pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par Enaid le Ven 21 Oct 2011 - 22:32

J'espère ne pas empiéter sur un sujet déjà lancé si c'est le cas je suis désolée d'avance.
Voilà, c'est assez difficile à exprimer mais dans mes relations avec les autres quelque soit mon degré de parenté ou d'amitié , je suis hyper démonstrative niveau affectif mais toujours dans les extrêmes " je t'aime/ je te hais" jamais de juste milieu ( c'est aussi épuisant pour mon entourage que pour moi-m^me et je me suis souvent détestée en me disant intérieurement : pourquoi ne peux tu pas avoir une relation normale avec autrui ? Pourquoi ? oui disons le plate, superficielle amicale , sans paroles superflues sans cynisme régulier sans débordement émotif.) j'ai un très bon ami que j'apprécie cela va sans dire mais qui m'a fait un jour une réflexion sur une parole que je lui avais adressée qui était assez bien tournée réponse de l'ami en question " arrête avec ça ,l'écriture c'est la science des ânes ."No comment .
je n'ai pas relevé me suis effacé ( et évidemment je m'en suis voulu.)et deux jours après pour une toute petite réflexion je me suis emportée considérablement alors que je n'avais pas à le faire.
Toutes mes relations avec ma mère ( zébrée elle aussi ) que j'aime énormément ne sont jamais sans un conflit frontal ou je lui demande au moins 2000 fois dans la journée si elle m'aime un autre jour.
Et bizarrement d'une manière inconsciente , je n'envisage pas une relation sans ces conflits émotionnels ou ses démonstrations d'affectivité.( alors que croyez moi j'aimerais sincèrement que ça se reproduise beaucoup moins, non pour moi mais pour la peine que j'engendre lors de ces conflits.
Alors, est ce que vos relations envers les autres est parfois amenée à ce genre de chamboulement quotidien ? ( je suis assez démoralisée aujourd'hui et j'aimerais savoir si ( ( je sais que l’hyper affectivité est monnaie courante chez les précoces ))mais doit on en arriver à ce type de relations que l'on gardera toute sa vie ce refus du milieu,ces extrêmes ce besoin d'absolu toujours ?)

Enaid
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 123
Date d'inscription : 19/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par camomille3 le Ven 21 Oct 2011 - 22:52

Je me garderais bien d'asséner comme "vraie" une vision qui ne reste que la mienne.
Mais
Je suis intérieurement assez similaire à ce que tu décris. J'ai pendant des années tenté d'étouffer ce "trop", pour atteindre le "juste comme il faut". D'abord je veux te dire que c'est possible. Et en effet, pour les autres, c'est très confortable. Mais ça veut aussi dire ne pas être soi et moi j'en ai souffert toujours. De peser mes mots, mes réactions, mes élans.
Aujourd'hui je mets des mots en forme de rayures sur tout ça. Alors j'ai eu envie, je me suis crue autorisée à être de nouveau moi et je me suis brûlée.
Ça ne veut pas dire que ce n'est pas ce qu'il faut faire. Ne te laisse pas enfermer dans une case. Tu sais comment tu es, tu sais ce qui te fait du bien, après c'est juste une question de choix. De risque, plutôt. Es-tu prête à risquer d'avoir mal ou préfères-tu mettre du normal dans ta manière d'être pour "assurer le coup"... Si ça devient ta décision, c'est une forme de liberté. Pas tout à fait satisfaisante, mais c'est toujours ça.
Donc j'aurais tendance à te dire que quand on est comme ça, oui, on le reste toute sa vie (pour mon cas au moins jusqu'à 35 ans Rolling Eyes ). Mais on "apprend"...
C'est joli ce qu'il y a à l'intérieur de toi. Entier, authentique.

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par qwertyuioplkjhf le Sam 22 Oct 2011 - 0:06

Ça rejoint mon sujet, sans empiéter, mais en le complétant.
Moi, c'est une amie, qui, un jour, en lui disant l'aimer (mais en amie seulement), me fait alors la réflexion;
"aimer, ce n'est pas ça... Tu ne peux pas aimer une amie comme tu aimes l'élus de ton cœur, il ne faut pas dire qu'on aime, dis autre chose, mais ne redis pas cela."
Je n'ai pas encore réussi a dire que je hais, je n'ai aucune haine, même pour ceux qui devraient être mes pire ennemis. Aujourd'hui, depuis peu de temps, je diminue l'impacte de mes sentiments écris en les atténuants, mais, c'est dure dure. L'impacte orale, la encore, j'atténue, mais, dur dur tout ça.
Les conflits émotionnels, franchement, ça me tue, mais ces conflits, même en essayant de les éviter, ils me reviennent dans la tronche, donc, je laisse couler, peut être pour ne pas couler, car leurs impacts sont grand, mais le navire est petit, et l'eau s’engouffre vite....

Tatoon

Spoiler:
hum, je suis même pas sur d'avoir apporté une aide à ce topic, ni d'avoir été cohérent ou dans le sujet lol La fatigue va me tuer si je ne vais pas dormir, alors, tant pi, voilà, je pose quand même...

qwertyuioplkjhf
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 668
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par enzèbrée le Sam 22 Oct 2011 - 0:28

Les relations d'amitié que j'ai eu ont toujours été très fortes, avec un niveau émotionnel difficilement contrôlable (je n'aurais jamais dit "je t'aime, amicalement parlant" comme Tatoon, mais je le ressentais), ce qui fait que je souffre encore de certaines séparations remontant à environ 10 ans. Ce qui fait aussi que je ne m'engage presque plus. Mais bon, je me demande si ce n'était pas lié à l'âge aussi, au contexte. je suppose que ça serait différent maintenant, quoi que je ne puisse pas en être certaine vue que je n'ai pas vraiment d'amies, juste des "copines"...
Sans aucunement vouloir t'offenser, est-ce que tu ne penses pas que ça puisse être lié à un manque de confiance en soi et/ou en l'amour de l'autre, notamment quand tu demandes à ta mère si elle t'aime 2000 fois par jour... Besoin d'être rassurée ?
Bref, je ne sais pas si ça t'aide, si ça répond un peu à tes questions... ?

enzèbrée
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par qwertyuioplkjhf le Sam 22 Oct 2011 - 0:35

Je dirais que j'ai plus d'amiEs que d'amis, et, au final, ça me fait drôle. Je confond presque amour/amitié, c'est très embètant, et, ça mène souvent au non voulu, au conflit, au "plus rien". Une fois, j'en ai parlé à une de mes meilleurs amies, lui disant que mes amies, celles auquel je tiens le plus, elles seraient en fait l'image que j'ai de la femme qui me plairais, avec qui j'aimerai être au coté pour une vie... Ça l'a choqué un peu au début, mais elle m'a dit comprendre tout à fait d'un autre coté.....

qwertyuioplkjhf
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 668
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par moise le Sam 22 Oct 2011 - 0:43

Je crois qu'il ne faut pas chercher ... il y a belle et bien trois catégories de gens... lorsque vous êtes dans la catégorie hypersensibles qui est la notre il ne faut pas donner sa sensibilité complète à ceux qui ne peuvent pas l'accepter complètement non pas parce qu'ils sont méchants mais parce qu'ils ont un mode mental de fonctionnement bien différent et ne pas donner non plus à ceux qui sont des vampires affectifs... il y a bien un monde divisé en trois catégories...

moise
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 37
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 39
Localisation : quebec

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par qwertyuioplkjhf le Sam 22 Oct 2011 - 0:53

Tellement dur tout ça.... Sad

Je fuie les sentiments pour éviter tout ça. Mais pourtant, ils sont bien présent...


Dernière édition par tatoon56 le Sam 22 Oct 2011 - 0:56, édité 1 fois

qwertyuioplkjhf
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 668
Date d'inscription : 26/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par camomille3 le Sam 22 Oct 2011 - 0:56

@orion, sur le papier oui, bien sur. Mais meme quand tu sens que tu vas dans le mur, mais que tu ne "sais" pas fonctionner autrement... Tu fais comment ?

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par free74200 le Sam 22 Oct 2011 - 1:55

Peut être par humanisme, amour, confiance...comme une alchimie fraternelle..

free74200
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 232
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 35
Localisation : caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par Enaid le Sam 22 Oct 2011 - 9:40

Merci pour vos réponses qui me font travailler les méninges , et qui m'aide .( merci Camomille pour ton premier message qui m'a fait du bien.)

@ tatoon , je comprends très bien ce que tu veux dire avec un de mes amis avec qui j'apprécie parler , avec qui je m'entends assez bien , j'apprécie sa culture et parfois sa manière de voir les choses ( je dis parfois.) je me suis souvent demandé si ce sentiment d'amitié c'était de l'amour , si c'était ça l'amour.
j'avais une amie l'année précédente avec qui toute la relation a été brulée , terminée à cause de mes extrêmes ( quand je restais "plate " si je puis dire, je sentais que ce n'était pas moi, je ne me voulais pas comme ça et je me renfermais dans mon mutisme ) .( et il faut bien le dire elle me cassait quand je partais dans des discussions sans connexion logique avec quelqu'un ou quand je rajoutais une précision à ce qu'elle avait dit.)



Sans aucunement vouloir t'offenser, est-ce que tu ne penses pas que ça puisse être lié à un manque de confiance en soi et/ou en l'amour de l'autre, notamment quand tu demandes à ta mère si elle t'aime 2000 fois par jour... Besoin d'être rassurée ?
Bref, je ne sais pas si ça t'aide, si ça répond un peu à tes questions... ?
Oh tu ne m'offenses pas du tout !^^ ( et oui , cela m'aide à répondre à mes questionnements.) Oui sans doute besoin d'être rassurée, comme je crois à l'instar de chacun d'entre nous mais....dans l'excessif, Exclamation après la confiance en soi avec moi c'est variable ça peut passer au "je suis nulle ( généralement c'est quand je n'arrive pas à me défaire d'un conflit émotionnel ) au " je m'aime véritablement comme je suis " quand je suis dans ma période tout va bien, le monde est beau, les pensées sont belles la nature est belle , ce que je pense est en accord avec moi -même . Bref dans l'extrême à chaque fois .

Et je dois dire que me modérer ce n'est pas mon fort , mais qui sait peut être je pourrais un jour arriver à ne plus déboussoler l'autre sans renier ce que je suis.
J'espère

Enaid
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 123
Date d'inscription : 19/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par moise le Sam 22 Oct 2011 - 23:51

tout à fait d'accord avec le positivisme de Camomille!

moise
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 37
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 39
Localisation : quebec

Revenir en haut Aller en bas

Relations avec les autres

Message par Pierre Jo le Jeu 19 Nov 2015 - 23:32

Je ressens beaucoup d'amitié pour une autre personne. Mon esprit est continuellement occupé à cette relation, c'est-à-dire que je discute continuellement avec elle, uniquement dans ma tête. Je peux faire ce que je veux (ou presque), il n'y a aucune réaction de sa part, ni d' accord, ni de rejet, ni de critique. Comme si elle tolérait tout de moi. Ou est-ce de l' indifférence? Je me pose beaucoup de question à ce sujet.
A part ce point, elle a un caractère impeccable. Je peux lui parler de tout, cela reste toujours entre nous. Mais il n' y a pas de dialogue, je parle de moi mais elle ne parle jamais d' elle. Franchement, c' est une véritable torture pour moi.
J' ai toujours eu beaucoup de difficulté dans mes relations avec les autres. Plus jeune, j' étais timide. J' étais toujours à l' écart. Donc je ne connais rien dans les contacts avec les autres. Jusque-là, tout dans ce que je vivais me maintenait à l' écart de autres. Je ne suis pas parvenu à me faire une place au travail à cause de mon manque total de connaissance de l' autre, je disais toujours oui à tout, si je devais diriger, impossible gérer les situations, peur d' affronter l' autre.
Il s' est passé dernièrement des événements dans ma vie qui m' on forcé à faire énormément de démarches, d' affronter les difficultés et à avoir de nombreux contacts avec les autres. Jusque là, je croyais les gens hostiles, c'étaient des ennemis. Je me suis rendu compte qu' il existait beaucoup de personnes sociables et agréables. J' ai apprécié de plus en plus mes relations avec les autres au point de les rechercher et de les aimer. Maintenant le, contact des autres , une parole, un sourire, m'apporte le bonheur, cela est excessif et me fait même peur. Je risque comme je l'ai exposé ci-dessus de subir des déceptions pour toutes ces choses. Je vis un passage difficile.
 Dans mon esprit tout est toujours remis en question.  Ce que je fais est analysé. Je repense longuement à ce que j'ai dis, comment je l' ai dis, n'ai je pas vexé l'autre. J'ai appris à lutter, à affronter mes difficultés, ce point faisant partie d'une série d' autre difficultés. J' arriverai à m' en sortir, il faudra du temps. Mais étant au départ solitaire je dois affronter cela seul. Je crois que pouvoir parler à quelqu'un m' aiderait beaucoup. Je dois travailler sur moi-même pour y voir plus claire ,mettre de l' ordre dans mes idées tout me vient de manière désordonnée. Sur cela je dois travailler. Même ma manière d' écrire est décousue.
Je dois dire que la personne avec qui j' ai le plus difficile, c' est moi-même.

Pierre Jo
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 3
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 64
Localisation : Hainaut Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi la relation avec une autre personne ( zébré ou non- zébré ) doit elle toujours tendre au fusionnel outrepasser toutes les normes toute la vie ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum