NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Lun 2 Jan 2012 - 18:07

Et décidément ce n'est pas l'excellence de nos vérités qui acte le surdon, mais l'excellence de la communication.
Puisque tout est dans tout, on s'en fout de ta vérité ! Ce qui nous intéresse, c'est le chemin qui relie les choses entre elles. Dis-moi par où tu passes, je te dirais comment arriver chez moi...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Lun 2 Jan 2012 - 20:43

La terreur de faire partie de...Ne rentrer dans aucun rang. Refuznik. Pouvoir changer. La définition bloque toute évolution, position est négation. Dé-finir.
Ne pas être estampillé. Sans cocarde ni nombre. Refus des notes. Refus d'être numérisé. Ne pas être costumé. Ne pas porter la laisse d'une cravate. Insoumis.
Être aux prises avec soi. Être le seul à être soi. Dé-appartenir. Sans papiers. Sans coups de tampons. Sans tatouages. Demeurer fidèle à soi-même. Savoir que ce n'est là qu'un passage. Être prêt à partir. Ne pas regarder en arrière. Être son propre guide. Tracer son chemin de son propre pas. Savoir se défaire. Assumer son identité. Ne faire que passer. Pouvoir changer de route et de nom. De tribu.
D'hémisphère...
Ne pas se laisser imposer un nom. Non-identifié. Libre.
Pourquoi mettre le vent en bouteille ? En liste ? En nombres ? En cases ? En cage ?
La définition, parce qu'elle prétend épuiser ton mystère, te tue.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Lun 2 Jan 2012 - 21:44

Je suis malheureux. N'en déplaise. Ce n'est pas que les "autres " sont ceci cela, et moi ceci cela, c'est que le contact produit des distorsions. J'étais ces jours avec des "gens". j'étais meneur. Oui mais j'étais blessé souvent. Par des allusions involontaires de "leur" part. "Leurs" rythmes. "Ils" n'adhèrent pas, volettent. je mets mon esprit en action pour décrire quelque chose mais quand ça devient intéressant "ils" sont distraient par un chocolat, un chien qui passe, une lumière qui s'éteint. Mon paquet me reste sur les bras. "Ils" ont perdu le fil que j'avais patiemment tressé.
Alors je sors, je marche dehors dans la nuit et je ne comprends pas où la rupture a eu lieu. Je me trouve inintéressant, je "leur" en veux de cette rupture de communication que je vis comme une fin de non-recevoir. On aurait pu toucher du doigt la joie. "Ils" préfèrent une distraction, une futilité les absorbe. je m'éloigne du groupe et m'enfonce dans la campagne et le silence de la nuit. Le silence me lave, il me semble curatif. j'essaie de comprendre. Quand je reviens il y a des éclats de voix, mais le fil des discussions m'échappe, je suis dans un autre débat. Une phrase attrapée au vol résonne en moi et je vois les liens qui se font en un éclair d'elle à mille lectures, intuitions, souvenirs, mille extensions. Mille discussions potentielles. Je reste accoudé à une commode les yeux dans le vague, mais les rires et les échanges me dérangent, ce bruit de fond me disperse. j'ai envie d'écrire mais les pensées fusent et je n'ai pas le temps de trouver lunettes papiers stylo. Et à quoi bon ? Qui lira ? Je m'assied à l'écart, dans un coin. Tout le monde est debout et discute, travail, bouffe, relations, enfin rien dont on puisse dire. Alors quand les "gens" se rapprochent de moi je les fais rire. Obtenir un "sacré fata" c'est mieux que rien, même si le pendant du succès c'est: "il est quand même un peu zinzin ce fata !" Je m'ennuie et n'essaie plus depuis longtemps de "les" imiter.
Mes livres me manquent. L'ambiance studieuse...Profonde.
Où en est la physique, et les mystères du monde où en sont-ils ? Avec qui parler des joies de l'intelligence partagée ? Des rencontres (trop rares encore) entre zèbres ?
Je "les" aime pour eux-mêmes. Mais sur le plan purement humain, nous ne sommes pas du tout du même monde. Voilà qui est cruel. Voilà ce que furent les "fêtes" pour moi. Le désert continu.
Pendant un moment il y a eu le thème de l'accueil.
Moi j'ai donc écris ça :
"Une voix chemine de toi à moi et d'entre nous une clarté est émise.
La radiance d'un verbe pareil à du pain entredonné.
Je perçois en moi ton cœur.
la fragilité offerte que tu livres ouvre en moi une tendresse.
Je résonne, nous consonons, nous entendant.
Sur notre tonique commune nous brodons nos paroles,
Entretissons notre histoire.
Nos feux en commun
nous entréclairent."

Ils ont oublié de le lire...

Vous êtes zèbres ? Alors dîtes-moi: Ce petit texte, cet instantané est-il si chiant et con que ça ? Shocked
Est-il même possible que je sois trop félé y compris même pour cette nef des fous des zèbres d'ici ?

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mar 3 Jan 2012 - 12:11

Quand je veux faire une chose (et penser c'est faire) je dois arrêter de faire cette chose et cette chose se fait.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par p2m le Mar 3 Jan 2012 - 12:56

chiant et con, non.
trop fêlé, non.
Mais tu dis "on" aurait pu toucher la joie. Qui te dit qu'ils ont besoin de toi pour toucher la joie qui leur convient? Qui te dit qu'ils ne l'ont pas touchée en regardant simplement ce chien passer. Qui les remplit à leur "échelle", par rapport à leurs besoins.
Ce besoin est pour moi avant tout ton besoin et ton besoin ils ne peuvent fondamentalement pas le comprendre. Ou son comblement est en dehors de leur portée.
Moi, pour verser dans le pathos, j'ai miraculeusement échappé aux obligations sociales de fin d'année grâce à une déprime monstre qui m'a cloué au sol pendant dix jours.(dix jours de solitude qué pied!) Je ne me rendais pas compte que les larmes pouvaient couler aussi longtemps. Shocked
Et assez bizarrement, intérieurement je n'étais pas vraiment mal. Juste une sensation de besoin de me vider de quelquechose, d'enlever une vieille peau(désolé pour toutes les vieilles peaux qui nous écoutent, je n'ai finalement pas demandé de rançon), et le soulagement que cela sorte. Une espèce de légèreté inextinguible était en moi regardant cette lourdeur sortante d'un oeil bienveillant.

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mar 3 Jan 2012 - 13:01

Je veux tout ça voir. Peut-on s'apaiser quand on aspire ? La stabilité existe t-elle ou bien sommes-nous des équilibristes ? Ce n'est pas ce que je pense, c'est comment je fusionne avec le penser. j'ai touché du doigt de manière nouvelle cette ancienne solitude et j'ai appris qu'elle est infrangible. Je suis un divers-gens et dit vers gens m'est impossible. Il n'y a personne ici. Quoi de plus triste qu'un vide paradis ?
Je suis isolément recroquevillé sourire aux lèvres sur une chaise à l'écart dans la sphère de mes pensées et je regarde sur l'écran de mes pupilles s'animer la compagnie insoucieuse et c'est en une toute autre langue qu'elle exprime de toutes autres choses. Alors je fais - physiquement aussi en quittant la pièce souvent - l'aller-retour entre eux et moi. Eux parce que je ne veux pas les blesser et moi parce que je dois reprendre mon souffle à la surface. C'est ingérable.
La communion c'est l'émerveillement partagé, mais ce qui m'émerveille leur est semble t-il invisible. peut-être ne voient-ils pas la pensée de derrière et du coup sont -ils simplement en face de faits bruts ? Mais où sont les faits ? il n'y a à perte de vue que des concepts éloquents et la parole pour la nature c'est simplement de se montrer: il y faut des exégètes.
La solitude de frémir dans une autre vibration, sur un autre fréquence. Je m'isole pour être moi.


Dernière édition par Pecari Grégaire le Mar 3 Jan 2012 - 13:04, édité 3 fois (Raison : sans faute, c'est pour moi politesse.)

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mar 3 Jan 2012 - 13:02

Ah zut P2m on a posté ensemble.

Qui te dit qu'ils ont besoin de toi pour toucher la joie qui leur convient ?
Parce que déjà, ils la cherchaient encore ailleurs ?

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par p2m le Mar 3 Jan 2012 - 13:17

ailleurs qu'où?

la joie est partout, non?

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mar 3 Jan 2012 - 13:19

Qu'où elle demeure.
j'ai écrit LA joie. Nous étions dans un consensus, entre croyants. "Joie" est de même nature entre nous.


Dernière édition par Pecari Grégaire le Mar 3 Jan 2012 - 13:21, édité 1 fois

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par p2m le Mar 3 Jan 2012 - 13:20

tu veux dire où toi tu la trouves?

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mar 3 Jan 2012 - 13:21

Où NOUS la cherchons. Nous étions entre croyants. Pour eux comme pour moi elle porte le même nom.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par p2m le Mar 3 Jan 2012 - 13:25

Pecari Grégaire a écrit:j'ai écrit LA joie. Nous étions dans un consensus, entre croyants. "Joie" est de même nature entre nous.
ok ok mais pour moi c'est lié au fait que tu voulais qu'ils suivent ton chemin pour y accéder et que donc tu n'étais pas dans la joie. Pour moi on ne peut en même temps vouloir et être dans la joie.(et il n'y a qu'en étant dans la joie qu'on la promeut.)

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mar 3 Jan 2012 - 13:29

Le rythme régulier d'un moteur puissant qui fluidifie le contact avec l'environnement, le décor qui défile à la fois uniforme et varié. Puissant moteur qui ronfle et berce, et la sensation d'une continuité vigilante...
Quel repos que de rouler très vite dans un bolide !
Être constamment porté en avant, et du coup ne plus penser, n'être au fond plus que corps, veille ordonnée, cadrée et physiquement dénervé...
Voilà encore ce qu'il me faudrait: une Bugatti Veyron sur une piste à 350 kilomêtres heure... le vrai repos.


Dernière édition par Pecari Grégaire le Mar 3 Jan 2012 - 13:30, édité 1 fois

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mar 3 Jan 2012 - 13:30

tu voulais qu'ils suivent ton chemin
Je sais que c'est ce que tu pensais. Je ne pense pas être totalitaire.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par p2m le Mar 3 Jan 2012 - 13:42

c'est pas ce que je voulais dire. Et si c'est ça la "totalitarité", j'en suis régulièrement...

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mar 3 Jan 2012 - 13:47

C'est juste que j'étais seul au milieu de tous ces "frères" et que j'essaie de voir comment, par quel mode et de quelle sorte de solitude il s'agit. Le fait est là que les fonctionnements diffèrent tellement que leur évidente gentillesse et leur accueil chaleureux ne compensent pas cette stase de solitude qui est comme une "blues nostalgie." Personne n'a tort ou raison, mais pour accepter il faut comprendre.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par p2m le Mar 3 Jan 2012 - 13:54

Comprendre cette solitude est pour moi impossible parce que ce sentiment de solitude vient du fonctionnement même du mental, de l'intellect.(qui sépare entre "moi" et les autres) C'est donc une caractéristique qui lui est inextricablement liée et qui ne peut donc être vue par lui, donc ne peut être comprise. Il n'y a que la conscience qui se détache de la compréhension qui peut embrasser cette solitude fondamentale, la guérir.

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mar 3 Jan 2012 - 14:01

Comprendre sert à se réconcilier avec soi-même. La possibilité de découplage ne fait aucun doute à mes yeux. Juste pour mieux gérer, peut-être juste pour éviter des situations similaires. Si encore c'étaient des étrangers avec lesquels je n'ai pas de point commun, mais là, je connais certains depuis longtemps, on a des valeurs à peu près fondées sur la même chose; rien n'y fait, je suis ailleurs, ils sont ailleurs, ça ne coïncide pas. Sur le plan affectif il n'y a pas de problème, mais en réalité c'est l'échange qui devient impossible, les mêmes mots n'ont pas la même portée, n'ont pas la même ligne de fuite. Enfin bref...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mar 3 Jan 2012 - 16:45

La pensée de derrière; la pensée derrière la pensée de derrière, et derrière et encore et encore. La pensée globale gobe, la pensée arborée. Il y a arborescence des branches, mais aussi des racines !



Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mer 4 Jan 2012 - 10:42

"Compétition, compétitivité, travail, défi, entreprise, croissance", tout le lexique de la secte, je le vomis.
Une idée fausse de l'homme engendre une société écologiquement parlant non viable. Cette propagande débile et débilitante ne sert à rien, ne vaut rien, ne véhicule que du vent et des foutaises, entraîne les peuples à plus de bêtise, d'illusions et de songe-creux. J'exècre cette merderie généralisée. Ces troupeaux de cravatés qui récitent leurs paquenôtres imbéciles sur les estrades et les écrans peuvent invoquer leurs divinités de pacotille à longueur d'année, ils n'arriveront à rien. Ils sont has been et nuls, impuissants et écervelés, manipulés et stupides.
Tout ce qui se fait d'intéressant se fait en-dehors du système. Le système, c'est le parasite, l'écueil, l'échouage, la folie ressassée. Toute cette rhétorique d'aliénés cravatés vaut peanuts, n'est qu'une plastification de l'âme vraiment humaine, une espèce de positivisme à front bas, un hymne à l'ignorance et une machinerie suicidaire. Il n'y a de futur que dans le déboulonnement de ce temple du crétinisme collectif.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Ven 6 Jan 2012 - 10:29

Celui-là pense sans cesse et s'offusque de ne pouvoir penser tout à la fois.
Il n'a pas de repos. Il lui faut une saisie totale et définitive du monde et de lui-même qui seule lui octroierait enfin le repos.
Et puisqu'il cherche ce repos, il n'a jamais de repos, sa recherche de la paix lui ôte toute paix.

Celui-là ne peut concevoir rien qui soit indépendant. Tout est lié, tout est en interaction. Tout communique. Ce réseau infini de chemins qui se croisent et se recoupent forme ce treillis mental dans lequel il se promène. Cette résille serrée est formée de vocables. Des concepts font naitre des concepts et ces concepts contiennent des concepts de manière fractale, holographique. Il file. Toute son action est de filer. Mais quelle substance file t-il ?

Pour lui, quand il dit, ce qu'il veut dire est toujours encore et déjà ailleurs.

Tout est l'enveloppe d'autre chose, et toute chose enveloppe autre chose.

Ce que je pense est une partie de ce qui SE pense.

Ce que je veux dire, les mots le défigure, car le halo émotionnel qui accompagne les mots que j'utilise, aux yeux de mon interlocuteur, diffère du mien.

Je ne fais que supposer quand je m'exprime que le contenu mental et émotionnel de mon interlocuteur a à voir avec le mien. Mais je ne puis transmettre que les mots, non leurs couleurs, non leur halo.
Il me faut avoir un aperçu des halos dans lesquels mon interlocuteur perçoit les mots que j'utilise. En un mot je dois le (re) connaitre.

Je dis que l'incompréhension n'est pas une fatalité.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Ven 6 Jan 2012 - 11:00

Il y a - le désir d'une circulation de verbes entre nous,
Il y a - le désir de mise en abymes,
Il y a - le désir d'une ouverture, d'un élargissement de conscience,
Il y a - le désir d'un milieu verbal qui nous soit commun,
Il y a - au fond de tout dire le "dieu" de la communication : la communion,
Il y a - en définitive à devenir un seul cœur,
Il y a - posé devant nous l'objet ou le sujet de contemplation réunissant,
Il y a - à sacrifier quelques raideurs et attentes de notre part afin de communiquer dans un même discours,
Il y a - un désir d'être commun !

Il y a - en somme à l'apex de chaque mot échangé, le désir de ne plus être seul.

"Viens voir !". Voyons ensemble ! C'est être ensemble que le vu octroie, et non le seul témoignage des sens partagé.
L'objet ou le sujet con-templé est seulement un vecteur de communion.

Ce qui cause la division, c'est ce qui était fait pour être unissant.

L'objet mis devant nous NOUS mire.
Mais le sujet central de notre regard commun, c'est bien le nous.
Je te vois en ce que je contemple ce que tu contemples me mire à tes yeux.
Allons-nous nous battre pour des épluchures ? Allons-nous manquer le fond pour la forme ?
Jusqu'où suis-je prêt à aller pour te rencontrer ?
Pour Nous rencontrer ?

Plaçons entre nous devant nous une fleur. L'attention partagée créera t-elle une autre entité ?

Toi, moi, la fleur - ET NOUS. Le nous transmute la fleur. L'attention conjointe à transmuté les moi.

Métamorphose. Nous AVEC la fleur non pas ENTRE nous, mais EN nous, sommes devenus une entité élargie. Voilà comment ce matin selon mon humeur du 06/01/2012 je parle de communication.

Je t'invite de venir.
(Fata, peux mieux faire...)

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Ven 6 Jan 2012 - 11:34

Suite de ce qui précède.

Nous nous rencontrons en passant par l'objet.
N'y a t-il pas un gémellité parfaite entre communication réussie et bonheur ?
Nous voulons attirer autrui dans notre monde intérieur.
Et cela passe par un vecteur extérieur.
Mettre souvent la pensée sur pause. S'attendre.
Nous ne voulons plus être à l'autre la rivière de Narcisse.
Là dans ce qui s'éprouve de toi à moi
nous éperdre.
Entre nous une Babel effondrée.
La langue devenue confusive.




Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par themistocle le Sam 7 Jan 2012 - 8:56

Je te lis Fata, chaque mot, chaque phrase,il ya des échos intérieurs en moi, pouvons nous seulement entrer dans l'intime sphère d'autrui? Certes non, les affects, le passé, les joies, les déceptions, de toute vie, je te lis, et me tais, car tout cela me renvoie à d'anciennes blessures, mais je veux lire, car la richese de l'homme est dans ses failles, disait je ne sais plus qui,saches que je partage des visions de la société avec toi, sans te connaître, mon parcours est mien, ton parcours est tien, nos parcours ici sont nôtres, sur ce forum, que voudrions nous finalement? Nous comprendre! Partager notre amour de la Vérité, mais quelle est -elle? Chacun a sa vérité, son être -en -soi, qui peut s'arroger le droit de plonger en toi? si ce n'est toi Même? Il ya les mots, que nous jettons,que nous voudrions voir rattrapés au vol par d'autres, il ya les étreintes, il ya les rires, les pleurs, les regards, il ya simplement de vouloir être aimé pour soi...je vais fumer dehors, les larmes me viennent...

themistocle
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 206
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 44
Localisation : Fontainebleau

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Sam 7 Jan 2012 - 9:22


Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum