Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

+7
Zebrasca
david50
ErikFromFrance
EmiM
Dame Seli
Intitus
R.SkylarWalker
11 participants

Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par R.SkylarWalker Dim 16 Aoû 2015 - 17:41

Il n'est pas rare qu'une conversation tourne à la prise de tête voir à la dispute installant un climat délétère sur base de malentendus.

En ce qui me concerne, il s'agit d'un phénomène régulier. Je devrais dire récurrent.
Selon mes proches j'emplois des termes incisifs, caustiques qui mettent la personne en face de moi mal à l'aise. Cependant, de mon côté, j'ai seulement voulu manifester mon opinion, plaisanter, montrer mon intérêt ou mon désintérêt sur un sujet (si on me demande mon avis, il faut bien que je le donne) et ainsi de suite.

J'ai toujours envie d'employer les termes les plus proches du sens que je veux transmettre... Mais dans ce cas là plus personne ne me comprends. Alors j'essaye avec des mots plus généraux. Parfois j'utilise des expressions paillardes car j'ai remarqué que les gens prennent alors ce que je dis à la rigolade. C'est une manière de me montrer plus... "proche"... "accessible"? Enfin, pas comme le rat de bibliothèque que je suis.
Tout échange verbaux constitue un risque, malheureusement, aucune assurance ne propose de souscrire pour ce genre accident.

Est-ce ma faute (c'est probablement le cas, mais bon, je pose quand même la question) ou est-ce que les gens sont vraiment incapable de comprends une simple formulation de phrase?
Est-ce possible qu'ils prennent tout au pieds de la lettre?
Comment peut-on passer de "je trouve ce problème superficiel" à "je te trouve superficielle" ?! Même si dans les fait, je la trouve effectivement superficielle, ce n'est pas ce que j'ai dit.

Si quelqu'un vous demande : "Dis moi honnêtement ce que tu en penses?" ça signifie qu'il veut que je lui donne un avis personnel et franc! C'est ce qu'il a demander! Alors pourquoi est-ce qu'il me tire la tête après?! S'il voulais que je lui dise ce qu'il voulait entendre, il n'aurait jamais dû me demander ce que j'en pense HONNÊTEMENT.
Quand on vous demande "est-ce que je t’ennuie?" et qu'effectivement c'est le cas, vous n'allez tout de même pas lui proposer de s'installer?! Je suis à la veille de mes partielles, évidemment que je n'en ai rien à faire du faite que Joachim ait été largué par Julia.
Pourquoi est-ce que tout le monde s'étonne qu'il existe des moments où, non, ils ne sont pas les bienvenus? Leur comportement est inapproprié, pourquoi est-ce moi qui en pâti?
Quand je dérange, je présente mes excuses et je pars. Quand je veux un avis honnête je ne veux pas une flatterie... Alors pourquoi?!? Ça me semble tellement logique.

Dites moi que je ne suis pas la seule à qui ce genre de situation arrive.

R.SkylarWalker
R.SkylarWalker

Messages : 81
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Intitus Dim 16 Aoû 2015 - 18:08

.


Dernière édition par Intitus le Dim 20 Sep 2015 - 12:06, édité 1 fois
Intitus
Intitus

Messages : 673
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 30
Localisation : Fantasyland

https://www.zebrascrossing.net/t12081-coucou-c-est-quoi-ton-petit

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Dame Seli Dim 16 Aoû 2015 - 18:34

Vos deux post me font rire !!!
(je ne me moque pas hein, c'est juste que c'est tellement ça ....)

Avec l'âge, j'ai "appris" à trouver les mots qu'il "convient" pour répondre aux autres ; sauf si j'ai envie d'être cash (quand je "fais" ma Dame Séli, me fout de savoir si c'est bien pris en face ou pas).

Alors, je confie mon p'tit truc à moi :
Quand je sens que la question n'attends absolument pas une "vraie" réponse de ma part, je réponds : "tu es sûr(e) que tu veux que je réponde ?" .... Laughing

Et puis au fil du temps, j'ai aussi appris à :
- soit donner la réponse qui convient parce que socialement, j'ai besoin de passer pour "correcte"
- soit de me foutre royalement de l'image que je donne si ma réponse ne convient pas.
Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par R.SkylarWalker Dim 16 Aoû 2015 - 19:39

Je ne comprends toujours pas ...
R.SkylarWalker
R.SkylarWalker

Messages : 81
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par EmiM Dim 16 Aoû 2015 - 19:48

Personnellement pendant très longtemps je ne pouvais pas avoir un échange avec autrui sans que ça tourne mal... J'appelle autrui la personne lambda, parce que dans mon entourage proche c'est bien différent.
Les règles de courtoisie ne sont pas évidentes, les implicites sont bien compliqués et les doubles discours incompréhensibles...
Comme Dame Seli, j'ai appris à évaluer quel était le niveau d'attentes et de sincérité d'autrui, ainsi lorsque l'échange est "vrai", je réponds franchement en ayant appris à y mettre les formes, parce que mon but n'est pas d'agresser qui que ce soit et pour le pratiquer, je considère qu'il est possible d'être franc sans piétiner automatiquement autrui. Faut-il comprendre que l'on piétine autrui, personnellement j'ai mis le temps pour l'admettre et pouvoir changer d'attitude...  et si mon interlocuteur se contente de discuter superficiellement et bien je fais de même et ne m'investis aucunement dans l'échange.
Je pense qu'il nous appartient de savoir à qui on se confie (faire confiance), avec qui on s'implique, dans quelle relation on va mettre de l'énergie et pour obtenir quoi...
Je me souviens me plaindre de ne pas être comprise, mais au final je ne faisais pas moi-même l'effort de comprendre l'autre.
Donc si je devais donner un conseil pour améliorer les relations interpersonnelles, ce serait de s'appliquer à soi-même ce que l'on attend des autres et pour peut être pouvoir observer qu'en changeant notre comportement (et non ce qu'on est intérieurement) on provoquera d'autres comportements de la part des autres.
Ce dont je suis sure c'est qu'on ne peut pas changer l'autre, on ne peut pas agir sur l'autre, on ne peut agir que sur soi et c'est en s'élevant soi qu'on s'apporte autre chose.
Je dirai aussi que c'est processus d'apprentissage et qu'à 21 ans je ne savais pas faire ce que je sais faire aujourd'hui à 33.
Donc un jour tu en auras marre et tu prendras les choses en main pour que ça change parce que l'expérience t'aura permis d'apprendre ce que tu ne comprends pas aujourd'hui.


Dernière édition par EmiM le Dim 16 Aoû 2015 - 20:08, édité 1 fois
EmiM
EmiM

Messages : 5707
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 40
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Dame Seli Dim 16 Aoû 2015 - 19:55

Voilà !

Comprends-tu mieux ce qu'on essaye de te dire, R.SkylarWalker ?
Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 55
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par R.SkylarWalker Dim 16 Aoû 2015 - 20:21

Peut-être...
Je suis très confuse. Tous ces petits jeux m'épuisent. Se sentir contrainte, confinée, sur le point d'étouffer. C'est ce que je ressent en ce moment. Et je déteste ça.

Je me sens comme madame de Merteuil, m'enfonçant la pique d'une fourchette entre la peau et l'ongle de mon doigt et cependant contrainte à continuer de sourire.
R.SkylarWalker
R.SkylarWalker

Messages : 81
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par ErikFromFrance Dim 16 Aoû 2015 - 20:23

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?
Non. Ça ne m'arrive jamais.
ErikFromFrance
ErikFromFrance

Messages : 2873
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 43
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par david50 Dim 16 Aoû 2015 - 21:43

R.SkylarWalker a écrit:Il n'est pas rare qu'une conversation tourne à la prise de tête voir à la dispute installant un climat délétère sur base de malentendus.

Le pire des malentendus est de ne pas avoir compris l'intention de celui qui ouvre la conversation.

_________________
"La merde a de l'avenir. Vous verrez qu'un jour on en fera des discours." L.F.C.
david50
david50

Messages : 5185
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Zebrasca Dim 16 Aoû 2015 - 21:43

C'est inévitable, nous avons a coeur d'employer le bon mot, de peser et soupeser sa signification afin de transmettre un message concis et précis. Malheureusement la pauvreté du vocabulaire de beaucoup d'interlocuteurs ne leur permet pas de capter les subtilités exprimées.

Plusieurs réponses possibles :
- l'interlocuteur ne comprend pas mais ne veut pas être démasqué et il va hausser le ton afin de reprendre l'ascendant
- il ne comprend pas et verbalise violemment son incompréhension en nous taxant de prétentieux voulant l'humilier en utilisant volontairement des mots compliques
- il ne comprend pas et change de sujet
-.......
Zebrasca
Zebrasca

Messages : 147
Date d'inscription : 03/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par david50 Dim 16 Aoû 2015 - 21:49

C'est inévitable, nous avons a coeur d'employer le bon mot

- l'interlocuteur ne comprend

Alors le mot n'était pas le bon.

_________________
"La merde a de l'avenir. Vous verrez qu'un jour on en fera des discours." L.F.C.
david50
david50

Messages : 5185
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Zebrasca Dim 16 Aoû 2015 - 21:52

Si le mot était le bon pour nous mais s'il n'est pas a la portée du destinataire effectivement cela crée une incompréhension. Mais nous ne connaissons pas toujours le niveau de vocabulaire de nos interlocuteurs.
Zebrasca
Zebrasca

Messages : 147
Date d'inscription : 03/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Zebrasca Dim 16 Aoû 2015 - 21:55

Je pense par exemple au mot évolution

Pour un très grand nombre de personnes, ce mot n'est compris que dans son aspect positif, une évolution ne peut être que positive, alors qu'une évolution rend compte du changement d’état d'une variable sur une période donnée qui peut être positive ou négative.
Zebrasca
Zebrasca

Messages : 147
Date d'inscription : 03/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Fab. Fabrice Dim 16 Aoû 2015 - 23:23

Ca m'arrive souvent, je passe pour dur, trop tranché dans ces cas là;

Il faut comprendre qu'on ne peu pas tout dire à tout le monde dans toutes les circonstantes, surtout la vérité, les gens attendent de la bienséance, du "politiquement" correct.

Imagine une récente veuve, tu a vu son mari cracher ses boyaux à l'hosto, tu croise la veuve elle te dis "heureusement je sais qu'il n'a pas souffert",

si tu lui répond "vous rigolez là ?, il a craché ses boyaux ensanglantés toute la nuit devans moi à l'hopital avant de crever dans d'horribles souffrance qui on durées des heures",

ben , la dame elle peu pas le recevoir ça, aucun témoin qui te verrai lui dire ne trouverai ca bien non plus.


Bref tu ne peu pas toujours dire la vérité, 99% des conversations des gens "normaux" masquent une partie de la vérité, pour que la discussion soit "socialement acceptable", ce qui fait que les gens tombent d'accord , mêm sur des positions profondément débiles ( genre "chomeur=profiteurs", "ce sont les meilleurs qui partent en premier" etc... etc...)

Après être trop incisif c'est aussi dire la vérité sur eux même aux gens, c'est inacceptable pour eux, par exemple si quelqu'un à une position à la con sur un sujet, tu peu pas lui expliquer que c'est un vrai con, un facho ou autre directement comme ça sans détout, même si tu a raison, ce n'est pas le problème , le problème c'est l'acceptabilité de ce que tu lui dis ! Et les autres le soutiendrons pour la bonne raison qu'ils n'on pas envie qu'on leur renvoi la même chose sur eux même et en l'acceptant pour lui il sentent bien inconsciemment qu'il pouraient s'y trouver eux même exposés...

Perso sur des sujet ou les gens pensent vraiment n'imorte quoi, j'ai du mal à me réfrener de pas leur signifier qu'ils sont abrutis par exemple mais, j'ai tord, socialement parlant, pas sur le fond ( comme chacun, il y a des sujets que je maitrise et sur lesquels je sais ce que je dis mais cela n'est pas une raison...), du coup j'apprend à la fermer...


Après sur tes positions, la vérité n'est pas souvent bien venue non plus, c'est vrai que tu t'en fout en période d'examens qu'albertine ai quitté lucien mais , si tu le dis comme cela, ton discours est inacceptable, tu est obligé de rentrer un minimum dan su jeu sociale ("Oh , le pauvre, et il s'en remet ?) sinon, tu es socialment inaceptable, bien que je soit d'accord qu'il n'y a que toi qui exprime sa vrai pensée... mais tu fait par la preuve d'un manque d'effort social envers les autres, d'ou rejet...

Du coup la solution c'est d'accepter d'apprendre qu'il n'y a pas qu'une vérité, être stoïcien, apprendre que l'autre à le droit d'exister avec sa pensé, qu'on n'a pas forcément à le détromper, qu'il à une raison d'être... Bref accepter la faillibilité de l'autre , la sienne ensuite.
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 53
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Invité Lun 17 Aoû 2015 - 11:13

Ouuuuhlala oui régulièrement .... on m'a souvent dit d'ailleurs que j'étais trop "cinglante".

J'ai conscience du problème mais je n'arrive pas à redresser la barre ... Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Nhayaa Mar 18 Aoû 2015 - 3:51

S'il y a une chose que j'ai pu remarquer autant dans ma vie personnelle que professionnelle c'est que bien souvent les gens vont prendre ce que tu dis "pour eux".
Je ne compte plus le nombre de fois où il m'a fallu ajouter "ça n'a rien de personnel, ce n'est qu'un constat général" ou des phrases du même genre quand mon interlocuteur (ou tout témoin de la scène) trouve mes propos un peu durs.

Et après, comme l'on dit certains, il faut faire attention à ce que l'on dit selon la personne que l'on a en face de soi et le sujet abordé.
Mais je te rejoins tout à fait dans le fait que ce soit épuisant de devoir adapter son discours et sa façon de dire les choses en permanence. Maintenant il y a des personnes avec qui je fais attention et d'autres moins. Si elles le prennent mal, on s'explique et tant pis si elles ne comprennent pas toujours.
Nhayaa
Nhayaa

Messages : 445
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par nikko76 Mar 18 Aoû 2015 - 10:02

Zebrasca a écrit:Je pense par exemple au mot évolution

Pour un très grand nombre de personnes, ce mot n'est compris que dans son aspect positif, une évolution ne peut être que positive, alors qu'une évolution rend compte du changement d’état d'une variable sur une période donnée qui peut être positive ou négative.

Pas tout à fait d'accord...le mot évolution rend habituellement compte d'un progrès. Dans son acception courante la connotation est plutôt positive.
quand on veut marquer (au moins en biologie, et par extension, dans d'autres domaines non spécialisés....) une dégradation, on parlera d'"involution".
Par exemple : "le vieillissement est une involution globale des fonctions physiques et cognitives...."

nikko76

Messages : 833
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par nikko76 Mar 18 Aoû 2015 - 10:33

Zebrasca a écrit:C'est inévitable, nous avons a coeur d'employer le bon mot, de peser et soupeser sa signification afin de transmettre un message concis et précis. Malheureusement la pauvreté du vocabulaire de beaucoup d'interlocuteurs ne leur permet pas de capter les subtilités exprimées.

Plusieurs réponses possibles :
- l'interlocuteur ne comprend pas mais ne veut pas être démasqué et il va hausser le ton afin de reprendre l'ascendant
- il ne comprend pas et verbalise violemment son incompréhension en nous taxant de prétentieux voulant l'humilier en utilisant volontairement des mots compliques
- il ne comprend pas et change de sujet
-.......

L'intelligence sociale, la vraie, c'est d'être capable  de se mettre au niveau de n'importe quel interlocuteur...et surtout, de ne pas poser en implicite (à peine conscientisé, dans certains cas.) au début de l'échange sa propre supériorité intellectuelle....

Mon expérience : travaillant en milieu hospitalier, j'ai affaire à des collègues  de tous les niveaux : des agents de service qui ont arrêté leurs études en 4ème, des aides soignantes un peu plus éduquées (parfois du reste très intelligentes...), des infirmières, souvent d'un bon niveau, des cadres hospitaliers (directeurs d'établissement, médecins etc...) à l'intelligence plus fine et aiguisée.
En un sens je côtoie, au quotidien, des individus dont le QI (si on parle QI - ce que je n'aime pas trop, mais bon, cela permet de se repérer.) va de 80 à plus de 130....  De façon intuitive, complètement automatisée, je me mets au niveau de mon interlocuteur. Je sais quel vocabulaire employer, quel degré de complexité dans mon discours pourra être intégré par ledit interlocuteur. A aucun moment, je n'ai à l'esprit mon (éventuelle) supériorité intellectuelle. Je peux être parfois un peu agacé par la lenteur d'esprit de tel ou tel individu - je dissimule habilement mon irritation  - ou regretter de ne pas avoir la possibilité de "creuser" un peu plus l'échange, en y intégrant un peu plus de complexité...mais au final, la communication se passe bien.

Ce que je déteste par dessus tout : côtoyer des individus intelligents (voire très intelligents.),  imbus d'eux même, qui dès le début de l'échange, par d'infimes signes verbaux et non verbaux (un côté un peu hautain, un vocabulaire trop précieux etc...) vous signifient leur propre supériorité (réelle ou supposée.). Ceux là, généralement, je n'hésite pas à leur rentrer dans le lard....

PS  : quand  "la pauvreté du vocabulaire de beaucoup d'interlocuteurs ne leur permet pas de capter les subtilités exprimées..." je sens du mépris pour l'autre, et cela a tendance à m'exaspérer.
PPS : Je vous renvoie au principe de charité, que j'avais étudié en fac, et qui consiste à interpréter un comportement comme relevant d'intelligence et de facultés élevées. En contradiction avec le canon de Morgan, le principe de charité suppose, par défaut, que l'individu est une personne intelligente et que ses propos sont à interpréter de manière différente s'ils sont incohérents (source wiki à défaut d'avoir W.O Quine sous la main.)

nikko76

Messages : 833
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Nhayaa Mar 18 Aoû 2015 - 12:00

On peut aimer "bien parler" sans pour autant être méprisant.
Le vocabulaire c'est comme un accent, ça dépend où et comment on a été élevé, si on aime lire ou pas... ça se nourrit de plein de choses.
Nhayaa
Nhayaa

Messages : 445
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par R.SkylarWalker Mar 18 Aoû 2015 - 12:46

nikko76 a écrit:Ce que je déteste par dessus tout : côtoyer des individus intelligents (voire très intelligents.), imbus d'eux même, qui dès le début de l'échange, par d'infimes signes verbaux et non verbaux (un côté un peu hautain, un vocabulaire trop précieux etc...) vous signifient leur propre supériorité (réelle ou supposée.). Ceux là, généralement, je n'hésite pas à leur rentrer dans le lard....

Je partage parfaitement ton avis. Dommage que ce ne soit le sujet.
Je fais beaucoup d'effort pour me mettre au niveau de mon interlocuteur. Au point que je considérerait comme juste qu'on me remette une médaille pour toutes les fois où je me suis abstenue de relever une faute grave (de grammaire ou de syntaxe) en me répétant constamment que moi aussi je commets des erreurs que je ne suis pas parfaite.

Je vous une sincère affection pour les mots de fait, j'aime les utiliser à bon escient. Le tout est que je n'aime pas m'étendre en verbiage futile. Si on me pose une question, j'y réponds de manière simple et concise si ce n'est pas très important, je développe si nécessaire.

Seulement...c'est déjà trop pour certains ou pas assez au final, je ne sais plus ce qu'ils veulent. Et ça n'a rien avoir avec nos QI.

J'ai ma propre sensibilité. Pourquoi devrais-je constamment la mettre de côté pour satisfaire l’Ego d'un autre? Suis-je contrainte de donner du "tu" à un parfait inconnu pour me montrer correcte? A garder les yeux baissé sur mes chaussure et m'agenouiller bien bas pour qu'on me tapote le crâne? Dois-je oublier la négation, la concordance des temps, l'emploie des pronoms ou la conjugaison pour qu'on me comprennent? Pour être quoi en fin de compte? Normale?

Je crois que je devrais être plus attentive a mon intonation, je le reconnais.
Mais pourquoi devrais-je être blâmer parce que je travaille plus dur, parce que je fais plus d'efforts pour me dépasser?
Quelque fois je vois ce genre de réaction "descend de ton char", "t'as avaler le dictionnaire ou quoi?", "tu sais pas parler français?", "sois plus gentille", alors que j'ai simplement dit "nous pourrions trouver une autre solution", "je ne pense pas que ce soit une bonne idée", "c'est un problème superficielle, nous pourrons y revenir plus tard", "ce n'est pas le plus important, focalisons-nous sur le véritable but..." Ce genre de chose.
R.SkylarWalker
R.SkylarWalker

Messages : 81
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Invité Mar 18 Aoû 2015 - 12:51

R.SkylarWalker a écrit:
nikko76 a écrit:Ce que je déteste par dessus tout : côtoyer des individus intelligents (voire très intelligents.),  imbus d'eux même, qui dès le début de l'échange, par d'infimes signes verbaux et non verbaux (un côté un peu hautain, un vocabulaire trop précieux etc...) vous signifient leur propre supériorité (réelle ou supposée.). Ceux là, généralement, je n'hésite pas à leur rentrer dans le lard....

Je partage parfaitement ton avis. Dommage que ce ne soit le sujet.
Je fais beaucoup d'effort pour me mettre au niveau de mon interlocuteur. Au point que je considérerait comme juste qu'on me remette une médaille pour toutes les fois où je me suis abstenue de relever une faute grave (de grammaire ou de syntaxe) en me répétant constamment que moi aussi je commets des erreurs que je ne suis pas parfaite.
Ah bah putain...

Je "vis" avec une littéraire, une vraie de vraie, tatouée et tout. Je parle comme un charretier analphabète et ça la dérange pas le moindre du monde. Bref, aucun rapport avec le fait d'aimer les mots.

Le problème c'est pas que vous êtes des petit incompris, le problème c'est que vous n'aimez pas les gens. A partir de là, c'est normal que les échanges deviennent laborieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Invité Mar 18 Aoû 2015 - 13:17

david50 a écrit:
C'est inévitable, nous avons a coeur d'employer le bon mot

- l'interlocuteur ne comprend

Alors le mot n'était pas le bon.

Ce n'est pas du tout une question de mot. Mais d'attitude. Tout est une question d'attitude.


On peut utiliser tous les mots qui au scrabble donne le plus de point, qu'on ne passera jamais pour un pédant si on a une attitude bienveillante. C'était au Marlusse, je me rappelle très bien, le mec était de la noblesse et utilisait plein de mot compliqué du 16ième siècle avec une syntaxe livresque. Ben le mec, alors même qu'il était d'un monde où on se torche avec de la soie, était très très sympas et aucune barrière existait entre lui et le reste.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par nikko76 Mar 18 Aoû 2015 - 13:39

Je suis entièrement d'accord avec Molina : c'est une question d'attitude avant tout...pas nécessairement de vocabulaire. Quand j'étais plus jeune, j'avais tendance à utiliser un vocabulaire un peu trop "chatié". Au lycée, cela me valait des quolibets (je me souviens même, au collège, de camarades qui me traitaient de Louis 16 et me demandaient quand donc on se déciderait à me passer à la guillotine...) J'étais sans doute hautain, peut-être même ? (je fais mon examen de conscience, avec lucidité...) "condescendant". J'ai beaucoup travaillé la dessus, à la sortie de l'adolescence. A 25 ans, étudiant en thèse, très abstrait et littéraire, j'avais encore beaucoup de travail à faire sur moi pour ne pas être jugé "insupportable" par le "commun des mortels". Aujourd'hui, la trentaine bien tassée, je peux dire sans me tromper que je suis devenu, dans mon domaine, un collègue très sympathique, accessible, ouvert.... (voilà, mea culpa, je fais un peu d'auto-promotion.) Alors, certes, mes collègues (mes amis aussi, HQI ou non....) savent que je suis l'intello de service (l'objectif n'étant bien évidemment pas de récuser ce que l'on est profondément.) Cependant, cela ne pose aucun problème !!! Il ne s'agit plus que d'une certaine coloration de ma personnalité, qui participe de mon charme sans mettre l'autre mal à l'aise...
L'essentiel, donc, c'est la bienveillance !!! Peu importe dès lors les qualités et les défauts (intellectuels, particulièrement.) de ton interlocuteur.

nikko76

Messages : 833
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par invité123 Dim 20 Sep 2015 - 9:27

.


Dernière édition par MaoMao le Mer 30 Déc 2015 - 23:37, édité 1 fois

invité123

Messages : 75
Date d'inscription : 24/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Fab. Fabrice Dim 20 Sep 2015 - 13:25

Mon parcours, est le même, à l'envers, pendant des années jamais je n'ai transigé avec ma pensée, jamais loupé le fait de l'exprimer, de l'opposer aux autres, l'ai toujours affirmé quitte à y perdre des gens, des relations, des connaissance, du travail, un métier, aujourd'hui j'ai appris, accepté plutôt , la différence, l'autre à aussi raison que moi, autant le droit, même si sa pensé est différente, excepté l'inacceptable sur certains sujets.

Après je n'utilise jamais l'hyprocrisie, au pire je me tais, je sais ce que je pense du sujet , je sais pourquoi, même parfois si il s'agis non pas d'opinion mais de savoirs, je m'abstiens, j'ai accepté que cela n'a pas d'importance, que je le dises ou pas , celà ne change pas la face du monde, ni du siens, ni du miens, j'ai juste accepté de relativiser l'importance de l'exprimer, hiers j'aurais parfois bondi, aujourd'hui j'ai appris à rester serein, si on sort enervé, c'est que l'on à pas accepté de s'être abstenu de livrer sa pensé, il faut juste comprendre que l'on peu le faire et bien l'accepter en soi, du coup pas d'énervement, il n'y à pas d'enjeu, c'est quand on crois, quand met, un enjeu dans les chose que l'on peu y attacher un énervement.

Cela ne veux pas dire que les choses auquelles on tiens sont sans importance, cela veus juste dire que ce n'étais ni l'endroit, ni le moment ni l'intercoluteur pour en discutter , si on accepte de voir celà, aucun ( presque en vérite!) problème à le gérer seul, aevc soi même.

Relativiser l'enjeu que l'on met dans l'échange, ne pas se penser perdant ou gagnant de ce dernier, ça aide je pense. Entre mecs en tout cas, quand on prend de recul, on s'appercois vite que souvent les joutes verbales, d'opinions, ne sont qu'un enjeu d'affirmation de soi, un coucours de quequette en fait ... A chaque fois j'esaie de prendre un peu de recul sur moi, sur la discussion et je me vois tel que je l'observerai de l'extérieur, j'évite de participer dès lors au concourt tellement il est en vérité puéril, me déjuger sur l'instant dans l'action, me fait corriger immédiatement le tir.
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 53
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Invité Dim 20 Sep 2015 - 19:15

Je trouve ce que tu dis là très juste Fab. Fabrice, merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par invité123 Mer 23 Sep 2015 - 22:46

.


Dernière édition par MaoMao le Mer 30 Déc 2015 - 23:37, édité 1 fois

invité123

Messages : 75
Date d'inscription : 24/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui? Empty Re: Employez-vous des vocables trop "incisifs" lorsque vous communiquez avec autrui?

Message par Fab. Fabrice Mer 23 Sep 2015 - 23:50

Pour le peu que j'en saches, si tu veux une communicaton efficace, tu dois la composer en fonction de la pensée de ton interlocuteur / témoins, pas de la tienne.


Un exemple, te comporter en humain face à un chien prêt à te bouffer te fera te faire mordre, il faut dès lors te comporter selon une logique de dominant qu'il est apte à décoder dans son propre 'référentiel' pour avoir une chance d'arriver à te faire comprendre ( 'je suis pas une proie')


L'enervement dont fait preuve à la fin de ton échange révèle la façon dont tu te juges plus que la façon que tu juges les deux autres de ta scéne je pense


En résumé, si tu veux une communication sereine, l'effort te reviens, forcément Crying or Very sad

Ensuite, en cas d'echec ou de trébuchage ( avec les humains, pas les chiens) termine par l'utilisation de la dérison ( 'meuuhh non mon gros, je riiigooollleee, t'avais pas vu ?')
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 53
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum