Une histoire atypique

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Une histoire atypique Empty Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Mer 9 Oct 2019 - 1:22

Préambule:

Un détail intéressant en guise d'introduction à ce sujet que je ne sais plus comment tourner pour qu'il soit juste... c'est en cherchant une réponse à propos de cette histoire atypique il y a quelques mois, que je suis tombée par hasard sur ce forum et que j'ai pu ouvrir des portes inestimables.

Cette histoire atypique avec un autre est également jalonnée d'ouvertures très profondes sur moi, pour moi, et uniquement pour moi (c'est bien dommage), mais je la prends comme un véritable cadeau en dépit du fait qu'elle soit très paradoxale, déséquilibrée et parfois incompréhensible.

Je souhaite l'écrire ici déjà pour la poser et l'observer ensuite avec d'autres yeux que les miens.
Je préfère indiquer que j'ai eu auparavant de longues histoires amoureuses et une vie bien remplie.



Chapitre 1, et unique, de cette histoire.

Inscrite sur un site de rencontre pour sortir de mon isolement en la matière dû à un emploi du temps ultra chargé, et renouer avec la part de féminité en moi mise de coté pendant une durée déterminée, et après avoir traversé les obstacles relatifs à la mise en relation virtuelle et sa jungle bien dense, dont je vous épargnerai les détails car ce n'est pas le sujet ici,  j'ai composé finalement un profil singulier qui me correspond bien et qui mettait des filtres à tout un tas de demandes qui ne me correspondent pas. J'ai été sollicitée au bout d'un mois environ, par une personne bien plus intéressante que les autres, également singulière, également disponible , à l'expression écrite ad hoc et même plus...

Nous avons échangé sur des sujets de haute volée, de manière tout a fait égale, dans un intérêt réciproque.
Déjà c'était très agréable, utile et nourricier.

A suivi , à sa demande et consenti par moi, un passage par nos téléphones respectifs, puis devant notre communication équilibrée, pas trop invasive, sans jamais aucun ennui, au contraire, suffisamment espacée et rythmée , j'ai décidé de lui proposer de se rencontrer IRL pour un café, un matin d'hiver glacial.
Il a accepté.


Je ne voulais pas de jeu de séduction sur le physique , (un paradoxe chez moi que j'ai eu du mal à comprendre et duquel je suis revenue),  j'ai décidé de me rendre la plus neutre possible.
Vetements amples , zéro maquillage, juste mon âme et moi.

Dans la réalité, cet homme avait une personnalité vivante encore plus particulière (dans son expression, la communication non verbale et le fond de son discours ) qui fut encore plus bouleversant de connexion avec moi. comme s'il en pleuvait... vieilles comme nos mondes et vieilles comme l'Histoire du monde..
C'étaient deux univers bien distincts et bien chargés qui se rencontraient, avec des points d'ancrage de même valeur. Avec des formes parfois opposées.

Mais surtout il n'était dans aucune forme de séduction. Il était plutôt en colère après les aberrations notoires, très réactif sur les sujets de société et loin, loin des codes sociaux conventionnels qui masquent parfois un vide abyssal.
Chez lui c'était le contraire.
Peu (pas) de codes sociaux et un fond incroyablement profond, nourri.
Il était convenu que nous nous fassions lire quelques textes respectifs, entre autre aussi.

Devant son peu d'empressement à me répondre suite à notre rv, puis le manque le plus total de politesse, parce que je n'ai aucun temps à perdre avec des fonctionnement qui choquent ma façon d'être, j'ai décidé, avec un mail bien senti, de lui signifier que je ne souhaitais pas donner suite malgré tout le positif de cet échange et l'heureux moment avec lui. Que je trouvai dommage que ça se passe ainsi après un début plutôt positif pour chacun.
Fin de l'histoire.

Lui qui ne répondait pas à mes messages précédents, à répondu dans la demie heure un message de haute volée auquel j'ai répondu par un haussement d'épaule parce que je pensais qu'il brodait des excuses.

En relisant plus tard ce message assez complexe, je me suis dit que cette personne si particulière avait peu être aussi un fonctionnement particulier et que mon empressement à échanger l'avait peu être bloqué.
Et qu'il était dommage de rompre tout contact avec un autre si connecté à moi finalement...

Je lui ai écris un mail quelques jours plus tard pour reprendre un échange plus distancé avec lui, ce qu'il souhaitait aussi.
On s'écrivait donc de ci, de là, quelques idées.
J'ai également cessé de fréquenter le site de rencontre, au regard que celle j'avais eue avec cet homme exceptionnel qui supplantait de loin tous les autres...


Ses idées, toujours exprimées dans une langage plus que précis et percutant me renvoyaient à mes propres circonvolutions et je déroulais des mails plus loquaces et inspirés.

Je lui avais envoyé un petit texte poétique écrit pendant un moment de désespoir cinq années en arrière,  qui ne l'a pas intéressé suffisamment pour m'en parler. En revanche, lorsqu'il m'a communiqué un des siens, écrit il y a une dizaine d'années peut-etre plus... ce fut un véritable choc.
Un séisme.

Une véritable bombe littéraire, un bijou ciselé, une révélation sur la forme et également sur le fond autour d'une forme narrative que je trouve bien difficile, l'autobiographie.
Ce texte a eu un impact phénoménal sur ma manière de concevoir mon écriture, de travailler l' écriture, de repenser l'écriture autobiographique, de déconstruire mon propre mythe , de retrouver ce qui me faisait profondément vibrer, ce qui était en moi,  de balayer les scories, de ne retenir qu'une essence rare et précieuse.
Comme un missile, il venait d' exploser mon univers.
En fait ce qui s'est passé, et j'ai mis des semaines et des mois à le comprendre, c'est que son texte a réellement contribué à me faire évoluer sur des points précis d'écriture contre lesquels je butais depuis des années, de me redonner forme en redécouvrant ce qui faisait écho en moi, ce dont je disposais à l'intérieur de mon être, mes propres souvenirs, parfois,  a permis de démolir ce qui n'avait aucune importance et qui prenait une place démesurée, à faire place nette.
Après cette bombe, seul le solide, le véritable, le principal restait debout.
Je découvrais même chez moi des résonnances que je ne soupçonnais pas cachées, enfouies jusqu'alors.


J'ai essayé de lui communiquer après plusieurs semaines voire quelques mois de réflexion ce point précis, mais je pense qu'il ne mesure pas l'impact considérable de son écriture dans ma vie
De mails fleuve auxquels il ne répondait voire pas du tout, sauf  quelques incursions brèves pour me dire qu'il traversait une période familiale très compliquée.

J'ai fini par me résoudre à cet échange déséquilibré.
Parce que finalement cela me faisait du bien de lui écrire, de poser des idées,  à une adresse aussi remarquable, et si cela peut sembler incongru, c'était confortable pour moi, dans ma vie si remplie, d'avoir un homme tel que lui, qui prenait une place même virtuelle.
Je n'avais, de toutes façons, pas le temps pour une relation qui en prenne.

Mon coté romanesque et à contre courant se satisfaisait aussi très bien d'un lien éthéré qui vivait au rythme des voitures postales d'antan...
D'une relation épistolaire bien plus soutenue de mon coté, et entretenue juste ce qu'il faut du sien pour que la communication tienne.
J'aurais adoré qu'il soit plus prolixe car son intelligence remarquable était porteuse de sujets divers  sur lesquels mon esprit rebondissait très bien, mais je me résignais à son incapacité momentanée, sa distance, ses silences, en raison de  ses problèmes personnels importants.
Je souhaitais respecter son besoin de ne pas communiquer.

Je recevais tellement paradoxalement.
De nouvelles pistes d'introspections, une forme de valeurs communes jusqu'à ce jour jamais ressentie, trouvée, ni vécue, de différences utiles pour respirer, vivre, s'inspirer, s'étonner, juste être soi ... un apport d'idées de lectures utiles , de liens internet qui en ouvraient d'autres en arborescence, je trouvais absolument mon compte dans cette forme singulière d'échange avec un homme unique au monde.
Etre autant inspirée, avoir avancé, reçu , découvert , avoir retrouvé le goût oublié de certaines joies, avoir retrouvé un chemin intérieur laissé à l'abandon , avoir reçu des balises, ce fut un échange inestimable.
Pour moi.
De son coté, je pense que ma singularité et l'échange particulier devait ne pas être si désagréable pour qu'il le fasse perdurer .
Jusqu'à ce qu'il décide de m'appeler au téléphone après 8 mois de communication par mail et mon insistance délicate pour que l'on se reparle.

Est ce qu'une tessiture de voix, un timbre, un débit, peux toucher une autre personne comme si tout était contenu dans ce son et ce rythme?
Pourquoi suis-je aussi sensible à cela ?


Voilà, tout était comme ça avec lui...

Il me touche de tous cotés, de manière intense, existentielle pareille à nulle autre connexion en ce monde.

Il s'est excusé de cette période ou il n'allait pas bien, et le tunnel qu'il avait traversé dû à ses problèmes familiaux prenait fin car les problèmes étaient résolus. Il s'est montré très loquace et heureux de me reparler, comme s'il se réveillait après un endormissement relationnel ensemble.

Il a proposé que l'on se revoit (!) et j'ai trouvé du temps dans mon agenda ultra serré pour ce moment si important d'être en sa compagnie non pas dans l'éthéré, mais en pleine canicule, quelques heures.

Les mois qui avaient passé, ce que je lui ai écrit avaient considérablement changé mon attitude.
Si je n'étais plus neutre physiquement , j'étais pour autant assez mal à l'aise de retrouver IRL un homme si inspirant...

On s'est revus deux fois, de manière assez rapprochées, à trois jours d'intervalles après 8 mois de rien, et je crois que ce fut pour moi trop bouleversant pour que ce soit juste. La première fois Je faisais tout à l'envers, déboussolée, sans en comprendre les raisons, intimidée(mais par quoi?), a moitié moi même...
Pour la seconde fois
Il m'a expliqué vouloir me voir "en franc camarade", qu'il ne m'étais pas hostile en revanche.
Et si tout était plus léger, comme débarrassés en apparence , chacun d'une lourdeur émotionnelle , pour moi presque sidérante, heureux et rayonnant, comme jamais , à la limite de la cour même, une attitude de galanterie un peu gauche que je n'avais jamais perçue chez lui, cela m'a de nouveau questionné sur sa communication non verbale.  


Quelques jours plus tard je lui ai expliqué que je ne pouvais pas le voir seulement en ami...
J'avais des émotions terrestres pour lui qu'il m'était impossible de mettre de coté.
On a continué à échanger des messages par téléphone, ayant retrouvé une forme de proximité, mais bien vite il est revenu à son silence tout en m'assurant , quand je voulais faire cesser un échange entre nous qui peut être était importun , qu'il était pourtant bien d'accord pour être en lien avec moi.

Un dernier coup de fil reçu de sa part à un moment . Puis plus rien.

Je lui ai alors envoyé un message d'amoureuse.
Même si je m'en suis défendue par la suite, ne voulant pas voir cela chez moi pour lui.

Je voyais notre échange différent de tout.
Mais je suis effectivement tombée amoureuse de lui, je crois.

C'était une bouée à la mer pour qu'il sorte de ce silence.
Et que je puisse exprimer du désarroi.

Il m'a répondu très vite, en moins de 24H,  qu'il n'était pas dans ce registre, et que s'il appréciait notre échange (mais sans le nourrir plus que ça) , il fallait se résoudre à une franche camaraderie.

Je lui ai répondu après une semaine , ce qu'il m'a fallu de temps pour pleurer toutes les larmes possibles devant cette impossibilité et non partage,
que j'avais espéré bien autre chose qu'une communication déséquilibrée et importune entre nous. Mais que je n'étais pas seulement cette personne attirée par lui physiquement.
C'est bien l'âme qui a parlé dès le début, et c'est au delà de tout...

Son silence à nouveau m'a conduite cette fois-ci à prendre le taureau par les cornes pour rompre l'échange déséquilibré en volume, en ressentis, en interactions .
Deux jours plus tard, j'ai reçu un message de sa part pour me dire qu'il traversait à nouveau une période d'épreuves difficiles qu'il a terminé par un "à bientôt".
Alors que de nouveau je m'apprêtais à refermer cette porte pour ne pas assombrir ce qui est magnifique et porteur, par des silences maintenant incongrus, inappropriés et incompréhensibles , je me suis retrouvée à lui répondre pleine de sollicitude pour sa situation.

Je ne comprends plus sa position.
Et je mesure combien je n'arrive pas à sortir de cette forme de relation.
Plusieurs fois j'ai essayé de mettre un terme à notre échange ou à la communication et il a systématiquement manifesté son intérêt, ou répondu au moment où je lui disais stop  devant son manque d'intérêt ou son absence.
Je ne crois pas que ce soit un jeu de sa part, mais plutôt pour lui une forme d'impossibilité d'être dans une relation plus soutenue, en tant que telle avec moi pour les raisons qui lui appartiennent tout en souhaitant ne pas couper le fil.


Une des caractéristiques de cette histoire c'est que cet homme ne m'a pas courue après de manière lourde, mais toute en subtilité.
Et de mon côté, je n'ai pas retenu tout ce que j'avais envie de lui exprimer (même si j'ai conservé certains aspects fantasmés pour moi, et certains mails trop longs)  que ce soit conventionnel ou non , que ce soit hors normes genrées, codifiées, ou quoi que ce soit.
Ailleurs. Autre.
Différente.



Un paradoxe de notre échange réside justement dans ma capacité/ volonté/ état de fait,  de le comprendre au delà des limites de ma propre communication. Parce que je ne souhaite pas rencontrer un clone mais bien un être différent de moi.


Ce qui conduit en l'absence de repères face à ce lien parfois si fragile et leger qu'il ne repose même plus sur des actes, ni sur des mots, mais sur du vide.

Au regard de tout ce qui s'est passé entre nous, le temps , la forme principalement épistolaire, les trois rares fois en un an où nous nous sommes vus pour boire un café ou juste marcher,  cet être reste un homme exceptionnel , refondateur,  et très important dans ma vie alors qu'il ne s'est rien passé...

J'ai parfois le sentiment d'un ratage puissance 10000 entre deux etres qui ont non seulement à se dire,  à s'apporter, à vivre, à communiquer, à recevoir...hors toute forme conventionnelle de relation.
Et toujours de la gratitude pour tout ce que j'ai reçu de lui.


Petite question annexe:
Que penser de tout cela? ...
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Kéa le Mer 9 Oct 2019 - 8:41

Bonjour, Athene noctua.

Que penser de tout ceci ? Y a-t-il vraiment quelque chose à penser ?


Je ne peux que te partager quelques idées qui me sont venues en te lisant.
La toute première étant celle-ci : j'ai lu plusieurs fois que lorsqu'un (T?)HQI rencontrait pour la première fois un autre (T)HQI, le bonheur de se retrouver en vraie harmonie pour la première fois pouvait faire confondre les sentiments, et donner l'impression d'être amoureux.
Non que je ne doute une seule seconde de tes sentiments, mais peut-être que cela explique, en partie du moins, ce chavirement que tu as pu ressentir.


Ton histoire me touche, ta tristesse me touche, et je souhaite de toute cœur que la peine s'estompe rapidement.

Peut-être sera-t-il possible de transformer cette relation, à terme, en belle amitié ?

Il m'est arrivé quelque chose de similaire, mais bien moins intense, il y a quelques mois. Je n'ai pas chaviré, car la personne a mis le holà très rapidement, comprenant la situation, tuant ainsi toute possibilité amoureuse, et domptant toute émotion inappropriée qui aurait voulu naître.
S'ensuit désormais une belle amitié de confiance, de soutien mutuel, intense, bien plus équilibrée que toutes les autres relations amoureuses que j'ai pu avoir par le passé.

Peut-être est-ce ce qui t'arrivera ?

Je pense que si mes sentiments s'étaient emballés, à sens unique, j'aurais, cette fois, pris mes distances, afin de ne plus souffrir comme par le passé.

Je crois qu'il n'y a que peu de personnes sur Terre avec lesquelles nous pouvons entrer en telles résonnances. Mais il n'y en a pas qu'une.

Mes pensées pour toi.

Kéa

Messages : 98
Date d'inscription : 05/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par isadora le Mer 9 Oct 2019 - 8:58

1. Waouh !
2. vous avez choisi (ou subi) la connexion des âmes dès le départ. tu écris que tu étais "neutre" physiquement. lui aussi semble-t-il. et apporter des textes à se lire mutuellement place d'emblée la connexion dans la sphère intellectuelle / mentale.
3. tu souhaites basculer dans le "terrestre", lui ne le souhaite pas. et il l'annonce clairement, respectueusement. tu lui plais épistolairement, tu es amoureuse de ses mots. aimer nourrit ta sensibilité et est une source d'inspiration pour les tiens.
4. il est sans doute préférable de vivre ce lien (karmique ?) comme il se présente. sans plus d'incarnation. c'est très beau ainsi.
5. que cela ne t'empêche pas de trouver un amour plus incarné, plus sensuel, qui t'apportera d'autres plaisirs. c'est ce que je te souhaite sincèrement.
6. et si tu t'en sens incapable pour le moment, Goethe a fait dire à un de ses personnages "Si je t'aime, est-ce que cela te regarde ?"
isadora
isadora

Messages : 1960
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Mer 9 Oct 2019 - 15:36

Kéa a écrit:

Que penser de tout ceci ? Y a-t-il vraiment quelque chose à penser ?


Je ne peux que te partager quelques idées qui me sont venues en te lisant.
La toute première étant celle-ci : j'ai lu plusieurs fois que lorsqu'un (T?)HQI rencontrait pour la première fois un autre (T)HQI, le bonheur de se retrouver en vraie harmonie pour la première fois pouvait faire confondre les sentiments, et donner l'impression d'être amoureux.
Non que je ne doute une seule seconde de tes sentiments, mais peut-être que cela explique, en partie du moins, ce chavirement que tu as pu ressentir.


Ton histoire me touche, ta tristesse me touche, et je souhaite de toute cœur que la peine s'estompe rapidement.

Peut-être sera-t-il possible de transformer cette relation, à terme, en belle amitié ?

Il m'est arrivé quelque chose de similaire, mais bien moins intense, il y a quelques mois. Je n'ai pas chaviré, car la personne a mis le holà très rapidement, comprenant la situation, tuant ainsi toute possibilité amoureuse, et domptant toute émotion inappropriée qui aurait voulu naître.
S'ensuit désormais une belle amitié de confiance, de soutien mutuel, intense, bien plus équilibrée que toutes les autres relations amoureuses que j'ai pu avoir par le passé.

(...)

Je crois qu'il n'y a que peu de personnes sur Terre avec lesquelles nous pouvons entrer en telles résonnances. Mais il n'y en a pas qu'une.

Mes pensées pour toi.


Merci Kéa de ta lecture et de ta réponse. J'ai essayé de décrire cette relation atypique pleine de silence qui pourtant m'apporte tant. Paradoxalement aussi une grande tristesse et une joie entière de ce que j'ai pu vivre et recevoir. Je ne sais absolument pas ce qui peut advenir de cette relation-ci.
Je n'avais jamais présumé une telle rencontre, de tels ressentis. Ni imaginé pouvoir être bouleversée à ce point par un être si peu présent. Ni envisagé qu'un être aussi singulier existât.

J'ai essayé de faire au plus court, de tracer les grandes lignes de cette histoire atypique et d'envisager le point de fuite de ce tableau plus grand que moi.

Merci beaucoup de ta sollicitude...
Je suis heureuse pour toi de savoir que tu vis une amitié riche et intense.
Et tes mots sur la possibilités d'autres liens intenses est une belle lumière...

En ce qui concerne l'harmonie ressentie, et qui pourrait être confondue avec de l'amour, des sentiments amoureux, je pense que durant des mois, ce n'était pas le cas. C'est à force de mesurer l'attente, la distance, de découvrir des bribes de lui, attirants et intellectuellement de grande valeur que j'ai également senti peser une grande force dans cet échange. Une force et des connexions qui semblaient me dépasser.

Lorsque je l'ai revu, en chair et en os, qu'il s'est incarné de nouveau et après ces mois de correspondance,  j'ai ressenti autre chôse. D'infiniment terrien, de reptilien.

Lorsque tu dis que ton ami a "dompté toute émotion inappropriée", l'analogie animalière sauvage mériterait, si tu le veux bien, un petit éclaircissement. Je ne comprends pas si tu souhaitais qu'il mette un frein à cette force "inappropriée" ou si c'est le cadre , qu'il a mis, qui t'a retenue d'être inappropriée.

Dans la dynamique que j'ai relevé de mon histoire atypique, il me semble que mes émotions peuvent être un frein pour cet autre qui se situe hors pesanteur terrestre.


Dernière édition par Athene noctua le Mer 9 Oct 2019 - 16:03, édité 1 fois
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Mer 9 Oct 2019 - 15:48

isadora a écrit:1. Waouh !
2. vous avez choisi (ou subi) la connexion des âmes dès le départ. tu écris que tu étais "neutre" physiquement. lui aussi semble-t-il. et apporter des textes à se lire mutuellement place d'emblée la connexion dans la sphère intellectuelle / mentale.
3. tu souhaites basculer dans le "terrestre", lui ne le souhaite pas. et il l'annonce clairement, respectueusement. tu lui plais épistolairement, tu es amoureuse de ses mots. aimer nourrit ta sensibilité et est une source d'inspiration pour les tiens.
4. il est sans doute préférable de vivre ce lien (karmique ?) comme il se présente. sans plus d'incarnation. c'est très beau ainsi.
5. que cela ne t'empêche pas de trouver un amour plus incarné, plus sensuel, qui t'apportera d'autres plaisirs. c'est ce que je te souhaite sincèrement.
6. et si tu t'en sens incapable pour le moment, Goethe a fait dire à un de ses personnages "Si je t'aime, est-ce que cela te regarde ?"

Merci beaucoup Isadora de ta lecture et de ton regard sur ma situation . je l'ai posée comme je l'ai pu. je suis heureuse de lire des avis sur elle, d'autres yeux que les miens, sur un état de fait que je ne comprends parfois plus du tout...
Tu as parfaitement senti son souhait d'une relation différente. Mais comment la vivre si elle n'est faite principalement que de mon attrait vers lui et de ses silences pour fuir le coté terrestre?
J'avais l'impression de vivre une impasse...

Tout en étant certaine que cet être singulier ne joue pas un jeu, mais est peut-être pris lui-même dans une impossibilité qu'il ne peut pas exprimer.


Cette citation de Goethe est ma position depuis quelques temps. Merci de ce partage sublime...
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Mer 9 Oct 2019 - 15:54

Merci à toutes les deux, Kéa et Isadora de vos yeux posés sur ce récit et du retour que vous m'en avez fait.
C'est très précieux d'avoir relevé la beauté de cet échange que l'on pourrait,  si je m'étais confiée ailleurs, qualifier de perte de temps.
C'est bien cette étrangeté qui caractérise aussi la temporalité et le rythme de l'échange qui parfois m'inquiète et me dit que je fais fausse piste. Mais pourtant rien ne vient ternir toute la beauté, tout l'utile que j'ai reçus.

Je ne suis pas amoureuse que de ses mots.
Mais bien de sa façon d'être, l'énergie de ses idées, sa voix, ses gestes...
C'est assez total...
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par RonaldMcDonald le Mer 9 Oct 2019 - 16:00

isadora a écrit:(.../...)6. et si tu t'en sens incapable pour le moment, Goethe a fait dire à un de ses personnages "Si je t'aime, est-ce que cela te regarde ?"

Ceux qui ont lu mon fil comprendront que ça m'est destiné aussi(volontairement ou non, peu importe). A moi de méditer là-dessus. Merci pour cette intervention.

@Athene Noctua, désolé si je n'ai pas grand chose d'autre à dire. Si ce n'est que je compatis. Un amour qui ne se matérialise pas, ça fait mal, je suis bien placé pour le savoir. Après, moi, je n'ai pas cette douleur supplémentaire que représente l'espoir, et j'ai aussi ma femme à la maison qui a bien des qualités aussi, ce qui permet d'oublier parfois.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 1129
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 44
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Hirondelle78 le Mer 9 Oct 2019 - 20:15

isadora a écrit:1. Waouh !
2. vous avez choisi (ou subi) la connexion des âmes dès le départ. tu écris que tu étais "neutre" physiquement. lui aussi semble-t-il. et apporter des textes à se lire mutuellement place d'emblée la connexion dans la sphère intellectuelle / mentale.
3. tu souhaites basculer dans le "terrestre", lui ne le souhaite pas. et il l'annonce clairement, respectueusement. tu lui plais épistolairement, tu es amoureuse de ses mots. aimer nourrit ta sensibilité et est une source d'inspiration pour les tiens.
4. il est sans doute préférable de vivre ce lien (karmique ?) comme il se présente. sans plus d'incarnation. c'est très beau ainsi.
5. que cela ne t'empêche pas de trouver un amour plus incarné, plus sensuel, qui t'apportera d'autres plaisirs. c'est ce que je te souhaite sincèrement.
6. et si tu t'en sens incapable pour le moment, Goethe a fait dire à un de ses personnages "Si je t'aime, est-ce que cela te regarde ?"

rooooh, c'est juste parfait, (comme toujours) I love you , comme ton histoire Athene Noctua.
Pourquoi vouloir la gâcher ?
fais lui confiance Wink
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 5314
Date d'inscription : 04/11/2018
Age : 53
Localisation : ici et là

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Kéa le Mer 9 Oct 2019 - 20:48

Merci Kéa de ta lecture et de ta réponse. J'ai essayé de décrire cette relation atypique pleine de silence qui pourtant m'apporte tant. Paradoxalement aussi une grande tristesse et une joie entière de ce que j'ai pu vivre et recevoir. Je ne sais absolument pas ce qui peut advenir de cette relation-ci.
Je n'avais jamais présumé une telle rencontre, de tels ressentis. Ni imaginé pouvoir être bouleversée à ce point par un être si peu présent. Ni envisagé qu'un être aussi singulier existât.


C'est pourquoi cela t'a apporté également cette belle joie. La tristesse passera, la joie restera.

J'ai essayé de faire au plus court, de tracer les grandes lignes de cette histoire atypique et d'envisager le point de fuite de ce tableau plus grand que moi.

Merci beaucoup de ta sollicitude...
Je suis heureuse pour toi de savoir que tu vis une amitié riche et intense.
Et tes mots sur la possibilités d'autres liens intenses est une belle lumière…

J'ai cru longtemps que ce genre de lien était unique. La précédente relation m'ayant autant bouleversée m'avait fait croire qu'il existait des âmes sœurs, et qu'elles étaient uniques. 
Jusqu'à ce que...

En ce qui concerne l'harmonie ressentie, et qui pourrait être confondue avec de l'amour, des sentiments amoureux, je pense que durant des mois, ce n'était pas le cas. C'est à force de mesurer l'attente, la distance, de découvrir des bribes de lui, attirants et intellectuellement de grande valeur que j'ai également senti peser une grande force dans cet échange. Une force et des connexions qui semblaient me dépasser.

Je n'arrive toujours pas à m'expliquer ce qui fait que l'on tombe en amours. Pourquoi maintenant et pas avant ? 
Mais cette connexion est toujours grisante. Elle peut des fois être trompeuse, de mon humble expérience. Ce qui me fait dire ça est que je l'ai déjà ressentie pour une personne de mon sexe. L'impression que tout coule de source.

Lorsque je l'ai revu, en chair et en os, qu'il s'est incarné de nouveau et après ces mois de correspondance,  j'ai ressenti autre chôse. D'infiniment terrien, de reptilien.

Lorsque tu dis que ton ami a "dompté toute émotion inappropriée", l'analogie animalière sauvage mériterait, si tu le veux bien,  un petit éclaircissement. Je ne comprends pas si tu souhaitais qu'il mette un frein à cette force "inappropriée" ou si c'est le cadre , qu'il a mis, qui t'a retenue d'être inappropriée. 

Avant cette amitié somme toute récence (quelques mois), je n'avais vécu amoureusement cette évidence  qu'une fois dans ma vie. Lorsque j'ai ressenti les mêmes émotions, j'espérais me laisser emporter par cette vague bon gré mal gré. C'est l'autre qui m'a fait confiance, et a mis les choses à plat, expliquant son désir de rester amis. J'ai eu un peu de déception, rapidement remplacé par le confort d'une relation sans enjeu amoureux, qui me permet davantage, pour l'instant en tout cas, d'être moi-même. Point de séduction, juste l'affection. Quel repos !
Un jour, je saurai vivre la même chose avec l'enjeu amoureux, j'espère.

Dans la dynamique que j'ai relevé de mon histoire atypique, il me semble que mes émotions peuvent être un frein pour cet autre qui se situe hors pesanteur terrestre.

Pour cet autre là, à priori, mais pour un autre, qui sera différent, mais tout autant en apesanteur… Smile

Des fois, les besoins des protagonistes ne sont pas les mêmes au même moment.
L'amour ne nait qu'unilatéralement. Dans d'autres conditions, ça aurait pu être autrement. 
Mais un jour, d'autres lieux, d'autre âme, les besoins concordent...

Kéa

Messages : 98
Date d'inscription : 05/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Mer 9 Oct 2019 - 21:14

RonaldMcDonald a écrit:
isadora a écrit:(.../...)6. et si tu t'en sens incapable pour le moment, Goethe a fait dire à un de ses personnages "Si je t'aime, est-ce que cela te regarde ?"

Ceux qui ont lu mon fil comprendront que ça m'est destiné aussi(volontairement ou non, peu importe). A moi de méditer là-dessus. Merci pour cette intervention.

@Athene Noctua, désolé si je n'ai pas grand chose d'autre à dire. Si ce n'est que je compatis. Un amour qui ne se matérialise pas, ça fait mal, je suis bien placé pour le savoir. Après, moi, je n'ai pas cette douleur supplémentaire que représente l'espoir, et j'ai aussi ma femme à la maison qui a bien des qualités aussi, ce qui permet d'oublier parfois.

Merci de ta lecture et de ta réponse de soutien, RonaldMacDonald.

Je n'ai pas encore été voir ton fil, mais je vais le faire.
Cette citation est tellement pleine de sens...

Je ne sais pas si j'ai un quelconque espoir justement. J'ai toujours été surprise par ce qu'il advenait. je n'ai rien attendu de tel...
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Mer 9 Oct 2019 - 21:15

Hirondelle78 a écrit:

rooooh, c'est juste parfait, (comme toujours) I love you , comme ton histoire Athene Noctua.
Pourquoi vouloir la gâcher ?
fais lui confiance Wink

Bonsoir Hirondelle, merci de ton retour.
Je ne veux surtout rien gâcher...
Merci de rappeler la nécessité de confiance...
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Ven 11 Oct 2019 - 15:40

Kéa a écrit:

Je n'arrive toujours pas à m'expliquer ce qui fait que l'on tombe en amours. Pourquoi maintenant et pas avant ? 
Mais cette connexion est toujours grisante. Elle peut des fois être trompeuse, de mon humble expérience. Ce qui me fait dire ça est que je l'ai déjà ressentie pour une personne de mon sexe. L'impression que tout coule de source.


Dans la dynamique que j'ai relevé de mon histoire atypique, il me semble que mes émotions peuvent être un frein pour cet autre qui se situe hors pesanteur terrestre.

Pour cet autre là, à priori, mais pour un autre, qui sera différent, mais tout autant en apesanteur… Smile

Des fois, les besoins des protagonistes ne sont pas les mêmes au même moment.
L'amour ne nait qu'unilatéralement. Dans d'autres conditions, ça aurait pu être autrement. 
Mais un jour, d'autres lieux, d'autre âme, les besoins concordent...



Bonjour Kéa, merci beaucoup de tes nouveaux rebonds qui me permettent de mieux définir mon problème.

Je ne considère pas que nous soyons des âmes soeurs, cet autre et moi. C'est plutôt deux individus entiers qui se rencontrent , partageant le même dictionnaire structurel, tout en étant très différents.

Je comprends ses silences plus encore qu'il ne l'exprime.
Ses mouvements vers moi , je les ai reçus plus intenses sans doute qu'il ne le concevait.
Je suis très sensible émotionnellement, et je reçois beaucoup d'informations de l'autre, par la communication non verbale, notamment.

C'est surtout la dynamique complémentaire dans nos personnalités qui me perturbe beaucoup. c'est comme si son existence était suffisante.
Je n'ai jamais vécu cela.

C'est bien les différences d'expression, de gouts, d'être que j'apprécie tant.
Je ne sais pas si c'est un sentiment amoureux que j'éprouve pour lui tant il me semble que notre lien est déconnecté des principes terrestres.
Je ne sais pas non plus s'il mesure ce que je lui ai exprimé.

J'en suis à ne plus le contacter actuellement alors que je meure d'envie de lui écrire, juste pour arrêter une dynamique ou c'est moi qui le sollicite et qui nourrit l'échange. Afin de lui laisser la place d'agir.
Je trouve cela stupide de ma part, en même temps, puisque je m'interdis quelque chose qui me fait du bien...
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Comptesupprimé le Ven 11 Oct 2019 - 17:49

Salut Athene

Alors si tu veux un avis d'une personne qui n'a pas la moindre idée de ce qui relève du sentimental en dehors de ses états délirants passés, je dirai que tu as été subjuguée par cet homme, que tu l'idéalises, que la façon dont tu appréhendes la chose relève en grande partie du fantasme. Ce qui correspond très bien je trouve à la manière dont tu écris.
Parce que si je résume, sur plus d'une année, vous vous êtes rencontrés à trois reprises, un échange téléphonique et le reste de la communication virtuelle surtout de ton côté. Et lui qui te tient le discours d'une possible amitié.

Loin de moi l'idée de casser le rêve^^ d'autant plus qu'on ne sait jamais de quoi demain sera fait, pour l'instant tu ne peux pas prétendre connaître cet homme.

Pour ce qui en est de mourir d'envie de lui écrire et te l'interdire ce n'est pas que c'est stupide en soi parce que tu as tes raisons pour te l'interdire, comme peut être l'ego, la peur du rejet, la peur donc que ça s'arrête, etc.

L'excuse de lui laisser la place d'agir est irrecevable, tu sais bien que s'il le désire il prendra cette place de lui même.

Je pense qu'au contraire puisque tu as encore des choses à lui dire, puisque tu en meurs d'envie, puisque ça te donne l'occasion de continuer à entretenir le lien ou le rêve, tu te dois de le faire, pour toi, pour ne pas rester passive, pour aller jusqu'au bout de ce que tu as envie de dire et d'écrire, et en fonction de ses réactions tu réfléchiras, tu réfléchiras avec plus de matière déjà que si tu ne le fais pas.


Comptesupprimé

Messages : 72
Date d'inscription : 26/05/2018
Age : 55
Localisation : nimes

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Kéa le Ven 11 Oct 2019 - 19:36

Je ne sais pas si c'est un sentiment amoureux que j'éprouve pour lui tant il me semble que notre lien est déconnecté des principes terrestres.

As tu une idée de ce que tu aimerais, idéalement, avec lui ?

J'en suis à ne plus le contacter actuellement alors que je meure d'envie de lui écrire, juste pour arrêter une dynamique ou c'est moi qui le sollicite et qui nourrit l'échange. Afin de lui laisser la place d'agir.
Je trouve cela stupide de ma part, en même temps, puisque je m'interdis quelque chose qui me fait du bien…


Pourquoi ne pas tenter simplement de lui demander ce qu'il en pense ?
L'interprétation des actions de l'autre, ça reste ça : une interprétation, pas forcément une réalité.

Kéa

Messages : 98
Date d'inscription : 05/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Ven 11 Oct 2019 - 22:21

Essencielle a écrit:Salut Athene

Alors si tu veux un avis d'une personne qui n'a pas la moindre idée de ce qui relève du sentimental en dehors de ses états délirants passés, je dirai que tu as été subjuguée par cet homme, que tu l'idéalises, que la façon dont tu appréhendes la chose relève en grande partie du fantasme. Ce qui correspond très bien je trouve à la manière dont tu écris.
Parce que si je résume, sur plus d'une année, vous vous êtes rencontrés à trois reprises, un échange téléphonique et le reste de la communication virtuelle surtout de ton côté. Et lui qui te tient le discours d'une possible amitié.

Merci beaucoup de ton retour Essencielle.
Oui je reçois très bien ton avis.

Pardon si la suite semble rébarbative.
Il s'agit de la dynamique relationnelle en cours.
Et qui m'a posé question dans la mesure où il se pourrait que mes élans vers lui puissent le faire fuir ( personnalité singulière) et lorsque je souhaite arrêter l'échange, il se manifeste.
Est ce que ce serait simplement la nature de cette communication? Ou vraiment un film que je me fais? Un fantasme de relation?




J'ai l'impression que nos personnalités particulières donnent cette dynamique bizarroide.
Ce qui me plait,  c'est que justement elle ne s'inscrit pas dans un rapport de codes sociaux genrées pour des raisons superficielles.
C'est à l'homme de rappeler, la femme doit attendre etc...
Je suis mes envies depuis le début, et si je m'empêche de lui écrire en ce moment c'est parce que je voudrais voir ce qui va advenir si je ne me manifeste plus du tout.


Essencielle a écrit: Loin de moi l'idée de casser le rêve^^ d'autant plus qu'on ne sait jamais de quoi demain sera fait, pour l'instant tu ne peux pas prétendre connaître cet homme.


Tu as raison de dire que je ne le connais pas, bien sur.
Ce que je connais déjà de lui me donne envie de poursuivre cette connexion. C'est tout.

Je trouve dommage qu'elle n'aille pas plus loin que le silence cette fois.
Ce n'est que mon avis. Et il a tous les droits de penser autrement.

Pourquoi me dire à bientôt dans ce cas...
Tout en sachant que je ne suis pas dans l'optique amicale avec lui.
Par moment je me demande s'il ne cherche pas à maintenir quelque chose qu'il ne peut pas approfondir.

J'ai du mal avec ce schéma car lorsque quelqu'un cherche une relation amoureuse avec moi et que je suis en mode amitié, si cette personne persiste, je lui fais comprendre clairement qu'il ne peut pas y avoir d'à bientôt. D'ailleurs, je n'aurais jamais pu, me connaissant,  être en lien avec quelqu'un comme moi. Smile c'est justement parce qu'il était assez distant que ça fonctionnait très bien avec mon côté plus expansif.
S'il avait été expansif, cela m'aurait fait fuir...tenue à distance, peut être accentué une forme de réserve...

Je n'ai jamais été celle que je suis, aujourd'hui.


C'est pour cela que je parle de dynamique relationnelle.


Essencielle a écrit:
Pour ce qui en est de mourir d'envie de lui écrire et te l'interdire ce n'est pas que c'est stupide en soi parce que tu as tes raisons pour te l'interdire, comme peut être l'ego, la peur du rejet, la peur donc que ça s'arrête, etc.

L'excuse de lui laisser la place d'agir est irrecevable, tu sais bien que s'il le désire il prendra cette place de lui même.


Pas forcément. (Et merci de cette piste de réflexion; j'aime beaucoup ton avis qui me permet de me confronter à moi même et d'affiner ce que je ressens , de faire le tri. C'est très précieux...)

Je pense que parfois on peut prendre trop ou pas assez de place dans une relation quelle qu'elle soit, sans le vouloir, juste parce que l'interaction des deux individus donne cet équilibre là.sans le comprendre , sans pouvoir observer la dynamique relationnelle en cours.

Est ce que le fait que je sois plutôt libre de penser et d'agir soit un frein pour quelqu'un de réservé? Un moteur? Une impossibilité? Un gouffre relationnel?
Et les fois où je n'arrive même pas à articuler deux mots correctement parce que je suis sidérée ou trop bouleversée? ...


Essencielle a écrit:Je pense qu'au contraire puisque tu as encore des choses à lui dire, puisque tu en meurs d'envie, puisque ça te donne l'occasion de continuer à entretenir le lien ou le rêve, tu te dois de le faire, pour toi, pour ne pas rester passive, pour aller jusqu'au bout de ce que tu as envie de dire et d'écrire, et en fonction de ses réactions tu réfléchiras, tu réfléchiras avec plus de matière déjà que si tu ne le fais pas.



Merci beaucoup de ton axe sur ma démarche de ne pas répondre: tes mots, " de ne pas rester passive" me montrent que mon silence , fruit de la raison et de ma volonté pour que la situation soit plus claire est également une absence de réaction assez paradoxale avec tout ce que j'éprouve...
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par isadora le Ven 11 Oct 2019 - 22:48

Athene noctua a écrit:

Je comprends ses silences plus encore qu'il ne l'exprime.

J'en suis à ne plus le contacter actuellement alors que je meure d'envie de lui écrire, juste pour arrêter une dynamique ou c'est moi qui le sollicite et qui nourrit l'échange. Afin de lui laisser la place d'agir.
Je trouve cela stupide de ma part, en même temps, puisque je m'interdis quelque chose qui me fait du bien...

ta première phrase m'a fait frémir. elle m'a rappelé la phrase suivante : "j'interprète tes silences."

cette phrase m'a été écrite par un papa d'école qui s'était entiché de moi après que je l'avais aidé dans sa recherche d'emploi à la demande de son épouse. et qui m'a harcelée ultérieurement pendant 2 ans régulièrement en prétendant avoir une connexion particulière avec moi, ressentir une complicité, et rechercher mon amitié, etc... alors que je le croisais seulement de loin dans les activités organisées par l'école des enfants, et sans être jamais seule avec lui. il m'écrivait des lettres envoyées à mon bureau auxquelles je ne répondais pas, en parlant de notre "relation" exceptionnelle et de nos affinités, etc...

je n'aurais pas écrit cela si je n'avais pas lu les encouragements des deux posts ci-dessus.

assure toi si tu lui écris qu'il veuille bien recevoir tes écrits.

petite question : t'est-il venu à l'idée qu'il n'est tout simplement pas libre ?
isadora
isadora

Messages : 1960
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Ven 11 Oct 2019 - 23:14

isadora a écrit:
Athene noctua a écrit:

Je comprends ses silences plus encore qu'il ne l'exprime.

J'en suis à ne plus le contacter actuellement alors que je meure d'envie de lui écrire, juste pour arrêter une dynamique ou c'est moi qui le sollicite et qui nourrit l'échange. Afin de lui laisser la place d'agir.
Je trouve cela stupide de ma part, en même temps, puisque je m'interdis quelque chose qui me fait du bien...

ta première phrase m'a fait frémir. elle m'a rappelé la phrase suivante : "j'interprète tes silences."

cette phrase m'a été écrite par un papa d'école qui s'était entiché de moi après que je l'avais aidé dans sa recherche d'emploi à la demande de son épouse. et qui m'a harcelée ultérieurement pendant 2 ans régulièrement en prétendant avoir une connexion particulière avec moi, ressentir une complicité, et rechercher mon amitié, etc... alors que je le croisais seulement de loin dans les activités organisées par l'école des enfants, et sans être jamais seule avec lui. il m'écrivait des lettres envoyées à mon bureau auxquelles je ne répondais pas, en parlant de notre "relation" exceptionnelle et de nos affinités, etc...

je n'aurais pas écrit cela si je n'avais pas lu les encouragements des deux posts ci-dessus.

assure toi si tu lui écris qu'il veuille bien recevoir tes écrits.

petite question : t'est-il venu à l'idée qu'il n'est tout simplement pas libre ?

Bonsoir Isadora,

J'ai édité ce post pour compléter mon message. C'est un autre rebond utile!

Le comportement malsain et décalé de cet homme, que tu as vécu,  a du être compliqué à gérer. D'une part parce que tu as aidé cet homme, ensuite parce qu'il a entrepris une communication avec toi déplacée, de surcroît en étant marié, et dont l'épouse était à l'origine de cette demande d'aide...



Ce n'est pas du tout la dynamique de mon histoire atypique.

Et je n'interpréte pas ses silences Smile.

Ce que je veux dire, par je comprends ses silences plus encore qu'il ne l'exprime, c'est que ses besoins de silence pour des causes réelles et sérieuses sont si comprises de mon coté.
ces plages où il est indisponible (il m'a aussi prévenu que ses amis étaient habitués à ne pas avoir de nouvelles pendant plusieurs mois) si elles lui sont nécessaires, c'est que c'est ainsi.

Cette relation atypique perdure malgré ses silences (parfois ce furent les miens dans une moindre mesure, ) et je me suis aussi interrogée sur cette persistance des deux cotés de ne pas couper le fil malgré de longues plages chacun de son coté.

Je ne me dis pas qu'il doive me répondre coûte que coûte. Merci encore que je puisse poser cela car c'est très important que je m'en rende compte et qui a alimenté aussi cette singularité.je n'ai jamais été encore en lien avec une personne de cette manière si éthérée au contenu si intense, si peu rythmée, si extreme aussi (passer du zéro nouvelles pendant plusieurs mois à s'appeler plusieurs fois et se voir deux fois dans la même semaine ...), comme je l'ai écrit, une rencontre entre deux individus entiers à la communication singulière...




Je lui ai bien sur demandé plusieurs fois si cet échange lui convenait, par nécessité de partage, d'envie mutuelle, de ne pas être désagréable  , ce à quoi il a répondu positivement , même presqu'agacé que je lui pose la question les derniers temps.
Pour moi, le décalage de ressentis et d'expression était particulier. Qu'en pensait-il, lui? . Je ne voulais jamais être inconvenante, ou déplacée.
Il était d'accord d'être dans un lien particulier ensemble et il appréciait notre échange.
C'est la base indispensable pour que ce lien ait perduré.


Pour mémoire, également, c'est cet autre qui  m'a abordée sur un site de rencontre (oui il était libre et est toujours libre, sinon je ne m'attarderai pas une seconde sur cette situation), et il répond à mes messages.
Beaucoup moins longuement que moi mais de manière beaucoup plus incisive, son écriture, son style est plus précis et percutant, et justement, il a eu de nombreuses fois la possibilité de clore cet échange puisque je lui ai souvent demandé s' il souhaitait plutôt y mettre un terme, ou moi même y mettant un terme (c'est arrivé 4 fois, je crois) et toujours il me répondait que non, mais qu'il avait eu une impossibilité x ou y qui expliquait ses silences.
Ces raisons sont d'ailleurs vraies. Ce n'étaient pas des excuses.

Il m'a recontactée et proposée de nous voir, et la dernière fois en date, alors que je lui disais donc au revoir et belle continuation (ultra résumé )  il m'a répondu qu'il avait des soucis pour le moment et a bientôt...


je suis bien navrée si je me suis si mal expliquée pour que cela t'ai donné l'idée que je harcèle cet être formidable Smile .

C'est plutôt une dynamique entre nous particulière qu'il maintient, de manière assez déroutante...pour moi.
C'est pour cela que j'ai posté ce sujet, voulu m'exprimer sur cette histoire atypique.

C'est pour cela aussi sans doute que je fais silence radio, pour confronter mon silence à son envie ou non.
Me recontactera t'il ?

Et éprouver d'une autre manière la dynamique relationnelle, et identifier le (s) moteur (s) de cet échange.
C'est une chose que je n'ai pas éprouvée, sauf au début.
Plus en retrait, plus distante, il avait la place de me solliciter, l'envie de m'appeler.
Je suis devenue si présente, si régulière, si fleuve, mon envie si forte, que j'ai peut être pris la place de l'envie de l'autre.
C'est une possibilité aussi, peut être...
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Comptesupprimé le Sam 12 Oct 2019 - 1:19

@ Athene,

Non tu ne donnes pas du tout l'impression d'une harceleuse, par contre tu me donnes l'impression d'une personne qui chercherait constamment à arrondir les angles, à faire plaisir par l'attitude et propos, les mots, de nature plutôt dithyrambique, à ne pas brusquer les gens, à faire attention à ne pas être à côté de ce que la personne serait supposé attendre de ton comportement. Tu donnes aussi l'impression d'être dans le désir, l'attente, la possibilité de devenir envahissante et d'être à sa disposition et du coup c'est une relation qui peut ne mener à rien mais peut durer longtemps si elle nourrit le fantasme d'un côté et l'ego de l'autre, et vice versa.

Tu me donnes aussi l'impression d'être assez novice en matière de rencontres par le net, voire de rencontres entre deux être libérés des clichés masculin/feminin, je dis ça rapport à cette phrase : " Ce qui me plait, c'est que justement elle ne s'inscrit pas dans un rapport de codes sociaux genrées pour des raisons superficielles.
C'est à l'homme de rappeler, la femme doit attendre etc..." laquelle pour le simple fait de l'avoir eu en tête et la citer, démontre que au final tu sembles encore bien imprégnée de ces codes sociaux. Ce qui pourrait par l'inhabitude que tu aurais d'autres formes de rapports, décupler ce sentiment de relation singulière, particulière que tu as vis à vis de votre relation.

Le fait de relancer une personne lorsque celle ci prend de la distance ou le laisse supposer est somme toute banal, le mystère, l'éloignement, l'absence, le silence génèrent le manque, le questionnement, et le besoin de se rassurer, de vérifier, ou de remettre la personne concernée en position d'attente et de disponibilité.

Dans ton cas ça génère beaucoup de questions sur ce qu'il pense, sur le pourquoi il agit de cette façon, etc. Et peut être qu'inconsciemment c'est ce qui te convient actuellement, sinon, peut être tu lui aurais déjà mis un vent.

Maintenant, pour ce que j'en pense et j'en dis, ce n'est rien d'autre que mon avis.

Comptesupprimé

Messages : 72
Date d'inscription : 26/05/2018
Age : 55
Localisation : nimes

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Sam 12 Oct 2019 - 15:42

Essencielle a écrit:@ Athene,

Non tu ne donnes pas du tout l'impression d'une harceleuse, par contre tu me donnes l'impression d'une personne qui chercherait constamment à arrondir les angles, à faire plaisir par l'attitude et propos, les mots, de nature plutôt dithyrambique, à ne pas brusquer les gens, à faire attention à ne pas être à côté de ce que la personne serait supposé attendre de ton comportement. Tu donnes aussi l'impression d'être dans le désir, l'attente, la possibilité de devenir envahissante et d'être à sa disposition et du coup c'est une relation qui peut ne mener à rien mais peut durer longtemps si elle nourrit le fantasme d'un côté et l'ego de l'autre, et vice versa.

Merci Essencielle. Bien sur qu'il n'y a pas de harcèlement dans ma démarche. Mais au contraire , et tu l'as bien senti, un fort besoin d'arrondir les angles. Je n'ai pas toujours été ainsi non plus Smile.
Effectivement j'exprime avec emphase ce que je ressens. non pas parce que j'exagère, mais parce que je le ressens ainsi, de manière intense. Lorsque j'exècre quelque chose, cela se ressent aussi. Et puis il y a des plaines d'entre deux plus calmes. Et toutes les nuances entre le plaisir et le déplaisir. Toutes les graduations possibles.

Ton observation sur la dynamique qui dure est un questionnement que j'ai également.
Est ce que cette dynamique de consentement , d'une part de désir et d'attente chez moi , et de l'autre coté, nourrir l'égo de l'autre fourvoie le lien?


Essencielle a écrit:Tu me donnes aussi l'impression d'être assez novice en matière de rencontres par le net, voire de rencontres entre deux être libérés des clichés masculin/feminin,  je dis ça rapport à cette phrase : " Ce qui me plait,  c'est que justement elle ne s'inscrit pas dans un rapport de codes sociaux genrées pour des raisons superficielles.
C'est à l'homme de rappeler, la femme doit attendre etc..." laquelle pour le simple fait de l'avoir eu en tête et la citer, démontre que au final tu sembles encore bien imprégnée de ces codes sociaux. Ce qui pourrait par l'inhabitude que tu aurais d'autres formes de rapports, décupler ce sentiment de relation singulière, particulière que tu as vis à vis de votre relation.


Je rebondis à tes idées, comme cela vient. je ne sais pas si je suis novice, mais je ne suis pas une adepte des rencontres sur le net.
C'est plus un moyen qu'une finalité pour rencontrer quelqu'un.
Et c'est aussi pour sortir des schémas de pensées consensuels et des codes sociaux h/f que j'ai souhaité écrire mon histoire ici.

Les codes sociaux sont relatifs a l'environnement et à l'éducation reçue.
Ils sont des moyens pour vivre mieux avec les autres mais ils peuvent aussi enfermer les individus dans des stéréotypes.
Je ne me considère pas comme quelqu'un qui me fasse pieger par les codes sociaux.

J'ai eu la chance d'avoir reçu une éducation ouverte sur le monde et sa pluralité (pluralité de codes sociaux également) et d'avoir été élevée dans l'idée que l'homme et la femmes sont des êtres ni inférieurs ni supérieurs l'un à l'autre, différents, riches de leurs différences, et complémentaires.
Pourquoi la femme devrait attendre le message de l'homme pour exprimer son plaisir d'avoir passé un moment ensemble?

La spontanéité des ressentis pour moi, est plus précieuse que la danse protocolaire.
Cela n'a pas toujours été le cas non plus...

J'ai eu 1000 vies jusqu'à présent.

Et c'est la première fois que j'expérimente une telle relation à un autre, comme je l'ai écrit déjà qui allie à la fois une dimension intellectuelle très intéressante, une forme très particulière, avec un besoin mutuel de s'exprimer par écrit à un rythme aussi particulier.
Oui, cela contribue aussi à cette attirance que j'éprouve pour cet homme si singulier, mais qu'est ce que j'aimerais aussi sortir de cet étheré..


Essencielle a écrit:Le fait de relancer une personne lorsque celle ci prend de la distance ou le laisse supposer est somme toute banal, le mystère, l'éloignement, l'absence, le silence génèrent le manque, le questionnement, et le besoin de se rassurer, de vérifier, ou de remettre la personne concernée en position d'attente et de disponibilité.

Dans ton cas ça génère beaucoup de questions sur ce qu'il pense, sur le pourquoi il agit de cette façon, etc. Et peut être qu'inconsciemment c'est ce qui te convient actuellement, sinon, peut être tu lui aurais déjà mis un vent.

Maintenant, pour ce que j'en pense et j'en dis, ce n'est rien d'autre que mon avis.


Je me suis déja dit que je perdais mon temps. mais cette pensée s'évapore si vite lorsque je pense à tout ce qu'il m'a transmis.
C'est parfois d'ordre si poétique que cela a une valeur infinie.
J'ai fait des rencontres particulières dans ma vie avec des personnalités particulières, parce que je ne suis probablement pas très classique ni conventionnelle, et qui m'ont tant apportée...

Celle ci surpasse tout parce qu'elle n'est pas qu'attirance intellectuelle mais aussi attirance physique (pour ma part) et je ne veux vraiment rien abimer.
Il me faudrait m'amputer d'une partie de moi pour continuer a être en lien avec lui, ou alors peut être ne plus être en lien avec lui afin de ne pas le gêner.

C'est parfois si indicible, que je sais que je vais me heurter à la non possibilité de dire...



Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Invité le Sam 12 Oct 2019 - 15:57

...


Dernière édition par Irène A le Dim 29 Déc 2019 - 23:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Sam 12 Oct 2019 - 22:39

Irène A a écrit:
Tout en étant certaine que cet être singulier ne joue pas un jeu, mais est peut-être pris lui-même dans une impossibilité qu'il ne peut pas exprimer.
Si tu en es certaine, cela rend caduque ce que je m'apprête à dire de mon ressenti à la lecture de ton témoignage.
A savoir : qu'il aime te lire, et qu'il te lit puisqu'il répond quand il y a urgence pour l'avenir de votre relation semble une certitude.
Mais à la lecture, je vois un homme égoïste, qui se fait plaisir à peu de frais en gardant sous le coude une correspondante qui flatte son ego, remplit un vide de sa vie, sans chercher à s'investir plus qu'il ne faut pour maintenir cette dynamique dans ce qu'elle lui apporte.

Merci Beaucoup, Irène A, de ta lecture, et de ton avis. Il continue d'alimenter mes réflexions et m'aide à voir dans le brouillard que je traverse d'autres lumières.

J'ai observé cette tendance qu'il a eu, parfois, de maintenir le fil in extremis. Pour moi, le fait qu'il le maintienne est positif puisqu'il relance l'échange auquel je tiens beaucoup avec lui. Ce que je tente de faire, et c'est conjoint à ce post ici, c'est de changer la dynamique afin de le laisser dans le silence juste qui lui permettrai de voir l'essentiel. Ce qui est important, et aussi ce qui ne l'est pas.

Par moment, je me suis dit qu'il avait eu l'intelligence et la délicatesse  de ne pas couper un lien qui m'avait beaucoup aidé, à un moment difficile, simplement pour ne pas me faire de peine à une période compliquée...Je ne lui en ai jamais parlé.


C'est à force de mesurer l'attente, la distance, de découvrir des bribes de lui, attirants et intellectuellement de grande valeur que j'ai également senti peser une grande force dans cet échange. Une force et des connexions qui semblaient me dépasser
J'ai toujours été surprise par ce qu'il advenait. je n'ai rien attendu de tel...


La surprise. Ce subtile déséquilibre psychique... or qui dit déséquilibre dit rééquilibrage, et dans chaque rééquilibrage il y a une part de modification de soi par rapport au déséquilibre initiateur. A son avantage.
Sa façon de faire est idéale pour créer l'attirance, comme le dit très justement Essentielle, avec juste ce qu'il faut de peur de le perdre, et donc renforcer le besoin de lui chez toi.

Oui les rééquilibrages sont rééquilibrants. Quelle est l'utilité pour lui de maintenir quelque chose de déséquilibré?
Cela n'aurait pas de sens.
Et cela n'en a apas pour moi.

C'est une question que je lui ai posée dernièrement.
Il m'a répondu qu'il n'avait pas l'impression de faire cela.
Aurait-il pu le verbaliser si c'était le cas? ...

je pense qu'il doit être aussi surpris que moi par cette interaction ensemble.
Il a une maniere d'approcher l'autre qui est absolument anti conformiste.
Cette manière que je trouve très attirante car en dehors des jeux de séduction a contribué à ce que je m'intéresse à sa personne.
Lorsqu'il m'a donné à lire son texte , j'ai été encore plus touchée par ses capacités, son travail littéraire et les concordances entre nous.

Si je m'étais tenue à une observation superficielle, je ne l'aurais pas recontacté après la premire rencontre IRL il y a 8 mois.
C'est tout ce qui s'est passé ensuite, alimenté en grande partie par moi,et sur lequel il rebondissait juste ce qu'il fallait et avec des idées inspirantes qui m'a permise de découvrir encore et encore des pans de sa personnalité , et je n'y peux rien, qui m'attirent profondément.

Est-ce qu'il a conscience de l'attrait profond qu'il suscite chez moi? peut être.
Ou pas du tout.

Est ce que cela vous est déjà arrivé d'être bouleversé par un autre aussi profondément que cela touche à toutes les strates de votre personne?
...




Après, étant donné ce qu'il t'a apporté, ce sont des points qui peuvent paraitre accessoires.
Ce qui me semble remarquable aussi, c'est que ce qui s'était noué en virtuel ait survécu à la rencontre réelle.

Bien évidemment, ce que je viens d'écrire n'est que la traduction de mon ressenti à la lecture, et n'a pas plus de valeur que cela.
Et n'empêche en aucun cas cette rencontre d'être ce qu'elle est pour toi : magnifique.

Justement, c'est ce qui m'a fait continuer aussi de suivre ce fil.
Pourquoi me rappeler et me proposer de nous revoir s' il souhaitait juste flatter son ego?
Il sait bien que le lien que j'ai avec lui est hors considération Smile

Ce fut une expérience incroyable en tous cas de me retrouver face à un homme aussi bouleversant...
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Invité le Dim 13 Oct 2019 - 14:47

...


Dernière édition par Irène A le Dim 29 Déc 2019 - 23:09, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Dim 13 Oct 2019 - 16:46

Tout ce que je pourrais dire ne serait que science fiction au regard du peu d'éléments en ma possession. Il m'est impossible d'aller au-delà de ces impressions de lecture que je t'ai confiées, déjà entachées de mes projections, sans tomber dans des inférences nourries de projections plus fortes qui ne t'apporteraient rien que des éléments... sur moi-même.
Ce qui ne te serait d'aucune utilité.


Merci Irène A de cette retenue utile pour moi de poser ce qui doit être et seulement cela.
Tu as raison. On peut parfois détourner ou créer des interférences avec le sujet par notre participation.
C'était bien aussi le souci que j'ai eu, en posant ce récit, de ne pas faire dévier les faits avec la pesanteur de mes ressentis.



Est ce que cela vous est déjà arrivé d'être bouleversé par un autre aussi profondément que cela touche à toutes les strates de votre personne?
C'est ce qu'on appelle tomber amoureux, non ?


Pas forcément. Peut être... je n'en sais rien.

Pour avoir eu plusieurs histoires longues, partagées, engagées, c'est la première fois que je ressens un tel bouleversement.
je n'ai pas d'autres mots...
Je n'avais jamais été touchée ainsi au plus profond de moi, derrière mes carapaces... ni partagé avec quelqu'un autant de points d'ancrage.
C'est une porte sur l'immense qu'a ouverte cette relation atypique, sur la connaissance de moi et la liberté d'être.

Est ce que ce serait possiblement autre chose qu'être amoureux?
Je le pense.
Et je ne sais l'expliquer...

Dans quelques temps, j'y verrai encore plus clair. Pour le moment, je mesure ce qui retombe...Et avoir posté ici m'aide beaucoup.


Dernière édition par Athene noctua le Lun 14 Oct 2019 - 21:47, édité 1 fois
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Invité le Dim 13 Oct 2019 - 19:31

...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Dim 29 Déc 2019 - 23:41

J'allais répondre a ton message précédent, Irene A qui a été édité.

Je venais écrire la suite, ce soir, à quelques jours de la fin d'une année, dans un contexte assez difficile par ailleurs, donc il sera forcément teinté, même si mon objectif est de poser de manière la plus juste ce qui concerne cette histoire atypique que j'ai vécue.

J'ai eu à travailler sur l'affirmation de moi par la thérapie cognitive pour des raisons autres notamment familiales.

Par rebond, cette métamorphose en process , a impacté la suite de cette histoire.
Pas pour le meilleur je trouve.

J'ai commencé par poser mes ressentis de manière moins entravée, afin d'être plus authentique dans la communication avec lui.
Cela a eu pour effet de le faire reculer sans toutefois rompre la communication.

En  continuant mon travail sur moi , j'ai envisagé également la nécessité d'exprimer mes demandes.
le B-A BA, en somme...

Sauf quand on est empêtré dans un système complexe de protection de soi et de mésestime qui rend illégitime ou exagéré toute demande.

Bref, j'ai franchi ce cap dans ma communication avec lui.
Afin d'être pleinement dans un lien concrêt et authentique.

J'ai écris un mail à cet homme mi-octobre en exposant ma perception de notre communication et mes attentes dans une volonté de clarifier ma position et lui demandant un mouvement similaire.
Afin de cesser de tourner en rond, de comprendre l'autre, de ne pas rester dans une zone floue.

Le résultat fut désastreux...

Aucune réponse de sa part.
Ce grand blanc immaculé qui veut tout et rien dire à la fois.

J'ai essayé de faire bonne figure face à ce silence.
J'avais probablement mal dit, trop dit, été trop franche, trop exigeante, trop directe, trop demandeuse, trop ...

Trouvant des excuses de période pré-fêtes , de boulot très prenant, essayant de ne pas y penser, en refoulant bien derrière mes tonnes d'occupations et d'obligations une amertume sans nom.

Zero réponse ni au revoir de sa part.
Juste du vide, dans lequel tout y passe.

J'ai l'impression d'avoir tout gâché en voulant être dans une communication plus claire avec lui.
Madame je-m'emmêle-les-pinceaux et fait à côté..piêtre opinion de moi même.

Comme je l'ai écrit plus avant le contexte est difficile, donc je crois que tout se dilue.

J'ai perdu le fil avec une personne très précieuse.

Et j'ai découvert qu'il avait rendu inaccessible un blog formidable qu'il avait ouvert quelques années plus tôt, et je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est de ma faute.
Comme si je pourrissais les choses...

Je suis accablée.

J'ai reçu tant d'utile de cette personne , sa présence était si positive, que ce ne soit pas pour lui également un lien important, me déroute.

Que le perdre me plonge dans une grande tristesse.

J'ai lu sur ce site à propos d'une histoire d'énamourement très fort le point de vue suivant, je cite de mémoire: impossible de ne pas aimer cette personne, car elle est insurpassable.
C'est exactement ce que je ressens.
Cet autre est insurpassable, dans mon cas, je dirai: personne ne lui arrive à la cheville.

Cela rejoint une discussion en cours sur tomber amoureux d'une personne à l'intelligence rare...
Ce qui rend la rencontre rare, et les moments avec elle , uniques et inatteignables en dehors d'elle.

Dans mon cas, ce n'était pas partagé.
Pire, j'ai l'impression d'avoir saboté le lien de communication qui existait entre nous.
D'avoir saboté cette histoire atypique en étant moi-même...

Quelqu'un a t-il des paroles de sagesse?
Merci d'avance.
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par I am So Sure le Dim 29 Déc 2019 - 23:46

Il faut avoir rencontrer le monde entier pour pouvoir faire ce type de comparaison, non ?

*
La quasi meilleure personne au monde n'est-elle celle avec laquelle on peut être au maximum possible soi-même ?


Dernière édition par I am just Nath le Dim 29 Déc 2019 - 23:48, édité 2 fois (Raison : * ajout d'un boute)
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 16073
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Lun 30 Déc 2019 - 0:10

Merci I am just Nath de ta présence et de tes mots.

En ce qui concerne mon ressenti sur cette personne insurpassable, elle concerne mon ressenti dans cette vie (et toutes les autres que j'ai eues..) , il est relatif à mes besoins, et à mes idées.
Une personne insurpassable pour moi ne sera pas insurpassable pour un autre. C'est une opinion personnelle.
Ce n'est pas un être extra ordinaire dans l'absolu.
Il est fantastique de mon point de vue, par rapport à mon parcours de vie, mes aspirations etc...

Le fait qu'il soit pour moi cet être dont personne ne lui arrive à la cheville le rend unique dans mon parcours de vie.


Concernant ta seconde question maïeutique , c'est bien là où le bât blesse.
En étant soi-même on est dans l'authenticité à l'autre.
Aurais-je pu le froisser sans le vouloir? Le blesser par un excès de franchise?

J'ai affirmé mes ressentis et donné mon point de vue, je n'étais pas douce ni soumise à la loi du silence.
Je lui ai expliqué combien pour moi cela ne faisait pas sens.
Je n'ai pas été compréhensive.
J'ai même exprimé une forme doute désagréable et quelque peu affreux au sujet de la véracité de son propos car il m'avait opposé des impossibilités à plusieurs reprises , elles flirtaient sur le fil de l'eau avec des possibles excuses en bois...
J'espérais qu'il me contredise...

Son silence n'a rien contredit du tout.
Ou alors exprime t'il une vexation, une blessure de ne pas l'avoir cru?
...


Dernière édition par Athene noctua le Lun 30 Déc 2019 - 0:14, édité 1 fois (Raison : Fautes d'orthographe...)
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Lun 30 Déc 2019 - 0:13

Pour moi s'exprimer (dans les limites de ce que l'on peut dire sans porter atteinte à l'autre), cette belle expression de soi est facteur d'authenticité, vecteur de communication, utile, et inspirant.

ce qui fait loi chez moi n'est pas forcément le cas pour les autres.
S'exprimer sur soi est parfois complexe.
j'en sais quelque chose.

Juste, ce refus évident de répondre, de communiquer,  me donne la sensation que j'ai provoqué son silence.
Que ce sont mes mots qui l'ont tû...

C'est un gâchis sans nom.


Dernière édition par Athene noctua le Lun 30 Déc 2019 - 0:19, édité 1 fois (Raison : Fautes de frappe...)
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par I am So Sure le Lun 30 Déc 2019 - 0:17

De toute façon tu ne pourras pas arrêter un ressenti une affection mais tu peux décider de te prendre des vacances par rapport à cette histoire vivre rencontrer d'autres personnes et que cela te permettra de prendre un peu de recul qui répondra peut-être de lui-même à tes questionnements ?

Il fait du silence radio. Fais idem ? Si vous devez vous retrouver, ça se fera d'une façon ou d'une autre....
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 16073
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Lun 30 Déc 2019 - 0:23

Merci de tes paroles rationalisantes et positives.

Oui je fais idem.
J'ai cru que je pouvais arrêter un ressenti.
Je m'étais trompée.

C'est d'ailleurs ce que je lui avais pourtant écrit. Que je voulais arrêter de ressentir...

Tu as raison sur le fait de prendre des vacances par rapport à ce ressenti.
C'est une nécessité d'oxygénation.
Rencontrer d'autres personnes c'est très compliqué.
Puisque tout me parait fade comparé à ce qu'il est...

Oui je fais un silence radio idem.
Je ne lui ai plus rien envoyé depuis mi octobre.


Dernière édition par Athene noctua le Jeu 2 Jan 2020 - 14:20, édité 2 fois (Raison : idem)
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Chuna le Lun 30 Déc 2019 - 0:29

Je suis partagée entre l’idée de te faire remarquer que la personne exceptionnelle s’est barrée comme un lâche en te laissant dans le vide, et celle qui me rappelle comme des fois on peut être en désarroi face à un amour que l’on doit éconduire.

Pour l’instant il est au dessus de tous les autres, demain sera un autre jour, il y aura d’autres rencontres.
Je crois qu’on est nombreux ici à avoir rencontré une personne exceptionnelle. Lorsque la relation est courte, ou pas aboutie, elle peut garder une place à part, sans avoir eu à subir l’épreuve du temps et de l’habitude. Qd la part à découvrir s’amenuise.

Il n’y a pas une seule unique personne qui nous correspond sur terre. Et heureusement...

Courage. En te souhaitant de rencontrer qq1 qui te prenne entière, comme tu es profondément, et pas comme ça l’arrange que tu sois.

Chuna

Messages : 16987
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 39
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par I am So Sure le Lun 30 Déc 2019 - 0:37

De rien. Tu sembles à vif et c'est normal vu le contexte comme il est normal que tout te paraisse fade.

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. celui ou celle qui l'a dit.

Par contre si tu arrives à te mettre dans une optique que le fait de faire des choses fades avec des personnes fades ça peut qui sait apporter même peut être à cette histoire et tout simplement à toi de façon en quelque sorte à changer l'échiquier de cette histoire, apporter des changements, d'autres personnes, d'autres informations..et optimiser ce temps puisque tu ne trouveras pas les réponses autant trouver des réponses à d'autres choses en attendant la suite des événements*

et si tu réussissais à prendre ça comme un défi, j'ai l'impression que ça te ferait du bien puisque pas tout de suite mais au fur et à mesure ça modifierait cette impression que tu as de subir en plutôt un sentiment de combattante.. et tu verras au fur et à mesure ce que cela t'apporte comme réponses.. plutôt que de te ronger de culpabilité et en remise en question..

Et puis sinon si tu ne le fais pas déjà d'écrire des lettres que tu ne lui envoies pas, que cela canalise et te liberes surtout..


Dernière édition par I am just Nath le Lun 30 Déc 2019 - 0:42, édité 2 fois (Raison : * ajout d'un boute)
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 16073
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Lun 30 Déc 2019 - 0:49

Merci Chuna, de cette interprétation nuancée.
Effectivement, je me suis demandé si il n'était pas embarrassé par mon ressenti.

C'est toute fois bien cavalier de ne rien répondre au regard de ce que nous avons échangé de haute volée précedemment, et son besoin imperieux d'honnêteté morale.
C'est pourquoi j'ai imaginé tant et tant de possibilités et rempli le vide de ce silence par ma culpabilité.


Je suis une très bonne conseillère sentimentale pour mes amis, mais je n'ai aucune efficacité me concernant.
Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés...

Je continue de penser que le lien et les moments que nous avons passés ensemble étaient de moments formidables et une zone d'échange rare et précieux, au delà d'un sentiment amoureux.

Cet homme m'a révélée à moi-même ce qui est un immense cadeau.
Il appréciait nos échanges depuis son état particulier en retrait , parfois emprisonné dans des impossibilités.

Cette fin de relation/ communication/silence transforme le cadeau en lien importun...
Je ne nous souhaitais pas ça.

On aurait pu vivre un très bel au revoir.
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Lun 30 Déc 2019 - 0:57

I am just Nath a écrit:De rien. Tu sembles à vif et c'est normal vu le contexte comme il est normal que tout te paraisse fade.

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. celui ou celle qui l'a dit.

Par contre si tu arrives à te mettre dans une optique que le fait de faire des choses fades avec des personnes fades ça peut qui sait apporter même peut être à cette histoire et tout simplement à toi de façon en quelque sorte à changer l'échiquier de cette histoire, apporter des changements, d'autres personnes, d'autres informations..et optimiser ce temps puisque tu ne trouveras pas les réponses autant trouver des réponses à d'autres choses en attendant la suite des événements*

et si tu réussissais à prendre ça comme un défi, j'ai l'impression que ça te ferait du bien puisque pas tout de suite mais au fur et à mesure ça modifierait cette impression que tu as de subir en plutôt un sentiment de combattante.. et tu verras au fur et à mesure ce que cela t'apporte comme réponses.. plutôt que de te ronger de culpabilité et en remise en question..

Et puis sinon si tu ne le fais pas déjà d'écrire des lettres que tu ne lui envoies pas, que cela canalise et te liberes surtout..

J'ai l'impression d'être déloyale envers mon ressenti si je cherchais à rencontrer d'autres personnes.
De ne pas écouter ce qui m'anime si fort.
J'aurais aussi l'impression d'être déloyale à ce que je lui ai exprimé et continue de penser (dans mon coin), car une telle rencontre m'a laissé une impression de vide abyssal depuis son dernier silence, ce qui n'était pas le cas avant, lors de plages plus muettes entre nous, où j'étais toujours habitée par un élan positif.

Je suis venue ici pour accueillir des idées sages , et je te remercie de ce que tu me proposes.

Je trouve très intéressante l'idée de l'échiquier et de la redistribution des pièces ou positionnement différent.

Je trouve que c'est un gâchis d'en être arrivé à ce silence , ce vide.
Je ne le comprends pas.

Effectivement je ne peux pas présumer de ce qui peut arriver dès aujourd'hui ou demain.
Je suis juste habitée par une sensation immense et profonde de grande douleur face à son attitude.
Tout comme j'ai été habitée par un bouleversement précieux et positif , né de notre rencontre, qui m'a beaucoup apportée.



Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Hirondelle78 le Lun 30 Déc 2019 - 13:27

Le silence a cela de terrible qu'il ne laisse à l'autre d'autre choix que de remplir lui même les pointillés et de se raconter une histoire.
Elle peut être positive, si toi, tu le décides.
La désillusion est grande, la fin est douloureuse mais je crois qu'elle te donne une occasion unique d'apprendre beaucoup sur toi-même car il y a beaucoup à apprendre de cette relation déséquilibrée.
Quels sentiments vis à vis de toi cette relation suscitait-elle en toi ?
Quels manques comblaient-elles ?
Quelles failles a-t-elle révélées ?
Il me semble qu'elle te renvoie à ton estime de toi (faible si j'en juge la très haute que tu lui accordes toujours en retour) et que ce que tu as fait (en te montrant authentique, en ayant le courage de lui confier tes attentes, tes besoins, tes ressentis) et qui te culpabilise aujourd'hui te rendra fière de toi demain lorsque tu en auras tiré des enseignements.
Tu as fait preuve à mes yeux de courage (car tu as pris un risque), celui de l'honnêteté.

Cette femme que tu voyais au travers des yeux de cet homme "idéalisé" est celle que probablement tu aspires à être. Tu as cherché au travers lui une validation, une reconnaissance de ta valeur. Il te l'a montrée et il te l'a rendue, à ton tour maintenant de la cultiver et de la reconnaître dans tes propres yeux.
C'est une vision des choses qui peut te permettre de positiver l'expérience mais ce n'est pas la seule. A toi de trouver celle qui te convient le mieux puisqu'il t'a laissé le soin d'écrire la conclusion de l'histoire.
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 5314
Date d'inscription : 04/11/2018
Age : 53
Localisation : ici et là

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Lun 30 Déc 2019 - 21:39

Merci de ton regard Hirondelle78 , de la portée de tes idées et des pistes à suivre pour moi qui suis dans un brouillard enténébré.

Les trois questions que tu soulèves sont primordiales. Je souhaite y répondre ici au cas où cette réflexion pourrait aider quelqu'un d'autre.

Cette relation déséquilibrée (pas au début, puisqu'il fut celui qui m'a faite entrer dans son univers et entretenu la communication) entretenait une capacité d'amour (au sens large, bienveillance, écoute...)  inconditionnel et me donnait beaucoup de force. J'ai appris beaucoup à son contact, j'ai reçu des clefs essentielles pour avancer dans ma vie.

Le déséquilibre, je ne le voyais pas comme tel au début parce que je recevais et progressais beaucoup.
Je rappelle pour l'historique que j'étais allée sur un site de rencontre pour trouver une personne simple et lambda, pas compliquée, avec qui passer des moments simples et pas compliqués...La rencontre de cet homme, a tout bouleversé.
Mes attentes, mes espérances, mon histoire, mon passé, bousculé ma vie bien rangée, questionné l'individu que je suis, résolu des problèmes de manière pérenne...apporté des solutions...   une relation ultra-positive que je n'aurais jamais envisagé.
Cette relation ne semblait pas combler de manque car tout allait à peu près bien dans ma vie à ce moment.
En réalité elle a dévoilé des manques. Mon manque d'affirmation de moi, notamment. Mon manque d'estime de moi (au sujet de mon travail) alors que je pensais être en paix avec mes aspirations professionnelles et projets personnels.
Il a tout remis à l'endroit, en fait, dans ma vie.
Donc pour répondre précisément, la relation n'a pas comblé des manques, mais les a mis devant mes yeux!
J'ai pu faire le ménage dans mes priorités, réaménager ce qui était essentiel pour moi, me remettre vraiment au centre de ma vie (je continue de le faire).
C'est la communication inspirante que j'avais avec lui et ses propres choix qui m'ont fait réfléchir. Nous n'avons pas énormément parlé de tout cela.

Les failles que cette relation déséquilibrée a révélé sont:

grâce à cette relation,  le non-respect par moi-même des valeurs auxquelles j'accorde de l'importance
grâce à la communication: mes capacités d'écrire et les efforts qui me restent à fournir pour atteindre mon objectif
à cause du déséquilibre de la relation: une dynamique relationnelle que je connais très bien, dans laquelle je me sens en terrain familier et au sein de laquelle je n'ai eu aucune difficulté à trouver du positif...

J'ai une question bien naïve; concernant ce que tu dis de mon estime de moi , quel est le procédé qui ferait que parce que je le tiens en très haute estime, la mienne serait forcément faible?  

Je te remercie beaucoup de cette bien belle phrase:
"Tu as cherché au travers lui une validation, une reconnaissance de ta valeur. Il te l'a montrée et il te l'a rendue, à ton tour maintenant de la cultiver et de la reconnaître dans tes propres yeux."

Enfin celle-ci m'a beaucoup touchée. Elle fait appel à des strates très profondes de ma personne.


C'est une vision des choses qui peut te permettre de positiver l'expérience mais ce n'est pas la seule. A toi de trouver celle qui te convient le mieux puisqu'il t'a laissé le soin d'écrire la conclusion de l'histoire.

Ecrire la conclusion de l'histoire, littéralement,  est un de mes grands soucis littéraires.
J'ai , durant des années, réécrit la même histoire à l'infini, sous plusieurs angles, sans pouvoir y mettre un terme.
Sans le vouloir pour être plus exacte.

Le problème du silence me fait faire face à mon exigence de justesse et je me retrouve incapable de savoir comment prendre les choses. Mon avis seul n'a pas de poids.
Mes ressentis oui.
Ecrire la conclusion de celle-ci, parce qu'il m'en a laissé le soin, c'est une manière très profonde d'envisager cette fin de relation . C'est me redonner une capacité de faire comme je le souhaite et donc que ce ne soit pas du gâchis... Une forme de liberté bienveillante quand on est dans la désespérance...
Merci de ce cadeau.
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par I am So Sure le Lun 30 Déc 2019 - 23:56

Un ange
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 16073
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par I am So Sure le Lun 30 Déc 2019 - 23:59

Tu m'as fait penser à cette chanson :

Écris l'histoire. Gregory Lemarchal.
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 16073
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Mar 31 Déc 2019 - 23:22

Merci I am just Nath.

C'est un genre musical plûtot éloigné de moi , j'ai été lire le texte sur google. Ce sont d'autres mots pour un état assez similaire. Ce qui le colore autrement.


Parce que je ne sais plus trop où j'en suis, que j'ai l'idée en hyper loop d'avoir tout gâché parce que moi (trop franche, trop directe, trop questionnante)  , un sentiment de ratage commun sans nom... parce qu' aussi je n'avais pas du tout envie d'une fin..., parce que d'un autre côté le silence est aussi l'éloquence du vide...

J'ai été combler ce vide.
Hier.

J'ai réécrit la conclusion.
Un message bref pour ne pas être trop pesante.
Remettre de la paix dans ce que j'attendais, et lui souhaiter tout le meilleur. C'est cet essentiel qui reste au fond...

Et commencer 2020 avec d'autres perspectives.

Je n'en ai pas fini avec cette histoire,parce qu'elle fut vraiment bouleversante, mais la forme peut être complètement différente que ce gâchis.
La rendre artistique...pourquoi pas.


Dernière édition par Athene noctua le Mar 31 Déc 2019 - 23:39, édité 1 fois (Raison : Fautes de frappe...)
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par siamois93 le Mar 31 Déc 2019 - 23:27

Une BD ?
siamois93
siamois93

Messages : 8887
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Mar 31 Déc 2019 - 23:54

Bonsoir Siamois 93.

Pourquoi pas...Une BD atypique Smile


Sérieusement, l'art est l'expression la plus tournée vers soi et la plus ouverte possible sur le réel , c'est un flux extra-ordinaire.
La création est sublime.

J'ai déjà pu exprimer par le passé un moment particulier de mon existence en lui donnant la forme d'un scénario. L'écrit est resté au fond d'un tiroir temporairement mais j'ai vécu 10 années avec ma source d'inspiration.
Comme la réalisation IRL de ce scénario improbable...


Dans le cas de cette histoire atypique, c'est aussi pour lui donner corps à travers une forme artistique.
Même sur quelques pages.
Comme un processus alchimique, une transmutation...


J'ai commencé à écrire quelques textes, plutot sur le format nouvelle.

L'idée de mêler des illustrations est belle, mais je ne suis pas compétente. Smile
à moins que les dessins naïfs et simplistes puissent servir la narration...

Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par siamois93 le Mar 31 Déc 2019 - 23:57

Pense à Saint-Exupéry, ses dessins sont naïfs dans «Le petit prince».
siamois93
siamois93

Messages : 8887
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par I am So Sure le Mer 1 Jan 2020 - 14:58

Je te souhaite que peut-être comme le petit prince tu retrouves éventuellement la motivation pour aller éclairer le chemin d'autres personnes puisque semble-t-il cette personne n'a pas voulu de ta lumière il serait peut-être dommage d'en priver les autres..bon courage dans cette traversée obscure d'un désert.. que je te souhaite la moins longue possible et la moins douloureuse possible...
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 16073
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Mer 1 Jan 2020 - 23:41

siamois93 a écrit:Pense à Saint-Exupéry, ses dessins sont naïfs dans «Le petit prince».

Oui Siamois93, c'est juste.
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Mer 1 Jan 2020 - 23:47

I am just Nath a écrit:Je te souhaite que peut-être comme le petit prince tu retrouves éventuellement la motivation pour aller éclairer le chemin d'autres personnes puisque semble-t-il cette personne n'a pas voulu de ta lumière il serait peut-être dommage d'en priver les autres..bon courage dans cette traversée obscure d'un désert.. que je te souhaite la moins longue possible et la moins douloureuse possible...

Merci de tes paroles.
Etant dans une sorte de tunnel (un contexte également particulier), je ne me vois rien éclairer du tout, bien au contraire.
Je prends vos retours en revanche comme des éclairages nécessaires.
Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par I am So Sure le Mer 1 Jan 2020 - 23:50

Chaque chose en son temps...
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 16073
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Chuna le Mer 1 Jan 2020 - 23:52

Une rupture affective, ça fait toujours mal, lorsque c'était sincère, et encore plus lorsque c'était intense.
Donc c'est normal d'avoir du mal à prendre du recul, encore plus à envisager quoi que ce soit ensuite.

Comme dit Nath, Chaque chose en son temps.

Courage I love you

Chuna

Messages : 16987
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 39
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par I am So Sure le Mer 1 Jan 2020 - 23:54

Éteins la lumière. Live a Ferber #3. Musique YouT 🙃
I am So Sure
I am So Sure

Messages : 16073
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

https://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par Athene noctua le Jeu 2 Jan 2020 - 0:07

Chuna a écrit:Une rupture affective, ça fait toujours mal, lorsque c'était sincère, et encore plus lorsque c'était intense.
Donc c'est normal d'avoir du mal à prendre du recul, encore plus à envisager quoi que ce soit ensuite.

Comme dit Nath, Chaque chose en son temps.

Courage I love you

Chuna, c'est tout à fait ça.
L'état sombre à la hauteur de cette intensité, de l'authenticité de mes ressentis, mais pas à la hauteur du positif que j'ai échangé avec lui.
En raison de son silence, qui ne clôt rien de manière claire mais me laisse déconstruire seule ce lien (je n'abandonne pas les lieux en l'état) et ranger moi-même les morceaux.



Athene noctua
Athene noctua

Messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Une histoire atypique Empty Re: Une histoire atypique

Message par izo le Jeu 2 Jan 2020 - 0:32

Cette histoire est forte et belle en raison de ce vibrato d’exception qu’elle a permis d’émettre en chacun de vous. Ce fut un frôlement puissant. Je comprends ton désarroi, ta douleur mate. Elle n’est cependant pas à oublier et ne doit être un prétexte à une quelconque chasse au fautif (toi, lui autre chose). Elle fut et cela fut beau dans les instants ainsi frôlés. C’est rare, comme un météore, qui traverse tout disséminant chaleur et lumière. Sans tourner la page, la garder dans son herbier près du cœur à la maniÈre d’un souvenir souverain. Est-ce idiot ce que j’écris, je peux le croire mais il me vient de te parler ainsi car je pressens combien un assentiment est ici favorable au ressentiment.  J’espère ne pas t’offusquer.


Dernière édition par izo le Jeu 2 Jan 2020 - 1:07, édité 1 fois
izo
izo

Messages : 3543
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum