Faux Self, Vrai Self

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par nikoku74 le Lun 15 Oct 2012 - 15:36

le faux self est la carapace qu'on se fait afin de se fondre dans la norme au quotidien (dans le but de d'intégrer).
Cette carapace est à terme contre-productive et inhibitrice: il s'agit de s'en affranchir, de redevenir soi-même pour retrouver le chemin du bien-être.
Personnellement, depuis que je sais pourquoi je me comportais comme ça, ça marche plutôt bien.
cf. "L'adulte surdoué: comment faire simple quand on est compliqué"Monique de Kermadec

nikoku74
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1041
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 41
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Charlyz le Lun 15 Oct 2012 - 16:55

Merci Catre pour ta réponse Rolling Eyes
Je pense que tu as raison dans cette histoire...
On verra avec le temps quel chemin j'aurais intuitivement suivi! Après tout, peut-être qu'un jour mon moi total (avec ces intonation blabla dont on a parlé) prendra la place maximale en ce que je suis^^. Je sais pas encore comment, mais peut-être qu'il vaut mieux pour une fois que je ne me pose pas trop de questions ^^'!
Et si je suis dans la gadoue? Et bien j'espère pouvoir alors m'y rouler avec aisance dirons-nous Wink

Charlyz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Catre le Lun 15 Oct 2012 - 17:07

Charlyz a écrit:Et si je suis dans la gadoue? Et bien j'espère pouvoir alors m'y rouler avec aisance dirons-nous Wink
C'est ce que me dit à moi-même souvent! Laughing

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Charlyz le Lun 15 Oct 2012 - 17:21

Bon roulage éventuel dans la gadoue à nous dans ce cas Dent pétée
Pété de rire

Charlyz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Cyrille999 le Ven 2 Nov 2012 - 13:52

romv a écrit:Pour ceux qui connaissent la version de vrai self et faux self , je voudrais savoir si quelqu'un s'était déja laisser submergé par le faux self au point que le vrai self soit éttoufé et qu'on ai du mal à le faire revenir
Non, le "vrai self", il ne peut disparaître. Il est en toi. Comme un veilleur qui attend ta venue.

Un travail intérieur (avec un psy ou pas) te permettra de le retrouver. Ca prendra, en fonction de cette fausseté, plus ou moins de temps.
Dans l'action, soit toi même, rien que toi: Véritable ! Et pas ce que les autres attendent de toi !

Bonne chance !

Cyrille

Cyrille999
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 51
Localisation : Lumière céleste

http://cyrille.chagnon.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Jibi le Lun 5 Nov 2012 - 16:16

Kermadec explique bien le phénomène, et ça m'arrive en ce moment même.
A la base, une grosse remise en question, et l'impression d'être engoncée dans une personnalité qui craque de toute part.
J'avais réussi tant bien que mal jusqu'à présent à réparer les brèches, mais là même les fondations se liquéfiaient.
C'est en voulant réparer tout ça de manière plus solide que je me suis apperçu (en lisant le Kermadec) que c'était mon faux-self qui me freinait et que c'est le vrai self qui reprenait doucement le dessus.
Sauf que c'est purement théorique, et qu'en pratique, c'est pas aussi simple.

En pratique, le faux-self est une création du vrai. En fait il faut arrêter de vouloir remettre en cause son rapport avec les autres et se concentrer sur le rapport avec soi-même.
Même avec ça, le faux-self reste quand même vachement pratique sur le court terme.
Exemple :
"Ah m...ince, situation nouvelle. Bon, il faut faire quoi dans ces cas là ? Ah oui c'est vrai, faut être naturel. Youpi. C'est comment déjà ?"
Et j'ai l'impression qu'il faut soit que je replonge dans le faux self, soit que ma réaction va être systématiquement hors clous.

Jibi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 90
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Dolp78 le Lun 5 Nov 2012 - 22:12

De Kermadec n'est pas la seule à parler du faux-self, Thierry Janssen le fait aussi, même s'il ne se centre pas "que" sur les zèbres, mais s'adresse à tous ... car visiblement nous ne sommes pas les seuls, même si pour nous la problématique peut être plus forte encore. Je travaille depuis de nombreux mois sur ce problème pour moi ... et je n'en suis pas encore sortie, mm si je commence à me sentir mieux. Je plussois donc ceux qui indiquent la difficulté de la tâche : un masque mis sur notre personnalité profonde pour nous fondre dans le monde ne peut que nous couper quelques plumes, voir les ailes, d'où la difficulté à retrouver la réalité cachée.

Dolp78
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 49
Localisation : A l'ouest ... sur les bords d'un fleuve sinueux qui boucle et reboucle ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Pieyre le Lun 5 Nov 2012 - 22:36

Chassez le naturel, il revient au galop. Il n'empêche que pour certains, le naturel, c'est de tromper son monde, voire se tromper soi-même.
Le masque le plus authentique, c'est celui que l'on construit par jeu et qu'on enlève à son gré : coucou, c'est moi !
Dans soi-même, le problème n'est pas tellement le même que le soi, non ?

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15276
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Dolp78 le Lun 5 Nov 2012 - 23:02

Pieyre, si les choses étaient aussi simples, ça se saurait, si j'ose dire .... Malheureusement "on" n'enlève pas si facilement que ça un masque ... la définition même du masque est qu'il est construit, mais qu'il sert aussi de "protection" et qu'il est sur son moi profond ... pas facile de déterminer ce qui est du masque de ce qui est de soi, seul comme un grand ... Désolée de te ramener à une réalité pas si douce que cela mais se tromper soit même est la chose la plus commune de nos actions ...

Dolp78
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 49
Localisation : A l'ouest ... sur les bords d'un fleuve sinueux qui boucle et reboucle ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Pieyre le Lun 5 Nov 2012 - 23:06

Mon intervention était un appel à la prise en compte de la complexité, face à ce self-service anglo-saxon qui, lui, relève de la facilité, celle de catégoriser. Relis bien, s'il te plaît.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15276
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Invité le Dim 6 Jan 2013 - 17:03

.


Dernière édition par Aurel_on_air le Dim 4 Jan 2015 - 15:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par tonii le Mar 18 Nov 2014 - 16:01

Moi avec mes parents et tous les "non zèbres" quasiment, je suis dans le faux self. Je passe pour quelqu'un de naturel car je déteste me prendre au sérieux et je suis donc "naturellement" léger avec les gens (blagues, attitude de gamin, etc.. ). Avec les zèbres, je suis beaucoup plus sombre, sérieux et cérébral. Mais quel est donc mon naturel ?
I don't know.

tonii
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 28/10/2014
Age : 23
Localisation : lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Bleuenn le Ven 22 Mai 2015 - 8:22

Je n'ai jamais pensé que ça pouvait avoir un lien avec un surdon.
J'ai des parents toxiques ce qui fait qu'à 7 ans, j'ai compris que soit je cachais mon "vrai moi", soit il "mourrait" symboliquement à force de dénigrements systématiques, "t'es nulle" et j'en passe! Pour moi, c'était un réflexe de survie, "normal", logique.

Aujourd'hui que je viens tout juste d'en finir avec "ça", je suis en train de me retrouver, me redécouvrir, devenir moi et accepter certains pans de ma personnalité... Je me suis demandée à cause de ça et de mon imagination trop vive, si je n'étais pas schizophrène, mais ça ne collait pas. Ca me rassure de mettre un mot là-dessus et que ce soit normal en un sens.

Bleuenn
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 383
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 32
Localisation : Nantes

http://www.zebrascrossing.net/t21892-presentation-bleuenn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Zebraskaroll le Ven 22 Mai 2015 - 8:49

Comme je te comprend Bleuenn. D'ailleurs je devrais arrêter de lire tes publications, ça m'évitera de lire ce que je ne veux pas admettre pour moi même.

Il est très difficile de s'y retrouver lorsque toute ton enfance tu as entendu, "t'es bête ou quoi ? Tu le fais exprès". A force tu finis par t'en persuader et tu mets tout en place pour être conforme à ce qu'on t'a dit.
Pourtant, tu avances quand même c'est plus fort que toi et tu stoppes net lorsque tu t’aperçois que tu montes trop haut. Je viens de m'apercevoir de cela me concernant et franchement ça fait super mal de le constater. Correspondre aux attentes c'est ne pas être soit même.

Zebraskaroll
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 17/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Invité le Ven 22 Mai 2015 - 8:59

Salut Smile

Merci Bleuenn pour tes mots Smile

Bleuenn a écrit:Je n'ai jamais pensé que ça pouvait avoir un lien avec  un surdon.
J'ai des parents toxiques  ce qui fait qu'à 7 ans, j'ai compris que soit je cachais mon "vrai moi", soit il "mourrait" symboliquement à force de dénigrements systématiques, "t'es nulle" et j'en passe! Pour moi, c'était un réflexe de survie, "normal", logique.

Aujourd'hui que je viens tout juste d'en finir avec "ça", je suis en train de me retrouver, me redécouvrir, devenir moi et accepter certains pans de ma personnalité... Je me suis demandée à cause de ça et de mon imagination trop vive, si je n'étais pas schizophrène, mais ça ne collait pas. Ca me rassure de mettre un mot là-dessus et que ce soit normal en un sens.
Je connais quelqu'un pour qui je me suis posé exactement la même question. Potentiellement "surdouée", mais ultra-brimée par ses parents, et ça continue. Elle se trouve "nulle", alors qu'elle a beaucoup de choses pour elle. Elle se perd d'ailleurs dans ces notions de faux self.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Bleuenn le Ven 22 Mai 2015 - 11:48

A moins que ce ne soit de l'angoisse, comme le pense mon psy à qui je viens d'en parler? Une suradaptation pour se "cacher" et ne pas assumer le fait d'avoir un fonctionnement cognitif différent (qui n'a rien à voir avec un surdon)?

Bleuenn
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 383
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 32
Localisation : Nantes

http://www.zebrascrossing.net/t21892-presentation-bleuenn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Invité le Ven 22 Mai 2015 - 12:12

Toi seule te connait Smile .

Ce sont précisément ces mots qui m'ont fait réagir :
Bleuenn a écrit:j'ai compris que soit je cachais mon "vrai moi", soit il "mourrait" symboliquement à force de dénigrements systématiques

Si tu pensais devoir "te cacher", sans doute as-tu éprouvée de la peur alors ? Qu'est-ce qu'une angoisse sinon une peur latente et constante ? Ancrée pourrai-je dire.

Tu poses la question du risque. Est-ce tant "ne pas assumer le", ou "se protéger du" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par deep thought le Ven 22 Mai 2015 - 19:34

De mon côté, je ne me sens moi-même que lorsque je suis seul, et encore j'ai beaucoup de mal à définir qui je suis à force d'essayer d'être "accepté" par les autres. Ce n'est bien sur qu'une vue de l'esprit, qu'une interprétation de ce que je reçois à travers mes sens.
Lorsque je suis avec d'autres personnes, je ne peux m''empêcher de ressentir et parfois je reçois trop d'information et je passe en mode blocage.
J'ai beaucoup de mal à reconnaitre les émotions qui me traversent au moment présent et donc les exprimer est impossible. Je le fais souvent en décalage.

Pour moi le faux self est comme une valve de sécurité pour éviter d'imploser. Mais en même temps j'ai jamais essayé de faire autrement et je viens juste d'en prendre conscience alors ça va être à tester! Mais ça va être compliqué car dès que je franchis ma porte je sens que mon costume est mis...

deep thought
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 136
Date d'inscription : 14/05/2015
Age : 37
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Bleuenn le Ven 22 Mai 2015 - 20:24

Mon cas est particulier, j'ai des parents toxiques et "ça" s'imprime profondément dans la chair et l'inconscient. Il est difficile d'assumer son "vrai moi" quand ses propres parents n'ont pas été capables de l'aimer... C'est totalement inconscient mais il m'a fallu des années pour dépasser ça. Jusqu'à il y a très très peu de temps, je cherchais inconsciemment à être aimée, j'avais une énorme carence affective, un gouffre affectif comme je dis car je n'ai pas eu de "parent de substitution" (amis, parent d'ami, famille).

Le seul risque à mon sens est la solitude (mais je connais ça depuis le collège donc...), l'incompréhension (pareil, ça ne changera rien!) et devenir encore plus sélective au niveau de mes relations (je le suis déjà; j'ai des "loisirs de vieux"). D'un autre côté, je serai en accord avec moi-même et même si j'ai potentiellement moins de "choix", je perdrai moins de temps, au final, avec des gens qui ne me conviennent pas. C'est tout bénéf, en fait, mais comme je change de "stratégie", il faut laisser le temps à mon cerveau de l'intégrer pleinement: risque temporaire, ajustements pour un "rendement" meilleur!
C'est vraiment tout récent de me lâcher, moi qui suis depuis toujours dans l'hyper contrôle!!

Ceed:
Oui, mettre son manteau pour sortir, je connais, l'adaptation constante. Ca demande estime de soi, confiance en soi, choses que j'ai mis plus de 10 ans à construire de ne plus se cacher, s'assumer et s'aimer comme on est.
(Tu es sur Nantes également?)

Bleuenn
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 383
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 32
Localisation : Nantes

http://www.zebrascrossing.net/t21892-presentation-bleuenn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par deep thought le Ven 22 Mai 2015 - 20:48

@Bleuenn : Oui je suis sur Nantes également. Il faudra qu'on discute de tout ça de vive voix!

Il y a plusieurs choses dans ce que tu écris. Par rapport au conditionnement familiale :
Bleuenn a écrit: Il est difficile d'assumer son "vrai moi" quand ses propres parents n'ont pas été capables de l'aimer...
Ils ne peuvent pas connaitre ton vrai moi, de la même manière qu'il est difficile de connaitre le vrai moi d'une personne avec qui tu partages ta vie. Cela dit je comprends ce que tu veux dire, enfin je pense. J'ai eu un frère très jaloux et violent et une mère angoissée et colérique. La plus part du temps je pensais être la cause de ses colères et donc je me suis construit autour de ce noyau. Il m'a fallu du temps pour déconstruire tout ça et malgré tout même si j'ai l'impression d'avoir épluché tout l'oignon il en reste toujours une couche...

Concernant les relations sociales je me nourris des gens que je rencontre dans plusieurs centres d'intérêts et dès qu'il y a de la passion je la ressens et elle me maintient en vie! Mais je ressens toujours à un moment donné une solitude intense et pour l'instant j'ai pas trouvé de solution à part attendre que ça passe. Et pour l'instant c'est toujours passé.


deep thought
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 136
Date d'inscription : 14/05/2015
Age : 37
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par deep thought le Dim 24 Mai 2015 - 12:38

Pour en revenir sur la question de l'identité du faux et du vrai self, j'ai vécu une expérience très particulière lors d'un cour de théâtre. Après avoir digéré le texte, c'est à dire ne plus avoir à réfléchir aux mots que l'on dit, je me suis retrouvé à être moi même dans la peau de quelqu'un d'autre (mon personnage) avec des mots qui n'étaient pas à moi mais des sentiments réveillés et bien à moi. Je fais le parallèle avec le faux self puisque certes il est construit en fonction de ce que les autres nous renvoient mais surtout de comment on les perçoit et c'est donc de nous même qu'il est question par miroir ou inversion et en cela il fait partie de notre identité.
J'ai l'impression d'avoir un faux self de base qui m'accompagne dès que je quitte mon cocon et des couches que je rajoute en fonction du contexte et là j'ai une image qui me vient à l'esprit : le caméléon. Ne serait-ce pas ça ma nature en fait? Mon identité serait composée de tout un tas d’identité que je choisis de revêtir à volonté. En même temps j'ai l'impression que l'humain en général fonctionne comme cela mais n'en a pas forcément conscience.
Je sais pas, ce n'est qu'une réflexion...

deep thought
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 136
Date d'inscription : 14/05/2015
Age : 37
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Ventvert le Mar 26 Mai 2015 - 23:03

....réflexion que tu n'es pas seul à partager....en socio, il y a un spécialiste des interactions humaines (dans ces moinres détails, dans ces moindres subtilités, Américain et non Français de surcroît puisque les derniers dans une approche traditionnelle, concevaient bien plus le collectif comme moteur des comportements humains et non l'inverse, enfin bref, ce Mr Goffman ou Goffmann a tellement été traumatisé durant son enfance par les processus de disciminations dans la cour d'école qu'il en est venu adulte à étudié avec prudence et acuité tous les mécanismes qui mènent les humains à "justement" agir au final théatralement et odieusement et inconsciemment....)

Trève de théorie : les humains peuvent être des sortes de créatures vivantes bruyantes et en mouvement plus ou moins répétitifs (ça peut dérailler et c'est marrant), lesquels se parent de couches de tissus tels des costumes et agissent, parlent, pensent, jugent selon des codes assimilés de gênes en générations dans divers cercles fréquentés (famille, travail, rue, magasins dans cultures bien capitalistes, tout espace traversé plus ou moins sinificativement quoi), un vrai théatre dans lequel ils se prennent bien au sérieux tout en en étant que peu conscient : c'est amusant et ennuyeux à la fois n'est-ce pas ? J'aime à dire qu'ils prennent au sérieux ce quil n'y a pas lieu de trop prendre au sérieux (leur égo qu'ils veulent labellisé, rassuré, presque figé) et ne prennent malheureusement pas au sérieux ce qu'il faudrait prendre un peu plus au sérieux....je travaille malheureusement pour le moment en ville, et losrque je traverse la ville puis en sort peu à peu puis arrive dans toujours plus de verdure au bout de 30 mn de bus : je cours vers mon précieux cocon, me dépouille de toutes ces couches de vêtements, caresse mes chats, écoute le vent qui chante, les feuilles qui dansent et vis !

J'ai voulu faire du théatre justement pour ça (et j'en ai fais en parallèle de la socio rapidement, une "amie" est devenue comédienne de cirque à force de bien déconner ensemble, le mot est faible...), frôler les humains tout en les observant peut amener à se poser bien des questions sur le joyeux ridicule de certaines choses : le vrai-self est à précieusement chouchouter lorsqu'il vit et s'épanouit enfin à l'intérieur de soi, quand au faux-self, n'est-il pas justement relié à tous ces petits rôles que chacun endosse en public, avec-face à autrui mais qui peut être tout a fait respectable lorsque le vrai-self l'accompagne à chaque pas, à chaque souffle ? Maintenant reste à savoir si le vrai-self est omniprésent en tout à chacun, il faut aller le chercher avec honnêteté ce qui n'intègre pas forcément le jeu théatral si sérieux de la norme....ça se déguise pour être moins seul, pour être jamais seul (illusion ?) - c'est dur de mettre des mots sur tout ça d'autant qu'en ce moment je suis plus au niveau du corps que de la tête. Cela t'apporte quoi de faire du théatre ? Puis-je te demander quel rôle t'as procuré pour la première fois cette sensation, d'être toi-même dans la peau de quelqu'un d'autre, tous deux en vrai de vrai ? Y a-t-il des moments hormis ton cocon, soit avec des congénères, où vous vous sentez vraiment vrai ? Même si on m'a souvent tanné de femme caméléon ou actrice (la famille est probablement le premier espace à oublier quand aux capacités à endosser une quelconque véracité, en tous cas dans leur grande majorité, faut pas s'leurrer, bonne distance et bon courage !), je ne me considère pas comme cela ou alors dans le sens positif car il y a toujours ce fil honnête sur lequel je garde équilibre et vie tel une funambule pas pompette (?) mais là ras-le-cul franchement de toute cette comédie trop sérieuse....d'autant que quand tu les chatouilles, ça explose, leur égo est touché forcément....avec les animaux ça délire sans inutiles étincelles, bref. Réponses aux questions par qui voudra quand voudra avec joie, je te-vous laisse la parole, merci :

Ventvert
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 58
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 36
Localisation : Terre en l'air

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par deep thought le Sam 30 Mai 2015 - 19:45

Ventvert a écrit:....réflexion que tu n'es pas seul à partager....
Merci pour ce retour, ça me fait plaisir que certaines de mes réflexions soient partagées par d'autres. Je suis toujours agréablement surpris quand je lis dans des bouquins et le plus souvent dans des romans d'ailleurs, des sensations ou raisonnements que j'ai moi-même vécus.

Ventvert a écrit: un vrai théatre dans lequel ils se prennent bien au sérieux tout en en étant que peu conscient: c'est amusant et ennuyeux à la fois n'est-ce pas ? J'aime à dire qu'ils prennent au sérieux ce quil n'y a pas lieu de trop prendre au sérieux
Il ne faut pas oublier les différentes perspectives ou points de vue. Ce qui n'a pas lieu d'être pris au sérieux par toi peut l'être par quelqu'un d'autre car il n'a pas la même perspective que toi. C'est une expérience que j'ai moi-même vécue, de prendre au sérieux quelque chose qui ne me paraissait plus aussi sérieux une fois que mon point de vue ait changé. Et vice et versa et parfois pour la même chose, ça tourne en boucle. Et puis ce que je prends au sérieux dépend surtout de mon état émotionnel du moment... En fait, je pense que tout peut être potentiellement pris au sérieux, tout dépend de l'éclairage et c'est parce qu'on a pas l'éclairage adéquat qu'on peut penser qu'une chose peut ne pas être prise au sérieux et même des choses simples!
Beaucoup de répétition dans cette phrase mais c'est aussi pour appuyer la légèreté du mot "sérieux" quand on le répète de nombreuse fois dans sa tête  Very Happy

Ventvert a écrit: Cela t'apporte quoi de faire du théatre ?
Partager une richesse émotionnelle avec les autres élèves du groupe. Pas besoin d'être zèbre pour avoir du mal à exprimer ses émotions. C'est plus un problème culturel. On échange beaucoup ensemble sur ce que l'on ressent des cours que l'on vit (je dois dire ne pas être pour rien dans cette habitude qu'on a prise). D'ailleurs ma prof base tous ses cours sur le ressenti des émotions. Vivre les émotions et les exprimer le tout en retenu. Un travail du ventre. Tout se base sur le ventre.
Par dessus tout ça m'apprend à gérer mes pics d'émotions dans un cadre sécurisé. Je me sens observé mais c'est normal car je suis regardé et ressenti. Puis tout le monde exprime ce qu'il a vécu. Ensuite je deviens celui qui observe l'autre et qui m'exprime sur ce que j'ai ressenti. On arrive comme ça a créer un dialogue avec des mots mais dont l'échange dépasse leur sens premier. Quelque part on se comprend. Et c'est d'un bonheur très intense. Et d'ailleurs, cela crée un lien très fort dans le groupe. Tout le monde a ses blocages, et tout le monde essaye de les vaincre chacun sur son chemin regardant les autres sur leur chemin. Bref on est tous dans la même merde!

Ventvert a écrit: Puis-je te demander quel rôle t'as procuré pour la première fois cette sensation, d'être toi-même dans la peau de quelqu'un d'autre, tous deux en vrai de vrai ?
Je n'ai pas eu conscience de cette sensation la première fois que je l'ai eue. Bien souvent je ressens des choses que je n'arrive pas à comprendre et à exprimer. Mais je les garde en mémoire et lorsque je la ressens à nouveau, je me souviens à quelle autre occasion je l'ai eue et le lien peut se faire à ce moment là. C'est ça qui est bon! Je ne pense pas que ce soit lié au personnage. Je choisis pas vraiment le personnage que j'interprète. J'ai eu 3 rôles jusqu'à présent dans de petites scénettes et j'aime rarement les textes quand je les lis mais à force de chercher on finit par se trouver dedans!
Le but du cours n'est pas de monter une pièce de théâtre mais bien d'expérimenter des choses. Nous jouons plein de petites scènes qui n'ont rien à voir les unes avec les autres et qui finalement sont agencées en lien. Le passage devant le public est nécessaire pour que le travail sur les émotions soit complet. C'est pour ça qu'on fait 2 représentations devant les proches des élèves.

Ventvert a écrit:Y a-t-il des moments hormis ton cocon, soit avec des congénères, où vous vous sentez vraiment vrai ?

Oui, ça m'arrive, j'ai envie de dire souvent mais pas assez à mon goût et honnêtement ça m'arrive lorsque je cesse d'analyser et que je me laisse happer par le présent. Je m'abandonne à mes instincts et là je me sens en harmonie avec les éléments. Parfois, lorsque je m'en rends compte, je suis envahi par une vague de bonheur intense que je suis obligé de limiter un peu car je suis capable des plus viles marques d'affection!
Le théâtre est un formidable espace pour apprendre le présent. Lorsqu'on joue, si on est dans le futur à attendre la réplique de son partenaire, le public le ressent et la scène ne fonctionne pas. Il faut être dans le présent et recevoir la réplique comme si c'était la première fois qu'on l'entendait. On fait des exercices pour ça.

Ventvert a écrit:ça se déguise pour être moins seul, pour être jamais seul (illusion ?)
Effectivement, je pense moi aussi que quoique l'on fasse nous sommes seul dans nos têtes...
La fusion entre deux êtres, je n'y crois plus. J'y croyais mais suite à la fin de mon couple je n'y crois plus. Ce n'est qu'une forme d'interprétation. Et d'ailleurs comme disait Douglas Adams : "Nous ne sommes tous qu'un ramassis de vagues perceptions sensorielles"!

deep thought
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 136
Date d'inscription : 14/05/2015
Age : 37
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Ventvert le Sam 30 Mai 2015 - 20:15

de rien, quand au variantes du "sérieux", je ne dénigre aucunement ces diverses variantes mais peut-être, même sûrement, aurai-je du souligner la très enracinée si ce n'est Vaste échelle de l'angle : massacre de la planète versus etc...bref mon obsession, et pour finir merci d'avoir répondu car j'attendais la réponse en toute sincérité, je te souhaite de t'épanouir au travers du théatre et autres subjectifs, dernièrement - je ne sais quoi ajouter vraiment

hormis que oui nous pourrions être "tous qu'un ramassis de vagues perceptions sensorielles" dans de fragiles, tendancieuses, évolutives carapaces, ton message est objectif et intense à la fois voilà (hypersensible, tu connais ? ah si une probable relance pour étayer le sus-dit propos : "capable des plus vils marques d'affection ?" mais si cela te semble honnêtement et respectueusement pas plus à même d'être étayer, au grand respect je m'en tiendrai ou alors quel personnage t'a le plus marqué pour exemple mais bon j'ai plus l'impression de chercher la petite bête ou/et de me faire bouffer mon énergie à l'horizon en cherchant la petite bête, par moi-même j'entends....je restreins ma curiosité avec les humains, ce qui n'est pas évident mais j'y arrive de plus en plus ! Je suis en plein dans la musique celtique et vais donc m'y replonger pour autre exemple), je m'en vais me détendre ô cocon précieux cocon et te souhaite plein de bonnes choses, à plus au gré


Ventvert
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 58
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 36
Localisation : Terre en l'air

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par deep thought le Sam 30 Mai 2015 - 20:34

Ventvert a écrit:merci d'avoir répondu car j'attendais la réponse en toute sincérité, je te souhaite de t'épanouir au travers du théatre et autres subjectifs
Je comprends, moi aussi lorsque je poste, je suis curieux et impatient de la réponse à l'image des relations avec les autres mais je travaille là dessus. L'impatience ralentit les aiguilles!
et merci pour tes souhaits.

Ventvert a écrit:(hypersensible, tu connais ?
Oui, hyperémotif aussi.
Ventvert a écrit: "capable des plus vils marques d'affection ?"
J'enlace mes amis et je leur dis que je les aime... Franchement, quand on a pas appris à le faire, c'est extrêmement difficile. Mais qu'est ce qu'on se sent bien après!

Ventvert a écrit:quel personnage t'a le plus marqué pour exemple
Le personnage d'un homme en train de rencontrer une femme. Tout les échanges qui sont fait avant la création du couple. C'était juste après ma rupture. Le pire c'est que j'avais pas l'impression qu'on jouait la comédie. Ça l'était pas vraiment en fait. Et puis ma partenaire a cessé de venir aux cours pour des raisons personnelles et ça m'a soulagé de ne pas avoir à tenir ce rôle qui était dans une situation trop proche de ma vie.

Ventvert a écrit:! Je suis en plein dans la musique celtique et vais donc m'y replonger pour autre exemple),
Très bon choix! Tout moyen d'expression soulage...


deep thought
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 136
Date d'inscription : 14/05/2015
Age : 37
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faux Self, Vrai Self

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum