SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

+8
My_illusion
Chuna
Edel
greenphenix
Sélène-Nyx
The Wise Duck
J043947.08+163415.7
Zorglub_33
12 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Prince Joann visite Mer 2 Juin 2021 - 23:16

J043947.08+163415.7 a écrit:L’esprit de solitude... I love you

Il est une solitude de l’espace
Une solitude de la mer
Une solitude de la Mort, mais elles
Sont société
Comparées à ce site plus profond
Cette polaire intimité
D’une âme qui se visite –
Infinité finie.

- Emily Dickinson

Je ne doute pas que Jacqueline Kelen ait voulu évoquer cette dernière, mais l'erreur serait de croire que toute solitude tend à la visite de son âme, de son être et à la découverte de l'océan que l'on est.

Comme disait Nietzsche, l'erreur de certaines âmes plus "sensitives" est souvent de croire que ses états d'âmes sont partagés par tous, et que lorsqu'ils mettent à jour 'humiliation ou l'injustice par exemple, et bien, que les autres reconnaîtrons et verrons donc la même chose.

(* Et je rajoute, parce que j'y pense juste, que c'est peut-être dans cette prise de conscience là, ou à cet instant là que se trouve "la pointe de toute solitude". Ou comme le disait Camus :" l'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain et le silence déraisonnable du monde.")

Une autre que j'aime pas mal aussi : il y a deux sortes d'esprits, celui-ci géométrique et celui de finesse.

Blaise Pascal.

Prince Joann visite

Messages : 1774
Date d'inscription : 01/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Invité Jeu 3 Juin 2021 - 3:06

Je n'ai pas réussi à obtenir plus d'informations et de précisions sur les maladies mentales associées ou celle qu'on m'aurait attribué sans la nommer dans ce certificat médical, ce dont je doute.
Et j'ai finalement dû accepter de ne pas pouvoir répondre aux genre de questions que tu te poses également.

Travail :
Je ne comprends pas les codes sociaux liés à la hiérarchie pyramidale. Pour moi c'est juste de la soumission ancestrale sans possibilité pour les gens de révéler et utiliser leurs fabuleuses capacités enfouies en eux.
On gagnerait tellement sur tous les plans sociaux si on abandonnait ce modèle archaïque ! Mais bon, faut patienter jusqu'à ce que ça devienne complètement non viable pour qu'un prochain modèle prenne le pas.

Au delà du travail, je suis incapable de faire 2 fois la même chose. Il me faut à la fois suffisamment de choses nouvelles à apprendre pour que ce soit motivant, et aussi que cela ait une vertu positive pour le futur de la civilisation humaine.
Du coup, je peux me retrouver à jour chez moi (sans projet en cours ou choses à améliorer) pendant quelques mois d'affilé, en général ça arrive à l'automne.
Ça me permet finalement de faire le point sur mes expériences de l'année, de raccorder ça à mon évolution et d'envisager une orientation possible pour la sortie de tanière
Là, je me contente de l'essentiel : dormir, manger, et rester toute la journée dans ma loveuse (sorte de canapé à méditer de fabrication perso) à penser à moi, aux autres, au monde...
C'est le temps de la conception, des projections, du gros cogitage quoi.

En activités régulières : nage, rando. Désormais en solo plutôt qu'en groupe. Divers fournisseurs et marché pour l'alimentaire.
A la belle saison : plage naturiste, bivouac en pleine nature (expérience d'essentiel confortable dans voiture aménagé pour la belle saison)
En solo ou précédents duos du moment. 2/3 jours à 1 semaine /10 jours.
Suivant les années : périple en zones montagneuses : rando, rando nu et bivouac en pleine nature, patrimoine. Jamais là où il y a du monde. Durant 1 moins environ. Depuis 20 ans.
En solo ou quelques précédents duos.

Dans les projets des dernières années :
2013 : randos vtt techniques, avec stages de pilotage. 4500km en 1 an ! Je voulais connaître mon potentiel de franchissement. Et quand je l'ai atteint, j'ai arrêté le vtt direct, en pleine rando. Jamais repris et vélo revendu.
2014 : collecte des tickets de caisse pour connaître le montant de mes achats bouffe en supermarché.
2015 : bascule chez producteurs locaux. Parcelle de jardin communale gardé 3 ans. Finalement contraintes douces devenues incompatible avec ma nécessité de liberté de périples mer ou montagne.
Préférence pour un maraîcher sélectionné dont c'est sa raison de vivre et d'être utile (un hypersensible attentif et particulièrement honnête c'est un enchantement !)
2017 : Intégration dans un jardin partagé où la situation humaine était bloquée. Démêlage, positionnement d'un nouveau responsable choisi, structuration des échanges d'informations, et fabrications techniques. 4 mois après, tout était en place, je me suis retiré et les ai laissé évoluer entre eux.
(forte proportion de gaucho communistes, manipulations diverses)
2018 : bilan d'une incapacité à retourner dans un groupe, même quand il n'y a pas d'argent en jeu. Il reste les rapports de pouvoir, et des gens qui préfèrent se soumettre. Bonne nouvelle grosse claque !
2020 : je trouve enfin un lieu pour apprendre à souder le métal et réaliser quelques projets en attente depuis 5 ans. Un atelier associatif géré par un collectif d'artistes, avec des imprimantes 3D, découpe laser...de quoi bien m'occuper !
Orientation écolo, en lien positif avec la politique de la ville.
Je m'oblige à ne pas chercher à améliorer les choses, à ne fabriquer que mes projets (et je m'éclate !), sachant que c'est bien contrôlé avec une humanité consciencieuse. Finalement, ça se passe bien. Ouf, premier groupe où je réussis enfin à m'intégrer durablement, tout en restant sur mes gardes en les laissant évoluer à leur vitesse.

Je me découvre également un nouveau fonctionnement : celui de laisser traîner mes projets en-cours (les confinements m'ont bien aidé à cela), de les reprendre quand j'en ai suffisamment envie.
Jusque là, c'était motivation permanente jusqu'à ce que ce soit terminé. Suivi de périodes sans plus rien à faire.

2020 : mon nouveau proprio me laisse carte blanche pour donner un coup de frais à mon logement, agencer les sous pente l'espace cuisine etc et me paie fournitures et temps de travail. On s'est tout de suite bien senti en confiance mutuelle. (j'ai appris par la suite qu'il est le maire d'une petite ville dans le département)

Et depuis, toujours en train de finaliser l'apart avec pleins de détails de finition, amélioration, orienté simplification ! Les imprimantes 3D ouvrent des voies nouvelles très intéressantes pour ça !
Idem pour l'aménagement de la voiture pour le bivouac : plein de détails pratiques à améliorer chaque année d'utilisation.

Mon quotidien n'est jamais le même et je ne sais jamais ce que je vais faire de ma journée. Toujours suivant l'envie du moment.
J'ai quelques listes des choses à faire et je pioche dedans au meilleur feeling....
Heures de lever variable dans la matinée. Coucher entre minuit et 2/3h du mat.
Cuisine, lecture, réflexion dans ma loveuse, divers bricolages, sieste des fois...

Je prends le temps de faire chaque chose. Jamais pressé, jamais épuisé.je ne vois pas l'intérêt


J'ai 1 ami, mon voisin quand je suis arrivé dans l'appart il y a 10 ans. Un record ! Pour l'apart comme pour l'amitié.
Un gentil, récemment retraité, désormais adjoint au maire.
C'est la seule personne chez qui je ne me suis jamais senti trahi ou utilisé.
Ni surdoué ni hypersensible, profil plutôt standard (divorcé , 2 grands enfants) mais une digne et rare modestie qui permet des échanges vrais. Jamais eu de rapports de supériorité c'est un vrai bonheur !
Il m'apporte ses compétences sociales et moi mes compétences d'analyse.
Heureusement que j'ai cette relation pour avoir une référence de normalité sociale. Sinon, je ne pourrais pas savoir si je pars en vrille ou pas, vu que je ne connais pas non plus de personnes qui fonctionnent comme moi.


Dernière édition par Godisgood le Jeu 3 Juin 2021 - 9:19, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par My_illusion Jeu 3 Juin 2021 - 9:08

.


Dernière édition par My_illusion le Dim 4 Sep 2022 - 10:55, édité 1 fois

My_illusion

Messages : 5859
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par J043947.08+163415.7 Jeu 3 Juin 2021 - 9:15

Chuna:
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 4275
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 48
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Chuna Jeu 3 Juin 2021 - 9:41

Merci ! Ça m'intéresse beaucoup en effet.
Chuna
Chuna

Messages : 22222
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 43
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Invité Jeu 3 Juin 2021 - 10:04

@ MY : Différences de tempérament : oui tout à fait incompatible et néfaste pour chaque personne car aucune ne s'y retrouve.
Pourtant c'est le cas de quasi tous les couples qui se forment...et qui...composent, font des...compromis...font des gosses et finissent par se séparer. Et ça c'est considéré comme normal ! Toujours pas compris pourquoi.
Des quoi ? Compromis. Ah, connais pas. Hihihi !

D'où mon intérêt primordial pour trouver mon homologue de fonctionnement identique...ou rien.
Et donc mon intérêt à être bien avec moi-même et paisible au quotidien pour le cas où je reste seul le reste de ma vie.

En tout cas, un GRAND MERCI My Illusion pour tes questions !
Elles m'auront permis de livrer des détails utiles de ma vie ici en vue de cette recherche d'homologue.
Je ne l'avais pas imaginé possible mais c'est vrai que ça avait son importance finalement.

Tiens tant que j'y pense dernier petit détail : sans enfant évidemment, et vasectomisé.

La belle journée !

[ Bon je me lève. Rdv à 14h. Dormi que 3h cette nuit du coup avec tout ça -lol- et pas le temps de me rendormir et finir ma nuit.
Je vais voir comment je vais m'adapter...comme d'hab quoi ! (un exemple en direct de mon quotidien du moment) ]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par My_illusion Jeu 3 Juin 2021 - 10:20

.


Dernière édition par My_illusion le Dim 4 Sep 2022 - 10:54, édité 1 fois

My_illusion

Messages : 5859
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Invité Mar 31 Aoû 2021 - 4:33

à lire sur le sujet :

Sur l'idée d'une communauté de solitaires par Pascal Quignard

https://www.babelio.com/livres/Quignard-Sur-lidee-dune-communaute-de-solitaires/697323

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Invité Mar 31 Aoû 2021 - 21:46

Bonsoir.
Suite au décès brutal de ma femme au printemps dernier, je me suis coupé du monde avec nos 4 enfants.
Au début c'était bizarre. Mais avec la tristesse qu'on avait,on s'est soutenu. Nous cinq.
Les enfants vont retourner à l'école et au collège à partir de jeudi et moi j'appréhende déjà de le voir retourner au travail.
Je me suis rendu compte que vivre loin de la société m'allait très bien.
Plus besoin de s'habiller, plus besoin de se cacher pour pleurer... et plus besoin de répondre aux questions débiles " alors comment ça va tu supportes" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Stef-âne Mar 31 Aoû 2021 - 22:23

Simplementmoi a écrit:Bonsoir.
Suite au décès brutal de ma femme au printemps dernier, je me suis coupé du monde avec nos 4 enfants.
Au début c'était bizarre. Mais avec la tristesse qu'on avait,on s'est soutenu. Nous cinq.
Les enfants vont retourner à l'école et au collège à partir de jeudi et moi j'appréhende déjà de le voir retourner au travail.
Je me suis rendu compte que vivre loin de la société m'allait très bien.
Plus besoin de s'habiller, plus besoin de se cacher pour pleurer... et plus besoin de répondre aux questions débiles " alors comment ça va tu supportes" ?

Désolé "Simplementmoi" et je t'envoie mes sincères condoléances et beaucoup de courage aussi. Sad Sad Crying or Very sad (Ainsi qu'à tes enfants).

Oui, vivre loin de la société, c'est bien, surtout en ce moment car personne ne peut comprendre ni se mettre à ta place. Avec l'école, le travail, la vie va reprendre peu à peu, mais il faudra du temps sûrement.
Pour l'instant, laisse éclater ta souffrance.
Il s'agit d'une solitude subie, dans ton cas, et je te souhaite d'y puiser la force nécessaire pour surmonter ton chagrin.
Tu n'es pas vraiment seul puisqu'il y a les enfants, et eux aussi ont le poids du chagrin et ont besoin d'aide, de ton aide. Mais, eux comprennent puisque vous êtes tous les cinq dans la même situation.
Beaucoup de courage et d'amour à vous cinq!
Stef-âne
Stef-âne

Messages : 1188
Date d'inscription : 05/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Invité Mar 31 Aoû 2021 - 22:40

Simplementmoi a écrit:Bonsoir.
Suite au décès brutal de ma femme au printemps dernier, je me suis coupé du monde avec nos 4 enfants.
Au début c'était bizarre. Mais avec la tristesse qu'on avait,on s'est soutenu. Nous cinq.
Les enfants vont retourner à l'école et au collège à partir de jeudi et moi j'appréhende déjà de le voir retourner au travail.
Je me suis rendu compte que vivre loin de la société m'allait très bien.
Plus besoin de s'habiller, plus besoin de se cacher pour pleurer... et plus besoin de répondre aux questions débiles " alors comment ça va tu supportes" ?

Mes sincères condoléances. Long hug si tu le permets. Rien d'autre à dire. Laissons les gens en deuil en paix.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par RonaldMcDonald Mer 1 Sep 2021 - 8:11

@simplement moi : ben, juste soutien moral.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 10147
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 48
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par isadora Mer 1 Sep 2021 - 8:32

@simplement moi : porter le deuil peut aider à montrer au monde qu on est encore en deuil. ça permet d éviter les questions à la con en créant une distance.

pour les gens qui étaient mariés, la coutume de porter l alliance de la personne décédée sur une chaîne autour du cou matérialise également le veuvage d une façon discrète et douce.

dis toi aussi que ton entourage professionnel ne doit pas trop savoir que dire et accorde leur  le bénéfice de la bonne volonté même si leurs paroles sont un peu maladroites.

ton post m émeut car un collègue, C, a perdu brutalement sa femme au printemps et je vais le retrouver dans quelques jours. je m étais manifestée au moment du décès par un mail et il vient de me répondre en me remerciant au moment de reprendre le travail.

je ne sais pas encore comment je vais me comporter avec lui, que j apprécie beaucoup, sans être vraiment proche non plus.
isadora
isadora

Messages : 3740
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  - Page 2 Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Invité Jeu 2 Sep 2021 - 13:33

Bonjour
Je travaille dans une grande entreprise. À part un ou deux collègues, et ma chef, personne n'est au courant.
Et ce n'est pas plus mal. Moins de pitié à supporter.
Pour l'alliance, elle est tjs à mon annulaire. Hors de question de l'enlever pour l'instant. L'école et le collège sont au courant de la situation. L'école le savait déjà de toute manière plus que j'en avais 3 sur 4 en primaire. je leur ai juste demandé de ne pas faire d'annonce globale devant la classe surtout au collège.
J'appréhende ma deuxième.. Elle est entrée en 6eme ce matin. Devant la fiche d'information demandée par les profs... nom de la maman profession de la maman je ne pense pas qu'elle arrivera à retenir ses larmes. C'est la plus émotive des 4. Normalement le collège a fait en sorte d'éviter ce genre de situation. Et puis il y aura son frère avec elle dans la cour la semaine prochaine.
Le 1er m'inquiète. 4eme. C'est une tombe un mur aucune communication. L'âge n'aide Pq. Je sens sa souffrance mais c'est un mur. Ça me désole. La psy me dit de la laisser gérer. De toute façon je ne vois pas quoi faire.
Les jumeaux en Cm1 se soutiennent entre eux. Ils auraient dû être dans la même classe mais la psychologue scolaire a préféré qu'ils soient dans deux classes séparées vu la situation. Ils ont toujours été indépendants l'un de l'autre mais depuis mai ils sont collés l'un à l'autre c'est horrible.

Merci pour vos messages.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum