SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  Empty SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Godisgood Sam 17 Avr 2021 - 0:29

À tout hasard, y aurait il ici quelques personnes qui seraient devenues paisibles, considérant l'évolution de la Vie comme un guide parfait pour se révéler chaque jour un peu plus avec joie.

Des personnes qui ont dû s'extraire de tous les groupes, préférant la solitude pour trouver en elles-mêmes un sens, un intérêt, un but personnalisé à leur vie, et qui du coup, ont dû également atteindre une autonomie complète, relationnelle et financière pour assurer une vie confortable.

Ces personnes qui ne sont ni dominantes ni dominées, qui considèrent l'autre simplement comme un merveilleux bonus à vivre.

De tout temps, très rares sont ces personnes capables d'une telle force de caractère.

Alors je lance ce petit bout de papier au gré du vent, car seule la probabilité de la Nature est maître en matière de ce type de rencontres.
Godisgood
Godisgood

Messages : 361
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 48
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Zorglub_33 Lun 19 Avr 2021 - 12:27

Godisgood a écrit:À tout hasard, y aurait il ici quelques personnes qui seraient devenues paisibles, considérant l'évolution de la Vie comme un guide parfait pour se révéler chaque jour un peu plus avec joie.


C'est à 90 % mon cas. Je dis 90 % parce qu'il y a 10 % de fois où être seul, c'est douloureux/compliqué dans les aléas du quotidien. Et j'ajoute (edit de mon message) qu'il faut tout de même rester en interaction avec les autres, pour des tas de bonnes raisons, entre autre avoir des points de vue différents de son propre égotisme.

Des personnes qui ont dû s'extraire de tous les groupes, préférant la solitude pour trouver en elles-mêmes un sens, un intérêt, un but personnalisé à leur vie, et qui du coup, ont dû également atteindre une autonomie complète, relationnelle et financière pour assurer une vie confortable.
Non que je préfère la solitude et que j'y vois un quelconque intérêt "supérieur", mais je me suis promis, après une rupture, d'être désormais heureuse par moi-même et non pas en dépendant d'un autre. Et oui, c'est un objectif atteignable. Ceci dit la solitude a ses limites - et tout comme lorsque j'étais en couple j'aspirais à un peu de solitude, maintenant que je suis célibataire j'aspirerais de temps à autre à un peu de compagnie humaine.


De tout temps, très rares sont ces personnes capables d'une telle force de caractère.
Ou d'une telle misanthropie ?   Laughing


Dernière édition par Zorglub_33 le Lun 19 Avr 2021 - 12:37, édité 1 fois

Zorglub_33

Messages : 212
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par J043947.08+163415.7 Lun 19 Avr 2021 - 12:34

L’esprit de solitude... I love you
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 2917
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 45
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par The Wise Duck Jeu 22 Avr 2021 - 0:19

Ça dépend du point de vue ...

Si on prend les interactions véritables qui nécessitent de me bouger les neurones, ça va faire plus de 10 ans que je suis seul dans ma tête (et encore si j'idéalise pas certaines interactions).
Si on prend la vision classique : en couple durable, un travail porteur de plus en plus d'interactions, 2 nouveaux hobby récents (mais pas sociaux).
Si je devais trancher, je pencherai plus vers la solitude (même si c'est plus un effet secondaire de la voie que j'ai prise).


Par contre "paisible" n'est pas le mot que j'emploierai (lorsqu'il est nécessaire de broyer le néant afin de créer de l'existence).
De même "force de caractère"/"joies"/"intérêts"/"buts" sont d'assez mauvais choix pour "affronter" la solitude (comme des flammes dans le vide).

HFGL!
The Wise Duck
The Wise Duck

Messages : 193
Date d'inscription : 27/08/2020
Localisation : Entre 3 et 4 réalités.

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Sélène-Nyx Jeu 22 Avr 2021 - 11:09

Godisgood a écrit:À tout hasard, y aurait il ici quelques personnes qui seraient devenues paisibles, considérant l'évolution de la Vie comme un guide parfait pour se révéler chaque jour un peu plus avec joie.

Des personnes qui ont dû s'extraire de tous les groupes, préférant la solitude pour trouver en elles-mêmes un sens, un intérêt, un but personnalisé à leur vie, et qui du coup, ont dû également atteindre une autonomie complète, relationnelle et financière pour assurer une vie confortable.

Ces personnes qui ne sont ni dominantes ni dominées, qui considèrent l'autre simplement comme un merveilleux bonus à vivre.

De tout temps, très rares sont ces personnes capables d'une telle force de caractère.

J'avoue m'y reconnaître en grande partie!
(Sauf que God is not always good) à mon avis Laughing
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3797
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par greenphenix Jeu 22 Avr 2021 - 21:28

Godisgood a écrit:À tout hasard, y aurait il ici quelques personnes qui seraient devenues paisibles, considérant l'évolution de la Vie comme un guide parfait pour se révéler chaque jour un peu plus avec joie.

Des personnes qui ont dû s'extraire de tous les groupes, préférant la solitude pour trouver en elles-mêmes un sens, un intérêt, un but personnalisé à leur vie, et qui du coup, ont dû également atteindre une autonomie complète, relationnelle et financière pour assurer une vie confortable.

Ces personnes qui ne sont ni dominantes ni dominées, qui considèrent l'autre simplement comme un merveilleux bonus à vivre.

De tout temps, très rares sont ces personnes capables d'une telle force de caractère.

Alors je lance ce petit bout de papier au gré du vent, car seule la probabilité de la Nature est maître en matière de ce type de rencontres.
Jamais je ne penserai que la solitude est un but, mais c'est un fait.
Je suis resté trois ans à vivre seul, comme je ne suis compatible qu'avec très peu de femmes, j'ai choisi d'être seul plutôt qu'avec une personne avec qui je ne pourrai rien partager.
Et j'ai fait ma vie pour moi oui, je me suis acheté une maison seul, je me suis lancé dans mes projets seuls, je suis parti seul en vacances, et honnêtement, j'avais perdu l'espoir de rencontrer un jour une femme qui soit capable de m'aimer et que je sois capable d'aimer.
L'être humain est très flexible, notre cerveau est capable de s'adapter à tout un tas de situations, quand je regarde en arrière, c'est juste complètement dingue, et il est capable de s'adapter à la solitude.
Et des fois c'est très plaisant, quelle griserie que de marcher sur un sentier que personne n'emprunte dans un lieu éloigné de toutes habitations, ou se retrouver seul au milieu d'une forêt dans une petite cabane...
Donc je pense que si on se convainc que c'est le mieux pour nous on peut bien sûr trouver du bonheur dans la solitude, éviter de s'obliger à être ce qu'on n'est pas, de devoir blablater pour blablater.
Mais je pense aussi, quelle richesse c'est l'autre quand il vient, en amour ou même en simple amitié, et je pense que vouloir s'en garder serait la pire erreur à faire.
Comment décrire ce soleil qui a soudain éclaircit mon train-train quand mon ex est arrivée en m'apportant de l'amour. Comment vouloir se passer de ça ?
Alors seul ou à deux, isolé ou société, je pense qu'on trouvera toujours le moyen d'être heureux, et c'est ça qui est le plus important.
Mais je pense que se fermer à l'autre est la pire chose à faire en fin de compte.
Ne serait-ce que pour éviter de (trop) devenir un vieux con Rolling Eyes
greenphenix
greenphenix

Messages : 193
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 36
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

SOLITAIRES heureux, libres et autonomes  Empty Re: SOLITAIRES heureux, libres et autonomes

Message par Skuld Hier à 17:43

Je pars du principe que ne choisissant ni de naître ni même de respirer (de vivre en somme), je ne choisis rien de ce qui arrive dans ma vie. Il y a des gens que je rencontre et d'autres que je quitte, des lieux que je visite et d'autres dont je n'ai même pas idée. Il y a toutes ces choses que je fais sans jamais les avoir réfléchies ni construites. Elles sont en moi, elles sont moi et je ne peux pas vivre sans.
Ainsi, vivre ne m'apparaît pas être un travail mais plutôt une retraite dans laquelle je devrais me perdre toujours plus. Une prise de conscience toujours plus profonde dans laquelle je n'ai rien d'autre à faire que regarder et encourager le mouvement.
Avoir confiance, c'est cela la liberté. Se libérer de tout, même de soi. Se libérer de ce que l'on est ou de ce que l'on croit être aux yeux des autres comme des nôtres. Ce n'est pas un choix de vie, c'est un fait et plus je vieillis, plus je fatigue et moins je peux y résister. Alors je laisse la vie suivre son cours, et moi dans son courant, sans alourdir ni perturber davantage ce flot parfois tumultueux.
Skuld
Skuld

Messages : 4
Date d'inscription : 10/05/2021
Localisation : je ne sais plus

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum