My generation

2 participants

Aller en bas

My generation Empty My generation

Message par Raconte des salades Ven 21 Oct 2022 - 17:31

La génération Z, à ne pas confondre avec le groupe des jeunes soutiens de Zemmour

Du point de vue du monde du travail, les techniques pour nous attraper et nous « fidéliser ». (Comme des petits poissons frétillants et paniqués qu’on essaye d’attraper (pour les faire cuisiner) sans qu’ils nous glissent des mains (•   )<|  )
https://www.forbes.fr/management/pour-comprendre-la-generation-z-il-faut-repartir-de-la-base-la-famille/

radio France a écrit: Génération… déprimée ?
C’est sans doute le point le plus inquiétant qui ressort des différentes études produites sur la génération Z : les chiffres convergent tous, bien qu’à des degrés diverses, vers l’idée d’une détresse psychologique ou à tout le moins d’un malaise très largement partagée. D’après l’étude de l’IFOP déjà citée, en 1999, 46 % des 18-30 ans se déclaraient “très heureux”, contre seulement 19 % aujourd’hui.

C’est dans son premier contact avec le monde du travail que la générations Z ont signalé le plus distinctement un malaise. Dans le rapport 2019 de Mind Share Partners’, une enquête a voulu questionner les motifs qui poussaient les Américains à quitter leur emploi. Parmi les répondants Millennials, âgés entre 24 et 39 ans, la moitié déclarait avoir démissionné au moins partiellement pour des raisons de santé mentale. Chez les répondants âgés de 18 à 23 ans, les plus âgés de la génération Z, le chiffre bondit à 75% - alors qu’il est à 20% dans le reste de la population.

On pourrait ainsi multiplier les enquêtes et les études pour étayer ce mal-être singulier car elles sont pléthores et ce qui inquiète, c’est d’ailleurs la convergence de leurs résultats, en dépit des variations de méthodes et même du pays de constatation (France ou Etats-Unis). Pour comprendre cette tendance lourde, l’Université d’Alberta donne la parole à une sociologue, Lisa Strohschein, qui propose une explication : “Dans les 50 dernières années, il était attendu que chaque génération fasse mieux que la précédente. C’est la première génération pour laquelle ce ne sera pas nécessairement vraie.” Arrivée au beau milieu d’une crise mondiale de l’environnement et d’une pandémie de coronavirus, la génération Z continue néanmoins de négocier avec cette vieille injonction d’Auguste Comte : chaque génération est appelée à faire mieux que la précédente. Et devant eux, le chantier paraît alors immense et accablant, en plus d’être immérité, comme en témoignent les idées de “dette environnementale” ou de “dette Covid”, reçues en douteux héritage. Le meilleur moyen de soulager ce mal-être de la génération Z ne sera-t-il pas, alors. que les générations d’avant prennent plus franchement leur part des chantier du temps présent ?
J’aime pas leur explication. C’est parce qu’on est des romantiques, comme Pivert de Senancour et Musset

Confessions d’un enfant du siècle a écrit: Alors s’assit sur un monde en ruines une jeunesse soucieuse. Tous ces enfants étaient des gouttes d’un sang brûlant qui avait inondé la terre ; ils étaient nés au sein de la guerre, pour la guerre. Ils avaient rêvé pendant quinze ans des neiges de Moscou et du soleil des Pyramides ; on les avait trempés dans le mépris de la vie comme de jeunes épées. Ils n’étaient pas sortis de leurs villes, mais on leur avait dit que par chaque barrière de ces villes on allait à une capitale d’Europe. Ils avaient dans la tête tout un monde ; ils regardaient la terre, le ciel, les rues et les chemins ; tout cela était vide, et les cloches de leurs paroisses résonnaient seules dans le lointain…

Quand j’avais 10-13 ans j’étais fascinée par le XIXe siècle. Pour moi c’est le siècle des écrivains, des révolutions, des transformations sociales, économiques, et les innovations technologiques, avec des poèmes lyriques où on veut pleurer toutes les larmes de son corps, la nature exaltante comme seule amie, les peintures historiques et fantastiques qui font des effets incroyables! Les bateaux à moteur! Les travailleurs de la mer! Soit on est un aristocrate déchu, soit un bourgeois en pleine ascension (et alors les belles robes dans les réceptions!… comme dans La Parure), soit on travail dans les manufactures, les usines, puis les grands magasins, et on dans tous les cas on va se saouler à l’absinthe le soir et consommer de l’opium. un siècle assez atroce à vivre j’imagine* mais qui me faisait rêver *^^*
Sur les ruines d’un ancien monde avec un nouveau qui se construit, encore plus hideux que le premier
* https://mieuxvautartquejamais.com/2019/10/31/photographier-la-mort/

E
Je romance le siècle du romantisme, c’est un jeu juste

Et c’est Victor Hugo, représentant du romantisme, qui a clamé le premier « Police partout, justice nulle part! »!!!

Raconte des salades

Messages : 825
Date d'inscription : 17/03/2022
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

My generation Empty Re: My generation

Message par Raconte des salades Sam 22 Oct 2022 - 16:07

https://www.instagram.com/reel/CjcyRu5hvon/?igshid=MDJmNzVkMjY=

Raconte des salades

Messages : 825
Date d'inscription : 17/03/2022
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

My generation Empty Re: My generation

Message par Raconte des salades Dim 23 Oct 2022 - 19:44

https://www.instagram.com/reel/Ci97iGxBDn_/?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Raconte des salades

Messages : 825
Date d'inscription : 17/03/2022
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

My generation Empty Re: My generation

Message par Seïphys Wheels Sam 29 Oct 2022 - 22:32

https://youtu.be/_0WNGbtyiTs

Au dd pnl x Vladimir cauchemard

( Bah c'est bientôt Halloween comem,

Oué les ombres d'ombres c'est technique, on va pas se mentir)

Seïphys Wheels

Messages : 29
Date d'inscription : 21/10/2022

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum