petit bilan des jours à venir

Aller en bas

petit bilan des jours à venir Empty petit bilan des jours à venir

Message par oyans le Lun 8 Aoû 2016 - 17:34

Petit bilan des jours à venir


Cette marche au travers des années et sentir le vent contre soi,
Au fur et à mesure que les distances s’énumèrent au froissement des bougies.
Penser ô combien mes rêves étaient riches d’espoir, quand le soleil se couchait
A l’orbe des collines et sentir le dernier reflux des nuits mangeuses d’hommes.
J’ai pensé à cette joie qui est partie au sommet de mes désillusions,
Lorsque j’outrepassais les limites de l’acceptable.

Et à ce jour voir la mort marcher en face de moi sur un long chemin ;
Renouveler l’effort de se croire assez fort pour braver le temps qui grignote,
Dans un coin proche de mon cœur chercher la vaillance nécessaire
Pour se lever pour un sourire, peu sûr d’être présent à l’instant donné.

C’était un été dans le noir et la sueur coulait sur mes chemises colorées
Quand je marchais de façon pragmatique, les cailloux se marraient sous mes chaussures usées.
Il m’arrivait de savoir qu’il n’y aurait rien au bout de cette vadrouille incessante
Et mes os craquaient dans le mouvement de mes jambes.
Le rythme des secondes s’étiolait comme je peux rétrécir une vie,
La rendre plus infime qu’elle n’est ou qu’elle sera, quand je vous dis étrécir,
Je prouve cette petitesse au charbon de mon cerveau d’où la fumée exhale,
Un parfum, un vieux parfum suranné.

J’attendais l’aube pareil à une fleur éclose dans mon lupanar de morgue
Et la nuit mangeait en silence, des restes de vie que mes rêves illuminaient.
Aout mois des décès, corbillard à rallonge sur le seuil de l’église ;
Foule, foultitude de parapluies en couleurs ou bien noir ou gris.

J’entonnais un petit air sur la ville et les gens me semblaient heureux
Un café… trois mots en dédicace à la serveuse sans billet de 5 euros.
Tout cela pour dire tous les amours que je n’ai pas vécu ou si peu ;
J’avais confiance, j’étais jeune comme l’eau pure,
Puis la stagnation s’opère, avec ces rouleaux de décennies aux bords moisis.
Qui viendra me congratuler et de quoi, n’ai-je rien été ?
Comment te dire enfant que je ne connaitrais jamais, les lourdes quittances
Sur mon dos cabossé, te vouloir donner un nom et bien plus,
Pour survivre en toi par mon sang, sur le chaînon de l’immortalité.

Mais nulle femme à aimer le désir grandissant de voir l’aube naître.
Les rideaux maintenant tombés et la vie s’est comme éteinte…





oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

petit bilan des jours à venir Empty Re: petit bilan des jours à venir

Message par oyans le Mer 10 Aoû 2016 - 20:59

A contrario

Réveil

Un monde nouveau à portée de bras,
Un espace blanc qui fleure l’amour,
Proche de mon cœur ou de pas à pas
J’aborde le beau ciel d’un prochain jour

Et tu ne manques absolument plus
A mes pensées. Ce fin corps dévêtu
Marche à reculons partir ailleurs
Loin de cette nouvelle, terrible peur,

Qui façonne mes réveils le matin,
Lorsque le froid s’énumère longtemps
Depuis que je ne touche de ma main,
Ton sein orgueilleux recouvert de sang.

Un monde neuf dans le creux de mes yeux,
Pour ressentir mon âme un peu mieux
Et d’un grand paysage merveilleux
Vivre loin de tout sans toi mais heureux.




oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum