manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Aller en bas

manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par cookiestador le Sam 1 Sep - 11:39

Salut tout le monde, je m'appelle cookiestador, je suis nouvelle sur le forum. Je souhaitais sincèrement vous écrire, vous parler un peu de ma situation. Je n'attends pas des conseils tout chauds, prêts à l'emploi, je sais que ce n'est pas si simple, mais juste un petit échange, un partage d'expérience, car j'imagine que beaucoup d'entres vous ont pu passer par là. Je ne sais pas vraiment par ou commencer... Je suis étudiante musicienne et depuis toujours, j'ai beaucoup de difficultés à travailler correctement et à me concentrer. La seule raison pour laquelle j'étudie mon instrument c'est pour monter sur scène (j'adore partager avec le public, c'est vraiment le seul endroit ou je me sens pleinement vivante) et répéter avec d'autres étudiants. Car au quotidien, nous sommes souvent seuls : travailler toute la journée devant son instrument enfermée entre quatre murs... en conséquence, j'ai beaucoup de mal à me motiver et à trouver du plaisir dans ce que je fais. A peine ai-je commencé à faire quelques notes de musique que mon esprit s'évade. J'ai l'impression de travailler, de monter des pièces juste parce que je suis obligée de le faire, et non par envie. C'est comme si j'étais dans une prison. Je suis obligée de travailler mon instrument parce que je dois bien présenter quelque chose à mon professeur, mais en réalité je n'ai plus aucune envie de faire quoi que ce soit. Ça fait plus d'un an que je suis dans cette situation d'immobilisme et je ne sais pas vraiment comment faire pour m'en sortir. Je me dis que si ça dure depuis si longtemps c'est que peut-être qu'au fond je n'ai pas vraiment envie de changer et que en conséquence je reste dans cette situation de paralysie. Il y a deux ans, j'étais tellement mal que je n'arrivais plus à produire quoi que ce soit, j'étais devenue muette de mon instrument. Et puis peu à peu, grâce à l'aide de quelques amis, j'ai pu recommencer à jouer mais uniquement en groupe. Les pièces en solo, je n'y arrive plus. Le problème, c'est que cette année, je dois passer un examen terminal qui bouclera mes nombreuses années d'études dans ma discipline instrumentale. Et j'aimerais enfin pouvoir être bien dans ma peau, bien lorsque je joue toute seule (d'ailleurs le thème de mon récital de fin d'année porte sur la solitude...). Je précise aussi qu'avant de découvrir que j'étais hp (il y a deux ans justement), j'étais dans une sorte de coma, je ne ressentais rien, aucune émotion, je n'étais pas du tout vivante. Le seul et unique endroit où je me sentais chez moi (et ça l'est encore aujourd'hui), c'était toujours la scène. Mais dans la vie réelle, j'étais éteinte. Aucune envie, aucune curiosité (alors que pourtant on est bien censé être curieux par plein de choses, non ?). Puis après le diagnostique, j'ai fais le yoyo : j'ai vécu des moments où j'avais extrêmement envie de vivre, d'être en pleine conscience de moi-même et du monde qui m'entoure (une renaissance après la longue période de coma) non seulement sur scène mais également dans la vie réelle; et d'autres où je n'avais plus envie de rien, juste de m'oublier (= re-période de coma), m'oublier et encore m'oublier en passant mes journées à surfer sur youtube, à regarder des films, des séries (une sorte de drogue) pour oublier que j'existe, pour être moins lourde. Et c'est exactement la situation dans laquelle je me trouve actuellement. Je cherche un élément déclencheur, une claque, un choc, quelque chose qui pourrait me permettre de me remettre en selle et de profiter pleinement de la vie. Mais chaque jour est un combat contre soi-même : une partie veut vivre, l'autre veut...comater. Et souvent, c'est cette partie qui l'emporte. Voilà, si jamais ça touche l'un d'entre vous (si vous arrivez à lire jusqu'au bout Smile), je serai extrêmement ravie d'avoir des retours, histoire de me sentir un peu moins seule... En vous souhaitant une bonne journée pleine de douceur, cookiestador.
avatar
cookiestador

Messages : 6
Date d'inscription : 30/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par Invité le Sam 1 Sep - 12:50

bonjour cookiestador bienvenue :-)

je me dis essaye de voir les trucs en positifs, sert toi de l'amour de la scène comme une motivation?

aussi essayer de prendre du plaisir à jouer de la musique simplement, comme un nenfant  flower sans pression et tout

moi c'est composer qui me saoule  king

bonne journée :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par La Cata Cyclique le Sam 1 Sep - 14:57

Salut.
Je vis un peu de cette facon : des moments d'intenses créativité, ma main part seule dans des ecrits car mes pensées vont tres vite.
Puis d'autres où je me laisse flotter sur les directives dictées par un quotidien auquel je ne peux me soustraire.
Plus je suis contrainte, et plus je suis malheureuse.
Mes etudes ont été un calvaire, je suis allée au bout d'un cursus long, je pense que j'arrive à me mettre des coups de pieds aux fesses quand l'épée de damocles menace.
Je perds du temps, je le sais, mais rien à faire, impossible de faire autrement.
J'allais en bibliothèque Pour m'obliger à ne pas me disperser. Avec une copine de cursus acharnée. Je le faisais parce que c'était raisonnable mais pas par envie.
Aujourd'hui encore, je cours apres des envies qui naissent aussi vite qu'elles meurent.
Pourquoi ?
J'en sais foutrement  rien, revient souvent cette question : à quoi bon de toutes façons, ou Alors je remets à plus tard.
Des étincelles, j'en ai ponctuellement.
Elles sont fréquentes.
Voila Pour une partie de ce qui me fait.

La Cata Cyclique

Messages : 533
Date d'inscription : 01/02/2018

http://helioscrossing.forumactif.com/t12p600-coucou-la-vie-est-v

Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par cookiestador le Sam 1 Sep - 15:10

Salut un pseudo pas trop long1, merci d'avoir lu mon message et d'y avoir répondu si rapidement Smile

Malheureusement, le goût de la scène ne me suffit plus vraiment pour me constituer une solide motivation. Le temps d'une représentation en public est si court comparé au temps d'apprentissage des morceaux... Parfois je me demande à quoi ça sert de dépenser autant d'énergie, de temps, de travail pour un petit moment si éphémère... De plus, rien n'est garanti une fois sur scène que l'on fera une super prestation même si l'on a beaucoup travaillé avant, on est jamais à l'abris d'une erreur, d'un manque de concentration, même sur scène !

Le chemin à suivre, c'est effectivement de retrouver l'émerveillement quand on joue, comme les enfants lorsqu'ils découvrent un instrument pour la première fois. Je vais essayer d'aller dans cette direction. Merci encore en tout cas pour ton retour. bonne journée Smile
avatar
cookiestador

Messages : 6
Date d'inscription : 30/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par cookiestador le Sam 1 Sep - 15:12

Merci Cata Cyclique pour ton retour, c'est rassurant de ne pas se sentir seule dans cette situation
avatar
cookiestador

Messages : 6
Date d'inscription : 30/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par timo le Sam 1 Sep - 17:56

Je suis un peu comme ça aussi. Des périodes de déprime/léthargie, et des périodes ou je pète la forme et où je me lance dans plein de trucs.

La musique c'est pareil : pour moi ça ne se commande pas. Parfois je ne fais que ça, je suis hyper motivé par ce que je fais, puis je trouve ça nul, et/ou je n'y arrive plus. Ou parfois j'ai envie d'en faire mais ça ne passe pas, ou je ne sais pas par où commencer... Et le lendemain hop! j'ai plein d'idées. D'où la difficulté de ton cursus.

Malheureusement je n'ai pas la solution. Peut-être qu'en matière de musique il faut accepter que tout ce qu'on fait n'est pas forcément génial. Même le Mozart, il y a du bon et du moins bon. Et, je suppose, travailler sur la concentration. Peut-être un suivi psy. Peut-être des médocs si c'est lié à une dépression.

C'est quoi ton mystérieux instrument?

timo

Messages : 115
Date d'inscription : 26/07/2018
Age : 38
Localisation : Compiègne

Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par 3615chuna le Sam 1 Sep - 19:16

Bonjour demoiselle.

Je trouve ton message touchant, et dans un sens, je m'y retrouve un peu. J'ai vécu une période basse dans ma passion. Moi c'est l'équitation.
2 ans sans monter, alors même que j'avais lancé un projet que je rêvais de lancer depuis toujours.
Je suis doucement en train d'en sortir. Enfin je crois...
C'est assez différent, dans le sens où j'ai une attache affective avec mes bourriques, qui sont indispensables à ma vie.


Ce qui est frappant dans ton texte, c'est de voir à quel point ton instrument est un médiateur vers les autres.
As-tu déjà ressenti du plaisir à jouer pour toi ?
Si la réponse est non, alors ça va être compliqué de relancer la machine.
Si la réponse est oui, va falloir te remettre à la recherche de ce plaisir, tenter de te mettre dans des situations pour que cet amour revienne.

Un jour que je me plaignais du travail que me donnaient mes bêtes à ma psy, elle m'a dit que c'est parce que je n'y mettais ni sens, ni plaisir.
Elle m'a parlé du plaisir que lui procuraient les odeurs de savon lorsqu'elle nettoyait chez elle.
Alors que je peinais à aller voir mes amours dans leur pré, elle m'a parlé de me mettre contre elles pour lâcher prise, et ressentir le plaisir de leur présence, leur corps chaud et doux.

C'est compliqué de s'astreindre à quelque chose qui ne présente pas de plaisir en retour. Je pense que c'est humain.

je t'invite à regarder la vidéo dont je te mets le lien.
Le Mr parle justement du cas du jeune surdoué qui se met à faire un instrument de musique, et du lien que ça crée avec les autres.
J'avoue qu'il m'a fait pleurer, alors que je recherche à réintégrer ma passion.
Il ne donne pas de solution, dans la vidéo, mais des pistes.
Je pense qu'un de ces 4, j'achèterai son livre.
J'aime beaucoup son analyse, que je trouve pertinente (en plus il parle super bien, il a un "truc" ^^)

Je me dis que quand on bloque quelque part, des fois, le retour aux sources est ce qu'il y a de plus simple....

Dans ton cas, ptèt qu'il serait intéressant de trouver des personnes pour s'entrainer avec toi. Même à qui tu pourrais donner des cours.
Je suis certaine que tu as assez d'imagination pour trouver une piste intéressante qui correspond à des choses faisables.
Dans mon cas par ex, j'ai cherché quelqu'un pour monter à cheval avec moi. Je sais pas si la dame restera motivée, mais c'est un bon début pour moi...
Et depuis, j'ai recommencé doucement à remonter.

voici la vidéo :

avatar
3615chuna

Messages : 10676
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par cookiestador le Sam 1 Sep - 20:50

Un grand grand merci chuna56 pour ton témoignage sincère et développé. Et cette vidéo, c'est fou, je me suis vraiment retrouvée dans ce jeune garçon qui progressivement n'arrive plus à produire quoi que ce soit avec son violon.

Le sens que je mettais pour pouvoir continuer à travailler malgré mes bloquages c'était de jouer sur scène. Mais ça ne me suffit plus. Je dois trouver autre chose.

Le point positif, c'est que j'ai effectivement ressenti (mais très rarement) du plaisir quand je jouais (en dehors de la scène). J'avais réussi à oublier que j'étais derrière mon instrument en train de jouer, j'étais partie totalement ailleurs, dans une autre dimension, j'étais là et en même temps, je n'y étais pas.. c'était comme si j'étais sortie de mon corps, que je me voyais en train de jouer mais que ce n'était plus mon cerveau qui contrôlait mes mouvements, mon corps faisait tout tout seul, c'était fou. Ça n'a duré que quelques secondes mais je m'en souviens encore très bien. Peut-être que ça pourrait être ça, la clé : travailler pour retrouver cette sensation de lâcher-prise, là oui ça peut faire sens... J'ai plus de facilité à me libérer quand il y a du public que pour moi-même car sur scène, plus besoin de répéter, répéter encore et encore... On est libre de tout ça, c'est fini, terminé, c'est derrière nous. La seule chose qui importe désormais c'est de se donner à fond, de se faire plaisir, de se lâcher, parce que auparavant, on ne pouvait pas atteindre cet état tout de suite puisque la pièce était en chantier. Mais une fois qu'elle est maitrisée, à ce moment là, on peut commencer à se libérer des notes, du rythme, du texte, des nuances, de tout ces éléments qui me donnent vraiment la sensation d'être enfermée. Mais le temps de travail pour arriver à bien maîtriser une pièce est souvent très long (en ce qui me concerne en tout cas) et je me décourage très vite car je déteste travailler en trimbalant avec moi toutes ces sensations pendant que j'apprends, que j'assimile un texte musical. Ces sensations d'enfermement, d'emprisonnement, de non-liberté alors que je ne souhaite qu'une chose : lâcher-prise, me libérer de ces chaînes et j'ai du mal à attendre si longtemps que la pièce soit acquise pour arriver à cet état de libération (si ça marche vraiment). Je me permets de faire une description détaillée parce que je me dis que peut-être, dans  le forum, il y a aussi des musiciens qui sont passés par là et qui peut-être pourront m'éclairer un peu pour savoir comment me sortir de là. Mais c'est déjà super d'avoir reçu ces réponses, merci car ça m'aide beaucoup. Rien que de pouvoir écrire tout ça et d'avoir l'opportunité de pouvoir l'éditer sur un forum et que ça puisse toucher une ou plusieurs personnes...juste échanger, c'est déjà beaucoup.

et pour répondre à timo, mon instrument c'est la percussion (donc en fait ça fait plusieurs instruments) Smile
avatar
cookiestador

Messages : 6
Date d'inscription : 30/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par 3615chuna le Sam 1 Sep - 20:55

Et tenter de mobiliser tes sens plus régulièrement ?
Sentir les vibration, avec ton corps, tes doigts, dans ton coeur, enfin ta cage thoracique... regarder les mouvements de ton instrument, chaque détail. Toucher sa surface, les différences de texture...

(javais mis les 5 sens, mais je ne pense pas que ce soit judicieux que tu le lèches mdr)

Tenter la pleine conscience ? Régulièrement ?
avatar
3615chuna

Messages : 10676
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par cookiestador le Dim 2 Sep - 10:21

oui, je peux essayer. Je me suis mise à la médiation il y a deux ans et ça m'avait fait beaucoup de bien. Je l'ai arrêté quand j'ai commencé à aller mieux mais je pense que ce serait une bonne idée de reprendre.
avatar
cookiestador

Messages : 6
Date d'inscription : 30/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par 3615chuna le Dim 2 Sep - 11:10

C'est certain, que le relationnel est un moteur puissant...

Trouver quelqu'un qui déconne avec toi ^^
avatar
3615chuna

Messages : 10676
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par berimbau le Dim 2 Sep - 13:00

cookiestador a écrit:

Le sens que je mettais pour pouvoir continuer à travailler malgré mes bloquages c'était de jouer sur scène. Mais ça ne me suffit plus. Je dois trouver autre chose.

Le point positif, c'est que j'ai effectivement ressenti (mais très rarement) du plaisir quand je jouais (en dehors de la scène). J'avais réussi à oublier que j'étais derrière mon instrument en train de jouer, j'étais partie totalement ailleurs, dans une autre dimension, j'étais là et en même temps, je n'y étais pas.. c'était comme si j'étais sortie de mon corps, que je me voyais en train de jouer mais que ce n'était plus mon cerveau qui contrôlait mes mouvements, mon corps faisait tout tout seul, c'était fou. Ça n'a duré que quelques secondes mais je m'en souviens encore très bien. Peut-être que ça pourrait être ça, la clé : travailler pour retrouver cette sensation de lâcher-prise, là oui ça peut faire sens... J'ai plus de facilité à me libérer quand il y a du public que pour moi-même car sur scène, plus besoin de répéter, répéter encore et encore... On est libre de tout ça, c'est fini, terminé, c'est derrière nous.

Tu parles beaucoup de scène, de travail et c'est ça qui t'a toujours motivé et qui maintenant ne foncitnne plus. Pourtant le passage ci-dessus montre que tu es capable de ressentir des sensations extraordinaires en jouant.
J'ai l'impression que même si tu es bien sur scène, le "travail" pour y arriver te coupe du plaisir simple de jouer pour jouer.
Tu devrais prendre des moments pour toi pendant lequel tu joues ce qui te fais vraiment plaisir (un truc facile, une impro, peu importe) et surtout sans penser à la scène, sans pression de devoir jouer bien ou progresser. Juste jouer pour jouer, en faisant attention à tes sensations, en laissant s'évader ton esprit s'il le veut etc..
Je pense qu'en te réservant des moments "pour toi", où tu joues sans pression tu arriveras vite à retrouver goût à la musique.. mais de façon différente.
avatar
berimbau

Messages : 172
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par Invité le Lun 3 Sep - 0:12

chuna merci pour la vidéo avec le type qui parle j'ai bien aimé il dit plein de trucs intéressants jtrouve :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: manque d'envies et de curiosité... bizarre pour une hp ?

Message par furette le Lun 3 Sep - 8:26

Salut Cookiestador !
La musique est à la fois ma meilleure amie et mon pire ennemi.
J'ai toujours adoré en faire, mais après 8 ans en conservatoire j'ai du arrêter, car c'était trop de pression.
C'est un art vraiment incroyable, mais c'est vrai qu'il demande un travail considérable. Et ça c'était trop pour moi. A partir du moment où j'ai su jouer de mon instrument de façon correcte, j'avais du mal à me donner dans le travail, et n'attendais plus que les spectacles pour vraiment profiter. Je te comprends complètement là dessus.
Maintenant, j'ai 4 instruments de musique chez moi, il n'y en a aucun où j'excelle, mais je les adore tous, et suis très heureuse d'y jouer quand l'envie me prend. Ça peut durer plusieurs semaines. Bien sûr, à chaque fois, le niveau est retombé car, il faut du travail dans la musique c'est indéniable.
Tout ça est très difficile quand on a l'habitude de travailler juste pour maîtriser quelque chose, et qu'on se lasse ensuite (mon cas, un peu en multipotentiel).
Du coup j'ai tendance à être un peu comme toi également, périodes de création intenses / périodes Netflix and chill. Mais en soi quand je suis en mode comatage, si je trouve quelque chose qui me motive vraiment, du coup c'est assez facile de sortir de mon canapé ! Par contre la culpabilisation constante de "Oh j'ai rien fait de la journée je suis une pauvre m*rde" ça a tendance à nous garder bien au fond du canapé (cf les ruminations dont parle souvent Christophe André).
Un petit merci à Chuna pour la vidéo de Carlos Tinoco, qui lui aussi donne des clés pour se déculpabiliser. C'est là une des grandes solutions.
avatar
furette

Messages : 35
Date d'inscription : 24/02/2018
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum