libération ou autodestruction

+3
Mégalopin
Luc
volcan auvergnat
7 participants

Aller en bas

libération ou autodestruction Empty libération ou autodestruction

Message par volcan auvergnat Lun 30 Mai 2011, 00:43

Contexte : j'ai une meilleure amie, intime, non zèbre. La seule personne a laquelle je peux tout dire, avec qui je peux me confesser et avec qui je parle meme de ma zébritude. Personne qui, il y a 3 ans maintenant , s'est rellement intéressé a moi, et qui m'a apporté de l'amour et de l'affection.

Problème : relation extremement frustrante, besoin de me faire comprendre, mais échec et du coup ca me renvoie une image de moi très négative parce que je culpabilise d'etre différent et d'etre incapable de faire de cette relation ce que je voudrais qu'elle soit. Au final, éloignement progressif, moins d'affection de sa part vu qu'elle sent mes reproches (qu'elle ne prenne pas assez le temps pour m'écouter, pour me répondre, pour me parler, pour me donner + d'affection), puis culpabilisation de ma part parce qu eje me dis que tout est de ma faute (ce qui n'est pas tout a fait faux, j'ai tort de lui demander l'impossible..). Du coup, en plus du mal etre inhérent a mon état de jeune zébre qui sait plus trop ou il va, il m'arrive de pleurer de frustration vis a vis de cette relation. Elle ne souffre bien évidemment pas de ça. Elle est juste lassée de mon état de spleen perpétuel, qui n'arrive plus a la toucher parce qu'elle a l'impression qu'il est stagnant et se sent très impuissante. Elle en a marre de voir, de sentir que j'ai du doute sur nous 2 et du coup s'est protégée en s'éloignant un peu, mais a part ca elle est très sereine vis a vis de tout ca.

Message que je viens de lui envoyer:
Ce forum me fait vraiment du bien.
C'est émouvant. de lire des gens. Avec exactement les memes difficultés, les memes problèmes que toi. Tous. La difficulté d'agir, la difficulté de se faire comprendre et la souffrance que ca engendre, l'ennui perpétuel, le cinéma, la culpabilisation d'etre différent, le mal etre permanent, la volonté de faire des grandes choses, de tout controler et le sentiment d'impuissance quand on s'apercoit qu'on peut rien faire, le besoin d'affection parfois maladif. Tous ont ou ont eu ce genre de difficultés.

On peut toujours dire que c'est virtuel, mais pour moi rien que lire ces gens c'est peut etre la chose la moins virtuelle que j'ai fait dans ma vie.

Ca fait 2 jours que je suis assez intensément dans mes pensées. Dans une phase complètement. Optimiste. Je n'ai plus envie de me justifier en t'expliquant que penser fait partie de moi. Que ce chemin est mon chemin, que toutes ces difficultés c'est normal que je les rencontre. Je n'ai pas envie de tout faire pour capter ton interet en t'expliquant que ce que je vis actuellement n'est pas moins intéréssant ou moins important que si je baisais ce soir ou que si j'agissais dès maintenant. C'est moi, c'est tout, et j'en ai marre d'en avoir honte ou de culpabiliser.

On est pas compatible, tu ne me comprends pas, on ne se comprend pas, tu m'as fui, je t'ai fui, on s'apporte rien, je t'intéresse pas, tu m'intéresse pas, oui, y'a surement beaucoup de vérité la dedans.

Qu'importe.

Je n'ai plus envie d'etre triste de ca. je ne suis pas triste de ca. Etre triste de ca, ca serait encore culpabiliser d'etre différent, de ne pas etre capable d'avoir une belle relation gnagnagna.
J'en ai marre de culpabiliser.


Il faut que je m'aime maintenant amélie.

C'est l'étape clé. je l'ai compris. Il faut que je m'accepte. Que jarrete de culpabiliser d'etre comme je suis.
Le bonheur n'existe pas, ce sentiment de plénitude éternel n'existe pas, le bonheur c'est de savoir profiter au mieux des petits plaisirs de l'existence.

Et pour ca, faut etre en paix avec soi meme. Faut pas de maletre permanent qui nous empeche de profiter. Il faut juste. Que je sois en paix amélie. Que j'accepte ce que je suis, et que j'arrete de culpabiliser.

Ca passe par m'éloigner de toi.
Y'a trop de signes amélie. Aujourd'hui. Comment te dire. J'ai vraiment pensé a plein de trucs ces 2 derniers jours, qui m'ont fait allé bien, j'ai lu plein de trucs, mais tu vois. J'ressens plus le besoin de t'en parler, j'en ai plus envie. Ca sert a quedalle. Ca t'intéresserait pas. On a pas la meme manière de fonctionner , point. Tu peux trouver ca abstrait, moi je sais très bien de quoi je parle. Si t'as envie de comprendre ca comme "t'es conne et terre a terre, chui intelligent" prends le comme ca. Moi, c'est pas ca que je veux dire en tout cas. C'est juste qu'on est différents et que ca t'intéresse pas. On ne trouve pas les memes types de gens intéressants. Et j'en ai marre de vouloir te controler, de vouloir te changer, de vouloir t'imposer mes vues (qui sont pour moi évidentes et c'est très frustrant de pas pouvoir les imposer mais faut accepter le libre arbitre de chacun.). Merde. Faut enfin que je te tolère. Mais si je te tolère, je m'éloignerai de toi, point, parce que tu ne me conviens pas, je veux autre chose comme amie intime. C'est pas une décision dure a prendre, je n'aurai meme pas besoin de me forcer, ca se fait et ca se fera naturellement. Je veux juste de toi comme petite amélie. Comme une personne a qui je suis évidemment attachée pour la vie.
Tu ne me suffis plus. Et surtout croire que tu me suffis est absolument nuisible pour moi, parce qu'au final ca marche pas et forcément je culpabilise et je me mésestime, alors que c'est comme ca, c'est inévitable et ce n'est ni de ta faute ni de la mienne.
J'en ai marre de te mentir, aussi. Je t'aime, je suis profondément attaché a toi, mais après ta personnalité, ta vie et ce qui s'y passe a cessé de me passionner depuis un moment. De toute manière tu l'as senti. Je me sens incapable de t'apporter quoique ce soit dans ta vie, a part une présence, une épaule, des bons moments agréable (tennis, rct, cartes, ski , rires, tout c'que tu veux) mais après je ne serai jamais clé dans ta vie et tu ne seras jamais clé dans ma vie parce qu'on fonctionne pas pareil. A partir de la, ca sert a rien que je continue de sacraliser ptada^². C'est juste une peur du vide, mais la, cette fuite de la réalité, cette volonté absolue que tu me comprennes est en train de me détruire et je peux te dire que depuis 2 jours ou je pense a tout ca ce message est libérateur.

Bref. Voila. Tout ca pour te dire que. J'ai un peu retrouvé la foi. En lisant tous ces gens. Tu vas trouver ca pitoyable, je le sais, le coup du j'suis heureux j'ai lu un forum tu vas te dire youhou. M'en fous. trouve ca pitoyable, ou alors comprends et sois contente. Qu'importe. C'est moi. C'est mon chemin. Cette phase de recherche et d'acceptation de moi meme est indispensable. Cette phase de réflexion sur la vie, le bonheur, est indispensable. L'action m'est peu évidente et c'est comme ca. Si ca t'intéresse, t'as qu'a le lire le forum. zebracrossing. T'as qu'a lire "trop intelligent pour etre heureux ? L'adulte surdoué" . Bref. Si un jour, on s'éloigne vraiment et que t'as envie d'avoir ce que je te dis en mieux expliqué, lis ce livre. Tu verras que je fais pas du faux et que je me plains pas par plaisir de me plaindre. J'ai un travail sur moi a faire, mais c'est assez plaisant finalement, de se sentir avancer. Et quand j'me sentirai bien.

Bah. Ce s'ra cool. Parce que ca me débloquera. J'agirai, j'expérimenterai. Et puis voila, après. La vie est faite de rencontres. Et quand je m'accepterai. J'accepterai de rencontrer des gens comme moi. J'accepterai de les voir j'accepterai de rencontrer des gens qui me rendront heureux. Je ne chercherai plus la norme, je chercherai a etre bien. Bref, j'ai la foi la.

Allez. Stop. L'oeuf grossit trop. Bisous p'tite amélie d'amour.
Et tu sais.
A force de mener 40-0.
Un jour. Tu le marqueras, ce jeu.







Alors, message auto destructeur, ou libérateur ? Sachant que. Malgré tout. C'est ma seule amie intime.
J'ai peur, d'un coup, et pourtant, oui, je me sens libéré.


Désolé d'exhiber ma vie


Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed
Mais je me sens déja si proche de vous..

volcan auvergnat

Messages : 256
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 48
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

libération ou autodestruction Empty Re: libération ou autodestruction

Message par Luc Lun 30 Mai 2011, 01:13

Il semble que tu aies envie de rejeter l'ordre ancien, et de te rebâtir sur des bases nouvelles.

Je comprends cela, mais peut être ne faut il pas jeter ce qu'il y avait de plus amical ou de plus proche de toi dans cet ordre ancien. Il est classique, dans un couple, de "projeter", au sens psychologique, sur le conjoint. Je ne suis pas sur qu'elle le mérite.

Je te propose un peu de lecture
Luc
Luc

Messages : 4702
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 65
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

libération ou autodestruction Empty Re: libération ou autodestruction

Message par volcan auvergnat Lun 30 Mai 2011, 01:29

Je ne pense pas jeter. Je pense. Assainir. Et. démystifier. Tolérer l'imperfection et l'incompatibilité au lieu de vouloir idéaliser, forcer les choses et au final etre frustré de la réalité.
J'espère presque une meilleure relation moins prise de tete, moins intime, peut etre, mais plus proche de ce qu'elle aurait toujours du etre. Un interet réciproque, des passions communes, une affection et un lien qui, après 3 ans, me semble difficilement destructible, des moments partagés.
Mais pas ce pilier indestructible, cette épaule, cette oreille, cette aide, cet amitié amoureuse dont j'ai souvent révé et dont le décalage avec la réalité m'a fait souffrir.
J'espère qu'elle ne se sentira pas jetée.

En tout cas merci de m'avoir répondu, et si je comprends bien dabrowski (très intéréssant cet article, un peu ardu a cette heure ci mais très intéressant) ce que je viens de faire est très positif et normal, non ?

volcan auvergnat

Messages : 256
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 48
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

libération ou autodestruction Empty Re: libération ou autodestruction

Message par volcan auvergnat Lun 30 Mai 2011, 01:35

(après je pense qu'il est maladroit de ma part d'avoir posté le message que j'ai écris a ma pote sur ce forum, il parait dur mais dans le contexte (disputes les jours précédents) il ne l'est pas) (et j'avais la flemme d'expliquer le msg alors j'ai préféré le copier)(mais maintenant ca me gêne parce que finalement c'est un peu too much et ca a pas trop sa place sur un forum, alors peut etre que demain j'éditerai)

volcan auvergnat

Messages : 256
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 48
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

libération ou autodestruction Empty Re: libération ou autodestruction

Message par Luc Lun 30 Mai 2011, 02:10

La problématique que tu exposes dans ce message est une problématique générique, que beaucoup de zèbres ont croisée. Ce que tu dis est intéressant, sur ta dépression semi permanente, ta relation avec elle, ce que tu vis. Je crois que cela a sa place ici. Mais tu fais comme tu veux.
Luc
Luc

Messages : 4702
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 65
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

libération ou autodestruction Empty Re: libération ou autodestruction

Message par Mégalopin Lun 30 Mai 2011, 03:35

Douance mise à part, c'est la lettre-type d'un jeune homo à sa meileure amie Rolling Eyes


Spoiler:

elephant
Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

libération ou autodestruction Empty Re: libération ou autodestruction

Message par humain Jeu 02 Juin 2011, 11:36

Assainir, je trouve le terme fort...et fort intéressant. (A creuser ? Wink)

humain

Messages : 158
Date d'inscription : 10/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

libération ou autodestruction Empty Re: libération ou autodestruction

Message par Audrey Skye Ven 03 Juin 2011, 01:29

Juste pour dire que je te comprends, c'est dingue comme je me retrouve dans beaucoup de choses que tu vis.

Je dirais à la fois autodestructeur et libérateur. Je suis du même avis que Luc, cette amitié est importante pour toi. C'est qu'en même assez cru ce que tu lui as dit, et ça ressemble qu'en même fort à une sorte de sado-masochisme. Même si c'est libérateur.

Si c'est libérateur alors ça devait sortir, mais d'un autre côté, faut vraiment qu'elle comprenne et que ça ne brise pas tout parce que sinon j'ai peur que tu le regrette amèrement.
Audrey Skye
Audrey Skye

Messages : 542
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 41
Localisation : Vénus

https://ladyaudreyskye.neocities.org/

Revenir en haut Aller en bas

libération ou autodestruction Empty Re: libération ou autodestruction

Message par bluecat Ven 03 Juin 2011, 19:51

hmmm...j'espère pr toi que t'as pas perdu ton amie en faisant ça...
je crois qu'il faut éviter de rêver à la compréhension parfaite. même un autre surdoué ne peut te l'offrir. g plein de zèbres autour de moi, mais ma meilleure amie (très sensible et empathique et tout mais indubitablement non zèbre) est la personne qui m'a toujours comprise le mieux, autant avant que je ne découvre les implications de la douance qu'après.
j'ai d'ailleurs une gratitude et un émerveillement immense qu'elle me comprenne si bien et que les fois où non, que sa non-compréhension ne l'empêche pas de faire ce qu'il faut pr que je me sente bien et d'accepter mes ressentis. c'est bien plus méritoire que si elle ressentait vraiment ce qui se passe ds ma tête
je ne crois pas que quiconque de rayé la surpasse un jour à ce niveau
bluecat
bluecat

Messages : 3953
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 45
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

libération ou autodestruction Empty Re: libération ou autodestruction

Message par paela Ven 03 Juin 2011, 20:24

Quelle histoire...
Ca ne va pas te surprendre adctoune mais je plussoie ce qu'a écrit bluecat au sujet de la compréhension, ses limites, et le fait qu'elle ne dépende pas forcément du taux de similitudes entre les gens mais sur de l'amour qu'ils se portent. Peut-etre que tu aurais pu seulement constater qu'une compréhension profonde entre vous deux est impossible, sans pour autant lui faire savoir. Peut-etre que ça aurait été plus... compréhensif de privilégier votre relation qui à l'air précieuse pour ce qui la rend si spéciale... Je dis ça parce que si mon meilleur ami me tenait ce discours, j'en serais énormément blessé et malgré la clarté du message, je préfererais en tout cas en parler avec lui directement pour dépasser l'incompréhension que m'aurait apporté son message.

Toutefois si tu sens que tu te désintéresses de la fille, mettre de la distance entre vous parait raisonnable.
Enfin j'en sais rien, de toute façon ce qui est fait est fait, soit ça s'avèrera positif, soit tu le regreteras mais tu pourras probablement rectifier le tir, et assurément vivre avec Smile
paela
paela

Messages : 2689
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 31
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

libération ou autodestruction Empty Re: libération ou autodestruction

Message par volcan auvergnat Ven 03 Juin 2011, 23:57

juste un petit merci a tous de m'avoir répondu.

Pour préciser un peu les faits :

je n'ai pas ta chance bluecat. Ma meilleure amie est quelqu'un qui m'a beaucoup apporté et qui m'apporte beaucoup, par son originalité, son coté extraverti, son coté "non prise de tete" etc. Et par l'admiration qu'elle m'a porté. Et puis c'est quelqu'un. Qui m'a beaucoup. Ouvert sur le monde, sur les autres.
Par contre, elle est très spéciale. Elle a une tendance a vouloir controler les autres. A se rendre indispensable tout en en donnant peu. Elle n'est pas empathique. Pas patiente. Je dirai, en étant dur mais qu'importe, qu'elle ne fait pas attention aux autres.
Et tout le paragraphe sur "elle me comprend très bien, elle sait quoi faire pour me rendre bien" etc, ca, je ne le vis pas avec ma meilleure amie. Et ce n'est pas faute , de sa part, de savoir comment s'y prendre, c'est parce qu'elle a décidé de ne pas me donner ca. Volontairement. Disons que j'ai eu tendance, a un moment, a la prendre trop pour un refuge, a exiger tp d'elle qu'elle m'aide, qu'elle me rassure, toujours, toujours, et qu'elle a fui tout ca.
Par contre, il fallait toujours que je sois la quand elle devait me raconter sa vie. En gros. Elle ne respecte pas assez le fait que meme si ma vie en ce moment est plus intérieure que concrète, ca n'en reste pas moins intéressant et je n'ai pas moins besoin de son temps.

Bref. Elle ne m'apporte pas tout de dont je voulais qu'elle m'apporte, et le pire c'est qu'on était rentré dans une relation qui était culpabilisatrice pour moi. Cad que c'était de ma faute si ca se dégradait, pour elle. Parce que j'en demande trop, parce que j'suis lunatique, parce que si, parce que ca, que je suis jamais simple...

Bref. J'ai beau tourner autour du pot. C'est une personne sincère. Je l'intéresse vraiment, elle sera vraiment contente pour moi quan dj'irai bien, on rigole beaucoup, mais c'est quelqu'un d'assez égoiste, et pas qu'avec moi. J'ai mes fautes (trop d'exigeance, etc), mais je ne pouvais plus assumer la culpabilité tout seul.

Alors je m'éloigne. Mais tout va bien. On se voit quasiment tous les jours, y'a aucun pb. Mais je m'éloigne. Moi, je le sais. Mais c'est tellement bon. Ca va tellement améliorer notre relation.. La vie est longue. Le lien qu'on a crée est solide, on a le temps de se reraprocher si on a + de choses que maintenant a s'apporter.
Mais pour l'instant, ca n'allait plus.

Je lui mentais en réalité. J'étais nul. J'avais besoin de son affection, de sa protection, je l'aimais plus pour ce qu'elle était.

Seul le temps me dira si je l'aime pour ce qu'elle est.
J'ai pensé a moi, c'est vrai, mais elle n'en souffre pas. Ca n'allait déja pas bien avant..

(encore une fois tout est relatif, on se voit quasiment tous les jours et on rigole..)

volcan auvergnat

Messages : 256
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 48
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum