Le positionnement moral dans le travail

Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Lun 29 Fév 2016 - 21:45

Ah, je me pose une question compliquée. Il y a des chances que je trouve ici des réponses. Si tant est que vous adhériez à mon raisonnement. Ça va peut être être rigolo.

Je sais pas si vous êtes au courant mais les RH dans les entreprises sont à la recherche d'un Saint Graal pour les employés : Ils veulent qu'ils s'épanouissent dans leur travail.
(mazette)

J'ai un problème avec ça, c'est que je vais bosser a) pour gagner de l'argent et b) satisfaire mon employeur pour garder mon job en lui permettant de faire des profits avec mon travail.
En d'autres termes je me positionne comme un auto-entrepreneur avec un client.
Ce qui fait qu'en passant les concepts de cadre-non-cadre ou de 'subordination' m'agacent prodigieusement. Je produis de la valeur et je ne suis pas enrôlé dans une armée.
Par contre là où je me suis "épanoui", c'est en allant vivre en NZ puisqu'il m'a semblé que tout le monde là-bas voyait les choses comme moi.
Mais là n'est pas le problème, le but de ce fil est ailleurs.

Je voudrais donc créer un sondage pour demander sur ce vénérable forum ce que les gens recherchent dans un job. Et je bute sur les options possible. Le seules que je vois sont :

Que recherchez vous principalement dans un emploi ?
- Votre épanouissement ?
- A produire de la valeur ?
- A maximiser votre utilité sociale ?
- A gagner de l'argent ?
- A occuper votre temps libre ?

Il y a sûrement d'autres possibilités et je vous serais reconnaissant de les proposer ci-après. Smile
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par carlie le Lun 29 Fév 2016 - 22:18

produire de la valeur et maximiser mon utilité sociale. je constate avec les années que non seulement tout le monde s'en branle (ca fait du bien de le sortir!) mais que, et surtout, ca semble tellement louche d'avoir ce raisonnement qu'au final on devient un élément dont il faudrait presque se méfier: quel est son ambition réelle??......hummmmm C'est curieux d'avoir un salarié qui ne dégueule pas sur le dos de ses boss ni de ses collègues, on est toujours perdant à ne pas être à sa place de gauchiste malpayé à l'heure du café, comme on ne gravit pas les échelons en ne soulignant pas les rattrapages d'erreurs de collègues à l'heure du bilan annuel.
Tout cela me fait chier au plus au point, tout est faussé d'apparences et d'intérêts alors qu'un reflet de confiance dans les yeux suffirait à me combler.

carlie

Messages : 87
Date d'inscription : 14/12/2015
Age : 39
Localisation : reims

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Lun 29 Fév 2016 - 22:41

Alimentaire. Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par zeHibou le Lun 29 Fév 2016 - 23:23

En lisant la question cette citation s'est imposée d'instinct à mon esprit:
Camus a écrit:Seule l'oisiveté est une valeur morale parce qu'elle peut servir à juger les hommes. Elle n'est fatale qu'aux médiocres. C'est sa leçon et sa grandeur. Le travail, au contraire, écrase également les hommes. Il ne fonde pas un jugement. Il met en action une métaphysique de l'humiliation.
(Et je ne suis pas un fan de Camus.)

En ce qui me concerne, pour l'instant, le travail me permet de payer les factures.
zeHibou
zeHibou

Messages : 254
Date d'inscription : 12/02/2015
Age : 54
Localisation : location unknown

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Lun 29 Fév 2016 - 23:36

Hop


Dernière édition par Fusain le Mar 1 Mar 2016 - 10:19, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Mar 1 Mar 2016 - 8:38

Je savais que ça allait être rigolo, il n'y a que le Schtroumpf qui ait compris la question. Dent pétée

Je reformule : Dans un emploi, recherchez vous autre chose que les 5 possibilités que j'ai listé ?

Il y en a cinq qui me viennent à l'instant :
- A tenir des responsabilités ?
- A acquérir du pouvoir ?
- A obtenir de la reconnaissance ?
- A développer votre champ de compétences/savoir ?
- A faire une activité en rapport avec vos passions/désirs ?

Donc on est à 10 possibilités. A quoi n'ai-je pas pensé ?

@Fusain : Le 3e point (dans le 1er post) a un nom, une théorie, c'est l'utilitarisme. https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilitarisme
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Mar 1 Mar 2016 - 10:19

Tes catégories initiales sont très fourre-tout aussi.
L'épanouissement peut très bien englober tout ce que tu viens de lister.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Mar 1 Mar 2016 - 10:31

C'est bien pour ça que j'aimerais que vous m'aidiez à lister des catégories plus rationnelles.

Au risque de choquer, je me contrefiche de "m'épanouir" dans un job. J'ai besoin de "fric" pour payer les études de mes enfants (car je "m'épanouis" dans ma "paternité"); tant qu'à faire autant maximiser mes compétences si c'est possible, ça me permettra un meilleur salaire; et si ça me permet des voyages internationaux, ça sera distrayant. Si en prime je "sauve le Monde", ça sera valorisant.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Bibo le Mar 1 Mar 2016 - 11:04

Mon grain de sel :
Le modèle de Jahoda suppose 5 fonctions latentes au travail en plus des fonctions manifestes (comme le salaire) :

- L'emploi impose une structure temporelle à l'individu (jour, semaine, année), cela permet d'être lié à l'ici et au maintenant, de ne pas être submerger par le futur et par le passé. Si on la perd, l'individu se trouve devant un temps dé-signifié.
- L'emploi permet des expériences partagées avec des personnes extérieurs au cercle nucléaire. Cela permet à l'individu de rester lié à la réalité sociale.
- L'emploi fournit à l'individu des buts et objectifs à réaliser, à un sens de la réalité. Cela accentue l'interdépendance des êtres humains. Sans emploi cela laisse les personnes dans un sentiment d'inutilité.
- L'emploi permet à l'individu d'avoir une position, un statut et donc une identité dans la société. Le chomeur souffrira donc également d'une mutilation de l'identité en plus d'une perte de statut.
- L'emploi force à l'activité, l'individu reste ainsi actif, il exerce ses compétences et talents.

Tiré de mon cours de psychologie du travail.
Bibo
Bibo

Messages : 2566
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 29
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

https://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Montmartre le Mar 1 Mar 2016 - 11:37

Hello Abonné Absent,
Moi je fais un sous-job, dans lequel on ne m'embête pas trop, purement et simplement alimentaire.
Celui-ci (même si je gagne l'équivalent de mon 1er salaire d'y il y a plus de 20 ans... soit la moitié de ce que je gagnais dans mon avant-dernier job...) m'a permis de réaliser un rêve : acheter un appart.
J'ai cumulé les CDD et missions d'intérim par choix pendant 20 ans, mais après 40, tu es obligé de te fixer, malheureusement...

Or donc, pour répondre à ta question, je travaille pour vivre, mais je ne vis pas pour le travail Wink
Montmartre
Montmartre

Messages : 102
Date d'inscription : 25/02/2016
Age : 51
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Mar 1 Mar 2016 - 11:49

Bibo: un grand nombre d'activités non rémunérées assurent également toutes ces fonctions. Les demander au travail est une "solution de facilité" (tu as l'argent et tout cela par surcroît, d'un coup d'un seul) mais risquée car réciproquement, ce que le travail va donner en la matière n'offre aucune garantie de qualité. Mais bon, ce n'est pas le sujet du topic donc j'en reste là.

Abonné Absent: tu peux ajouter "contribuer au bien commun", puisqu'en filigrane de mon post initial et désormais effacé, tu pouvais lire que c'est ce que je demandais au mien, c'est la case que j'aurais aimé cocher dans un sondage et qui n'y était pas, l'option 3 n'étant vis-à-vis de ce que je voulais exprimer qu'un ersatz fallacieux.

Par contre, si tu multiplies les options, ton sondage risque de donner des résultats illisibles car éparpillés.
Un indice: actuellement tu prévois surtout des options centrées sur l'avoir et quasiment rien sur l'être. Le travail serait un moyen d'avoir plus (de l'argent; du pouvoir/des responsabilités, des compétences mais dans le but d'avoir encore plus d'argent et de pouvoir, de la reconnaissance). Il n'y a que ton dernier point qui aborde un peu la question de l'être. Il est possible que ça te parle peu, c'est ce que tu exprimes si je comprends bien, mais s'il s'agit de faire un sondage ici, c'est une option à ouvrir aux sondés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Gabriel le Mar 1 Mar 2016 - 11:56

Bibo a écrit:Mon grain de sel :
Le modèle de Jahoda suppose 5 fonctions latentes au travail en plus des fonctions manifestes (comme le salaire) :

- L'emploi impose une structure temporelle à l'individu (jour, semaine, année), cela permet d'être lié à l'ici et au maintenant, de ne pas être submerger par le futur et par le passé. Si on la perd, l'individu se trouve devant un temps dé-signifié.
- L'emploi permet des expériences partagées avec des personnes extérieurs au cercle nucléaire. Cela permet à l'individu de rester lié à la réalité sociale.
- L'emploi fournit à l'individu des buts et objectifs à réaliser, à un sens de la réalité. Cela accentue l'interdépendance des êtres humains. Sans emploi cela laisse les personnes dans un sentiment d'inutilité.
- L'emploi permet à l'individu d'avoir une position, un statut et donc une identité dans la société. Le chomeur souffrira donc également d'une mutilation de l'identité en plus d'une perte de statut.
- L'emploi force à l'activité, l'individu reste ainsi actif, il exerce ses compétences et talents.

Tiré de mon cours de psychologie du travail.

Je considère que la vision du créateur du modèle en question avait l'approche classique du "hors travail, point de salut".
Pour mon cas, en arrêt de travail prolongé :
- ma structure temporelle n'est pas perturbée, sachant que le rythme imposé par la sphère du travail m'est à la base une souffrance ;
- la réalité sociale du monde du travail m'est une violence (obligation de développer des relations avec des personnes non choisies, qui n'auront probablement pas les mêmes grilles de lecture et de vie que moi, avec in fine un rejet de ma petite personne) ;
- le quotidien du travail est une énorme dichotomie entre les objectifs affichés et les tâches prescrites et le quotidien du travail ;
- la non activité, pour moi toujours, n'entame pas mon identité ni mon statut ;
- le dernier point est peut-être plus vrai en ce qui me concerne. Mais à quel prix !

Et n'oublions pas ceux et celles qui sans emploi ne s'en trouve pas malheureux pour autant : les mères ou pères de famille par exemple, les inactifs heureux de faire ce qui leur plaît que ce soit dans une association ou à titre personnel, etc ...
Gabriel
Gabriel

Messages : 2311
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 48
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Mar 1 Mar 2016 - 12:27

Gabriel a écrit:
Bibo a écrit:Mon grain de sel :
Le modèle de Jahoda suppose 5 fonctions latentes au travail en plus des fonctions manifestes (comme le salaire)

Je considère que la vision du créateur du modèle en question avait l'approche classique du "hors travail, point de salut".
Sociologue britannique née Autrichienne à Téhéran de parent juifs marchands.
https://en.wikipedia.org/wiki/Marie_Jahoda

A moins qu'on décide d'appliquer les théories, par exemple, de Max Weber (Capitalisme & Protestantisme) à la France, pourrait on avoir la sagesse de réaliser que les positionnements sociologiques dans une culture ne sont pas transposables, ou alors rarement, à une autre culture.
Donc existe t'il un "modèle" français connu et reconnu ? Durkheim ?
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Kondomm le Mar 1 Mar 2016 - 20:48

Lut,

Je vais sans doute dire des conneries mais je m'en branle, donc :

Ce que je vois c'est que "le travail à la française" n'est plus ce qu'il était et que cela nous échappe niveau pérennisation du modèle dans le paradigme actuel ; je m'explique.
Depuis minot je me rappelle qu'en France "on n'a pas de pétrole mais on a des idées", mais ça c'était avant car aujourd'hui pour être bien vu par son hiérarque il faut faire fi de l'innovation pour être phagocyté "convenablement" dans le modèle actuel qui est, à mon sens, à contre courant de ce que ça devrait être, voir du modèle de nos parents et grand-parents qui vivait encore en bonne intelligence si vous me permettez l'expression.
C'est à dire que nous sommes passés du modèle français au modèle anglo-saxon (pour ne pas dire WASP...) en reniant notre culture du beau et du bon pour celle du consumérisme à outrance, le pourquoi je ne préfère pas m'y attarder dessus, bref...

Quoi que, je ne suis pas à une connerie prêt.
L'économie mondiale à haut niveau est basée sur le mensonge de la monnaie papier basé lui même sur l'esclavage de la personne (aujourd'hui on appelle ça des contraintes économiques...) et c'est bien là où le bât blesse, bref, après la pirouette, cacahouète : 
Le modèle français connu et reconnu ?
Le savoir faire et la création de forte valeur ajoutée sur les produits basiques via le neurone (si ça existe encore ?) et la redondance d'un travail poussant le froggie/faignant à l'économie du geste pour accroître sa rentabilité (quand il s'y met bien sûre...), je précise qu'étant sudiste assimilé "faignant" pour le nordiste, je ne travaille pas moi, je "bronze".
C'est comme mon cul, c'est du poulet surtout l'été...

j'aime beaucoup se que dit Satish Kumar dans ce doc dont voici un extrait...

Bref, un exemple ?
Pas plus tard que l'autre jour j'étais occupé à aider un copain à ranger des trucs sur son terrain, lui il vit complètement hors système, si vous le voyiez vous voudriez lui donner 2 euros mais à l'approche vous auriez fait demi-tour, Diogène c'est lui syndrome compris.
Il vit de cueillette et d'un peu de braconne et emmerde bien du monde par le seul fait de faire sa vie.
Il n'aurait jamais accepté vos 2 euros et dans un sourire il vous aurait dit "tu en as plus besoin que moi va !" ; ces jours ci il est occupé à cueillir des chardons qu'il amène à une usine qui les colorent pour les revendre aux fleuristes et aux décorateurs, ça et quelques truffes.

Donc pour moi, le modèle français qui a gêné à l'international au point d'être presque détruit car il gêne (Europe 51ième état...) vis à vis de notre rentailité, c'est de la création de valeur ajouté, pas le salariat et humblement je suis bien placé pour le savoir, j'ai été apprenti, salarié, patron, j'ai connu le régime des paysans et j'ai aussi fait le libéral, soit en France, 62,68,65 sur le C.A. et 75% de taxation passé les 33k.

Mon copain, c'est lui le modèle français connu et reconnu, pas ceux qu'on cherche à nous revendre en étant un des pays le plus taxé au monde pour permettre à des incompétents de rester au manettes.

@A.A désolé si je t'ai donné l'impression de troller ou de saloper ton topic, ce n'est pas mon intention, juste essayer de faire un état des lieux circonstancié.
Ou le concorde/comme un avion sans ailes un 9.11...


Dernière édition par Kondomm le Mar 1 Mar 2016 - 21:21, édité 1 fois
Kondomm
Kondomm

Messages : 899
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 43
Localisation : ;●) Grand Rouveau ou à côté.

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Mar 1 Mar 2016 - 20:58

Je fais le même constat, ma hiérarchie me prend pour un con, la guerre est déclarée, vont voir ce qu'est un vrai con ! hin hin

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Mar 1 Mar 2016 - 22:28

@Kondomm:
Rassures toi, je fais le même constat que toi. Et quand je regarde le niveau de ce qu'on voit aujourd'hui à la TV comparé à ce qu'on y trouvait dans les années 70, je me dis que le niveau d'intelligence des français baisse à vu d'oeuil.
C'est flagrant quand tu compares la Lorgnette de Jacques Martin au Petit Journal de Canal+.
On voudrait faire aujourd'hui un Concorde ou une GS à moteur rotatif et suspension hydropneumatique, je suis pas sûr qu'on y arrive encore.
Et je suis dégoûté que Apple ou Google n'aient pas créé des labos de recherche en France.
Il nous faut d'urgence un Coluche pour nous réveiller les neurones ! Surtout ceux de la jeunesse.

Bon, à part ça, vous allez bosser pour pouvoir vous acheter des trucs et des gadgets clinquants ? Et des vêtements de marque ? (consumérisme ostentatoire)
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Gabriel le Mar 1 Mar 2016 - 22:51

Abonné absent a écrit:
@Kondomm:
Rassures toi, je fais le même constat que toi. Et quand je regarde le niveau de ce qu'on voit aujourd'hui à la TV comparé à ce qu'on y trouvait dans les années 70, je me dis que le niveau d'intelligence des français baisse à vu d'oeuil.
C'est flagrant quand tu compares la Lorgnette de Jacques Martin au Petit Journal de Canal+.
On voudrait faire aujourd'hui un Concorde ou une GS à moteur rotatif et suspension hydropneumatique, je suis pas sûr qu'on y arrive encore.
Et je suis dégoûté que Apple ou Google n'aient pas créé des labos de recherche en France.
Il nous faut d'urgence un Coluche pour nous réveiller les neurones ! Surtout ceux de la jeunesse.

Bon, à part ça, vous allez bosser pour pouvoir vous acheter des trucs et des gadgets clinquants ? Et des vêtements de marque ? (consumérisme ostentatoire)

A priori, avec un peu de bol, je vais réussir à être moins payé pour reprendre des études. Ne me manque que 12 000 € pour y arriver. Rein à vendre, mp seulement !
Gabriel
Gabriel

Messages : 2311
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 48
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Kondomm le Mar 1 Mar 2016 - 22:59

@ Alcoolique Anonyme (j'ai eu ma pièce itou ;o) ):

Bah dans l'attente je crois qu'il va falloir que je m'essaye à l'écriture de sketchs, ça pourrait être un passe-temps sympa (?)
Mais je crois que je n'aurais pas de sucé auprès des jeunes, trop de marches d'avec le plancher des veaux, vaches, me restera toujours les cochons...
Et qu'en bien même, regardes ce couillon de M'Bala M'Bala...
Kondomm
Kondomm

Messages : 899
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 43
Localisation : ;●) Grand Rouveau ou à côté.

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Mar 1 Mar 2016 - 23:02

HS :
Super sympa les gars pour les jeunes ...
Je suppose qu'avec mes 25 ans depuis 10 ans, je suis à la bascule entre les deux catégories, mais eux (les jeunes), ils peuvent bien renvoyer à la tronche des vieux le bordel qu'ils ont laissé.
Ce sont mes 2 balles du jour. Je remballe.

Abonné Absent a écrit: Et je suis dégoûté que Apple ou Google n'aient pas créé des labos de recherche en France.

Pourquoi ils le feraient ? Il y a bien suffisamment de monde pour cracher sur la France, comme ça, les talents que nous avons font eux même le déplacement.


Dernière édition par Mily le Mar 1 Mar 2016 - 23:15, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Mar 1 Mar 2016 - 23:09

Pour nous c'est plié, on a déjà un pied dans la tombe, et pas le gauche ! Dent pétée

Place à la jeunesse !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Kondomm le Mar 1 Mar 2016 - 23:14

HS²:

Bah et moi qui d'habitude dis toujours aux "femmes d'expérience" que si elles avaient dix ans de moins et moi dix ans de plus que ça ferait des étincelles du tonnerre !
Reviens Mily, j'ai les mêmes à la maison !!!
T'inquiètes, tu vas l'avoir ton Gériatrik Park face à l'amer...

Spoiler:
2nd degré
Kondomm
Kondomm

Messages : 899
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 43
Localisation : ;●) Grand Rouveau ou à côté.

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Mer 2 Mar 2016 - 7:32

Bon, on recentre le débat. Je récapitule :
Que recherchez vous principalement dans un emploi ?
- Votre épanouissement ?
- A produire de la valeur ?
- A maximiser votre utilité sociale ? (ou simplement être utile)
- A contribuer au bien commun ?
- A gagner de l'argent pour pouvoir vivre ?
- A gagner de l'argent pour pouvoir vous offrir des biens ostentatoires ?
- A occuper votre temps libre ? (être actif)
- A tenir des responsabilités ?
- A acquérir du pouvoir ?
- A obtenir de la reconnaissance ?
- A développer votre champ de compétences/savoir ?
- A faire une activité en rapport avec vos passions/désirs ?
- A avoir une structure temporelle ?
- A sociabiliser ?
- A avoir un statut ? (p/r à un chômeur)

Je compte en faire un QCM pour voir comment se répartissent les tendances.
Est-ce qu'il faut les trier par catégories ? (avoir/être, soi/autres, etc)
J'ai regroupé certains items cités comme l'utilité. Ai-je bien fait ?

Je me rends compte que j'ai un item non listé qui est le développement de mes contacts, surtout internationaux.
Typiquement me faire de nouveaux contacts pour mon réseau social. Dès lors puis-je ajouter :
- A étendre mon réseau social ?
Et puis, comme je change de boite fréquemment :
- A découvrir de nouvelles façons de travailler ?

Mais c'est très perso. Embarassed
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Gabriel le Mer 2 Mar 2016 - 8:18

Et juste l'inertie ? On travaillerait car c'est comme ça la vie ?
Gabriel
Gabriel

Messages : 2311
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 48
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Mer 2 Mar 2016 - 8:30

Oui, on peut rajouter l'option
- Pour faire comme tout le monde ?

Après tout, pourquoi pas. Certains n'aiment pas se singulariser.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Mer 2 Mar 2016 - 9:18

Gagner de quoi vivre. J'ai fait le deuil que le savoir serve quelque chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Gabriel le Mer 2 Mar 2016 - 9:22

Abonné absent a écrit:Oui, on peut rajouter l'option
- Pour faire comme tout le monde ?

Après tout, pourquoi pas. Certains n'aiment pas se singulariser.

Ce serait plutôt quelque chose qui relèverait de " parce que c'est le contrat social".
Gabriel
Gabriel

Messages : 2311
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 48
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Mer 2 Mar 2016 - 9:23

- A gagner de l'argent pour pouvoir vivre ?
- A gagner de l'argent pour pouvoir vous offrir des biens ostentatoires ?

On est un peu dans le jugement là je trouve. Entre gagner de quoi vivre et les "biens ostentatoires", il y a aussi l'envie de se payer des choses qui font plaisir (loisirs, voyages, restaus) sans être forcément dans l'ostentation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Mer 2 Mar 2016 - 9:42

@Mily : Effectivement il y a un côté "puritain" dans ma formulation, lol Razz
Mais le "qui font plaisir" est aussi un jugement, opposé au puritanisme.
Comment pourrait on formuler ça ?
"pouvoir dépenser au delà du nécessaire" ?

D'ailleurs, ça suggère les options :
- Pour pouvoir se constituer des économies ?
- Pour pouvoir rembourser des dettes/emprunts ?
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Bibo le Mer 2 Mar 2016 - 14:15

Fusain a écrit:Bibo: un grand nombre d'activités non rémunérées assurent également toutes ces fonctions. Les demander au travail est une "solution de facilité" (tu as l'argent et tout cela par surcroît, d'un coup d'un seul) mais risquée car réciproquement, ce que le travail va donner en la matière n'offre aucune garantie de qualité.
En effet. Tu noteras que je n'ai nullement indiqué que ces fonctions étaient exclusives au travail, on peut bien sûr les retrouver dans des activités bénévoles, en partie (on parlement différemment de la contrainte à l'activité qui dans un cas sera nécessaire au vue du contrat de travail quand dans l'autre, si elle a lieu tiendra plus de la résultante d'une pression sociale).

Fusain a écrit: Mais bon, ce n'est pas le sujet du topic donc j'en reste là.
Je pense que si, en cela que aller chercher les cadres théoriques des sciences sociales induise de tomber sur des catégories opérationnalisables, donc rationnelles :
Abonné absent a écrit:C'est bien pour ça que j'aimerais que vous m'aidiez à lister des catégories plus rationnelles.
Gabriel a écrit:
Je considère que la vision du créateur du modèle en question avait l'approche classique du "hors travail, point de salut".
[...]
Et n'oublions pas ceux et celles qui sans emploi ne s'en trouve pas malheureux pour autant : les mères ou pères de famille par exemple, les inactifs heureux de faire ce qui leur plaît que ce soit dans une association ou à titre personnel, etc ...
En effet, le modèle de Jahoda sous-tend que un travail même un sous-job est mieux que rien parce qu'il remplierait les fonctions latentes, et induirait donc d'être plus heureux. Et, empiriquement, on montre que c'est faux (Winefield & Tiggermann (1994)).

Abonné absent a écrit:
Sociologue britannique née Autrichienne à Téhéran de parent juifs marchands.
https://en.wikipedia.org/wiki/Marie_Jahoda
Et donc ? C'est quoi qui te plait pas qu'elle soit juif ? marchande ? autrichienne ou née à Téhéran ?
Tu sais que tu as le droit de raisonner à propos d'un modèle avant de tenter de le dé-crédibiliser avec un argument aussi absurde ?
Je suis Français de parents Français donc je n'ai le droit d'élaborer des modèles théoriques que pour les Français ?
Abonné absent a écrit:
A moins qu'on décide d'appliquer les théories, par exemple, de Max Weber (Capitalisme & Protestantisme) à la France, pourrait on avoir la sagesse de réaliser que les positionnements sociologiques dans une culture ne sont pas transposables, ou alors rarement, à une autre culture.
Donc existe t'il un "modèle" français connu et reconnu ? Durkheim ?
Quand bien même il existe des différences culturelles à propos de comment les personnes en générale voient le travail, il me semble disproportionner d'y accorder plus d'importance que l'on ne le ferait pour le sexe, l'âge, la catégorie socio-pro. Le principe d'un modèle c'est d'être comparé en faisant varier ces variables là, sinon on crer un modèle spécifique à chaque sous-catégorie, et ? Et on n'est pas plus avancé, puisque qu'à part avoir des dizaines de modèles qui racontent tous des choses différentes, on en sait pas plus sur comment les choses sont liés, sur la causalité entre les variables, autrement, dit, on ne se retrouve qu'avec des cas particuliés.
Je ne crois pas que la sagesse ai quelque chose à voir là dedans, mis à part tenter de résumer par ce mot un bon sens, qui est à mon avis une source d'erreurs.

PS : L'effet flynn est toujours d'actualités.
Bibo
Bibo

Messages : 2566
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 29
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

https://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par brownshoe le Mer 2 Mar 2016 - 14:37

Abonné absent a écrit:@Mily : Effectivement il y a un côté "puritain" dans ma formulation, lol Razz
Mais le "qui font plaisir" est aussi un jugement, opposé au puritanisme.
Comment pourrait on formuler ça ?
"pouvoir dépenser au delà du nécessaire" ?

D'ailleurs, ça suggère les options :
- Pour pouvoir se constituer des économies ?
- Pour pouvoir rembourser des dettes/emprunts ?

Moi je dirais :
- A gagner de l'argent pour pouvoir survivre (base de la pyramide de Maslow)
- A gagner de l'argent pour pouvoir vivre (tout ce qui est au delà de la survie)

brownshoe

Messages : 11
Date d'inscription : 29/02/2016
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Pieyre le Mer 2 Mar 2016 - 15:09

Je voulais moi aussi citer la pyramide de Maslow. J'étais étonné que cela ne vienne pas. Elle est contestée, sans doute, puisqu'on peut considérer des situations où elle s'appliquerait moins, de même que pour le modèle de Jahoda. Mais autant partir des bases, quand bien même on leur ferait subir de petites variations.

Il y a des constantes anthropologiques; je pense que c'est difficilement contestable, qui dépendent et de la nature humaine et des conditions sociales dans lesquelles les hommes se sont trouvés durant quelques milliers d'années au moins, sans négliger des bifurcations qui auraient pu se produire avec la modernité.

Alors, définir des fonctions au travail, il me semble cela nécessite de partir des fonctions de l'activité en général, et de regarder ce qu'il en est lorsqu'il s'agit d'un travail salarié ou d'un travail indépendant, d'un travail rémunéré ou d'une contribution bénévole, etc.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Mer 2 Mar 2016 - 19:38

@Bibo : Je t'invite à regarder quelques pays dans http://www.intercultures.ca/cil-cai/countryinsights-apercuspays-fra.asp
Tu y verras que le rapport au travail varie d'un pays à un autre et que c'est dénoté par des pratiques managériales différentes.
Pratiques qui sont étayées par des lois sociales (droit du travail) différentes.
(j'ai testé l'an passé une méthode étrangère en France, il m'a manqué la loi qui va bien dans le pays d'origine)
Je bosse aussi sur les problématiques de 'mindset' liées aux cultures.
Clairement un néozélandais ou un suédois ne bosse pas pour les mêmes raisons qu'un français.
(je ne connais pas assez les autres pays)
Donc les "théories étrangères" me semblent hautement suspicieuses, sauf à étudier le droit (ici du travail) dans le pays d'origine pour voir s'il s'y trouve des choses différentes.

Ça clarifie mes remarques précédentes ?

Ah et puis tu peux lire ça aussi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Traduttore,_traditore
Et me dire ensuite si tu as lu les théories que tu cites en VO anglaise ou en français ? Juste pour vérifier un point. Smile
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Bibo le Mer 2 Mar 2016 - 21:35

Abonné absent a écrit:
Ça clarifie mes remarques précédentes ?
Tes remarques ne manquaient pas de clarté.
Sûrement un problème de "mindset".
Bibo
Bibo

Messages : 2566
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 29
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

https://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Mer 2 Mar 2016 - 21:54

Si plus personne n'a de proposition, on peut passer au sondage quantitatif ?
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Mer 2 Mar 2016 - 22:00

À fuir un quotidien, un foyer, une solitude ? Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Kondomm le Mer 2 Mar 2016 - 22:47

Ne pas ouvrir.:
J'aime beaucoup ce qu'il y a d'exposé dans ce lien...
Kondomm
Kondomm

Messages : 899
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 43
Localisation : ;●) Grand Rouveau ou à côté.

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Mer 2 Mar 2016 - 22:57

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:42, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Jeu 3 Mar 2016 - 7:28

J'ai créé le sondage dans https://www.zebrascrossing.net/t25762-le-positionnement-moral-dans-le-travail

Si vous voulez bien aller y mettre des 'ticks' sur vos choix. Smile

Et revenir ici si vous voulez commenter.

(je sais, discipliner des zèbres, ça va être coton) Dent pétée
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Kondomm le Jeu 3 Mar 2016 - 9:09

"Portrait de famille ZC":
Le positionnement moral dans le travail Leonard_serie_tv_bd_leobasraoul
Kondomm
Kondomm

Messages : 899
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 43
Localisation : ;●) Grand Rouveau ou à côté.

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Jeu 3 Mar 2016 - 23:20

Pour l'instant c'est du 100% pour le développement des compétences ! study
L'entreprise serait elle une extension de l'école ? Wink
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Sam 5 Mar 2016 - 14:38

On en est à 7 votes, ce qui est peu pour valider un sondage. Pourrait on monter à 15 au minimum svp ?
Des tendances se dégagent et sont super intéressantes.

A mettre en perspective des 10 raisons pour lesquelles un américain ne change pas de job :
http://business.time.com/2012/08/31/top-reasons-why-americans-stay-at-their-jobs-and-what-it-means-for-the-presidential-campaign/
En plus il y a une jolie photo d'un 'cubicle' américain dans cet article. Very Happy
Ceci étant, la question "mon job me plait" me semble similaire à "l'épanouissement" français.
Et l'article est hyper-critiqué dans les commentaires.

PS:
Post-scriptum : Je n'ai pas mis un smiley parce que j'aime les cubicles, j'en ai même horreur, mais parce que la photo est jolie, de mon point de vue. Vous avez le droit de trouver cette photo horrible.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Abonné absent le Sam 23 Avr 2016 - 10:59

Un petit up avec les résultats à ce jour. On a eu 17 votes sur une rubrique mais seulement 13 posts "à voté". Il doit donc y avoir des "sondés mystère".
Ce qui ressort (plus fortes tendances) :
17/17 : développer votre champ de compétences/savoir
15/17 : gagner de l'argent pour pouvoir vivre
14/17 : maximiser votre "utilité sociale" (être utile)
13/17 : gagner de l'argent pour pouvoir vous offrir des "petits extras"
13/17 : faire une activité en rapport avec vos passions/désirs
12/17 : épanouissement
11/17 : contribuer au bien commun

J'aurais dû aussi poser la question "obtenir une reconnaissance sociale" car on m'a cité le cas plusieurs fois IRL. Mais les questions connexes n'ont pas reçu beaucoup de votes.

En tout cas, si ce panel s'avérait généralisable, les RH devraient se soucier plus des formations et du salaire que du seul "épanouissement". Et en second construire des équipes travaillant ensemble à un but commun. Vous êtes d'accord ?
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par zebrepat le Sam 23 Avr 2016 - 13:29

Abonné absent a écrit:Ah, je me pose une question compliquée. Il y a des chances que je trouve ici des réponses. Si tant est que vous adhériez à mon raisonnement. Ça va peut être être rigolo.

Je sais pas si vous êtes au courant mais les RH dans les entreprises sont à la recherche d'un Saint Graal pour les employés : Ils veulent qu'ils s'épanouissent dans leur travail.
(mazette)

ca me semble tres bisounours ca comme discours, il recherchent un employé le plus rentable possible (donc pas toujours besoin de HP) qu'on va pouvoir presser comme un citron
C'est bien sur a l'opposé de l'epanouissement...
On investit plus dans les formations ou dans son personnel non plus actuellement (ce fait est significatif), de toutes facons il y a suffisamment de chomeurs formés dispos immediatement dans tous les domaines
Certaines methodes de management sont aussi scandaleuses
Christophe Dejour lui pretend que bien que ces methodes soyent deplorables elles sont efficaces, oui mais il oublie de dire.. a court terme uniquement et comme nous sommes dans une société de court-termisme en tout (meme concernant la planete)

Abonné absent a écrit:
J'ai un problème avec ça, c'est que je vais bosser a) pour gagner de l'argent et b) satisfaire mon employeur pour garder mon job en lui permettant de faire des profits avec mon travail.
En d'autres termes je me positionne comme un auto-entrepreneur avec un client.
Ce qui fait qu'en passant les concepts de cadre-non-cadre ou de 'subordination' m'agacent prodigieusement. Je produis de la valeur et je ne suis pas enrôlé dans une armée.
)

pourtant les grandes entreprises ca fonctionne comme a l'armée en version edulcorée mais les principes sont les memes, oui l'analogie est pertinente... conformisme, respect de la hierarchie, fayotage etc

zebrepat

Messages : 318
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Dubble le Dim 22 Mai 2016 - 1:00

Ce que je recherche dans un travail :
- De la thune, beaucoup de thune, en tout premier lieu. Je serais prêt à m'emmerder comme un rat mort au taf si c'était pour gagner un salaire décent. Malheureusement ça marche pas comme ça.
- J'aimerais avant tout que les salariés soient vus comme des membres d'une grande famille que l'on va gérer en ayant à coeur les intérêts de chacun. Pas mettre untel ici ou là bas suivant la quantité d'argent qu'il rapportera à court terme.
- Participer à des projets, à une réalisation commune

Mon taf actuel ne remplit aucun de ces trois critères Le positionnement moral dans le travail A5bb68c5492ce3a124d64c0edd02083c

Dubble

Messages : 128
Date d'inscription : 09/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par mypseudo le Dim 16 Oct 2016 - 14:31

bon j'arrive après la bataille... mais j'ai qd même voté.

Clairement je bosse pour gagner ma croute et bénéficier d'une certaine liberté d'action : habiter comme je veux, bouger et sortir à peu près comme je veux, voyager, nourrir mes besoins d'activités extra scolaires enfin tout ça.

Tant qu'à y être tenu (c'est mon choix de contrainte) je préfère y trouver de l'intérêt et de l'épanouissement. De toutes façons, je ne supporte plus certaines contraintes et certains abrutis de chefaillons.

Donc je travaille ds un domaine choisi avec des changements en lien avec mes passions.

Maintenant, si j'avais les moyens de ne pas travailler : je ne travaillerais pas. Je serais à me former de ceci et cela, à voyager, à écrire, sculpter, photographier, rien foutre et rêver, qq chose ds ce goût là. Et sûrement aurais-je à coeur de lancer des projets pour que des jeunes trouvent les moyens de faire leurs choix de vie, quels qu'ils soient.

Serait-je heureuse ? Je crois que oui !! Et je ne demande qu'à tester pour en être sûre... ! Very Happy
mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 46
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Serendip le Dim 16 Oct 2016 - 15:05

Je ...travaille...par intérêt moral...
Serendip
Serendip

Messages : 864
Date d'inscription : 18/07/2016

http://yopyyo.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le positionnement moral dans le travail Empty Re: Le positionnement moral dans le travail

Message par Invité le Mer 26 Oct 2016 - 11:39

Je travaille pour vivre...mais je vis aussi pour travailler.
Travailler participe à mon équilibre précaire ces derniers temps, alors si en plus j'ai plus de travail ça va être compliqué !
Je travaille, parce que pour l'instant c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour donner un sens à ma vie, j'en cherche d'autres mais en attendant...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum