels gènes on parle, et quels acquis...pour l'instant 12 gènes sur 23 000 c'est de l'imposture scientifique, et concernant l'acquis, il y a un gros débat sur ce que représente les capacités cognitives dans leur étude (quelle type d'intelligence, quel type de douance ?).

L'inné c'est justement les gènes (séquence nucléotidique), mais aussi tout ce qu'il y a en aval :
- leur expression : transcription ou non en séquence d'ARN (selon le degré de méthylation et d'éthylation de l'ADN par exemple...et des facteurs de transcription en lien avec les voies de signalisation, en lien elles-mêmes avec l'extérieur), séquence d'ARN qui subit un épissage (suppression de certaines séquences)
- les modifications post-traductionnelles des protéines (modification des acides aminés, de la conformation protéique..), phosphorylations, etc..
Tout ça change la fonction des protéines, et donc tout ce qui s'ensuit au niveau des réponses cellulaire : métabolisme, processus de myélinisation, de formation de connections synaptiques..
C'est un des plus gros point de recherches en biotechnologies en ce moment, pas seulement en neurosciences, mais aussi en pharmaco et en médecine. Smile

Et justement l'acquis peut influer sur les conséquences de l'inné.
L'environnement culturel peut stimuler (apprentissage, nourriture, environnement affectif), ou inhiber (carences..) les facultés cérébrales.
Pour l'effet de l'acquis sur l'inné, on a encore du mal à le quantifier...mais il n'est pas exclut que des personnes non-surdoués à un instant T, mais possédant tout le patrimoine génétique nécessaire, puisse avoir un autre résultat aux tests après des années d'hyperstimulation par exemple...ni que des personnes surdouées se détruisent le cerveau en prenant de la drogue (beaucoup de drogue)...quid de la réversibilité en gros..

(On a beau dire que certains réussissent les tests sous l'emprise de médocs/drogue...il n'empêche que l'alcool et le THC restent des poisons pour les neurones, et c'est pas faute d'avoir des recherches ayant prouvé le rôle apoptotique du THC sur les neurones par exemple..).
Raton
Raton

Messages : 205
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 34
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Re: Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par Watou le Jeu 26 Jan 2012 - 22:41

Ca dépend de quels gènes on parle, et quels acquis..

Je suis entièrement d'accord avec toi ! J'ai juste pas approfondi. Very Happy

Et justement l'acquis peut influer sur les conséquences de l'inné.

Sa me rappel beaucoup l'histoire de la poule et de l'oeuf. Lequel est apparu en premier?
Watou
Watou

Messages : 204
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 30
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Re: Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par Raton le Ven 27 Jan 2012 - 8:48

shini a écrit:Sa me rappel beaucoup l'histoire de la poule et de l'oeuf. Lequel est apparu en premier?

En fait tu as qu'une continuité évolutive, entre les premières cellules et la poule + l'oeuf :
- Tu avais il y a quelques milliards d'années seulement des bactéries, toutes capables de se diviser pour donner une cellule-fille.
- Ensuite tu as eu formation d'amas de cellules (et apparition de la cellule eucaryote au passage mais bon).
- Dans cet amas de cellules, il y a eu une évolution divergentes des différentes lignées, les cellules ont évolué vers une spécialisation.
- Tu as donc des cellules qui ont gardé la capacité à faire de la méiose et de la fusion (reproduction sexuée), et ces cellules sont restées les seules capables de développer un organisme entier (par les mécanismes naturels)....et d'autres qui se divisent uniquement pour construire l'organisme.

Donc en tout cas c'est l'oeuf qui est apparu en premier (ce n'est pas exactement un oeuf au départ mais bon)...c'est juste que les cellules étaient capables "de faire un autre oeuf à partir d'un oeuf".
Et cet "oeuf" était déjà une cellule "adulte"...il pouvait se diviser pour faire des enfants.. Smile

Et avant la cellules ben tu avais un monde à ADN (l'enveloppe cellulaire n'était pas indispensable pour les réactions d'auto-entretien de la vie), et avant un monde à ARN (avec juste des réactions chimiques relativement "simples"), au final la vie c'est que de la chimie....mais ça c'est un domaine encore en recherche..
Raton
Raton

Messages : 205
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 34
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Re: Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par Watou le Ven 27 Jan 2012 - 10:10

Ta réponse m'a rappelé un petit article que j'ai lu Smile :

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/biologie-3/d/levolution-des-premiers-organismes-multicellulaires-recreee-au-laboratoire_36158/

Les chercheurs ont réussi à recréer le passage entre la forme unicellulaire et multicellulaire !
Watou
Watou

Messages : 204
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 30
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question" Empty Re: Le Monde : "Les gènes de l’intelligence remis en question"

Message par Raton le Ven 27 Jan 2012 - 11:07

Ca encore c'est la partie émergée de l'iceberg..
Faire vivre les unicellulaires les uns à côté des autres, c'est une chose...mais ce n'est pas de la pluricellularité. Smile

Ca se complique lorsqu'ils deviennent différents, et dépendants les uns des autres...là la sélection naturelle conservera leur association. On le voit déjà pour les symbioses entre espèces (champignon-plantes), ou même le parasitisme..

Ca se complique pour les pluricellulaires, car il s'agit de la même espèce, du même individu : toutes les cellules de l'individu dérivent d'une seule...tout en ayant un développement viable, nécessaire, et favorable à la survie..
Raton
Raton

Messages : 205
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 34
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum