Tribulations

Aller en bas

Tribulations Empty Tribulations

Message par TemperM le Jeu 20 Sep 2018 - 17:36

J'aime beaucoup ce mot. Tribulation.
Il ne représente absolument pas ce qui va suivre, pour être tout a fait honnête je n'ai aucune idée de ce qui va suivre.
Cela fait maintenant quelques jours que j'écris, sans autre but que d'écrire.
C'est un sacré mélange de réflexions, de questionnement, de pensées et idées, visant en général a faire de ma personne quelqu'un de meilleur.
Et j'en suis venu a l'instant a me dire que je pourrais écrire autant que je le voulais, cependant pour avoir une idée de ce que je vaux en tant qu'écrivain, il me faudrait une audience.
C'est pourquoi ces mots prennent ici leur place.
Vous pourrez critiquer, juger et démonter autant que vous le désirez, c'est ce que je recherche, dépasser l'anonymat et la peur de la critique pour me concentrer sur ce que je dois améliorer.
Je pense que la plupart me comprendront si je dis que je n'écris pas avec mon cerveau mais avec mon coeur.

Les mots ne prennent pas leur racine dans mon imagination mais dans mes doigts, ces doigts qui courent sur ces touches sans savoir quelles empreintes ils vont laisser. C'est d'ailleurs la première raison du manque de structure de tout ce que j'entreprends, beaucoup d'abstraction, peu de structure, le tout est décousu et sans but précis.
Est-ce représentatif d'une personne ?
Je viens la pour me faire lire, pas pour me faire entendre, je n'ai ni réclamations, ni questions propres, je garde tout cela pour un autre jour, un jour de bon, un jour de méditation, un jour d'eurêka.
Je ne suis pas tout a fait a l'aise pour être honnête, j'ai pu lire sur ce même forum nombre d'écrits méritants, composés de personnages et de dialogues, n'en serait-ce que les nombreuses page de rick et morty complètement trash que vous pourrez trouver plus bas.
Mais je cherche mon style, je cherche mon genre, je cherche le registre dans lequel je pourrais avoir du succès, dans le style bordélique et émotionnel. Je faisais pleurer des gens il y a quelques années, mes déboires et ma tristesse étaient la source de nombre de phrases lasses de vivre et laissant des larmes aux coins des yeux.

Ecrire pour tout et pour rien, écrire pour soi et pour les autres, sans vouloir leur montrer, juste taper, taper et taper, encore. Mon dernier talent, mon dernier retranchement, la seule de mes qualités peut être, non, c'est faux. Chaque jour l'impression de tout recommencer, tout reprendre de zéro, tout ce travail passé, fait hier et avant hier, il y a un mois, oublié. Des dizaines de pages rédigées parlant de sagesse, toutes ces révélations qui perdent leur sens après quelques heures, l'impression que tout est éphémère, qu'il faut forger ce cerveau a retenir les informations. Et cette peur d'avoir perdu mon intelligence, ma mémoire, mon raisonnement si rapide, toutes ces choses m'ayant causé tellement de problèmes dans mon enfance, et que je regrette désormais.

J'ai peur d'être devenu normal, et même moins que cela, un être perdu dans un monde qu'il n'a jamais compris.

Je me trompe peut être. Peut être suis-je sur la bonne voie, sur celle de l'amélioration et du succès, sur celle du bonheur et de la sociabilité, sur celle de l'acceptation de soi.
La preuve, je peux travailler en tant que serveur. Mais les doutes me rongent. Oui, c'est définitivement cela le pire.
Douter de soi, douter des autres, douter des informations. Ou faut il trouver ses certitudes ? Ou trouvez vous vos certitudes, d'ailleurs, en avez vous ?

Le doute permanent est une abomination. Et je pèse mes mots.
Douter de tout, tout le temps. Mais peut être encore une fois, me tromperais-je ? Ne douterais-je que dans certains cas, et en dehors de ceux-ci, je suis peut être un humain parfaitement fonctionnel dont le principal défaut est de trop douter ?
"Tu te poses trop de questions, agis sans te poser de questions." Combien de fois ai-je entendu cette phrase, et que vaut elle ?
Ne faut il pas se poser des questions pour avancer ? Les certitudes ne sont elles pas le tombeau des petites gens ? Mais quelle est la limite, jusqu'a quel point peut on tout remettre en question ?

Je me rends compte que si j'écris ici, ce n'est au final pas uniquement pour me faire lire, si vous avez des réponses ou des éléments de réponse, je serais plus qu'heureux de les entendre.
Aidez-moi. Ou pas, je commence a comprendre comment marche ce forum. bounce


TemperM

Messages : 21
Date d'inscription : 21/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Tribulations Empty Re: Tribulations

Message par Ptérodactyle le Jeu 20 Sep 2018 - 19:10

TemperM a écrit:
Aidez-moi.  Ou pas...

Pourquoi dit-on d'un âne qu'il est têtu ? bounce
Ptérodactyle
Ptérodactyle

Messages : 1110
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 39
Localisation : une contrée lointaine

Revenir en haut Aller en bas

Tribulations Empty Re: Tribulations

Message par Heldé le Jeu 20 Sep 2018 - 20:53

TemperM a écrit: Ou faut il trouver ses certitudes ? Ou trouvez vous vos certitudes, d'ailleurs, en avez vous ?
Seuls les fous ont des certitudes! ( Enfin, j'en suis pas certain ^^. )

TemperM a écrit: Le doute permanent est une abomination.
[...]Mais les doutes me rongent. Oui, c'est définitivement cela le pire.
Le doute est comme une épine dans le pied ; ça empêche d'apprécier pleinement la balade mais ça ne doit pas empêcher d'avancer.

Et pourquoi ne pas se réjouir de douter après tout?? C'en est même plutôt sain à bien y réfléchir. Toujours plus que d'en être consumé de l'intérieur au demeurant.  
Pour cela, peut-être comprendre de quoi il découle pour l'appréhender autrement et le priver de son influence néfaste.

Aucune certitude dans mes propos et aucun conseil viable.
Peut-être devrais-je m'abstenir de commenter alors?
Mais peut-être que ça peut faire écho quand même?
Merde! Je doute... Wink
Heldé
Heldé

Messages : 652
Date d'inscription : 05/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Tribulations Empty Re: Tribulations

Message par TemperM le Ven 21 Sep 2018 - 10:07

Je vais essayer de comprendre de quoi il découle pour l'appréhender autrement et le priver de son influence néfaste. Merci I love you

Je ne sais pas Ptérodactyle, dis moi ? bounce

TemperM

Messages : 21
Date d'inscription : 21/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum