s'extirper du célibat

+11
Chuna
an.a.co.lu.the
J043947.08+163415.7
Stegos
Charv
Topsy Turvy
isadora
My_illusion
-Océan-
RonaldMcDonald
Thaïti Bob
15 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Ven 28 Jan 2022 - 21:28

Chuna a écrit:En fait, je rejoins les filles quand à la "faille narcissique" (j'aime pas ce terme, et à voir ta réponse à Plouffe, je crois que tu t'es sentie jugée un petit peu).
Et c'est pas un jugement, parce que j'ai eu la même réaction que toi au même âge (à 21 ans, toujours pas de copain, on finit par se dire qu'on n'est pas désirable, aimable, qu'on est moche toussa - ah non pardon, ça j'en étais persuadée depuis longtemps  Dent pétée ).

En fait, ça fait un moment que je zieute ton fil en étant médusée. ça m'aurait paru plus logique que tu viennes nous demander conseil pour séduire un garçon en particulier parce qu'énorme coup de cœur.
à mes yeux de petite fille de 40 balais pas très mature, je me dis que c'est la seule raison qui devrait pousser à vouloir sortir du célibat. La femme en moi pense que l'autre raison serait une attirance sexuelle très forte pour quelqu'un, sans forcément que ça mène au couple. Ou simplement la libido.
Toutes ses raisons sont justes (d'ailleurs j'ai créé ce fil à un moment particulier *tousse tousse*)
mais il y a aussi le besoin de lire que d'autres sont passés par là aussi
Et, aussi, que les choses peuvent changer. (et savoir comment les changer). Enfin, que y a pas de point de rupture, si à tel âge telle chose n'est pas arrivée, elle n'arrivera jamais. (je pense pas que ce soir 18 ans... Mais si à 50 ans, j'avais toujours aucune expérience, est-ce que j'aurais jamais une chance que ça change? comment éviter de me trouver, à 50 ans, dans cette situation? Je pense être un tel chantier que faut que je m'inquiète tôt)

Y a bien des gens qui sont extrêmement malchanceux, ça pourrait être moi pour le restant de mes jours

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Chuna Ven 28 Jan 2022 - 21:37

Mais bien entendu que non Smile et je comprends tes doutes et j'ai eu les mêmes Wink

Pas un flirt pas un bisous que dalle avant 21 ans (premier copain, premier flirt, premier bisous et première expérience sexuelle dans la foulée, le tout sur 15 jours Dent pétée ). j'ai par contre été longuement amoureuse, et j'ai bavé devant un ou 2 garçons sans être capable de le manifester.

T'as le temps, vraiment. Et ya pas une durée définie pour avoir une expérience amoureuse. Quand même bien à 50 ans c'était toujours pas arrivé, ça veut pas dire qu'à 51 ans c'est mort.

T'es une fille, déjà c'est une grande chance. Même si la société change, yaura forcément un mec qui un de ces 4 va tenter sa chance (le contraire est moins vrai).
Tu as envie de t'ouvrir. et tu as décidé de te donner les moyens.

ça se fera quand il le faudra. Mais vaut mieux que ce soit le bon au bon moment, non ? Même si ça ne dure qu'une après midi, une nuit...
Un bon souvenir pour plus tard, quoi.

Je me rappelle à ton âge dire les mêmes choses que tu dis à mes copines. Et elles me répondre ce que je te dis Wink
Chuna
Chuna

Messages : 22222
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 41
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Ven 28 Jan 2022 - 21:45

Oulahla ! 50 ans ! Pas la peine de te projeter aussi loin, ce que tu seras à cinquante ans, tu ne peux pas le savoir.

L'angoisse du "je n'y arriverai pas", j'ai connu. On y arrive très bien, bien mieux que ce qu'on imagine, parce que la vie est bien plus simple que la peur qu'on éprouve. Tu t'angoisses, c'est normal à un âge compliqué car charnière (je suppose).

Mais il n'y a pas de malchance, juste à un moment tu décideras que ça suffit et tu feras tes expériences, et ça te tranquillisera, et tu passeras à autre chose, fort heureusement (je veux dire à autre chose que ces angoisses-là). Il ne s'agit pas de chance ou de malchance, mais d'un conflit interne qui va se résoudre (j'en fais le pari).

En aucun cas "l'expérience" n'est non plus une obligation. Il ne faut pas se mettre la pression, et encore moins supporter une pression sociale bien trop normative sur la sexualité, surtout celle des femmes. Tu fais ce que tu veux, ce que tu peux et tu vis ce que tu as à vivre au moment où ça se passe. Et tu écoutes ton instinct, surtout, pour ne pas vivre des trucs sordides sous prétexte de passer du côté de l'"expérience". On a vite fait de se retrouver à écouter des voix malveillantes pour se conformer à un modèle dont on peut se poser la question de ce qu'il recouvre vraiment, en termes d'épanouissement et de libération.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Ven 28 Jan 2022 - 23:02

Je vous remercie beaucoup pour vos réponses


Juste quelques remarques qui n'en attendent pas forcément:
Chuna a écrit:Même si la société change, yaura forcément un mec qui un de ces 4 va tenter sa chance (le contraire est moins vrai).

Oui, enfin, il faut voir lequel... Je suis pas à ce point de désespoir non plus ha ha
ça se fera quand il le faudra. Mais vaut mieux que ce soit le bon au bon moment, non ? Même si ça ne dure qu'une après midi, une nuit...
Je vois pas ce que veut dire le bon et le bon moment à vrai dire
C'est peut-être juste le feeling, ce qui rejoint ce que dit Plouffe
En aucun cas "l'expérience" n'est non plus une obligation. Il ne faut pas se mettre la pression, et encore moins supporter une pression sociale bien trop normative sur la sexualité, surtout celle des femmes. Tu fais ce que tu veux, ce que tu peux et tu vis ce que tu as à vivre au moment où ça se passe. Et tu écoutes ton instinct, surtout, pour ne pas vivre des trucs sordides sous prétexte de passer du côté de l'"expérience". On a vite fait de se retrouver à écouter des voix malveillantes pour se conformer à un modèle dont on peut se poser la question de ce qu'il recouvre vraiment, en termes d'épanouissement et de libération.
Du coup, oui, je suis vraiment d'accord avec vous deux.

Je reviens à mon souci plus actuel
c'est-à-dire rester amie avec X...
Je pense qu'il vaut le coup de tenter de rester amie avec lui, même s'il faut que je morfle pour ça.
Non seulement parce qu'il a montré par ses actions, à mes yeux, sa gentillesse et son altruisme (raison la plus forte), mais aussi parce qu'on a un groupe de copains-copines en commun... Donc c'est vachement plus cool pour moi, d'un pdv plus général, si on reste amis: l'éviter et mettre la distance (si je le fais radicalement), signifie m'isoler de pas mal de gens (raison la moins forte)
Ce qui me dit que ça pourrait marcher, c'est qu'il lui est arrivé quelque chose de semblable et que, d'après ses dires, j'ai pas vérifié et on a peut-être pas les mêmes définitions, il est devenu "pote" avec une fille dont il avait été amoureux (mais amour impossible) ("pote" c'est pas ouf non plus, je préfère ami...). Mais donc, si jamais il découvrait qu'il me plaisait un peu trop (j'exclus pas qu'il l'ait déjà découvert d'ailleurs), ça ne l’effraierait pas et il ne se sentirait pas trahi ou autre. C'est plutôt safe sur ce terrain là
Ce qui me retient un peu c'est:
- ce que je vais lire de ce que me conseille le contributeur taïti coco (probablement)
- est-ce que je ne me mentirais pas à moi-même en disant que je veux rester amie avec lui? J'ai peut-être juste pas le courage de cesser de le fréquenter... Parce que aussi paradoxal que cela puisse paraître, il m'aide à combler (mais seulement à court terme sans doute et de façon précaire, mais c'est agréable...) cette faille narcissique
- peut-être qu'il n'est pas un si bon ami que ce qu'il en a l'air, après tout, il y a des gens très gentils avec qui on ne noue pas de très forts liens. J'ai peur d'avoir une analyse très très biaisée... mais bon, comment savoir sans essayer?





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Sam 29 Jan 2022 - 0:13

Voilà. Comment savoir sans essayer. Ne te pose pas tant de questions. Fais ce que tu sens, tu ne peux pas décider à la place des autres leurs réactions, et tu n'es responsable que des tiennes.

Si ça n'est pas une si bonne idée, si tu souffres, ne t'obstine pas, c'est tout. L'amitié, ou l'amour, ça ne doit pas faire souffrir, sinon, c'est que ça pue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Thaïti Bob Sam 29 Jan 2022 - 13:43

Un truc ultra essentiel que j'ai appris seulement il y a deux ans à peine, dans la difficulté : toute relation a un début, un présent, ET UNE FIN. Je veux pas dire que tu dois arrêter de le voir, c'est pas la question, mais plutôt qu'il faut vivre en ayant conscience que tu peux avoir la maîtrise sur le mode de fin. Une relation finira toujours bien avant la mort de l'un des deux : les relations sentimentales qui tiennent jusqu'à le fin des jours sont plus l'exception que la règle. Et du coup, fort de cette finitude, on peut s'alléger du poids de l'engagement que ça représenterait de se traîner un mauvais choix jusqu'à la fin de ses jours. Il y aura plein de monde que tu croiseras dans ta vie, avec qui tu auras des amitiés, des flirts, des aventures, des histoires fortes, légitimes, sincères, profondes pendant un temps, puis les contextes changeront et vous vous oublierez. Et c'est parfaitement OK, d'autres se créeront. On ne peut trainer toute sa vie le fardeau du souvenir de chaque personne qu'on a rencontré. La seule personne dont tu peux être sûre qu'il y aura toujours c'est toi. Rien n'est engageant dans la vie, tout a un début et une fin. Dès lors, l'erreur est permise et n'est pas très grave, et avoir cette finitude nécessaire en tête petit être un moyen de se préparer, à autoriser la rupture, à la rendre compte une étape normale parmis d'autres plutôt que comme une tragédie, un échec.

Bon j'ai écrit ça là, ça n'a pas forcément de lien tout à fait direct avec le fil de la discussion mais c'est quelque chose que j'aurai beaucoup eu besoin de savoir bien plus tôt dans ma vie.

Quand je disais que j'ai mis de la distance impérative pour oublier mon crush, c'était a minima ponctuellement, au moins quelques semaines. Et ce ne veut pas dire que j'ai coupé tous les ponts. J'ai juste diminué la fréquence et le niveau d'intensité des stimuli. Quand j'ai dit à cette jolie fille qu'elle me plaisait (par mes observations j'étais à 95% sûr que c'était pas réciproque), je l'ai fait en disant que c'était pour SI POSSIBLE sauvegarder notre amitié récente, et me protéger. Je lui ai dit que si coup malheureusement je serai un peu plus distant dans la période qui arriverait, pour qu'elle puisse le comprendre et que souvent comment ça ira on puisse continuer à être amis.
Tous les psychologues du monde te diront qu'il faut au début réduire les stimuli càd mettre de la distance. Les sentiments amoureux sont similaires aux addictions et ça ne peut se traiter dans le cerveau que par du sevrage.
Thaïti Bob
Thaïti Bob

Messages : 1850
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 35
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Sam 29 Jan 2022 - 14:21

Moi j'ai rarement des petites amies mais quand même régulièrement car quand j'analyse de mon regard doué je remarque que ça revient tous les x temps alors je ne m'inquiète pas et j'attends sagement assis les mains sur les genoux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Sam 29 Jan 2022 - 14:37

Oui, je vois bien que tu as raison, mais je peux pas m’y résoudre, ça me semble incroyablement difficile (pas juste à réaliser techniquement, émotionnellement)
Je vais y réfléchir et y repenser, mais ça me fait mal physiquement rien que d’y penser
Oui je suis dans une situation misérable

Je vais miser à fond sur la technique de remplacement par un nouveau crush


Dernière édition par Salade de fruits le Sam 29 Jan 2022 - 14:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Sam 29 Jan 2022 - 14:38

Mbappe99 a écrit:Moi j'ai rarement des petites amies mais quand même régulièrement car quand j'analyse de mon regard doué je remarque que ça revient tous les x temps alors je ne m'inquiète pas et j'attends sagement assis les mains sur les genoux.

J’ai jamais eu l’occasion de remarquer quelque chose de tel 😂😅
J’aurais bien aimé, c’est une bonne façon de voir la vie en tout cas

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Sam 29 Jan 2022 - 14:50

Et ça a marché au fait, pour rester amis? @Tahiti Bob

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Thaïti Bob Sam 29 Jan 2022 - 15:43

Salade de fruits a écrit:Et ça a marché au fait, pour rester amis? @Tahiti Bob
je dirais que je ne peux pas encore répondre maintenant c'est assez frais. Je la connais depuis septembre, j'ai eu une explosion de sentiments pour elle fin novembre, je lui en parle moi décembre et après ya eu les fêtes, l'hiver, les restrictions COVID, les agendas qui font que de base on se voit moins pendant cette période pour faire des sorties d'escalade ou au pub. (Exemple : n'ayant pas eu le COVID encore, j'ai évité en janvier d'aller dans les bars. Elle l'a eu donc elle sort un peu plus).
Et là tout maintenant cette nuit même je commence une autre relation avec une autre chouette fille (quelle chance ^^) donc j'espère que quand je verrais l'autre ça ira mieux pour la considérer juste comme une amie. J'ai fait deux apéros avec elle dans le groupe et l'ai croisé à la salle de sport, ça allait. Mais je sentais que les sentiments de jalousie par exemple si j'envisage d'autres mecs qui lui tournent autour sont encore présents. Donc j'ai bon espoir de petit à petit refaire plus de trucs avec elle, mais maintenant je me connais mieux donc je saurais lâcher l'affaire si ça devient juste du masochisme, et j'ai compris que c'est pas grave si je la vois moins ou plus, et ce même si elle est fédératrice et que je la voyais il y a quelques semaines comme un pilier de la socialité de mon groupe d'amis (c'est elle qui propose d'aller boire des verres etc).
Thaïti Bob
Thaïti Bob

Messages : 1850
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 35
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Sam 29 Jan 2022 - 15:49

J'ai lu un peu les autres posts et franchement moi ce que je me dis c'est que tu es très intelligente et c'est surement ça qui fait un décalage avec les autres. Mais peut-être je me trompe et c'est pas du tout ça. Après je sais pas ce qu'il faut faire. J'imagine rencontrer quelqu'un de soit très intelligent soit très ouvert soit avoir un faux self et faire un peu la fille simple mais je ne sais pas si c'est une bonne idée 💡 peut-être oui peut-être non je sais pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Sam 29 Jan 2022 - 16:01

Mbappe99 a écrit:J'ai lu un peu les autres posts et franchement moi ce que je me dis c'est que tu es très intelligente et c'est surement ça qui fait un décalage avec les autres. Mais peut-être je me trompe et c'est pas du tout ça. Après je sais pas ce qu'il faut faire. J'imagine rencontrer quelqu'un de soit très intelligent soit très ouvert soit avoir un faux self et faire un peu la fille simple mais je ne sais pas si c'est une bonne idée 💡 peut-être oui peut-être non je sais pas.

Je connais des gens plus intelligents que moi, donc je pense pas que ce soit mon problème

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Sam 29 Jan 2022 - 16:03

Thaïti Bob a écrit:
Salade de fruits a écrit:Et ça a marché au fait, pour rester amis? @Tahiti Bob
je dirais que je ne peux pas encore répondre maintenant c'est assez frais. Je la connais depuis septembre, j'ai eu une explosion de sentiments pour elle fin novembre, je lui en parle moi décembre et après ya eu les fêtes, l'hiver, les restrictions COVID, les agendas  qui font que de base on se voit moins pendant cette période pour faire des sorties d'escalade ou au pub. (Exemple : n'ayant pas eu le COVID encore, j'ai évité en janvier d'aller dans les bars. Elle l'a eu donc elle sort un peu plus).
Et là tout maintenant cette nuit même je commence une autre relation avec une autre chouette fille (quelle chance ^^) donc j'espère que quand je verrais l'autre ça ira mieux pour la considérer juste comme une amie. J'ai fait deux apéros avec elle dans le groupe et l'ai croisé à la salle de sport, ça allait. Mais je sentais que les sentiments de jalousie par exemple si j'envisage d'autres mecs qui lui tournent autour sont encore présents. Donc j'ai bon espoir de petit à petit refaire plus de trucs avec elle, mais maintenant je me connais mieux donc je saurais lâcher l'affaire si ça devient juste du masochisme, et j'ai compris que c'est pas grave si je la vois moins ou plus, et ce même si elle est fédératrice et que je la voyais il y a quelques semaines comme un pilier de la socialité de mon groupe d'amis (c'est elle qui propose d'aller boire des verres etc).

Cool! Bon courage!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Jeu 17 Mar 2022 - 22:09

Problème: Je suis amoureuse (oui ok j’assume enfin) d’un mec qui, vraisemblablement (il n’y a aucun indice en ce sens), n’est pas amoureux de moi, ni attiré par moi, du moins pas plus que par n’importe quelle autre fille, qui, en plus, est en couple, et qui, en plus de tout cela, est mon ami à la fac.

Je détaille chaque information pour brosser la situation:

*Son couple traverse des difficultés depuis plusieurs mois, mais il semble vraiment très déterminé (et sa copine aussi) à faire tous les efforts possibles, à tester toutes les solutions imaginables pour que ça fonctionne, ce qui ne peut que forcer le respect et l’admiration (je dis ça sincèrement), et me persuader de leur amour réciproque, tout en me rappelant qu’il y a de l’espoir vu que leur couple est en difficulté (deux opinions conciliables, mais un peu paradoxales, ce qui participe à mon instabilité de décision, d’humeur et de résolution). En revanche, s’il y a un truc réjouissant dans cette histoire (ça aurait pu être pire quoi) c’est que s’il a déjà évoqué -a posteriori- certains de ces problèmes avec moi, c’était toujours sans trop de détails et jamais en me demandant mon avis ou des conseils, j’aurais été dans une position extrêmement embarrassante et douloureuse. Second point plutôt positif dans le contexte: je ne connais quasiment pas sa copine (j’ai dû la voir deux fois à tout casser et on a jamais vraiment sympathisé), ça aurait rajouté une conflit intérieur supplémentaire si j’étais, par dessus le marché, son amie, ou du moins une copine à elle ! Ça aurait été vraiment vraiment terrible
(Oui j’essaie de me rassurer en me disant que ça pourrait être pire)
Je crois que c’est un triangle amoureux (l’expression est-elle appropriée ici?) plutôt classique. Mais que ce soit classique ou non, ça change quand tu le vis réellement dans ta petite vie personnelle parmi les 7 milliards d’être humains Sad
Ça console peut-être un peu…

*développement sur notre amitié et mon amour (ou son amitié et mon amour? On peut peut-être être à la fois ami de quelqu’un et amoureux de lui?) plus tard

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Jeu 17 Mar 2022 - 23:09

*développement de amitié, amour

La première fois que je lui ai parlé, j’ai eu un coup de foudre. J’ai appris deux semaines après qu’il était en couple, et je m’étais encore pas rapprochée vraiment de lui, donc il était temps de cesser totalement de le fréquenter. Mais, je crois que j’étais irrésistiblement attirée par lui, inconsciente des problèmes que cette situation pouvait me poser, et j’étais aussi assez convaincue (en me basant sur rien, étant donné que j’ai aucune XP) que les coups de foudre étaient éphémères, qu’ils reposaient sur des projections et de l’idéalisation, et qu’en réalité plus j’allais le fréquenter moins je serais amoureuse de lui, mais de plus en plus amie (parce que je crois que plus on fréquente quelqu’un, plus l’amitié se renforce,. Au début, ensuite des retrouvailles occasionnelles suffisent)
J’ai eu tort, vraiment tort, c’était de pire en pire, et ça fait plusieurs mois que je suis à un niveau d’attirance constant (qui ne diminue pas, ni n’augmente, et qui est présent tout le temps).
Et là je voudrais savoir, est-ce que les coups de foudre, c’est à pendre au sérieux de façon générale ? Je pensais que c’était un truc débile, et en fait non… J’aimerais savoir ce que vous en pensez…
Ce qui me faisait le plus souffrir il y a encore un mois, c’était de me dire que j’étais vraiment mordue de lui, mais peut-être qu’il me considérait même pas comme son amie, juste comme une connaissance avec qui il traînait quand il avait personne d’autre à aller voir. Au moins, je sais désormais que je suis pour lui son amie, et avoir ce statut à ses yeux ça me rassure et me valorise beaucoup (j’attache beaucoup d’importance à ce qu’il pense de moi, nécessairement…). Ça me valorise aussi socialement aux yeux des autres je crois, parce qu’il attire très facilement les gens, et je crois qu’en étant amie avec lui, les gens qui socialibilisent avec lui sociabilisent aussi avec moi, et ça fait que mon cercle social c’est considérablement élargi. Après c’est peut-être éphémère, j’ai l’impression que je peux plus me fonder sur aucune de mes certitudes, je marche un peu sur des œufs
Ce cercle social tout neuf, d’ailleurs, remet vraiment en cause beaucoup de préjugés que j’avais depuis des années et des années sur certains types de personnes. C’est très rafraîchissant, mais ça me fait perdre mes repères et j’ai aussi peur que ça s’arrête très vite… surtout si je m’éloigne de cet aimant ambulant (aimant pas dans le sens de qui aime hélas… est-ce un lapsus …)
Sinon, c’est super d’être amie avec lui je trouve. Il est cool, il me fair découvrir ses musiques et surtout on rigole bien, vraiment comme avec mes bons amis. Je suis contente quand je suis avec lui etc, et c’est une des deux personnes (si ce n’est la personne) avec laquelle je passe le plus de temps à la fac… ça fait partie dès raisons pour lesquelles j’ai beaucoup de mal à appliquer les conseils.
Mais il y a des ombres au tableau: mon attirance pour lui qui me dévore et me rend en permanence insatisfaite, et un sentiment que je pensais connaître mais je me suis encore une fois trompée: la jalousie. C’est pas tellement contre les filles avec qui il parle etc, avec qui il est ami, pas contre elles en personne, mais c’est vraiment de la douleur
En PV, on m’avait dit avoir été dans une situation similaire, et avoir fini par péter un plomb. J’ai peur d’en être pas très loin. Aujourd’hui je me suis barrée alors qu’on discutait à trois dans la queue de la machine à café, je me sentais vraiment très mal (jalousie je crois), j’arrivais pas à prendre part à la conversation, je m’emmerdais en même temps, et je voulais juste détaler. J’ai dit « bye bye je retourne en amphi » (ton cordial hein). Eux: « mais pourquoi? ». (Surprise) Moi « J’m’ennuie » yeux ronds comme des soucoupes +.  Éclats de rire « ah d’accord on te fait chier mdr » après on en a un peu rigolé ensemble quand ils m’ont rejoint dans l’amphi, mais j’ai l’impression d’avoir pété un petit câble, que ça commence… alors j’aimerais avoir quoi faire, je ne veux pas tout foutre en l’air…
J’ai déjà tenter de m’éloigner de lui, en dépit tous les bénéfices sociaux potentiels et déjà réalisés, et ça a échoué

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Ven 18 Mar 2022 - 10:34

Suite et fin:
L’éloignement: tentatives avortées et échecs
1) lui dire la vérité pour expliquer l’éloignement soudain et ne pas rester dans cette situation de mensonge par omission:
J’avais plein de bonnes résolutions, j’en avais parlé à une amie qui ne le connaît pas la veille, je lui avais dit que j’allais le faire etc. Mais quand je le vois le lendemain, avec son grand sourire etc, je fonds (je pensais que c’était juste une expression, mais non, c’est vraiment ce qu’on ressent Sad ), mes résolutions fondent aussi (lol), et je me trouve incapable de lui avouer quoi que ce soit.
*plan B: m’éloigner de lui sans expliquer pourquoi: il fallait donc que ça paraisse naturel pour éviter qu’il pense que je l’ignore ou que je lui en veux. C’est-à-dire ne pas créer d’occasion où l’on pourrait se rencontrer, ne pas lui proposer de sortir quelque part, ne pas le héler si je l’aperçois et qu’il ne me voit pas, en groupe, ne pas m’asseoir à côté de lui, etc etc. C’était vraiment trop difficile. J’ai essayé deux, trois fois de ne pas l’interpeller quand je le voyais, et j’ai passé la journée à regretter en imaginant la conversation qu’on aurait pu avoir.
J’ai donc jeté l’éponge, en me disant tant pis, autant profiter dans mon malheur des petits moments où on se voit.
Le problème c’est que mes résolutions sont très faibles, sans doute parce que j’ai en réalité pas du tout envie de faire cesser tout contact avec lui, et sans doute parce qu’au fond de moi, j’ai encore un peu d’espoir.
Donc il faut que je détruise cet espoir. Comment faire sans l’entendre me dire clairement: Raconte des salades, je n’envisage absolument rien avec toi, tu ne me plais pas et tu ne me plairas jamais? Laisser le temps me le prouver ? Mais peut-être que dans 2 ans j’aurais encore de l’espoir ? Peut-être que s’il rompt avec sa copine et qu’il cherche quelqu’un d’autre que moi, ça fera très très mal et là je comprendrai. Mais je me dirais toujours que j’aurais peut-être dû lui avouer mes sentiments, et que là ça aurait marché… En combien de temps on passe à autre chose ?Les autres raisons qui peuvent me pousser à vouloir rester avec lui ont été dites précédemment, il y a aussi le fait que je crois que j’aime être amoureuse de lui, même si c’est pas réciproque, parce que j’aime avoir quelqu’un à qui penser. Tous les problèmes que j’avais avant me paraissent secondaires, et tout va comme sur des roulettes à part ça (bonnes relations, bonnes notes à la fac etc…) et je stresse plus du tout pour ces choses. Je suis même de meilleure humeur que d’habitude. J’ai qu’un seul problème, vous aurez deviné lequel, et j’ai l’impression que ça agit comme un canal d’anxiété et d’énergie, et c’est plutôt bien pour l’ensemble de ma vie. Mais c’est peut-être trop précaire, et si je pète un câble comme dit précédemment, je sais pas ce qui va se passer.

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Ven 18 Mar 2022 - 11:01

Je pense que j’ai besoin d’un autre regard, est-ce que vous auriez une liste de questions que je pourrais me poser, quelque chose du genre ? Avoir une autre grille de lecture, prendre en compte d’autres choses

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par RonaldMcDonald Ven 18 Mar 2022 - 11:02

Ca me parle, ton histoire. Je suis un peu dans sa situation. Enfin, pas tout à fait. Mais en tous cas, je n'ai toujours pas trouvé de solution, si ce n'est qu'à 800 bornes, en se croisant une fois tous les trois ans, ça s'atténue un peu. Au bout de 8 ans, j'arrive à ne plus penser à elle qu'une poignée de fois par jour.

Le gros de l'histoire en bas du premier post de mon carnet de bord (chercher "une tranche de vie sentimentale"), et un épisode particulièrement douloureux (la dernière fois que je l'ai vue en vrai, en fait), que j'amène doucement ici. Je suis sur que tu y verras des parallèles - même si plein de détails sont différents.

EDIT : je suis désolé si je n'ai pas de réponse qui puisse t'aider. Je sais juste que ta situation est douloureuse, puisque je suis passé par là, et que je n'en suis pas encore vraiment sorti. Ce qui m'aide à l'oublier? Mon petit et le boulot délirant qu'il me demande. Mais ça ne marche que partiellement, et c'est une autre forme de douleur. Je ne conseille à personne, les enfants à besoin spéciaux.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 5738
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 46
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Ven 18 Mar 2022 - 11:12

T’en fais pas si tu me donnes pas une solution directe, je me dis que je suis pas complètement folle si y a des gens bien intégrés dans la société qui vivent des choses similaires…

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par RonaldMcDonald Ven 18 Mar 2022 - 11:26

"bien intégré", c'est vite dit. J'ai boulot, femme et enfants, mais pour ainsi dire pas d'amis et pas d'activités en dehors du boulot et de la famille.

Quand j'ai lu Roméo et Juliette, j'avais sans doute 17 ans, je me suis dit "ils sont vraiment cons, les victimes d'amour impossible". Et puis ce fut mon tour, vingt ans plus tard. J'étais, juste avant, d'ailleurs déjà bien plus tolérant face aux failles de l'espèce humaine. Mais je me croyais immunisé - en tous cas contre ça. Et boum dans la tronche. Je crains d'ailleurs que ça ne lui aie fait du mal à elle aussi, elle est un peu à ta place. Ou pas, je ne lui aie pas posé la question, et je crois que ça empirerais les choses.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 5738
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 46
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par No Surrender Ven 18 Mar 2022 - 13:13

Sans comparer en intensité (quoique... mais longue durée en tout cas), j'ai testé la "mise de pieds dans le plat" lors d'une occasion épistolaire (un peu provoquée de ma part, j'ai lâchement évité le risque d'un débordement émotionnel de ma part en live), lors d'une période de manque affectif intense.

Fin de non recevoir (comme c'est souvent le cas quand il y a une trop forte part d'urgence). Mais des bénéfices : Confirmation d'un respect réciproque (dans le cas contraire il y aurait "juste" eu constat d'erreur de casting, facilitant à lui seul le passage à autre chose ), et surtout libération de bande-passante. Fin de l'obsession...

Un jour peut-être... plus tard... ou pas...  Impec !
No Surrender
No Surrender

Messages : 41
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 55
Localisation : Third stone from the sun

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par isadora Ven 18 Mar 2022 - 13:31

salade : tu pourrais peut-être relire le fil initié par Chuna : https://www.zebrascrossing.net/t37765-amitie-homme-femme#1555090, qui contient déjà plein d'idées.
isadora
isadora

Messages : 2972
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : St Anthème, St Etienne, Lyon

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Ven 18 Mar 2022 - 13:53

RonaldMcDonald a écrit:"bien intégré", c'est vite dit. J'ai boulot, femme et enfants, mais pour ainsi dire pas d'amis et pas d'activités en dehors du boulot et de la famille.

Quand j'ai lu Roméo et Juliette, j'avais sans doute 17 ans, je me suis dit "ils sont vraiment cons, les victimes d'amour impossible". Et puis ce fut mon tour, vingt ans plus tard. J'étais, juste avant, d'ailleurs déjà bien plus tolérant face aux failles de l'espèce humaine. Mais je me croyais immunisé - en tous cas contre ça. Et boum dans la tronche. Je crains d'ailleurs que ça ne lui aie fait du mal à elle aussi, elle est un peu à ta place. Ou pas, je ne lui aie pas posé la question, et je crois que ça empirerais les choses.

De 12 à 14-15 ans environ, je me disais que je tomberais jamais amoureuse, que c’était une maladie mentale que d’être amoureux (j’avais limite du mépris pour les amoureux)
N’empêche j’ai fait du chemin depuis (heureusement), psychologiquement du moins. J’aurais jamais cru un jour être amoureuse, et encore moins de cette façon

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Ven 18 Mar 2022 - 14:06

Roméo et Juliette c'est trop cool je trouve. Ce qui est marrant c'est qu'au tout début Roméo il est méga amoureux d'une autre, Fiona qu'elle s'appelle nan? Il pleure et tout, puis il y a Juliette et tout les drames. Mais je me dis il y a un peu de l'humour à cause du début, il se moque un peu de l'amour, Roméo qui pleure à mort puis il pecho Juliette et il oublie complètement l'autre, est ce que c'est ça l'amour? Du coup je trouve ça trop cool de me dire qu'il se moque un peu de la romance en même temps pcq moi j'aime bien me moquer aussi de ça.

Je parle comme un nul un peu mais c'est car je suis fatigué car je travaille car je suis un homme très occupé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Ven 18 Mar 2022 - 14:10

J’ai parcouru le fil sur l’amitié femme-homme, c’est assez intéressant ces témoignages. Mais sur mon cas particulier, ça ne m’éclaire pas
En revanche je comprends pas cette manie de penser que les hommes sont plus souvent friendzonés que les femmes… c’est peut-être juste qu’elles s’en plaignent moins ?

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Ven 18 Mar 2022 - 14:16

En allant à la fac ce matin, un peu après avoir posté, y a un camarade à qui je parle assez rarement mais que je peux considérer comme une connaissance, qui m’a dit bonjour puis m’a parlé direct de mon « ami » (il a utilisé les guillemets de l’oral pour m’en parler), en disant qu’il nous voyait bien être ensemble d’ici quelque temps. (Et en mode: tu crois que j’ai pas remarqué hahaha) Gêne intense pour moi, puis je lui ai dit que non, pas possible car il est déjà en couple
Sachant que je parle vraiment assez peu à ce type, qu’on se dit juste vaguement bonjour, je me demande si tout le monde a remarqué dans l’amphi qu’il me plaisait beaucoup ? Je pensais que c’était un secret entre moi , moi-même et une amie hors de la fac. Et ceux qui savent qu’il est en couple et me connaissent, qui sont nos amis communs, est-ce qu’ils pensent la même chose? Et qu’est-ce qu’ils pensent de moi, alors ??Ça m’angoisse et j’ai un peu honte, surtout face aux amis

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par RonaldMcDonald Ven 18 Mar 2022 - 14:39

En ce qui me concerne, je suis à peu près sur que la réceptionniste ici en province (ma "cible" étant son équivalent au siège à Paris) avait vu dans mon jeu (elle a démissionné récemment, mais elle nous a côtoyé tous les deux pendant 7 ans, et on était très potes). Ma collègue directe a aussi remarqué que j'avais une relation particulière, mais est restés très discrète sur ce qu'elle avait réellement pigé. D'une manière générale, si tu as des gens observateurs, ils vont voir des trucs.

Après, certains auront plus de tact que d'autres, je ne peut que savoir gré à mes collègues de leur discrétion. Je n'ai aucune idée de ce qu'elles pensent (ni de savoir si d'autres on vu des choses), et c'est dangereux de partir à la chasse aux renseignements, dans cette position là. Mais il ne faut pas rêver passer tout le temps inaperçu(e). Surtout dans un environnement aussi ouvert que la fac, ou tu est observé(e) le plus souvent à ton insu, souvent par des gens qui pourtant ont d'autres priorités, mais vont en passant voir que...
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 5738
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 46
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par -Océan- Ven 18 Mar 2022 - 17:43

Désir n'est pas pendable !

Il y a des chances que le petit malin qui a vu clair, t'observait suffisamment par ce que tu lui plais.. Non ?

(Et qui sondait p.être le terrain 'discrètement'..?)
-Océan-
-Océan-

Messages : 1183
Date d'inscription : 11/03/2020
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Ven 18 Mar 2022 - 20:10

[quote="-Océan-"]Désir n'est pas pendable ![\quote]
Oui, c’est vrai

[quote]Il y a des chances que le petit malin qui a vu clair, t'observait suffisamment par ce que tu lui plais.. Non ?[\quote]

Non, mais ça aurait vraiment pu être une super explication (convaincante + douce pour mon ego un peu éprouvé)
J’ai peur d’avoir un comportement bizarre du coup, mais bon, au pire, c’est vrai que je l’aime alors tant pis si ça se voit…! Juste j’aimerais pas que les gens se fassent des idées, et surtout viennent m’en faire part, parce que ça fait que solliciter encore plus mon imagination, et remuer le couteau dans la plaie

Mais bon, on va dire que c’était juste une indiscrétion (ce type a de toute façon de drôles de façons (enfin c’est pas un handicape sociale mais je le trouve un peu awkward (avec tt le monde) parfois. Enfin, il se cherche quoi. Mais il a 18 ans alors c’est pas bien grave), qui ne se reproduira pas

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Sam 19 Mar 2022 - 18:21

Ce topic risque de devenir mon journal intime de substitution

Le poème de Louise Labbé qu’on étudie tous au collège (« Je vis, je meurs; je me brûle et me noie »), vous en pensez quoi ? Même d’un point de vue littéraire, vous en avez quelle lecture?

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par an.a.co.lu.the Dim 20 Mar 2022 - 11:21

coucou, à propos de salades, envie de te glisser ceci…

Avant ce temps, Sappho, sur l'île de Lesbos:

an.a.co.lu.the

Messages : 685
Date d'inscription : 02/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Sam 26 Mar 2022 - 23:06

Bon j’ai écrit une lettre pour expliquer pourquoi je compte m’éloigner de lui pour quelques temps et revenir ensuite, en lui demandant s’il est d’accord pour conserver notre amitié malgré tout

A voir si j’ose la glisser dans son sac lundi

J’ai peur d’avoir écrit n’importe quoi et très mal, mais j’ai gardé comme cap la sincérité

Je sais pas si déclarer sa flamme est toujours une bonne idée, surtout lorsqu’elle brûle seule, mais j’ai le sentiment d’être dans une impasse

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Mar 29 Mar 2022 - 22:13

Conclusion: j’ai pas donné la lettre, mais j’ai fait un audio où je lui ai expliqué pourquoi je devais m’éloigner de lui quelques temps
Ça apporte surtout du soulagement  Smile))))
Et une forme de fierté personnelle d’en avoir enfin eu le courage après un mois de tergiversations

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Ceci n'est pas un tigrou Mar 29 Mar 2022 - 22:16

Je pense que le message audio c'est mieux, bravo pour ce courage. Maintenant faut trouver quelqu'un qui te mérite.

_________________
Charte ZC
Ceci n'est pas un tigrou
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 4746
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 41
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Mar 12 Avr 2022 - 19:59

Rebonjour, je crois que j’ai encore besoin de conseils pour passer à autre chose , je suis assez confuse

Le 28 mars, j’ai expliqué à mon ami qu’on ne pouvait « plus être amis, parce [qu’il me plaisait] un peu trop par rapport à ce qui est possible pour être amis » (texto, j’ai réécouté l’audio). A ce moment, il était en couple, libre depuis un peu plus d’un mois et il avait eu l’occasion de me parler de ces crush donc je savais que je ne lui plaisait pas autrement qu’amicalement, les doutes et espoirs que j’avais nourris quelques temps avant avaient été dissipés et j’avais déjà intégré la nouvelle (c’est toujours d’actualité). Il m’appelle tout de suite pour me dire (je résume parce que c’était pas aussi organisé que ça) que (je copie-colle le résumé fait à une amie le soir même):
•En disant qu’il voulait qu’on reste amie, que j’etais son amitié la plus importante à la fac, qu’il m’aimait bcp « mais meuf je te kiffe trop » qu’on avait une amitié « incroyable » etc etc
• qu’il comprenait ma décision néanmoins et la respectait, mais que y avait d’autres options quand même mais tant pis, que si j’avais besoin d’aide je pourrais lui rappeler etc, que la méditation ça m’aiderait peut-être, et qu’il m’attendait pour quand je revoudrais lui parler etc
•puis il m’a remercié d’avoir été sincère, et il m’[a dit qu’il avait déjà vécu ça lui aussi et que ça lui était passé en acceptant la situation

Le 1er point m’a un peu agacé mais ça m’avait fait plaisir qu’il ne me voit pas juste comme une pote de secours quand y avait personne d’autre. Le 2e bien. Le 3e était rassurant, puisque même si lui le mec le plus séduisant de la Terre (selon moi) était dans une situation pareille, c’est que ça voulait pas dire que le fait de m’y trouver était le signe de ma nullité totale en terme de séduction.

Je lui dit au téléphone que je voudrais qu’on s’éloigne un mois, il trouve que c’est beaucoup trop mais il « respecte ma décision ». Le lendemain, je lui demande par audio comment il avait fait pour surmonter ça, il me parle de sa vision de l’amour, de l’amitié, de se satisfaire de ce qu’on a déjà, de ci de ça. Ça va mieux de mon côté, plus vite que ce que je croyais: dès le surlendemain je retrouve de l’entrain etc, et finalement j’abrège a seulement une semaine la période d’éloignement (était-ce une erreur? Dites-moi?)

Jusqu’à aujourd’hui, je crois être (même s’il est toujours assez attirant) passée à 70% à autre chose, que le processus est presque terminé etc. L’année est quasiment finie mais je commence quand même à m’intéresser à d’autres mecs de la fac, qui ne m’emballent pas comme le coup de foudre que j’ai eu pour lui, mais que je trouve quand même attirante. (Ça va pas plus loin que des discussions plus fréquentes qu’avant hein, mais je repense à d’autres personnes et tout, ce que je vois comme un bon signe). Bref, j’avais quasiment plus de pincement au cœur quand il parlait de telle fille (enfin il a arrêté depuis, mais quand je voyais qu’il parlait à cette fille qu’il m’avait dit trouver super belle) et tout, donc je pensais que tout allait bien de mon côté.

Et puis aujourd’hui, il m’apprend qu’il s’est séparé avec sa copine hier en de bons termes, et que la veille de la séparation il a rencontré deux filles (dont une avec qui il a couché), et qui paraissaient envoyées par le destin tellement la rencontre était incroyable et tout et tout. Il disait ne pas malheureux de la séparation même s’il avait l’air déprimé (même la prof l’a remarqué, c’est pas que moi) mais bon.

Pour une raison inexplicable, je me sens ultra déçue qu’il ait rompu avec sa copine. Vraiment. J’arrive pas à arrêter d’y penser quand je fais pas autre chose (donc je compte continuer à sortir bcp mdr), et je comprends pas pourquoi. Je compare à quel point elle était mieux que celles qui lui plaisent actuellement. Avant qu’il soit en couple libre, je me disais que s’il quittait sa copine et se mettait avec une autre fille je serais vraiment effondrée, parce que c’était une justification de pourquoi on n’était pas ensemble (autre que je ne l’attire pas du tout alors que je le trouve merveilleux), mais depuis qu’il est en couple libre cette justification ne tient plus, puisque j’étais déjà au courant. J’ai vraiment l’impression qu’il y a tourbillon dans ma tête et je comprends pas pourquoi. Est-ce que j’aurais bâti notre amitié (assez forte) sur le fait qu’il était en couple? Et que maintenant qu’il n’est plus en couple il faut trouver une autre dynamique? Sauf que je suis amie avec lui, pas avec sa copine que j’ai dû voir trois ou quatre fois max! Je comprends pas

Ensuite, il a parlé de destin etc. Mais je voudrais souligner que je l’ai rencontré il y a 6 mois jour pour jour (!), et que j’avais il y a un mois à peu près, à une amie de me rappeler à l’ordre si j’étais toujours en crush sur lui aujourd’hui, et que si tel était le cas il faudrait faire quelque chose, lui avouer mes sentiments et prendre des mesures. Dimanche et lundi il était injoignable, (sa copine s’est inquiétée, on m’a envoyé des SMS pour savoir où il était etc etc) donc je n’aurais rien pu lui dire, et imaginez que j’ai pris aujourd’hui la décision, à la date butoir, de lui dire ça ! Le pire timing non? Bref, donc je trouve la coïncidence très troublante alors que c’est juste une coïncidence, et qu’il a juste quitté sa copine, fin c’est rien qui me concerne techniquement. Je l’avais rencontré le lendemain de mes dix huit ans, et j’apprends cette nouvelle que je sentais venir depuis des mois (crises etc) le lendemain de mes dix huit ans 1/2 alors que je venais de faire le bilan dans ma tête de ces 6 mois en mode : voilà, je suis dans une situation stable désormais. Lol.

Enfin, je tiens à dire que je n’ai plus envie d’être en couple avec lui, ni de chercher à le séduire, je ressens de la lassitude rien qu’en y pensant. Je crois que c’est plutôt positif. Si je ne lui avais pas dit avant ce que je ressentais pour lui, je crois que je n’aurais jamais pu lui dire ensuite vu le contexte, ou pas avant plusieurs mois, et qu’il aurait été difficile de tourner la page. Parce que n’empêche je me sens mieux depuis que je lui avoué mes tourments, et que je n’ai plus le sentiment de lui cacher quelque chose, ni la déception de devoir le garder secret. C’est en partie grâce à ce forum que j’ai pu lui dire à temps. . Mais pourquoi ça me perturbe comme ça, cette nouvelle? Après peut-être que demain j’y penserai plus… mais quand même! C’est le signe d’une rechute, ou je suis tout de même en rémission ?
Et j’ai un peu peur que ça change des choses et qu’on soit moins amis qu’avant

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Invité Jeu 14 Avr 2022 - 11:29

Je pense que tu avais pris une décision par rapport à une situation que tu pensais stable. Les lignes ont bougé d'une façon que tu n'imaginais pas et donc tout est à refaire : re-prendre une décision avec les nouvelles données, rechercher une nouvelle stabilité par rapport à un désir qui ne paraît pas possible, donc pas raisonnable (être avec lui), parce que ça crée trop de perturbations, questions, doutes. Chaque événement dans sa vie à lui rebat les cartes pour toi, entre espoir et déception : c'est douloureux parce que le désir et l'espoir se heurtent à la réalité de son non-désir à lui, dans une tempête émotionnelle épuisante.

A mon avis, il faut te recentrer sur toi. Ce n'est pas viable de toujours être en mouvement par rapport à quelqu'un d'autre. Tu n'es pas une lune ou une planète coincée dans l'orbite d'une étoile. Il faut trouver ta propre trajectoire.

Par exemple en rencontrant d'autres personnes, autour d'autres choses, comme des activités communes, sportives, culturelles, artistiques. T'engager dans quelque chose qui est important pour toi, aussi bien par l'esprit qu'avec les mains, acquérir une compétence, progresser dans un domaine. Non seulement trouver une diversion, mais aussi une passion qui t'appartienne en propre, pour trouver tes propres chemins, indépendamment de ce qui ou qui traverse ta vie.

Ce qui se passera se passera, quelles que soient les options. Je pense qu'il est surtout important de trouver ton équilibre par rapport à ton centre de gravité. Et non pas chercher l'équilibre par rapport à quelqu'un d'autre, aussi merveilleux soit-il. Voie plus difficile, mais plus gratifiante à terme, je pense.

Je te souhaite le meilleur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Jeu 14 Avr 2022 - 20:16

Joli message, ça m’a l’air juste.
J’ai déjà fait un peu ce que tu dis depuis 2-3 semaines environ: je suis allée dans une nouvelle association (de politique plus ou moins) et j’ai recommencé à apprendre une langue que j’avais apprise il y a quelques années, dans l’objectif de la parler dans un niveau B2 cet été pour parler avec d’autres locuteurs. Je vais donc continuer dans cette voie, mais au-delà de ce conseil je trouve l’analyse très pertinente ça m’aide

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par scorame Jeu 14 Avr 2022 - 22:43

bon le sujet à l'origine du topic semble s'être évanoui Very Happy

Alors si toi repasse reluquer moi te dis, ben une chose fondamentale c'est avoir été
frustré suffisamment gamin, si tel est le cas arrivée adulte toi sera habituer, si tel
est pas le cas toi sera malheureuse, malheureusement lol.

Ayant un âge mûr, rétrospectivement force de constaté que quand tu cherches,
toi trouve pas, et la reset tu te fais à l'idée tu lâches prise lol; ensuite ne forçant
plus le destin la roue tourne et les occases ce présente, tu est aimanter!  Very Happy .

A trop vouloir ce que tu recherches ça peu faire peur aux autres une tel demande,
je le pense. Ou alors une agence matrimoniale, passer des annonces, j'ai connus 3
personnes qui ont rencontré leurs moitié par ce biais Wink.

Ensuite t'en fais pas, tu est jeune et les choses dans la vie ce présentent d'elles même
en temps voulu. Il est claire que  le désir est vivace à votre page d'autant plus, bref
faut que jeunesse ce fasse.

au plaisir. Very Happy

scorame

Messages : 163
Date d'inscription : 13/11/2017
Localisation : LANDES

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Ven 15 Avr 2022 - 13:19

Ça existe encore à l’heure d’internet ? (Je compte pas me marier tout de suite hein, mais c’est marrant si ça existe encore)

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Ven 15 Avr 2022 - 13:39

Mais oui, pour revenir au thème du fil, le problème c’est aussi que ça me fait me sentir en décalage avec les autres, je peux pas toujours renchérir dans les conversations etc, et je me dis que les gens vont peut-être arrêter de se rapprocher de moi puisque je dois être d’un ennui dans les conversations sur leurs relations amoureuses et sexuelles. Ce serait pas dramatique, mais ça m’embête un peu, j’ai le sentiment d’être restée dans la case des « enfants » et pas celle des « adultes » en gros .
J’ai plein d’exemples, et c’est fréquent  
Rien qu’hier, une fille (très sympa)  qui fait du sport avec moi me racontait comment elle avait dragué son crush à la BU, et c’était marrant comme histoire et tout, mais je pouvais pas dire « ah oui, et moi il m’est arrivé tel truc du même style… », continuer la conversation sur le sujet en quelque sorte. Évidemment j’ai rigolé à son histoire et ça suffisait amplement, mais je me dis que si systématiquement les gens qui se confient à moi sur leurs histoires (là c’était pas vraiment de la confidence, mais dans d’autres cas) et que je réponds jamais en parlant de moi… avec l’accumulation, ils vont se lasser quoi, et on sera moins proches. Ou peut-être qu’ils auront l’impression que je leur fais pas confiance, limite se vexer etc …
Et surtout, dans les relations amicales, y a un certain besoin de symétrie. L’autre doit être un minimum semblable pour être proches. Mais sur ce sujet, je suis un peu éloignée, et je crains que ça ne nuise un peu, à moyen terme, à mes relations. Encore une fois c’est pas dramatique et tout ne se joue pas là-dessus, mais c’est un élément à déplorer. Et puis merde, je veux faire comme tout le monde, surtout quand ça a l’air cool, pourquoi ce serait seulement les autres qui ont le droit aux flirts et aux amours Sad!

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Mar 24 Mai 2022 - 20:25

Je continue ma complainte
Je l’aime pas moins qu’avant lui avoir avoué mes sentiments non partagés. Je pensais que ça me guérirait, d’avoir une fin de non recevoir, et que ça me ferait passer à autre chose. Je l’aime toujours autant alors que ça fait déjà deux mois que le charme aurait dû commencer à se rompre.
La différence, c’est que ça ne me fait plus souffrir (un petit pincement au cœur de temps en temps, et encore), n’avoir plus rien à cacher c’est un immense soulagement, et j’ai comme l’impression d’être heureuse d’être amoureuse même si ce n’est pas partagé… Je sais pas comment expliquer, mais c’est confortable, c’est un peu comme une jolie chanson qu’on a dans la tête et qui nous accompagne un peu partout.
Je me demande donc si j’ai un problème mental, enfin c’est pas normal de réagir comme ça… non? Vous voyez la chanson du Prince dans Peau d’âne? (Que je trouvais ultra clichée avant de la vivre (tout de même je ne me pendrai pas, toute la chanson sauf cet aspect sacrificiel) Et bien j’ai les mêmes sensations que ce Prince, il décrit ma situation (et celle que j’avais lorsque je l’avais rencontré: « je n’attendais plus rien, je vivais tant mal que bien »), la seule différence c’est que ma princesse ne m’aime pas…
Ou alors, je n’ai pas de problème particulier, et on peut très bien demeurer heureux d’aimer quelqu’un sans rien attendre de lui en retour, sans que ça nous empêche de continuer à vivre sa vie. Un peu comme un rêve auquel on aime songer quelquefois…
Ou c’est une illusion et on se prend la réalité en pleine poire un jour … On se rend compte qu’on a passé 2 ans à rêver de quelqu’un qu’on ne pourra jamais fréquenter comme on le souhaiterait, et que même si on pensait que c’était pas grave, on a fait que ça de notre vie et on n’a pas vécu vraiment.
Fin bref, est-ce que je ferais mieux de me réveiller, de m’alarmer, est-ce que ça tourne pas rond ? Ou ne pas m’inquiéter et savourer ce bonheur étrange?

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Dim 5 Juin 2022 - 11:04

Cette fois-ci, je parlerai pas de moi mais de la copine (enfin de l’ex-copine) du mec dont je parle depuis plusieurs posts (pour plus de facilité dans le récit on va les appeler R2D2 et C3PO)
Avant-hier soir j’ai passé une longue soirée avec R2D2, C3PO, et d’autres personnes sans rôle dans le récit (juste pour dire qu’on était pas que trois)
R2D2 a voulu s’entretenir avec moi, au sujet de C3PO, et elle m’a bouleversée. Elle avait l’air de souffrir énormément, et après j’ai pensé à ce que quelqu’un avait dit sur ce fil, que si l’amitié ou l’amour faisait souffrir, c’est que ça puait. On parlait dans une langue que je maîtrise pas bien donc ça aidait pas pour bien communiquer, mais elle m’a dit qu’elle l’aimait comme elle avait jamais aimé personne (elle a 6 ans de plus que moi), que c’était difficile de l’aimer autant etc. Elle m’a raconté ce qu’elle a ressenti quand il lui mentait (elle savait qu’il lui mentait) etc, de la douleur etc etc. Et en même temps, ça avait pas l’air d’avoir terni son amour ! Elle était même venue me parler au départ pour me remercier de le rendre heureux en étant de si bons amis. Elle me disait que c’était une bonne personne (que moi aussi, pourtant je la connais à peine), qu’elle même essayait de l’être, qu’il méritait d’être heureux… Plusieurs heures après dans un karaoke y avait une chanson d’amour, et elle avait pas l’air bien, je lui ai demandé si elle voulait sortir et elle m’a dit que les chansons d’amour la rendaient triste. En revanche, C3PO à côté était en pleine forme toute la soirée. (Lui aussi est toujours amoureux de R2D2 aux dernières nouvelles, mais il a pas l’air de vivre les choses de la même façon).
Voilà, R2D2 m’a fait de la peine, je me fais un peu de souci pour elle, et vous pensez que ça va s’améliorer ? Ou est-ce que c’est ce qu’on appelle une « relation toxique »? (Pourtant, dans ce qu’on imagine d’une relation toxique, c’est un qui respecte pas l’autre etc, de mauvaise foi et tout, là c’est pas ça… C3PO a très vite avoué la vérité à R2D2, et ils ont pris toutes les décisions ensemble… Et ils communiquent beaucoup (d’après d’autres amis). Tout ce qui est recommandé à la télé etc pour éviter la toxicité… mais est-ce que même ça peut se transformer en relation toxique?)
Et je voudrais même l’aider, mais je crois pas que je puisse faire grand chose. Et elle était pas venue me parler pour être amie avec moi mais réellement pour me remercier et me parler d’à quel point C3PO était bien
La pauvre, vous feriez quoi à ma place ? (Pour l’instant je fais rien, je la connais pas assez… et je devrais pas me mêler de ce qui me regarde pas (leur drôle de relation)… mais même si elle souffre beaucoup ? Enfin vous en pensez quelque chose de cette histoire ? Au fond c’est peut-être normal comme situation… Je sais pas quoi en penser, et j’étais un peu mal à l’aise en recevant les remerciements (chaleureux, longs… et je suis pas amie avec lui dans l’objectif de le rendre heureux, mais parce que je passe de bons moments avec lui. Et connaissant mes véritables sentiments envers C3PO…)

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

s'extirper du célibat - Page 2 Empty Re: s'extirper du célibat

Message par Raconte des salades Lun 27 Juin 2022 - 0:15

De retour, sur un autre sujet que l’amour à sens unique (il serait temps de passer à autre chose: tant mieux!)
Je suis de l’avis de ma famille (mais pas du mien) beaucoup sortie ce mois-ci (je suis en vacances), parce que j’ai envie de m’amuser et de passer de bonnes soirées.
Mais je me demande si j’ai pas un problème de reconnaissance de drague, et si c’est pas un peu dangereux.
Plusieurs exemples:
Il y a quelques jours, j’étais dans la rue vers minuit avec une amie, et y a deux mecs (la trentaine) qui nous demandent (mais vraiment de manière polie selon moi) si on passe une bonne soirée, nous demandent s’ils peuvent la rendre meilleure (j’avais pas vu le sous-entendu), nous demandent si on est en couple (je dis que non), et nous disent qu’ils vont dans tel bar rejoindre des amis, et je leur dis qu’on cherche tel bar et que si on le trouve pas on les rejoindra.
Une fois éloignés, mon amie me dit « mais tu comptais pas les rejoindre dans ce bar ?!! ». J’étais en mode « bah euh non pas vraiment mais pk pas », puis me dit qu’ils étaient en train de nous draguer, et je suis tombée des nues. Et elle me dit aussi qu’elle avait été stupéfaite que j’ai pas répondu que oui on était en couple, et que pour toute la soirée on disait à tous ceux qui nous draguait qu’on était en couple (comme si c’était évident qu’il fallait dire ça, ça m’a semblé évident une fois qu’elle l’a dit)
1 ou 2 semaines avant, j’étais en boîte et y a des mecs qui m’invitent à danser. De temps en temps je vais à des soirées de danse, et j’imaginais que c’était le même type de danse. (D’ailleurs au début de la soirée, y avait mon fameux ami qui m’avait invitée à danser et on dansait ce que j’appelle normalement (on fait des petits tours, c’est rigolo et voilà). Mais là ils étaient collés à moi, et je pensais que ça faisait partie de la danse, puis y en a un qui m’a embrassée, alors je me suis barrée. Puis j’ai dansé avec d’autres, pensant que c’était juste celui-là qui était chelou (même si tous dansaient avec beaucoup de promiscuité) mais le dernier avec qui j’ai dansé (après j’ai arrêté, j’ai fini par comprendre, mais il faut que je fasse l’erreur cinq fois pour que ça rentre), m’embrasse aussi, une fois, puis deux fois. (!!)
Après l’incident avec mon amiE, je me suis donc dit que j’avais peut-être un problème de compréhension, et j’ai repensé à ce qu’il s’était passé quand j’avais 13-14 ans dans la queue de la cantine. Y avait un mec que je connaissais pas qui commençait à me parler, à me demander quel était mon type de mec (j’avais vraiment pas compris qu’il flirtait, j’avais ri à la question que je trouvais absurde), et puis (alors que j’étais avant avec ma meilleure amie elle avait changé de file, donc j’étais seule avec lui et ses amis), et on continuait à parler en rigolant pdt assez longtemps. Puis il a approché sa tête vers moi pour m’embrasser (j’avais même pas compris sur le moment), et j’avais tourné la tête puis il m’a giflée. Comme j’avais vraiment rien compris, je lui ai demandé pourquoi, et il m’a dit que c’était parce que j’avais refusé de l’embrasser. Il faisait deux têtes de plus que moi et il était entouré de tous ses amis, alors j’ai changé de file et j’étais ultra en colère contre lui (et contre moi). Mais je m’étais même pas rendue compte qu’il flirtait au début
Mais d’un autre côté, je suis pas totalement naïve. Je sais bien quand on me dit dans la rue « eh t’es jolie toi » « eh tu veux pas boire un café » « eh t’as pas un numéro », que c’est pas pour devenir amis… mais dans tous les cas sus-mentionnés, je croyais vraiment que c’était des discussions et des invitations sans arrière pensée aucune… alors que pour tous les autres autour de moi c’était évident. J’ai encore un autre exemple: y a quelques jours, sur les quais de scène, y a un mec complètement torché (mais gentil) qui m’interpelle et m’incite à danser avec sa copine. Moi je voyais bien qu’il était saoul et pourquoi pas danser avec sa copine, je trouvais ça amusant, donc j’y vais, on danse un peu avec sa copine, c’est marrant. Puis il commence à effleurer mon dos et mes fesses, donc j’enlève ses mains (il arrête), tout le monde reste poli (avec les gens bourrés je crois qu’il faut rester bienveillant) et je lui souhaite une bonne soirée, à sa copine aussi, ils me souhaitent une bonne soirée, et je rejoins mes amies qui avaient assisté à toute la scène. Je trouvais aucun problème dans cette situation (et j’en trouve toujours pas, c’est une conversation spontanée), mais elles étaient choquées que je sois allée danser avec ces inconnus. Ce qui renforce mon questionnement sur un éventuel problème de comportement et de compréhension de ma part? Et de mise en danger de moi-même ?
J’ai pas envie de devenir parano, mais j’ai pas envie de me trouver dans des situations que je n’aurais pas souhaitées… à chaque fois y avait mes amis avec moi, c’est assez utile mais j’ai peur de pas être suffisamment responsable de moi-même ? Fin bref, est-ce que tout le monde a ce genre de souci ? Ce qui m’étonne d’autant plus, c’est que j’ai pas de souci de communication de façon générale! Mais vraiment pas du tout! On dirait que y a une espèce d’angle mort

Raconte des salades

Messages : 236
Date d'inscription : 17/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum