la chute est un doute

Aller en bas

la chute est un doute Empty la chute est un doute

Message par oyans le Jeu 10 Sep 2015 - 22:38

Je regarde mes doigts, ma paume tendre ou bien le brut des métacarpes saillants,
Il se passe un étrange telle une volonté diluée, mes mains semblent ne plus toucher,
comme intangibles la matière n'est plus contondante et je pleure l'idée qui fait vivre;
La frénésie est un spectre à cette heure et de rien n'ose lever le corps des anges,
Qui d'un vol épanouissent les clairières fleuries par une tapisserie de couleurs,
Non il se ressent des traits et marques noirs ou grises et des yeux qui clignent un rêve:
Quand se réveiller? les secondes tardives s'accélèrent en un pont de ténèbres,
Au-dessus d'un fleuve qui tance de courbes en courbes dans son immobilité
Gracieuse alors que mes avant-bras plongés à l'eau brassaient l'existence imprenable,
l'existence fantomatique projetée telle une flèche aux confins sans fond d'un infini abyssale.

Chaque mots ou syllabes invariaient insensibles pareil à la lame tranchant ma langue mutique
et au fond de ma gorge rauque un palais de cendres contractaient des larmes aussi sèches que torrides,
Il y avait à ma gorge un noeud et aussi à ma tête et tout tremblait de doute;
Je me posais deux questions d'écartèlement, mon confort si peu invitant entre les dents d'une pince mécanique...
Il était impossible de savoir l'important entre l'amour hésitant et l'amour redevable, je ne savais ni de l'un ni de l'autre
En faire des orphelins et les bras inextensibles dans l'écorchure sous la face brûlante je mastiquais l'angoisse d'une incompréhension douloureuse.
oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum