Le zèbre endormi se réveillera...

5 participants

Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Le zèbre endormi se réveillera...

Message par Invité Dim 25 Juil 2010, 02:59

Voilà une idée qui me traverse l'esprit depuis un certain temps : tant qu'un zèbre n'a pas conscience de l'être, ou qu'il ne s'est jamais reconnu dans la description des surdoués, il est pour l'instant "endormi". Mais lorsqu'il prend conscience de l'éventualité d'être surdoué/zèbre, alors un "éveil" ou plutôt un "réveil" commence.

Pourquoi je pense cela ?
Parce qu'avant qu'on ne me parle de tout cela, je n'avait rien en peu en commun avec ce que je suis aujourd'hui. Jamais mon cerveau ne m'avait empêché de dormir, j'arrivais un faire le vide facilement dans ma tête, mais bon, il est vrai que mon empathie me bousillait bien la vie ...

Non, depuis que ces notions, que j'ai pris conscience de certaines choses, et qu'un certaine acceptation de soi commence a re-surgir, j'ai l'impression que certaines capacités "endormie" se réveillent.

Par exemple ?
- Et bien oui, j'ai beaucoup de mal à m'endormir, car j'ai des idées qui me submergent la tête, notamment dans les domaines (tous mes centres d'intérêts, i.e beaucoup) qui m'intéressent, j'ai des théories qui me viennent, et qui se construisent... Des fois, j'ai le temps d'en noter les bases pour pouvoir continuer, des fois c'est tellement rapide et ça va tellement loin que le temps que je me lève, j'en suis déjà à une autre...

- La mémoire des chiffres, la passion et la compréhension pour les mathématiques et jeux à résolution mathématique (échec entre autres) que je n'avait pas avant.

- Un besoin croissant d'emmagasiner des informations. Plus d'avant

- Un développement des synesthésies : je vois les son, chaque son m'évoque une image, en 3D, qui bouge dans l'espace, parfois un simple son sans vraiment de note m'évoquera un paysage évolutif...

- J'entends et suis de plus en plus sensible aux sons aigus et sur-aigus, sans pour autant dire que j'entends des ultra sons, j'entends par exemple les émissions sonores des lampes "Néon" dans le métro, certaines (comme dans le passage du RER Denfert Rocherot au métro du même nom) étant très désagréables au point que je m'en suis couché la première fois, maintenant je cours, mais ça sert à rien, je l'entends de p^lus en plus loin. Mon téléviseur qui produit un son à 21000Hz, c'est insupportable, et je ne m'y accommode pas.

- Une paranoïa croissante due à une anticipation de toutes ou presque les réactions des personnes avec lesquelles je discute ou auxquelles je vais avoir à faire, ce qui est extrêmement désagréable pour l'autre, car j'ai anticipé certaines de ses réponse, et j'y répond d'un ton désagréable avant qu'elles ne sortent de sa bouche si je sens qu'elles vont arriver sur le tapis...

- J'anticipe aussi ce que je vais écrie, et en ce moment, c'est atroce, car j'en suis déjà à la phrase suivante, la manière de la tourner, et les fautes que j'ai disséminées dans le texte avant.

- Je remarque de plus en plus de chose, et je me pose de plus en plus de questions, je deviens un peu fou des fois...

Bref, il faut que je m'arrête là, parce que je me rend compte que ça reste dans un certain domaine ce que JSF a dit dans son bouquin, alors est-ce que je ne suis pas en train de développer ce qu'elle attribue au dit surdoué pour me sentir appartenant au personnage qu'elle a dessiné ?


Est-ce que c'est arrivé à d'autres que de sentir certaines choses se développer après coups ?

merci, et désolé de ne parle que de moi de cette manière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par Wise Dim 25 Juil 2010, 03:28

effectivement depuis que je suis au courrant du sujet, je me surprend moi même.
certaines de mes capacitées se réveillent, il y avait même des domaines ou avant j'étais nul, et pis finalement je suis bon.
alors du coup je ne sais plus vraiment de quoi je suis capable, est ce que j'ai gaché ma vie, est ce que j'aurais pu faire des trucs super importants...
qu'est ce qui fait qu'à des moments je suis plus intelligent qu'à d'autres, comment être au top de son potentiel tout le temps...
où est ce que tout ça va me mener, à quoi va ressembler ma vie finalement apres tant de bouleversements...
Wise
Wise

Messages : 2281
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 38
Localisation : France

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par Invité Dim 25 Juil 2010, 09:31

Il est possible que tu t'attribues des traits du surdoué développé par JSF pour te sentir proche du personnage type, mais je penche plutôt pour une prise de conscience de ce qui n'est pas normal. Tout était pareil avant, mais tu pensais que c'était normal ; aujourd'hui tu y prêtes plus attention et ça te pète un peu à la gueule, tu y penses plus souvent et constates une différence entre toi et les autres, cultivée peut-être.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par Invité Dim 25 Juil 2010, 10:00

Bonjour Clem,

Est-ce que cela fait peu de temps que tu l'as lu, que tu as découvert la douance ? Je pense que ça pourrait expliquer, dans cette période de grand doute, qu'on mélange un peu les traits de caractère à nous, et ceux listés par Siaud Facchin, qu'on mime.

Je me suis mise à surjouer dans ma manière de me comporter, de parler, quand j'ai commencé à vouloir fréquenter des surdoués. Une sorte de parade pour montrer que j'en étais bien (alors que je ne faisais que douter atrocement), mêlé à la découverte que je pouvais parler exactement comme je voulais. Au final ça s'est un peu calmé, je ne passe plus 3h sur un message comme si c'était une oeuvre de précision, je suis plus fidèle à ce que je suis...

WiseSpirit, on a vraiment l'impression que de ton côté c'est surtout la confiance en tes capacités qui s'est réveillée. Mais pour ma part je trouve dommage de te torturer avec du perfectionnisme (ai-je ruiné ma vie en n'ayant pas eu confiance en mes capacités auparavant ? - pourquoi je ne suis pas toujours au max ?) au lieu d'avancer en ayant confiance en toi simplement.
Si tu veux faire une chose il y a certainement moyen d'y parvenir (du moins d'essayer en ayant ses chances) et tu n'es pas toujours au max parce que personne ne l'est.

Pendant des années je me suis dit que je voulais faire quelque chose de "grand" de ma vie. Et je n'en faisais rien pourtant, ni de grand, ni de petit...inutile de dire cette pression ne me rendait pas franchement épanouie et était par contre très improductive.
J'ai donc changé d'état d'esprit, je me dis maintenant que je fais à ma mesure, sans complexe. Que si j'ai l'inspiration d'une "grande" chose alors je me lancerai avec toutes mes forces, et que si je ne l'ai pas eh bien c'est que je ne devais pas l'avoir. J'aurai fait ma vie en tout cas, je me serai projetée dedans et fait ce qui me correspondait.

J'espère que je ne semble pas trop donneuse de leçons, je voulais expliquer mon cheminement, en espérant que ça puisse apporter quelque chose monkey

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par Invité Dim 25 Juil 2010, 10:02

Juste au moment où je venais de passer le test, j'ai retrouvé un emploi après plus d'un an de chômage (précédé de l'épisode harcèlement dépression, autrement dit une bonne part de cette année relevait de la convalescence, voire de la poursuite des soins). C'était un CDD assez court mais qui consistait à établir des tableaux de bord sous Excel, des tableaux dont on avait un besoin urgent pour suivre le fonctionnement d'une structure de dizaines de salariés et qui, en fait, étaient à l'extrême limite des possibilités de ce logiciel. Bref, un défi à l'intelligence.
J'y suis arrivé et ç'a été d'autant moins simple que pendant ce CDD, j'ai trouvé une possibilité vers un autre boulot plus prometteur - de fait j'y suis toujours - si bien qu'il a fallu réussir le travail en deux mois au lieu de trois. Je l'ai fait, ça n'a pas été facile, mais ça m'avait "amusé" d'entendre mes collègues, pardon, je ne peux pas le dire autrement, souligner l'intelligence dont j'avais fait preuve pour cette tâche, être étonnés de voir la vitesse avec laquelle "je percutais", etc. Et je sais que le bilan m'avait donné un shoot de confiance en moi qui était arrivé juste au bon moment, j'avais l'impression d'utiliser une intelligence toute belle parce que toute neuve.
ça a duré quelques semaines et m'a aidé dans le boulot suivant aussi; mais ce n'était pas tant "des capacités qui se réveillaient" que la confiance retrouvée, ou plutôt formulée d'une manière que je n'avais jamais comprise avant : face à un problème, je pensais "mais je vais trouver la solution, j'ai l'intelligence qui me le permet, ç'a été scientifiquement établi", un truc comme ça. Fini le "j'vais jamais y arriver". Et là, oui, je me suis surpris, non pas d'avoir relevé ces défis, mais de l'état d'esprit dans lequel ça s'est déroulé, parce qu'il ne ressemblait pas à ce que j'étais "avant".
Je pense qu'il y a une part de chance, que ce premier job faisait vraiment appel comment dire ? à ce avec quoi j'avais envie de jouer à la suite de ce bilan : la pensée qui va vite, comprend, embrasse, rebondit comme une bille sur du marbre, taoing ! c'était juste ce dont ils avaient besoin, là, pour ce truc-là. Et partir une fois la mission impeccablement accomplie, ça me va bien aussi.

ça dure quelques semaines ou mois, après on prend un rythme de croisière où on ne le pense plus comme ça.
Pour le reste, je n'ai pas l'impression de choses qui se soient éveillées. Réveillées oui, mais la plupart, je le sais, existaient déjà notamment avant l'épisode dépressif. Je pense que ça dépend énormément du vécu de chacun, la façon dont ses caractéristiques de surdoué (qui s'ignorait) avaient été étouffées sous la pression de la vie - sans qu'on pense à les défendre. Dans mon cas, une chose fondamentale avait été piétinée, l'estime de soi, mais c'était un peu "la seule".
A mon avis, il y a les capacités qui s'éveillent carrément quand on apprend sa zébritude, les capacités qui se développent parce qu'on connaît leur origine et leur vraie place et qu'on les exploite davantage, et enfin celles qu'on ne remarquait même pas, ou qu'on croyait partager avec tout le monde, et auxquelles on fait attention, une fois qu'on a appris qu'elles venaient, ou étaient exacerbées par la zébritude. Et en fonction du vécu de chacun, et surtout de la façon dont l'entourage avait reçu cet enfant bizarre et l'avait plus ou moins accompagné ou piétiné, la part de ces trois catégories varie.

Le truc en revanche qui change de A à Z, chez tout le monde et sans aucun doute possible, c'est comme l'évoque WiseSpirit, le regard qu'on porte sur soi-même. Pas forcément pour le meilleur, d'ailleurs. Maly a été testée à l'adolescence mais son entourage n'a rien su faire de ce bilan, il lui a mis la pression plus qu'autre chose. Il y a deux pôles, l'un positif "wah ! Je suis ça, moi ? Mais je sais faire plein de trucs alors ? c'est géniaaaal" et l'autre négatif "oh putain. ça veut dire que j'ai du potentiel et que je le gâche... et comment faire pour pas continuer à le gâcher... mais je vais jamais être à la hauteur etc", et le vécu qui entoure le test va nous pousser vers l'un ou l'autre...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par B! Dim 25 Juil 2010, 10:54

Je ne pense pas que le fait de se savoir zèbre et d'avoir lu les caractéristiques liées nous poussent à coller au mieux à ces caractéristiques.

Je ne pense pas qu'on se mente à soi-même en essayant inconsciemment d'être encore plus zèbre qu'avant.

Je pense vraiment que c'est une prise de conscience suivie d'une prise de confiance comme l'illustre très bien Plume.

Cette confiance nous permet d'explorer plus en avant nos capacités, qui avant nous faisait peur puisqu'à la limite du connu.

Quant à l'absence de consicence de sa zébritude, c'est un peu comme s'il y avait des contrées inconnues dans notre tête qu'on n'osait pas trop visiter parce que pas de carte routière.

Pour le son strident de Denfert, je l'entend aussi mais j'ai toujours cru que c'était le dispositif mosquito...

-----> c'est quoi Mosquito?<-----

Et puisque tu prends le RER B, regarde le mur carrelé à cité universitaire. Un beau casse-tête Smile

B!

Messages : 1898
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 41
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par Invité Dim 25 Juil 2010, 11:59

.


Dernière édition par zetortue le Dim 12 Sep 2010, 21:07, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par B! Dim 25 Juil 2010, 22:43

@ Zetortue : c'est intéressant ce que tu dis, cela veut dire qu'à un moment de ta vie tu avais un odorat développé et que petit à petit il s'est dissipé? ou brusquement?

B!

Messages : 1898
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 41
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par Invité Dim 25 Juil 2010, 22:48

Clem a écrit:Jamais mon cerveau ne m'avait empêché de dormir, j'arrivais un faire le vide facilement dans ma tête,

Jamais eu ça.....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par Invité Dim 25 Juil 2010, 23:59

.


Dernière édition par zetortue le Dim 12 Sep 2010, 21:04, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par Invité Lun 26 Juil 2010, 01:39

@ Vega : En même temps, je me demande si ma grande taille n'y est pas pour quelque chose. Je m'explique, ma mère travaille en génétique, alors j'ai quelques connaissances, et je me demandais si ayant des gènes "de grandeur" (mes grand pères et grand oncles faisaient une moyenne de 1,95, tous nés au début du siècle...) et qu'on ne grandit que lors du sommeil, ils (les gènes) n'ont pas activé une fonction qui me donnait envie de dormir plus que de penser, afin de pouvoir agir... (pas impossible selon ma mère...). Pour le fait de vider son esprit, J'ai très tôt été fasciné par le bouddhisme et la méditation, ça a peut être agit, je ne sais pas. Mais c'est vrai que j'étais tête en l'air, et que je partais facilement dans mon monde...

J'avais un bon odorat, et une bonne ouïe, mais j'ai l'impression qu'elle est devenue plus sensible aux aigus, c'est tout. Je n'entends pas "mieux" (non, je n'ai pas obtenu des oreilles d'elfes^^), disons que je suis plus sensibles à certains sons.
Pour Mosquito, 16KHz, c'est ça (à 5min, soit la fin) Non, je pire, c'est 19000Hz, là c'est un truc de dingue, et puis fort !!! ! :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par augenblick Lun 26 Juil 2010, 13:44

@ zetortue, je commence tout juste Le Moi-peau, de Didier Anzieu (psychanalyste) et je tombe dans le sommaire sur un chapitre concernant "l'enveloppe olfactive. La sécrétion de l'agressivité par les pores de la peau." Si tu ne connais pas déjà l'ouvrage ou la question, il s'agit peut-être d'une piste pour toi : l'examen d'un possible ajustement que tu aurais fait face à de l'agressivité. study bounce
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par Invité Mer 28 Juil 2010, 20:32

.


Dernière édition par zetortue le Dim 12 Sep 2010, 21:17, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par tête en l'air Dim 01 Aoû 2010, 10:47

Zetortue, il existe effectivement un lien entre les mots et les maux. J'avais lu un bouquin là dessus, faudra que je recherche le titre si besoin.
Pour avoir tester en live ; le corps qui refuse l'anesthésie, même sur dosée, pour mes accouchement lié à un traumatisme ancien . J'ai même réussi à me réveiller sur la table d'opération après avoir été abrutie au gaz ( film d'horreur ). affraid Le médecin qui s'apprête à te charcuter avec le scalpel à la main et te pinces le ventre par réflexe et manque de sombrer dans la folie quand tu réponds : aie ! mais vous me faites mal là!!! mais, mais, mais c'est pas possiiibblleeeee !!!! répond-t-il.
Et d'engueuler l'anesthésiste, qui à son tour engueule l'infirmière qui ... fait la gueule.
Pour résumer : piquouse chez le dentiste : RAS, ça fonctionne, même pas mal. Maxi piquouses pour accoucher, ça marche pas.
Donc oui, psychisme et corps, pour moi, tout est lié.
tête en l'air
tête en l'air

Messages : 18
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : 79

Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par eolia Lun 02 Aoû 2010, 08:48

Un article lien qui va dans ce sens Very Happy http://www.chemindevie.net/article-870441.html
Vous y trouverez également quelques titres d'ouvrages.
eolia
eolia

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le zèbre endormi se réveillera... Empty Re: Le zèbre endormi se réveillera...

Message par eolia Lun 02 Aoû 2010, 08:49

Tête en l'air affraid
eolia
eolia

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum