Et maintenant?

+2
holokian
Shaloswa
6 participants

Aller en bas

Et maintenant? Empty Et maintenant?

Message par Shaloswa Lun 19 Fév 2018 - 14:06

Bon ben voilà,...ça fait quelques temps maintenant que je suis inscrite sur ce forum et ai-je avancé? Je n'en sais fichtre rien!
J'ai l'impression que ma vie ne sera jamais simple, ou que je ne trouverai jamais de solutions comme la plupart des gens peuvent en trouver...rien que pour ce fichu test ça reste compliqué! Je n'ai certainement pas cette intelligence logico-mathématique, je vais me faire refouler comme de partout. Je n’appartiens à aucune catégorie, peut-être même pas celle des zèbres finalement. Moi dés qu'on me parle de maths, je me ferme directement, je ne veux plus réfléchir et même quand je veux ça ne fonctionne pas. Moi j'aime Rimbaud, Verlaine, les langues vivantes et je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui rit comme moi, qui chiale comme moi, qui souffre comme moi. Je vois des choses que les autres ne perçoivent pas, pour moi c'est facile, c'est un sixième sens. Je n'aime pas la musique, je la vis, je la sens, je la ressens,...Je suis la fille la plus compliquée que vous pourrez rencontrer. Je commence quelque chose et puis ça me saoule, je ne veux plus, je suis une feignasse.
Je suis anorexique, hypocondriaque,dés que l'anorexie va mieux, l'hypocondrie revient et inversement. Je ne sais pas ce que c'est de ne pas aimer quelqu'un véritablement, je ne déteste personne et en même temps je n'ai pas d'amis je ne parle à personne, mon mari dira que personne n'est assez bien pour moi,...
Je loupe tout ce que j'entreprends parce que j'angoisse, j'angoisse pour tout, même à l'ouverture de mes mails, ce qui m'a valu de passer mon permis 5 fois alors que je savais très bien conduire et qu'en plus j'aime ça, les profs disaient qu'on avait l'impression que je jouais ma vie lors d'un contrôle.
Mes idées volent de façon anarchique, et ça ne s’arrête jamais, ma tête est un bordel et personne personne au monde ne comprend...
Je ne sers à rien, j'aimerais aider des gens, je ne veux pas être payée pour ça, je veux être utile mais je ne le suis pas.
Je le suis pour mes enfants, mais pour moi, pour la société je n'existe pas...
Je vois une infirmière, je lui dis des trucs, ouais et voilà,...elle est sympa mais elle non plus ne comprend pas...
C'est tout...

Shaloswa

Messages : 58
Date d'inscription : 12/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par holokian Lun 19 Fév 2018 - 14:15

Ça m'évoque que tu es surtout humaine à ta façon. Le test, ça me ferait peur, je suis tête en l'air, que ferais-je face à un test ?

L'anxiété, je connais, le désordre dans la tête aussi. Trouver du sens, et ne pas compter sur l'argent, c'est mon rêve. Tu trouveras des gens avec les mêmes interrogations que toi par ici à mon avis. Courage à toi.
holokian
holokian

Messages : 605
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par MissMiyo Lun 19 Fév 2018 - 14:54

Hello Smile
Je ne sais pas à quel point, je peux me permettre de dire mon avis vu qu'on a une certaine différence d'âge (j'ai 21 ans) mais je me reconnais pas mal dans ce que tu décris (sauf que je ne suis pas anorexique ni hypocondriaque) et je ne sais pas si te dire que je te comprend, peut servir à quelque chose ^^' personnellement, cela me met parfois en colère.
Et en te lisant, je pense tout de même que tu fais partie des zèbres et en même temps, je dirais que la plupart des HP n'aiment pas être catégorisé, se faire étiqueté.
Me concernant, je me suis inscrite sur ce forum il y a quelques jours, très probablement dans le même but que toi... voir si en contact d'autres Zèbres, j'arriverai à avancer, à me comprendre et à changer en mieux. Je procrastine, je fais des crises d'angoisse, mon cerveau sature lorsque je me retrouve dans un endroit où il y a trop de monde et donc trop d'informations, j'ai pleins de projets que je n'arrive pas à finir, je me méfie de tout le monde (je ne fais confiance à personne en dehors de moi et de mon instinct) et je rends tout ce qui est simple, compliqué.
Mais je sais qu'il existe des moyens pour se canaliser, d'avancer, parce qu'il y a des zèbres qui ont réussi ! C'est un combat de chaque jour, surtout au début lorsqu'on doit apprendre à comprendre comment on fonctionne, comment on réfléchit et comment on réagit.

Actuellement, je teste le bullet journal afin de procrastiner moins. Et cela marche de temps en temps. J'essaie de me donner au moins 2 objectifs à réaliser par jour. Et un objectif un peu plus difficile par semaine (comme aller à une conférence ou passer un coup de téléphone, vu que ce sont des choses qui m'angoissent et auxquelles je souhaite me confronter pour avancer).
Et depuis que je sais écrire, je tiens un journal intime où j'écris tout ce qui me passe par la tête. Cela me permet déjà d'extérioriser et ensuite de me calmer, voir un peu plus clair mes pensées bordéliques. Parfois, j'écris plusieurs jours à la suite plusieurs pages et parfois, je n'écris plus rien pendant des semaines. Ces derniers temps, je le fais plus que d'habitude parce que j'ai appris qu'il ne faut pas garder tout en soi. Peu importe qui l'on est, les émotions que l'on ressent sont décuplés parce qu'on est hypersensible... et on devrait pouvoir les exprimer, même si cela fait peur (peur de nous-même, peur du jugement). En parler à une personne adaptée, comme ton infirmière ou moi à ma psy, peut aider... mais comme toi, j'ai l'impression qu'ils ne pourront pas nous comprendre. Mais cela peut soulager un peu notre cerveau en ébullition. Il faut que tu te trouves une solution pour pouvoir extérioriser tes émotions. Et on en est tous capable si on s'en donne les moyens.

Niveau "vouloir aider des gens", je suis tout de même soulagée de voir que tu aies l'impression d'être utile pour tes enfants, car tu l'es ! Et il y a sûrement d'autres personnes que tu aides, peut-être même sans t'en rendre compte, sans le vouloir (petit exemple concret, en te lisant ça m'a aidé à me conforter dans l'idée que je ne suis pas la seule à être ainsi, perdue, révoltée, etc.). Je ne sais pas combien de temps libre tu as pour toi, mais si tu as du temps, pourquoi ne pas faire du bénévolat ? Ou se battre pour une cause en intégrant une association ?
Par contre, une chose que j'ai appris durant ma thérapie, c'est qu'il faut prendre du temps pour soi. Et qu'en aucun cas, cela n'est un acte égoïste puisqu'en prenant du temps pour soi, on améliore notre vie et se faisant, on se sent mieux et on pourra bien plus aider les autres.

Pour le test... je ne sais pas trop quoi dire, j'ai été testée étant enfant et de manière générale, les tests et examens m'angoissent et je les rate du coup... désolée..

Sur ce, je te laisse et j'espère que mon message t'aide un peu... en tout cas, reste encore un moment sur ce forum, participe aux discussions ou encore rencontre d'autres zèbres, même si on ne sait pas à quel point cela peut t'aider, c'est une expérience comme une autre dont on apprendra quelque chose ^^
MissMiyo
MissMiyo

Messages : 46
Date d'inscription : 16/02/2018
Age : 24
Localisation : Suisse (Lausanne)

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par Grenouille75 Lun 19 Fév 2018 - 15:21

Shaloswa a écrit: je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui rit comme moi, qui chiale comme moi, qui souffre comme moi. Je vois des choses que les autres ne perçoivent pas, pour moi c'est facile, c'est un sixième sens.

Tu ne trouveras jamais quelqu'un qui rit, chiale ou souffre comme toi. Nous sommes tous uniques.

Shaloswa a écrit:
Je loupe tout ce que j'entreprends parce que j'angoisse, j'angoisse pour tout, même à l'ouverture de mes mails, ce qui m'a valu de passer mon permis 5 fois alors que je savais très bien conduire et qu'en plus j'aime ça, les profs disaient qu'on avait l'impression que je jouais ma vie lors d'un contrôle.

J'ai aussi passé mon permis 5 fois après 2 ans de conduite accompagnée... autant dire que je savais conduire...


Shaloswa a écrit:
Je ne sers à rien, j'aimerais aider des gens, je ne veux pas être payée pour ça, je veux être utile mais je ne le suis pas.
Je le suis pour mes enfants, mais pour moi, pour la société je n'existe pas...

Je n'ai même pas d'enfants, que devrais-je dire ? Je fais un travail qui n'a aucun sens "humain" à mes yeux. Mon utilité sur cette terre peut facilement être remise en cause.

Bref, je m'excuse pour ce post qui ne t'aidera pas vraiment... Ou juste à te sentir un peu moins seule (même si nous ne sommes jamais que tout seul?) ?

Grenouille75

Messages : 24
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par Shaloswa Lun 19 Fév 2018 - 18:03

Arf mon message a été effacé je vais donc tenter de le réécrire en me rapprochant au mieux de l'original...

Tout d'abord merci à chacun et chacune d'avoir pris la peine de me répondre. Toute intervention quelle qu'elle soit est bonne à prendre, mérite d'être postée et m'aide d'une manière ou d'une autre.
MissMiyo, je salue ta maturité (je voulais te le dire avant toute chose), je précise que j'ai 30ans et que tu peux te permettre de donner ton avis jusqu'au bout: l'âge n'est qu'un détail et on peut avoir le même âge et une maturité toute différente! Tu as été testée enfant, qu'a donc donné ce test? Je n'ai aucun doute sur le fait que tu me comprennes, ta réponse donne encore plus de détails sur ce que je vis! Pour ce qui est du journal intime, j'ai tenté cette expérience il y a bien longtemps déjà, cependant une fois la tâche accomplie je déchirais la page tout juste écrite. Ce n'était jamais assez bien écrit, ou les mots ne décrivaient pas assez bien mes sentiments (c'est d'ailleurs toujours le cas lorsque je poste sur ce forum ou que j'envoie une lettre etc, j'ai toujours cette impression de "j'aurais pu faire mieux") ou encore, à la relecture, je trouvais,en gros, que ma misérable vie n'était pas digne d'être posée sur papier,... J'ai été bénévole pendant plusieurs années et ça m'a beaucoup plu, mais maintenant j'ai trois petites patronnes qui ne m'octroient pas beaucoup de congés^^ De mon côté je demande régulièrement à faire des heures supp!Very Happy
J'utilise cette transition pour répondre à Grenouille75: Oui, tu as raison j'ai une chance folle j'ai des enfants extraordinaires et je vais même aller plus loin ça m'a surement sauvé la vie! Il n'y a que ça que je savais: je voulais être maman. C'est la seule chose dont j'étais sûre et c'est également actuellement le seul sujet sur lequel j'ai confiance en moi (et encore). Mais je suis une femme aussi et comme tu le dis un être unique et j'ai la prétention de vouloir exister pour moi et par moi seule en plus de ma casquette de maman.
Pour mon permis, j'ai fait une conduite supervisée, je n'avais donc aucune excuse recevable...
Dans quelle branche travailles-tu? Je vois que tu y vois aussi clair que moi,...

Soit sûr que j'aurais préféré être un cas unique, sur ce sujet du moins.

Shaloswa

Messages : 58
Date d'inscription : 12/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par Grenouille75 Mar 20 Fév 2018 - 9:26

Shaloswa a écrit:
J'utilise cette transition pour répondre à Grenouille75: Oui, tu as raison j'ai une chance folle j'ai des enfants extraordinaires et je vais même aller plus loin ça m'a surement sauvé la vie! Il n'y a que ça que je savais: je voulais être maman. C'est la seule chose dont j'étais sûre et c'est également actuellement le seul sujet sur lequel j'ai confiance en moi (et encore). Mais je suis une femme aussi et comme tu le dis un être unique et j'ai la prétention de vouloir exister pour moi et par moi seule en plus de ma casquette de maman.
Pour mon permis, j'ai fait une conduite supervisée, je n'avais donc aucune excuse recevable...
Dans quelle branche travailles-tu? Je vois que tu y vois aussi clair que moi,...

Soit sûr que j'aurais préféré être un cas unique, sur ce sujet du moins.      

Quand j'ai découvert que j'étais "surdouée" (après avoir pensé que j'étais bipolaire, autiste, etc.), j'ai eu un immense soulagement en me disant que je n'étais pas seule. J'ai compris que d'autres personnes avaient des ressentis semblables aux miens (hypersensibilité, révolte à l'injustice, manque de sens, valeurs trop fortes qui génèrent des angoisses, etc).  Puis, en avançant, en lisant des témoignages, je me suis dit que c'était quand même triste qu'on soit autant à souffrir de la sorte. Donc je comprends tout à fait quand ton dis que tu aurais préféré être un cas unique. Néanmoins, même si je connais peu de zèbres (ou alors je ne les ai pas détectés ce qui est fort probable), je pense que nous sommes malgré tout uniques et différents et qu'on ne trouvera jamais quelqu'un qui nous comprend à 100% (et heureusement non?).
Je suis heureuse de voir que tu as réussi à réaliser ton rêve le plus cher: je pense que c'est très important pour des personnes comme nous.
Je travaille dans le conseil en systèmes d'information mais j'ai repris mes études par correspondance en psychologie cette année (en parallèle de mon travail): après 4 années dans ce travail, j'avais besoin de sens, de comprendre et surtout de faire quelque chose qui m'attire vraiment. Même si mon travail ne me dégoûte pas et que j'essaye de lui donner du sens (notamment en étant la plus agréable possible avec les gens qui m'entourent, en essayant de leur faciliter la vie), j'avais besoin de faire quelque chose pour moi (et pas pour gagner de l'argent, payer mon loyer et acquérir un statut social). D'autant + que dernièrement j'ai découvert de plein fouet le manque d'intégrité de mon entreprise...


Dernière édition par Grenouille75 le Mar 20 Fév 2018 - 10:37, édité 1 fois

Grenouille75

Messages : 24
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par Théo Mar 20 Fév 2018 - 9:34

J'ai tiqué sur le permis : ne pas arriver à passer le permis ne veut pas dire que tu n'es pas zèbre, très clairement ... Le permis se joue principalement sur une capacité à respecter les consignes et à maîtriser l'anxiété, ce qui n'est pas le coeur de métier du zèbre. J'ai personnellement raté 4 fois mon permis et reporté son passage au moment où j'aurai un CDI, mais étant chercheur je roule ma bosse pour le moment donc c'est pas pratique. Et pourtant je sais conduire, j'ai fait la conduite supervisée pendant deux ans. Mais les conditions de passage de l'examen me semblent tellement différentes de la conduite en elle-même ...
Théo
Théo

Messages : 242
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par MissMiyo Mar 20 Fév 2018 - 13:06

MissMiyo, je salue ta maturité (je voulais te le dire avant toute chose), je précise que j'ai 30ans et que tu peux te permettre de donner ton avis jusqu'au bout: l'âge n'est qu'un détail et on peut avoir le même âge et une maturité toute différente! Tu as été testée enfant, qu'a donc donné ce test? Je n'ai aucun doute sur le fait que tu me comprennes, ta réponse donne encore plus de détails sur ce que je vis! Pour ce qui est du journal intime, j'ai tenté cette expérience il y a bien longtemps déjà, cependant une fois la tâche accomplie je déchirais la page tout juste écrite. Ce n'était jamais assez bien écrit, ou les mots ne décrivaient pas assez bien mes sentiments (c'est d'ailleurs toujours le cas lorsque je poste sur ce forum ou que j'envoie une lettre etc, j'ai toujours cette impression de "j'aurais pu faire mieux") ou encore, à la relecture, je trouvais,en gros, que ma misérable vie n'était pas digne d'être posée sur papier,... J'ai été bénévole pendant plusieurs années et ça m'a beaucoup plu, mais maintenant j'ai trois petites patronnes qui ne m'octroient pas beaucoup de congés^^ De mon côté je demande régulièrement à faire des heures supp!Very Happy

Tout d'abord, merci beaucoup, ça me fait très plaisir Smile

Ensuite, pour le journal intime.. tout dépend de la fonction que tu souhaites lui donner. En te lisant, j'ai l'impression que tu aimerais "écrire un roman". Ce qui n'est pas une mauvaise chose, hein ? Mais pour extérioriser, je pense qu'on n'a pas besoin que la rédaction soit parfaite (et parfois, on n'a pas le temps de réfléchir à une certaine tournure de phrase vu que l'on est envahi par des pensées en tout genre). Laisse juste courir ton stylo sur le papier, au gré de tes pensées même si les phrases n'ont pas de sens, même si tu penses que ça n'en vaut pas la peine. J'ai des pages de journal qui sont remplis de ratures, où que j'ai juste colorié en noir, parfois j'écris à l'envers, je change d'écriture selon ce que je ressens (dernièrement, on voit que j'ai tremblé en écrivant parce que j'étais en colère) et pas besoin de relire tout de suite. Relire un journal intime quelques jours ou semaines après, je pense que c'est mieux.. ça permet d'avoir plus de recul et de possiblement comprendre un peu mieux ce qu'on ressentait à ce moment-là. Déchirer des feuilles sur lesquelles tu t'es défoulé est également un bon moyen ! Surtout pour tourner la page, c'est comme si on effaçait, brûlait, détruisait ce bout de notre vie, de notre ressenti afin de continuer à avancer.

Je pense également que le journal intime ne convient pas à tout le monde. Tu peux par exemple t'exprimer à travers d'autres supports. Le dessin, la sculpture, tenir un blog (où tu peux également donner des conseils à d'autres personnes comme toi et ça t'offrira du bonheur ^^), faire des vidéos (rien que pour toi ou non), etc. Il faut juste essayer et tu finiras bien par trouver Smile Parfois, tu peux même revenir sur un ancien support qui ne te plaisait pas. J'ai eu une période où je trouvais qu'écrire ne marchait pas/plus et je n'ai plus touché à mon journal pendant des mois et des mois avant d'être tellement acculée par mes émotions, par mes pensées, l'envie d'en finir, le dégoût du monde, l'incompréhension, la différence, que j'ai piqué une crise assez violente et j'ai pu me calmer grâce à la musique (je précise juste que la musique est pour moi à la fois une ancre et un échappatoire, quelque chose qui m'est extrêmement précieux et utile) et j'ai retrouvé mon journal... j'ai écrit une dizaine de pages. À la fin, j'étais soulagée et j'ai compris à quel point écrire pouvait m'aider et pourtant j'étais persuadée pendant un bon moment (pas si bon que ça au final) que ce n'était pas le cas.
Autre raison pour laquelle je tiens un journal, c'est pour tenter de mettre par écrit ce qui se passe dans ce monde, pour qu'un jour (qui sait ?) quelqu'un puisse les retrouver et s'y reconnaître ou comprendre ce qui a pu se passer sur Terre pendant un certain laps de temps, à la manière du Journal d'Anne Franck (au début, j'écrivais même à quelqu'un d'inexistant comme si j'écrivais une lettre). Et j'écris tout ce qui me semble important (et qui semble peut-être être futile aux yeux des autres), ce que j'ai ressenti à tel ou tel moment, les questionnements sur le sens de la vie, ce que je fais sur Terre, des centaines et des milliers de pourquoi du comment, qu'un oiseau s'est posé à ma fenêtre, qu'un nouveau président a été élu, que l'être humain semble inutile et destructeur, que tout le monde a droit au bonheur, que vivre est une chance inouïe, qu'un agneau est né durant ces quelques secondes où j'écris, etc. Tout se qui me passe par la tête et je le relis parfois des semaines, des mois, des années après, avec le sourire ou les larmes...

Quand à mon test. Très honnêtement, je ne me souviens plus très bien parce que je devais avoir environ 5-6 ans. Ma mère avait rapidement compris que j'étais différente que les autres enfants et en avance sur mon âge, elle a dû se battre à l'époque pour trouver un psy qui voulait me faire tester (et ensuite se battre contre mon ancienne école, la direction et le comité des parents pour que je puisse sauter une classe). Je suppose que le test était adapté pour un enfant... mais je n'en suis pas si sûre que ça (je pourrais demander des précisions à mes parents ^^). Il y avait un test plutôt centré logique qui m'amusait énormément et des séances avec un psy pour voir comment j'étais émotionnellement, socialement et tout le reste qu'on ne peut évaluer via un simple test écrit.
Niveau résultat, mes parents ne m'ont jamais dit exactement de combien mon QI est. Ils m'ont juste dit que j'étais un enfant précoce. Ils se sont renseigné sur la surdouance mais on n'en a jamais parlé en famille parce que je ne le voulais pas, j'avais l'impression que ce n'était pas si important que ça, que ce n'était qu'une toute petite parcelle de moi et je n'ai réalisé qu'il y a quelques mois que ce n'est pas le cas, que cela me constituait entièrement. Du coup, on pourrait presque dire que je me découvre HP à l'âge de 21 ans et non à l'âge de 5 ans.
Et comme cela m'intrigue et que j'aimerai vraiment améliorer ma vie et la personne que je suis, j'ai commencé à acheter pleins de livres sur le sujet, lire des blogs, suivre une thérapie et maintenant m'inscrire sur ZC.

Je t'envoie plein de courage !
MissMiyo
MissMiyo

Messages : 46
Date d'inscription : 16/02/2018
Age : 24
Localisation : Suisse (Lausanne)

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par Shaloswa Mar 20 Fév 2018 - 15:02

Grenouille, je pense tout à fait comme toi, tu as écrit cette phrase que je croyais presque m'appartenir: "même si nous ne sommes jamais que tout seul", je me suis longtemps répété ça, je te passe l'épisode philosophique qui s'en suivait,...
Je ne veux pas que quelqu'un me comprenne complètement, je veux simplement qu'on arrête de me jeter ce regard plein d'incompréhension quand je parle de mes sentiments; les yeux globuleux vous connaissez? Le regard que la personne en face essaye de ravaler à peine l'a-t-elle jeté.
Je vois bien là que vous comprenez facilement, je le vois par vos réponses, je n'ai pas besoin de tergiverser pendant 20h. Ca me va très bien.
Tu peux donc te raccrocher à la psychologie non? Te sens tu mieux depuis la reprise des études?
Théo, le permis voilà c'est ça! Avant de l'avoir, j'ai passé une dernière heure de conduite avec mon moniteur qui ne comprenait pas d'où venait le problème (hé oui, encore un^^) puisque pour lui je conduisais bien et le jour de l'examen c'était la catastrophe! Cette heure là je l'ai passé à râler sur ce foutu permis de m****, sur ce qui pour moi n'était qu'une mascarade! J'ai dit au moniteur que je n'aurais jamais cette daube, que ce gentil inspecteur déciderait en une fraction de seconde que je ne rentre pas dans ses critères à la con, que même si je conduisais à la perfection il suffisait d'une roue sur un trottoir pour que je sois recalée alors que là le gars aurait bien vu que je savais conduire. Je lui ai parlé de tout un tas de gens qui avait eu le permis du premier coup et qui ne l'avait plus aujourd'hui pour conduite en état d'ivresse et j'en passe; que c'était pas les anxieux les plus dangereux bien au contraire! Enfin je lui ai fait sa journée au mec, mais sa réponse m'a énervé de plus belle: "si tu conduis comme ça tu l'auras le permis": MAIS RÉVEILLE TOI JE NE CONDUIRAIS PAS COMME CA!!!  Enfin j'étais tellement énervée que c'est comme ça que je l'ai eu, je crois que j'étais dans un état second. Le jour de l'examen je n'ai pas arrêté de parler, l'inspectrice m'a dit que je n'étais pas obligé de dire tout ce que je faisais, je lui ai répondu que c'est pour moi que je le faisais.

Shaloswa

Messages : 58
Date d'inscription : 12/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par Shaloswa Mar 20 Fév 2018 - 15:43

MissMiyo, tu vois comme je complique tout ce qui peut paraître facile Smile Crying or Very sad
J'ai ce soucis, en plus, de vouloir la perfection alors que je suis loin de la toucher. Ton intervention apporte avec elle mille et une questions.
J'ai beaucoup écrit, plus jeune, ou plutot tenté d'écrire. Je mettais une nuit à griffonner trois lignes qui pouvaient me convenir. Elles me semblaient toujours en demi-teintes, pas assez à la hauteur mais enfin j'en avais besoin. Il fallait que je sois dans le spleen total ou c'était la page blanche assurée. Dompter mes idées se révélait un combat difficile. J'ai dû quand même taper dans l’œil d'un ou deux profs de français. En 5éme l'une a dit à mon père "Dieu ce qu'elle raconte bien!", en 3éme j'ai terminé première au BEPC blanc de français grâce à ma rédaction. En première, ma prof de littérature a pleuré en lisant un texte la concernant. Elle m'a dit cette phrase que je n'oublierai jamais:"vous pouvez être sûre, poète vous l'êtes!" Elle faisait référence à Rimbaud "le poète est un voyant", voulait elle dire zèbre? Le poète est-il un zèbre? Question

Shaloswa

Messages : 58
Date d'inscription : 12/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par Théo Mar 20 Fév 2018 - 17:20

Shaloswa a écrit:Théo, le permis voilà c'est ça! Avant de l'avoir, j'ai passé une dernière heure de conduite avec mon moniteur qui ne comprenait pas d'où venait le problème (hé oui, encore un^^) puisque pour lui je conduisais bien et le jour de l'examen c'était la catastrophe! Cette heure là je l'ai passé à râler sur ce foutu permis de m****, sur ce qui pour moi n'était qu'une mascarade! J'ai dit au moniteur que je n'aurais jamais cette daube, que ce gentil inspecteur déciderait en une fraction de seconde que je ne rentre pas dans ses critères à la con, que même si je conduisais à la perfection il suffisait d'une roue sur un trottoir pour que je sois recalée alors que là le gars aurait bien vu que je savais conduire. Je lui ai parlé de tout un tas de gens qui avait eu le permis du premier coup et qui ne l'avait plus aujourd'hui pour conduite en état d'ivresse et j'en passe; que c'était pas les anxieux les plus dangereux bien au contraire! Enfin je lui ai fait sa journée au mec, mais sa réponse m'a énervé de plus belle: "si tu conduis comme ça tu l'auras le permis": MAIS RÉVEILLE TOI JE NE CONDUIRAIS PAS COMME CA!!!  Enfin j'étais tellement énervée que c'est comme ça que je l'ai eu, je crois que j'étais dans un état second. Le jour de l'examen je n'ai pas arrêté de parler, l'inspectrice m'a dit que je n'étais pas obligé de dire tout ce que je faisais, je lui ai répondu que c'est pour moi que je le faisais.
Combien de fois j'ai eu cette discussion avec des gens qui ne comprenaient pas, qui disaient que si je n'avais pas le permis alors je représentais un danger, par définition ... Les gens ne comprennent pas cette idée que le permis est un test de résistance à l'angoisse et de respect des consignes avant d'être un test de conduite. À force j'ai fini par me dire qu'un truc clochait avec moi, et c'est peut-être vrai, peut-être que mon angoisse rend ma conduite vraiment moins fiable, mais quand je vois les gens qui conduisent n'importe comment sur la route alors que moi je faisais attention à respecter scrupuleusement les limites de vitesse et à ne pas conduire par à coups, ça a tendance à m'exaspérer Rolling Eyes Laughing
Théo
Théo

Messages : 242
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par Shaloswa Mar 20 Fév 2018 - 18:01

Si seulement tu pouvais avoir un ras le bol qui te permette d'y arriver comme moi. Après, à la cinquième fois, ils sont beaucoup plus sympa,en tout cas par chez moi, c'est ce qui m'a aidé aussi...

Shaloswa

Messages : 58
Date d'inscription : 12/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par MissMiyo Mer 21 Fév 2018 - 14:41

MissMiyo, tu vois comme je complique tout ce qui peut paraître facile Smile Crying or Very sad
J'ai ce soucis, en plus, de vouloir la perfection alors que je suis loin de la toucher. Ton intervention apporte avec elle mille et une questions.
J'ai beaucoup écrit, plus jeune, ou plutot tenté d'écrire. Je mettais une nuit à griffonner trois lignes qui pouvaient me convenir. Elles me semblaient toujours en demi-teintes, pas assez à la hauteur mais enfin j'en avais besoin. Il fallait que je sois dans le spleen total ou c'était la page blanche assurée. Dompter mes idées se révélait un combat difficile. J'ai dû quand même taper dans l’œil d'un ou deux profs de français. En 5éme l'une a dit à mon père "Dieu ce qu'elle raconte bien!", en 3éme j'ai terminé première au BEPC blanc de français grâce à ma rédaction. En première, ma prof de littérature a pleuré en lisant un texte la concernant. Elle m'a dit cette phrase que je n'oublierai jamais:"vous pouvez être sûre, poète vous l'êtes!" Elle faisait référence à Rimbaud "le poète est un voyant", voulait elle dire zèbre? Le poète est-il un zèbre?  Question

Oh je comprends très bien... j'ai le même problème mais pas avec l'écriture, plutôt avec le dessin ou la musique que je compose. Jamais satisfaite, perfectionniste.
Et j'ai comme mantra (pas vraiment intentionnel), la question suivante : "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?"

Honnêtement, je ne sais pas trop comment faire pour combattre ce perfectionnisme, je dois également y travailler. Pour le moment, à part se répéter que ce n'est pas grave si ce n'est pas parfait et que rien n'est parfait, je ne vois pas de solutions à l'heure actuelle.
Pourquoi écrire sans réfléchir et lorsque tout est sur papier, "résumer" le tout en un poème ? Ou même écrire un poème pour parler de ce que tu ressens ? À mon avis, ce serait à la fois un moyen d'extérioriser et un moyen artistique où tu pourras te perfectionner (et du coup réfléchir sur le moment uniquement à ton poème et donc mettre de côté idées et pensées brouillons).
Il faut essayer, c'est tout ^^ pendant un certain laps de temps, 2-3 semaines ou plus. Et si ça ne marche pas, c'est tout de même un progrès et une expérience qui pourrait te donner d'autres pistes pour clarifier tes pensées. Par contre, je pense également qu'un zèbre ne pourra pratiquement jamais à long terme, ralentir ses pensées et mettre au clair tout ce qui se passe dans son cerveau. Il y aura toujours des moments où ce sera trop. Cela fait partie de nous...
MissMiyo
MissMiyo

Messages : 46
Date d'inscription : 16/02/2018
Age : 24
Localisation : Suisse (Lausanne)

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par holokian Mer 21 Fév 2018 - 15:18

Waouh c'est chouette tes talents d'écriture Shaloswa Smile

D'ailleurs si tu veux te tester au lâcher prise, comme l'a souligné MissMiyo, j'ai lancé un fil sur l'écriture automatique et improvisée. Je pense qu'accepter la réalité de nos créations, c'est une très bonne étape pour aller plus loin.

Le fil est ici :
https://www.zebrascrossing.net/t33882-ecriture-automatique-et-improvisee
holokian
holokian

Messages : 605
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par Shaloswa Ven 23 Fév 2018 - 14:07

holokian: talents, talents ouh là je n'irais pas jusque là Laughing , mais je vais volontiers aller jeter un coup d'oeil sur ton fil.

Shaloswa

Messages : 58
Date d'inscription : 12/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par holokian Ven 23 Fév 2018 - 15:17

Avec plaisir Smile
holokian
holokian

Messages : 605
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par jeachlo Ven 23 Fév 2018 - 19:50

bonsoir à tous,

simplement pour te dire que je me suis beaucoup retrouvée dans ton message shalowa, ça ne fait pas avancer le chmilblick, mais ça me fait du bien de voir que je ne suis pas la seule dans cette spirale.
Mon mari moi, il me dit : tu seras jamais heureuse !! pourtant j'ai fini par comprendre qu'à ma façon je le suis heureuse.
En revanche, je ne serai jamais simple...et ce qui me rend la route difficile c'est qu'autour de moi il y a beaucoup d'incompréhension quant à mon fonctionnement. On me renvoie sans cesse une image de ma différence, je me heurte à des réflexions du genre, non mais tu rêves, c'est pas ça la vie (genre le bénévolat ça nourrit pas) arrête de t'éparpiller termine ce que tu fais avant de commencer autre chose (genre ton instabilité est pathologique)...etc

pour conclure, la voie de la création a été pour moi la meilleurs des thérapies. Par contre, j'ai pris ce chemin accompagné d'artiste accomplie et d'art thérapeute. J'ai guéris de ma peur de ne pas bien faire (perfectionnisme) et du regard de l'autre.

jeachlo

Messages : 173
Date d'inscription : 20/11/2017
Age : 44
Localisation : lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Et maintenant? Empty Re: Et maintenant?

Message par jeachlo Ven 23 Fév 2018 - 19:50

bonsoir à tous,

simplement pour te dire que je me suis beaucoup retrouvée dans ton message shalowa, ça ne fait pas avancer le chmilblick, mais ça me fait du bien de voir que je ne suis pas la seule dans cette spirale.
Mon mari moi, il me dit : tu seras jamais heureuse !! pourtant j'ai fini par comprendre qu'à ma façon je le suis heureuse.
En revanche, je ne serai jamais simple...et ce qui me rend la route difficile c'est qu'autour de moi il y a beaucoup d'incompréhension quant à mon fonctionnement. On me renvoie sans cesse une image de ma différence, je me heurte à des réflexions du genre, non mais tu rêves, c'est pas ça la vie (genre le bénévolat ça nourrit pas) arrête de t'éparpiller termine ce que tu fais avant de commencer autre chose (genre ton instabilité est pathologique)...etc

pour conclure, la voie de la création a été pour moi la meilleurs des thérapies. Par contre, j'ai pris ce chemin accompagné d'artiste accomplie et d'art thérapeute. J'ai guéris de ma peur de ne pas bien faire (perfectionnisme) et du regard de l'autre.

jeachlo

Messages : 173
Date d'inscription : 20/11/2017
Age : 44
Localisation : lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum