Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Yentl le Dim 17 Mai 2015 - 21:37

Hello,

Je suis nouvelle sur le forum, je viens de me faire dépister (oui, je sais c'est pas une maladie, mais bon... tongue ) et j'ai lu le livre de Jeanne Siaud-Fachin dans lequel je ne me retrouve pas ... ou si peu que je pense que n'importe quel "normo-pensant" comme vous les appelez y trouverait aussi 2 ou 3 points communs...
On dit que les filles zèbres développent des facultés d'adaptation plutôt hors norme pour se fondre dans la masse contrairement aux garçons.
Est-ce que ceci expliquerait cela ?
Ou est-ce que tous les QI de plus de 130 ne sont pas forcément des zèbres ?
Ou est-ce que son étude ne se base pas que sur des cas ayant des problèmes et que plein d'autres zèbres passent au travers des mailles de toute étude ?
En ce qui me concerne c'est rageant de penser avoir trouvé une explication... et puis finalement non...
Voilà, si quelqu'un (ou tout plein de gens...) voulait bien m'aider à dissiper le brouillard qui m'entoure, ça serait sympa Very Happy Merci
Yentl
Yentl

Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2015
Age : 48
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Cyril THQI le Dim 17 Mai 2015 - 22:02

Je ne m'y retrouve pas non plus. Ne serait-il pas intéressant d'organiser un jour une IRL entre surdoués qui ne se reconnaissent pas comme zèbres ?
Cyril THQI
Cyril THQI

Messages : 1509
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 50
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Hillary le Dim 17 Mai 2015 - 22:19

Qu'est-ce qui est décrit qui ne colle pas avec toi?
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 41
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Cyril THQI le Dim 17 Mai 2015 - 22:32

Hillary a écrit:Qu'est-ce qui est décrit qui ne colle pas avec toi?
Je n'ai ni le courage ni le temps de le relire pour faire un inventaire. Mais j'aurais pu écrire comme Yentl :
j'ai lu le livre de Jeanne Siaud-Fachin dans lequel je ne me retrouve pas ... ou si peu que je pense que n'importe quel "normo-pensant" comme vous les appelez y trouverait aussi 2 ou 3 points communs...
Il serait plus court de faire la liste de ce qui colle à peu près.
Cyril THQI
Cyril THQI

Messages : 1509
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 50
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Hillary le Dim 17 Mai 2015 - 22:37

Cyril, non pas tout mais un truc qui t'a marqué et tu t'ais dis que c'était vraiment n'importe quoi par rapport à toi...
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 41
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Invité le Dim 17 Mai 2015 - 22:46

Cyril THQI a écrit:Je ne m'y retrouve pas non plus. Ne serait-il pas intéressant d'organiser un jour une IRL entre surdoués qui ne se reconnaissent pas comme zèbres ?

ça existe déjà, ils s'appellent les tigres.

Yentl, tu as pensé trouver une explication à quoi exactement?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Yentl le Dim 17 Mai 2015 - 23:09

Marguerite,
Une des raisons qui ont conduit ma psy à me proposer ce diagnostic est que ma vie sentimentale est des plus déplorables.
Quand je lui ai dit que je ne comprenais pas ce que j'avais de moins que les autres, elle a suggéré que j'avais au contraire quelque chose en plus...
Mais ça a soulevé bien sur d'autres questions et j'ai pensé avoir une illumination en lisant ce livre... Et puis, non
C'est quoi cette histoire de tigre ?

Cyril,
Ton pseudo suggère t il ce qu'il laisse entendre ?
Tu serais un "sur-zèbre" ?
Encore différent ?
Ce qui expliquerait celà ?
Yentl
Yentl

Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2015
Age : 48
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Yentl le Dim 17 Mai 2015 - 23:13

Un exemple où je ne me retrouve pas : cette empathie que j'éprouve pas ou cette anticipation des réactions d'autrui, cette capacité de cerner les autres...
Je vois bien assez rapidement si quelqu'un est moins intelligent que moi, mais ça se limite à ça...
Yentl
Yentl

Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2015
Age : 48
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Hillary le Lun 18 Mai 2015 - 9:14

YentI,
Anticiper les réactions d'autrui et être empathique ce n'est pas tout à fait la même chose surtout si tu analyses les choses sous l'angle des relations amoureuses...
Beaucoup de zèbres te diront que c'est là le domaine où ils sont totalement naïfs, idiots, aveugles et j'en passe!!!
Par contre le négatif, sentir direct qu'on gêne, qu'on ne plaît pas, ça les zèbres le repère en 2 secondes...
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 41
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Cyril THQI le Lun 18 Mai 2015 - 9:18

Hillary a écrit:Cyril, non pas tout mais un truc qui t'a marqué et tu t'ais dis que c'était vraiment n'importe quoi par rapport à toi...
Ca, c'est beaucoup plus facile. Voici quelques phrases piochées en diagonale, mais j'aurais pu recopier une bonne partie du livre :

JSF a écrit:p. 170 :
Quand on se sent surdoué, on ne se sent jamais,  mais alors jamais, supérieur aux autres.

p. 171 :
Ce dont le surdoué a le plus peur, c'est de lui-même.

p. 172 :
Pour un surdoué, ou bien c'est parfait, irréprochable, totalement abouti, ou ce n'est pas la peine.

p. 174 :
Les généralités et les simplifications : mission impossible. Ce qui s'active, c'est la précision et la dissection, jusqu'à l'infini.

p. 174 :
Plus on pense à quelque chose, plus on arrive à un point d'absurdité.

p. 175 :
Quand on discute avec un surdoué, on se retrouve embarqué dans des discussions illimitées dans lesquelles aucun argument ne semble avoir prise.

p. 177 :
Le surdoué a analysé tout, absolument tout, ce qui pouvait arriver de dangereux.

p.182 :
La honte habite le surdoué, envers et malgré lui.

p. 183 :
Quand on perçoit trop de choses, y compris celles que l'on n'aurait jamais du remarquer, cela génère une forme de culpabilité indicible. Une culpabilité d'avoir trop compris et d'être en avance par rapport à l'autre, aux autres.

p. 185
Besoin de changer souvent de métier, de passer d'une profession à une autre sans jamais être vraiment satisfait.

p. 187 :
Pour un surdoué, il faudrait que la vie soit toujours pétillante, faite de rebondissements, d'émotions fortes et partagées, de joies intenses, de bonheurs exaltés, de réussites sublimes...

p. 191
L'impatience est si pénible à supporter avec tout son cortège de sensations physiques et psychiques, mais aussi avec toutes les critiques, les attaques qu'elle suscite, que le surdoué finit par ne plus rien dire. Par accepter sans discussion. Il de vient soumis. Passif. Non impliqué. Il n'a plus d'avis.

p. 194
Secrêtement il rêve en observant la vie des autres. Il envie cette spontanéité, ces plaisirs simples, ces bonheurs élémentaires. Tout cela lui semble tellement inaccessible.

Marguerite a écrit:Ca existe déjà, ils s'appellent les tigres.
C'est trop restrictif. On peut être ni zèbre ni tigre.

Yentl a écrit:Cyril,
Ton pseudo suggère t il ce qu'il laisse entendre ?
Oui.

Yentl a écrit:Tu serais un "sur-zèbre" ?
Considérant le concept de zèbre bidon (j'ai d'ailleurs beaucoup de mal à accepter qu'on puisse être intelligent et s'y reconnaître), je ne souhaite pas me positionner par rapport à lui.

Yentl a écrit:Encore différent ?
Sans doute.

Sur le même sujet, j'avais lancé ce fil de discussion.
Cyril THQI
Cyril THQI

Messages : 1509
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 50
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Hillary le Lun 18 Mai 2015 - 9:34

Cyril, pas mal la compil et je suis juste en accord avec le bout de phrase "l'impatience est pénible à supporter" mais bon de là à ce que la conséquence soit la soumission et ne plus donner son avis, je vois même pas le rapport!

Le livre est caricatural en fait. Quand elle explique que le surdoué préfère ne pas entreprendre s'il sent que la perfection n'est pas au bout du chemin, je ne suis pas d'accord mais le surdoué ne va pas se lancer dans un projet qu'il sait bancal comme un commerce de glaces au pôle nord..
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 41
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Cyril THQI le Lun 18 Mai 2015 - 9:48

Hillary a écrit:Le livre est caricatural en fait. Quand elle explique que le surdoué préfère ne pas entreprendre s'il sent que la perfection n'est pas au bout du chemin, je ne suis pas d'accord mais le surdoué ne va pas se lancer dans un projet qu'il sait bancal comme un commerce de glaces au pôle nord..
Oui, ses excès le discréditent.

L'impatience, par définition est pénible à supporter pour tout le monde.

Si un projet est conçu comme bancal, les surdoués ne seront pas les seuls à ne pas s'y lancer.

Donc, comme toi, je peux me reconnaître dans ces deux fragments, mais comme n'importe qui.
Cyril THQI
Cyril THQI

Messages : 1509
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 50
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Prosopopée le Lun 18 Mai 2015 - 10:36

C'est un livre de développement personnel. Tout ce qui y est dit est à prendre au énième degré.

Prosopopée

Messages : 63
Date d'inscription : 17/05/2015
Localisation : réellement ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Bibo le Lun 18 Mai 2015 - 10:46

@Yentl : Le livre "Les surdoués ordinaires" de Nicolas Gauvrit répondra en partie à tes questions sur la restriction de population que touche le livre de JSF.
Non tu n'es pas la seule, moi non plus je ne m'y suis pas reconnu. Quelques passages m'ont titillés, mais j'ai considéré cela comme un objet de questionnement plus que comme un révélateur de vécu. Cela m'a donné la possibilité d'envisager ce que je vivais sous un nouvel angle sans que la finalité de cette approche ne colle avec la prescription.

Pour l'IRL entre surdoués non zèbres, ce serait avec grand plaisir.
Bibo
Bibo

Messages : 2566
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 29
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

https://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Pretanama le Lun 18 Mai 2015 - 10:49

Autant que je me souvienne (je l'ai lu il y a un moment) ce livre semble définir la surdouance à l'aide d'un panel de traits idiosyncrasiques: comme ceux que Cyril a cité.

Cette démarche pour diagnostiquer la haute intelligence me semble erronée.

Il n'existe aucun test objectif et impartial pour déterminer si vous posséder ces traits contrairement à la mesure du QI. N'importe qui ou presque peut penser qu'il est surdoué à cause de l'effet barnum qu'il provoque:

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0CCIQFjAA&url=http%3A%2F%2Ffr.wikipedia.org%2Fwiki%2FEffet_Barnum&ei=wKVZVZ7pN4W5ygPChIGQAg&usg=AFQjCNGjwhkqTz7dH182kwUbXjJkD_NGoQ&sig2=G_uibVhhyBtY3W9rSBLZlQ

Ce qu'elle décrit renvoi à une façon d'être, a un tempérament et non pas à une puissance d'analyse, à la faculté de comprendre, de saisir par la pensée et de s'adapter contrairement à l'intelligence donc.

Le test de QI est le seul outil qui doit faire autorité pour dépister la déficience ou la haute intelligence pour le moment même si le cerveau humain recèle des mystères.
Pretanama
Pretanama

Messages : 780
Date d'inscription : 11/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Hillary le Lun 18 Mai 2015 - 11:22

Bibo,
J'ai apprécié l'approche des Surdoués ordinaires mais à la fin de chaque chapitre ça se termine en queue de poisson par un "en fait on ne sait pas très bien" et j'ai trouvé ça au final décevant...

Pretanama, tout à fait d'accord avec toi...
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 41
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Claire l'artisane le Lun 18 Mai 2015 - 11:47

Hillary a écrit:Bibo,
J'ai apprécié l'approche des Surdoués ordinaires mais à la fin de chaque chapitre ça se termine en queue de poisson par un "en fait on ne sait pas très bien" et j'ai trouvé ça au final décevant...

Oui, moi aussi ça me frustre! J'ai repris des études de psycho et je découvre que c'est très souvent la conclusion que l'on peut tirer après lecture des études scientifiques, qui sont pour le moins contradictoires (en psycho en tout cas)!
Et Gauvrit est un scientifique, alors...
Claire l'artisane
Claire l'artisane

Messages : 136
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 35
Localisation : Sud Aveyron

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Bibo le Lun 18 Mai 2015 - 13:41

Claire l'artisane a écrit:
Hillary a écrit:Bibo,
J'ai apprécié l'approche des Surdoués ordinaires mais à la fin de chaque chapitre ça se termine en queue de poisson par un "en fait on ne sait pas très bien" et j'ai trouvé ça au final décevant...
Oui, moi aussi ça me frustre! J'ai repris des études de psycho et je découvre que c'est très souvent la conclusion que l'on peut tirer après lecture des études scientifiques, qui sont pour le moins contradictoires (en psycho en tout cas)!
Et Gauvrit est un scientifique, alors...
En quoi est-ce gênant ?
Ça n'empêche pas d'émettre des hypothèses personnelles. Le tout est de ne pas fermer les yeux sur ce que les études mettent en évidence, même lorsqu'il s'agit d'un non résultat. Cela indique juste qu'il faille aller chercher ailleurs. C'est la démarche la plus humble qui soit.
Bibo
Bibo

Messages : 2566
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 29
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

https://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Cyril THQI le Lun 18 Mai 2015 - 13:43

Bibo a écrit:En quoi est-ce gênant ?
Ça n'empêche pas d'émettre des hypothèses personnelles. Le tout est de ne pas fermer les yeux sur ce que les études mettent en évidence, même lorsqu'il s'agit d'un non résultat. Cela indique juste qu'il faille aller chercher ailleurs. C'est la démarche la plus humble qui soit.
+1
Cyril THQI
Cyril THQI

Messages : 1509
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 50
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Yentl le Lun 18 Mai 2015 - 13:46

Mais justement, est ce qu'il n'est pas ridicule (j'espère que je ne vais frustrer personne...) de vouloir définir un portrait robot du "surdoué" (ce terme ne plait pas non plus...)
L'intelligence n'a pas de qualité ou de défauts propres, non ?

Cyril, je réfute tous les items que tu cites également.

D'autres points qui me dérangent : je ne m'ennuie pas, au contraire, Je parviens à trouver un intérêt à tout ce que je fais, même les trucs les plus chiants.
Je ne me sens pas seule, j'ai toujours eu beaucoup d'amis, beaucoup de personnes autour de moi, même si j'ai un besoin farouche de solitude.
Yentl
Yentl

Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2015
Age : 48
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Bibo le Lun 18 Mai 2015 - 13:54

Yentl a écrit:Mais justement, est ce qu'il n'est pas ridicule (j'espère que je ne vais frustrer personne...) de vouloir définir un portrait robot du "surdoué" (ce terme ne plait pas non plus...)
L'intelligence n'a pas de qualité ou de défauts propres, non ?
En effet, la difficulté revient dans tous les débats.
Plus précisément il s'agit de passer d'une identification par éloignement de la norme à une identification par caractéristiques propres, non dépendantes du rapport à la norme. Pour l'instant, il n'y pas grand chose de concluant à ma connaissance.

Je suis par contre convaincu que l'intelligence est/a une qualité propre.
J'explore tout ça ces derniers temps. J'avance doucement.
Bibo
Bibo

Messages : 2566
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 29
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

https://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Invité le Lun 18 Mai 2015 - 14:45

moi sauf dans les très grandes lignes. mais forcément à mon avis. chacun reste unique ainsi que son parcours et son fonctionnement. 

et punaise heureusement. j'ai la chance d'être d'une époque d'où il n'existe ni photo, ni vidéo etc  Very Happy 

je me souviendrai à vie du jour où je me suis exclamée : non trop fort, on m'a écrit un livre dessus Smile pardon pour la formule mais bon c'est pas courant comme événement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Yentl le Lun 18 Mai 2015 - 19:29

gahanzébulonnette a écrit:

je me souviendrai à vie du jour où je me suis exclamée : non trop fort, on m'a écrit un livre dessus Smile pardon pour la formule mais bon c'est pas courant comme événement.

Tu veux dire que tu corresponds trait pour trait à ce portrait ? (Ça vous rappelle pas une chanson ?)
Et pourtant tu es une fille ?
Tu as eu ce parcours chaotique qu'on attribue plutôt aux garçons ?
Yentl
Yentl

Messages : 10
Date d'inscription : 03/03/2015
Age : 48
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Invité le Lun 18 Mai 2015 - 22:27

non j'ai dit moi je ne m'y retrouve pas sauf dans les grandes lignes. 

mais effectivement lisant d'abord sur internet, je découvrais : quoi on m'a écrit un livre dessus. 

par contre tu me troubles du coup sur cette histoire de portrait ? je n'ai pas vu ce livre comme un portrait mais comme une espèce de mode d'emploi global. 

je suis effectivement une fille et je peux ici sur ce forum que je le suis d'autant plus depuis cette découverte de surdouance. 

pour ce qui est du parcours chaotique attribué aux garçons je ne sais pas, je sais par contre que dans mon parcours j'ai rencontré plus de garçons que de filles avec qui je me sois entendue et qu'on s'est beaucoup retrouvé sur beaucoup de points. 

et effectivement un surdoué en particulier lors d'une conversation a beaucoup insisté et relevé : "mais tu es une fille" ce qui forcément ou heureusement me paraissait évident et ensuite j'ai quand même creusé un peu Smile

trame de base me va très bien pour définir ce livre. qui et je vais le dire ici au bout de 4 ans (lecture seule puis écriture sur le forum) en fait m'a servi, un peu, mais forcément on le remet de suite en question, à sa sauce, à sa vie.

est ce que j'ai eu un parcours chaotique ? tiens c'est une très bonne question. je vais y penser. tu devrais demander cet ajout de ta part à ce livre Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Princeton le Lun 18 Mai 2015 - 23:03

Bibo a écrit:
Yentl a écrit:Mais justement, est ce qu'il n'est pas ridicule (j'espère que je ne vais frustrer personne...) de vouloir définir un portrait robot du "surdoué" (ce terme ne plait pas non plus...)
L'intelligence n'a pas de qualité ou de défauts propres, non ?
En effet, la difficulté revient dans tous les débats.
Plus précisément il s'agit de passer d'une identification par éloignement de la norme à une identification par caractéristiques propres, non dépendantes du rapport à la norme. Pour l'instant, il n'y pas grand chose de concluant à ma connaissance.

Je suis par contre convaincu que l'intelligence est/a une qualité propre.
J'explore tout ça ces derniers temps. J'avance doucement.

Je viens de terminer d'écouter une émission avec Nicolas Gauvrit et Maud Besançon, dans laquelle le premier mentionne parmi les traits spécifiques des surdoués leur "ouverture" et leur curiosité, que la seconde confirme en y ajoutant la pensée divergente et la créativité, qui selon elle y sont liées. Il est également fait mention de la paresse des surdoués.

L'idée que l'intelligence soit associée à des qualités, comme l'ouverture d'esprit et la curiosité, et à des défauts, comme la paresse, ne me choque pas. Je la trouve même cohérente. L'étude des surdoués peut être un laboratoire intéressant pour rechercher les caractères liés à l'intelligence. Ainsi, j'aurais tendance à dire que l'intelligence entraîne effectivement d'autres caractéristiques. JSF a proposé ses idées, d'autres aussi. Ces idées se recoupent parfois. Elles peuvent aussi évoluer. A chacun de se former son opinion.
Princeton
Princeton

Messages : 1367
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Hillary le Mar 19 Mai 2015 - 23:24

Je dois reconnaître que je coupe complètement à travers champs (paresse?) mais quand je lis les interventions sur le forum je me sens assez seule à tracer comme ça sans faire des posts où des réponses hyper documentées et longues... Dès que ça dépasse les 20 lignes je zappe le milieu, je dois vraiment avoir un soucis encore plus spécifique...
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 41
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par loupiotte le Mer 20 Mai 2015 - 0:23

Like a Star @ heaven


Dernière édition par loupiotte le Jeu 28 Mai 2015 - 9:41, édité 1 fois

loupiotte

Messages : 80
Date d'inscription : 28/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Princeton le Mer 20 Mai 2015 - 0:51

loupiotte a écrit:On a parfois peine à le croire quand on voit qu'il peut exister chez les "zèbres" une majorité qui revendique, parfois avec force, ces caractéristiques (j'ai lu des posts édifiants sur l'ancien forum de mensa à ce propos). Il est souvent difficile pour le minoritaire d'avoir voix au chapitre, où qu'il se trouve…

Ces caractéristiques des surdoués et les portraits qui en sont faits sont seulement des généralisations. Ce sont des tendances. Il existe, comme partout, des exceptions. Etre surdoué ce n'est pas recouvrir toutes les caractéristiques, ni même se superposer aux portraits qui en sont faits, d'ailleurs différents selon les auteurs (cf. Nicolas Gauvrit sur les surdoués ordinaires). C'est plutôt que les personnes qui se sont intéressées aux surdoués ont remarqué certaines tendances chez ces derniers, certaines caractéristiques qui revenaient. Certains les ont regroupé dans un livre. Beaucoup de surdoués ont pu reconnaître avoir ces caractéristiques, ou un bon nombre d'entre elles, non sans le biais de l'effet Barnum. C'est sans doute pourquoi la majorité revendique ces caractéristiques : parce qu'elles s'appliquent effectivement à la majorité, ou plus précisément parce qu'elles sont reconnues par la majorité comme telles. Ce n'est donc pas, je pense, dans une volonté d'ostraciser les surdoués qui n'auraient pas ces caractéristiques, lesquels peuvent tout à fait, d'ailleurs, rappeler que ces caractéristiques ne sont que des tendances, sans devoir aller jusqu'à les nier en bloc comme inexistantes seulement parce qu'elles ne s'appliqueraient pas à eux.
Princeton
Princeton

Messages : 1367
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par loupiotte le Mer 20 Mai 2015 - 1:19

Like a Star @ heaven


Dernière édition par loupiotte le Jeu 28 Mai 2015 - 9:42, édité 1 fois

loupiotte

Messages : 80
Date d'inscription : 28/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Princeton le Mer 20 Mai 2015 - 10:15

Ok, ben oui ne t'inquiète pas, ce ne sont en effet que des tendances et je ne pense pas que les auteurs des livres en question aient voulu en faire des absolus ou des critères sine qua non de la douance. Je comprends que tu aies pu te sentir déstabilisé(e) faute de précisions.

Sur le site du Wiki de Zebra Crossing, on trouve par exemple un recensement des caractéristiques des surdoués en pourcentage : ici.
Princeton
Princeton

Messages : 1367
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Bibo le Mer 20 Mai 2015 - 11:05

Par définition toute problématique humaine se veut tendancielle, le préciser, c'est dire que l'être humain est humain.
Bibo
Bibo

Messages : 2566
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 29
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

https://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Prosopopée le Mer 20 Mai 2015 - 11:44

Princeton a écrit:
loupiotte a écrit:On a parfois peine à le croire quand on voit qu'il peut exister chez les "zèbres" une majorité qui revendique, parfois avec force, ces caractéristiques (j'ai lu des posts édifiants sur l'ancien forum de mensa à ce propos). Il est souvent difficile pour le minoritaire d'avoir voix au chapitre, où qu'il se trouve…

Ces caractéristiques des surdoués et les portraits qui en sont faits sont seulement des généralisations. Ce sont des tendances. Il existe, comme partout, des exceptions. Etre surdoué ce n'est pas recouvrir toutes les caractéristiques, ni même se superposer aux portraits qui en sont faits, d'ailleurs différents selon les auteurs (cf. Nicolas Gauvrit sur les surdoués ordinaires). C'est plutôt que les personnes qui se sont intéressées aux surdoués ont remarqué certaines tendances chez ces derniers, certaines caractéristiques qui revenaient. Certains les ont regroupé dans un livre. Beaucoup de surdoués ont pu reconnaître avoir ces caractéristiques, ou un bon nombre d'entre elles, non sans le biais de l'effet Barnum. C'est sans doute pourquoi la majorité revendique ces caractéristiques : parce qu'elles s'appliquent effectivement à la majorité, ou plus précisément parce qu'elles sont reconnues par la majorité comme telles. Ce n'est donc pas, je pense, dans une volonté d'ostraciser les surdoués qui n'auraient pas ces caractéristiques, lesquels peuvent tout à fait, d'ailleurs, rappeler que ces caractéristiques ne sont que des tendances, sans devoir aller jusqu'à les nier en bloc comme inexistantes seulement parce qu'elles ne s'appliqueraient pas à eux.
Obtenir un score à un test de QI ne requiert pas des traits de personnalité particuliers, alors si on définit le surdon par le test et non par une liste de caractéristiques, il est plus sage de s'en tenir à ce qu'on sait : pas grand chose, et pas grand chose non plus sur ce que mesure la mesure. Un stéréotype du surdoué a été inventé (à partir d'un échantillon pioché on ne sait pas comment (les bons clients des psys ?) par rapport à un échantillon tout aussi représentatif de lui-même (les clients des psys ?), sur la base des récits de ces groupes de patients ?  scratch ), et peut-être qu'il a ses mérites. Question Les plus cyniques diront qu'une cible marketing a été délimitée.

Bibo a écrit:Par définition toute problématique humaine se veut tendancielle, le préciser, c'est dire que l'être humain est humain.
Mais un pléonasme n'est pas une erreur, c'est parfois une précision utile sur laquelle on appuie. Il faut interpréter quand on lit. Littéralement, on a rarement affaire à des vérités absolues. Il faut comprendre le sous-texte.

Prosopopée

Messages : 63
Date d'inscription : 17/05/2015
Localisation : réellement ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Princeton le Mer 20 Mai 2015 - 12:08

Prosopopée a écrit:Obtenir un score à un test de QI ne requiert pas des traits de personnalité particuliers, alors si on définit le surdon par le test et non par une liste de caractéristiques, il est plus sage de s'en tenir à ce qu'on sait

Je suis d'accord avec la première partie, pour moi aussi être surdoué se définit par le fait d'obtenir un score supérieur à 130 à un test de QI, mais je ne suis pas d'accord avec la seconde partie, chacun est libre d'exposer ses hypothèses et ses idées concernant des caractéristiques qu'il semble observer dans la population surdouée. Toujours s'en tenir à ce que l'on sait ne me semble pas être synonyme de sagesse ou de prudence, d'autant plus qu'une telle position entraîne l'immobilisme et le statu quo de la recherche, et empêche toute avancée en la matière. Ce serait dommage, à mon sens. On peut fort bien émettre des hypothèses et des témoignages en restant prudent, par exemple en indiquant clairement leur caractère conjectural.
Princeton
Princeton

Messages : 1367
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Prosopopée le Mer 20 Mai 2015 - 12:15

Princeton a écrit:
Prosopopée a écrit:Obtenir un score à un test de QI ne requiert pas des traits de personnalité particuliers, alors si on définit le surdon par le test et non par une liste de caractéristiques, il est plus sage de s'en tenir à ce qu'on sait

Je suis d'accord avec la première partie, pour moi aussi être surdoué se définit par le fait d'obtenir un score supérieur à 130 à un test de QI, mais je ne suis pas d'accord avec la seconde partie, chacun est libre d'exposer ses hypothèses et ses idées concernant des caractéristiques qu'il semble observer dans la population surdouée. Toujours s'en tenir à ce que l'on sait ne me semble pas être synonyme de sagesse ou de prudence, d'autant plus qu'une telle position entraîne l'immobilisme et le statu quo de la recherche, et empêche toute avancée en la matière. Ce serait dommage, à mon sens. On peut fort bien émettre des hypothèses et des témoignages en restant prudent, par exemple en indiquant clairement leur caractère conjectural.
Fournir des hypothèses que l'on tient pour ce qu'elles sont (des hypothèses), c'est précisément s'en tenir à ce qu'on sait : peu de choses pour le moment. Chercher en ayant des hypothèses de travail ne veut pas dire affirmer ce que l'on ne sait pas.

Je dirais, à te lire, que tu es d'accord avec les deux parties.

Prosopopée

Messages : 63
Date d'inscription : 17/05/2015
Localisation : réellement ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Princeton le Mer 20 Mai 2015 - 12:32

Je pense qu'on est d'accord. J'ai trouvé l'expression "s'en tenir à ce que l'on sait" ambigüe, car en définitive, on ne sait jamais rien ou si peu de choses, et en sciences humaines et sociales on ne peut aboutir qu'à des hypothèses, des conjectures, des théories, qui recoupent plus ou moins bien la réalité, ce qu'on peut constater empiriquement. C'est sans doute frustrant pour les amateurs de sciences dures et de lois mathématiques non-probabilistiques, mais quand on étudie la psyché humaine, c'est l'approche qui me semble encore la plus adéquate à ce stade. Sinon il y a quand même un positionnement de ma part, sans doute dû à ma personnalité : je préfère toujours qu'on propose des idées, quitte à se tromper, plutôt que de se censurer par crainte de n'être pas tout à fait juste ou à côté de la plaque. J'aime bien me mouiller, et quand les autres aussi se mouillent : c'est à mon sens oser, tenter, tomber, se relever, prendre des risques, sortir des sentiers battus, se lancer, qui permettent d'avancer, en tout cas plus que vouloir se tenir debout et propre coûte que coûte bien au milieu d'un chemin balisé, par crainte de prendre des risques.
Princeton
Princeton

Messages : 1367
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Prosopopée le Mer 20 Mai 2015 - 16:14

Princeton a écrit: Sinon il y a quand même un positionnement de ma part, sans doute dû à ma personnalité : je préfère toujours qu'on propose des idées, quitte à se tromper, plutôt que de se censurer par crainte de n'être pas tout à fait juste ou à côté de la plaque. J'aime bien me mouiller, et quand les autres aussi se mouillent : c'est à mon sens oser, tenter, tomber, se relever, prendre des risques, sortir des sentiers battus, se lancer, qui permettent d'avancer, en tout cas plus que vouloir se tenir debout et propre coûte que coûte bien au milieu d'un chemin balisé, par crainte de prendre des risques.
Je trouve ta façon de voir très louable, quoique un peu paradoxale. Je m'explique : chercher à vérifier ses thèses (sur n'importe quel sujet) en partant toujours de l'idée qu'on est surdoué (et donc moins faillible, plus balèze, etc..., sur le plan intellectuel), c'est se dire à l'avance qu'on va être bon. On s'accorde une pertinence qui ne nous appartient pas, du fait même qu'on a tendance à se croire pertinent, et ainsi on biaise son jugement et donne dans la facilité (car penser, on se dit que c'est une activité naturelle pour un "surdoué", alors on voudra penser rapidement et efficacement, mais on a jamais douté pouvoir le faire (manque de remise en question --> plus grand manque d'objectivité --> fierté devant sa production, indépendamment de ce qu'elle est réellement)).

Prosopopée

Messages : 63
Date d'inscription : 17/05/2015
Localisation : réellement ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Princeton le Mer 20 Mai 2015 - 18:37

Mon propos se voulait général, pas circoncis aux surdoués, aussi tu me prêtes des postulats qui ne sont pas les miens. Je ne vois pas pourquoi les surdoués ne se tromperaient pas autant que les autres et je pense que l'intelligence peut aussi s'accompagner d'une capacité importante de remise en question. Je serais d'avis pour dire qu'elle en est d'ailleurs un signe.
Princeton
Princeton

Messages : 1367
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Prosopopée le Mer 20 Mai 2015 - 21:00

Princeton a écrit:Mon propos se voulait général, pas circoncis aux surdoués, aussi tu me prêtes des postulats qui ne sont pas les miens. Je ne vois pas pourquoi les surdoués ne se tromperaient pas autant que les autres et je pense que l'intelligence peut aussi s'accompagner d'une capacité importante de remise en question. Je serais d'avis pour dire qu'elle en est d'ailleurs un signe.
Ya une coquille. Je dis pas où.


Prosopopée

Messages : 63
Date d'inscription : 17/05/2015
Localisation : réellement ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Cyril THQI le Jeu 28 Mai 2015 - 13:10

Prosopopée a écrit:Ya une coquille. Je dis pas où.
Un "q" en trop ?
Cyril THQI
Cyril THQI

Messages : 1509
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 50
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par bepo le Jeu 28 Mai 2015 - 13:42

Vos circonvolutions ont quelque chose d’obscène. Je ne sais pas où mais je finirai par mettre le doigt dessus.

bepo

Messages : 2618
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Hillary le Jeu 28 Mai 2015 - 14:16

Mais c'est pas grave, elle est toute petite la coquille...
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 41
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Invité le Jeu 28 Mai 2015 - 16:36

Je ne m'y retrouve plus comme aux débuts de la découverte. C'est comme si le "pourquoi" m'avait désigné la voie du "comment", afin d'enlever le "trop" du titre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par ShineFlower le Mer 4 Nov 2015 - 11:19

Je ne me retrouve pas dans l'extrême empathie. Au contraire j'ai du mal avec les codes sociaux. Intelligence sociale et relationnelle déficitaire.
-je ne me retrouve pas non plus dans l'activité cérébrale d'une très haute intensité.
- je ne me retrouve pas non plus dans la pensée en arborescence.
-je ne me retrouve pas non plus dans la curiosité insatiable. Voila, voilou.
ShineFlower
ShineFlower

Messages : 3583
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 61
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Zambla le Lun 28 Déc 2015 - 22:30

Grâce à mon potentiel, je m'adapte à la société.
Je suis l'auteur de mon propre bonheur.
Je ne suis pas hyper-sensible, ni insensible, et je n'utilise pas un hyper-contrôle.
Je n'ai pas eu, une vie facile, ni difficile, ni réussie, ni échoué; mais je choisis d'être optimiste pour la rendre plus sympa.
Je ne me reconnais absolument pas dans ce livre.

Zambla

Messages : 26
Date d'inscription : 26/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par fragmentation le Lun 28 Déc 2015 - 22:50

Yentl a écrit:
Mais ça a soulevé bien sur d'autres questions et j'ai pensé avoir une illumination en lisant ce livre... Et puis, non

A défaut de me retrouver dans le livre de JSF, je me retrouve parfaitement dans ton témoignage.
Parmi les pistes classiques, il y a le(s) syndrome(s) d'Asperger, entre autres choses.
fragmentation
fragmentation

Messages : 146
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Invité le Mar 29 Déc 2015 - 0:18

licorneau a écrit:Je ne m'y retrouve plus comme aux débuts de la découverte. C'est comme si  le "pourquoi" m'avait désigné la voie du "comment", afin d'enlever le "trop" du titre.

J'ai tout à fait le même sentiment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par nikko76 le Mar 29 Déc 2015 - 9:45

Pas lu son bouquin….juste survolé à deux ou trois reprises en librairie. J’ai eu l’impression qu’elle   faisait du surdoué un portrait un peu trop laudatif –  jusque dans leurs défauts, … je connais un certain nombre de « surdoués », et globalement, je les trouve tous différents – comme d’ailleurs le sont les gens « normaux ». Mis à part le fait qu’ils ont tous un QI très élevé, on trouve chez eux tous les traits de personnalité possibles et imaginables : certains sont paresseux (j’en suis…), ou  travailleurs ;  très créatif, ou pas trop ;  rêveurs et imaginatifs, ou au contraire  les pieds bien sur  terre, dans l’action ;  anxieux, ou au contraire toujours positifs, idéalistes ou bien un peu cyniques et désabusés ; doués en math…ou absolument nuls….certains sont même sont assez cons, dans nombre de leurs comportements (arrogants, imbus d’eux-mêmes, agressifs…) !

nikko76

Messages : 637
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par Kreach le Mar 29 Déc 2015 - 11:41

Il faut évidemment nuancer le livre. S'attendre à quelques éléments percutants, pas une révélation...

Mais, des surdoués peuvent être simplement surdoués, c'est à dire, une capacité d'assemblage logistique forte, sans pour autant avoir une personnalité complexe et connaître les profondeurs des abîmes, ni le recul nécessaire à la sensibilité (base de l'inadaptation totale à la vie). Dans ce cas, aucun problèmes pour eux, bien que la société soit d'une stupidité incoercible et qu'ils le savent, ils s'y fondent.
Kreach
Kreach

Messages : 208
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 32
Localisation : Montagnes.

Revenir en haut Aller en bas

Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ? Empty Re: Trop intelligent pour être heureux : qui ne se retrouve pas dans ce livre malgré un dépistage en règle ?

Message par fragmentation le Mar 29 Déc 2015 - 18:53

nikko76 a écrit: … je connais un certain nombre de « surdoués », et globalement, je les trouve tous différents – comme d’ailleurs le sont les gens « normaux ». Mis à part le fait qu’ils ont tous un QI très élevé, on trouve chez eux tous les traits de personnalité possibles et imaginables : certains sont paresseux (j’en suis…), ou  travailleurs ;  très créatif, ou pas trop ;  rêveurs et imaginatifs, ou au contraire  les pieds bien sur  terre, dans l’action ;  anxieux, ou au contraire toujours positifs, idéalistes ou bien  un peu cyniques et désabusés ; doués en math…ou absolument nuls….certains sont même sont assez cons, dans nombre de leurs comportements (arrogants, imbus d’eux-mêmes, agressifs…) !

+ 1
fragmentation
fragmentation

Messages : 146
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum