aux temps, à l'oubli

Aller en bas

aux temps, à l'oubli Empty aux temps, à l'oubli

Message par oyans le Dim 7 Fév 2016 - 10:30

Aux temps, à l’oubli

Les flots coagulent étrécissent le gondolement des fioritures d’encres et le sel,
Marées salines picotent des langues d’ivoires sous leurs ombrelles...
Et ainsi des lacs mornes, des lacs aux idées blanches, extravagantes!

Une mappe maintenant enivrée de faux-plis étincelle sans bruit,
Tout est calme la lumière du jour dore cet instant glacé et sans remous
Il s’apaise aux proches des fenêtres plantes d’intérieures au pied du lambris.
Puis les mots en échecs échoués dans cet endroit rouge sirupeux et doux,

Ce monde ancien que contaient les oiseaux dans la tendre chaleur du matin,
Les parfums de ma mère parlaient sa tendresse sous un ciel serein.
Cet enfant docile et sage, lointain proscrit d’un univers sans rivage
Où l’ombre culmine en haut d’un piédestal sombre et sage.

Puis le feutre, la colonne droite sur un échiquier damassé
Tout ce qui éloigne, tout ce qui monte et se meurt
Lors d’un rapetissement aux bougies vie de lueur ;
Ensuite ployer, se tordre, geindre puis tomber…

Se souvenir pour recommencer
oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum