Être digne des autres

+3
Miss aux yeux arc-en-ciel
Carla de Miltraize VI
♚ Strigide ♚
7 participants

Aller en bas

Être digne des autres Empty Être digne des autres

Message par ♚ Strigide ♚ Mar 15 Mai 2018 - 19:50

Bonjour,

Alors ! J'ai conscience que le lieu du topic est assez ambigu... Il aurait pu tout aussi bien trouver sa place dans "la relation aux autres".

Je pense que c'est un problème profondément commun mais il me pose souvent souci alors je me permets d'embêter les yeux passants avec un nouveau topic ainsi. Merci de votre compréhension.


Je me sens à l'aise dans les domaines que j'affectionne. Je n'ai pas de grosses barrières m'empêchant d'accéder aux savoirs que je désire. Je suis davantage portée sur la rationnalité, la logique et la cohérence plutôt que sur les émotions, le social, les subtilités humaines.
Je ne désire cependant pas, en définitive, vivre en ermite car j'ai toujours adoré voir les gens heureux et contribuer à leur bonheur quand cela m'était possible et parfois j'ai tissé des liens. Seulement : je ne me suis jamais sentie digne des autres, je ne me sens pas du tout à la hauteur. Mon manque de hauteur me fait secouer la tête de droite à gauche en guise de "non" car je n'ai jamais pu me résigner à cela. J'ai appris des tonnes de choses en dehors de mes domaines adorés, j'ai maîtrisé des compétences (parfois utiles, parfois très accessoires) dans l'optique de devenir un être humain plus digne et un peu plus optimal ayant prétention à mériter d'avoir de bons liens avec quelques individus (et aussi par désir de me perfectionner tout court). Rien ne suffit jamais, je me trouve souvent abominablement ridicule et risible. Je suis souvent tombée sur des personnes trop gentilles avec moi qui ne pointaient pas du doigt mes innombrables lacunes et cela amplifiait mon sentiment d'être un imposteur (comment ces gens peuvent-ils même tout simplement me tolérer ? etc).

C'est quelque chose qui me handicape beaucoup dans mes relations sociales car j'étouffe parfois du fait de me sentir autant indigne. Je suis un courant d'air en partie pour cela, si je peux apporter du positif à quelqu'un j'en serais terriblement heureuse mais je ne peux pas me poser car je ne suis pas quelqu'un qui mériterait le titre d'amie ou même de "bonne connaissance".

Le souci c'est que je pense que cela joue aussi sur mon anxiété sociale ("Comment pourrais-je me permettre de marcher parmi d'autres gens alors que mes gestes sont parfois maladroits ?" etc).

Bon, rien de très intéressant. Si j'écris tout ceci c'est parce que j'aimerais savoir par quel processus vous avez dépassé les notions de mérite/de dignité/de valeur de sa propre personne En soi, il ne devrait pas y avoir de mérite : peu de gens sont vraiment masochistes donc s'ils vous côtoient c'est que vous ne leur êtes pas insupportable et c'est tout. Comment l'intégrer en profondeur et ne pas poursuivre le perfectionnement du savoir frénétiquement afin de mériter d'exister ? Comment composez-vous pour vous sentir digne des êtres que vous estimez ? Si vous transcendez les notions de dignité : par quel mécanisme ?


Je précise que le perfectionnement de soi est pour moi l'un des buts fondamentaux de mon existence. Ce qui m'embête est plutôt qu'il soit asservi par le besoin d'être à la hauteur et c'est une visée si basse que cela me répugne.

Je précise également que je ne me compare pas "aux gens", je me compare à ce qui me semble optimal pour un être humain. Le but étant avant tout de se dépasser soi-même sans cesse. Bref ce ne sont pas les actions qui me posent problème mais leur fond teinté par endroit de ces mauvaises choses exprimées plus haut !

Merci de m'avoir lue Courbette


Dernière édition par ♚ Strigide ♚ le Mar 15 Mai 2018 - 20:04, édité 1 fois
♚ Strigide ♚
♚ Strigide ♚

Messages : 344
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 95
Localisation : Ailleurs ?

Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par Carla de Miltraize VI Mar 15 Mai 2018 - 20:01

Tu peux peut-être commencé par lire "Imparfaits, libres et heureux" de C André (je l'ai offert à mes enfants aussi Wink )
Je me suis libérée du sentiment d'indignité et d'imposture en travaillant mon estime de moi et en observant mes pensées négatives automatiques trop envahissantes grâce à une TCC

http://www.aftcc.org/les-therapies-comportementales-et-cognitives

Je t'envoie en pensée force et endurance pitchounette (si je peux me permettre Razz )
Carla de Miltraize VI
Carla de Miltraize VI

Messages : 5789
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 104
Localisation : Toulouse *** Se guérir de nos malaises de l’âme implique souvent une bonne dose d’humilité, d’accueil de la nature humaine et de sympathie envers autrui et surtout envers nous-mêmes. Daniel Desbiens

Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par ♚ Strigide ♚ Mar 15 Mai 2018 - 20:08

Oh merci Carla, je vais acheter ce livre car ça m'a l'air on ne peut plus adapté ! Smile

une TCC ça pourrait être intéressant, je verrais une fois le livre lu si je vois que c'est très nécessaire. Merci pour le lien expliquant très bien en quoi consiste une TCC !

(merci pour les pensées, ça me touche)
♚ Strigide ♚
♚ Strigide ♚

Messages : 344
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 95
Localisation : Ailleurs ?

Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par Invité Mar 15 Mai 2018 - 20:58

J'ai cette constante indignité, elle m'est une seconde peau qui m'accompagne où que je sois, en tout lieu en tout moment. Jadis elle m'accablait, mon néant me semblait à l'évidence béer dans le regard d'autrui vu qu'il était dans le mien. j'ai cependant cessé un jour de me laisser captiver par cette sensation en me déportant sur les autres, en les considérant dans leur apport à mon égard. Sans vouloir les voler, j'en ai fait mes maîtres. Très vite, j'ai cherché des maitres si possibles vivants parfois morts. Ces maitres sont des personnes parfois croisées une heure au mieux, une vie, qui dispensent à mon égard souvent sans le savoir des choses essentielles que je ne réclame pas forcément mais que je reçois avec joie. Ils m'aident à m'augmenter car je ne veux que croître et la difficulté est que je n'en sais pas la juste raison, c'est ainsi, c'est une force qui me tire vers le ciel, une hauteur, parce qu'aussi peut être je tiens à honorer ces instants de vie qui me sont donnés à vivre, percevant la vie comme un mystérieux miracle dont je veux être digne.
Avec les autres je suis une goutte d'eau qui flotte dans l'océan qu'ils sont. Je nage avec eux , fais de mon mieux, me laisse aller et ai confiance en cette masse, ou du moins aux gouttes qui m'environnent et que je m'interdis de voir selon mes yeux (cette indignité), mais en leur (et me) laissant une plage où chacun puisse être vu selon ce qu'il est, imperfections comprises. Je ne peux de toute façon cacher mes imperfections, elles détonnent trop, alors que vaille, cheminons quand même au mieux.
Pas de leçons donc Strigide ici, juste un petit témoignage sans prétention au résultat toutefois sereins finalement en ce qui me concerne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par ♚ Strigide ♚ Ven 18 Mai 2018 - 12:44

Merci pour tes références, Winston (King Very Happy) !

J'ai incliné la tête face à ton message, Izo. Il est très justement formulé (par-delà sa joliesse et je crois que joliesse sans fond vaut trop peu donc je le salue d'autant plus). Ton témoignage m'apporte sans que je sache verbaliser cet apport. Accepter en profondeur son imperfection est une voie pleine de sagesse. Peut-être est-ce mon manque de légèreté interne (attention, je vois la légèreté comme une très belle chose, rien de "futile" ou que sais-je) qui me laisse poursuivre l'accceptation sans pouvoir la prendre dans mes bras. Merci pour ton témoignage Courbette

♚ Strigide ♚
♚ Strigide ♚

Messages : 344
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 95
Localisation : Ailleurs ?

Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel Ven 18 Mai 2018 - 13:41

Like a Star @ heaven
Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1494
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 104
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par siamois93 Ven 18 Mai 2018 - 14:20

Bonjour, voici quelques unes de mes clés.
L'égalité est un leurre, je ne cherche jamais à être digne des gens que j'aime ou que j'estime. Il ne s'agit pas d'être comme eux mais plus d'aller dans leurs chemins pour découvrir ce qu'ils ont découvert mais je ne cherche pas à ressembler à mes guides car cela me limiterait sur mes autres compétences et mes autres valeurs.
Pour le côté humain, l'acceptation des gens comme ils sont, j'aime bien les émissions essentiellement de chant comme "America's got talent" ou "Britains got talent" (j'ai toute une liste de cas)
Bref, va vers toi. Ce que tu considère comme un défaut il y aura des personnes pour le voir comme une qualité.
De manière peut-être plus compliquée, pardonne toi tout. Ceux qui t'aiment te pardonnent. Le pardon non pas comme valeur intrinsèque, mais comme moyen ABSOLUMENT nécessaire pour avancer, pour lâcher le passé, y compris le passé immédiat. Notre capacité d'oubli est nécessaire à notre survie.
Il faut apprendre à transformer la douleur en force. Ce n'est pas évident mais en essayant on y arrive.
Smile
siamois93
siamois93

Messages : 10322
Date d'inscription : 03/04/2012
Localisation : Je vais et je viens...

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par JeannieC. Ven 18 Mai 2018 - 16:57

Tes questionnements, Strigide, font écho à beaucoup de choses chez moi. Et avant tout j'espère que tu arriveras à composer avec ce que tu es malgré ces interrogations récurrentes. Elles me traversent encore l'esprit parfois mais je les gère mieux qu'un temps. Et d'ailleurs je me retrouve pas mal dans ce qu'écrit Izo.
C'est souvent qu'on ne se sent pas dignes vis-à-vis de soi-même et / ou des valeurs qui nous tiennent à cœur, et je les sais exacerbées chez moi, donc souvent à me demander chaque nouveau matin comment être "meilleure" et faire mieux pour les gens autour au boulot par exemple. Mais il paraît que nous sommes nos pires juges et de toue manière, l'on ne change pas le mode seul même si la petite part qu'on y amène faire déjà une part du job.
Et puis je me souviens du sentiment d'indignité envers les autres, au collège, au lycée. Si je ne comprenais pas, si je ne partageais pas ce qui les animait, c'était qu'il me manquait une case, ce genre de raisonnements.
Être exigeants envers soi-même tout en se donnant le droit à la singularité (sans considérer qu'il y a des meilleurs et des moins bons), c'est sûrement une des choses les plus ardues qui soient surtout avec une perception toujours à l'affût, sensible au moindre stimulus... D'ailleurs je suis d'accord avec siamois93, l'égalité est un concept bien raide et creux en fin de comptes. Il n'y a que des singularités, et bien plus qu'en l'égalité je crois au devoir d'équité, comme en l'éthique bien plus qu'en LA morale.

Oh et les livres de Christophe André sont très bons, je recommande aussi sunny
JeannieC.
JeannieC.

Messages : 127
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 31
Localisation : Grenoble

http://www.jcroset-couleurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel Jeu 24 Mai 2018 - 15:11

♚ Strigide ♚ a écrit: je me permets d'embêter les yeux passants avec un nouveau topic

Tu n'as pas besoin de t'excuser de vouloir nous dire quelque-chose, je pense que tu n'embête personne, tu as autant le droit que chacun ici de poster quelque-chose et ceux que ça n'intéresse pas passeront leur chemin.

♚ Strigide ♚ a écrit: Seulement : je ne me suis jamais sentie digne des autres, je ne me sens pas du tout à la hauteur. Mon manque de hauteur me fait secouer la tête de droite à gauche en guise de "non" car je n'ai jamais pu me résigner à cela. J'ai appris des tonnes de choses en dehors de mes domaines adorés, j'ai maîtrisé des compétences (parfois utiles, parfois très accessoires) dans l'optique de devenir un être humain plus digne et un peu plus optimal ayant prétention à mériter d'avoir de bons liens avec quelques individus (et aussi par désir de me perfectionner tout court). Rien ne suffit jamais, je me trouve souvent abominablement ridicule et risible. Je suis souvent tombée sur des personnes trop gentilles avec moi qui ne pointaient pas du doigt mes innombrables lacunes et cela amplifiait mon sentiment d'être un imposteur (comment ces gens peuvent-ils même tout simplement me tolérer ? etc).  


♚ Strigide ♚ a écrit:Comment l'intégrer en profondeur et ne pas poursuivre le perfectionnement du savoir frénétiquement afin de mériter d'exister ? Comment composez-vous pour vous sentir digne des êtres que vous estimez ? Si vous transcendez les notions de dignité : par quel mécanisme ?  

Strigide, je ne sais pas si je vais savoir t'écrire une réponse correcte par rapport à ce que je comprends de ton questionnement, mais je vais essayer. Tu essayes d'être un être humain digne, optimal, au plus près de ce que pourrait être un humain proche de ses valeurs. En soi, cette démarche est louable. Par contre, il n'y a pas besoin de faire cela pour mériter des liens avec des individus car les liens ne se méritent pas. Ils se forment ou pas. Mais il n'y a pas de question de mérite là-dedans, il y a plus une question de compatibilité, de compréhension, de partage de valeurs communes, de partage de vécu, d'accroche émotionnelle...un truc familier qui résonne en soi.

Tu es une personne singulière Strigide, joliment singulière, il doit exister peu de personnes qui te ressemblent, ce qui accentue la difficulté pour toi je suppose à établir des liens sociaux satisfaisants.

Essaye de ne pas te juger, de t'accepter dans ta différence, de ne pas être trop sévère avec toi-même. La pression que tu te mets est telle qu'elle t'empêche d'envisager des rapports sereins avec les autres.

Pour moi, il n'y a pas de notion de : "mériter d'exister" en jeu. Nous sommes arrivés sur terre, voilà comment est le monde en ce moment, voilà comment j'essaye d'y faire de mon mieux. Et peut-être dans ton cas, il faut accepter de t'être arrêté avant "le mieux" que tu envisageais, car tu pousses peut-être trop loin ce "mieux " et ainsi pouvoir un peu "relâcher la pression"?

Et pour faciliter ton rapport avec les autres, comme par exemple lorsqu'il y a des implicites, tu peux peut-être expliquer aux gens: voilà, je suis comme ça, je n'y peux rien. Ca permet aux autres de faire plus attention à toi, ou d'être plus tolérant dans la communication...

En résumé, coach Miss dit: Very Happy  alien
-ne te juges pas
-acceptes toi dans ton imperfection d'être humain
-aimes-toi
-pardonnes-toi
-fais de ton mieux (ou un tout petit peu moins si tu es vraiment trop exigeante avec toi-même)
-connais-toi bien pour savoir expliquer tes différences quand cela est nécessaire
-assumes qui tu es
-fais-toi plaisir
-respectes-toi, prends soin de toi

Tu as le droit d'être aimée, d'avoir des liens sociaux heureux et d'être toi  Pour Toi
Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1494
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 104
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par Invité Jeu 24 Mai 2018 - 19:34

♚ Strigide ♚ a écrit:Bonjour,

Alors ! J'ai conscience que le lieu du topic est assez ambigu... Il aurait pu tout aussi bien trouver sa place dans "la relation aux autres".

Je pense que c'est un problème profondément commun mais il me pose souvent souci alors je me permets d'embêter les yeux passants avec un nouveau topic ainsi. Merci de votre compréhension.


Je me sens à l'aise dans les domaines que j'affectionne. Je n'ai pas de grosses barrières m'empêchant d'accéder aux savoirs que je désire. Je suis davantage portée sur la rationnalité, la logique et la cohérence plutôt que sur les émotions, le social, les subtilités humaines.
Je ne désire cependant pas, en définitive, vivre en ermite car j'ai toujours adoré voir les gens heureux et contribuer à leur bonheur quand cela m'était possible et parfois j'ai tissé des liens. Seulement : je ne me suis jamais sentie digne des autres, je ne me sens pas du tout à la hauteur. Mon manque de hauteur me fait secouer la tête de droite à gauche en guise de "non" car je n'ai jamais pu me résigner à cela. J'ai appris des tonnes de choses en dehors de mes domaines adorés, j'ai maîtrisé des compétences (parfois utiles, parfois très accessoires) dans l'optique de devenir un être humain plus digne et un peu plus optimal ayant prétention à mériter d'avoir de bons liens avec quelques individus (et aussi par désir de me perfectionner tout court). Rien ne suffit jamais, je me trouve souvent abominablement ridicule et risible. Je suis souvent tombée sur des personnes trop gentilles avec moi qui ne pointaient pas du doigt mes innombrables lacunes et cela amplifiait mon sentiment d'être un imposteur (comment ces gens peuvent-ils même tout simplement me tolérer ? etc).

C'est quelque chose qui me handicape beaucoup dans mes relations sociales car j'étouffe parfois du fait de me sentir autant indigne. Je suis un courant d'air en partie pour cela, si je peux apporter du positif à quelqu'un j'en serais terriblement heureuse mais je ne peux pas me poser car je ne suis pas quelqu'un qui mériterait le titre d'amie ou même de "bonne connaissance".

Le souci c'est que je pense que cela joue aussi sur mon anxiété sociale ("Comment pourrais-je me permettre de marcher parmi d'autres gens alors que mes gestes sont parfois maladroits ?" etc).

Bon, rien de très intéressant. Si j'écris tout ceci c'est parce que j'aimerais savoir par quel processus vous avez dépassé les notions de mérite/de dignité/de valeur de sa propre personne En soi, il ne devrait pas y avoir de mérite : peu de gens sont vraiment masochistes donc s'ils vous côtoient c'est que vous ne leur êtes pas insupportable et c'est tout. Comment l'intégrer en profondeur et ne pas poursuivre le perfectionnement du savoir frénétiquement afin de mériter d'exister ? Comment composez-vous pour vous sentir digne des êtres que vous estimez ? Si vous transcendez les notions de dignité : par quel mécanisme ?


Je précise que le perfectionnement de soi est pour moi l'un des buts fondamentaux de mon existence. Ce qui m'embête est plutôt qu'il soit asservi par le besoin d'être à la hauteur et c'est une visée si basse que cela me répugne.

Je précise également que je ne me compare pas "aux gens", je me compare à ce qui me semble optimal pour un être humain. Le but étant avant tout de se dépasser soi-même sans cesse. Bref ce ne sont pas les actions qui me posent problème mais leur fond teinté par endroit de ces mauvaises choses exprimées plus haut !

Merci de m'avoir lue Courbette

Strigide, comment peux-tu écrire cela ? Toi !
C'est pas possible ! Je suis en train de faire un cauchemar !
Ou alors j'ai mal compris ce que j'ai lu.
Oui, ça doit être ça.
Je suis fatigué et je délire.

Non.
Je relis.
J'ai bien lu des choses horribles comme «je ne me suis jamais sentie digne des autres, je ne me sens pas du tout à la hauteur» et «je me trouve souvent abominablement ridicule et risible.»

Je ne sais même pas quoi écrire !...
J'ai juste l'impression qu'on m'a écrasé la tête entre deux troncs d'arbre !

Je ne supporte pas que tu puisses écrire cela.
Mais mon cerveau est sûrement un peu embrouillé en ce moment.
J'ai du mal interpréter.

N'importe comment, tu connais mon estime pour toi.
Si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis à ton service.


Dernière édition par Groustpitchal le Jeu 24 Mai 2018 - 19:42, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par Invité Jeu 24 Mai 2018 - 19:35

Je sais quels sont tes problèmes, mais je refuse que tu écrives de telles choses.

[spoiler="évidemment que "]évidemment que tu as le droit d'écrire et penser ce que tu veux ! Quand je dis que je refuse, cela ne signifie pas que je serais en droit de t'interdire quoi que ce soit, bien sûr. Mais c'est comme un cerveau refusant de voir quelque chose qui le choque très profondément. C'est... Je ne sais pas comment dire.[/spoiler]


Dernière édition par Groustpitchal le Jeu 24 Mai 2018 - 20:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par Invité Jeu 24 Mai 2018 - 19:49

Parfois, je me demande si je suis lucide, si je comprends ce que je lis, si je ne délire pas.

Je suis désolé d'avoir floodé, de n'avoir pas apporté grand chose.
Mon cerveau a fait "baoum !"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par Invité Jeu 24 Mai 2018 - 19:59

♚ Strigide ♚ a écrit: je ne suis pas quelqu'un qui mériterait le titre d'amie ou même de "bonne connaissance".

Bon. J'ai un peu récupéré du choc.

Je suis très honoré et fier que tu m'aies écrit un jour que j'étais ton ami. Tu es mon amie.

Mon amitié vaut ce qu'elle vaut, mais elle est fidèle, inconditionnelle et tu l'as.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par Invité Jeu 24 Mai 2018 - 20:57

Bon, alors là... je crois que beaucoup de choses que j'aurais pu dire ont déjà été dites.

Ce que je pourrais ajouter ? Une vision de l'extérieur. Une petite gymnastique à t'imposer. Quand tu regardes cette Strigide, imagine que ça n'est pas toi mais quelqu'un d'autre. Objectivement, elle n'est pas mal, non ? Elle est même bien, cette fille là. Alors, vas lui dire.

Dis lui de se pardonner de ne pas être parfaite, parce que la perfection n'existe pas, déjà, donc on ne peut pas atteindre une limite qui n'existe pas et aussi parce que tout le monde a ses petits défauts.

Il n'y a aucune raison que tu tolères des autres ce que tu ne tolères pas de toi-même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par Invité Jeu 24 Mai 2018 - 21:44

Vous pouvez décrire les situations concrètes, les maladresses en question ou les paroles/attitudes à partir desquelles vous déduisez que vous êtes indignes ?

Sans faire aucun reproche, ici j'ai souvent l'impression qu'on répond à du vague et de l'abstrait par du vague et de l'abstrait parce qu'on ne décrit pas les expériences vécues précisément donc les autres n'ont pas vraiment la possibilité de répondre par autre chose que du flou artistique. Je suis désolée, ça peut paraître intrusif mais c'est pas le but du tout et je voudrais surtout pas que ce soit mal pris, seulement il y a des posts auxquels j'ai envie de répondre parfois mais je voudrais éviter le flou justement... ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par L'homme qui Sait Ven 25 Mai 2018 - 12:54

Bon, cela fait plus d'une semaine que j'ai envie de répondre à tout ça, je ne trouve du temps que maintenant.


  Toi, qui as tant d'attaches à la logique et au bon sens, tu te dois d'accepter les choses qui te dépassent sans essayer de les réinventer...

 Tu dois accepter que le respect, donc la dignité mais aussi le mérite sont 3 notions complètement subjectives et dépendantes de leurs référentiels. Tu dois choisir le référentiel ainsi qu'accepter certains paramètres qui te sont complètement indépendants et à tes sensibilités ou à tes volontés (notamment ta culture, ton éducation...) et l'assumer jusqu'au bout. Dans ce que tu écris-là : tu n'es pas cohérente. Et tu adores la cohérence, pourtant ! Alors commence d'abord par te respecter toi-même.
  Tu portes une appréciation sensible à la justesse et la justice, non ? Mais alors qui es-tu, toi ? Tu es juste un humain, Strigide. Mais si tu es un humain parmi les autres : tu ne respectes même pas tes propres principes de justesse vis-à-vis de toi-même. Tu ne souhaites pas faire aux autres ce que tu ne veux pas que l'on te fasse : mais alors pourquoi te permets-tu de faire ce que tu ne ferais pas aux autres ? Tu es aussi un individu ! Et toi, tu souhaites respecter tous les individus, non ? À mois que tu te considères vraiment au-dessus des autres, dans une certaine mesure ?  Smile Mais à ce moment là, ton histoire d'indignité ne tiendrait pas debout puisque tu saurais exactement où et comment te placer.
  Et si ton discours ne cache pas cette sensation d'être "au-dessus", mais plutôt "en-dessous", alors pourquoi ne respectes-tu pas ce que les autres te disent à ce titre ? Relis un peu tous les compliments que les gens te font ici et là. Quand bien même les mots de certains ne résonnent pas à la même intensité dans leurs âmes que dans la tienne : pourquoi ne pas les respecter ET en parallèle te sentir indigne des autres ? lol ça n'a pas de sens.
♚ Strigide ♚ a écrit:Je précise que le perfectionnement de soi est pour moi l'un des buts fondamentaux de mon existence. Ce qui m'embête est plutôt qu'il soit asservi par le besoin d'être à la hauteur et c'est une visée si basse que cela me répugne.

  Je précise également que je ne me compare pas "aux gens", je me compare à ce qui me semble optimal pour un être humain. Le but étant avant tout de se dépasser soi-même sans cesse. Bref ce ne sont pas les actions qui me posent problème mais leur fond teinté par endroit de ces mauvaises choses exprimées plus haut !

  Oui, comme je disais donc, il faut un référentiel. Et toi : ton référentiel c'est toi-même. C'est tes valeurs immenses et profondes qui : tu le sais, surpassent la plupart des gens ici (j'écris-ça par politesse, histoire de maintenir le bénéfice du doute du fait que tu sois clairement au-dessus de tous).
Ose l'avouer publiquement : est-ce que tu en rencontres souvent des gens réellement dignes, par rapport à tes valeurs profondes ?

  Ça voudrait dire quoi, tout ça : qu'en fait personne n'est digne de rien ? Et personne ne mérite personne parce que nous sommes des sales humains vicieux, incompétents, immoraux et incohérents ?

  Le but d'avoir des valeurs + principes : c'est quoi, selon toi ? Selon moi, c'est, premièrement, sentir un pilier sécurisant qui nous tient tel un tuteur pour nous montrer la direction qui nous paraît la plus agréable pour pousser et ce, sans gêner les autres. Et vu que ce tuteur est le nôtre, et bien dans certaines mesures il nous procure une certaine fierté lorsqu'on arrive à le suivre de la plus jolie des façons. Mais alors, lorsque nos valeurs et principes commencent plutôt à nous faire du mal ou alors même à heurter les autres, il faut peut-être redresser ce tuteur ?! La différence entre les plantes et les humains, c'est que nous avons des jambes  Very Happy et nous pouvons donc nous déplacer et choisir notre terre et engrais puis planter le tuteur que l'on veut et ce : où on veut, comme on veut !
  Oui, ça peut gêner, parfois, les autres. Tu aimes donner du bonheur, aux autres, mais le fait de faire ressentir aux autres tes caprices liés à des blocages, ce n'est pas respecter ces autres. Regarde-les ! Même sur ZC, toi-même tu lis les témoignages, parfois, les histoires des autres... Tu vois très bien (avec plus de sagesse et tolérance que moi, certes) à quel point les gens sont bas. Tu vois très bien, au-delà des malheurs et tourments de chacun, le manque démesuré de discernement et de prise de conscience. Et parmi toutes ces souffrances, que voient-ils ? Une personne clairement bien plus digne et respectable, dans l'absolu, qu'ils n'ont que rarement rencontrées, qui se considère elle-même indigne ??? Comme une sous-crotte ?! Que se disent ces gens-là, crois-tu ? Tu t'imagines à quel point tout d'un coup ils se sentent encore plus ridicules que ce qu'ils le sont déjà ??
  Hey, en aucun cas je ne minimise ou dénigre ce que tu ressens, dans le fond  Smile Je souhaite juste t'indiquer que toute cette mélasse tumultueuse de tes préoccupations au sujet de ta place aux yeux des autres n'est pas logique, n'est pas rationnel. Ces pensées ne sont même pas bienveillantes ! Et c'est ça, qu'il faudrait que tu comprennes. Toi qui arrives souvent à faire abstraction très rapidement de certains actes dès lors que tu prends conscience d'une atmosphère d'hostilité. Puisque ton but ultime dans ces tourments c'est d'essayer de donner encore plus de ton amour universel aux autres pour rendre les gens que tu croises plus doux ou plus heureux : et tes préoccupations-là ne font vraiment pas l'effet que tu souhaiterais.
♚ Strigide ♚ a écrit:Si j'écris tout ceci c'est parce que j'aimerais savoir par quel processus vous avez dépassé les notions de mérite/de dignité/de valeur de sa propre personne En soi, il ne devrait pas y avoir de mérite : peu de gens sont vraiment masochistes donc s'ils vous côtoient c'est que vous ne leur êtes pas insupportable et c'est tout. Comment l'intégrer en profondeur et ne pas poursuivre le perfectionnement du savoir frénétiquement afin de mériter d'exister ? Comment composez-vous pour vous sentir digne des êtres que vous estimez ? Si vous transcendez les notions de dignité : par quel mécanisme ?

  J'ose imaginer que, malgré tout, la personne la plus en souffrance dans cette situation c'est bien toi... Donc si tu fais un quelconque travail pour rendre plus juste ta perception de la dignité et du mérite : il faut que ce soit pour ton propre bien-être avant tout.
Je suppose qu'avec tout ce que j'ai écrit, tu pourrais envisager des moyens de résolution qui te sont propres. Mais tiens un résumé des pistes à explorer (selon moi) :

- Ne te prive pas de ta volonté à te surpasser toi-même Smile ça doit juste rester une histoire entre toi et toi-même.

- Si vraiment tu ne te sens pas au-dessus des autres (même de manière réservée), comme je l'ai soulevé tout en haut, et bien il faut que tu écoutes ce que disent les autres. Ce n'est pas à toi de décider si t'es digne d'amitié pour telle ou telle personne. C'est pas toi qui décide, c'est les autres qui décident de ça. Toi : tu dois décider de ta dignité par rapport à toi-même et éventuellement du mérite des autres pour toi. Mais imposer ces valeurs-là dans le sens où tu le fais, ce n'est pas respecter les gens (malgré ton immense considération du respect).

- Ensuite, pour donner le meilleur de soi aux autres il vaut souvent mieux se considérer soi-même. Avec humilité ; bien entendu, mais sans se rabaisser. L'humilité c'est se considérer à sa juste valeur : ni plus, ni moins. Il faut savoir s'estimer. Si tu veux garder une opinion sur ta dignité face aux autres, tu dois accepter de te comparer puis te juger par rapport aux autres (dans certaines mesures) plutôt que par rapport à ton idéal. Si selon tes idéaux tu n'es pas digne ni méritante : et bien c'est que personne ne l'est. Et si tu trouves que certains sont dignes, c'est que souvent tu l'es toi-même encore plus. Mais tu ne peux pas te permettre de faire moitié-moitié : surtout quand ça va dans un sens néfaste de part et d'autre. Tu n'aspires pas à ce qui est néfaste.
L'homme qui Sait
L'homme qui Sait

Messages : 690
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 36
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par Invité Ven 25 Mai 2018 - 13:34

Ah, si, j'ai ça aussi, pour toi, Strigide:

Être digne des autres Devise10

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Être digne des autres Empty Re: Être digne des autres

Message par boule-d-ombre Mer 19 Aoû 2020 - 21:04

digne des autres par rapport à quels critères ? l'humanité ? nous avons déjà parlé et tu m'as semblé très humaine. la recherche d'argent ? là effectivement j'ai plus de doutes Wink . pour avoir été démoli par les autres parce que je ne 'brillais' pas dans la recherche d'argent, la quête du pouvoir, le suivi assidu de la téléréalité du moment ou autre sujet qui leur semblait important. j'avoue que comme toi j'ai eut de gros doutes sur moi même et ma 'dignité'. puis je me suis rendu compte que l'on pouvait être digne de certaines personnes et pas d'autres tout dépend des critères considérés comme importants. je me suis aussi rendu compte d'une chose nous avons tendance à idéaliser les autres à les croire supérieurs à nous et quand on les rencontrent en vrai à être déçu car on se rend compte qu'ils sont humains .... comme nous (voir inférieur soupir, dans des domaines importants pour nous) mais que notre vision nous faussait le tableau. après on peut toujours utiliser les trucs du genre " se dire que la personne est comme soit qu'elle s'habille comme nous etc., etc." ou ma préférée :'imagine la personne nue' ou comment stresser un mec qui va rencontrer une femme qu'il idolâtre  Shocked  Laughing  Je suis dehors .
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1410
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum