Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par Introitus le Jeu 9 Mai 2019 - 16:58


Parce que je choisis d'être ce que je suis, je suis ce que je suis.

Combien penseront qu'ils subissent?
Oui, et ils n'ont pas tord, dans un sens. 1 sens, seulement.
Or on ignore en général la totalité de -Tout ce que nous sommes-
autrement dit -Tout- ce qui nous compose. Par conséquent
on oblitère toutes les -autres- possibilités de façons de penser.
Voir toutes choses autrement, différemment.

Sous un autre angle.

L'angle avec lequel toute chose est perçu est généralement issu d'un/1 point de vue.
Celui du 'je' qui perçoit. Qui sent, entend, goûte, vois, sent, ressent donc pense ainsi. Le pense. Ainsi il est ce qu'il pense.

Si il pense, il se pense. Si il se pense, il réfléchit. Si il réfléchit, ...il reflète. Le reflet alors est tout ce qu'il voit.
Soit une infime partie, soit l'idée centrale. Résumé en une idée. Résultat en 1 idée.

Pense! Pour qu'un idée soit perçue, vue, goûtée, sentie, ressentie...etc il nous faut un 'espace', un 'réceptacle' pour accueillir en prendre conscience.
Une pensée pour exister, prendre forme, à besoin d'une matière, substance, consistance, d'un 'objet-outil-véhicule-moyen', .
Ainsi la Conscience, berceau d'où tout naît, pour se faire connaitre d'Elle-même, et se reconnaitre en tant que Conscience, trouve moyens. Tous les moyens.
Nous voilà. Outil de conscience.
Mais direz-vous ça ne règle pas le problème dont je fais les frais!
Je ne m'y retrouve pas avec tout mon potentiel, d'intelligence, de compétences...?
Intelligence ou savoir n'est pas connaissance.

La pensée que nous avons de nous-même, sur nous-même, ne s'apparente qu'à un aspect.
La pensée née, l'idée que l'on se fait de soi-même comme de toute chose,
arrive dans un espace, appelé 'je', confiné, contigu, relativement étroit.
Et ce n'est pas un problème, car j'ai toute les capacités pour appréhender toutes choses de moult manières.

Notre conscience, on pourrait dire quelle s'apparente à un extrait de La Conscience *.
Comme 1 part. Avec plus ou moins de possibilités offertes et comprise en 'dedans' de cet extrait.
(*Conscience avec un 'C' maj est un mot parmi tant d'autres que j'emploie. Ils ont la même signification, se concentre sur le même point, aspect. Source. La Vie. L'Energy. et Dieu pourquoi pas ou alors celui qui vous convient, dans votre propre compréhension)

Ainsi on ne se voit que très rarement soi-même dans son entièreté.
On se voit à partir un point, soit, toute la possibilité d'ouverture
comme celle d'un appareil photo, la focale...ouverture grand angle.
Il apparait que même avec cette ouverture 'maxi', on peut facilement voir
que nous n'avons pas accès, donc conscience de la totalité de tout ce qui nous entoure, les aspects, peu importe leur dénomination et dans quoi ils se situent.
Et que même en faisant un tour complet, une partie n'est pas visible, dans ce même temps, champs.
Alors on se sent toujours seul avec ses potentialités existentielles si on ne sait pas prendre un millimètre de recul
Si on ne sait pas encore voir l'ensemble et ainsi sortir du champ de la conscience, du mental/ego.

Il apparait que quelque chose nous échappe.
Quelque chose qui est là, mais qui parait insaisissable.
Cet 'aspect' est en effet insaisissable. Il s'apparente à l'espace qui soutient
tout ce qui se trouve dans l'univers ou notre 'monde' intérieur' et extériorisé.
Ce qui porte et maintient à la fois la cohérence de toutes choses et entre touts choses.
Tous les éléments disposés et définissant dans leur globalité ce qu'est l'univers
A quoi il ressemble et avec bien sur, toujours cet aspect 'mystérieux', 'inconnu'!

Donc nous ressentons bien qu'en apparence bien des choses nous paraissent compliqués
nos ressentis, tels ceux ici de zèbritude et nos difficultés à faire face ou canaliser ce qui semble être
parfois une 'anomalie', ou des aptitudes morcelées, handicapantes ou excessives...bref. nous coupant de notre
liberté d'être, de bien-être, bien vivre, de confiance, de bienveillance...d'amour.

J'insiste donc sur cet aspect 'on ne se voit rarement soi-même,
telle que l'on est', et pas comme nous le pensons,
qui, celle-ci ressemble à une finalité brute sans issue, et n'est que subjective.
Ce sont bien deux visions, versions différentes.
L'une est illusoire, mais quand même bien ressentie,
le pourquoi de tout ce mal-être et les questionnements qui vont avec,
et l'autre, qui n'est sans rapport d'aucun et nullement affectée par quoi que ce soit
quoi qu'il se passe.

Voici la charnière, le point de basculement.

Le 'je' est une pensée qui se pense par définition et toutes les définitions qu'il rapporte.
Il s'auto-alimente. Les questionnements sont tous issus
de cet 'astre', solitaire, qui flotte au milieu de nul part.
C'est une pensée auto-suggestive, qui est semblable à une sphère, une planète qui tourne sur elle-même, et
semble comme toutes planètes tourner autour d'un point.
Faisant ainsi des cycles, subissant des tensions, sentant des attractions, connaissant des hauts, des bas, (en jeu de mots aussi 'hauts-débats et 'hot' ébats), des sensations de froids, chauds....de pleurs, de joies.....etc et semble suivre une courbe dite 'évolutive'....pour devenir...en devenir...!

En deça ou par delà, bref....en un quelque part, il y a cette chose, sans nom, sans visages, sans appellation,
sans définitions....etc, qui est. Demeure. Constant. Inchangeant. Inchangé. Inchangeable.

Bien que l'on ne puisse la 'saisir', avec les sens du corps et mentalement on sent bien qu'il y a là, autre ou quelque chose
Bien que l'on ne puisse pas la comprendre (expliquer) et comprendre (de approprier) on peut l'appréhender par le ressenti sa présence.
Comme cette trame qui soutient tous les élements transitoires de l'univers, qui soutient tous les éléments de nos pensées transitoires.

Cet 'espace' est un espace 'neutre'. Où tout est.
Tout est possible, car toutes les possibilités y sont contenues, inclues.
C'est sa particularité.
Du point de vue mental/ego ...ça le laisse sans voix, dans un 1 er temps et ensuite, il tente de 'saisir' le sens.
Il tente de conceptualiser 'la chose', qui ne peut en aucun cas faire 'figure' dans son modèle conceptuel de toutes choses, et qu'il a même de lui-même.
Ce qui revient à dire qu'il est un sous-produit de cette 'chose' sans nom.

Ainsi il tente par tous les moyens de vous dire ce que vous êtes, ce que vous devez penser....de tout et rien.
Ce mal-aise vous le sentez, ressentez parfois, ..un peu....beaucoup...ou pas du tout. Suivant les moments.
Et bien que vous tentiez par tous les moyens d'apprivoiser tout ce que vous semblez être, de connaitre pour mieux comprendre et
vous sentir plus à l'aise, le mental vous a concocté ce produit 'mal-aise' afin de garder intact le contrôle sur vous, votre essence.
Ce que Chaun est, soit la somme de toutes choses. La Vie est toujours entière....et impartiale.

Le mental est un concept. Il est né d'une idée. Il s'est pensé lui-même et à fait quelque chose de lui.
Un modèle, un exemple, puis de là à découlé un motif, un humain, une chose, un truc, un genre, un gentil, un zèbre, un marginal, un con, un dépressif, un joyeux, un éléphant, une fourchette, un machin, un pot de chambre....., un....un.....etc!
Il a tenté de donner un/1 sens à ce qu'il pensait avoir compris de La Vie, qui n'a pas de sens, mais
les comprend(de inclure) tous.
C'est la raison pour laquelle La Vie na pas de nom de forme précise pas de définition propre à Elle. Mais Elle est et Vous êtes.
Ainsi vous n'êtes pas seulement ce que vous pensez être, vous êtes.....bien plussss!
Toutes les capacités innées dont chaque espèce, chaque être à, possède est un don ou plusieurs de La Vie.
La Vie, cette Conscience qui déborde de bienveillance, de bonté, de générosité, de lucidité, de toutes les plus belles qualités qui soient donnée de citer et même qui dépasse tout entendement.

Ainsi et pour finir, rendez-vous compte du trésor que chacun a et est.
Le don de pouvoir exprimer la magnificence de Tout ce que La Vie a et est au travers de chacun.
Il ni a donc jamais eu une once d'erreur dans tout ce qui vous compose, Tout ce que vous êtes.
Voilà la seule définition possible et accessible que chacun est.
Le choix donc est toujours rendu possible d'être ce que vous choisissez d'être en finalité.

Force & courage.
Bienveillance & partage.
La voie du coeur.








Introitus
Introitus

Messages : 164
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 47
Localisation : au coeur de l'univers

http://anoukandmary.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par ProfDeLettres le Lun 13 Mai 2019 - 23:58

Tu pourrais résumer ?
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 121
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par Zarbitude le Mar 14 Mai 2019 - 9:40

Je suis...ravie de lire ton message Introitus Very Happy
Il n'y a pas grand chose à rajouter.
Sauf peut-être que.....Le choix est important.
Savoir qu'on est aussi le "tout", qu'on peut jouer avec les possibilités infinies.
Et que la joie est notre nature profonde. Un petit rien peut la "réveiller", la faire vibrer.
Merci !
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7210
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par Introitus le Mar 14 Mai 2019 - 20:41


Hello Zarbitude
c'est suggéré dans le titre et la phrase qui suit.
DIre que cela est important, il va de soi, pour qui veut...
c'est qu'il y donne de l'importance.

Chacun est libre, et est laissé libre, par ce post.
C'est un point de vue, le mien, le résultat de la compréhension de 'moi-même'

Lorsque l'on décide de porter un regard neutre sur ce que l'on appelle 'soi ou moi'
alors on peut y voir bons nombres d'aspect du jeu de la conscience....
Je te remercie pour ta belle et contagieuse joie
et je suis d'accord avec toi, le petit rien...devient tout!
Merci

-Prof de Lettres.....je pourrais te dire 'tu es le résumé!' Wink
Introitus
Introitus

Messages : 164
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 47
Localisation : au coeur de l'univers

http://anoukandmary.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par ProfDeLettres le Ven 24 Mai 2019 - 18:00

peux-tu détailler le jeu de la conscience ?
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 121
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par Introitus le Sam 25 Mai 2019 - 11:04

Bonjour Prof dL
je ne comprends pas ta question.....son sens?
Je ne comprends pas ce que tu souhaites approfondir de plus?
Je ne sais pas quel est ton souhait?

A mon sens, emploie le 'je' pour sonder le fond de toi à savoir ce que tu veux découvrir derrière ta question... Very Happy
Regarde en toi ce qui a besoin de lumière....
Poser son regard à l'intérieur permet souvent de trouver les réponses
car en effet, pour qu'émerge une question
il lui faut son point d'encrage, la réponse....mais celle-ci est 'oblitérée'
car on se focalise sur le questionnement!
On ne se voit pas soi-même....tu es LA réponse!
ALors regarde-toi, sonde-toi....

Il ni a jamais eu de questions laissées sans réponses, car la réponse est automatiquement livrée avec la questions ! Wink

Introitus
Introitus

Messages : 164
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 47
Localisation : au coeur de l'univers

http://anoukandmary.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par Mindview le Sam 25 Mai 2019 - 11:13

Le titre du topic me parle beaucoup, hélas le ferrage à droite et le rose ont eu raison de mes rétines :p
Mindview
Mindview

Messages : 526
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par ProfDeLettres le Ven 31 Mai 2019 - 13:25

Tu dis
Introitus a écrit:[right][color=#9900ff]
alors on peut y voir bons nombres d'aspect du jeu de la conscience....

Donc la conscience joue... à quoi ?
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 121
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par the kick inside le Ven 31 Mai 2019 - 13:52

Mindview a écrit:Le titre du topic me parle beaucoup, hélas le ferrage à droite et le rose ont eu raison de mes rétines :p

Pareil Mort de rire

Mais comme c'est un sujet que j'ai abordé avec ma psy et qui tourne pas mal dans ma tête en ce moment, je ferai l'effort de dépasser ces difficultés...
the kick inside
the kick inside

Messages : 899
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par Lolotte199 le Mar 30 Juil 2019 - 12:06

Nous choisissons d’être ce que nous sommes ?

Ou choisissons-nous, chacun et tout le monde à la fois, de s’adapter à nos environnements, à nos contraintes qu’elles soient sociales, éducatives ou même sociétale ?
Choisissons-nous de refouler nos émotions, nos comportements, nos instincts au maximum car dans certains cas et pour certaines personnes, la conscience du Tout est trop difficile à supporter ?
Choisissons-nous de nous adapter en privilégiant le contrôle ?
Le contrôle de soi, ou le contrôle même de ses propres choix sont dictés par les autres. Faire ses propres choix, c’est être libre, et en étant libre, nous perdons le contrôle, et nous ne collons plus le aux « étiquettes » de déviance.
Le contrôle est fait de raison, mais la raison n’est pas faite de contrôle.
Il faut juste se résilier, avec tout le contrôle possible qu’on ne peut pas être soi dans un monde qui ne veut pas faire de choix. Il faut juste se résilier à se contrôler et donc, nier son propre libre arbitre et sa liberté pour pouvoir « vivre » et s’adapter.
Le choix est une notion bien utopique, nous sommes conditionnés dès la naissance.
La vraie liberté ? Le manque de conséquence pour soi et/ou les autres et pour autant que je sache, ça n’existe pas.
Lolotte199
Lolotte199

Messages : 12
Date d'inscription : 27/07/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par Arkangel0 le Ven 2 Aoû 2019 - 23:53

on est ce qu'on est , on l'assume et que crèvent les autres s'ils ne l'acceptent pas me parait moi la solution la plus pertinente

les étriquettes étriquées ne servent qu'à rassurer ceux qui les utilisent

pour la liberté je ne sais pas, est ce même important si on ne peut rien y faire ?

n'est ils pas plus intelligent de s'adapter et de comprendre le sens du chemin ?

ou alors détruire pour se rendre compte qu'on n'est pas plus libre pour autant si on renie les règles

le vrai choix est probablement de s'assumer jusqu'au bout de ce qu'on est

le seul presque même

si on est surdoué, alors soyons le


Arkangel0
Arkangel0

Messages : 64
Date d'inscription : 02/08/2019
Age : 57
Localisation : namur belgique ./¨

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par ProfDeLettres le Mer 7 Aoû 2019 - 6:39

Arkangel0 a écrit:
on est ce qu'on est , on l'assume et que crèvent les autres s'ils ne l'acceptent pas me parait moi la solution la plus pertinente

"que crèvent les autres" me paraît un peu violent. C'est vrai qu'il est difficile de supporter des moqueries quotidiennes juste parce qu'on est différent et que cette différence fait peur. Une fille m'a dit récemment que le pb n'était pas que je dérange les autres, mais que le fait de les déranger me dérange. Et si justement je les dérangeais parce qu'ils ont à m'apprendre d'être différent sans les déranger ? Ou de les déranger sans que ça me dérange ?... Vaste question.

Arkangel0 a écrit:

si on est surdoué, alors soyons le


être = assumer d'être ?
Assumer, revoilà notre grand débat. Car dans assumer il y a la notion de responsabilité, on assume un choix qu'on a fait, des enfants qu'on a mis au monde par exemple. Donc la question reste entière : est-ce qu'on choisit d'être ce que l'on est ?
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 121
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par siamois93 le Mer 7 Aoû 2019 - 6:59

S'exprimer, être soi, ça ne veut pas dire écraser les autres.
Pour reprendre une image évoquée hier ailleurs, je trouve que Clark Kent est une bonne illustration de ce genre de problématique.
Ce n'est pas qu'une question d'assumer, c'est de se poser les questions fondamentales et d'utiliser toutes ses capacités pour y trouver des réponses, ne pas se contenter du consensus mais aller vraiment, profondément, vers ce que l'on est. Ne pas faire des choix stupides en étant fiers ensuite de les assumer.
C'est quoi le but de cette vie ?
siamois93
siamois93

Messages : 5153
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par Thalestra le Lun 12 Aoû 2019 - 13:18

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.
Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.
C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.
Nous nous posons la question… Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ?
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
Vous êtes un enfant de Dieu.
Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde. L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.
Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.
Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous. Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.
En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres.

Marianne Williamson, citée par Nelson Mandela dans son discours d’investiture à la présidence de la République de l’Afrique du Sud, 1994.

Thalestra

Messages : 31
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 44
Localisation : Maine et Loire

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par Lamorak le Lun 12 Aoû 2019 - 14:15

Je ne sais pas si on a le choix. Courbette
Lamorak
Lamorak

Messages : 1215
Date d'inscription : 10/06/2019
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par ProfDeLettres le Lun 12 Aoû 2019 - 14:34

Ce qui me gène dans ce qui est plus haut, qu'on pourrait résumer par "vous êtes puissant, vous n'avez qu'à décider d'accéder à cette puissance pour vous épanouir" c'est que dit comme ça, je dis pas que c'est faux, mais ça laisse sous-entendre que c'est facile.
Facile ? Vous allez me dire "oui c'est facile, c'est juste vous qui ne voulez pas, mais dès lors que vous voulez, c'est facile." Et vouloir, c'est facile ?

Lamorak a écrit:Je ne sais pas si on a le choix. Courbette

Je ne sais pas s'il est possible de savoir si on a le choix ou pas... car on est à l'intérieur de nous, et on a pas cette vison extérieure qui nous permettrait de le déterminer. Ce qui est sûr c'est qu'on a au moins l'illusion du choix, puisqu'on choisit tous les jours.
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 121
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par SpiritOfTrolloria le Mar 13 Aoû 2019 - 0:58

Hello Cool

"Je suis 'ce que je suis" ou je choisis 'ce que je suis' " ? Vaste question, vaste débat ! J'aimerais apporter ma pierre à l'édifice, j'espère ne pas être mal compris.

Être ce que l'on est, c'est un fait à l'instant T, et ça peut être influencé par ô combien de facteurs différents : tous les événements que l'on appelle "accidents de la vie", les choses qui nous arrivent et qui font de nous ce dont nous sommes tous faits finalement, tous en tant qu'êtres humains. Ça peut être influencé par l'action de "choisir 'qui je suis'" ou "choisir 'qui je veux être'".

La question du "choix" ("je choisis 'ce que je suis ou ce que je veux devenir'") m'apparaît comme une perche tendue à qui voudrait critiquer certains aspects de la société actuelle (au niveau mondial, bien évidemment je ne parle pas que de la France). Et cette perche, je la saisis.

Parce que, quand on fait un choix de consommation, d'achat, d'adhésion à un "mode de vie", on "choisit" en quelque sorte la destinée (au sens "matériel", et éventuellement au sens "idéologique", "idéal") qui va avec.

Exemple 1 : un homme et une femme se marient, ont deux ou trois enfants, achètent un pavillon vendu "clés en main", une voiture ne suffit plus, il en faut donc une deuxième. Une télé ne suffit plus, il en faut donc ... deux de plus Very Happy Et ainsi de suite. Et c'est parti pour 30 années de crédits à rembourser, dans le meilleur des cas. Les personnes dans cette situation ont "choisi", elles ont "souscrit" à ce "mode de vie", elles ont "paraphé" le contrat - lequel est le plus ardemment promu par la publicité, la prévalence du "paraître", de l'apparat, de la "possession matérielle comme valeur refuge de toutes les névroses".

Sont-ils "heureux" d'avoir "fait ce choix" ? Sont-ils conscients d'avoir manqué d'esprit critique avant de "choisir" de "faire comme tous les autres" ? Ont-ils eu peur de réaliser leurs rêves d'adolescents, leurs rêves de voyage, de simplicité, lesquels rêves les auraient peut-être propulsés dans un "idéal de vie" assimilé à tous les "parias" ("marginaux" culturels, rêveurs, "voyageurs aux semelles de vent", idéalistes convaincus ...) ? Et, par extrapolation "trollesque", est-ce que leurs regards appuyés sur un jeune homme ou une jeune femme décrit-e dans le paragraphe suivant n'est pas une façon de penser, voire de dire (en non-verbal) : "Eh bien dis donc, et dire que j'aurais pu devenir comme lui/elle !" ?

Exemple 2 : un jeune homme ou une jeune femme âgé-e 19 ans vient d'obtenir son bac. Il/elle n'a aucune envie de "choisir" le "chemin de vie" mentionné ci-dessus, probablement parce qu'il/elle n'a pas envie de se faire licencier d'une usine qui ferme à 8 ans de l'âge de la retraite après y avoir travaillé trente-deux ans et de, potentiellement, tout perdre. Il/elle passe son permis de conduire, puis va travailler quelques temps non loin de son domicile. Puis, il/elle choisit d'investir 3.500 € dans un antique camping-car ou fourgon aménagé. Et il/elle part "faire les saisons". Ramassage des légumes, cueillette des fruits, vendanges, stations de ski, métiers du BTP, autres, ce genre de boulots ne manquent pas pour qui est mobile et disponible.

Le jeune homme ou la jeune femme est maintenant "Traveller", c'est à dire qu'il/elle vit à l'année dans son camion. Dans un minimalisme et une débrouille qui ferait pâlir MacGyver. Entre deux contrats, il/elle participe à des free-party, ou à des festivals de Psytrance, ou autres événements culturels "marginaux". Il/elle vit très bien (j'insiste) avec 800 € mensuels (lissés sur une année) : pas de loyer, pas de facture d'eau, d'électricité, pas de taxe d'habitation, de taxe foncière, de charges locatives, juste le gazole du camion, la nourriture, une bouteille de gaz pour le frigo et une bricole en mécanique par an pour rester en règle. Il/elle peut même devenir chauffeur routier en passant les permis du groupe lourd, et s'éclater dans ce métier. Vivre pour et par la route.

Il/elle a fait son choix, quand bien même cela ferait de lui/ d'elle un-e "paria" aux yeux des "rien-pensants à crédits" ( Very Happy ) cités précédemment, il/elle est heureux/se, une personne qui se construit selon ses idéaux, selon son besoin de liberté, selon sa lutte contre une certaine forme d'oppression liée à l'image, la possession, etc. Et ce jeune homme / cette jeune femme préférera de loin "mourir droit dans ses Rangers que passer son existence à genoux". Son projet suivant sera peut être un terrain au milieu de nulle part avec une yourte ou un chalet. La simplicité, il/elle la porte en étendard.

Voilà. Je pense que chacun d'entre nous fait des choix, en fonction de ses capacités et de ses possibilités, en fonction de ce qui est disponible, en fonction de ses convictions aussi. Je ne fais partie ni de la catégorie citée dans le premier exemple, ni de celle citée dans le second. Mais les gens qui me connaissent bien savent que mes sympathies vont bien plus volontiers et spontanément aux gens qui ont délibérément "choisi de ne pas choisir ce que tous les autres se sont sentis obligés de choisir". Diable

siamois93 a écrit:Ce n'est pas qu'une question d'assumer, c'est de se poser les questions fondamentales et d'utiliser toutes ses capacités pour y trouver des réponses, ne pas se contenter du consensus mais aller vraiment, profondément, vers ce que l'on est. Ne pas faire des choix stupides en étant fiers ensuite de les assumer.

Bien dit. Wink

J'espère encore une fois, ne pas être mal interprété. Mes idées sur les choix de vie n'engagent que moi. Wink

Bonne semaine à vous tous !
SpiritOfTrolloria
SpiritOfTrolloria

Messages : 15
Date d'inscription : 23/07/2019
Age : 33
Localisation : Citoyen de ce Monde avant tout.

Revenir en haut Aller en bas

Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'? Empty Re: Je suis 'ce que je suis' ou je choisis 'ce que je suis'?

Message par ProfDeLettres le Dim 18 Aoû 2019 - 0:07

Je sais pas si ce topic est sur ce que l'on choisit de faire ou ce que l'on choisit d'être ?

Choisir de faire, est-ce que c'est choisir ses études, son job, sa façon de vivre (camping car, roulotte dromadaire...) ?

Choisir ce que l'on est est-ce que c'est plutôt une ligne de conduite ? Choisir d'être humble, choisir d'être respectueux... Choisir d'être égoïste devant tant d'ingratitude ?

Evidemment, ce que l'on est va a priori, si ce n'est déterminer, au moins conditionner nos choix de vie. Si tu as envie d'être respectueux, alors tu seras peut-être écolo et choisira métier, logement véhicule - ou pas de véhicule - en conséquence...

Pour moi la question à ce poser est : si je peux choisir d'être qui je veux, alors c'est cool, tout est possible. Mais ça reste un choix, et ce choix ce fait à partir de ce qui est important pour nous, ou par rapport à notre confort par exemple... Choisir entre ce qui est important et notre confort, ce choix-là se fait en fonction de qui on est... Donc qui sommes-nous vraiment ? Est-ce qu'on peut décider de qui on veut être ? Pour moi non. Je veux être respectueux. Ok. Tu choisis d'être respectueux, donc tu choisis qui tu es. Mais pourquoi choisis-tu ça ? Parce que tu aimes l'idée d'un monde où les gens sont respectueux les uns avec les autres. Oui mais, as-tu choisi d'aimer un monde comme cela ? Car aimer un monde comme cela te définit, autrement dit fait partie de "ce que tu es"... Donc quelle est la limite du choix ? Choisit-on vraiment ?
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 121
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum