Plus rien ne me détermine

3 participants

Aller en bas

Plus rien ne me détermine Empty Plus rien ne me détermine

Message par oyans Lun 23 Oct 2017 - 18:26

Et la mort est une fin en soi...

En effet je dialogue avec la mort, c'est corroboratif, personne n'a tort tout le monde sait.
Appréhender la mort, c'est surtout dans le déclin qu'on apprend à se dresser, se dompter.
En fait souvent, je sais aujourd'hui, détenir cette drôle de clef, me faisant passer vers un autre état.
Je ne sais pas si vous y avez pensez, mais la vie d'un objet reste symbolique, une véritable métaphore, de notre vision de: y a t-il une vie après la mort?
Ce petit objet de verres, ne finira guère sa vie à emplir des verres, mais peut-être sera t-il l'écran d'une télé, le verre d'une montre? Ainsi l'homme a rendu éternel un simple objet, pourquoi n'en serait-il pas de même pour nous?

Je ne suis pas croyant, je ne suis pas athée non plus et mon cerveau me dicte, la façon d'être au monde car, puisqu'il n'y a pas de réponses, il n'y aura pas non plus de questions.
La cessation de vivre c'est comme noël au balcon, il y fait froid, mais quand ouvrirons nos cadeaux?
C'est un peu dans ce contexte que je me prépare, la vie n'est elle pas une éternelle remise en question?

Le seul argument qui me retient, c'est le regret, le regret ne serait-il pas d'ailleurs, le mensonge dont se revêt chaudement cette note d'espoir en effet j'analyse mes pensées mes arguments et je n'y ressens en fait que de la peur, la peur de disparaître et cela: à tout jamais!

Néanmoins cette histoire de recyclage me trotte dans la tête, puisqu'elle est plus ou moins juste.
Alors haut-les-coeurs moussaillons, la vie est une chienne!! (de basse extraction, j'adore ce truc)

oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Plus rien ne me détermine Empty Re: Plus rien ne me détermine

Message par Alegria Lun 23 Oct 2017 - 19:07

Ce que j'ai aimé en effleurant quelques données d'astrophysique, étudiant de plus près ma copine Lune, c'est d'être transportée vers des pensées existentielles. 

    Nous serions bien, entre autre, constitués de poussières d'étoiles. Et nos poussières, comme celles de tout ce qui meure, pourraient bien constituer l'être en devenir...

    Je suppose que ces données sont des théories que certains/nes autres scientifiques réfutent. 

      Comme à mon habitude, je préfère en rester à ce qu'il me plaît de croire...
Alegria
Alegria

Messages : 45
Date d'inscription : 18/02/2017
Age : 48
Localisation : SSE

Revenir en haut Aller en bas

Plus rien ne me détermine Empty Re: Plus rien ne me détermine

Message par oyans Lun 23 Oct 2017 - 19:15

C'est fascinant, Lavoisier disait je crois "rien ne se crée (perd) tout se transforme".
Pour ce qui est d'ordre moins matériel, cela doit aussi se produire.
gardons nos certitudes Wink
oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Plus rien ne me détermine Empty Re: Plus rien ne me détermine

Message par Alegria Lun 23 Oct 2017 - 21:13

Exactement. 
    
    Alors  pourrait-on ajouter : rien ne meure vraiment... Et ainsi s'envolent des idéologies lugubres. Je crois entendre du bruit dans la boîte d'un certain individu à moustache...

http://www.futura-sciences.com/sciences/questions-reponses/astrophysique-sommes-nous-faits-poussieres-etoiles-7275/
Alegria
Alegria

Messages : 45
Date d'inscription : 18/02/2017
Age : 48
Localisation : SSE

Revenir en haut Aller en bas

Plus rien ne me détermine Empty Re: Plus rien ne me détermine

Message par Douceurdusoir Mar 31 Oct 2017 - 22:37

Penser que c'est dans l'ordre des choses, et trouver cela bien, au fond.
Etre épicurien (un peu) (si possible).
Etre heureux d'être vivant, être heureux que d'autres vivent. Ne pas souffrir de ne plus l'être.

Douceurdusoir

Messages : 113
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Plus rien ne me détermine Empty Re: Plus rien ne me détermine

Message par oyans Mer 1 Nov 2017 - 2:03

Ce ne sont que des arguments bien pesés et censés.
Mais au fond de mon cœur reste cette envie de clôturer l'affaire par une victoire; cette victoire c'est la distanciation entre mes capacités intrinsèques misent au repos, du fait d'un moindre engouement, qui m'a saisi, il y a de cela deux bonnes années.
J'ai été épicurien, même de trop, j'étais un jouisseur de beaucoup de choses et ses événements m'ont conduit à une certaine destruction.

J'ai essayé de palier à ce sentiment indéfectible par la création artistique et je voudrai continuer à construire, sans rester à penser... Mes dons
Je suis plutôt content d'être vivant, même si cela m'est difficile, du fait de mon handicap,.

Je n'aime pas trop parler de cela car c'est tout à fait subsidiaire, lorsque j'aménage mon temps de façon intelligente.la volonté contrebalance largement et inévitablement "mes problèmes"
Et si cela n'était qu'un problème...
Celui qui m'étonne, c'est de moins produire, je faisais deux toiles par semaine au minimum et écrivais souvent, aujourd'hui c'est au gré de mes humeurs, mauvaise chose que celle-ci.
Voici mes vraies souffrances, auxquelles je peux remédier par la volonté, à condition de m'impliquer réellement et non pas en dilettante.

Le monde, le sort du monde me touche aussi, au plus haut point.

J'aime ton analyse, elle me parait si juste et si fraîche, merci
oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Plus rien ne me détermine Empty Re: Plus rien ne me détermine

Message par Douceurdusoir Mer 1 Nov 2017 - 14:26

Je suis content que ces qq mots t'ait plu (et au passage d'un premier échange par ici).
Attention tout de même : l'épicurisme est le contraire d'une jouissance compulsive ! Il serait plutot dans une simplicité, voire un dépouillement heureux, sans angoisse de "rentabiliser un temps", sans ambition dévorante.

Et je me dis souvent que construire, fût-ce à l'échelle d'une fourmi, sans aspect moralisateur, doit être une bonne hygiène de vie, un exercice qui fait du bien (construire au sens large bien sûr).


Douceurdusoir

Messages : 113
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Plus rien ne me détermine Empty Re: Plus rien ne me détermine

Message par oyans Mer 1 Nov 2017 - 16:09

Oui, ces quelques mots sont bien choisis, ils pénètrent en moi telles des flèches, car ils sont justes et plein de sapience.
Je parle de sagesse, car je ne suis guère avilit, ni destitué d'envie, tout en moi me pousse à continuer ma carrière de peintre et de poète et tout en moi me sermonne, disant irréductiblement, mais quelle importance? Tout n'est que vanité l'ami...
Je contiens il est vrai du spleen; mélancolie me poussant à la négation de l'acte.
Tes mots sont frais et me font du bien...
J'écourte, car ce soir rien ne me vient naturellement, tu sais j'ai eu bien du mal à te répondre, non pas que je ne le veuille, mais comme je l'ai déjà dit, j'étais tétanisé
merci
oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum