an alien's

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 21:21

non, c'est moi qui avais mal compris, excuse-moi !

en fait je ne connais pas du tout Annie Le Brun
vais me renseigner

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Rienestfigé le Dim 20 Jan 2013 - 21:32

Muji : Je pense que l'on parle de la même chose.
C'est agréable, c'est sûr et tout autant que la majorité stigmatiserait ces conversations. Enfin je dis, un grand merci à vous nomades de l'intérieur. En parler nous amène au moins à la reconnaissance de l'expérience chez l'autre. Tu écris bien.

Rienestfigé
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par TooManyNamesAlready le Dim 20 Jan 2013 - 21:36

15 minutes sur Annie Le Brun interrogée par Pivot en 1988, sur son livre Appel d'air, récemment réédité.

Ce qui m'a étonnée, c'est la fragilité de sa voix par comparaison avec la vigueur de ses écrits. J'avais commencé par Vagit-prop, continué par Le trop de réalité et Appel d'air.

TooManyNamesAlready
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 102
Localisation : Ca change à chaque instant

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 22:01

Merci ToomanyNamesAlready, je viens de regarder la vidéo

J'aime certaines choses qu'elle dit sur la poésie, et surtout j'aime beaucoup les citations de son livre !

Oui, sa présence : toute douce, mais en même temps on sent une sacrée force...!(celle qu'on doit retrouver dans ses écrits et dont tu parles)
d'ailleurs, elle a des avis bien fermes, mais ...qu'elle présente tout en douceur !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 23:53

Comme on est quelques uns par ici à tourner autour d'une certaine thématique dans les derniers échanges de posts, je partage avec vous le titre d'un livre qui m'a énormément aidée il y a des années de ça
Après l'extase, la lessive
de Jack Kornfield

Ai-je besoin d'expliciter le sujet du livre Wink ?


Sinon, un autre du même auteur :
(jamais lu en entier, mais quelques chapitres du milieu détaillant diverses expériences et étapes m'avait aussi aidée, en corroborant ce que je vivais et en comprenais)
Périls et promesses de la vie spirituelle
Là aussi, le titre est suffisamment éloquent...

L'auteur est bouddhiste, mais il aborde l'expérience spirituelle dans tous les cadres - ou absence de cadres.
Il a une approche transversales des traditions spirituelles et reconnait que sous des formes parfois différentes, les expériences sont en fait les mêmes.



Bon, voilà, je mets ces références à tout hasard bien sûr, puisque le parcours et les sensibilités de chacun divergent et ce qui parle à l'un ne parle pas forcément à un autre.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Minuit le Lun 21 Jan 2013 - 0:51

Ai-je besoin d'expliciter le sujet du livre ?
Oooh merci infiniment Pessoa ! En effet, le titre est bien trouvé et saura accrocher les personnes concernées...
Je crois que c'est exactement ce dont j'avais besoin... On voit foisonner les bouquins sur la "montée", en revanche je ne savais pas ce qui se faisait en matière de "redescente"...
D'habitude je me méfie un peu des bouquins de spiritualité-discount qui brassent des tas de concepts très jolis mais qui peuvent malheureusement aussi conduire à perdre pied dans la réalité (surtout quand on a déjà eu une "vraie montée", la nostalgie peut amener à la perte et au dégoût) ; mais je te fais confiance, et j'ai l'impression que ce sont des témoignages. Sur le sujet, ça semble une bonne chose.

Sinon un livre qui a été un tournant pour moi (il se trouve que celui-ci est arrivé au bon moment) :
Citadelle, de St-Exupéry.
C'est une mine d'or, toute discrète, inaperçue parmi les oeuvres du XXème.
Sur le fond, c'est un peu le Petit Prince en 600 pages. Ah et il faut trouver une vieille version d'occasion : comme c'est un livre publié à titre posthume, qu'il est inachevé et "désordonné" (ça dépend comment on voit les choses), ils ont préféré rogner certains passages pour la nouvelle édition, amputée de... 300 pages, rien que ça. Or justement ce qui fait toute sa richesse, c'est cet inachèvement : ce livre c'est un vaste brouillon, et l'âme y est incandescente car tout est brut, spontané, pur de toute retouche. En plus il me semble avoir vu quelque part que St-Ex enregistrait vocalement les textes, et que quelqu'un d'autre les a recopiés ; donc c'est du tout chaud.

@TooManyNamesAlready : tu m'as donné envie d'aller picorer chez Annie Le Brun. Par quel livre conseillerais-tu de commencer pour une première immersion ?

@Rienestfigé :
Enfin je dis, un grand merci à vous nomades de l'intérieur. En parler nous amène au moins à la reconnaissance de l'expérience chez l'autre.

Et oui, c'est en cela que j'ai été remuée par ce fil... c'est réconfortant lorsque quelque chose de si intérieur trouve aussi sa "ratification" par l'extérieur, par l'autre. Ca donne à cette voie une consistance, une certaine solidité là où l'on manque parfois de repères... ça désamorce un peu la crainte de l'étiquette "schizo", entre autres choses.


Dernière édition par Minuit le Sam 27 Juin 2015 - 14:43, édité 1 fois

Minuit
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 178
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 23
Localisation : Paris

http://8-12hz.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par TooManyNamesAlready le Lun 21 Jan 2013 - 12:10

Oh la la, merci pour toutes ces pistes de lectures pour accompagner la redescente.

Muji : je te conseille la réédition d'Appel d'Air (chez Verdier Poche), la préface de 2011 valant le détour. Elle est intitulée "Les nuages sont exacts" pour les raisons que je vous cite ici :
(on rejoint la conjonction Annie Le Brun - Victor Hugo)

Annie Le Brun a écrit:Quant à viser juste, je me réfèrerai à Victor Hugo, remarquant dans une note d'Océan, datée entre 1866 et 1868 : "Le mot hasard est vide de sens. Il y a une loi pour les actions des hommes comme il y a une pour les actions des choses. Rien ne ressemble à ce qu'on nomme le hasard que ce qu'on nomme le nuage. Eh bien, les nuages sont exacts." S'efforcerait-on de n'en rien savoir, les rêves comme les nuages sont exacts." (p. 9)

Pour te donner un aperçu du programme : dans Appel d'air, elle mise "moins sur la poésie proprement dite que sur l'insurrection lyrique qui en est à l'origine et réussit parfois à embraser tout le paysage."

TooManyNamesAlready
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 102
Localisation : Ca change à chaque instant

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Lun 21 Jan 2013 - 12:57

.


Dernière édition par Pessoa le Mer 17 Avr 2013 - 21:47, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Rienestfigé le Lun 21 Jan 2013 - 16:43

Muji : Oh oui ! Tellement.. cette peur de la pathologie qui n'est (je pense) que la recherche identitaire, justificative de différences profonde. Et étant de mauvais ton mais a mon sens de bon goût de s'écarter des repères établis, plus encore dans la sphère de la spiritualité, et encore plus plus si l'on détrône la position toute puissante du mental alors là !.. Sans bien souvent ne même pas tendre l’œil et, tout juste humé la nouvelle contrée, la peur de l'inconnu ou bien l'intuition que le mental a de sa propre fin s'il meurt dans l'instant nous fait marché parfois avec gravé sur l'os du front du crâne : "éveillé", "bizarre", même.. véridique, "apprentis sorcier" !! ^^. Mais avant de tomber sur le livre ou la conversation qui va mettre en mots et plus grand encore nous faire prendre conscience d'un phénomène en nous - pour ma part refoulé, je me pensé véritablement fou. Comble, la question de sa propre folie est un mécanisme on ne peut plus sain. Schizophrénie et trouble bipolaire, incontournable questionnement sur une pathologie à l'apparence évidente il n'en est rien ! AH ! Différences et méconnaissances de soi, point barre.

Rienestfigé
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Jeu 24 Jan 2013 - 22:33

.






Dernière édition par Pessoa le Mer 17 Avr 2013 - 21:32, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Rienestfigé le Ven 25 Jan 2013 - 11:59


« Le premier pas est le dernier pas. »


« La vie quotidienne, si elle est sans compréhension, vous poussera à passer à côté de l'amour, de la beauté, de la mort. »


« L'ignorant n'est pas celui qui manque d'érudition mais celui qui ne se connaît pas lui-même. »


« Quand l'esprit ne résiste plus, qu'il ne fuit ni ne blâme ce qui est, mais se contente d'être conscient avec passivité, il s'aperçoit que, dans cette passivité même, vient une transformation. »


« Range le livre, la description, la tradition, l'autorité, et prend la route pour découvrir toi-même. »

de Jiddu Krishnamurti

Rienestfigé
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 80
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 3 Fév 2013 - 22:20

.


Dernière édition par Pessoa le Mer 17 Avr 2013 - 21:32, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 3 Fév 2013 - 22:28

.


Dernière édition par Pessoa le Mer 17 Avr 2013 - 21:33, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 3 Fév 2013 - 22:30


"Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre"
Albert Camus



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 3 Fév 2013 - 22:35



Au crépuscule le coq annonce l'aurore
A minuit, le soleil brille
Le soleil donne la lumière
du fait de l'existence des yeux
Et les yeux voient la lumière du fait de l'existence du soleil


Le chemin qui mène à l'aller est long
Vraie lumière non illuminée
Savoir voir la lumière dans
l'obscurité, l'obscurité dans la lumière


Taisen Deshimaru




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Sam 9 Fév 2013 - 0:36

"Jouir de l'éternel en prenant soin de l'éphémère"
Christian Bobin







Dernière édition par Pessoa le Mer 17 Avr 2013 - 21:37, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par SoleilSombre le Sam 9 Fév 2013 - 0:46

Je me demande bien pourquoi le poème de Taisen Deshimaru me parle Wink

Oui, il n'y a rien a ajouter a la citation de Bobin. Parfait. Silence.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Sam 9 Fév 2013 - 0:56



ah oui, tiens donc, ... "soleil sombre".... Smile
allez, à posteriori : une dédicace spéciale du texte de deshimaru sur ce fil pour soleil sombre Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par TooManyNamesAlready le Sam 9 Fév 2013 - 5:02

Pessoa,

clin d'oeil en lisant la citation de Christian Bobin...dont je venais de lire une autre citation, dans le livre d'Arouna Lipschitz, La voix de l'amoureux, "Prendre soin de la solitude de l'autre, sans prétendre la combler". Smile
D'Arouna Lipschitz, ce passage : "ancrer la transcendance dans l'immanence, marcher la tête au vent céleste en gardant les pieds bien sur terre."

Very Happy

TooManyNamesAlready
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 102
Localisation : Ca change à chaque instant

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Minuit le Sam 9 Fév 2013 - 18:23

Ce que j'aime beaucoup chez cet homme, c'est que ses "phrases" ne sont pas qu'une rhétorique affectée... il déborde lui-même lorsqu'il parle, on lui sent une paix authentique et incarnée, une recherche vivante, une vraie petite braise dans la parole.

Je vous poste le lien d'une émission sur France Culture, Les Racines du Ciel, dont il est l'invité, et où je trouve qu'il irradie.
L'émission n'est pas toujours bonne, et Frédéric Lenoir qui l'anime a parfois une tendance marquée aux questions un peu bébêtes ; mais ici c'est vraiment Christian Bobin (et Leili Anvar, dont j'aime beaucoup la sensibilité et la profondeur) qui soutient le niveau de toute l'émission.

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4543869

Si vous avez le temps, c'est vraiment un sacré moment de fraîcheur (à écouter sans rien dans les mains surtout).
Very Happy

[EDIT : si le lien du player ne marche pas, voici le lien vers la page de présentation de l'émission : http://www.franceculture.fr/emission-les-racines-du-ciel-la-confiance-avec-christian-bobin-2012-12-23 Wink]


Dernière édition par Muji le Dim 10 Fév 2013 - 20:54, édité 1 fois

Minuit
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 178
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 23
Localisation : Paris

http://8-12hz.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Sam 9 Fév 2013 - 23:15

Merci TooManyNamesAlready pour les citations en écho Smile

Muji, un grand merci : je viens de passer un riche moment à écouter cette émission de radio !
Qu'ils sont nombreux les niveaux de lecture/écoute des paroles de Christian Bobin...
A l'instar de ceux de tant d'artistes et créateurs, tous les "vrais", ceux qui ne trichent pas en construisant de toutes pièces un discours creux paré de beaux atours pour faire impression mais qui, au contraire, vont puiser au coeur même de la source de toute vie, bien souvent sans même en avoir pleinement conscience, écartant ainsi tout risque de récupération égotique au passage

Un vrai poète
Les vrais poètes sont des mystiques ou des médiums, qu'ils l'ignorent ou non... on peut être mystique sans jamais apposer ce mot pompeux et souvent sujet à méprise à cet état de fait


Il y a quinze ans, j'ai eu une période Christian Bobin. J'ai lu je crois presque tout ce qui avait été publié à l'époque.
Puis je n'ai plus été en phase avec ses écrits.
Il y a un an, je suis tombée par hasard sur "autoportrait au radiateur"... et zouuu, remise en phase !
Depuis j'en lis quelques pages de loin en loin



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Sam 9 Fév 2013 - 23:24

Tout spécialement pour Muji, TooManyNamesAlready, et Rienestfigé Wink :


"Dix-neuf heures, gare de Chalon-sur Saône. La cigarette que je fumais a mis plus de temps à disparaître que moi : en une seconde, le passé et l'avenir se sont effondrés comme un échafaudage mal assuré, mis bas au premier coup de vent. Plus rien que le présent, et dans le présent, du blanc, le vide. Aucune cause apparente. Aucune explication à ce désastre intime. Cela s'est vu. Quelqu'un m'a demandé : qu'est-ce qui t'arrive ? Je n'ai pas su répondre. La question n'était pas la bonne. Il ne m'arrivait rien, justement : plus rien ne m'arrivait et, derrière mon visage, il n'y avait plus personne. J'avais si peu de consistance que les voyageurs auraient pu me traverser sans s'en rendre compte. Le réel épais et solide est revenu au bout d'une heure. Il finit toujours par revenir. C'est une épreuve que je connais de loin en loin. Le funambule doit éprouver le même vertige quand les yeux bandés, il pose un pied tendu sur un filin d'acier et ne rencontre que l'air. Un vif mouvement des épaules et la chute est évitée, l'équilibre rétabli. La marche sur les abîmes peut continuer. Elle devient même plus dansante : tutoyer sa propre mort rend allègre."

Christian Bobin








Dernière édition par Pessoa le Mer 17 Avr 2013 - 21:38, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Dim 10 Fév 2013 - 15:10

"Savoir que le savoir ne peut pas savoir demeure le plus haut savoir"
Tchouang Tseu


"Je ne sais qu'une chose c'est que je ne sais rien"
Socrate








"Vous devez essayer d'atteindre à cette joie d'où est jailli le monde"
Mâ Ananda Moyî


"Le royaume des cieux est un état du coeur"
Nietzsche




Dernière édition par Pessoa le Mer 17 Avr 2013 - 21:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Minuit le Dim 10 Fév 2013 - 19:50

Ça me parle tellement, tout ce que tu dis.
Il n'y a rien à ajouter.

Sinon peut-être que cette joie dont tu parles peut aussi être destructrice à partir du moment où on la cherche... Enfin ce n'est pas la joie elle-même qui détruit, bien sûr, mais l'idée de cette joie, l'idée à laquelle on s'est agrippé quand on l'a sentie nous échapper, que l'on a façonnée d'après l'empreinte que la joie a marqué dans l'âme, la "pantoufle de verre" qu'elle a laissé derrière elle pour nous rappeler qu'elle était réelle.

On sous estime trop ce "danger" au début, on ne veut pas croire que l'on puisse continuer à se berner soi-même. Nous sommes moins "innocents" que les enfants face à la joie. Eux, il me semble qu'ils la prennent quand elle vient et la laisse les quitter, ils ne s'y agrippent pas. Je parle de la "vraie", celle qui est tranquillité, celle qui est tellement évidente qu'on ne se rend pas compte qu'elle est là.
A l'inverse, trop "prendre garde", trop se méfier de soi-même tue tout germe de confiance qui essaierait de prendre dans le terreau du réel, de cette confiance à la fois ferme et souple qui fait la synapse entre l'intérieur et l'extérieur. C'est quand un tel germe a réussi à se développer que la joie peut éclore, comme les fleurs d'un arbuste ne seraient pas si l'arbuste n'avait pas grandi pour les porter.

Encore une fois, c'est toujours, toujours une question de voie médiane, la chercher et ne pas la chercher à la fois, ni l'un ni l'autre et les deux en même temps ; un vrai labyrinthe, sauf au moment où l'on s'aperçoit à quel point c'est ce qu'il y a de plus simple... et en général, quand on a réellement vu ce qu'il y avait de simple là-dedans, ça ne peut être qu'un signe qu'on est arrivé à destination ; d'ailleurs en général à ce moment-là on le sait déjà.

Heureusement que j'ai dit qu'il n'y avait rien a ajouter... mince alors ! Dent pétée

Minuit
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 178
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 23
Localisation : Paris

http://8-12hz.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Invité le Mar 12 Fév 2013 - 22:58

Muji a écrit:
... cette joie dont tu parles peut aussi être destructrice à partir du moment où on la cherche... Enfin ce n'est pas la joie elle-même qui détruit, bien sûr, mais l'idée de cette joie, l'idée à laquelle on s'est agrippé quand on l'a sentie nous échapper,

A partir du moment où on en fait un objet, on la perd.
En quelque sorte on pourrait dire que cette joie est en amont de nous-mêmes et non en aval
Elle est ce qui nous crée et nous constitue
On ne peut la créer


"Quoiqu'il vous arrive, dépassez-le"
Nisargadatta Maharaj (je crois)


Encore une fois, c'est toujours, toujours une question de voie médiane, la chercher et ne pas la chercher à la fois, ni l'un ni l'autre et les deux en même temps ; un vrai labyrinthe, sauf au moment où l'on s'aperçoit à quel point c'est ce qu'il y a de plus simple... et en général, quand on a réellement vu ce qu'il y avait de simple là-dedans, ça ne peut être qu'un signe qu'on est arrivé à destination
Exactement Courbette

c'est un plaisir de te lire Muji

Les "rien à rajouter" qui finalement embarquent dans tout un flot, je connais bien Dent pétée
Mais c'est un bonheur, les flots qui coulent ainsi Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: an alien's

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum